Vous êtes sur la page 1sur 6

CFD

Définition

Un CFD (Contract for differences en anglais ou contrat de différence en français) est un produit
dérivé qui permet de spéculer facilement et à moindre coût sur les indices boursiers (Cac 40, Dax
30, Dow Jones 30 par exemple), sur une action (Google, Renault...),  sur des matières premières
(pétrole, or, blé...), des devises... Le CFD reproduit les variations de "l'original" très précisément.

Les CFD sont des instruments financiers dérivés non réglementés qui permettent de réaliser des
profits indexés sur la variation à la hausse (comme à la baisse) du cours du sous-jacent. Le sous-
jacent peut être une action, un indice, une matière première ou une devise. Par exemple, lorsque
le sous-jacent est une action, un tel contrat est un dérivé d'action qui permet aux investisseurs
de spéculer sur les mouvements du cours boursier, sans la nécessité de devenir propriétaire de
l'action. L'attrait dans ce produit réside principalement dans le fait qu'il soit associé à un effet de
levier important qui n'existe pas avec les actions classiques.

Les Avantages des Cfd


Les avantages des CFD sont nombreux, ce qui explique leur succès :
Les CFD proposent des leviers très importants (voir comment calculer son levier sur cfd ?) ce qui
aussi un désavantage.
Avec un seul compte CFD, vous pouvez tout trader : les monnaies, les indices, les actions
françaises, les actions européennes, les actions américaines, le blé, le pétrole, l'or, l'argent, le
sucre... tout, je vous dis, tout.
Vous pouvez "shorter" sur CFD, c'est à dire vendre ce que vous n'avez pas pour l'acheter (le
racheter) plus tard à un prix inférieur (dans l'idéal)
Les frais sont généralement moins élevés que si vous achetiez directement une action par exemple.
Les CFD proposent une gestion plus fine : par exemple vous pouvez trader le Cac 40 à 1 ou 2€ le
point. Sur Futures par exemple, c'est 10€ le point, impossible de fractionner un ordre.
Les CFD sont donc plus adaptés aux "petits portefeuilles".
Les CFD cotent quasiment 24 heures sur 24. Ainsi vous pouvez vendre votre CFD Cac 40 à 21h00
alors que la Bourse de Paris n'est pas ouverte. Le cours est alors "estimé" par votre broker en fonction
des cours des bourses ouvertes à ce moment là (dans notre cas en fonction de Wall Street, à 4h00
du matin, en fonction de Tokyo...).
Les CFD n'ont pas d'échéance contrairement aux Futures ou aux "actions SRD" : cela permet une
gestion plus simple, vous n'avez pas à gérer le passage d'échéance.

Les avantages "cachés" des CFD


Il existe un avantage caché des CFD : lors des périodes de cracks ou de très fortes  volatilité, les
autorités boursières interdisent la vente à découverte des actions sur certaines valeurs, le "short". Les
CFD ne sont pas touchés par ces mesures.
Ne nous voilons pas la face, les CFD, bien que présentés comme des instruments financiers
pour "boursicoteurs" sont très utilisés par les Hedge Funds du fait des leviers importants et de la
possibilité de "shorter" sans soucis.

Les inconvénients des CFD


Le principal inconvénient des CFD vient des effets de levier. En effet, c'est une arme à double
tranchant, une arme atomique de destruction massive de portefeuille. Il est, et je ne cesse de le
répéter, à utiliser avec parcimonie et avec un levier maximum de 2 à 5. Il doit être réservé aux traders
les plus chevronnés (après 15 ans de bourse, je ne l'utilise quasiment jamais).

Le spread sur cfd 

Le spread sur cfd est l'ensemble de vos frais

Le gros avantage du spread sur CFD c'est qu'il offre un service tout frais compris, revente
incluse

Quand vous achetez une action chez un courtier classique, vous payez des frais lors de l'achat (un
frais fixe par achat ou un pourcentage de la valeur de votre achat), puis à nouveau un frais fixe pour la
vente, auxquels se rajoute un impôt de bourse et même parfois des frais "cachés" (abonnements à
des flux boursiers, tenue de compte trimestriel, droits de garde (un scandale au passage)... )

Les CFD simplifient donc tout cela, le spread inclus tout : les frais d'achat, de revente, la
plateforme de négociation...

Types de Trade des CFD :


Il existe de deux types de CFD :

 CFD offerts par un teneur de marché (Market Maker) Trading CFD lvl 1

Un teneur de marché qui fournit des CFD confirme le trade de son client après avoir reçu l'ordre.

Les courtiers CFD peuvent fixer leurs propres prix bid / ask pour les CFD et peuvent modifier les
volumes.
Les traders de CFD qui passent par un teneur de marché ne reçoivent pas les mêmes prix qui sont
offerts sur le marché

Les teneurs de marché sont des faiseurs de prix et non des décideurs de prix, cela signifie qu'un
trader CFD ne peut pas prendre part au carnet d'ordre de l'actif sous-jacent.
DD - Dealing Desk - Un broker Dealing Desk est un Market Maker (un teneur de
marché). Les markets makers proposent généralement des spreads fixes et peuvent
décider de coter en dehors des prix réels du marché à tout moment. Un Market Maker est
toujours la contrepartie de son client qui ne trade donc pas directement avec les
fournisseurs de liquidité du broker. Le Market Maker se rémunère avec les spreads, en
général il prends aussi des trades opposés à son client avant de se couvrir ou non face à
ses fournisseurs de liquidités.

 CFD offerts avec un accès direct au marché (DMA - Direct Market Access) Trading CFD
lvl 2
Un ordre DMA est exécuté directement à travers le marché physique du sous-jacent sans intervention
du broker, permettant ainsi une exécution en temps réel et de véritables prix du marché

L'accès direct au marché permet aux traders de CFD d'interagir avec les carnets d'ordres en direct sur
les bourses mondiales.*

Les prix et les volumes CFD reflètent directement ceux du marché physique

Les traders DMA peuvent être preneurs ou décideurs des prix et prendre part à la profondeur du
marché sur la bourse.
NDD - No Dealing Desk - Un broker forex NDD fournit un accès direct au marché
interbancaire, il peut être STP ou ECN+STP. Avec un véritable courtier No Dealing Desk,
il n'y a pas de recotation sur les ordres ce qui permet de trader pendant les annonces
économiques sans restrictions, les spreads proposés sont réduits, mais ils ne sont pas
fixe, ils peuvent donc augmenter considérablement quand la volatilité est en
augmentation lors d'annonces économiques importantes. Un courtier NDD peut soit
prélever une commission sur chaque trade ou choisir d'augmenter le spread

STP - Straight Through Processing : En mode STP les transactions sont entièrement
informatisées et immédiatement exécutées sur le marché interbancaire sans aucune
intervention du broker.
ECN - Electronic Communication Network : Les brokers ECN renseignent et affichent
en temps réel le carnet d'ordres traités et les prix fournis par les banques sur le marché
interbancaire. Ils améliorent ainsi la transparence du marché en donnant accès à
l'information à tous les participants. Les brokers ECN se rémunérent en général par une
commission sur le volume tradé. Chez un broker ECN, toutes les opérations sont
exécutées directement sur le marché interbancaire en mode No Dealing Desk.
MTF (Multilateral Trading Facilities) ou SMN (système multilatéral de
négociation) - La bourse MTF assure la rencontre entre des acheteurs et vendeurs
d'instruments financiers selon des règles non discrétionnaires. Le MTF n'est pas un
marché réglementé, mais il fonctionne selon les mêmes règles. Les règles du MTF sont
transparentes et garantissent un système de trading équitable. Le courtier garantie
l'efficience des prix et la compensation des transactions. Par rapport à une bourse
traditionnelle, les systèmes multilatéraux de négociation assurent une plus grande
discrétion, une rapidité d'exécution des ordres et des frais de courtage réduits
Le trading du forex est différent des actions ou des contrats à terme, car un courtier peut
choisir de trader contre ses clients. Ce système qui est utilisé par les brokers Market
Maker "Dealing Desk" est connu sous le nom de "B booking".
Les courtiers ECN / STP "No Dealing Desk" envoient tous les trades de leurs clients dans
le marché réel ou vers des fournisseurs de liquidité, ils utilisent donc le système "A
booking".
Cependant, de nombreux brokers forex utilisent un modèle hybride avec un B Book pour
les clients perdants et un A Book pour les gagnants.
Dans les marchés réglementés des contrats futurs et des actions, toutes les transactions
sont envoyées dans une bourse qui confronte les ordres des acheteurs et des vendeurs
en les triant par ordre de prix et d'arrivée.
 

Le A Book des brokers forex ECN / STP


Les brokers ECN / STP utilisent tous un un A Book, ce sont des intermédiaires qui
envoient les ordres de trading de leurs clients directement vers des fournisseurs de
liquidités ou des systèmes multilatéraux de trading (MTF). Ces brokers forex gagnent de
l'argent avec une majoration du spread ou avec une commission sur le volume des
ordres. Il n'y a donc pas de conflits d'intérêts, ces brokers gagnent toujours le même
montant avec les traders perdants ou gagnants.
Ce type de broker forex devient de plus en plus populaire, car les traders forex sont
rassurés par l'absence de conflit d'intérêt et par le fait que ces brokers ont un intérêt à
avoir des clients gagnants qui augmentent leurs volumes de trading et par conséquent
les bénéfices des brokers.
 

Le B Book des brokers Markets Makers


Les courtiers forex qui utilisent un B Book gardent les ordres de leurs clients en interne.
Ils prennent l'autre côté des trades de leurs clients, ce qui signifie que les profits de ces
brokers sont souvent égaux aux pertes des traders. Les maisons de courtage sont en
mesure de gérer les risques associés à la tenue d'un B Book en utilisant certaines
stratégies de gestion des risques : couverture interne en confrontant les ordres inverses
des autres clients, variation de spread, etc. La majorité des traders de détail perdent de
l'argent, l'utilisation d'un B Book est donc très rentable pour les brokers.
Il est évident que ce modèle engendre des conflits d'intérêts entre les brokers et les
clients. Les traders rentables peuvent faire perdre de l'argent à ces courtiers. Les traders
sont souvent inquiets de subir des tactiques sournoises des courtiers qui cherchent à
toujours être rentables. Voilà pourquoi les grands brokers forex market maker utilisent
un modèle hybride qui consiste à placer les trades dans un A Book ou un B Book en
fonction des profils des traders.
 

Le modèle hybride
La popularité du modèle hybride est compréhensible, car il permet d'accroître la
rentabilité et la crédibilité des brokers forex. Il permet aussi aux brokers de gagner de
l'argent avec les traders rentables en envoyant leurs ordres de trading vers des
fournisseurs de liquidité.
Pour repérer efficacement les traders rentables et les perdants, les brokers forex
possèdent des logiciels qui analysent les ordres de leurs clients. Ils peuvent ainsi trier les
cambistes en fonctions de la taille de leur dépôt (le pourcentage de traders gagnants
augmente significativement pour les dépôt supérieur à 10 000 $), de l'effet de levier
utilisé, du risque pris sur chaque trade, de l'utilisation ou non des stops de protection etc.
Le modèle hybride n'est pas nécessairement une mauvaise chose pour les traders, car les
bénéfices réalisés avec les traders mis dans le B Book permettent aux brokers hybrides
d'offrir des spreads très compétitifs à tous leurs clients, qu'ils soient perdants ou
gagnants. Le principal inconvénient de ce système est que si un broker hybride gère mal
le risque du B Book, il peut perdre de l'argent et mettre en péril l'entreprise.