Vous êtes sur la page 1sur 2

Classe de 5e

Les figures de style

1-La comparaison:

-La comparaison met en relation le comparé (élément qui est comparé) avec le comparant
(élément auquel on compare) à l’aide d’un outil de comparaison (comme, ainsi que, tel que,
ressembler à, sembler, aussi…que). La comparaison met en valeur un point commun entre le
comparé (cé) et le comparant (ca).

Exemple : les étoiles scintillent comme de l’or.

Le cé : les étoiles ;

Le ca : l’or ;

L’outil de comparaison : comme ;

Le point commun : le scintillement.

2- La métaphore :

-La métaphore met en relation, comme la comparaison, un comparé et un comparant, mais


sans outil de comparaison.

Exemple : Les gouttes de rosée sont des perles qui brillent au soleil du matin. Les perles
de rosée brillent au soleil du matin.

Le cé : les gouttes de rosée ;

Le ca : les perles ;

Le point commun sous-entendu : la forme, l’éclat…

3- la personnification :

-La personnification est une forme de métaphore. Elle permet d’attribuer des comportements
humains à des animaux, des objets ou des éléments naturels.

Exemple : Renart regagna son logis où l’attendaient femme et enfants. L’animal Renart est
personnifié : comme un humain, il a un logis, une femme …

-Comparaisons, métaphores et personnifications permettent de créer des images poétiques.

Ex : La montagne a mis son bonnet blanc.

4- L’énumération :

-L’énumération est constituée d’une série de termes de même classe et de même fonction
grammaticale.

Exemple : Hache, pioche, pelle, scie, rabot, marteau : Robinson avait trouvé sur le bateau
tous les outils dont il avait besoin.

-Elle est souvent utilisée pour raconter et décrire (elle crée un effet d’abondance).
5- La répétition ou l’anaphore :

-La répétition consiste à reprendre plusieurs fois un mot ou un groupe de mots dans un même
passage, pour mettre en valeur un élément ou produire un effet comique.

Exemple : - On dit que votre père est de retour.

-Mon père est de retour ?

6- l’hyperbole ou l’exagération :

-L’hyperbole consiste à exagérer fortement la réalité de façon à frapper l’imagination. Elle


s’exprime au moyen de superlatifs (le plus, le moins), d’adverbes d’intensité (très,…), de termes
de démesure (extraordinaire, …).

Exemple : C’était une très vilaine créature, la plus laide qu’on eût jamais vue.

-Elle permet d’accentuer la valeur méliorative (positive) ou la valeur péjorative (négative) d’un
élément.

Exemple : La très noblissime et magnifique cité de Quinsai est la plus grande ville qu’on
puisse trouver au monde.

7- La périphrase :

La périphrase consiste à désigner un seul mot par une expression de sens équivalent.

Exemple : - La capitale du Liban (pour dire Beyrouth).

-Le roi des animaux (pour dire le lion).

8-L’antithèse :

L’antithèse consiste à rapprocher dans un même énoncé des mots, des phrases ou des
ensembles plus vastes opposés par le sens.

Exemple : Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid.

9-L’ironie :

L’ironie est une antiphrase dont le but est la moquerie ou la raillerie.

Exemple : Quelle générosité ! (en parlant d’un avare).