Vous êtes sur la page 1sur 34

Introduction

aux Urgences
Abdominales

Dr Brice PAQUETTE
1.Pour Savoir de quoi
on parle
« L’urgence abdominale »
1. Pour savoir de quoi on parle

 Urgence abdominale
 Syn. syndrome abdominal aigu

 Terme qui désigne un ensemble de


symptômes et de signes susceptibles de
révéler une affection aiguë d'un des
organes contenus dans l'abdomen. Un
syndrome abdominal aigu doit être exploré
en urgence
2.Le point de vue du
clinicien
« Degré d’urgence et clinique»
2.Le point de vue du clinicien

 3 degrés d’urgence d’emblée

 Super urgence (SU)


 Urgence vraie (UV)
 Urgence relative (UR)

 Nécessité d’une imagerie ?


 Délai – stratégie

 Sur quels arguments ???


2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Contexte:
 Consultation spontanée au SAU
 Adressé par médecin traitant / SOS
 Prise en charge pré hospitalière SMUR
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Signes généraux
 Etat de choc ? (π/TA/Amines?)
 Septique ?
 Hémorragique ?
 Cardiogénique ?
 Notion d’ACR ?
 Marbrures ?
 Etat de conscience ? (IOT?)
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental - anamnèse

 Douleur:
 Début (quand?)
 Mode d’installation (brutal?)
 Evolution – intensité – crises ?
 Migration – irradiation ?
 Épisodes similaires ?
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental - anamnèse

 Anamnèse – signes associés


 Antécédents personnels – familiaux
 Fièvre – frissons
 AEG – asthénie – anorexie
 Troubles du transit
 Toux – éruption - ictère
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Abdomen:
 Inspection
 Percussion
 Palpation
 Auscultation
 OH
 TRTV
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Abdomen:
 Inspection
 Plaies pénétrantes ?
 Cicatrices +++
 Météorisme (asymétrie?)
 Ondes péristaltiques
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Abdomen:
 Palpation PRIMORDIAL!!!
 Sensibilité
 Défense
IRRITATION PERITONEALE
 Contracture
 Localisé / généralisé
2.Le point de vue du clinicien

 Examen clinique fondamental

 Orifices herniaires
 Invisible au 1er coup d’œil
 Peut rapporter gros

 TR – TV
 Irritation peritonéale
 Diagnostic differentiel
2.Le point de vue du clinicien

 Synthèse intermédiaire
 Gravité du tableau évaluée
 Type de tableau défini
 Syndrome occlusif
 Syndrome péritonéal
 Syndrome douloureux isolé …
 Principales étiologies évoquées
 Localisation
 Biologie: BH? GB? CRP? …
2.Le point de vue du clinicien

 Pour se faire une idée ………


3.Le point de vue du
chirurgien
« Apport de l’imagerie
et chirurgie»
3.Le point de vue du chirurgien

 LA SUPER URGENCE

 Tableau « bruyant »
 Douleurs diffuses
 Signes de choc
 Exemple: Polytraumatisé grave avec
instabilité hémodynamique +++

 Imagerie détaillée non urgente


 Priorité au bloc opératoire
3.Le point de vue du chirurgien

 LA SUPER URGENCE

 Cependant …
 Radiologue INDISPENSABLE
 (1) FAST
 CHIRURGIE DAMAGE CONTROL
 (2) RADIOLOGIE INTERV POST
OPERATOIRE (ART-EMB)
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 Signes de gravité locaux +++


 Biologie contributive …
 Localisation informative
 Etiologie fréquemment ciblée
 PRISE EN CHARGE PRATIQUE ?????

 INTERET MAJEUR DE L’IMAGERIE EN


URGENCE …………… Pourquoi ?
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 CONFIRMATION DIAGNOSTIQUE
 GRAVITE « RADIOLOGIQUE »

 Oui … Et donc …… ? Pourquoi à 3h55


du matin de ma garde ???
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 En fait, la réponse à:
 Chirurgie / pas chirurgie ?
 En urgence / différée ?
 Voie d’abord ?
 Laparotomie ? Médiane, Sous costale ?
 Cœlioscopie première ?
 Autres lésions à traiter ?
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 En fait, la réponse à:
 Chirurgie / pas chirurgie
 Traitement médical ?
 ATB ?
 Traitement radiologique ?
 Ponction – drainage ?
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 En fait, la réponse à:
 En urgence / différée ?
 Hospitalisation – surveillance
 Intervention différée
 Plateau technique « de jour »
 Interventions difficiles +++
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 En fait, la réponse à:
 Voie d’abord ?
 Laparotomie ?
 Médiane, Sous costale, autre ?
 Cœlioscopie première ?
 Installation
 1 voie – 2 voies (anast. CR?)
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE VRAIE

 En fait, la réponse à:
 Autres lésions à traiter ?
 Cliniquement imperceptibles ?
 Extension des résections ?
 Anomalies de vascularisation +++
3.Le point de vue du chirurgien

 L’URGENCE RELATIVE

 Signes de gravité absents


 Caractéristiques « rassurantes de la
douleur/présentation »
 Anxiété fréquente

 Pas d’imagerie en urgence


 Hospitalisation pour surveillance ou
 Prise en charge extra-hospitalière
4.La relation
Radiologue-Chirurgien
« Ou comment réussir à se faire
inviter à prendre le café
à la console du scan »
4.Radiologue-Chirurgien

 POUR LES CHIRURGIENS


 SRAU ≠ SALLE D’ATTENTE RADIO
 DOULEUR ABDO ≠ TDM AP IV +
 EXAMEN CLINIQUE +++
 BIOLOGIE …
 BON RADIO BIEN REMPLI
 = QUESTION PRECISE +++
 DISCUSSION +++
 EVITE LES MALENTENDUS RADIOLOGIQUES
 MEILLEUR EXAMEN +++
4.Radiologue-Chirurgien

 POUR LES RADIOLOGUES


 DEMANDE ≠ CAPRICE CHIRURGICAL
 DEMANDE ≠ IGNORANCE

 ROLE FONDAMENTAL DU RADIOLOGUE


 PRISE EN CHARGE DU PATIENT
 REPONSE A LA QUESTION POSEE +++

 DISCUSSION +++
 EVITE LES MALENTENDUS CHIRURGICAUX
 MEILLEUR EXAMEN +++
5.Conclusion
5.Conclusion

 URGENCE ABDOMINALE OMNIPRESENTE

 RADIOLOGUES INDISPENSABLES
 PRISE EN CHARGE OPTIMALE DU PATIENT
 EN TANT QUE SPECIALISTES

 RADIOLOGUES – CHIRURGIENS
 TRAVAIL EN EQUIPE +++
 PARTAGE DES CONNAISSANCES
Merci de votre attention !