Vous êtes sur la page 1sur 1

Accueil Sommaire Ressources Outils Aller M ode Afficher/masquer Infos

68-69
   
s’adaptent à leur environnement: «Voilà environ 200000 ans
page(s) 1 1|2 
qu’Homo sapiens est apparu en Afrique. Il sut de diviser ce
chire par ce qu’on appelle le temps de génération. Chez les
Homo sapiens chasseurs cueilleurs du xxi e siècle, ce temps de
génération est d’environ 29 ans. Si l’on divise 200000 par 29,
Ressources du manuel Trier par :
on obtient alors près de 7 000 générations qui nous séparent
du premier Homo sapiens, un ancêtre commun à tous les
CATEGORIE TITRE Yersinia pestis, bactérie responsable
de l’épidémie de peste.
Roumains européens
Peinture rupestre de Tassili. Roms européens
hommes modernes actuels. Cela représente 7 000 occasions de
créer des nouvelles mutations génétiques et 7 000 opportunités de sélectionner
Des chercheurs ont comparé le génome des Roms
les gènes les mieux adaptés pour que l’Homme survive mieux dans son environnement,
européens qui ont émigré d’Inde au xi e siècle, à
selon le principe de la sélection naturelle.»
celui des Roumains européens et à celui d’individus
vivant toujours au nord de l’Inde. L’étude révèle que Inde du nord
Argumenter à travers deux exemples que la sélection naturelle permet d’expliquer
Consigne même après mille ans de séparation, les génomes
certaines caractéristiques actuelles du génome humain. des Roms européens sont peu différents de ceux de

 Rechercher une ressource


la population du nord de l’Inde à l’exception d’un
ensemble de gènes portant des mutations ponctuelles
Fiche d'activités retrouvées également dans les génomes des Roumains
européens. Localisation géographique des populations étudiées.
Doc. 1 Le mal des montagnes
P.45 | Accompagnement Celles-ci affectent des gènes codant des récepteurs
PaO 2 (mmHg) SaO2 (%)

120 PaO2 (mmHg) 100 portés par certaines cellules du système immunitaire.
Le nombre d’hématies SaO2 (%) Parmi eux, le gène codant le récepteur TLR 10.
Filtre rapide

 
pédagogique
des êtres humains–quiActivité 2
séjournent en altitude
100

80
90

80
Comme les Roms se sont peu croisés avec les autres
populations européennes, les chercheurs en ont déduit
augmente. À long terme, qu’ils ont été soumis à un même facteur de pression
cette augmentation rend 60 70 TLR: récepteur membranaire qui se fixe sur les bactéries
de sélection. pathogènes et déclenche une réaction immunitaire.
le sang plus visqueux et 40 60
Toutes les catégories se traduit par des troubles
20 50
divers et un risque accru d’accidents cardiovasculaires (mal
chronique des montagnes).
0 2 000 4 000 6 000
Altitude (m)
8 000 10 000 Doc. 4 Récepteurs TLR et résistance à la peste Quantité de médiateurs TLR 10
chimiques (pg/mL)


PaO2 : pression en dioxygène de l’air

Fiche d'activités
Les Tibétains vivant en permanence entre 3 000 et 4 500 m SaO2 : saturation en dioxygène de l’individu qui traduit la quantité d’O 2 xée par les hématies
au niveau des alvéoles pulmonaires Les chercheurs ont prélevé des cellules immunitaires portant 200 000
d’altitude sont capables de faire des efforts intenses et ne Variation de la saturation en dioxygène chez les Homo le récepteur TLR 10 de volontaires sains homozygotes (Ho), 150 000

Animation

souffrent pas du mal chronique des montagnes. sapiens (non acclimatés) en fonction de l’altitude.
P.69 | Accompagnement hétérozygotes (He) ou non porteurs (Wt) des mutations
ponctuelles du gène TLR 10 et les ont mis en contact in vitro
100 000
50 000
15 000
avec le bacille Y. pestis.
pédagogique – Activité 2

12 500
Doc. 2 Génotype comparé des Hans et des Tibétains Ils ont ensuite mesuré la quantité de deux médiateurs
chimiques sécrétés par ces cellules (IL-6 et IL-8), traduisant ainsi 10 000
Pourcentage de la population a Pourcentage de la population b
l’intensité de la réponse immunitaire en réponse au contact avec 7 500
TIBÉTAINS HANS
Document Génotype
Nombre de
Tibétains Nombre moyen
d’hématies
30
25
Hommes
30
25
Hommes le pathogène. 5 000
2 500
Femmes Femmes


présentant le (millions/mm3) Synthèse des interleukines IL-6 et
20 20 0
génotype
15 15 IL-7 par des cellules immunitaires Wt He Ho
placées en présence de Y. pestis. IL-6 IL-8
Présence de 10 10
94 5,6
l’allèle C

Exercice interactif Fiche d'activités 5


0
5
0
Présence de
354 5,3 12 14 16 18 20 12 14 16 18 20
l’allèle G
P.241 | Concentration en hémoglobine (g/100 mL) Concentration en hémoglobine (g/100 mL)