Vous êtes sur la page 1sur 3

Cours : Histoire de la langue française

Semestre : 2020-I
Code : 2016407
Professeur: Sergio Bolaños
Sebastian Dario Bautista Aleman

Exercice indoeuropéen

 Choisir le type de langues utilisée

1. Ya dumayu, chto eto samyi malen'kii iz vsekh gorodov Rossii'

« I think that this is the smallest of all the cities of Russia''

- Type : Langue inflective.

- Explication : Ici on trouve une tendance à utiliser un seul morphème inflexionnel pour
désigner plusieurs caractéristiques grammaticales, syntaxiques ou sémantiques comme
par exemple en « Ya dumayu », ou la particule yu remarque l’apparition de la première
personne du singulier en présent. Après, dans « samyi » et « malen'kii », les préfixes – yi
et -ii marquent le masculin nominatif singulier respectivement. En conclusion on peut
constater qu’un seul suffixe express un certain nombre de concepts grammaticaux
différents.

2. Lân-lân dân-chúng hqc lâm chính-tri.

« Little by little the masses are learning to engage in politics »

- Type : Langue isolant

- Explication : C’est un langage isolant car est un type de langage avec une très faible
proportion de morphème par mot et sans morphologie d’inflexion aucune. Dans le cas
extrême, chaque mot contient un seul morphème comme dans cet exemple où

Lân lân dân chúng hqc lâm chính- tri


time / time / people / multitude / learn / make / government / rule
3. La maljuna viro kreskigis malgrandan pomarbaron

« The old man cultivated a small apple orchard »

- Type : Langue incorporative

- Explication : Le verbe et le sujet ou l’objet d’une phrase peuvent être inclus dans un seul
mot comme dans « La maljuna » ou mal c’est un, mal c’est, young et – la a final c’est un
adjectif. Ce que nous considérerions comme les principaux éléments d’une phrase sont
réunis en un seul mot et n’ont pas d’existence indépendante

4. Ua mau ke ea o ka 'aina i'ka pono.

« The life of the land is preserved in righteousness »

- Type : Langue isolant

- Explication : C’est un langage isolant car est un type de langage avec une très faible
proportion de morphème par mot et sans morphologie d’inflexion aucune tel comme on
regarde dans

Ua mau ke ea o ká 'aina i ka pono

Perfect aspect / constant / the / life / of / the / land / in / the/ goodness

5. Tis ara houtos estin, hoti kai ho anems kai hé thalassa hypakouei autói?

« Who then is this, that both the wind and the sea obey him? »

- Type : Langue inflective

- Explication : Ici on trouve une tendance à utiliser un seul morphème inflexionnel pour
désigner plusieurs caractéristiques grammaticales, syntaxiques ou sémantiques comme
par exemple en « Tis », ou la particule « ti » c’est who et après la « s » donne le reste de la
signification que dans ce cas serait la remarque pour le masculine nominative singulier.
Aussi on peut l’apprécier dans le mot « estin » où « es » c’est le verbe être et « tin »
représente la troisième personne singulier présent de l’indicative.  
6. Kahá'eisibáti.

« He fractured his skull »

- Type : Langue agglutinative

- Explication : C’est une langue dans laquelle les mots ont tendance à être composés de
plusieurs syllabes. Typiquement, chaque mot a une base ou une tige et un certain nombre
d’affixes comme dans la phrase on trouve la particule « si » qui « signifie être en condition
de » même cas avec « bá » où dans un seul mot on trouve la construction à cause de.

7. Watu walivitaka vitabu vikubwa vyote

« The men wanted all the big books »

- Type : Langue isolante

- Explication : Les affixes sont assez réguliers ; ils subissent très peu de changements quelle
que soit la base à laquelle ils sont ajoutés. Ex :

plural / person / they / past / them / want / plural / book/ plural/ big / plural /all

- Wa tu wa li vi taka vi tabu vi kubwa vy ote

8. Wa’shagnihwehtonie bil

« We made a snowsnake for Bill »

- Type : Langue incorporative

- Explication : Le verbe et le sujet ou l’objet d’une phrase peuvent être inclus dans un seul
mot comme dans ce cas, où elle réunis dans en un seul mot toute la phrase avec
l’exception du prénom