Vous êtes sur la page 1sur 30

BTS AMCR Assemblages boulonnés

LES ASSEMBLAGES BOULONNES

1. GENERALITES

La classification des assemblages boulonnés selon l’Eurocode 3, EN 1993-1-8 définit les assemblages
suivants :

Attaches en cisaillement
Catégorie Critères Remarques
A Aucune précontrainte exigée
En pression diamétrale Toutes classes de 4.6 à 10.9

B Boulons précontraints 8.8 ou


Résistant au glissement à l'ELS 10.9 requis.

C
Boulons précontraints 8.8 ou
Résistance au glissement à
10.9 requis
l'ELU
Attaches en traction
D Aucune précontrainte exigée.
Sans précontrainte Toutes classes 4.6 à 10.9
E Boulons 8.8 ou 10.9
Avec précontrainte précontraints requis.
Il convient que l'effort de traction de calcul comprenne toute force éventuelle résultant de
l'effet de levier. Il convient que les boulons soumis à la fois à un effort tranchant et à un effort de
traction satisfassent les critères donnés dans le Tableau 3.4

2. DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES

a. Caractéristiques mécaniques des boulons

Classe 4.6 4.8 5.6 5.8 6.8 8.8 10.9


fyb (MPa) 240 320 300 400 480 640 900
fub (MPa) 400 400 500 500 600 800 1000

Classe X.Y

 fyb : limite d’élasticité = 10.X.Y en MPa


 fub : Résistance à la traction = 100.X en MPa

Les boulons des classes 8.8 et 10.9 sont appelés boulons à haute résistance (ou boulons HR)

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 1 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

b. Tableau pratique – Caractéristique des boulons

Désignation M8 M10 M12 M14 M16 M18 M20 M22 M24 M27 M30
d (mm) 8 10 12 14 16 18 20 22 24 27 30
d0 (mm) 9 11 13 15 18 20 22 24 26 30 33
A (mm²) 50,3 78,5 113 154 201 254 314 380 452 573 707
As (mm²) 36,6 58 84,3 115 157 192 245 303 353 459 561
Ørondelle (mm) 16 20 24 27 30 34 36 40 44 50 52
Tôle usuelle (mm) 2 3 4 5 6 7 8 10-14 >14 - -
Cornière usuelle (mm) 30 35 40 50 60 70 80 120 >120 - -
dm 14 18,3 20,5 23,7 24,6 29,1 32,4 34,5 38,8 44,2 49,6

Avec :
 d : diamètre de la partie non filetée de la vis
 d0 : diamètre nominal du trou
 A : section nominale du boulon
 As : section résistante de la partie filetée
 Dm : diamètre moyen entre le cercle circonscrit et le cercle inscrit à la tête du boulon

c. Dispositions Constructives

Intempéries Assemblages rivés ou boulonnés


Exposé 1,2 d0 ≤ e1 ≤ 40 mm + 4t
Pince longitudinale
Non exposé 1,2 d0 ≤ e1
Exposé 1,2 d0 ≤ e2 ≤ 40 mm + 4t
Pince transversale
Non exposé 1,2 d0 ≤ e2
Exposé 2,2 d0 ≤ p1 ≤Min (14t ; 200 mm)
Entraxe longitudinal
Non exposé 2,2 d0 ≤ p1 ≤ Min (14t ; 200 mm)
Exposé 2,4 d0 ≤ p2 ≤Min (14t ; 200 mm)
Entraxe transversal
Non exposé 2,4 d0 ≤ p2 ≤Min (14t ; 200 mm)

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 2 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

3. SOLLICITATION DANS LES BOULONS NON-PRECONTRAINTS

Sollicitation Schéma

Traction

Poinçonnement

Cisaillement

Pression diamétrale

Efforts Combinés

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 3 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Vérification Formulation Remarque


: Effort de traction dans le
boulon à l’ELU
: Résistance de calcul du
Traction
boulon à la traction

= 1,25
: Résistance de calcul au
poinçonnement de la « plaque » la
Poinçonnement plus mince située sur la tête de la
vis ou sous l’écrou

pour les classes 4.6 ;


5.6 ; 6.6 ; 8.8 : Effort de cisaillement dans
avec :
le boulon à l’E.L.U
Cisaillement : Résistance de calcul du
pour les classes 4.8 ; boulon au simple cisaillement
5.8 ; 6.8 ; 10.9

si partie lisse cisaillée


Résistance à la pression
diamétrale
est la plus petite des valeurs suivantes :

Dans le cas d’un assemblage à


recouvrement par 1 seul boulon,
Pression
ce dernier doit comporter 2
diamétrale
rondelles et vérifier :

est la plus petite des valeurs suivantes :

La valeur déterminante pour k1 est


généralement 2,5

Efforts
et
Combinés

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 4 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

4. Le cisaillement de bloc

Le cisaillement de bloc consiste en une ruine par cisaillement par cisaillement au niveau de la rangée
de boulons le long de la partie du contour du groupe de trous, accompagnée d'une rupture par
traction le long de la file de trous de boulons sur la partie tendue du contour du groupe de boulons.

Chargement centré sur la cassure

section nette tendue.


Chargement non centré sur la cassure section nette cisaillée.

5. Cornières attachées par une seule aile

Les effets dus à l’excentricité de l’attache doivent être pris en considération

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 5 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Vérification des boulons

Les boulons doivent résister à


avec

avec

et

 Vérification de la cornière

Les effets dus à l’excentricité de l’attache doivent être pris en considération dans la
détermination de la résistance de calcul (en traction)

Les cornières assemblées par une seule file de boulons dans une aile peuvent être considérées
comme si elles étaient sollicitées sans excentricité, et la résistance ultime de calcul de la section
nette peut être déterminée comme suit :

Avec 1 boulon

Avec 2 boulons

Avec 3 boulons

Avec

et sont des coefficients Coefficients minorateurs et


minorateurs fonctions de l’entraxe Entraxe
Pour les valeurs intermédiaires de ,
la valeur de est déterminée par 2 boulons
0,4 0,7
interpolation.
3 boulons ou plus
0,5 0,7

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 6 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Vérification de la rupture par cisaillement de bloc

section nette tendue.


section nette cisaillée

6. Assemblage par chape

La liaison est assurée par un axe d’articulation ou 1 boulon muni de 2 rondelles

La résistance à la pression diamétrale doit être limitée à

Dispositions constructives particulières

Tableau 6.5.6 : Conditions géométriques à satisfaire par les chapes des assemblages par axe d’articulation

Type A : Épaisseur t donnée

Type B : Géométrie donnée

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 7 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

7. Exemple d'application 1 : Assemblage par recouvrement

On désire assembler 2 plats 60 x 8, en acier S 355, soumis à un effort normal de traction N=100 kN
L’assemblage est en milieu exposé

a. Conception – Dimensionnement :

 Choix des boulons :

t = 8 mm ⇒ choix boulons HM20 – Classe 6.8 ⇒

Boulons de catégorie A travaillant à la pression diamétrale.


Ils doivent vérifier les critères : et

 Nombre de boulons

Chaque boulon, sollicité au simple cisaillement, a une capacité résistante :

Nombre de boulons nécessaire :

 On prend 2 boulons

 Dispositions constructives

Pince transversale :

à l’axe , on effectue la vérification

1,2 d0 ≤ e2 ≤ 40 mm + 4t
26,4 mm ≤ 30 mm ≤ 40 + 4 x 8=72 mm
La condition est vérifiée

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 8 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Pince longitudinale

1,2 d0 ≤ e1 ≤ 40 mm + 4t
26,4 mm ≤ e1 ≤ 72 mm
Choix : e1 = 30 mm

Entraxe longitudinal

2,2 d0 ≤ p1 ≤ Min (14t ; 200 mm)


48,4 mm ≤ p1 ≤ min (112 mm ; 200 mm)
48,4 mm ≤ p1 ≤ 112 mm
Choix : p1 = 50 mm

Schéma de l’assemblage

b. Vérification

 Vérification des assembleurs

Résistance des boulons

Chaque boulon, sollicité au cisaillement, subit un effort :

On doit vérifier :

On a bien c’est vérifié

Ratio

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 9 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Vérification des éléments assemblés

Résistances des plats 60 x 8

Les plats sont sollicités à la traction, on doit vérifier :

 En section brute (zone courante) :

Avec
et
 C’est vérifié

 En section nette (zone d’attache) :

Avec

 C’est vérifié

 Résistance à la pression diamétrale

La plastification de la matière à la périphérie des trous est une condition nécessaire pour un
bon fonctionnement mécanique de l’assemblage (hypothèse d’équirépartition des efforts dans les
boulons). Toutefois les pressions exercées ne doivent pas engendrer un matage exagéré.

On doit vérifier

Avec

Ainsi

Ainsi

Et

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 10 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

On a bien  C’est vérifié


Ratio

Remarque : Pression diamétrale

La condition de pression diamétrale permet de se prémunir contre une ruine de type :


→ pince longitudinale trop faible

La condition de pression diamétrale permet de se prémunir contre une ruine du type


→ entraxe trop faible

La pression diamétrale est excessive soit au niveau du trou ( soit au niveau du boulon (

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 11 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

8. Exemple d'application 2 : Assemblage d’une double cornière sur un gousset

On désire assembler une double cornière 60 x 60 x 6 sur un gousset d'épaisseur t=8 mm


Conception

a. Conception – Dimensionnement :

 Choix des boulons :

t= 6 mm ⇒ boulons HM16 – Classe 6.8 ⇒

 Nombre de boulons

Chaque boulon, sollicité au double cisaillement, a une capacité résistante :

Nombre de boulons nécessaire :

 On prend 3 boulons

b. Dispositions constructives

 Pince longitudinale :

on prend

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 12 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Pince transversale

On prend , ce qui correspond à la ligne de trusquinage.

 Entraxe longitudinal

c. Vérification des éléments assemblés

 Vérification des doubles cornières 60 x 60 x 6

 En section brute (zone courante) :

Les cornières sont sollicitées à la traction, on doit vérifier

ratio = 0,54
 C'est vérifié,

 En section nette (zone d’attache) :

Cette vérification relève d’un cas particulier (EC3 art 6.5.2.3), on doit vérifier :

Avec

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 13 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Et issu de l’interpolation linéaire suivante


Si
Si
Pour

 C'est vérifié, ratio = 0,93

Vérification du gousset

En cas de rupture, celle-ci se produirait dans la section du boulon n°1.


Cette section est sollicitée essentiellement à la traction, on doit vérifier :

 C'est vérifié, ratio = 0,89

Pression diamétrale sur le gousset

Compte tenu des épaisseurs relatives, c’est le gousset qui subit la pression Ø la plus défavorable.

On doit vérifier :

Avec

et

Ainsi

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 14 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Soit :

Ce n'est pas vérifié!

Solution :
Augmenter l’épaisseur du gousset (t=12 mm) ou ajouter un boulon

 Vérification de la rupture par cisaillement de bloc

section nette tendue.


section nette cisaillée

Pour 1 cornière et pour un S235, et

 Détermination de

 Détermination de

ainsi

C’est vérifié !

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 15 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Vérification des boulons

Actions sur les boulons :

On est en présence d’une liaison excentrée : le Centre de Gravité des organes de liaison n’est
pas situé sur le support de la force F.
On étudie l’équilibre de la cornière en dissociant l’effet de la résultante et l’effet de moment que l’on
aura précédemment réduit au « centre » de l’attache (CdG des boulons dans ce cas)
L'excentrement est

Etude mécanique pour un plan de cisaillement

Les boulons doivent résister à

avec

et

et

On doit vérifier

avec

C’est vérifié !

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 16 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Nouvelles vérifications à effectuer

Pression diamétrale sur le gousset pour t=12 mm

Compte tenu des épaisseurs relatives, c’est le gousset qui subit la pression Ø la plus défavorable.

On prend et 3 boulons donc

On doit vérifier :

Avec

et

Ainsi

Soit

C’est vérifié !

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 17 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

9. ASSEMBLAGES PAR BOULONS PRECONTRAINTS

 Rappel préliminaire : Adhérence – Frottement

Condition de stabilité d’un solide adhérent à son support :

Effort tangentiel au plan de contact


Effort normal au plan de contact
Coefficient de frottement

Valeurs du coefficient de frottement

pour les surfaces de la classe A : surfaces décapées par grenaillage ou sablage


pour les surfaces de la classe B : surfaces décapées par grenaillage ou sablage et
Recouvertes d’une couche de peinture
pour les surfaces de la classes C : surfaces nettoyées par brossage métallique
pour les surfaces de la classe D : surfaces non traitées.

 Généralités

L’utilisation des boulons HR permet la mise en précontrainte de l’assemblage qui permet de


solidariser totalement les éléments assemblés, supprimant ainsi toute possibilité de mouvement
relatif. Ces assemblages présentent une faible sensibilité aux sollicitations alternées, ce qui rend leur
utilisation intéressante vis-à-vis des risques de fatigue.
Les boulons HR sont de classe 8.8 ou 10.9

 Principe

Les pièces sont pincées par un effort


perpendiculaire au plan de contact
qui mobilise le frottement.

Le boulon précontraint engendre une


contrainte normale à l’interface des
pièves de l’assemblage. Chaque boulon
possède une zone d’action limitée que
l’on peut modéliser par un cône.
Les paramètres qui interviennent dans la
résistance de l’assemblage sont
 La force de précontrainte
 L’état de surface des pièces en
contact
 La forme et les dimensions du
trou
 Le nombre de plan de contact

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 18 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Au montage, chaque boulon est précontraint à la valeur

limite de rupture du boulon


section réduite du boulon

Cette précontrainte s’effectue généralement au moyen d’une clef dynamométrique dont le couple
de serrage est défini par la norme NF P 22 466

Le couple de serrage et l’effort de précontrainte est fonction de la relation

coefficient de frottement vis écrou au niveau du filet (valeur moyenne 0,2)


diamètre du boulon
effort de précontrainte

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 19 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 RESISTANCE DE CALCUL DES BOULONS

pour boulon à tête fraisée


Sinon
Traction

Poinçonnement
épaisseur de la platine

Valeurs du coefficient

Glissement si les trous sont normaux


si trous surdimensionnés ou
trous oblongs courts axe
si trous oblongs longs axe
6 si trous oblongs courts axe
Avec si trous oblongs longs axe

Pression
diamétrale
Valeurs de
pour les surfaces de la classe A
est la plus petite des valeurs suivantes : pour les surfaces de la classe B
pour les surfaces de la classe C
pour les surfaces de la classe D

A l’E.L.U. : Assemblage Catégorie C

Efforts
combinés
A l’E.L.S. : Assemblage Catégorie B

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 20 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

10. Exemple d'application 3 : Assemblage par recouvrement et boulons précontraints

Assemblage de 2 plats par recouvrement


On désire assembler 2 plats de 60 x 7 et réaliser un assemblage dit « à résistance totale »ce qui
signifie que la résistance de l’assemblage doit être supérieure à la résistance des éléments
assemblés.

a. Conception

 Choix des boulons

Il convient d’utiliser des boulons d’un diamètre de 18mm.


Choix des boulons : HR 8.8 – M18
Trous normalisés, 1 plan de glissement résistance au glissement :

Hypothèse : surface non traitée, trou normalisé, une surface de glissement

b. Vérification des éléments assemblés

 Vérification du plat

La sollicitation dans l’assemblage est limitée par la résistance du plat en traction :

 Résistance en section brute :

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 21 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

 Résistance en section nette :

On prend

 Vérification des boulons

Nombre de boulons

On trouve 4 boulons.

RQ : Pourrions-nous diminuer ce nombre pour un cout minimal ?

Hypothèse : on brosse les surfaces

Nombre de boulons

On trouve 3 boulons, on peut donc augmenter la résistance de l’assemblage en soignant l’état de


surface de celui-ci.

Reprenons le cas de 4 boulons

 Vérification

La majorité des vérifications est inutile puisque respectées lors de la conception :


 Dispositions constructives
 Résistance des boulons au glissement
 Résistance des éléments assemblés

 Dispositions constructives

Pince transversale :

à l’axe , on effectue la vérification

1,2 d0 ≤ e2 ≤ 40 mm + 4t
24 mm ≤ 30 mm ≤ 40 + 4 x 7=68 mm
La condition est vérifiée

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 22 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Pince longitudinale

1,2 d0 ≤ e1 ≤ 40 mm + 4t
24 mm ≤ e1 ≤ 68 mm
Choix : e1 = 40 mm

Entraxe longitudinal

2,2 d0 ≤ p1 ≤ Min (14t ; 200 mm)


44 mm ≤ p1 ≤ min (98 mm ; 200 mm)
44 mm ≤ p1 ≤ 98 mm
Choix : p1 = 80 mm

Schéma de l’assemblage

Seule la condition de pression diamétrale reste à vérifier

Pression diamétrale

Avec

ainsi

C’est vérifié, ratio = 0,3

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 23 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

11. Exemple d'application 4 : Éclissage de continuité de poutre

On désire assurer la continuité d'une poutre IPE 400 au niveau d'une section droite subissant les
efforts :

Plusieurs solutions sont envisageables :

 Solution 1 : Éclissage d'âme


 Solution 2 : Éclissage d'âme et d'ailes
 Solution 3 : Platine d'extrémité

L'assemblage peut être réalisé soit au moyen de boulons ordinaires, soit au moyen de boulons HR.
Mécaniquement, les 2 choix sont satisfaisants. Cinématiquement, seul le choix de boulons HR
garantit l'immobilité relative des 2 pièces assemblées.

On étudie la solution 1 : Assemblage par éclissage d'âme surfaces sablées et peintes

Schéma de l'assemblage : boulons HR 20 - classe 10.9

Éclisses ép = 6 mm

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 24 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Etude mécanique - Efforts sur les boulons

Cet assemblage comporte 2 liaisons. La méthode consiste à isoler une liaison et de calculer le torseur
d'actions à transmettre au centre o de liaison.

Remarque :

Equilibre des sollicitations dans les boulons

L'effort normal et l'effort tranchant se répartissent sur les 8 boulons

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 25 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Efforts sur les boulons


Répartition de N et V

Le moment engendre un cisaillement secondaire

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 26 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Pour les boulons 1, 4, 5, 8

Pour les boulons 2, 3, 6, 7

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 27 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

L'action totale sur les boulons est

Ainsi, le boulon le plus sollicité, est le boulon 4 avec

On doit vérifier

trou normal

2 surfaces de glissement

Surface décapé par sablage et peinture

On a bien

C'est vérifié

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 28 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

12. Exemple d'application 5 : Liaison en tête de poteau

On désire vérifier les boulons de l’assemblage d’une traverse IPE 180 avec jarret sur un poteau
IPE 270.
Cet assemblage est réalisé par deux files de 6 boulons HM 14 classe 6.8.

Vérification de la pince et de l’entraxe :


Boulon HM 14, donc

, c’est vérifié
, c’est vérifié

Les boulons extrêmes sont les plus sollicités. On calcule les sollicitations sur ces boulons.

Calcul de
Il y a 12 boulons, donc chaque boulon reprend un effort de cisaillement

Calcul de
Seul l’effort dû à sollicite le boulon en traction.
On calcule l’effort de traction dû à en utilisant la formule

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 29 sur 30


BTS AMCR Assemblages boulonnés

Donc pour les boulons 6 on a :


Soit pour un boulon

On doit vérifier

Calcul de

Calcul de

Au final :
La condition est vérifiée, les boulons les plus sollicités résistent bien.

Lycée Jean Lurçat Martigues Page 30 sur 30

Vous aimerez peut-être aussi