Vous êtes sur la page 1sur 5

Exercice N°1 (RL et RLC libre)

Le circuit électrique de la figure -1- comprend.


*Un générateur de f.é.m. E et de résistance interne négligeable.
*Un condensateur de capacité C = 5 μF.
*Une bobine d'inductance L et de résistante r.
*Un résistor de résistance R.
Partie A : Etablissement d'un courant dans un circuit RL
L'interrupteur K3 ouvert, on ferme K1 et K2:
1- Etablir l'équation différentielle en i(î) du dipôle RL.

E  − 
t
i(t ) = 1 − e 

R+r  
2- Vérifier que est une solution de cette équation différentielle pour une expression de τ que
l'on déterminera en fonction des caractéristiques du dipôle RL.
3-a-Déterminer les expressions des tensions uR(t) aux bornes du résistor et uB(t) aux bornes de la bobine
b- Par un système d'acquisition adéquat, on trace les courbes de uR(t) et uB(t) de la figure 2. Identifier alors les deux
courbes correspondantes.
c- Quel est !e phénomène responsable du retard
de l'établissement du courant dans le circuit ?
d- Quel est l'élément du circuit responsable de
ce phénomène ?
e- Déterminer les valeurs de la résistance r et
de la f.é.m.. E du générateur sachant que R=10 ῼ.
f- Déterminer graphiquement !a constante de
temps τ et en déduire la valeur de L.
Partie B : Oscillations libres amorties.
1-1ère Expérience L’interrupteur (K2) est ouvert, (K1) et (K3) fermés : le condensateur se charge. Suite à cette charge, la
tension aux bornes du condensateur est uC0 = E et l'énergie emmagasinée est Ee0 .
a- Calculer Ee0 sachant que C = 5 10-6F.
b- Déterminer la charge Qo portée par l'armature positive du condensateur.
2-2ème Expérience : Le condensateur étant chargé, on ouvre (K1) et à l’instant t=0, on ferme k2 (en laissant k3fermé) des
oscillations électriques libres s’établissent dans le circuit (R, L, C).
a- Etablir l’équation différentielle reliant uc(t) et ses dérivées.
b- Exprimer l’énergie totale Etot du circuit (R, L, C) en fonction de L,C , q et i.

dEtot
= − ( R + r ) .i 2
c- En déduire que dt , Conclure.
3- Un dispositif approprié permet de visualiser la courbe donnant la variation au cours du temps de la tension uc(t) aux
bornes du condensateur et correspondante à la figure -3-
a- De quel phénomène s’agit-il
b-La résistance totale du circuit étant faible, on admet que la pseudo période T est égale à la période propre T0 de
l’oscillateur (L,C) retrouver la valeur de L.
c- Calculer l’énergie électrique dissipée par effet joule entre les instants t =0s et t = 4T.
Exercice NO2
Exercice NO3
La tension aux bornes d’un condensateur de capacité ( C ) dans un circuit ( RLC) non amorti, évolue au cours du temps
sous la forme : uC(t) = 15 sin( ωo.t - П/2) alors que l’énergie magnétique EL stockée dans la bobine varie au cours du
temps comme l’indique la figure ci-dessous:

duc
1)Exprimer l’énergie magnétique EL (t) en fonction de : L , C et dt .

EL max
EL (t ) = (1 + cos(20 .t −  ) )
2) montrer que l’énergie magnétique s’exprime sous la forme : 2
3)Exploiter le graphe et l’expression de uc(t) pour en fin déterminer en valeurs :
a- la période propre T0 b- la fréquence et la pulsation propres c-La capacité C d -L ’inductance L .

3
t1 = .T0
4)Déterminer à l’instant 8 les valeurs de :
uC ( t1 ) * Energie électrique : EC(t1) * Energie magnétique : EL(t1) * Energie totale : E (t1) * charge q(t1) .
* Intensité i(t1).
5)Tracer sur le graphe précédent, les allures de variation au cours du temps de l’énergie électrique et de l’énergie
totale.

Exercice n°4 :
Un dipôle RLC est constitué d’un résistor de résistance R=15Ω, d’une bobine d’inductance L=0,1H et de résistance r
inconnue et d’un condensateur de capacité C=10-5F. Le dipôle RLC est branché en série avec un GBF délivrant une
tension u(t)=20sin(2πNt) de fréquence N réglable. (fig.1)
1. Pourquoi ces oscillations électriques sont dites forcées ?
2. Un dispositif approprié a permis de tracer la courbe de la valeur
maximale URm de uR en fonction de la fréquence N.
a. Pour une fréquence N1 du générateur l’amplitude URm est
maximale. Qu’appelle-t-on le phénomène qui se produit ?
b. Quelles sont les valeurs de N1et de URm correspondante ?
c. À quelle condition ce phénomène se produit-t-il ?
Montrer que N1obéit à cette condition.
3. Lorsque N=N0 (fréquence propre de l’oscillateur), on représente
sur la figure 3 la tension aux bornes du résistor uR(t).
Représenter sur la même figure (fig.3) la tension u(t) aux bornes
du générateur en précisant la valeur de la période et les valeurs
maximales des tensions u(t) et uR(t).

Exercice n°5:
Un circuit électrique est formé par l’association en série d’une bobine d’inductance L=0,8H et de résistance r, un résistor
de résistance R=100Ω, un condensateur de capacité C variable. L’ensemble est alimenté par un générateur de tension
sinusoïdale u(t)=18sin(100πt) en volts.
On réalise deux expériences pour deux valeurs C1 et C2 de la capacité C du condensateur.
I/ Expérience n°1 : La capacité C= C1
L’oscillogramme ci-dessous représente l’évolution de la tension u(t) aux bornes du générateur et la tension uR(t) aux
bornes du résistor.
Les sensibilités verticales sont les même sur les deux voies de l’oscilloscope.
1. a. Identifier, en justifiant, les deux courbes 1 et 2.
b. Laquelle des deux courbes permet de suivre l’évolution de l’intensité
du courant i(t) ? Déterminer la valeur de la phase initial ϕi de i(t).
En déduire le caractère du circuit (inductif, capacitif ou résistif).
c. Déterminer la sensibilité verticale des deux voies de l’oscilloscope.
d. Calculer l’intensité maximale Im et l’impédance Z du circuit.
2. Faire un schéma du circuit en indiquant le sens arbitraire du courant et les flèches des tensions.
Expérience n°2 : La capacité C=C2=7µF
La tension maximale Um aux bornes du générateur est maintenue constante égale à 18V. On fait varier la fréquence N
du générateur, on constate que les courbes de l’oscillogramme sont en phases pour une fréquence particulière N0 de la
fréquence du générateur.
1. De quel phénomène s’agit-il ?
2. Calculer N0.
3. pour N =N0, l’intensité efficace du courant dans le circuit est Ie=0,12A.
a. Calculer la valeur de r.
b. Calculer la valeur du facteur de qualité Q enduire la valeur de la tension maximale aux bornes du condensateur on
(U c ) max
Q=
donne
U max .