Vous êtes sur la page 1sur 13

1|Page

LES ALGORITHMES D’APPROXIMATION

Introduction
Les problèmes d’optimisation forment un ensemble très riche de possibilités : de la
possibilité d’approcher avec une précision arbitraire, à l’impossibilité de toute garantie sur la
qualité de l’approximation.

Recherche du point fixe d’une fonction


1) Présentation
 En mathématiques, pour une application f d’un ensemble E dans lui-même, un élément x
de E est un point fixe de f si f(x) = x
 Exemple :
- Dans le plan, la symétrie par rapport à un point A admet un unique point fixe : A
- l’application inverse (définie sur l’ensemble des réels non nuls) admet deux points fixes :
-1 et 1
 Graphiquement, les points fixes d’une fonction f (où la variable est réelle) s’obtiennent en
traçant la droite d’équation y = x : tous les points d’intersection de la courbe
représentative de f avec cette droite sont alors les points fixes de f.
Toutes les fonctions n’ont pas nécessairement de point fixe ; par exemple, la fonction f telle que
f(x)=x+1 n’en possède pas, car il n’existe aucun nombre réel x égal à x+1.

2) Activité
On désire écrire un programme en Pascal qui permet de résoudre l’équation sin(x)=1-x
a) Décomposer le problème en modules
b) Ecrire les analyses des modules, en déduire les algorithmes
c) Traduire en pascal la solution obtenue
 Sin(x)= 1-x  x= 1-sin(x)

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


2|Page
Analyse du programme principal :

Nom : Point_fixe
Résultat= Ecrire ("le point fixe est : ", x1, "trouvé après ", i, "itérations")
(x1 , i ) = [ i  0 , x1  1 ]
Répéter
i  i+1
x2  x1
x1  F(x1)
Jusqu’à (ABS(x1-x2) <epsilon)
Fin Point_fixe
T.D.O

Objet Type/Nature

i entier

X1, x2 Réel

epsilon Constante = 10-5

F Fonction

b) Algorithme du programme principal


0) Début Point_fixe
1) (x1 , I )= [ i  0 , x1 1 ]
Répéter
i i+1
x2 x1
x1 F(x1)
Jusqu’à ( ABS ( x1 - x2 ) < epsilon)
2) Ecrire ("le point fixe est : ", x1, "trouvé après ", i, "itérations")
3) Fin Point_Fixe

c) Analyse de la fonction F
Résultat= f
F=[ ] f  1- sin(x)
Fin f
d) Algorithme de la fonction f
0) Déf Fn F (x : réel) : Réel 1)

1) f =[ ] F1- sin(x)
2) fin F

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


3|Page
e) Traduction en Pascal

Calcul de valeurs approchees de constantes


connues
1) Activité

Il existe plusieurs constantes numériques :

 e (nombre de Neper) ≈ 2,718…


 π (nombre Pi) ≈ 3,1416…
 g (constante de pesanteur) ≈ 9.80665
Dans ce qui suit, nous allons présenter des algorithmes permettant de
calculer des valeurs approchées pour les constantes π et e

2) Valeur approchée de
 Il est impossible de connaître la valeur exacte de . En effet, il a été
démontré par deux mathématiciens de la fin du XVIIIème siècle, Lambert et
Legendre, qu'il ne peut exister aucune fraction [de deux entiers] égale à π.
 Les hommes de science - Euler, Gauss, Leibniz, Machin, Newton, Viète -
ont recherché toutes sortes de formules permettant de calculer une
approximation de plus ou moins précise.
3) Valeur approchée par la formule d’Euler

Ecrire une analyse, un algorithme et la traduction en Pascal d’un programme


intitulé Pi_Euler, qui permet de calculer et d’afficher une valeur approchée de π en
utilisant la formule d’Euler :

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


4|Page

 Analyse :
Nom : Pi_euler
Résultat= Ecrire ("la valeur approchée de Pi est ", RacineCarrée(6 * S2))
S2 = [ S2 1 , i 2 ] Répéter
S1  S2
S2  S1+1/ Carrée ( i ) i  i+1
jusqu’à abs(S2 – S1) < epsilon
Fin Pi_Euler
TDO
Objet Type/Nature

i Entier long

S1, S2 Reél

Epsilon Constante = 10-5

 Algorithme
0) Début Pi_Euler
1) s2 = [ S2  1, i 2 ]
Répéter
S1  S2
S2  S1+1 / carrée ( i )
ii+1
jusqu’à (abs(S2 – S1) < epsilon)
2) Ecrire ("la valeur approchée de Pi est ", RacineCarrée(6 * S2))
3) Fin Pi_Euler

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


5|Page

 Traduction en PASCAL

a) Valeur approchée par la formule de Wallis

Ecrire une analyse, un algorithme et la traduction en Pascal d’un programme intitulé Pi_Wallis, qui
permet de calculer et d’afficher une valeur approchée de Pi en utilisant la formule de Wallis :

 Analyse

Nom : Pi_Wallis
Résultat= Ecrire ("la valeur approchée de Pi est ", 2* p2)
P2= [ i  1, P2 1]Répéter
P1  P2
P2  p1 * ( ( 2 * i ) / ( 2 * i – 1 ) ) * ( ( 2 * i ) / ( 2 * i + 1 ) )
ii+1
Jusqu’à (abs (p2 - p1) <epsilon) Objet Type/Nature
Fin Pi_walis
i Entier long
TDO
P1, P2 Réel
epsilon Constante = 10-5

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


6|Page

 Algorithme
0) Début Pi_Wallis
1) p2 = [ i  1 , P21 ]
Répéter
P1 P2
P2 p1 * ( ( 2 * i ) / ( 2 * i – 1 ) ) * ( ( 2 * i ) / ( 2 * i + 1 ) )
i i + 1
Jusqu’à (abs (p2 - p1 )) <epsilon
2) Ecrire ("la valeur approchée de Pi est ", 2* p2)
3) Fin Pi_Wallis

 Traduction en PASCAL

4) Valeur approchée de e

Ecrire une analyse, un algorithme et la traduction en Pascal d’un programme intitulé calcul_e, qui
permet de calculer et d’afficher une valeur approchée de e (nombre d’Euler, ou nombre Népérien)
en utilisant la formule suivante:

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


7|Page

Analyse du programme principal

Nom : calcul_e
Résultat= Ecrire ("la valeur approchée de e est : ", S2)
S2= [ S2 1, i 1 ] Répéter
Objet Type/Nature
S1  S2
i entier
S2 S2 + 1 / Fn Fact ( i )
S1, S2 Réel
i i+1 epsilon Constante = 10-5
Jusqu’à abs( s2 - s1 ) <epsilon Fact Fonction calcul le factoriel d’un entier
Fin calcul_e
T.D.O   

Algorithme du programme principal


0) Début calcul_e
1) S2 =[ S2  1 , I  1 ]
Répéter
S1  S2
S2  S1 + 1/ Fn Fact( i )
i i+1
Jusqu’à abs ( s2 - s1 ) < epsilon
2) Ecrire ("la valeur approchée de e est : ", S2)
3) Fin calcul_e

Analyse de la fonction Fact

Déf Fn Fact ( a : entier ) : entier long


Résultat= Fact
Fact = [ ] Si a = 0 alors
Fact  1
Sinon
Fact  a * Fn Fact ( a – 1 )
Fin si
Fin fact

 Algorithme de la fonction Fact


0) Déf Fn Fact (a : entier) : entier long
1) Si a = 0 Alors
Fact 1
Sinon
Fact  a * Fn Fact ( a – 1 )
Fin Si
2) Fin Fact

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


8|Page

Traduction en pascal

Calcul d’ aires
1) Introduction

Soit une fonction f continue et croissante dans l'intervalle [ a , b ].

Signifie l'aire sous la courbe de la fonction entre a et b.


En mathématiques, l'intégrale d'une fonction réelle positive est la valeur de l'aire du domaine délimite par
l'axe des abscisses et la courbe représentative de la fonction.

Représentation graphique d’une intégrale


L'objectif donc, est d'approcher la valeur de f(t)dt. La plupart des méthodes d'intégration
numérique fonctionnent suivant le même principe :
 Nous commençons par subdiviser l'intervalle [a, b] en n intervalles [ai, ai+1] de diamètres

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


9|Page
égaux a h =(b-a)/n, avec a1 = a et an+1 = b. La subdivision est régulière et plus n est
grand, plus la longueur de chacun des intervalles devient petite. Le diamètre de chaque
intervalle, c'est a dire sa longueur, est notée : h = ai+1 – ai
 Puis, pour chaque intervalle [ai, ai+1], nous essayons de calculer une valeur approchée de

.
Les méthodes les plus utilisées sont : la méthode des rectangles, la méthode des trapèzes, la
méthode de Simpson, la méthode de Romberg, etc.

2) Méthodes de rectangles
a) Principe

Consiste à partager l'intervalle d'intégration en intervalles de même amplitude à partir desquels on construit
des rectangles dont on calcule la somme des aires.
La methode des rectangles consiste a remplacer “ l'aire sous la courbe ” par la somme des aires des
rectangles obtenus.

f(a) f(x)
f(b)

a b

Pour cela on divise l’intervalle [a,b] en n rectangles. Il suffit ensuite de calculer la somme de ces rectangles
pour trouver une valeur approchée de la surface S recherchée.

La surface d’un rectangle n° i est : S i  f (x i ) * h

Application

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


10 | P a g e

On se propose de calculer l’aire résultante de la courbe de la fonction f : x  en


utilisant la méthode de rectangles ( du point milieu).

Analyse du programme principal

Nom : calcul_Air

Résultat = Ecrire ("une valeur approchée de l’intégrale est = ", FN CALCUL (a, b, n))
A,b,n=[]
Proc saisir (a, b, n) Objet Type/Nature
Fin calcul_Air
n entier
TDO 
a, b Réel
Analyse de la procédure saisir
calcul Fonction
Déf Proc saisie ( var a ,b , n : Entier )
saisir procédure
Résultat= a,b , n
b = [ ] Répéter
b= donnée (" b = ")
Jusqu’à ( b > a )
a = Donnée (" a = ")
n = [ ] Répéter
n = Donnée (" n = ")
Jusqu’à (n >0)
Fin saisie

Analyse de la fonction calcul


Déf Fn Caclul ( a , b : réel ; n :entier) : Réel
Résultat = calcul  somme * h
Somme, h = [ Somme 0 , x  a + h / 2, h  ( b – a ) / n ]
Pour i de 1 à N Faire
somme somme + f ( x )
xx+h
Fin Pour
Fin calcul

Analyse de la fonction F
Déf Fn f ( x : réel ) : réel
Résultat = F
F = [ ] f  carré ( x ) / ( 1 + carrée ( x ) )
Fin f

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


11 | P a g e
Traduction en pascal

3) Méthodes de trapèze

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


12 | P a g e

On se propose de calculer l’aire résultante de la courbe de la fonction f :

en utilisant la méthode de trapèzes.

Analyse de la fonction calcul

Déf Fn Calcul ( a , b : réel ; n : entier ) : réel


Résultat = Calcul
Calcul = [ ] calcul  somme * h
H = [ ] h  (b – a ) / n
Somme = [somme  ( f ( a ) + f ( a + h ) ) / 2 , x  a ]
Pour i de 1 à N - 1 Faire
xx+h
somme  somme + ( f ( x ) + f ( x + h ) ) / 2
Fin Pour
Fin Calcul

Algorithme de la fonction calcul

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI


13 | P a g e

Fonction CALCUL ( a , b : réel ; n : entier ) : Réel


1) h  (b-a)/n
2) Pour i de 1 à N-1 Faire
x x + h
somme  somme + ( f ( x ) + f ( x + h ) ) / 2
Fin Pour
3)Caclul = [ ] calcul  somme * h
4) Fin CALCUL

Traduction en pascal

Amine Hssan Les algorithmes d’approximation 4 SI