Vous êtes sur la page 1sur 131

COURS DE BIOLOGIE VEGETALE/Deuxième année Maths-SVT

Morphologie et biologie de la reproduction des végétaux


inférieurs

INTRODUCTION

Chapitre I: Généralités

Chapitre II: Morphologie et biologie de la reproduction des


algues (phycophytes)

Chapitre III: Morphologie et biologie de la reproduction des


champignons

Chapitre IV: Morphologie et biologie de la reproduction des


archégoniates

Dr SAMBARE Oumarou, Asssistant


Institut des Sciences (IDS)/Université de Ouagadougou, Burkina Faso
2014-2015
Chapitre I: Généralités

I. Les plantes dans la biosphère

 L’histoire de la biosphère est en grande partie liée à celle de

l’origine et de la diversification des plantes

 Les premiers organismes capables de réaliser la photosynthèse,

les Cyanobactéries, apparurent dans l’océan primordial du

Précambrien

Cyanobactéries 2
Chapitre I: Généralités
 Par leurs activités, ils induisirent des changements qui marquèrent un

tournant de l’histoire évolutive des organismes végétaux et animaux

• Le prélèvement du carbone au cours de la photosynthèse des

cyanobactéries provoqua un changement dans l’équilibre des

carbonates et une précipitation de carbonate de sodium

• L'oxygène libéré, en s'accumulant dans l'atmosphère, provoqua la

formation de la couche d'ozone, changea radicalement la composition

chimique de la croûte terrestre

3
Chapitre I: Généralités
 Les plantes ont ainsi contribué à façonner les conditions

pédoclimatiques sur terre en influençant la température, la composition de

l’atmosphère, et en déterminant les types de roches

 Les végétaux n’habitent pas seulement leur milieu mais ils modifient leur

environnement et le contrôlent même

 Avec plus de 300 000 espèces connues de nos jours, les plantes

représentent plus de 99% de toute la matière vivante sur terre

 La composition de la végétation d’un milieu ou d’une région est le

résultat de processus d’adaptation en terme de stratégies de survie et de

conquête de l’espace 4
Chapitre I: Généralités

 La présence des plantes dans un milieu dépend de leur capacité à

s’accommoder aux caractéristiques physico-chimiques et aux conditions

climatiques ambiantes de ce milieu

 La bonne adaptation de la plante à son environnement suppose la possibilité

pour elle d’y vivre et de se perpétuer à travers la reproduction

 Au cours de leur existence les plantes doivent être aussi capables d’opérer des

évolutions pour faire face aux changements qui se font dans le temps et dans

l’espace

5
Chapitre I: Généralités
II. Les catégorie de plantes

 Les végétaux constituent un ensemble hétérogène d’êtres vivants


subdivisés en plusieurs groupes

 Les plantes se distinguent entre elles par les caractéristiques de leur


appareil végétatif et de celles de leur appareil reproducteur

• Il y a les plantes supérieures et les plantes inférieures (cryptogames)

 Les plantes supérieures forment l’ensemble des végétaux spermaphytes


ou phanérogames

o Parmi les Spermaphytes on distingue les Angiospermes (graines


protégées) et les Gymnospermes (graines nues)
6
Chapitre I: Généralités

 Les végétaux inférieurs ou cryptogames sont formés de:

o Thallophytes (sans fleurs, racines, feuilles)

− Thallophytes procaryotes (cyanboacteries)

− Thallophytes Eucaryotes (Phycophytes, Mycètes, Lichens)

o Trachéophytes qui sont pourvues de trachéides mais aussi de fleurs, de


racines et de feuilles (Sans les spermaphytes)
− Archégoniates
Bryophytes (Mousses)
Ptéridophytes (Fougères) 7
Chapitre I: Généralités
Organes de
Noyau Structure Morphologie biochimie Sexualité
Eucaryotes reproduction

Phanérogames
Trachéophytes
(Présence de Spermaphytes Angiospermes
trachéides)

Gymnospermes
Ptéridophytes

Cryptogame
Bryophytes feuillés
Archégoniates Bryophytes thalloïde

Chlorophycophytes
Thallophytes Phycophytes
(ni feuilles, ni Chromophycophytes
tiges, ni racines) Rhodophycophytes
Lichens Algues + Champignons

Mycètes Basidiomycètes
Ascomycètes
Myxomycètes
Procaryotes Cyanophytes Cyanophytes 8
Chapitre II.
Phycophytes (Algues)

9
Chapitre II. Algues
I. Généralités

 Ces sont des végétaux Thallophytes, surtout Eucaryotes,


Chlorophylliens et Autotrophes

 Il existe environ 25 000 espèces avec des formes variables

 Elles sont procaryotes (cyanobactéries ou cyanophytes ou


algues bleues) ou eucaryotes (phycophytes)

 Elles peuvent être microscopiques (microalgues) ou


macroscopiques (macroalgues)

10
Chapitre II. Algues
 Elles peuvent être unicellulaires (protophytes) ou
pluricellulaires (métaphytes)

 Elles colonisent surtout les milieux aquatiques (eau douce et


eau salée) et les milieux terrestres humides (sol, tronc
d’arbre)

 Mode de vie:
− Benthique: c’est-à-dire fixées au substrat
− Planctonique: c’est-à-dire flottent dans l’eau
(phytoplancton)
− Parasitique ou symbiotique: avec d’autres animaux et
végétaux
11
Chapitre II. Algues
II. Morphologie et structure des Phycophytes
II.1. Algues unicellulaires ou protophytes
 Formes coccoïdes (non flagellés, donc immobiles)

Closterium Cosmarium Micrasterias Navicula


 Formes monadoïdes (flagellés, donc mobiles)
Flagelles Double flagelles

Euglena Chlamydomonas 12
Chapitre II. Algues
Détail de Chlamydomonas (Chlorophytes)

 Fait parti du groupe de


phytoplancton

 Chez Chlamydomonas une partie


du plaste subit une différentiation
localisée formant le stigma.

 Le stigma permet le
déplacement phototactique

13
Chapitre II. Algues

Détail de cellule immobile: Diatomées


 Largement répandues en eau douce et en eau salée,

 Elles peuvent être libres ou fixées

Valve
Valve externe
externe
Valve interne Vacuole
Raphé
Vacuole Noyau
Stries
Valve interne

Composantes d’une cellule de diatomée 14


Chapitre II. Les Algues
 Deux grandes catégories de diatomées

Diatomées Centrales, à symétrie axiale

15
Diatomées Pennales à symétrie bilatérale
Chapitre II. Algues
II.2. Algues pluricellulaires ou métaphytes
 Colonies
 Colonies mucilagineuses
Elles sont constituées de cellules groupées sans forme définie dans une
gelée englobant l'ensemble.

Cyanophytes
Aphanocapsa

Chroococcus

Microcystis Aphanothece
16
Chapitre II. Algues

Chlorophytes

Pandorina 17
Chapitre II. Algues

 Cénobes ou colonies cénobiales

Tetrastum Coelastrum

Scenedesmus
18
Pediastrum
Chapitre II. Algues
 Formes filamenteuses
 Formes filamenteuses simples

Oedogonium Spirogyra Filaments libres Filament spiralé

19
Chapitre II. Algues

 Formes filamenteuses ramifiées

20
Chapitre II. Algues
 Formes filamenteuses à structure cœnocytique ou siphonée:
Elles sont dépourvues de cloisons transversales

Vaucheria 21
Chapitre II. Algues
 Les filaments en cladome (degré plus élevé d'évolution)

Cladome de Plumaria elegans

Thalles cladomiens. A: uniaxial; B: pluriaxial


22
Chapitre II. Algues
 Autres structures

ulvoïde
fucoïde

Laminaria digitata

23
Chapitre II. Algues
III. Reproduction chez les phycophytes
Définition: Ensemble de processus conduisant à la formation
d’un nouvel individu
But: Assurer la pérennité de l’espèce
 Les algues se reproduisent par deux modes:
o Asexuée
o Sexuée

 Mode asexué: Sans intervention d’organes sexuels, pas de


méiose, pas de brassage génétique

 Mode le plus fréquent si les conditions sont favorables

 Parfois le seul mode connu chez certaines algues (Euglena)


 Se fait par simple division cellulaire (bipartition ou mitose)
surtout chez les algues unicellulaires ou coloniales 24
Chapitre II. Algues
 Reproduction asexuée
 Trois types de reproduction asexuée sont rencontrés :
la scission binaire, la fragmentation et la sporulation.
 La scission binaire

25
Mode de reproduction des diatomées
Chapitre II. Algues
La fragmentation
Consiste à la segmentation des filaments en petits éléments.
Sur les petits fragments, il peut aussi se produire de petites boutures
appelées hormogonies

Hormogonie chez le genre Calothrix 26


Chapitre II. Algues

La sporulation

C’est la formation et la dissémination de cellules appelées


spores, puis germination des spores aboutissant à des individus
identiques à ceux qui les ont produits.

 Une akinète est une cellule de résistance, dormante aux


parois épaisses dérivée du grossissement d'une cellule
végétative

 Rôle: Permettre la survie aux mauvaises conditions

27
Chapitre II. Algues
 Hétérocyste:, cellule transparente, à paroi épaisse, qui se
forme dans les filaments de certaines cyanobacteries.

 Cellule fixatrice d‘azote grâce à la nitrogénase (complexe fixant


l'azote en absence d’oxygène)

H: hétérocystes
A: akinètes ou spores
28
CV: cellule végétative Spores chez Anabaena
Chapitre II. Phycophytes
 Reproduction sexuée
 Apparu pour la première fois chez les algues
 Mise en place de la meiose et de la gamie
 Formation de cellules spécialisées
o Gamétocystes mâles (spermatocystes) produisent des gamètes
mâles (n)
o Gamétocystes femelles (oocystes) produisent des gamètes femelles
(n)
 Les gamètes (mâles et femelles) sont sur le même organisme
qui est donc bisexué (espèce monoïque) ou sur des
organismes différents, donc unisexués (espèce dioïque).

 Fécondation ou gamie est la formation de zygote diploïde (2n)


avec brassage génétique 29
Chapitre II. Phycophytes
Il existe différents types de gamie
Isogamie, Anisogamie, Oogamie, Aplanogamie (trichogamie),
Cystogamie (conjugaison)

30
Chapitre II. Algues
Isogamie : Fécondation mettant en présence deux gamètes
morphologiquement et physiologiquement identiques (ex.
Chlamydomonas)

Anisogamie : Fécondation mettant en présence deux gamètes


morphologiquement et physiologiquement différents (ex. Ulva)

Oogamie : Fécondation mettant en présence un gamète petit mobile


produit en grand nombre et un gamète gros immobile, chargé en
réserve (ex. Fucus)

Cystogamie : Il n'y a pas d'individualisation des gamètes. La


fécondation se fait par la formation d'un pont cytogamique (ou pont de
conjugaison) entre deux filaments (ex. Spirogyra)

Trichogamie : Le gamète femelle reste dans le gamétophyte et émet


un poil appelé trichogyne. Le gamète mâle sans flagelle se colle sur le
trichogyne (Rodophytes) 31
Chapitre II. Algues
Cycles de développement chez les algues

32
Chapitre II. Algues
Ex de cycles de développement chez les algues

Cycle digénétique haplodiploïde de Ulva lactuca 33


Chapitre II. Phycophytes

Cycle monogénétique diplophasique de Fucus vesiculosis


34
Chapitre II. Phycophytes

Cycle monogénétique haploïde Ex Spirogyra


35
Chapitre III. Les
Mycètes

36
Chapitre III. Les Mycètes
I. Généralités
Ce sont des organismes eucaryotes pouvant être
unicellulaires ou pluricellulaires

Ils sont hétérotrophes (incapables de réaliser la


photosynthèse)

A partir du XXème siècle certains systématiciens de la


mycologie ont commencé à classer les champignons dans le
règne des fungi (nouveau règne)

Environ 100 000 espèces décrites aux intérêts économique


et médical très importants 37
Chapitre III. Les Mycètes

Groupe très diversifié et hétérogène comprend: les Fungi ou


Mycètes et les organismes fongiformes Myxomycètes (faux
champignons)

Caractères communs avec les végétaux:

− Cycle de développement avec alternance de générations

− Paroi cellulaire glucidique (cellulosique ou chitineuse)

− Absence de motilité (sauf chez les Myxomycètes)

38
Chapitre III. Les Mycètes
− Grande vacuole turgescente riche en eau

− Multiplication par spores

− Présence de thalles (Appareil végétatif filamenteux ramifié)

Caractères communs avec les animaux

− Absence de plastes et de pigments photosynthétiques

− Hétérotrophie vis-à-vis du carbone (saprophytes ou parasites)

− Réserves formées par des matières grasses et du glycogène

− Dépôts de chitine (paroi chitineuse)

39
Chapitre III. Les Mycètes
II. Morphologie des Mycètes
II.1. Forme du thalle
Thalles unicellulaires
− Formes primitives mobiles (flagellées ou amiboïdes)

-Formes dérivées comme les levures

Thalle plasmodial des Myxomycètes

40
Chapitre III. Les Mycètes

Thalles filamenteux ramifiés: Mycélium

-Si les filaments sont non cloisonnés on les appelle alors


Siphons ou cœnocytes

- Si les filaments sont cloisonnés on les appelle alors

Hyphes

Cette différence de morphologie au niveau du thalle


permet de distinguer :

41
Chapitre III. Les Mycètes

− Septomycètes (ascomycètes et basidiomycètes) qui


possèdent un mycélium cloisonné

− Siphomycètes (trychomycètes, phycomycètes et


zygomycètes) possèdent des siphons

Septomycètes (hyphes) Siphomycètes (siphons)


42
Chapitre III. Les Mycètes
– Les filaments peuvent s'associer entre eux pour former des
pseudotissus appelés Plectenchymes pouvant prendre
différents aspects:

o massifs plus ou moins compacts appelés coussinets ou stroma

o gros cordons ramifiés appelés rhizomorphes

o de tubercules (formes de résistance) appelés sclérotes

o Chez certains Basidiomycètes, au moment de la reproduction


sexuée, le mycélium s’organise en Carpophore (pied et chapeau)

43
Chapitre III. Les Mycètes

Chapeau

Pied

44
Chapitre III. Les Mycètes
Exemples
 Thalles de Basidiomycètes

45
Chapitre III. Les Mycètes
 Thalles de Ascomycètes

46
Chapitre III. Les Mycètes
II.2. Structure cellulaire
Noyau petit et identique à celui des plantes; avec trois (3)
organisations:

− Hyphe monocaryotique haploïde (n)

− Hyphe monocaryotique diploïde (2n)

− Hyphe dicaryotique diploïde (n+n’)

Paroi cellulaire chitineuse chez la plupart des champignons

Pas de plastes et pas de pigments photosynthétiques

Croissance apicale des filaments mycéliens


47
Chapitre III. Les Mycètes
III. Mode de vie
Tous hétérotrophes pour le carbone; cela leur impose
d’exploiter des milieux organiques et leur fait jouer dans la
nature un rôle très important:
− Les saprophytes = exploitent les substances organiques
mortes, dont ils provoquent (avec l’aide de bactéries) la
décomposition des débris végétaux (feuilles et fruits
tombés, bois morts, herbes sèches…), des débris animaux
de l’humus du sol…
− Les parasites = utilisent les substances organiques des
êtres vivants, qu’ils rendent malades, et même tuent

− Les symbiotes = vivent en symbiose avec d’autres êtres


vivants.
48
Chapitre III. Les Mycètes
III.1. Champignons saprophytes
Champignons des milieux sucrés et amylacés

Penicillium (moisissure) montrant


des spores (Biologie, N.CAmpbell)

49
Chapitre III. Les Mycètes
Champignons décomposant du bois mort

Champignons coprophiles: excréments

50
Chapitre III. Les Mycètes
III.2. Champignons parasites: êtres vivants

Peuvent être pathogènes et dangereux pour l’homme, pour les


animaux et surtout les plantes

Provoquent des maladies graves (mycoses) qui apparaissent


surtout chez les plantes cultivées (monocultures)

Il y a plusieurs types de mycoses: charbon, rouille, ergot


cercosporiose, candidose, dermatophytoses (teignes)

Les mycoses représentent les maladies les plus fréquentes


chez les végétaux (83%)

Parasites facultatifs qui se développent sur la matière


organique vivante ou morte
51
Chapitre III. Les Mycètes
Parasites obligatoires

Ex: Puccinia graminis (rouille du blé)

Ex: Ustilgo maydis (charbon du maïs)


52
Chapitre III. Les Mycètes

teigne

Candidose

53
Chapitre III. Les Mycètes
III.3. Champignons symbiotiques:
Avec les insectes (coléoptères xylophages, fourmis, termites)
Avec les algues formant les lichens

54
Chapitre III. Les Mycètes

Avec les racines des plantes supérieures formant les


mycorhizes
− mycorhizes ectotrophes
− mycorhizes endotrophes

Avec les orchidées

Avec les arbres forestiers: le plus souvent des basidiomycètes


(Bolet avec les Pins) parfois des ascomycètes

Pas de mycorhize chez les plantes annuelles

55
Chapitre III. Les Mycètes
IV. Reproduction des Champignons
Capacité de multiplication importante par rapport aux autres
organismes:
− Voie végétative surtout à l’aide des spores
− Voie sexuée chez les champignons parfaits (stade parfait)
− Stade asexuée = Stade imparfait (chez les champignons
imparfaits)

56
Chapitre III. Les Mycètes
IV.1. Multiplication végétative ou asexuée
Reproduction asexuée qui assure:
− production de spores en grande quantité
− une grande capacité de prolifération

Différents types

− Fragmentation du mycélium (sclérotes)


− Production de stolons (ex : Mucorales, Mucor)
− Production de spores directes

57
Chapitre III. Les Mycètes

Spores directes (asexuées:n ou 2n)

Rôle: dissémination (dispersion) en périodes favorables

− Endospores : produites à l’intérieur du sporocyste

o Zoospores à 2 flagelles (Oomycètes)

o Zoospores à 1 flagelle (Chytridiomycètes)

o Aplanospores (Zygomycètes)

58
Chapitre III. Les Mycètes

59
Chapitre III. Les Mycètes
− Exospores : générées en continu à l’extrémité des filaments
spécialisés
o Par fragmentation de filaments (arthrospores)
o Par bourgeonnement (blatospores)
o Par transformation d’une cellule végétative (chlamydospores)
o Par formation d’un appareil conidien (conidiophore + phialides +
conidiospores)
arthrospores

Aspergillus
60
Ascomycètes
Chapitre III. Les Mycètes
IV.2. Reproduction sexuée
Rôle: conservation et résistance en périodes défavorables

Mode de gamie:
− Chez les champignons inférieurs

o Avec formation de gamètes

• Planogamie isogame: lorsque deux gamètes nageurs


de même taille fusionnent

• Planogamie anisogame : lorsqu'un gamète mâle


nageur de petite taille fusionne avec un gamète femelle
nageur de taille plus importante

61
Chapitre III. Les Mycètes
• Oogamie ou zoïdogamie lorsqu'un gamète mâle
nageur de petite taille fusionne avec un gros gamète
femelle inerte

• Siphonogamie lorsqu'un tube copulateur amène le


gamète mâle souvent réduit à un simple noyau
fécondant jusqu'au gamète femelle

o Sans formation de gamètes (formation de zygospore)


• Cystogamie lorsque le contenu entier d'un
gamétocyste mâle se déverse par l'intermédiaire d'un
tube de conjugaison dans un gamétocyste femelle

62
Chapitre III. Les Mycètes

− Chez les champignons supérieurs

• Trichogamie lorsque le petit gamète mâle inerte est capté


par le trichogyne qui surmonte le gamète femelle

• Périttogamie est la fusion d'une cellule uninuclée


quelconque avec une autre cellule uninuclée quelconque

Rappel :
La plasmogamie est la fusion des cytoplasmes de deux cellules
La caryogamie est la fusion des noyaux de deux cellules

63
Chapitre III. Les Mycètes
Mode de gamie

64
Chapitre III. Les Mycètes
Production des spores sexuées

− Spores de résistance diploïdes (2n)

Cystogamie (ou zygogamie)

Fécondation chez plasmopara viticola agent


du mildiou de la vigne 65
Chapitre III. Les Mycètes

− Spores méiotiques haploïdes (Ascospores et basidiospores)

66
Chapitre III. Les Mycètes

Caractéristiques des spores sexuées et asexuées

Dispersion Survie (conservation)


Spores d’origine asexuée Spore d’origine sexuée
Formes de spores très variables Nombre limité de formes
Produites en très grand nombre Produites en petit nombre

Petite taille Grande taille


Sans substance de réserve Avec substance de réserve

Sans dormance Dormance

67
Chapitre III. Les Mycètes
Exemples de cycles de développement

− Cycle monogénétique haploïde

68
Cycle de vie de Rhizopus nigricans (Zygomycètes Mucorales).
Chapitre III. Les Mycètes

− Cycle monogénétique diploïde

les Oomycètes

Cycle de reproduction du Mildiou de la Vigne, Plasmopara viticola (Oomycètes). Détail


69
d’un sporocystophore végétatif.
Chapitre III. Les Mycètes
− Cycle trigénétique haplodiploïde

Développement d’une pézize hétérothallique et organisation de l’apothécie. Détail


d’une plasmogamie. 70
Chapitre II. Les Mycètes

V. Les lichens

Les lichens sont une vie en symbiose entre champignons et


algues

Le champignon hétérotrophe profite et se nourrit de la matière


organique que synthétisent les individus d’algue

Le champignon reste un support pour le développement des


algues

71
Chapitre III. Les Mycètes

Anatomie d’un lichen

72
Chapitre IV. Les Archégoniates

LES ARCHEGONIATES = PLANTES DONT LES


ORGANES REPRODUCTEURS SONT CONSTITUÉS
PAR LES ARCHÉGONES ET LES ANTHÉRIDIES

73
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
I. Généralités
Ce sont de petits végétaux terrestres sans fleurs de quelques
centimètres de longueur
Ils sont chlorophylliens et vivent généralement dans des milieux
humides et ombragés
Ce sont de petites plantes ayant une constitution assez simple : un
axe dressé, portant latéralement de petites feuilles (bryophytes
feuillés); ou un thalle différencié, n’identifiant pas de feuilles
(bryophytes thalloïdes).
Les bryophytes ont une reproduction liée à la présence d’eau
parce que les gamètes mâles sont nageurs 74
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
II. Morphologie des Bryophytes
II.1. Bryophytes thalloïdes

Forme de lames foliacées,


pluriassisiales souvent
parcourues par de fausses
nervures

Les thalles sont fixés au substrat


par des rhizoïdes

75
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Marchantia polymorpha (Bryophyte thalloïde)

76
Pellia epiphylla (Bryophyte thalloïde)
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
II.2. Bryophytes feuillés
sont cependant des gamétophytes possédant un axe
dressé ou couché portant des appendices feuillés formés
d’une ou de plusieurs assises cellulaires.

Les appendices feuillés étant également des lames foliacées


sont traversés par de fausses nervures et ont pour rôle
d’assurer la photosynthèse

Appendices feuillés sont appelés phyllidies (et non feuilles)


et l’axe est appelée caulidie (et non tige).

Les caulidies sont fixées au substrat par des rhizoïdes


multicellulaires (et non racines).

77
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Bryophyte feuillé (mousse) 78


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Polytricum piliferum (Bryophyte feuillé) Bartramia pomiformis (Bryophyte feuillé)

79
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Les organes, phyllidies et caulidies sont limités par une assise


cellulaire épidermique à fonction protectrice
Lamelles chlorophylliennes

Celulles chlorophylliennes

Epiderme
Cellules de la zone centrale

CT 80
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

La croissance des caulidies est assurée par une cellule apicale


unique, habituellement tétraédrique

Structure de l’apex 81
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

La paroi cellulaire est constituée de cellulose, de pectine et


d'hémicellulose
Les Bryophytes possèdent des tissus vrais nettement plus
différenciés que les algues
Bien que dépourvues de système vasculaire au sens strict (xylème et
phloème), certains bryophytes possèdent des tissus conducteurs non
lignifiés, aussi bien dans les organes foliacés que dans les axes
caulinaires ou dans les thalles
Chez d’autres bryophytes comme les polytrics, il existe des cellules
spécialisées dans la conduction de l’eau (hydroïdes)
Elles forment un cylindre central et sont entourées de cellules
(leptoïdes) pouvant constituer un véritable phloème chez certaines
espèces
82
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Cellules spécialisées 83
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
III. Reproduction chez les Bryophytes

III.1. Organes reproducteurs mâles

Les anthéridies ou organes reproducteurs mâles

− Ils produisent les spermatozoïdes (anthérozoïdes), gamètes mâles


munis de cils ou de flagelles donc mobiles

− Ce sont de petits sacs ovoïdes portés par un court pédicelle et limités


par une enveloppe pluricellulaire (constituée d'une seule assise
cellulaire)

84
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

− A maturité, ils sont remplis d'anthérozoïdes biflagellés (les gamètes


mâles) qui seront disséminés

− Ils (les anthéridies) se forment au sommet de l’axe feuillé (caulidie) ;


un pied peut contenir l’un ou l’autre des organes de reproduction ou
les deux à la fois

− Ils se développent à partir d’une cellule épidermique qui fait saillie à


l’apex du gamétophyte

85
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Cellules de la paroi

Cellules spermatogènes

Pédicelle

Anthéridies sous forme de fleurs Anthéridie

86
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
Formation des anthéridies

87
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

III.2. Les organes reproducteurs femelles

Les gamétanges femelles ou archégones:


− Ils ont la forme de petites bouteilles et contiennent chacun une seule
oosphère, cellule volumineuse et immobile

− Ils sont portés par un très court pédicelle sur lequel s'insère une partie
basale renflée (le ventre), qui se prolonge par un long cylindre
pluricellulaire (le col)

− Le col est creusé d'un canal, qui est rempli d'un mucilage qui permettra
au gamète mâle nageur d'atteindre le gamète femelle
88
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
− Le gamète femelle, ou oosphère, est situé dans le ventre de
l'archégone

− C'est une cellule unique, volumineuse et inerte, qui ne sera pas


disséminée

oosphère

Gamétophyte feuillé femelle 89


Archégone
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
Formation des archégones

90
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

III.3. Reproduction végétative

La multiplication végétative s'effectue de diverses manières:

− par la fragmentation du protonéma filamenteux chez les Bryales

(Mousses)

− par la formation des propagules chez les Hépatiques à la face

supérieure du thalle

91
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Multiplication végétative chez bryophytes


92
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
III.4. Reproduction sexuée

Reproduction sexuée des bryophytes

− Fécondation dans l’archégone

− Formation du zygote (2n)

− Evolution du zygote en sporophyte

− Production des spores à travers

o la réduction chromatique des cellules mères de spores (n)

o et la multiplication par divisions mitotiques

93
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Cycle de développement
− cycle digénétique hétéromorphe, à gamétophyte haploïde
(n) et sporophyte diploïde (2n)
− dominance en taille et en durée de vie de la génération
haploïde (le gamétophyte)
− sporophyte tributaire du gamétophyte femelle
− réduction chromatique à l’intérieur du sporogone
− cellules mères des spores se différencient dans la zone la
plus interne de la capsule

94
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

Sporogone
2n
Zygote

Fécond. Cellules mères des spores

Tétraspores
Anthérozoïdes Oosphère
n

Anthéridie Archégone Protonéma

Gamétophyte hermaphrodite
95
Cycle de développement chez les Bryophytes monoïques
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes
Sporogone
2n
Cellules mère de spores

Zygote RC
Tétraspores
Fécond. n

Oosphère Protonéma Protonéma

Anthérozoïdes
Archégone

Gamétophyte
femelle
Anthéridie Gamétophyte
mâle
Cycle de développement chez les Bryophytes dioïques 96
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

cycle de développement de Marchantia polymorpha (bryophyte thalloide)


1 Thalle (gamétophyte) : a Rhizoïdes, b Corbeille à propagules, c Anthéridiophore ; 2 Anthéridiophore ; 3-5 Anthéridie ; 6 Anthérozoïde ; 7 Thalle (gamétophyte) : a Jeune archégoniophore, b
Archégoniophore mature ; 8 Archégoniophore ; 9 Archégone : a Oosphère, b Cellule ventrale du canal du col, c Cellule apicale du canal du col ; 10 Archégone : a Noyau de l'oosphère, b
Noyau de l'anthérozoïde, c Ventre de l'archégone, d Col de l'archégone ; 11 Archégone : a Coiffe (involucre), b Ventre, c Zygote ; 12 Archégone développé : a Pied, b Soie, c Capsule, d
97
Ventre, e Coiffe (involucre) ; 13 Elatère ; 14 Cellule-mère de spore ; 15 Tétrade ; 16 Spores ; 17 Sporophyte déhiscent : a Coiffe (involucre), b Capsule, c Elatères, d Spores ; 18 Spore
germant ; 19 Cycle de reproduction asexuée : a Corbeille à propagules, b Propagule
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Bryophytes

98
Cycle de développement chez les Bryophytes feuillés
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

I. Généralités
Ils sont plus évolués puisqu’ils sont des vasculaires

Ce sont des plantes sans fleurs mais ayant des tiges, des
feuilles et des racines mais aussi des vaisseaux conducteurs
de sève

Les ptéridophytes constituent les premières plantes ayant


développé des tissus conducteurs lignifiés

Premières Trachéophytes et les premières Rhizophytes

C’est à partir des ptéridophytes que la plante feuillée n’est plus un


gamétophyte, mais un sporophyte

99
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Le sporophyte est la forme prédominante, chlorophyllien, rapidement


autonome par rapport au gamétophyte

Ce dernier est souvent thalloïde et dépourvu de vaisseaux


conducteurs

Les ptéridophytes vivent en général dans les milieux humides, et


certains sont aquatiques (ex : Azolla )

Certaines formes comme Ceterach peuvent résister à la sécheresse

Dans les forêts tropicales, les fougères sont arborescentes

100
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
II. Morphologie et structure

Les ptéridophytes sont des cryptogames vasculaires ne


produisant ni fleurs, ni graines

Ils comprennent essentiellement les Sélaginelles, les


Lycopodes, les Prêles et les Fougères elles-mêmes

101
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

La tige est tantôt un axe aérien dressé, tantôt un rhizome


souterrain rampant

On distingue chez les tiges : l’épiderme, l’écorce ou parenchyme,


le cylindre central ou la stèle où se trouvent concentrés les éléments
conducteurs

Des tissus structurellement et fonctionnellement différenciés: le


phloème ou liber qui véhicule la sève élaborée et le xylème ou
bois, qui véhicule la sève brute

102
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Coupe transversale de la tige


103
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Les feuilles des ptéridophytes présentent une grande variété de


port et de structure

− Tantôt les feuilles sont très nombreuses, très petites et ne possèdent


qu'une seule nervure non ramifiée comme chez les lycopodes, les
prêles, les sélaginelles

− Tantôt, au contraire les feuilles ont une grande taille par rapport à la tige
comme chez les fougères typiques

− Chez Equisetum, les feuilles sont représentées par des petites écailles
soudées latéralement pour former une collerette (verticille)

104
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Appareil végétatif de Equisetum 105


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Figure 31 : coupe transversale de l’axe d’une prêle


106
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
Les fougères (Pteridium ou Dryopteris )

− sont généralement formées d'une tige souterraine ou rhizome, garnie de


racines et portant de grandes feuilles (les frondes)

− Ces dernières sont enroulées en crosse quand elles sont jeunes et peuvent
grandir durant des années

− Les feuilles de grande taille sont de forme triangulaire avec un pétiole très
long

− La jeune racine, issue de l'embryon, disparaît précocement et est


remplacée, sur le rhizome, par des racines adventives qui possèdent une
cellule apicale tétraédrique

− Les tissus conducteurs sont sous la forme d'une polystèle grossièrement


disposés en cercle comprenant un xylème interne complètement encerclé
par un anneau de phloème
107
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Coupe transversale du rhizome


108
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Les Sélaginelles

− sont des plantes herbacées, à tiges rampantes ou grimpantes,


ramifiées de façon dichotomique et portant de petites feuilles à
nervure unique

− La tige se ramifie par bifurcations successives

− Elle porte des racines et de nombreuses petites feuilles entières


généralement disposées sur quatre rangs le long des rameaux

− Les feuilles de certaines familles sont caractérisées par la


présence, à leur base, d'une ligule sur la face supérieure

109
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Appareil végétatif de la sélaginelle

110
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Les feuilles peuvent être donc de différents types selon


les catégories de ptéridophytes :

− microphylles : feuilles petites de quelques mm de long ne


possédant pas de pétiole : il n’y a qu’une seule nervure; on
les trouve chez les lycopodes

− mégaphylles ou macrophylles : feuilles de grande taille


appelées frondes ; elles sont formées d’un limbe simple ou
découpé présentant une nervation complexe et d’un pétiole
prolongé d’un rachis

111
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

− Les macrophylles peuvent être :

o une feuille simple entière et rubanée, lobée

o une feuille composée: pennée, bipennée, tripennée

Les feuilles fertiles sont des sporophylles qui vont


développer des sporanges producteurs des spores

112
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
La coupe transversale de la feuille de ptéridophyte montre
une structure proche de celle des plantes supérieures:

− des stomates ainsi que des faisceaux libéroligneux

− une assise superficielle composée de cellules épidermiques

B : Coupe transversale 113


Morphologie de la feuille de licopodium sp.,
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
Exemples de ptéridophytes

Azolla filiculoides
Asplenium scolopendrium

114
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Marsilea quadrifolia 115


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Ceterach officinarum
116
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
III. Reproduction chez les Ptéridophytes
III.1. Les organes reproducteurs

Les organes reproducteurs communs sont les archégones et


les anthéridies

Ce sont des organes portés par une forme spéciale de ces


plantes qui est le prothalle

117
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Prothalle

A-B : Archégones. O : oosphère; cc : cellules de canal


gélifiées; p : paroi du ventre ; c : canal ; pr : prothalle

Archégones et anthéridies chez les ptéridophytes 118


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
III.2. Reproduction végétative

La multiplication végétative se fait par simple fragmentation


surtout du rhizome

Ce mode de reproduction est typique à certaines espèces


(Ex : Pteridium aquilinum)

119
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
III.3. Reproduction sexuée

La fructification

− formation des organes producteurs des spores ou sporanges sur

les feuilles ou frondes particulières (sporophylles)

− les sporanges se forment sur la face inférieure des feuilles, quelque

fois sur les marges et se regroupent sous forme de sores recouverts

ou non par une membrane transparente

− le sporange est une masse souvent ovoïde rattachée à la fronde par

un pédicelle pluricellulaire
120
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

sore

121
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
Sporophylles

Sores linéaires
En fonction du mode de développement:
− Le type eusporangié se développant à partir
d’un groupe de cellules épidermiques
− Le type leptosporangié se développe à partir
d’une cellule superficielle qui se recloisonne Amas de sporanges ou
sores
122
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

123
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

124
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Sore Sporanges Spores


125
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

La germination de la spore

− elle donne le gamétophyte, réduit en taille et en durée de vie, souvent

hermaphrodite

− le gamétophyte représente la génération haploïde (n) portant les

organes reproducteurs (archégone et anthéridie) qui produisent les

cellules sexuelles (oosphère et anthérozoïdes)

− fécondation dans l’archégone et formation du zygote

− évolution du zygote en sporophyte; la génération diploïde (2n)

dominante en taille et en durée de vie qui va produire les spores


126
Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes
Cycles de développement

cycle de développement des fougères 127


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Cycle de développement des sélaginelles 128


Chapitre IV. Les Archégoniates
Cas des Ptéridophytes

Développement du zygote chez une Fougère. A: zygote; B: 1ère


division de l’œuf; C: 2nde division de l’œuf (f. initiale de la 1ère feuille, p.
initiale du pied, r. initiale de la 1ère racine, t. initiale de la tige); D: jeune
embryon encore totalement inclus dans l’archégone 129
Adresses de sites de recherche botanique
www. Google.com
www. wikipedia.org
www.futura-sciences.com
www.svt.edunet.tn
www.afd-ld.org
www.tela-botanica.org
www. vdsciences.e-monsite.com
WWW.biodeug.com

130
Références bibliographiques
 Cours de botanique générale
Tome II: organisation et classification des plantes vasculaires
G. Deysson

 Atlas de Biologie végétale


Tome 2: Organisation des plantes à fleurs
J.C. et F. Roland

 Abrégé de botanique.
Ed. Masson, 1. Végétaux inférieurs; 2. végétaux supérieurs
GORENFLOT 2005

 Botanique
Traité fondamental
U. Lüttge, M. Kluge, G. Bauer

131

Vous aimerez peut-être aussi