Vous êtes sur la page 1sur 41

Ir.Djolinha KINAMVUIDI KIBEFU Classe  : 4ème H.

ELECTRICITE
BRANCHE  : PROJET & BUREAU TECHNIQUE N°FICHE  :
Sujet : MOTEUR SYNCHRONE TRIPHASE ECOLE  :……………………………………………

MOTEUR SYNCHRONE TRIPHASE

1. Constitution
Idem avec l’alternateur
Un alternateur est une machine réversible c.à.d. il peut fonctionner comme génératrice à
courant alternatif lorsqu’il est entrainé et fonctionne comme moteur synchrone lorsqu’il
est alimenté par la tension du réseau.
Il est composé du point de vue électrique :

 D’un stator (partie fixe comprenant un circuit magnétique fixe en forme d’anneau
dans lequel sont logés trois enroulements
 D’un rotor (partir mobile) constitué d’un nombre de pair de pôles qui rappellent
une bobine inductrice.

2. Fonctionnement

Les enroulements du stator, alimentés par le réseau triphasé créent un champ magnétique
tournant qui tourne à la vitesse de synchronisme.
60 f
Ns=
p
La bobine inductrice (rotor), alimentée en courant continu, crée un champ magnétique
fixe au niveau des pôles qui s’accroche au champ tournant du stator si le rotor est lancé à
une vitesse proche du synchronisme d’où le nom moteur synchrone.

Remarque : l’inversion du sens de rotation du moteur synchrone triphasé se réalise en


inversant le champ magnétique tournant c’est-à-dire en croisant deux phases au niveau
des enroulements du stator.
3. Caractéristiques électriques essentielles
 Tension d’alimentation
 Courant nominal
 Fréquence
 Puissance électrique
Remarque : il est possible de maintenir le facteur de puissance du moteur synchrone
en réglant le courant d’excitation (courant traversant le rotor)
4. Caractéristiques mécaniques essentielles
 Puissance mécanique : il s’agit de la puissance disponible sur l’arbre.
 Couple moteur : le couple au démarrage est nul ; il faut « lancer » le rotor pour
obtenir un couple moteur.
 Vitesse de rotation ; elle est égale à la vitesse de synchronisme, sans possibilité de
réglage (3000, 1500, 1000,750,600,500 tr/min).

5. Utilisation
Ce moteur est utilisé sur des appareils tels que :
 Pompes
 Compresseurs
Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu
Electricien 0815863604
 Ventilation

6. Au démarrage
A cause de l’inertie du champ tournant, le rotor reste immobile car les pôles fictifs un
stator sont en face des pôles fictifs du rotor d’où le moteur synchrone à un couple nul au
démarrage.
7. Surcharge
Un moteur synchrone est prévu de tourner à une seule vitesse de synchronisme. En cas de
surcharge le moteur de croche et s’arrête. Un moteur synchrone à un couple max à ne pas
dépasser, alors pour pouvoir au démarrage il faut provoquer un démarrage entre l’axe
rotorique par rapport à l’axe de pôles statorique.
8. Comportement
Le moteur synchrone à trois comportements dans son fonctionnement :
a. S’il est sous excité :
Le courant est déphasé en arrière de la tension. Le moteur se comporte comme
une inductance « comportement inductif »

b. Si on augmente son excitation


Le courant est en phase avec la tension, il se comporte comme une résistance d’où
un « comportement résistif »

c. Si on augmente plus l’excitation dépassant In, on dit qu’il est surexcité


Le courant est déphasé en avant par rapport à la tension, il se comporte comme
capacité, d’où « comportement capacité » et devient compensateur synchrone
c.à.d. pour améliorer le facteur de puissance d’une installation ( Cosϕ ).
9. Mode de démarrage
9.1. Démarrage par moteur de lancement ou auxiliaire
 On utilise le principe du couplage d’un alternateur sur un le réseau. Le moteur synchrone
triphasé est dans un premier entraine par un moteur auxiliaire ou lancement. Lorsque la
vitesse de l’ensemble est proche de la vitesse de synchronisme, on excité la bobine placée
sur le rotor par une tension continue. Le moteur synchrone devient alternateur. On couple
avec toutes les précautions utiles les enroulements du stator sur le réseau triphasé ; la
machine synchrone triphasée peut alors fonctionner en moteur et on désaccouple le
moteur d’entrainement.
 Le moteur de lancement doit avoir deux pôles de moins que le moteur synchrone avec
une vitesse réglable
On utilise un moteur de lancement à vitesse réglable :
 Soit un moteur à courant continu
 Soit un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné
 Soit un moteur schrague
N.B. : avant de brancher un moteur synchrone au réseau il faut respecter les
précautions suivantes :
 Même tension
 Même fréquence
 Concordance de phase.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
EXEMPLE D’UN SCHEMA DE PUISSANCE D’UN MOTEUR SYNCHRONE TRIPHASE
On dispose :

 Moteur asynchrone triphasé à rotor bobine à 3 temps pour lancement


 Moteur synchrone triphasé
 Les appareils de mesures
 Lampes de signalisations
 Source à courant continue pour l’excitation

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2ème VARIANTE : Utilisation des redresseurs secs pour le courant continu d'excitation

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
9.2. Démarrage en asynchrone ou par moteur asynchrone

Le moteur démarre en asynchrone sous une tension réduite soit par l'intermédiaire d'un système
étoile triangle, soit par l'autotransformateur…
A l'approche du synchronisme, on alimente l'inducteur en courant continu, les pôles du rotor
étant excites, il se produit une attraction entre ces pôles et ce du champ tournant du rotor.
 Court-circuites le rotor sur un conducteur résistant pour augmenter le couple ;
 Démarrer le moteur, appliquer le mode de démarrage ;

 Dès que le démarrage est terminé, injecter le courant continu au rotor pour que ce dernier
s'accroche au synchronisme.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
10. EXEMPLE
On dispose:
 M1 : moteur asynchrone pour le lancement, 2kW,380V, 3000 tr/min M2 :
moteur synchrone, 50 kW,380 V, 1500 tr/min
 Un détecteur B1 de vitesse qui autorise l’excitation à 1450 tr/min
 La synchronisation sera contrôlée par des lampes montées en feu battant. Une boîte
à trois boutons poussoir : S0-S1-S2
 S0 : arrêt,
 S1 : démarrage du moteur asynchrone,
 S2 : synchronisation
 Un pont redresseur de courant
 Un rhéostat d’excitation

SCHEMA DE PUISSANCE

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
SCHEMA DE COMMANDE

EXERCICE A RESOUDRE
Un moteur synchrone doit être démarré par lancement. Le moteur de lancement est un
moteur shunt démarrant en trois temps à l’aide d’une batterie d’accumulateurs. Celle-ci
fournit de même le courant d’excitation du moteur synchrone en phase de démarrage. Après
la synchronisation du moteur synchrone, le moteur shunt ayant servi de moteur auxiliaire est
utilisé comme excitatrice du moteur synchrone.
Travail demandé
Dessiner :
- Un schéma de puissance
- Un schéma de commande

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
EXETAT 1999
SUJET : « FONCTIONNEMENT D’UN MOTEUR SYNCHONE TRIPHASE »

Trois étapes de ce fonctionnement sont possibles :


1. Lancement du moteur
2. Fonctionnement normal
3. Compensation.
1. Lancement
Se fait par moteur de lancement : moteur shunt DC alimenté par une batterie
d’accumulateurs puissants. Le démarrage de ce moteur est rhéostatique télécommandé en
3 temps (élimination automatique 10 secondes après le démarrage). A cette étape, le courant
inducteur du moteur synchrone est fourni par la même batterie alimentant le moteur DC. La
position du curseur électrique du rhéostat de champ du moteur. Au lancement, ce curseur
occupe une position telle que la tension produite par le moteur (alternateur à vide) soit de
valeur imposée par le réseau sur lequel il va être branché .
N.B. : - Tout appareillage servant à la vérification de toutes les conditions de couplage
doit être utilisé (voir mise en parallèle de deux alternateur).
- Le rhéostat de champ du moteur de lancement est à réglage manuel
2. Fonctionnement normal
Dès que le moteur synchrone est branché au réseau et son rotor accroché, 10 secondes
suffisent pour s’assurer du maintient de cette rotation et la coupure automatique de
l’alimentation du moteur DC intervient.
Ce dernier, entraîne par le moteur synchrone, fonctionne automatiquement en génératrice
DC qui 2 minutes après (le temps nécessaire à l’opérateur d’ajouter la tension de la
génératrice aux conditions d’alimentation des futures charge) prend la relève d’alimentation
des inducteurs du moteur au régime de son lancement et al coupure d’alimentation par batterie
intervient.
Si la génératrice DC est mise dans les conditions telles qu’elle fournisse sa puissance
nominale à sa charge usuelle (c.à.d. groupe motopompe du domaine) le curseur électrique
occupera une position telle que le moteur se comporte comme une charge ohmique (vis-
à-vis de son réseau d’alimentation). Le branchement de la génératrice sur sa charge est
volontaire mais télécommande.
3. Compensation.
Si, une heure après le branchement télécommandé du moteur synchrone au réseau, la
génératrice n’est pas chargée, le curseur électrique occupera une position telle que le courant
d’excitation dans les inducteurs donne au moteur un comportement capacitif.

Dans cette phase, il doit alors être impossible de charger la génératrice (donc le
compensateur) sans revenir à l’étape initiale.
ème
N.B. : Dans cette 3 étape, alimentation, par la génératrice, de ses propres
inducteurs, des inducteurs du moteur et éventuellement de la charge de la batterie,
est jugée négligeable. Le moteur synchrone et ainsi considéré comme tournant à
vide.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
TRAVAIL DEMANDE
1. Quelle sont les conditions qu’il faut satisfaire avant de brancher le moteur synchrone
au réseau et avec quels appareils (simples) avez-vous prévus pour les vérifier ?
……………………………………………… (4 points)
2. Expliquez les positions du rhéostat de champ (à élimination électrique) du moteur
synchrone au regard des 3 étapes de son fonctionnement (3ponts).
3. Dessinez :
- Le schéma de puissance (choisissez la disposition économique et qui
facilite la correction du montage………………………… (8points).
- Le schéma de commande de l’ensemble de l’installation (tension des
contacteurs 22OV DC ou AC). Les choix le meilleur se portera à la source jugée
efficace et permanâtes ………………………… (10 points).
N.B : *caractéristique des sources d’alimentation
DC Batterie : 220V
AC : 600V
Excitation principale : U=220V
*La nomenclature des éléments est fonction de la finalité de chaque élément.
* Les circuits de charge de la batterie ainsi que celui de la charge de la
génératrice ne sont pas concernés par l’étude.
*Aucun contacteur principal ne peut supporter des additifs
temporise.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha KINAMVUIDI KIBEFU Classe  : 4ème H.ELECTRICITE
BRANCHE  : PROJET & BUREAU TECHNIQUE N°FICHE  :
Sujet : AMELIORATION DU FACTEUR DE PUISSANCE D'UNE ECOLE  :……………………………………………
INSTALLATION TELEPHONE  : 0815863904

AMELIORATION DU FACTEUR DE PUISSANCE D'UNE INSTALLATION


1. Définition :
C'est le rapport de la puissance active sur la puissance apparente. L'amélioration
du facteur de puissance est appelée compensation.
P
Cos ϕ=
S
Wa
Cos ϕmoy =
√Wa ²+Wr ² Wa : énergie active en kWh
Wr : énergie réactive en kVarh

2. Inconvénient d'un mauvais facteur de puissance


- Augmentation de l'intensité du courant ce qui entraine :
- L'augmentation de chute de tension
- L'augmentation des pertes dans la ligne
- Diminution du rendement de l'exploitation

3. Cause d'un faible facteur de puissance

Le facteur de puissance d'une installation devient faible lorsque la puissance réactive


sera élevée (cosφ va s'éloigner de 1 et s'approcher de 0)
Cause : c'est la consommation d'une grande puissance réactive (inductance).

P=U .I .Cosϕ
Q=U .I .Sinϕ
S= √ P²+Q²
ϕ=30°
Cos 30°=
√3 =0 , 86
2 N.B.: un bon facteur de puissance varie de 0,8 à 1
4. Moyens pour améliorer le facteur de puissance

Pour améliorer le facteur de puissance, il faut, diminuer la consommation de la puissance


réactive en utilisant des appareils ou des machines qui produisent la puissance réactive
négative tel que :
- Le condensateur
- Moteur synchrone surexcité
- Moteur asynchrone synchronisé
Ils sont appelés des compensateurs

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
5. Sortes de compensation
On distingue :
a. La compensation locale : elle améliore seulement le facteur de puissance de
l'appareil

M
3

b. La compensation centrale : elle améliore le facteur de puissance de toute


l'installation.

6. Calcul de la capacité du compensateur

a. en monophasé
Qc=U . I .Sin ϕ
ϕ=90°
Qc=U . I
N.B. : dans un condensateur le courant I est en avant par rapport à la tension
ϕ=90° Sin 90 °=1
Qc: puissance réactive du compensateur
U U
I= = =UC ω
Zc 1
Or dans un condensateur Cω
Qc=U ² Cω
U
C=
U ²ω
Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu
Electricien 0815863604
b. en triphasé :
1°) couplage étoile

V V
I= = =VC ω
Zc 1
Qc=3VI or Cω
Qc=3V .V .C.ω
Qc=3V ²Cω
2
U
⇒Qc=3 ( )
√3

U² ¿
Qc=3 Cω⇒U ²Cω
3
Qc=U ²Cω
U ²ω ¿ U
⇒C λ=Qc ¿ V=
ω=2πf ¿ Or √3
2°) couplage triangle
Qc=3UI
Qc=3UUC ω
Qc=3U ² Cω
Qc
⇒C Δ=
3U ²ω

C Δ=
Conclusion : λ C =3C
Δ CΔ
7. Détermination de la puissance réactive d'un compensateur Qc
Soit :
- Cosϕ1 : facteur de puissance de l'installation avant prélèvement
- Cos ϕ2 : facteur de puissance de l'installation après prélèvement (atteindre)
La puissance réactive d'un compensateur est égale :
Sin ϕ
tg ϕ=
Qc =P (tgϕ1 −tg ϕ2 ) or Cos ϕ
Sin ϕ²+Cos ϕ²=1
Sin ϕ= √1−Cosϕ²
Avec:
- P: puissance active de l'installation en W
- Qc: puissanec réactive de l'installation en Var
- S: puissance apparente de l'installation en VA
- C: capacité de condensateur en micro Farad (µF) 1µF=10-6F

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu
Electricien 0815863604
Ir.Djolinha KINAMVUIDI KIBEFU Classe  : 4ème H.ELECTRICITE
BRANCHE  : PROJET & BUREAU N°FICHE  :
Sujet : MOTEUR ASYNCHRONE MONOPHASE ECOLE  :……………………………………………
TELEPHONE  : 0815863904

MOTOEUR ASYNCHRONE MONOPHASE


1. Généralités.
1.1. Constitution
Il est composé du pont de vue électrique :

 D’un stator : comprenant un circuit magnétique dans lequel sont logés les
enroulements principal (en deux partie ou non) et un enroulement auxiliaire (celui-
ci souvent branche en série avec un condensateur et un contact centrifuge.
 D’un rotor à cage d’écureuil en court-circuit.

1.2. Fonctionnement
L’enroulement principal du stator alimenté par un réseau monophasé, dont le champ
magnétique alternatif et tournant. Pour que le moteur seul-il créer un champ tournant
l’enroulement par une tension déphasé de 90° sur la tension de réseau. Ce déphasage de 90°
s’obtient soit en insérant un condensateur en série avec enroulement auxiliaire (moteur à phase
capacitive), soit en construisant un enroulement auxiliaire très inductifs (moteur à phase
inductive). Suivant les constructeur, l’enroulement auxiliaire peut être supprime après le
démarrage.
1.3. Caractéristique essentielles.

La vitesse de rotation du moteur dépend, comme pour un moteur asynchrone triphasé de la


fréquence du réseau d’alimentation et du nombre de paires de pôles moteur. Elle n’atteint jamais la
vitesse de synchronisme (3000, 1500, 1000, 750, 600, 500tr/min). On utilise toujours le démarrage
direct car la puissance de ces moteurs est toujours inférieure à 1kW et son courant d’appel est de
l’ordre de deux à six fois le courant nominal.
1.4. Inversion du sens de rotation du moteur asynchrone monophasé .
Pour change le sens de rotation du moteur, il suffit de faire tourne le champ du stator dans le
sens contraire. Pour cela, on inverse la tension aux bornes de l’enroulement auxiliaire.
N.B. : le moteur asynchrone monophasé ne démarre pas seul.
1.5. Moteur bitension.
L’enroulement principal du stator peut être composé de deux demi-enroulements qui
permettent d’obtenir des moteurs à deux tensions.
Ex. : moteur asynchrone monophasé 110/220V.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2. Artifice de démarrage

2.1. moteur à lancement manuel


C’est un moteur asynchrone monophasé ayant un seul enroulement statorique. Pour le
démarrer, on ferme l’interrupteur et on lance le rotor à la main.
Schéma de principe

Couplage des enroulements.

Chaque demi-enroulement du stator et l’enroulement auxiliaire doivent être alimenté sous une
tension de 110V.
 si le réseau à une tension monophasé de 110V, il faut coupler les demi-enroulements et
l’enroulement auxiliaire en parallèle.
 si le réseau à une tension monophasé de 220V, il faut couper les demi-enroulements en
série et brancher l’enroulement auxiliaire en parallèle sur le demi-enroulement.

2.2. moteur auto-démarrant


2.2.1. moteur à phase inductive.
a. Principe
C’est un moteur monophasé à lancement dans lequel ont ajouté un second enroulement dit
auxiliaire de auxiliaire de façon que le courant qui traverse soit décalé de 90° dans le but
d’affaiblir ou d’annuler le champ inverse. Comporte deux enroulements :
 enroulement principal ou de travail
 l’enroulement auxiliaire ou démarrage
Il peut être mis hors service lorsqu’il atteint la vitesse nominale. Pour mettre l’enroulement
auxiliaire hors circuit, on utilise un relais de démarrage dit surintensité.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2.2.2. MOTEUR A PHASE CAPACITIVE

1°). Schéma de puissance et de commande pour un sens de marche.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2°) Schéma de principe pour deux sens de marche

b. Relais de démarrage
Pour couper automatiquement du courant dans la phase auxiliaire après le démarrage du moteur,
on utilise un relais de démarrage qui fonctionne comme suite :

 A l’enclenchement du moteur, l’enroulement auxiliaire n’est pas alimenté le moteur ne


démarre pas et absorbe un courant important.
 Le relais de surintensité ferme son contact et l’enroulement auxiliaire mis sous tension, le
moteur démarre.
 Après le démarrage le courant absorbé atteint sa valeur nominale et insufflant pour
l’excitation du relais, le contact s’ouvre l’enroulement principal reste seul en service.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Un sens de marche

Deux sens de marche

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Moteur bitension deux sens de marche

Remarque
Un moteur asynchrone triphasé peut fonctionner en monophasé sous 220V
1. S'il est prévu en étoile sous 380V, on le couple en triangle pour le fonctionner en
monophasé et an ajoute un condensateur.
2. S'il est prévu en triangle sous 380V, on garde le couplage mais on ajoute sur l'enroulement
un condensateur.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Démarrage d’une moto compresseur hermétique par relais de tension

Pour des puissances supérieures à 500 ou 600 W, le démarrage des motos compresseurs,
hermétiques monophasés se fait par relais de tension (relais potentiel). En effet, le pouvoir de
coupure des relais d’intensité est limité.

Les groupes hermétiques monophasés avec démarrage par relais de tension ont souvent un
condensateur de démarrage et un condensateur permanent de marche.
C1 = condensateur permanent.
C2 = Condensateur de démarrage

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
1. Avantage de conserver un condensateur de marche
facteur de puissance amélioré,
couple maximum accru,
puissance améliorée.

2. Fonctionnement du relais de tension


A l’arrêt, la bobine du relais n’est pas sous tension et le contact du relais est fermé.
En demande de froid, le thermostat ferme et met sous tension l’enroulement principal,
l’enroulement auxiliaire ainsi que la bobine du relais de tension.

Au démarrage la tension, aux bornes de l’enroulement auxiliaire ainsi qu’aux bornes de la
bobine du relais, n’est pas suffisante pour permettre à la bobine d’ouvrir son contact.
La tension induite aux bornes de l’enroulement auxiliaire ainsi qu’aux bornes de la bobine du
relais de tension augmente régulièrement avec la vitesse de rotation du moteur.
Dès que le moteur a atteint sa vitesse normale de rotation, la tension induite aux bornes de
l’enroulement auxiliaire ainsi qu’aux bornes du relais de tension devient suffisante pour que la
bobine ouvre son contact.
En fonctionnement, la tension induite aux bornes de l’enroulement auxiliaire ainsi qu’aux
bornes du relais de tension reste suffisante pour maintenir le contact ouvert.
L’ouverture du contact du relais de tension provoque la mise hors tension du condensateur de
démarrage.

Calcul de la capacité à ajouter lorsque le M.A.T. fonctionne en monophasé

i. Méthode approchée
Si la puissance s'exprime en kW
C=80µF/ kW
ii. Méthode par calcul
Si la puissance s'exprime en CV
220 2 50
C=50 CV ( )
E
.
f E: tension en monophasé
Si la puissance s'exprime en W
W 220 50
C=50 ( )
736 E f
Q
C=
Cas général : U ²2 πf 10−9 en µF
iii. Conséquence
3
- La puissance utile diminue de 4 donc 75%
1
- Le couple diminue 2 donc 50%

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Réglage de la vitesse dans un moteur asynchrone monophasé
Le réglage de la vitesse se fait en commutant les pôles des enroulements

EXERCICES D'APPLICATION POUR LES DEUX CHAPITRES


Cfr. EXETAT 2013,2018(KIN) & 2016 (A.PROV)

EXETAT 2013
SUJET : « BOULANGERIE- PATISSERIE »
Les relevés du mois de février des compteurs d’énergie électrique d’une boulangerie-
pâtisserie ont indiqués 336.106kWh et 201887kVar sous 3x380V, 50Hz. Pour réduire le coût
d’exploitation de cette unité de production, on désire :
1. Diminuer au maximum la consommation de cette énergie électrique au moyen d’un
compensateur statique.
2. Exploiter rationnellement la chambre froide servant à garder au frais certains des
ses produits. Celle-ci est composée :
-D’un compresseur entraîne par un moteur asynchrone monophasé à deux
condensateur dont un reste en service après le démarrage ;
-De deux fanes entraîne chacun par un moteur monophasé à un
condensateur.
Cette chambre froide fonctionne automatiquement dès que l’on ferme le disjoncteur. Toute
fois, 6heures à 10heures et de 14heures à 18heures, les moteurs de cette dernière sont laissés au
repos.
N.B. :A l’arrêt du compresseur, une fane s’arrête après 30 seconds tans que l’autre reste encore
en fonctionnement pendant une minute.
- Le compresseur ne peut fonctionner que si les deux fanes en rotation ;
- Pendant les heures de fonctionnement, une signalisation sonore et visuelle signale
l’arrêt du compresseur. Un bouton poussoir d’acquittement permet d’annuler
l’avertissement sonore.
3. Réduire la consommation de l’énergie due à l’éclairage, en prévoyant un système
permettant d’éteindre :
-Puissance (8pts) (faire ressortir les enroulements)
-Commande (5pts)
-Signalisation (4pts)

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
EXETAT 2016 (AUTRE PROVINCE)
SUJET : "SIAGE DE PLANCHES"

ENONCE
Une petite fabrique de bois utilise un moteur asynchrone triphasé pour le sciage de ses
planches. Comme depuis un certain temps, la ligne alimentant cette fabrique présente un
déficit des phases, son propriétaire vous demande de démarrer ce moteur sur un réseau
monophasé
CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT

Un commutateur Voltmétrique permet de vérifier les tensions simples et composées du


réseau en ordre croissant. Les phases d’alimentation son sélectionnées par un commutateur
unipolaire à plusieurs directions. Le moteur est commandé par des B.P de deux endroits
différents de manière à avoir une fonction logique ou inclusive et le passage possible sans
arrêt d’un sens à un autre uniquement.
Schéma synoptique

3 1. Réseau triphasé 380V +N


1
2. Zone de mesure
3. Commutateur de ligne
4. Interrupteur général + RT
5. Contacteurs
2 6. Moteur asynchrone triphasé
5CV ;220V / 380V50Hz;
4 η= 0,82;Cos ϕ= 0,86

7. Poste de commande

7 7
6

Travail demandé

a. Dessinez le schéma général des connexions en mettant en évidence la


puissance…………………………………………………… 14pts
b. Repérez les bornes et les fils du schéma général………… 6pts
c. Calculez approximativement la valeur du condensateur de démarrage et du couple
de démarrage du moteur en monophasé…………5pts

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha KINAMVUIDI KIBEFU Classe  : 4ème H.ELECTRICITE
BRANCHE  : PROJET & BUREAU N°FICHE  :
Sujet : FROID ET CLIMATISATION ECOLE  :……………………………………………
TELEPHONE  : 0815863904

FROID ET CLIMATISATION

INTRODUCTION

Depuis son apparition sur la terre, l'homme n'a cessé de s'organise pour se protégé contre la
chaleur et le froid ; l'utilisation des vêtements et de l'habitation en sont les premières
manifestations. Il a fallu attendre 1850 pour que l'on puisse conserver des aliments avec froid
artificiel, ce qui à permis de transporter les dernière périssable sur de grande distances.

1. Principe
Pour produire du froid dans une enceinte fermée, il faut absorbe la chaleur contenue
dans cette enceinte et l'envoyer à l'extérieur.
1.1. Grandeurs et unités utilisées
a. Température.
On mesure la température par rapport a une référence
- Température absorbe en Kelvin (K)
- Température relative en degré Celcuis (°C)
0°= température de la glace fondante
100°= température d'ébullition de l'eau
- Relation entre le degré Celcuis et Kelvin
0°C = 273,15K
b. Quantité de chaleur ou de froid
- La calorie (Cal): quantité de chaleur pour élever de 1°C-1g d'eau
- Le joule (J): 1 Calorie = 4,18Joule
1 Joule = 0,24 Calories
- Multiples de la calorie : 1kilo calorie = 103Cal
1thermie =106Cal

- La frigorie (fg) est la quantité de froid nécessaire pour abaisser 1kg d'eau
de 1°C. elle est inverse de la Kilocalorie.

1.2. Changement d'état d'un corps


La figure 1 rappelle quel sont les différents changements d'état physique d'un corps
pur.
Exemple :
- Fusion de l'alcool : -130°C
- Vaporisation de l'ammoniac : -33°C

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
a. Chaleur massique
C'est la quantité de chaleur cédée ou absorbe par un kilogramme d'un corps pur
lorsqu'il subit une variation de température de 1°C.
- L'unité est le joule par kg et Kelvin (J/kg K)
Exemple en Cal/kg°C
- Cuivre C=91,2
- Glace C=500
- Alcool C=580
b. Chaleur latente
- C'est la quantité de chaleur cédée ou absorbe par un kilogramme de liquide
pour passer à l'état de vapeur.
2. INSTALLATION FRIGORIFIQUE
2.1. Réfrigérateur à compression
C'est un système qui utilise comme source d'énergie extérieure, la pression donnée par
un ensemble moteur-compresseur.
a. Constitution

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2.2. Fonctionnement
La circulation du fluide frigorifique est obtenue à l'aide du compresseur (6). Les
vapeurs du fluide frigorigène produites dans l'évaporateur (4) sont aspirées par le
moto-compresseur (6-7) et refoulées dans le condenseur (4). Elles sont alors refroidies,
par circulation naturelle d'aire pour les réfrigérateurs ménagers ou ce refroidissement
provoque la condensation. Le liquide formé est détendu dans le tube capillaire (2) par
une chute de pression continue. Il est introduit dans l'évaporateur où il se vaporise en
absorbant la chaleur de l'enceinte (5). La vapeur froide est alors par le moto-
compresseur et le cycle se continue.
- Compresseur : constitue une pompe à piston entrainée par un moteur
asynchrone monophasé auto-démarrant et permet la circulation du fluide
frigorigène ou gaz.
- Condenseur : transforme le gaz en liquide
- Desydrateur : filtre empêche les impuretés
- Evaporateur : transforme le fluide
N.B: Un réfrigérateur ménager est constitué par une armoire à double parois isolé
hermétiquement et comprenant:

1. Evaporateur avec bac à glace


2. Condenseur
3. Groupe hermétique comprenant le moteur et le compresseur.
4. Thermostat avec réglage
5. Eclairage intérieure
6. Rayonnages ajoures pour supporter les données et laisser passer le froid
7. Porte avec contre-porte aménagée.
8. Fan pour refroidir le compresseur
9. Relais de démarrage
2.3. Schéma de principe du moteur d'entrainement.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Schéma de connexion générale

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
3. CLIMATISATION

Climatiser les locaux consiste à maintenir constante la température de l'air et son


humidité relative quelles que soient les variations extérieures.
3.1. Climatisation individuelle
Ce sont des appareils qui se placent au-dessus d'une porte ou dans l'embrassure d'une
fenêtre.
a. Fonctions assurées
- Filtration de l'air
- Refroidissement de l'air
- Déshumidification
- Reprise d'air neuf et évacuation d'air reçu
- Eventuellement réchauffage d'air
b. Constitution

1. Groupe moto-compresseur hermétique


2. Condenseur
3. Tube capillaire formant détendeur
4. -Evaporateur
5. Moto-ventilateur du condenseur pour rejeter l'air chaud
6. Moteur avec turbine de l'évaporateur pour envoyer l'air frais
vers l'intérieur
7. Séparation des circuits d'air.
N.B. : En associant des filtres ou condenseur et à l'évaporateur ainsi qu'en ménageant des
communications entre les deux circuits d'air, on réaliser les autres fonctions du
climatiseur individuel.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
EXERCICES : Cfr. EXETAT 2007 & 2013

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha KINAMVUIDI KIBEFU Classe  : 4ème H.ELECTRICITE
BRANCHE  : PROJET & BUREAU N°FICHE  :
Sujet : FROID ET CLIMATISATION ECOLE  :……………………………………………
TELEPHONE  : 0815863904

LES CENTRALES ELECTRIQUES

Définition : les centrales électrique sont des usines qui produisant le courant électrique à
partie d'une source d'énergie primaire. On distingue :

1. La centrale hydraulique
L'eau actionne une turbine qui à son tour entraine un alternateur. Le réglage de la
puissance se fait mécaniquement par la diminution de l'eau dans la conduite forcée.

2. Les centrales thermiques


L'énergie électrique est produite à partie de la chaleur. La vapeur chaude qui actionne
une turbine à vapeur qui a son tour entraine l'alternateur.

3. Les centrales nucléaires (thermiques)

4. Groupe électrique
Il s'agit d'un moteur thermique (diesel ou essence) entrainant un alternateur. S'il s'agit
d'un moteur électrique entrainant un alternateur, on l'appelle groupe moteur
générateur.

5. Plaque solaire
Il s'agit des cellules photovoltaïque qui ont un bon rendement, car il ya conversion
directe de l'énergie solaire en énergie électrique produisent du courant continu. Pour
augmenter la f.é.m. on monte des panneaux solaires en série. Deux systèmes
d'alimentation sont possibles.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
a. Le panneau alimente directement le récepteur le jour
Ex : Le pompage de l'eau
Dans ce cas le panneau est raccordé directement au moteur de la pompe.

b. Panneau alimente indirectement ou en partie le récepteur (éclairage de nuit)

ALTERNATEUR
1. Définition :

Les alternateurs sont des machines qui produisant le courant alternatif monophasé ou
triphasé.

2. Principe de fonctionnement

Son principe de fonctionnement est basé sur les phénomènes d'induction magnétique
c.à.d. sur la variation du flux. Donc il faut
- Un circuit induit : siège de la f.é.m.
- Un circuit inducteur : siège du champ

3. Constitution

a. Induit (stator): comporte


- Un enroulement monophasé

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
- Trois enroulement décalés de 120° dans l'espace (triphasé) et peuvent être
couple en étoile ou triangle.

Remarque : certains alternateurs produisent deux tensions du réseau triphasé


- Soit 220/380V, soit 380/660V, soit 127/220V.
- Pour fournir la petite tension on le couple en triangle
- Pour fournir la grande tension ou étoile.
Ex. : 220/380V

b. Inducteur (rotor):
C'est un électro-aimant parcouru par du courant continu pour l'excitation.

4. Type des alternateurs

a. Les alternateurs à pôles lisses


C'est un cylindre en tôles feuilletés.

Caractéristiques
- Grande longueur
- Faible diamètre
- Tourne à grande vitesse ¿ 1000tr /min
- Sont appelés turbo-alternateur souvent entraine par des turbine à vapeur.

b. Les alternateurs à pôles saillants


C'est une roue polaire.

Caractéristique
- Grand diamètre
- Faible longueur
- Tourne lentement ¿ 1000tr /min
- Son entrainement par des moteurs diesel ou des turbines hydrauliques.
c. F.é.m. induite
En monophasé
E=KN φf
Avec : K: Coefficient de Kapp; sa valeur est K=2,22.Kd.Kf

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
En triphasé

N
E=K f .φ √3
3 En étoile
N
E=K f . φ
3 En triangle
5. Vitesse de rotation
60 f
Ns=
p
Vitesse de synchronisme ou de champ tournant. C'est la vitesse qui impose la
fréquence.

6. Excitations des alternateurs

1. Par dynamo shunt

Rôle : règle le courant d'excitation afin de maintenir la tension constante

2. Par système sans bagues balais

Pilote : son inducteur équipé des aliments permanant

3. Par auto excitation


- L'excitation provient de l'alternateur elle-même
- L'amorçage est obtenu grâce au magnétisme rémanent. C'est le système
utilisent dans les groupe électrogène.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
7. Mise en parallèle des alternateurs.

a. But : c'est pour augmenter la puissance du réseau mais la tension reste constante.
b. Condition :
- Même tension efficace (vérifier au voltmètre)
- Même fréquence (vérifier au fréquencemètre)
- Même concordance de phases (vérifier les lampes de synchronisme)
Schéma de principe

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu
Electricien 0815863604
GROUPE ELECTROGENE

Il s'agit d'un moteur thermique (Diesel ou essence) entrainant un alternateur .il est
constitué de deux grande parties :*

1. Partie électrique
Moteur thermique : diesel ou essence
2. Partie électrique
Alternateur
- Le groupe électrogène industriel, le moteur d'entrainement
est diesel à cause de sa robustesse et un bon rendement.
- L'alternateur triphasé peut être couple soit en étoile, soit en
triangle.
- L'alternateur est à auto-excitation ou à excitation
indépendante.
CHOIX D'UN GROUPE ELECTROGENE

On calcul d'abord la puissance installe Pi. C'est la somme de la puissance nominale


de tous les récepteurs.
Pi=∑ Pn
Pd=Pi .Kd
En suite la puissance demandée Pd. Kd=0,9 Kd: coefficient de demande
Pd
Sd =
La puissance apparenté demandée Sd: Cos ϕ
En fin la puissance demandée du groupe :
S G=Sd +20 % Sd

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
SCHEMA DE PUISSANCE
- Les centrales ou les arrives du courant sont représentés par
des flanche entrant.
- Les départ qu'on alimente sont représentés par des fléché
sortant.
- Les départs et les arrivées sont relies par des jeux de barres
- Chaque arrivée possède les prioritaire et les non prioritaires.
- Prioritaire : ceux qu'elle peut alimenter
- Non prioritaire : ceux qu'elle ne peut pas être alimenté.

1ère Variante :
- Chaque source alimente ses prioritaire
- Impossible d'alimenter les non prioritaire

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Schéma de commande

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
2ème Variante
- Chaque source alimente ses prioritaire
- Possibilité à la source 1 d'alimenter les non prioritaires
- Impossibilité à la source 2 d'alimenter les non prioritaires

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
3ème Variante:
- Chaque source alimente ses prioritaires
- Possibilité à la source 1 d'alimenter les non prioritaires
- Possibilité à la source 2 d'alimenter les non prioritaires.

Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu


Electricien 0815863604
Ir.Djolinha Kinamvuidi Kibefu
Electricien 0815863604