Vous êtes sur la page 1sur 59

Chap.

III : Adressage IPv4

Noura AKNIN
Université Abdelmalek Essaadi

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2016-17 1


Objectifs

 Expliquer la structure de l’adressage IP ,


 Classer une adresse IPv4 par type,
 Expliquer comment les adresses sont attribuées
• aux réseaux ,
• à l’intérieur des réseaux .

 Déterminer la partie réseau d’une adresse d’hôte et expliquer le rôle du


masque de sous-réseau dans le « découpage » ou la division d’un réseau.

 Calculer les différents éléments de l’adressage en fonction des


informations d’adressage IPv4 et des critères de configuration donnés,

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 2


Introduction

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 3


Introduction

 Dans un réseau, tous les périphériques doivent être identifiés de

manière unique, d’où IPv4.

 Au niveau de la couche réseau, les paquets de communication

doivent être identifiés par les adresses source et de destination des

systèmes des deux côtés.

Chaque paquet comporte, dans l’en-tête de la

couche 3, une adresse source 32 bits et une

adresse de destination 32 bits.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 4


Anatomie d’une adresse IP

Pour les utilisateurs, une chaîne de Par conséquent, les adresses IPv4
32 bits est difficile à interpréter et sont représentés à l’aide d’une
encore plus difficile à mémoriser décimale à point.

Exemple:
L’adresse 10101100000100000000010000010100
est exprimée en décimale à point de la manière suivante :
172.16.4.20.

La conversion se déroule selon les étapes suivantes:


 Diviser les 32 bits en 4 octets,
 Convertir chaque octet en nombre décimal,
 Ajouter un point entre chaque nombre décimal.
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 5
Rappel
Conversion du format binaire au format décimal

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 6


Anatomie d’une adresse IP
 Au niveau de la couche 3, un réseau se définit par un groupe d’hôtes dont
la partie adresse réseau de l’adresse contient la même configuration binaire.

 Pour chaque adresse IPv4, une partie des bits de valeur supérieure
représente l’adresse réseau.

Exemple: 192.168.10.1 Adresse IP d’un hôte

Adresse 32 bits
Adresse décimal à point
Réseau
Hôte

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 7


Les différents types d’adresses Ipv4

Nous distinguons trois types d’adresse pour la plage d’adresses de


chaque réseau IPv4 :
 L’adresse réseau : l’adresse qui fait référence au réseau, la plus
petite adresse
 L’adresse de diffusion : une adresse spécifique, utilisée pour
envoyer les données à tous les hôtes du réseau
 Des adresses d’hôte : des adresses attribuées aux périphériques
finaux sur le réseau

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 8


Les différents types d’adresses Ipv4
L’adresse réseau

Tous les hôtes du réseau 10.0.0.0 ont les mêmes bits réseau.
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 9
Les différents types d’adresses Ipv4
L’adresse de diffusion
L’adresse de diffusion IPv4 est une adresse spécifique, attribuée à chaque réseau.
Elle permet de transmettre des données à l’ensemble des hôtes d’un réseau.

un hôte peut envoyer un seul paquet adressé à l’adresse de


diffusion du réseau.
L’adresse de diffusion correspond à la plus grande adresse de la plage d’adresses
d’un réseau. Il s’agit de l’adresse dans laquelle les bits de la partie hôte sont tous
des « 1 ».
Exemple: Pour le réseau 10.0.0.0 avec 24 bits réseau, l’adresse de diffusion
serait 10.0.0.255.

Cette adresse est également désignée sous le nom de diffusion dirigée.


N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 10
Les différents types d’adresses Ipv4
L’adresse de diffusion

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 11


Les différents types d’adresses Ipv4
L’adresse hôte
 Chaque périphérique final nécessite une adresse unique pour remettre un
paquet à un hôte.
 Dans les adresses IPv4, nous attribuons les valeurs situées entre l’adresse
réseau et l’adresse de diffusion aux périphériques de ce réseau.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 12


Adressage du réseau: IPv4

Préfixes réseau

comment déterminer le nombre de bits représentant la partie réseau et celui


représentant la partie hôte ?

Pour exprimer une adresse réseau IPv4, nous ajoutons une longueur de préfixe à
l’adresse réseau.
La longueur de préfixe correspond au nombre de bits de l’adresse qui
représentent la partie réseau.

Exemple:
dans 172.16.4.0 /24 :
 /24 est la longueur du préfixe.
 Les 24 premiers bits correspondent à l’adresse réseau.
 les 8 bits restants (le dernier octet) correspondent à la partie hôte.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 13


Adressage du réseau: IPv4

Les différents types d’adresses Ipv4: notion de Préfixes réseau L’adresse hôte

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 14


Adressage du réseau: IPv4
Exemple de l’empreint d’u bit pour la partie réseau: préfixe 25

• les 7 derniers bits sont des bits d’hôte.


• Pour représenter l’adresse réseau, tous les 7
bits sont à 0.
• L’adresse réseau est donc 172.16.20.0 /25.

• La plus petite adresse d’hôte est:


172.16.20.1

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 15


Adressage du réseau: IPv4

• Pour l’adresse de diffusion du


réseau, l’ensemble des 7 bits d’hôte
utilisés dans ce réseau sont à 1.
• l’adresse de diffusion est
172.16.20.127.

• La plus grande adresse hôte dans la


plage est toujours inférieure de 1 bit
à l’adresse de diffusion.
• la plus grande adresse hôte de ce
réseau est 172.16.20.126.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 16


Adressage du réseau: IPv4

Les différents types d’adresses Ipv4: notion de Préfixes réseau L’adresse hôte

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 17


Adressage du réseau: IPv4

Les différents types d’adresses Ipv4: notion de Préfixes réseau L’adresse hôte

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 18


Adressage du réseau: IPv4

Les différents types d’adresses Ipv4: notion de Préfixes réseau L’adresse hôte

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 19


Masque de sous réseau
 Une autre entité, permet de définir la partie réseau d’une adresse
IPv4 pour les périphériques réseau: le « masque de sous-réseau ».

 Pour définir les parties réseau et hôte d’une adresse, les


périphériques utilisent une configuration de 32 bits appelée
« masque de sous-réseau ».

Le masque de sous-réseau est créé en plaçant le nombre binaire 1 dans


chaque position de bit qui représente la partie réseau et en plaçant le nombre

binaire 0 dans chaque position de bit qui représente la partie hôte.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 20


Masque de sous réseau

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 21


Masque de sous réseau

Ces valeurs font partie de la


section Hôte de l’adresse . Il peut
s’agir de « 0 » ou de « 1 »

Un « 0 » dans ces positions


indique qu’elles font partie de la
section hôte de l’adresse.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 22


Masque de sous réseau

Remarque
Le préfixe et le masque de sous-réseau constituent des moyens distincts de
représenter la même chose : la partie réseau d’une adresse.

Par exemple le préfixe /24, correspondant au masque de sous-réseau, est


exprimé sous la forme 255.255.255.0 (11111111.11111111.11111111.00000000).

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 23


Masque de sous réseau

Exemple:
Considérons l’adresse suivante: 172.16.20.35/27 :

172.16.20.35

10101100.00010000.00010100.00100011
D’où le masque de sous-réseau (où on n’a remplacé les bit de la
partie réseau par 1 et ceux de la partie Hôte par 0)
11111111.11111111.11111111.11100000 255.255.255.224

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 24


Masque du sous réseau

Remarque:
Adresse réseau (seuls les bits de la partie Hôte sont remplacés
par 0:
10101100.00010000.00010100.00100000 172.16.20.32

Adresse de diffusion:(seuls les bits de la partie Hôte sont


remplacés par 1)
10101100.00010000.00010100.00111111 172.16.20.63

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 25


Masque de sous réseau

Plage des adresses possibles pou l’Hôte:


10101100.00010000.00010100.00100001 172.16.20.33
10101100.00010000.00010100.00100010 172.16.20.34
10101100.00010000.00010100.00100011 172.16.20.35
.
.
.

10101100.00010000.00010100.00111110 172.16.20.62

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 26


Masque de sous réseau

Remarque
Etant donné que les bits de poids fort des masques de sous-réseau sont des
1 contigus, il y a un nombre limité de valeurs de sous-réseau dans un octet..
Ces configurations sont les suivantes :

00000000 = 0 si le masque de sous-réseau d’un octet est


10000000 = 128 représenté par un 0, tous les bits
11000000 = 192 équivalents de cet octet de l’adresse sont
11100000 = 224 des bits d’hôte.
11110000 = 240
11111000 = 248
11111100 = 252
11111110 = 254
11111111 = 255 Tous les bits équivalents de cet octet de
l’adresse sont des bits réseau.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 27


Masque de sous réseau
 À l’intérieur des périphériques de réseau de données, une logique numérique
est appliquée pour interpréter les adresses.
 Lorsqu’un paquet IPv4 est créé ou transmis, l’adresse réseau de destination
doit être extraite de l’adresse de destination.
 L’adresse d’hôte IPv4 est logiquement ajoutée par une opération AND à son
masque de sous-réseau pour déterminer l’adresse à laquelle l’hôte est
associée.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 28


Application de AND pour l’adressage
Exemple 1

Adresse d’Hôte 172 16 132 70

Adresse d’Hôte binaire 10101100 00010000 10000100 01000110


and

Adresse masque de sous 11111111 11111111 11110000 00000000


réseau binaire

Adresse réseau binaire 10101100 00010000 10000000 00000000

Adresse réseau binaire 172 16 128 0

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 29


Application de AND pour l’adressage
Exemple 2

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 30


Adresses sous réseaux
Exemples de deux réseaux

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 31


Adresses sous réseaux
Exemples de deux réseaux (empreint d’un seul bit)

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 32


Adresses sous réseaux
Exemples de trois réseaux (empreint de deux bits)

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 33


Adresses sous réseaux
Exemples de quatre réseaux

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 34


Adresses sous réseaux
Exemples de deux réseaux (empreint d’un seul bit)

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 35


Adresses sous réseaux

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 36


Préparation de l’adressage d’un réseau

Au sein d’un réseau, il y a quatre types d’hôte:


 Périphériques finaux pour les utilisateurs
 Serveurs et périphériques
 Hôtes accessibles depuis Internet
 Périphériques intermédiaires

L’attribution d’un espace d’adressage doit être correctement préparée et


documentée afin de :
 Éviter les doublons d’adresse
 Fournir et contrôler l’accès
 Surveiller la sécurité et les performances

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 37


Attribution statique d’adresses

Avec cette attribution, l’administrateur réseau doit configurer manuellement les


informations de réseau pour un hôte. Il doit donner au minimum: l’adresse IP, le
masque de sous-réseau et la passerelle par défaut.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 38


Attribution statique d’adresses

 Les adresses statiques présentent certains avantages et conviennent mieux


pour les imprimantes, les serveurs et d’autres périphériques réseau, qui doivent
être accessibles pour les clients d’un réseau.
 L’attribution statique des informations d’adressage permet de mieux contrôler
les ressources réseau.
Mais:
 la configuration IP sur chaque hôte prend du temps,
 il faut tenir à jour une liste exacte des adresses IP attribuées à chaque
périphérique. Ces adresses étant permanentes, en principe, elles ne seront pas
réutilisées.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 39


Attribution dynamique d’adresses

Vue la gestion délicate et complexe des adresses statiques, un protocole a été


mis en œuvre pour attribuer les adresses de manière dynamique aux
périphériques des utilisateurs: Protocole DHCP (Dynamic Host Configuration
Protocol)

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 40


Attribution dynamique d’adresses
Le protocole DHCP permet l’attribution automatique des informations
d’adressage, telles que :
 l’adresse IP,
 le masque de sous-réseau,
 la passerelle par défaut

La configuration du serveur DHCP repose sur la définition et la réservation d’un


bloc d’adresses appelé pool. Ce bloc doit

 Contenir toutes les adresses à


attribuer aux clients DHCP,
 Exclure les adresses utilisées
pour les autres types de périphérique.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 41


Attribution dynamique d’adresses

Le protocole DHCP est généralement la méthode d’attribution d’adresses IP


privilégiée pour les réseaux de grande taille pour plusieurs raisons:
 le personnel du support du réseau est dégagé de cette tâche,
 le risque d’erreur de saisie est quasiment éliminé,
 les adresses ne sont pas permanentes pour les hôtes, elles sont uniquement
« louées » pour une certaine durée: Si l’hôte est mis sous tension ou retiré du
réseau, son adresse est renvoyée au pool et sera réutilisée. Cela est
particulièrement intéressant pour les utilisateurs mobiles qui se connectent et
se déconnectent d’un réseau.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 42


Adresses pour des serveurs et des périphériques

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 43


Plages d’adresses IPv4 réservées

La plage d’adresses IPv4 va de 0.0.0.0 à 255.255.255.255. Certaines de ces


adresses ne peuvent pas être utilisées comme adresses d’hôte dans des
transmissions monodiffusion.

Adresses expérimentales

 il s’agit de la plage d’adresses allant de 240.0.0.0 à 255.255.255.254.


 Actuellement, ces adresses sont répertoriées comme étant réservées pour
une utilisation future (RFC 3330).
 Ces adresses pourraient s’appliquer à la recherche.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 44


Plages d’adresses IPv4 réservées
Un autre gros bloc d’adresses est réservé à un usage spécifique : il s’agit de la
plage d’adresses de multidiffusion IPv4, allant de 224.0.0.0 à 239.255.255.255.

Cette plage est divisée en différents types d’adresse :

1. les adresses de liaison locales réservées: bloc 224.0.0.0 - 224.0.0.255. Ces


adresses s’appliquent aux groupes de multidiffusion d’un réseau local. Les
adresses locales-liens réservées s’appliquent principalement aux protocoles
de routage qui utilisent le type de transmission multidiffusion pour échanger
des informations de routage.
2. les adresses d’étendue globale: vont de 224.0.1.0 à 238.255.255.255. Elles
peuvent aussi être utilisées dans la multidiffusion de données sur Internet.
Exemple
224.0.1.1 est une adresse réservée au protocole NTP (Network Time
Protocol) pour synchroniser les horloges des périphériques réseau.

3. les adresses d’étendue administrative ou d’étendue limitée: ces adresses


sont réservés à un groupe ou à une organisation.
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 45
Adresses d’hôte

 La plage d’adresses restante (après éliminations des adresses expérimentales et


adresses multidiffusion) est réservée aux hôtes .
 Cette plage va de 0.0.0.0 à 223.255.255.255. Toutefois, dans cette plage, de
nombreuses adresses sont déjà réservées à un usage spécifique.

La majorité des adresses d’hôte IPv4 sont des adresses publiques utilisées dans
les réseaux accessibles sur Internet.

D’autres blocs d’adresses sont attribués à des réseaux qui ne nécessitent pas
d’accès à Internet, ou uniquement un accès limité: Ces adresses sont appelées des
adresses privées.

Adresses privées:
 de 10.0.0.0 à 10.255.255.255 (10.0.0.0 /8),
 de 172.16.0.0 à 172.31.255.255 (172.16.0.0 /16),
 de 192.168.0.0 à 192.168.255.255 (192.168.0.0 /16).
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 46
Adresses privées

 Les blocs d’adresses de l’espace privé, sont réservés aux réseaux privés.
 Les hôtes qui ne nécessitent pas d’accès à Internet peuvent utiliser les adresses
privées sans limitation.
 Les hôtes, sur différents réseaux, peuvent utiliser les adresses d’un même
espace privé.
 Les paquets qui utilisent ces adresses comme source ou destination ne doivent
pas être visibles sur Internet.
 Le routeur ou le périphérique pare-feu, en périphérie de ces réseaux privés,
doivent bloquer ou traduire ces adresses.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 47


Adresses privées

Traduction d’adresses de réseau NAT (Network Address Translation):

les hôtes d’un réseau privé peuvent accéder aux ressources présentes sur Internet

grâce à des services qui traduisent les adresses privées en adresses publiques.

Ces services , appelés NAT peuvent être mis en œuvre sur un périphérique situé en

périphérie du réseau privé.

Les services NAT permettent aux hôtes du réseau « d’emprunter » une adresse

publique pour communiquer avec des réseaux externes.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 48


Adresses privées

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 49


Adresses IPv4 spéciales
La grande majorité des adresses de la plage d’hôtes multidiffusion IPv4 sont des
adresses publiques. Ces adresses sont attribuées à des hôtes accessibles depuis
Internet. Mais de nombreuses adresses sont réservées à un usage spécial.

 Adresses réseau et de diffusion


Rappelons que dans chaque réseau, la première et la dernière adresse ne peuvent
pas être attribuées à des hôtes. Il s’agit respectivement de l’adresse réseau et de
l’adresse de diffusion.
 Route par défaut
La route IPv4 est représentée par défaut par: 0.0.0.0. La route par défaut est
utilisée comme route « dernier recours » lorsqu’aucune route plus spécifique n’est
disponible. L’utilisation de cette adresse réserve également toutes les adresses de
la plage 0.0.0.0 - 0.255.255.255 (0.0.0.0 /8).

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 50


Adresses IPv4 spéciales

Bouclage
 L’adresse de bouclage IPv4 127.0.0.1 est une adresse spéciale que les hôtes
utilisent pour diriger le trafic vers eux-mêmes.
 L’adresse de bouclage est un moyen rapide, pour les applications et les
services TCP/IP actifs sur le même périphérique, de communiquer entre eux.

 L’adresse de bouclage sert aussi pour tester la configuration TCP/IP de l’hôte


local il suffit d’envoyer une requête ping à l’adresse de bouclage.

Remarque:
Bien que seule l’adresse 127.0.0.1 soit utilisée, les adresses de la plage
127.0.0.0-127.255.255.255 sont réservées et aucune adresse de cette plage ne
doit être visible sur n’importe quel réseau.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 51


Adresses IPv4 spéciales

Adresses locales-liens
 Les adresses IPv4 de la plage 169.254.0.0 - 169.254.255.255 (169.254.0.0
/16) sont désignées en tant qu’adresses locales-liens.

 Elles peuvent être automatiquement attribuées à l’hôte local par le système


d’exploitation, dans les environnements où aucune configuration IP n’est
disponible.

 Elles peuvent être utilisées, aussi, dans un réseau peer to peer de petite taille
ou pour un hôte qui ne peut pas obtenir d’adresse IP automatiquement auprès
d’un serveur DHCP.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 52


Adresses IPv4 spéciales

Adresses TEST-NET

 La plage d’adresses 192.0.2.0 - 192.0.2.255 (192.0.2.0 /24) est réservée à des


activités d’enseignement et d’apprentissage. Ces adresses peuvent être utilisées
dans la documentation et dans des exemples de réseau.
 Contrairement aux adresses expérimentales, les périphériques réseau
accepteront ces adresses dans leur configuration.
 Ces adresses apparaissent souvent avec des noms de domaine exemple.com ou
exemple.net dans les requêtes pour commentaires et la documentation de
fournisseur et de protocole.
 Les adresses de cette plage ne doivent pas être visibles sur Internet.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 53


Les classes réseau

 À l’origine, la spécification RFC1700 regroupait les plages monodiffusion


selon certaines tailles appelées des adresses de classe A, B et C. Elle a
également établi des adresses de classe D (multidiffusion) et de classe E
(expérimentales)

 Les classes d’adresse monodiffusion A, B et C définissaient des réseaux


d’une certaine taille, ainsi que des blocs d’adresses particuliers pour ces
réseaux.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 54


La classe A

 Un bloc d’adresses de classe A a été créé pour prendre en charge les réseaux de
très grande taille, comportant plus de 16 millions (255*255*255) d’adresses
d’hôte.

 Les adresses IPv4 de classe A utilisaient un préfixe /8 invariable. Le premier


octet indiquant l’adresse réseau. Les trois octets restants correspondaient aux
adresses d’hôte.

 Afin de réserver un espace d’adresses aux classes d’adresse restantes, le bit de


poids fort de l’octet de valeur supérieure devait être un zéro dans toutes les
adresses de classe A.

De ce fait, seuls 128 réseaux de classe A, de 0.0.0.0 /8 à 127.0.0.0 /8, sont


possibles.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 55


La classe B
 L’espace d’adressage de classe B a été créé pour répondre aux besoins des
réseaux de taille moyenne ou de grande taille, comportant plus de
65 000 (255*255) hôtes. Les adresses IP de classe B utilisent les deux
premiers octets pour indiquer l’adresse réseau.

 Les deux octets suivants correspondaient aux adresses d’hôte. Comme


avec la classe A, l’espace d’adressage pour les classes d’adresses restantes
devait être réservé.

 Pour les adresses de classe B, les deux bits de poids fort du premier octet
étaient 10. Cela limitait le bloc d’adresses de la classe B à 128.0.0.0 /16-
191.255.0.0 /16.

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 56


La classe C

 L’espace d’adressage de la classe C est la plus disponible des anciennes classes


d’adresses. Cet espace d’adressage était réservé aux réseaux de petite taille,
comportant 254 hôtes au maximum.

 Les blocs d’adresses de classe C utilisaient le préfixe /24. Ainsi, un réseau de


classe C ne pouvait utiliser que le dernier octet pour les adresses d’hôte, les trois
premiers octets correspondant à l’adresse réseau.

 Les blocs d’adresses de classe C réservaient l’espace d’adressage à la classe D


(multidiffusion) et à la classe E (expérimentales) à l’aide d’une valeur fixe de 110
pour les trois bits de poids fort du premier octet. Cela limitait le bloc d’adresses
de classe C à 192.0.0.0 /16 - 223.255.255.0 /16.
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 57
Classes d’adresses

N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 58


Conclusion
 L’adressage est l’une des premières fonctions des protocoles de la

couche réseau. Il permet de mettre en œuvre la transmission de

données entre des hôtes situés sur un même réseau ou sur des réseaux

différents.

 Le protocole Internet version 4 (IPv4) permet un adressage

hiérarchique des paquets qui transportent les données.

 L’élaboration, la mise en œuvre et la gestion d’un modèle

d’adressage IPv4 garantissent un fonctionnement optimal pour les

réseaux.
N. AKNIN/ Réseaux I /Chap. 3 / 2017-18 59