Vous êtes sur la page 1sur 20

BELOUTI Nabil, Responsable du module, Outils de contrôle de gestion

‫اﻟﺠﻤﮭﻮرﯾﺔ اﻟﺠﺰاﺋﺮﯾﺔ اﻟﺪﯾﻤﻘﺮاطﯿﺔ اﻟﺸﻌﺒﯿﺔ‬


République Algérienne Démocratique et Populaire
‫وزارة اﻟﺘﻌﻠﯿﻢ اﻟﻌﺎﻟﻲ واﻟﺒﺤﺚ اﻟﻌﻠﻤﻲ‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université d’Oran 2 2 ‫ﺟـﺎﻣﻌﺔ وھﺮان‬


Faculté des Sciences Economique,
des Sciences de Gestion et des ‫ ﻋﻠﻮم‬،‫ﻛﻠﯿﺔ اﻟﻌﻠﻮم اﻹﻗﺘﺼﺎدﯾﺔ‬
Sciences Commerciales ‫اﻟﺘﺴﯿﯿﺮ واﻟﻌﻠﻮم اﻟﺘﺠﺎرﯾﺔ‬
Master Audit et contrôle de gestion
Semestre 2
Responsable du module :
Mr BELOUTI, Maître de conférences « A »

Plan du cours
I - Introduction : Le contrôle de gestion et les théories des organisations
II – Le contrôle budgétaire
IV – 1 Planification et gestion budgétaire
IV – 3 Contrôle budgétaire du résultat et de l’activité commerciale
IV – 4 Contrôle budgétaire de l’activité productive (méthode des coûts
préétablis)

III - Performance et coûts


II - 1 : Les coûts à base d’activité
II - 2 : La variabilité des charges
II - 3 : La méthode de l’imputation rationnelle des charges fixes
II - 4 : Les coûts partiels et les marges

IV - Le tableau de bord
V – 1 Objet du tableau de bord
V – 2 Préalables à la mise en place du tableau de bord
V – 3 Les critères de la qualité de l’information concernés par le tableau de bord.
V – 4 Les instruments du tableau de bord (cas pratiques)
V – 5 L’organisation du tableau de bord
V – 6 Tableaux de bord fonctionnels : cas pratiques par fonction.
V – 7 Le tableau de bord direction générale.
V – 8 Le tableau de bord : aide à la décision
V – 9 Le tableau de bord prospectif.

1/2
BELOUTI Nabil, Responsable du module, Outils de contrôle de gestion

COMPETENCES REQUISES
 Maitrise de la comptabilité générale et des documents comptables.
 Maitrise de la comptabilité de gestion : la méthode des coûts complets.
 Maitrise de l’élaboration des budgets.

MOYENS PÉDAGOGIQUES OBLIGATOIRES


 Calculatrice.
 Les fiches des exercices fournies dès la première séance.
BIBLIOGRAPHIE
Bibliographie de base

1) Caroline SELMER, Martine TRABELSI, Catherine DUBAN : « Contrôleurs de


gestion : les outils pour communiquer mieux », EYROLLES, Paris, 2015, 212 pages.
2) Aurélien RAGAIGNE, Caroline TAHAR : « Contrôle de gestion », GUALINO, Paris,
2015, 224 pages.
3) Bernar & Colli : « dictionnaire économique et financier » Sedifor 1975.
Bibliographie supplémentaire

4) Claud ALAZARD & Sabine SEPARIE : « Contrôle de gestion » Dunod-Paris-2004


(725 Pages)
5) T.CUYAUBERE & J.MULLER : « Contrôle de gestion »-Les publications
Fudiciaires-Paris-1996-(448 Pages)

2/2
01/04/2020

Université Oran 2
Faculté des Sciences Economiques, des Sciences de Gestion
et des Sciences Commerciales

Contrôle de gestion

BELOUTI Nabil
Maître de conférences « A » – Université d’Oran 2

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 1

Introduction:
L’entreprise, son
organisation et le
contrôle de gestion
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 2

1
01/04/2020

1.
Le contrôle de
gestion et les
théories des
organisations
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 3

Approche système CHAMP ELARGI DU CONTRÔLE DE GESTION


Dimension humaine - avec des variables quantitatives et
Approche socio-technique qualitatives
Rationalité limitée - avec la dimension humaine
Contingence - pour un pilotage adaptatif
Coût de transaction - à l'intérieur et à l'extérieur de l'organisation
Incertitude complexe

Contrôle de gestion
Système d'information, contingent et social, outil
d'aide à la décision, dans un environnement
complexe et incertain

LES 4 MISSIONS DU CONTRÖLE DE GESTION


Planifier
Suivre
Motiver
Mesurer les performances

LE CONTRÔLE DE GESTION EST UN SYSTEME d'ANIMATION


01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG d'INFORMATION 4

de CONTRÖLE

2
01/04/2020

2. Définition,
objectifs et portée
du contrôle de
gestion
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 5

I. La notion du contrôle
L’acception française : Le Contrôle a pour objet des
vérifications ou des inspections visant à détecter ou à
prévenir le vol, la fraude ou le gaspillage des
ressources.(l’acception la plus générale)

L’acception anglo-saxonne : « to
Control a situation » signifie être capable de
la maîtriser et de la diriger dans le sens
01/04/2020 06:48:27
voulu. 6

BELOUTI NABIL / Master ACG

3
01/04/2020

« Le contrôle de gestion cherche à concevoir et à


mettre en place les instruments d’information
destinés à permettre aux responsables d’agir en
réalisant la cohérence économique globale entre
objectifs, moyens et réalisation.
Il doit être considéré comme un système
d’information utile au pilotage de l’entreprise,
puisqu’il contrôle l’efficience et l’efficacité des
actions et des moyens pour atteindre les objectifs»
C.GERNIER, 1990
01/04/2020 06:48:27 7

BELOUTI NABIL / Master ACG

Définitions corrigée du contrôle de


gestion:
« Le contrôle de gestion cherche à
concevoir et à mettre en place les
systèmes d’information destinés à
guider le comportement des
employés et managers et leur
permettre d’agir en réalisant la
cohérence économique globale entre
objectifs, moyens et réalisations…
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 8

4
01/04/2020

OBJECTIFS

Mesure de la pertinence Mesure de l ’efficacité

Contrôle
de
gestion

MOYENS Mesure de l ’efficience RESULTATS

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 9

On maîtrise un véhicule, un logiciel,


un système, un outil…

=
On utilise l’objet dans un but ou un
objectif précis en exploitant ses
potentialités et en contrôlant son
évolution, de telle sorte qu’il nous
échappe pas.
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 10

10

5
01/04/2020

* Quelle est la place du


contrôle à l’intérieur de
l’entreprise ?

* Est ce qu’il y a un système de


gestion où nous pouvons
travailler sans la fonction
«contrôle » ?
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 11

11

La maîtrise ne s’exerce pas


seulement à un niveau
spécifique, mais peut et doit
s’étendre à l’organisation

Il s’agit d’un acte de


management
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 12

12

6
01/04/2020

2. Différentes
typologies du contrôle
en entreprise

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 13

13

Typologie 2 :
Selon la situation des intervenants chargés
d’assurer le contrôle

Contrôle externe Contrôle interne

Le contrôleur Le contrôleur
n’appartient pas à appartient à
l’entreprise et il assure l’entreprise.
une simple prestation
externe.
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 14

14

7
01/04/2020

Typologie 3 :
Contrôle ou audit ???
L’audit : le contrôle des
Le contrôle porte sur
systèmes de contrôle (un
des activités ou sur des
contrôle au second degré)
structures

•Contrôle des systèmes •Audit comptable et


comptables et financiers financier
•Contrôle des systèmes et •Audit des systèmes et
fonctions de gestion structures de gestion
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 15

15

Typologie 1 :
Selon les conditions de déclenchement des démarches
de contrôle
Conditions de Contrôle légal et
déclenchement des obligatoire Contrôle volontaire
démarches imposé à
l’entreprise

Caractère du •Esprit A l’initiative des


contrôle inquisitorial dirigeants
•Contrôle
vérification
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 16

16

8
01/04/2020

Objet Contrôle externe Contrôle interne


Contrôle des Contrôle et certification des comptes Contrôle comptables et financiers
systèmes (commissaires aux comptes) (services comptables de l’entreprise)
comptables et
financiers

Contrôle des Contrôles administratifs Contrôle interne


systèmes et - contrôles fiscaux -contrôle stratégique
fonctions de -contrôles sanitaires. -contrôle de gestion
gestion -contrôles de la répression des fraudes. -contrôle opérationnel
-contrôles d’hygiène et de sécurité du travail. -contrôle d’exécution par fonction
(production, ressources humaines,
approvisionnements et gestion des
stocks, marketing…)

Audit Audit comptable et financier, principal Audit interne des systèmes


comptable et domaine d’application de l’audit légal comptables et financiers
financier
Audit des Audit opérationnel externe, domaine principal Audit opérationnel interne appliqué
systèmes et de l’audit contractuel appliqué aux grandes aux grandes fonctions de gestion
structures de fonctions de gestion (production, ressources (production, ressources humaines,
gestion
01/04/2020 06:48:27 humaines, marketing…) BELOUTI NABIL / Master ACG marketing…) 17

17

3. Les différents
niveaux de contrôle

01/04/2020 06:48:27 18

BELOUTI NABIL / Master ACG

18

9
01/04/2020

La place du contrôle de gestion

Le contrôle stratégique Le système décisionnel

Le contrôle de gestion Le système d’information

Le contrôle d’EXÉCUTION Le système opérationnel

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 19

19

Cahpitre.1 Le contrôle
budgétaire

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 20

20

10
01/04/2020

1) Planification et gestion
budgétaire : Les outils de la
planification

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 21

21

A) Le plan stratégique :

Le plan stratégique reprend les points clés


de la stratégie, à savoir :
1) les marchés/produits/technologies de
l'entreprise ;
2) les objectifs de cette dernière : buts
quantifiés, par exemple un pourcentage de
part de marché... ;
3) les moyens pour les atteindre :
croissance interne, externe, zones
géographiques à privilégier...
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 22

22

11
01/04/2020

B) Le plan opérationnel :

Il représente sur un horizon de deux à trois ans


les modalités pratiques de mise en œuvre de
la stratégie.

Cette programmation s'articule, pour chaque


fonction, en :
1) une planification des actions,
2) une définition des responsabilités,
3) une allocation de moyens financiers,
humains et/ou techniques.
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 23

23

Gestion budgétaire

Budgétisation Réalisation
Mise en place de Connaissances des
budgets résultats réels

Confrontation périodique

Contrôle budgétaire Contrôle budgétaire


Mise en évidence Actions correctives
d’écarts Qui tendent à rapprocher le réel
des prévisions

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 24

24

12
01/04/2020

1) Contrôle budgétaire du
résultat et de l’activité
commerciale

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 25

25

Définition :
Un écart est défini comme "la
différence entre une donnée de
référence et une donnée
constatée."

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 26

26

13
01/04/2020

1- L’écart total sur CA

E/CA = CA réel - CA
budgété

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 27

27

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 28

28

14
01/04/2020

2 – Décomposition en deux sous


écarts L'écart global peut être divisé en
:
-Ecart sur prix
=
(prix réel - prix budgété) * Quantité
réelle.

-E sur Volume
=
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 29

(Qté réelle - Qté budgété)*Prix


29

L'écart sur volume regroupe deux aspects


dont l'évolution peut être contradictoire :

l'augmentation des ventes peut provenir


d'une meilleure implantation sur le
marché mais elle peut être réalisée sans
respecter la composition des ventes
prévues.

D'où la nécessité de
décomposer l'écart sur volume.
01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 30

30

15
01/04/2020

3 – Décomposition de l’écart sur volume


E/volume global
=
(Qté totales réelle - Qté budgétée ) * Prix
moyen budgété.

E/composition des ventes


=
(prix moyen préétabli - prix moyen budgété)
* Qté totale réelle.

01/04/2020 06:48:27 BELOUTI NABIL / Master ACG 31

31

16
Faculté des sciences Economiques, des sciences de gestion et des sciences commerciales Module : Outils de Contrôle de gestion
Département des sciences de gestion
Master Audit et Contrôle de Gestion Responsable du module : Mr BELOUTI Nabil

Fiche 1 : La fonction commerciale ; le contrôle du CA et de la marge


Exercice N°1 :

Soit le budget des ventes d'une entreprise qui commercialise quatre familles de produits :

Famille Quantités Prix moyen Chiffre d'affaires


A 2000 150 300 000
B 4200 100 420 000
C 700 250 175 000
D 500 400 200 000
Total 7400 1 095 000
Les données réelles pour la même période sont les suivantes :

Famille Quantités Chiffre d'affaire Prix moyen


A 2500 350 000 140
B 5000 500 000 100
C 800 216 000 270
D 200 60 000 300
Total 8500 1 126 000
Travail à faire :
1) Calculer l’écart total sur Chiffre d’affaires et l’expliquer en le décomposant en un écart sur prix et un écart sur
quantité (volume).
2) Expliquer l’écart sur volume en le décomposant en un écart sur volume global et un écart sur composition des
ventes.
Exercice N°2 :

La fromagerie Viard fabrique et commercialise trois types de fromages (par tommes de 5 kg) : le fromage de brebis (B),
le fromage de vache (V) et le fromage mixte brebis-vache (M). Monsieur Viard souhaite améliorer la rentabilité de son
exploitation.
Chargé(e) du dossier, vous vous proposez dans un premier temps de contrôler le résultat de l’exercice N.
1. Calculer l’écart entre le résultat réel et le résultat préétabli de N (par produit et globalement).
2. Décomposer cet écart en un écart de marges sur coûts préétablis et un écart sur coûts (par produit et globalement).
3. Analyser l’écart de marges sur coûts préétablis en trois sous-écarts : écart de prix, écart de composition et écart de
volume.
Annexe
Données pour N
Les quantités sont exprimées en fromages de 5 kg (tomme).
Les prix et les coûts sont exprimés par fromage.
Données réelles
Produits Quantité Prix de vente Coût
B 6 750 54 52.40
V 4 500 34 27.20
M 3 750 39 41.20
Données préétablies
Produits Quantité Prix de vente Coût
B 8 100 55 50
V 3 375 30 28
M 2 025 40 37
Fiche 1, Page 1 sur 1
Faculté des sciences Economiques, des sciences de gestion et des sciences commerciales Module : Outils de Contrôle de gestion
Département des sciences de gestion
Master Audit et Contrôle de Gestion Responsable du module : Mr BELOUTI Nabil

Fiche N° 2 : Le contrôle budgétaire de la fonction production


A l’issue de cette fiche vous devrez être capable :
1) Maîtriser le calcul des écarts sur charges directes de production
2) Maîtriser le calcul des écarts sur charges indirectes de production
3) Maitriser les techniques de décomposition des écarts en vue de les interpréter.
Mise en situation N°1 :

Exercice :
L’entreprise « Z » est spécialisée dans la fabrication de lampes à usage domestique et utilise la
méthode des coûts standards pour déterminer les différents coûts.

Dans ce qui suit différentes informations prévisionnelles sur l’activité de l’entreprise :

 Production prévisionnelle 200 000 lampes


 Matières premières : 800 000 unités de verre à 6 DA/u.
 Main d’œuvre directe : 1 000 000 heures à 4 DA/h.
 Les frais généraux de fabrication :
 Frais fixes 1 000 000 DA
 Frais variables 400 000 DA

A la fin de l’année, nous avons obtenu les réalisations suivantes :

 Matières premières : 820 000 unités


 Main d’œuvre directe 1 040 000 h.
 Quantité produite de lampes 210 000 unités.
 Le coût global de la main d’œuvre directe 4 368 000 DA.
 Le coût global de la matière première consommée 5 002 000 DA.
 Les frais généraux fixes de fabrication 1 100 000 DA
 Les frais généraux de fabrication variables 378 000 DA

L’entreprise utilise la main d’œuvre directe comme clef de répartition des frais généraux de fabrication.

Travail à faire :

a) Calculer tous les écarts du trimestre pour la matière première et la main d'œuvre directe
b) Calculer les écarts relatifs aux frais généraux de fabrication.

Fiche 2 ; Page 1 sur 1