Vous êtes sur la page 1sur 8

Français BI 4/5

Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014

DIFFERENTS TYPES D’ECRITS EN FRANCAIS B

1. LA LETTRE
Exemple

Recherchons jeune entre 17 et 20 ans pour emploi de vacances de juillet à août dans le service d'accueil de
notre Office de Tourisme. Doit savoir parler au moins deux langues ; être dynamique et bon communicateur.
Si vous êtes intéressé, répondez à cette annonce avant le 1 mars 2001. Adressez votre candidature à
Madame Pignon, Chef du personnel, Office du tourisme, avenue de la Libération, 96120 St Pierre sur Havre

Ici, il faut penser à la présentation type d'une lettre.


Les adresses ne sont pas obligatoires (et ne comptent pas dans le nombre de mots à écrire)
Le lieu et la date doit être indiquée dans le coin supérieur droit (et ne comptent pas dans le nombre de
mots à écrire).
Il faut commencer par une formule d’appel (= le destinataire, la personne à qui vous adressez cette
lettre) Monsieur le Maire, / Madame, Monsieur, / Mesdames et Messieurs, / etc.
Le texte commence avec une introduction dans laquelle vous vous présentez si la personne est inconnue
et vous annoncez le but/sujet de la lettre.
Ensuite viennent le développement et la conclusion de la lettre.
Il faut pour terminer écrire une formule de clôture et signer le travail.
 Formules de clô ture officielles: Je vous prie d'agréer, Monsieur/Madame, l'expression de
mes sentiments respectueux / mes salutations distinguées / mes sentiments distingués
 Formules de clô ture amicales: Amitiés, À bientôt, Écris-moi vite, Ton ami/e,

(mon nom)
(mon adresse)
(le nom du destinataire)
(l’adresse du destinataire)

Toulouse, le 30 mai 2010.

Madame Pignon / Madame la Directrice,

Je m’appelle François Bidochon et je suis élève à "l’Ecole Internationale de Toulouse" à Colomiers en


France. J'ai 17 ans et je suis belge. J'ai lu votre annonce concernant un emploi de vacances à l'Office du
Tourisme de votre ville et je souhaiterais poser ma candidature.

CONTINUEZ AVEC UN PLAN STRUCTURÉ DE VOS IDEES et sautez une ligne entre chaque paragraphe.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame Pignon / Madame la Directrice (= le titre que vous avez
employé au début de la lettre), l’expression de mes sentiments distingués.

François Bidochon
Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
2. LE GUIDE / LA BROCHURE / LA PAGE D’ACCUEIL (= homepage)

Exemple:

Un nouveau centre de loisirs va ouvrir ses portes dans votre région. Vous êtes membre du comité
organisateur. Ecrivez la brochure publicitaire pour encourager les habitants à venir participer aux activités.

Ici, il faut commencer avec un titre accrocheur, qui attire le regard, vous pouvez jouer avec les mots si
vous en êtes capables.
Ensuite, vous précisez le but de ce guide/ cette brochure en le plaçant dans une situation de vie réelle si
possible.

Pour vos conseils/incitations, vous utiliserez l'impératif ou le conditionnel présent (formules polies,
principalement avec "pouvoir" et "devoir" : vous pourriez, vous devriez, etc.) et le présent.

Pour les faits et informations vous utilisez le passé, présent ou le futur.

Vous terminez votre guide / votre brochure par le résultat/but souhaité.

Vous pouvez ajouter les coordonnées (adresse, adresse de courriel, site Internet, numéro de téléphone,
numéro de fax, etc.) pour plus de renseignements et d'information pour les lecteurs intéressés.

LE NOUVEAU CENTRE DE LOISIRS « PLEINE FORME »


vous accueille dans son cadre enchanteur pour un programme d’activités sportives,
culturelles et sociales :…

CONTINUEZ AVEC UN PLAN DE VOS IDEES ET DES MOTS CONNECTEURS !


Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
3. LE DISCOURS (speech)

Exemple:

Ecrivez le texte d'un discours que vous seriez amené à faire lors d'une journée portes ouvertes dans votre
école pour les futurs élèves pour le BI et leurs parents. Le thème en serait le programme du BI et de ses
avantages.

Ici, ce qui sera important est de commencer par vous placer en situation.
Il faut d'abord saluer votre public.
Ensuite, vous vous présenterez et annoncerez le sujet du discours.
Vient ensuite le texte du discours avec le schéma traditionnel (intro - développement – conclusion, avec
des mots de connexion).
Pour finir votre travail, vous remercierez l'assistance pour son attention.
Attention à bien utiliser le VOUS quand vous vous adressez à votre public et adressez-vous à lui tout au
long de votre discours, pas juste au début et à la fin !

M. le Directeur, parents d'élèves intéressés par le BI à l’IST, chers professeurs de l'école, et amis, merci d'être
venus si nombreux à cette journée portes ouvertes.
Je m'appelle François Pignon et je suis élève en deuxième année. Il me reste donc quelques semaines avant de
quitter l’IST après y avoir étudié le programme du Baccalauréat International. Je voudrais vous parler de
mon expérience personnelle, et de tout ce qu’elle m’a apporté jusqu’à maintenant.

CONTINUEZ AVEC UN PLAN DE VOS IDEES.

Exemple de fin :
Quelqu’un dans la salle a-t-il une question à (me) poser ? Non ? Eh bien, je vous remercie de m’avoir
écouté(e) et j’espère ne pas vous avoir trop ennuyés. Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires,
n’hésitez pas à venir me parler. Je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne fin de soirée/journée.
Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
4. UN JOURNAL INTIME.

Il n’y a pas de format prescrit pour cette tâ che. La présentation est tout à fait personnelle et le registre de
langue est libre. Cependant, il faudra toujours pour ce type de travail exprimer des sentiments et des
émotions (en utilisant des VERBES, NOMS, ADJECTIFS, ADVERBES liés à ces émotions) par rapport à la
situation données dans le sujet. Essayez de passer d’un état d’esprit à un autre avec une certaine
logique entre ces différents états. Exemple : (situation présente – but d’écriture) angoisse, peur,
anxiété, panique, colère, tristesse…  (passé – pourquoi j’en suis là ) regrets, remords,
incompréhension…  (présent) doutes, questions sans réponses  (futur - espoir/désespoir)
dénouement possible ou non dans le futur proche, démarches à faire, etc.

Exemple :

Une femme a été victime d’un accident; elle a perdu la mémoire mais la police a trouvé dans son sac à main :
un billet d’avion pour Paris, une rose un peu fanée, une carte postale de Paris qui dit « je pense à toi et je
t’aime, Michel », la photo d’une femme plus âgée avec d’un bébé et bien sur des clés, un porte-monnaie et un
journal intime.
Ecrivez la dernière page du journal intime de cette femme.

Ici, il faut écrire la dernière page du journal intime de cette dame mais le texte ne pourra pas se limiter à
une narration. Des sentiments variés devront être présents. L’utilisation de la ponctuation est
importante : point d’exclamations (!), points d’interrogation (?), points de suspension (…)
Toutes les situations logiques sont bien sur acceptables mais il est important de tenir compte des
données mais aussi de faire preuve de créativité et d’imagination. Se mettre dans la peau du
personnage est important.
Il faudra donner des explications claires et logiques des événements décrits. Presque tous les types de
présentation sont acceptables pour le journal intime (avantage !). N’oubliez pas de faire de grands
paragraphes. On doit pouvoir suivre votre pensée
Finissez par une petite phrase telle que : « Bon, je dois te laisser maintenant parce qu’il faut absolument
que je… » ou  « Enfin… (soupir). J’espère que demain sera vraiment un jour différent et que j’aurai les
réponses à toutes mes questions ! A demain !» ou « Finalement, je crois que je vais arrêter d’écrire parce
que je suis trop énervé(e) pour pouvoir continuer. Je suis vraiment impatient(e) d’être à demain pour voir ce
qui va se passer… Je te tiendrai au courant, bien sûr, comme d’habitude ! Ah, heureusement que je t’ai, mon
cher journal intime ! »

Lundi 30 mai 2006, 11h37.


Cher journal,

Je dois absolument te raconter ce qui vient de m’arriver! Un livreur vient juste de m’apporter une carte
postale de Michel et une rose rouge. Ce n’est pas génial, ça? Ça veut dire qu’il pense encore à moi et qu’il
m’aime toujours, n’est-ce pas ? Youpi! Je suis si heureuse…Je ne tiens pas en place! J’ai le cœur qui bat à cent
à l’heure. Je crois que je vais lui faire une surprise et acheter un billet d’avion pour aller le retrouver…

TROUVEZ DES IDEES ORIGINALES POUR CETTE HISTOIRE ET DEVELOPPEZ-LES.


Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
5. L’ARTICLE DE JOURNAL

Pensez bien à la présentation d’un article.


Son titre principal doit être assez gros et il doit y avoir aussi des sous-titres.
Son développement peut être fait en colonnes (mais ce n’est pas obligatoire).
Exemple de sujet :

Les jeunes protestent souvent contre les règles imposées par leurs parents. Vous écrivez un article pour un
magazine pour adolescents dans lequel vous étudierez la nécessité des règles familiales dans la société.

La présentation raisonnée d’un point de vue et une argumentation claire sont les objectifs de
communication. N’oubliez pas de faire des paragraphes (pas trop courts et pas trop nombreux !)
Vous devez convaincre (convince) vos lecteurs.
Adaptez votre registre (formel ou non, humoristique ou non, etc.) selon le type de journal / magazine
dans lequel paraîtra votre article.
Si le journal est celui de votre école, vous pouvez utiliser le VOUS, le NOUS ou le TU (en vous adressant
personnellement à chaque lecteur ou lectrice) et en faisant clairement référence à la vie scolaire.

Ici, pour ce sujet, on devra retrouver le vocabulaire de la famille et des traditions ainsi que le champ
lexical de l’obligation et de l’interdit.
Le registre doit être familier et courant puisque le texte s’adresse à des adolescents.
Le plan des idées devra être clair avec des exemples pertinents pour illustrer les idées développées.
Il faudra mentionner deux ou trois règles pour étayer l’argumentation.

DES REGLES FAMILIALES POUR NOUS, LES JEUNES

La plainte de l’ado cool Des règles bien nécessaires pourtant pour


De nos jours, les jeunes se plaignent souvent une vie réussie et heureuse …
des règles que leurs parents veulent leur
imposer…

CONTINUEZ APRES AVOIR FAIT UN PLAN DE VOS IDEES.


Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
6. UN ÉDITORIAL

 Un titre accrocheur (a kicker) qui attire l’attention et le mot É DITORIAL ou É DITO en haut (à
gauche, au centre ou à droite)
 Un événement récent donne lieu à cet article
 C’est un commentaire à vif de l’actualité récente
 Une opinion très personnelle et engagée
 Ça peut être une critique ou une éloge
 Le lecteur/la lectrice est pris(e) à témoin
 Il fait souvent appel aux sentiments et aux émotions
 Il provoque une réaction du lecteur/de la lectrice
 L’accent est mis sur une analyse particulière de l’événement
 L’opinion du journaliste est subjective : Le journaliste peut utiliser “je” ou “nous” et peut essayer
de mettre le lecteur de son cô té (vous savez que..., d’aucuns/certains vous diront que…)
 Le ton peut être humoristique, sérieux, tragique…
 Le vocabulaire peut être spécialisé (jeunes/technique)
 L’auteur fait des jugements de valeur
 Il est écrit en général par le rédacteur / la rédactrice en chef du journal ou un éditorialiste et
l’éditorial porte toujours le nom de son auteur à la fin.

Critères de notations :

A) Langue : On devrait retrouver des expressions d’opinion (Je crois, selon moi, à mon avis, etc.) et
probablement aussi des expressions de comparaison (bien moins que, de plus en plus, tout autant, etc.)
et de concession (malgré, toutefois, cependant, etc.). On retrouvera dans les meilleures copies une variété
d’adjectifs pour décrire le thème abordé (formidable, désastreux, stimulant, etc.).

B) Interaction culturelle : L’éditorial est normalement rédigé dans un registre formel, mais s’il s’agit
d’un journal d’école, un registre plus familier pourra aussi être acceptable. L’éditorial devrait aussi
comporter un titre en accord avec l’argumentation développée. Le candidat utilisera des mots de
connexion pour bien structurer ses idées.

C) Message : Le/La candidat/e ne devra pas se limiter à décrire (sinon il ne pourra dépasser le niveau
4). Il doit pour l’essentiel exprimer ses opinions et bien les étayer (à l’aide d’exemples bien précis). Il
est libre de défendre le point de vue de son choix pourvu que son argumentation demeure cohérente. Il
pourra aussi faire des comparaisons avec d’autres pays.
Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
7. LA CRITIQUE (de film, d’œuvre littéraire, etc.)
VOCABULAIRE UTILE
Opinions Moi/Personnellement, je trouve que…
Selon/Pour/D’après moi, … À mon avis/sens/point de vue, …
Il me semble que… Il est évident/clair que…
Il va de soi que… Mon sentiment, c’est que…
On voit que/comment… Je pense/crois que…
On ne peut pas nier que… / Il est indéniable que…
Il est émouvant/regrettable de voir que…
Jugements superbe/nul/raté/très réussi
le film/livre de l’année faire un tabac/carton
un abominable/véritable navet (=film) faire/être un bide
Conseils Je vous conseille de (+ inf.)
A votre place, moi, je… Croyez-moi, ne …
Narratifs Tout d’abord/Au (tout) début/Au commencement …
Puis…
Ensuite…
Après cela… / D’où …
Finalement/A la fin…
Au cours de… / Au fur et à mesure de…
Explications parce que… / car… / c’est pour cela que… / c’est pour cette raison que…
Sentiments émouvant(e) / choquant(e)
ému(e)/choqué(e) / impressionné(e) / émerveillé(e) par…
Références à Peut-être connaissez-vous aussi …
d’autres films J’ai vu un autre film du même réalisateur/cinéaste mais…
Expressions exceptionnel(le) / d’exception / hors pair / hors norme / incroyable / merveilleux
positives  (euse) / sensationnel(le) / fantastique / époustouflant(e) / stupéfiant(e) /
ahurissant(e) /extraordinaire / magique / inimitable / sans pareil / inégalable /
splendide / amusant(e) / drô le / divertissant(e) / très réussi(e) / agréable /
intéressant(e) 
Expressions écœuré(e) / déçu(e) par…
négatives  choquant(e) / navrant(e) / affligeant(e) / désolant(e) / décevant(e) / nul(le) /
insensé(e) / décousu(e) / absurde / incohérent(e) / exécrable / insupportable /
atroce / horrible / sinistre / raté(e) / mièvre / insipide / ennuyeux, ennuyeuse / peu
convaincant(e) / minable / lamentable / épouvantable / pitoyable / terrible(ment)
Interdictions On ne doit/peut pas …
Vous ne devez/pouvez pas …
Recommandation Je vous recommande de (+ inf.)
s Ne manquez pas de (+ inf.)
Surtout ne le ratez pas !
Précipitez-vous pour aller le voir
Un film à ne pas manquer !
À ne manquer sous aucun prétexte !
Si vous deviez aller voir un seul film cette année, cela devrait être celui-là  !
Français BI 4/5
Types de textes: Le travail écrit (SL) et Paper 2 (SL/HL) 2014
8. UN DIALOGUE / UNE CONVERSATION / UNE INTERVIEW

– mettez un tiret (-) et allez à la ligne pour chaque personnage qui parle.
– N’oubliez pas de mentionner QUI parle avant le tiret.

– Attention, en français, on inverse le verbe et le sujet après le style direct :


« …. », he said = « … », a-t-il dit.
I said = ai-je dit
we replied = avons-nous répondu.

– Le plus difficile dans un dialogue ou une conversation, c’est de bien structurer vos idées (progression logique !) dans
votre plan et de ne pas ennuyer son lecteur avec de trop longues tirades ou des idées répétitives.

– Lors d’une interview, les réponses sont souvent beaucoup plus longues que les réponses et il peut y avoir davantage
d’hésitations, de protestations, de changements d’avis, etc.
Dans votre plan, il est important de bien préparer vos questions pour qu’on voie une progression logique dans
les idées…
L’intervieweur / L’intervieweuse peut réutiliser des réponses de l’interviewé/e pour poser la question suivante
(et demander plus de précision ou bien pour contredire).
Commencez par présenter rapidement l’interviewé(e) et le but de votre interview.
Finissez votre interview en remerciant chaleureusement votre invité/e de vous avoir accordé de son temps pour
répondre à vos questions et en lui souhaitant bonne continuation / bonne chance / etc. pour le futur.

9. LA FIN D’UN RÉCIT (continuez une histoire)

 respectez les pronoms personnels (je, tu, il, elle…) et les temps du début de l’histoire.
 Percevez le style de l’histoire (horreur, policière, science fiction, imaginative, biographique) et développez ce style
 utilisez la rhétorique pour créer des effets : surprise, exclamation, suspense, joie, angoisse, etc.
 N’oubliez pas de structurer vos idées (paragraphes, mots de connexion) et faites une belle fin (inattendue ?
surprise ? marrante ?) qui laissera une bonne impression sur le lecteur.