Vous êtes sur la page 1sur 144

CONCEPTION D’UN LOGICIEL POUR LE

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES


METALLIQUES : CALCUL DES PANNES ET DES
LISSES BARDAGES EN PROFILES IPE SOUMISES A
DES CHARGES LINEAIRES UNIFORMEMENT
REPARTIES

Mémoire de

Diplôme de Licence Professionnelle


En Génie Civil

Par:

GNOSKE Wiyao K. Alexis Abel


Etudiant en Licence Professionnelle
FORMATEC de Lomé au Togo
Email : abelgnoske@gmail.com
Dans la même collection
(Mémoires LP)
Mémoires de LP Génie Civil
D. K. AKPADJOKO - Problématique sur le traitement des amorces des voies urbaines: cas
des tronçons " Agoenyive (RN°1)- BKS -Limousine-Douane
Adidogomé" et " la gare routière d'Agbalepedogan-station service cap
Agoè.
K. A. S. AMOUSSOU - Conception de modèles d’infrastructures pour la gestion des déchets
solides ménagers : corrélation entre le coût et le nombre de conteneurs.
E. S. K. DOE - Détermination des caractéristiques hydriques et mécaniques des
bétons issus du mélange des graviers roules d’Anié et concasses de
Lilicope et leurs influences sur la résistance à la compression des
bétons.
K. M. SOUNSAH - Détermination des caractéristiques physiques, hydriques et
mécaniques du béton à base du sable silteux d'Akepe-Idave.
K. D. TETE - Problématique sur le traitement des amorces des voies urbaines: cas
des tronçons " Agoènyive (RN°1)- BKS -Limousine-Douane
Adidogomé" et " la gare routière d'Agbalepedogan-station service cap
Agoe.
A. A. NAPO - Détermination des caractéristiques hydriques et mécaniques des
bétons à base de mélange de graviers roules de Lakata et concassés
de Lilicope entre le rapport C/R compris entre 1,5 et 4.
N. B. TCHEDRE - Etude de l’influence des coquilles sur les caractéristiques mécaniques
des mortiers.
B. AKABA - Etude des propriétés physiques du mélange de la terre de barre et du
sable de rue de Lome : cas de la zone 157 rue de la TdE au quartier
cacaveli

A. S. A. BECHIR Les conséquences de la réalisation d’un bâtiment sans études


préalables : cas de la mosquée de Forever à Lomé

S. ABDOU MAHMOUD Alimentation en eau potable de la population du nord-ouest du Tchad :


cas de la localité de melea

A.H. ABDOULAYE Vérification des caractéristiques des caniveaux : cas du boulevard de


la paix et de la rue AEROPORT – TOGO 2000

H. T. OBORI Gestion des opérations d’ouverture des offres en deux étapes : cas des
marchés de prestations intellectuelles gérés par l’agence CITAFRIC sur
le projet PAZOL

N. DAO Etude de faisabilité d’un bâtiment r+1 à ossature mixte bois et béton :
cas d’un bâtiment à plancher, poutrelles, poutres en bois, poteaux et
semelles en béton

E. S. WIYAO Assainissement dans une zone urbaine : étude de la zone FORMATEC


du quartier AGOÈ-CACAVELI
A. T. KOUBIDINA Détermination des caractéristiques physico-mécaniques des
bétons mixtes : cas du mélange du gneiss Concasse de
Gadacope et du quartz roule d’Anie

B. N. NADJI Influence du rapport C/S et E/S sur les propriétés mécaniques du


mortier a base du sable silteux d’AképéYidavé

LEDI E. K. Etude des caractéristiques physiques et mécaniques du Sable


Argileux de Lome II Amélioré à la Chaux En Vue D’une
Utilisation En Couche D’assise De Chaussée

PEKELI K-G. Impact Des Toitures Sur Le Cout Des Bâtiments : cas de la
Constructiondu bâtiment de 4 classes + Bureau +
Magasin A Gbedjimon

ABOTSI K. J. Elaboration d’un logiciel de calcul des structures en bois :


justification des pièces soumises a la traction, a la compression
et à la flexion simple

ABDERAHIM Etude des caractéristiques physiques et mécaniques des


MAHAMAT Y. briques d’argile d’Alinka-cope au Togo par mixture d’armature
végétale : cas de copeaux de bois.

NYAKOU K. Étude des caractéristiques physiques et mécaniques des


briques en terre renforcées par des fibres végétales : cas de la
terre de barre de mission-tové et du tourteau de palme

TCHAZODI K. M. A. Entretien de la voirie et des bâtiments des hôpitaux : cas du


(chp) d’Anéhoadjido

LONSRA-KPANDO M. Contribution à l’étude d’un système d’assainissement routier :


cas de la 190gp à Lomé

GHAZY ALNASS D. Incidence du manque d’étude sur le cout d’un ouvrage : cas du
projet de construction d’une salle de conférence à Cinkassé
dans le cadre du Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et
des Terres (PGICT)

TCHALLA L. S. Étude des propriétés physiques et mécaniques des briques en


terre de barre améliorées aux sables.

TCHODIE M. R. Détermination des caractéristiques physiques, hydriques et


mécaniques du béton a base du sable Silteux de
Tavloukame et du gravier concasse de Lilikope.

BANGUILIMA Impact du surdimensionnement de bâtiment sur le cout de


réalisation : cas d’un bâtiment de poste de transformation
électrique de la CEB a sokodé.
GAKOTO Y. L. N. Contribution à la résolution du problème de débordement du
bassin de rétention d’eaux pluviales de bè-klikame n°1 a Lomé

DJAMDJAGRANGO A. S. Contribution à l’approvisionnement en eau potable de


la population de la région des savanes : cas de
la ville de Cinkassé

BALOGUN S. Conception géométrique d’une route : cas de la route come –


Lokossa au Benin (pk0+000 au pk2+275)

AMOUSSOU T. Conception et dimensionnement de la toiture en charpente bois


d’un Bâtiment scolaire dans les différentes Région-vents du
Togo : cas des bois feuillus d30
2019

PUBLIC/MEM/LP-063/2019
Agoé-Cacavéli
E-mail : formatec003@yahoo.fr
Web :www.formatec.tg
BP. 20 436 Lomé - Togo

Le code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992 interdit en effet


expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des
ayants droits. Or cette pratique s’est généralisée notamment dans les
établissements d’enseignement, provoquant une baisse brutale des
achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de
créer des œuvres nouvelles et de faire éditer correctement est
aujourd’hui menacée.

En application de la loi du 11 mars 1971, il est interdit de reproduire


intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque
support que ce soit, sans l’autorisation de l’Auteur ou de la Collection FORMATEC.
Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

RESUME
La complexité des méthodes de calculs des pannes et des lisses bardages, et la
multitude des paramètres qu’elles prennent en compte constituent une nécessité de
l’utilisation d’un logiciel informatique. Les logiciels existants, développés pour la plupart
par les occidentaux ne sont pas facile a manipulé. L’objectif de ce travail est d’élaborer
un logiciel permettant de dimensionner les pannes et les lisses bardage. Ces éléments
de structures ayant pour rôle principal de supporter directement les couvertures ; leur
dimensionnement s’avère donc très nécessaire.

Ainsi, pour parvenir à cet objectif, nous avons procédé à la mise en place des
algorithmes après analyse des méthodes de calcul ; nous avons également procédé à
la conception d’une base de données chargée de recueillir et de stocker toutes les
informations relatives aux calculs. Enfin nous avons développé le programme dans un
environnement de développement intégré en créant son interface et en y associant les
codes nécessaires écrits en langage de programmation C Sharp.

Le logiciel ainsi obtenu effectue les calculs des charges permanentes et d’exploitation
fait les pondérations ; fait ensuite un choix provisoire du profilé puis propose des
profilés adéquats pour la réalisation des pannes et des lisses bardages.

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. I FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

DEDICACES
Ce document est principalement dédié à :

- Dieu tout puissant qui me fait grâce de son souffle de vie et sans qui rien ne

serait possible ;

- mon défunt père GNOSKE Otchoo Eyawè, pour son amour, son soutien sans

condition et son sens de sacrifice qu’il n’a cessé de me donner depuis l’au-delà ;

- ma mère DOUHO Affiwa Céline qui a toujours cru en ma réussite ;

- mes sœurs Valérie ; Bella ; Malika ; Joanna et à toute ma famille pour leur

amour et leur soutien ;

- tous mes beaux-frères spécialement à BUKARI Chaabane pour son amour et son

soutien ;

Qu’ils puissent trouver dans ce travail le fruit de leur effort et de leur présence.

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. II FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

REMERCIEMENTS
Mes sentiments de gratitude vont à l’endroit de tous ceux et celles qui de près ou de
loin ont contribué à l’accomplissement de ce travail. Mes remerciements vont :

➢ aux membres de jury :

- Président du jury, M. AMOUSSOU Komla A. S., Ingénieur Génie Civil,


Responsable Scientifique et Enseignant à FORMATEC ;

- Directeur de Mémoire M. ABOTSI Kékéli Joël, Ingénieur Génie Civil,


Enseignant à FORMATEC ;
- Co-Directeur de Mémoire M. OURO-BANG’NA Badiou, Ingénieur en
logistique et TIC, Enseignant à FORMATEC ;
- Membre, M. LEDI Etse, Ingénieur Génie Civil, Enseignant à FORMATEC ;

- Membre, M. KPOGLI Komlan, Ingénieur Génie Electrique, Enseignant à


FORMATEC.

➢ à la Direction et au personnel de FORMATEC :


• au Directeur Général de FORMATEC Docteur AMEY Kossi Bollanigni,
Ingénieur Génie Civil, Enseignant-Chercheur à l’Ecole Nationale
Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) à l’Université de Lomé (UL) et
Enseignant-Chercheur à FORMATEC;
• au Responsable de Filières Technologiques, M. SOUNSAH Komi,
Ingénieur Génie Civil, Enseignant à FORMATEC ;
• au Secrétaire Général, M. ATTISSO Follyvi, Responsable Qualité à
FORMATEC ;
• à tout le personnel et au corps enseignant de FORMATEC ;
➢ à mon défunt père GNOSKE Otchoo Eyawè, ma mère DOUHO Affiwa Céline,
mes sœurs Valérie, Bella, Tani, Joanna et à toute ma famille ;
➢ à mes camarades de promotion, pour les moments forts que nous avons vécus
ensemble.
Encore merci et que Dieu tout puissant vous accorde sa grâce !

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. III FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

TABLE DES MATIERES


RESUME ..................................................................................................................... I
DEDICACES............................................................................................................... II
REMERCIEMENTS ................................................................................................... III
TABLE DES MATIERES……………………………………………………………………VI
LISTE DES FIGURES .............................................................................................. VII
LISTE DES TABLEAUX............................................................................................. XI
LISTE DES SYMBOLES ET ABREVIATIONS.......................................................... XII
INTRODUCTION ..................................................................................................... 2

1. GENERALITES............................................................................................. 5
1.1. NOTIONS GENERALES SUR LES STRUCTURES METALLIQUES ........... 5
1.1.1. Matériaux aciers : Nuances .......................................................................... 5
1.1.1.1. Composition .................................................................................................. 5
1.1.1.2. Convention d’écriture des nuances d’aciers ................................................. 8
1.1.1.3. Domaine d’utilisation des aciers ................................................................. 10
1.1.1.4. Caractéristiques des aciers utilisables en structure métallique ................... 10
1.1.2. Caractéristiques des aciers ........................................................................ 11
1.1.2.1. Propriétés mécaniques ............................................................................... 11
1.1.2.2. Propriétés minéralogiques .......................................................................... 12
1.1.2.3. Autres propriétés des aciers ....................................................................... 13
1.1.3. Avantages et inconvénients des structures métalliques par rapport aux .
. structures en béton armé ............................................................................ 13
1.1.3.1. Avantages ................................................................................................... 14
1.1.3.2. Inconvénients.............................................................................................. 14
1.1.4. Produits sidérurgiques français .................................................................. 15
1.1.4.1. Produits classiques ..................................................................................... 15
1.1.4.2. Autres produits classiques .......................................................................... 16
1.2. ACTIONS ET COMBINAISONS D’ACTIONS ............................................. 17
1.2.1. Généralités ................................................................................................. 17
1.2.2. Les actions permanentes ............................................................................ 17
1.2.3.1. La charge d’exploitation ou éventuellement de montage, d’épreuve et
. d’essai (Q) .................................................................................................. 21
1.2.3.2. Les charges climatiques ............................................................................. 23
1.2.4. Actions accidentelles éventuelles ............................................................... 23

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. IV FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.2.5. Combinaison des actions ........................................................................... 24


1.2.6. Vérification de l’action du vent .................................................................... 25
1.3. DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES METALLIQUES .................... 25
1.3.1.2. Détermination des charges ......................................................................... 28
1.3.1.3. Calcul des sollicitations et des flèches ........................................................ 29
1.3.1.4. Calcul du profilé en élasticité (Vérifications) ............................................... 31
1.3.2. Calcul des lisses bardages ......................................................................... 33
1.3.2.1. Généralités ................................................................................................. 33
1.3.2.2. Détermination des efforts............................................................................ 33
1.3.2.3. Calcul des sollicitations............................................................................... 35
1.3.2.4. Calcul du profilé en élasticité ...................................................................... 36
1.4. ELABORATION D’UN PROGRAMME INFORMATIQUE ........................... 36
1.4.1. Notion d’algorithme ..................................................................................... 36
1.4.2. Langage de programmation ........................................................................ 36
1.4.3. Conception d’une base de données ............................................................ 37
1.5. TRAVAUX ANTERIEURS ........................................................................... 39

2. METHODOLOGIE DE TRAVAIL................................................................. 41
2.1. METHODOLOGIE DE CALCUL DES PANNES ET DES LISSES
. BARDAGES ................................................................................................ 41
2.1.1. Calcul des pannes ...................................................................................... 41
2.1.2. Calcul des lisses bardages ......................................................................... 42
2.2. ALGORITHME ............................................................................................ 42
2.2.1 Analyse du problème .................................................................................. 42
2.2.2. Procédure d’algorithme de calcul des pannes en flexion déviée ................ 43
2.2.2.1. Analyse de calcul des pannes en flexion déviée......................................... 43
2.2.2.2. Logigramme de calcul des pannes en flexion déviée ................................. 47
2.2.2.3. Fonctions de calcul des pannes en flexion déviée ...................................... 48
2.2.3. Algorithme de calcul des pannes en flexion déviée .................................... 53
2.2.4. Algorithme de calcul des lisses bardages ................................................... 55
2.2.4.1. Analyse de calcul des lisses bardages ....................................................... 55
2.2.4.2. Logigramme de calcul des lisses bardages ................................................ 58
2.2.4.3. Fonctions de calcul des lisses bardages .................................................... 59
2.2.5. Algorithme de calcul des lisses bardages ................................................... 64
2.3. BASE DE DONNEES ................................................................................. 66

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. V FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

2.3.1. Dictionnaire de données ............................................................................. 66


2.3.2. Règles de gestion ....................................................................................... 67
2.4.3. Modèle conceptuel de données .................................................................. 68
2.3.4. Modèle logique de données ........................................................................ 69
2.4. REALISATION DE CPLB (CALCUL DES PANNES ET LISSES
BARDAGES) ............................................................................................................ 69
2.4.1. Création du projet avec Visual studio ......................................................... 69
2.4.1.1. Interface de Visual Studio 2015 .................................................................. 69
2.4.1.2. Comment démarrer un projet ? ................................................................... 70
2.4.1.3. Interface de CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses ................................. 72
2.4.1.4. Modification des propriétés d’un objet ........................................................ 72
2.4.1.5. Ecriture du code.......................................................................................... 73
2.4.2. Exécution du projet ..................................................................................... 73

3. PRESENTATION ET VALIDATION DE CPLB (CALCUL DES PANNES


ET DES LISSES BARDAGE) ...…………………………...……………………75
3.1. PRESENTATION DU LOGICIEL DE CALCUL DES PANNES ET DES
. LISSES BARDAGES .................................................................................. 75

3.1.1. Organigramme du programme ................................................................... 75


3.1.2. Installation du programme .......................................................................... 77
3.1.3. Désinstallation du programme .................................................................... 77
3.1.4. Page de démarrage de CPLB ..................................................................... 77
3.1.5. Feuille d’identification utilisateur ................................................................. 78
3.1.6. Feuille de renseignement sur le projet ........................................................ 78
3.1.7. Menu de CPLB ........................................................................................... 79
3.1.7.1. Interface de calcul des pannes ................................................................... 80
3.1.7.2. Interface de calcul des lisses bardages ...................................................... 85
3.1.8. Feuille à propos .......................................................................................... 90
3.1.10. Fermeture du programme ........................................................................... 91
3.2. Validation de CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses Bardages) ............. 92
3.2.1. Présentation des problèmes à résoudre ..................................................... 92
3.2.1.1. Problème 1 : Calcul des pannes en flexion déviée ..................................... 92
3.2.1.2. Problème 2 : Calcul des lisses bardages en flexion simple ........................ 92
3.2.2. Résolution manuelle des problèmes ........................................................... 93

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. VI FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.2.2.1. Calcul des pannes en flexion déviée .......................................................... 93


3.2.2.2. Calcul des lisses bardages en flexion simple ............................................. 98
3.2.3. Résolution avec le logiciel CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses ........ 101
Bardages) ................................................................................................. 101
3.2.3.1. Feuille de calcul des pannes en flexion déviée ......................................... 101
3.2.3.3. Feuille de calcul des lisses bardages ....................................................... 106
3.2.4. Analyse et interprétation des résultats ...................................................... 116

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS ............................................................ 118


REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES ................................................................... 120

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. VII FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

LISTE DES FIGURES

Figure 1-1 : Diagramme fer-carbone restreint aux aciers……………………………..8

Figure 1-2 : Pannes reposant sur la ferme d’une toiture……………….…...............26

Figure 1-3 : Eléments offrant de bonnes faces d’appuis ………………………........27

Figure 1-4 : Eléments n’offrant pas de bonnes faces d’appuis .…..........................27

Figure 1-5 : Projection de la charge revenant sur la panne suivant les axes………28

Figure 1-6 : Pannes reposant sur 2 appuis………………………………..................29

Figure 1-7 : Pannes reposant sur 3 appuis………………………………..................30

Figure 1-8 : Pannes reposant sur 4 appuis………………………………..................30

Figure 1-9 : Pannes sans lierne………………………………………………………..30

Figure 1-10 : Pannes avec un lierne à mi- portée lierne……..…………….................31

Figure 1-11 : Pannes avec deux liernes aux tiers de la portée.……..……….............31

Figure 1-12 : Illustration des efforts sur les lisses bardages.……..………….............33

Figure 2-1 : Logigramme de calcul des pannes…………....……..…………............48

Figure 2-2 : Logigramme de calcul des lisses bardages…………....……..………...59

Figure 2-3 : Modèle conceptuel de données……………….……..…………............68

Figure 2-4 : Modèle logique de données……………….……..………………...........69

Figure 2-5 : Page d’accueil de Visual Studio 2015……………….……..…………...70

Figure 2-6 : Création d’un projet « Application Windows Forms »…………............71

Figure 2-7 : Application CPLB vide…………..…………...………..………………....71

Figure 2-8 : Modification d’une propriété d’un objet.……………………...………....72

Figure 2-9 : Zone d’écriture de code C#…………………………………...………....73

Figure 3-1 : Organigramme de CPLB…………..…………………………................76

Figure 3-2 : Page de démarrage de CPLB………….. ……………………...............77

Figure 3-3 : Feuille identification utilisateur..…………………………......................78

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. VIII FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-4 : Feuille de renseignement projet.………………………….....................78

Figure 3-5 : Menu de CPLB…………...………………………..……….....................79

Figure 3-6 : Feuille de calcul de la structure métallique désirée.………..................80

Figure 3-7 : Feuille de calcul des charges permanente et d’exploitation.................81

Figure 3-8 : Feuille de calcul des charges pondérées pour les pannes...................82

Figure 3-9 : Feuille de Calcul des moments d’inerties sur deux appuis

pour les pannes……………….………………………………................83

Figure 3-10 : Feuille de Calcul des moments fléchissant pour les pannes................84

Figure 3-11 : Feuille de calcul du profilé définitif pour les pannes………..................85

Figure 3-12 : Feuille de calcul des charges verticale et horizontale ………...............86

Figure 3-13 : Feuille de calcul des charges pondérées pour les lisses

bardages…...……………………………………………………………...87

Figure 3-14 : Feuille de calcul des moments d’inertie pour les lisses

bardages............................................................................................88

Figure 3-15 : Feuille de calcul des moments fléchissant pour les lisses

bardages............................................................................................89

Figure 3-16 : Feuille de calcul du profilé définitif pour les lisses bardages….............90

Figure 3-17 : Feuille « A propos »……..…………………………………….................91

Figure 3-18 : Fermeture de CPLB…………..…………………………………………..91

Figure 3-19 : Feuille de calcul des charges revenant sur la panne la plus
chargée .…………………………………………………………………102
Figure 3-20 : Feuille de calcul des charges pondérées revenant sur la
panne la plus chargée ..……………………………………….………..103
Figure 3-21 : Feuille de calcul des moments d’inertie suivant (ox) et (oy)...............104

Figure 3-22 : Feuille de Calcul des moments fléchissant suivant (ox) et (oy)….…..105

Figure 3-23 : Feuille de Choix du profilé définitif...……………………………………106

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. IX FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-24 : Feuille de Calcul des charges revenant sur le lisse bardage le
plus chargé..……………………………....…………………………….107
Figure 3-25 : Feuille de calcul des charges pondérées revenant sur le lisse

bardage le plus chargé...……………………….……….………..........108


Figure 3-26 : Feuille de calcul des moments d’inertie suivant (ox) et (oy)..………..109

Figure 3-27 : Feuille de calcul des moments fléchissant suivant (ox) et (oy)………110

Figure 3-28 : Feuille de choix du profilé définitif ..……………..……………………..111

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. X FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1-1 : Classification des aciers selon leur teneur en carbone………….………..7

Tableau 1-2 : Désignation des additions et des coefficients multiplicateurs……………9

Tableau 1-3 : Caractéristiques fondamentales des aciers E……………………...........12

Tableau 1-4 : Types de poutrelles…………………………………………………...........15

Tableau 1-5 : Valeurs de quelques charges permanentes ...……….………………….18

Tableau 1-6 : Valeurs de quelques couvertures utilisées au Togo………….…............20

Tableau 1-7 : Valeurs des charges d’exploitation………….….....................................21

Tableau 1-8 : Combinaison des actions……………………..……………….…............24

Tableau 2-1 : Caractéristiques profilés de type IPE………….…………………...........44

Tableau 2-2 : Données d’entrée pour le calcul des pannes………………….…...........45

Tableau 2-3 : Données de sorties pour le calcul des pannes.……………….…............46

Tableau 2-4 : Données d’entrée pour le calcul des lisses bardages.……….…............55

Tableau 2-5 : Données de sorties pour le calcul des lisses bardages..…….…............57

Tableau 2-6 : Dictionnaire de données………………………..……………….…...........65

Tableau 3-1 : Résultats obtenus par calcul dans CPLB pour les pannes…………....112

Tableau 3-2 : Résultats obtenus par calcul dans CPLB pour les lisses
bardages……………………………………………………....................113

Tableau 3-3 : Résultats obtenus par manuel et dans CPLB pour les pannes….…..114

Tableau 3-4 : Résultats obtenus par manuel et dans CPLB pour les
lisses bardages……………………………………………………..........115

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. XI FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

LISTE DES SYMBOLES ET ABREVIATIONS


TIC : Technologies de l’information et de la communication

EDI : Environnement de développement intégré

CPLB : Calcul des pannes et des lisses bardages

SQL : Structured query language

SDBD : Système de gestion de base de données

Sn : Effet de la neige

Tp : Effet de la température

Wn : Effet du vent

C : Chrome

A : Aluminium

B : Bore

K : Cobalt

U : Cuivre

M : Manganèse

D : Molybdène

N : Nickel

NB : Niobium

S : Silicium

T : Titane

W : Tungstène

V : Vanadium

F : Soufre

ρ : Masse volumique

E : Module de Young

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. XII FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

K : Conductivité thermique

C : Chaleur massique

at : Dilatation thermique

v : Coefficient de pression

Sn : Charge de la neige

Gc : Charge permanente de la couverture

Gp : Poids propre des pannes

IPE(Ix) : Profilé donné par le moment d’inertie suivant l’axe (oy)

IPE(Iy) : Profilé donné par le moment d’inertie suivant l’axe (ox)

lp : Entraxe des pannes

Qc : Charge d’exploitation de la couverture

α : Angle de la ferme

L : Portée de la panne sur 2 appuis

E : Module d’Elasticité

Ix/vx : Moment statique suivant (oy)

Iy/vy : Moment statique suivant (ox)

𝜎𝑒 : Contrainte de résistance élastique

G : Charge permanente

Q : Charge d’exploitation

nser : Charge pondérée à l’ELS

nu : Charge pondérée à l’ELU

nux : Charge pondérée à l’ELU suivant (ox)

nuy : Charge pondérée à l’ELU suivant (oy)

nserx : Charge pondérée à l’ELS suivant (ox)

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. XIII FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

nsery : Charge pondérée à l’ELS suivant (oy)

Mx : Moment fléchissant suivant (oy)

My : Moment fléchissant suivant (ox)

Ix2 : Moment d’inertie suivant (oy) sur 2 appuis

Iy2 : Moment d’inertie suivant (ox) sur 2 appuis

Ix3 : Moment d’inertie suivant (oy) sur 3 appuis

Iy3 : Moment d’inertie suivant (ox) sur 3 appuis

Ix4 : Moment d’inertie suivant (oy) sur 4 appuis

Iy4 : Moment d’inertie suivant (ox) sur 4 appuis

Hx2 : Hauteur correspondant à Ix2

Hy2 : Hauteur correspondant à Iy2

Hx3 : Hauteur correspondant à Ix3

Hy3 : Hauteur correspondant à Iy3

Hx4 : Hauteur correspondant à Ix4

Hy4 : Hauteur correspondant à Iy4

𝜎 : Contrainte de résistance

W : Charge horizontale du vent

Glb : Poids propre des lisses bardages

Gb : Poids propre des bardages

LB : Lisse bardage

lb : Entraxe des lisses bardages

P : Charge verticale

Wu : Charge horizontale à l’ELU

Wser : Charge horizontale à l’ELS

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. XIV FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

We : Charge extrême du vent

Pu : Charge verticale à l’ELU

Pser : Charge verticale à l’ELS

IPN : I profils normaux

PA : Poutrelles allégés de forme I

IPE : I Profils Européen

IPE-A : I Profils allégés

IPE-R : I Profils Perforés

HEA : Poutrelles H type A

HEA-A : Poutrelle H type A allégées

HEB : Poutrelle H de type B

HEC et HEM : Poutrelles H type C et type M

UPN : U Profils normaux

UPN-A : U Profils normaux type A

UAP : Poutrelles U à ailles parallèles

UAN-A : U à ailles parallèles allégés

CAE : Cornière à ailes égales

Mémoire de LP-GNOSKE W. K. A. A. XV FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

INTRODUCTION

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 1 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

INTRODUCTION
Toute construction en génie civil nécessite un dimensionnement préalable avant
exécution. Généralement, faire ressortir les dimensions des structures d’un ouvrage,
demande beaucoup de réflexion et assez de compétence. La phase d’étude d’un
ouvrage au bureau devient ainsi un risque à courir car cela nécessite des méthodes
de calcul purement mathématiques. L'acier est un matériau de forte résistance
mécanique constitué essentiellement de fer et un peu de carbone, qui est très souvent
utilisé dans la construction. Ayant des avantages ainsi que des inconvénients, il est
vivement conseiller de prêter une certaine attention à leur calcul.

Au Togo, pour la réalisation des charpentes métalliques, l'on utilise souvent des
poutrelles en IPE et parfois des profilés minces en section de Z, U, ∑, qui ont pour
fonction de supporter les couvertures et de transmettre les charges
apportées par ces couvertures aux fermes. De même pour la réalisation
des bardages, l'on utilise des lisses bardages qui sont des éléments de structure
horizontaux en métal servant d'appui aux bardages.

Le calcul de ces deux éléments fondamentaux de structure (pannes et lisses


bardages) demande beaucoup de labeur et de dur travail ce qui fait perdre du temps
et soumet à des erreurs de calcul. Alors que dans le monde du génie civil, une erreur
de calcul des structures est considérée comme un problème à différents niveaux de
fonctionnement des affaires : la compétence, la concurrence sur le marché, la qualité
de la réalisation etc….

Nous disposons aujourd’hui des logiciels comme Robot Structural Analysis (RSA),
RFEM, BUILD, DIAMOND, RSTAB, STEEL…qui sont des logiciels de
dimensionnement des éléments de structures en béton armé, construction métallique,
en bois… La maitrise de ces grands logiciels demande une longue durée de formation
et assez de processus pour dimensionner. Ainsi, dans le but de faciliter le calcul, de le
rendre assez fluide, clair, précis et de gagner beaucoup plus en rapidité, nous optons
p our la conception d'un logiciel qui sera programmé pour exécuter uniquement le
calcul des pannes et des lisses bardages. Celui-ci une fois installé sur l'ordinateur
réalisera la totalité des calculs, après l’insertion des données par le manipulateur.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 2 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Pour parvenir à nos fins, nous adopterons la démarche suivante qui consiste à faire :

- tout d’abord une revue de la documentation ; plus précisément sur les


documents de calcul des structures métalliques et de la programmation
informatique. S’appuyant ainsi sur ces deux domaines, nous pourrions mettre
en place le programme de calcul ;
- l'analyse des caractéristiques du matériau acier en se basant sur les documents
de construction métallique, ainsi que des méthodes de calcul des pannes et des
lisses bardages ;
- l'écriture des algorithmes (une suite finie et non ambiguë d’opérations) nous
permettant de résoudre le problème. Nous procèderons par la suite à la création
d’une base de données dans laquelle seront enregistrés les données
intervenant dans le calcul des pannes et lisses bardages ainsi que les différents
paramètres du logiciel ;
- la mise en place du modèle conceptuel de données (MCD) de la base de
données grâce au logiciel J-Merise ;
- l’élaboration de l’interface du programme dans Visual Studio, l’écriture du code
avec le langage de programmation C Sharp et l’implémentation du logiciel.

Le présent document est organisé en trois (3) chapitres à savoir :

- généralités ;
- méthodologie de travail ;
- présentation et validation de CPLB « Calcul des Pannes et des Lisses
Bardages » ;

Nous finirons par une conclusion suivie de quelques recommandations.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 3 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

CHAPITRE 1 :

GENERALITES

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 4 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1. GENERALITES

1.1. NOTIONS GENERALES SUR LES STRUCTURES METALLIQUES (AMEY K.


B. ; 2016)

1.1.1. Matériaux aciers : Nuances


À haute température, l'acier est dans un état appelé « austénite » et noté ɣ (gamma).
Dans cet état, l'acier est plus « mou », plus facilement formable, c'est donc dans cet
état que l'on étire et que l'on écrase l'acier (laminage, tréfilage, estampage). Avec des
éléments d'alliage et un traitement thermique approprié, on peut avoir un acier
austénitique à température ambiante, ce qui permet du formage à froid. Par ailleurs,
l'austénite peut « piéger » plus de carbone que la ferrite. Si le refroidissement est lent,
le carbone est chassé lors de la transformation austénite et vient former des carbures.
Si le refroidissement est très rapide (trempe) et que la teneur en carbone est suffisante
(supérieure à 0,3 % en masse), alors le carbone reste piégé lors de la transformation,
on a de la ferrite sursaturée en carbone sous forme d'aiguille que l'on appelle
« martensite ». La martensite est très dure. Jusqu'au XIXe siècle, on a appelé « fer »
les aciers qui ne « prennent pas la trempe » (qui ne « durcissent pas lorsqu'on les
chauffe au rouge et qu'on les trempe dans l'eau ») et « acier » les aciers qui prennent
la trempe. Cette acception du mot « fer » est resté dans quelques terme comme « fer
forgé », ou « fer » pour désigner une poutrelle (fer C, fer U, fer I, fer H selon le profil).

1.1.1.1. Composition

L’acier est un matériau constitué essentiellement de fer et d’un peu de carbone. Le


carbone n’intervient dans sa composition que pour une très faible part. Outre le fer et
le carbone, l’acier peut comporter d’autres éléments qui leur sont associés :

• soit involontairement :
- le phosphore et le soufre qui ont une action favorable sur l’usinabilité de
l’acier ;
- l’azote qui élève la température de transition de la résilience. Il est
neutralisé par l’aluminium et le titane ;
- l’oxygène et l’hydrogène qui sont des impuretés qui ne doivent pas être
dans l’acier.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 5 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• soit volontairement et ont pour propriétés d’améliorer les caractéristiques


mécaniques des aciers (résistance à la rupture, dureté, limite d’élasticité,
ductilité résilience, soudabilité) ; on parle alors d’aciers alliés. On peut citer :
- le magnésium : il fixe le soufre ; c’est un élément durcissant améliorant
la résilience ;
- le silicium : élément trempant comme le manganèse, son action sur la
résilience est défavorable au-delà de 0,2% ;
- l’aluminium : il abaisse la température de transition ; il favorise par
conséquent la soudabilité ; il est nocif au point de vue de la forgeabilité ;
- le titane : fixateur énergétique de l’oxygène et de l’azote ; néfaste au
point de vue inclusions ;
- le nickel : il améliore la résilience et la résistance aux basses
températures ;
- le chrome : il augmente la trempabilité de l’acier ainsi que la résistance
à l’oxydation ;
- le molybdène : il augmente la trempabilité de l’acier sans compromettre
la résilience ; il donne à l’acier des caractéristiques mécaniques élevées
à haute température ;
- le vanadium : il a une action défavorable sur la résilience.

Le tableau 1-1 donne la classification des aciers selon leur teneur en carbone.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 6 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 1-1 : Classification des aciers selon leur teneur en carbone (AMEY K. B. ;
. 2016)

Types Matériaux Teneur en carbone Utilisations

Aciers doux 0,05<C<0,30 Charpentes,

Aciers mi-durs 0,30<C<0,60 boulons, rails,

Aciers Aciers durs 0,60<C<0,75 pièces forgées,

Aciers extra-durs 0,75<C<1,20 outils, …etc.

Aciers sauvages 1,20<C<1,70

Fontes hypo-eutectiques 1,70<C<4,50 Pièces coulées,

Fontes Fontes hyper-eutectiques 4,50<C<6,30 culasses de moteurs

Le diagramme de la figure 1-1 montre la teneur en fer-carbonne en fonction des


différents types d’aciers.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 7 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 1-1 : Diagramme fer-carbone restreint aux aciers (CORBET C. ; 2009)

1.1.1.2. Convention d’écriture des nuances d’aciers

Le symbole d’acier comprend :

a- Une lettre :

• pour les aciers de construction : les lettres « A » et « E » ;


• pour les aciers faiblement alliés : rien ;
• pour les aciers fortement alliés : la lettre « Z » ;
• pour les aciers spéciaux non alliés destinés au traitement thermique : les
lettres « XC » et la lettre « CC ».

b- Un nombre :

• pour les aciers de construction, ce nombre désigne :

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 8 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

- la limite de rupture en MPa si la lettre précédente est « A » ;


- la limite élastique en MPa si la lettre précédente est « E ».

• pour les autres aciers, le nombre est la teneur en carbone multipliée par 100.

c- Des lettres symbolisant les principales additions, rangées par teneur

décroissante

Les principales additions volontaires dans la composition de l’acier sont symbolisées


par des lettres présentées par le tableau 1-2.

d- Des nombres représentant les teneurs réelles des additions

Dans le cas des aciers peu alliés, les teneurs sont multipliées par des coefficients
figurant dans le tableau 1-2.

Tableau 1-2 : Désignation des additions et des coefficients multiplicateurs (AMEY K.


. B. ; 2016)

Additions Symboles Coefficients

Aluminium A 10

Bore B 1

Chrome C 4

Cobalt K 4

Cuivre U 10

Manganèse M 4

Molybdène D 10

Nickel N 4

Niobium NB 1
Silicium S 4
Titane T 10

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 9 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Quelques exemples de désignations d’aciers :

• Z2CN10.10 : Acier fortement allié de 0,02% de carbone, de 10% de chrome et


de 10% de nickel ;
• 35CAD6.12 : Acier faiblement allié de 0,35% de carbone, de 1,5% de chrome,
1,2% d’Aluminium et des traces de Molybdène ;
• E280 : Acier de construction de limite élastique 280 MPa.

1.1.1.3. Domaine d’utilisation des aciers

a- Aciers de construction

Les aciers de construction sont souvent utilisés dans la réalisation des charpentes
métalliques, des bâtiments et des ouvrages d’art. Ceux sont les aciers de type E240,
E280, E360, A330.

b- Autres utilisations

Dans les autres domaines qui diffèrent de la construction comme :

- pour les lisages à haute température on utilise comme aciers, 13D3, 10CD9-
10 ;
- pour les usages à froid et en cryogène on utilise comme aciers, A410, 10N2,
Z8ND9 ;
- les aciers à haute limite élastique (HLE), A510, A530, A550, A590 E485,
16MNP3, 14MNDV5, 12CD9-10S ;
- les aciers inoxydables qui sont des alliages fer-chrome (de 13% à 17%).

1.1.1.4. Caractéristiques des aciers utilisables en structure métallique

a- Nuances A

Elles ne concernent pas directement les constructions métalliques. Pour ces aciers,
la limite élastique n’est pas garantie. On peut citer entre autres :

• les nuances A330 : elles concernent les constructions sommaires ou


provisoire ;
• les nuances A340 : elles concernent les profilages à froid ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 10 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• les nuances A500, A600, A700 : elles concernent la chaudronnerie et la


construction mécanique.

b-Nuance E

Elles sont utilisables en construction métallique. Il s’agit :

• des nuances E240 (𝜎𝑒 = 240 MPa) : elle est utilisée pour toute structure de
bâtiments courant ;
• des nuances E280 (𝜎𝑒 = 280 MPa) : elle est susceptible d’être demandée par le
maitre d’ouvrage ;
• des nuances E360 (𝜎𝑒 = 360 MPa) : elle est utilisée pour les ponts et ouvrages
d’art et éventuellement pour des bâtiments
de portées et de grandes sollicitations.

1.1.2. Caractéristiques des aciers

1.1.2.1. Propriétés mécaniques

a- Résistance

Elle est obtenue à partir des essais de traction qui permettent de mesurer :

• le module d’élasticité longitudinal (E) et transversal (G) :

E=tgα et (1-1a)

G=E/2(1+V) (1-1b)

• le coefficient de poisson (V) ;

Ɛ𝑎
V= avec Ɛl : déformation longitudinale donnée par :
Ɛ𝑙

𝛥𝑙
Ɛl = (1-1c)
𝑙

Et Ɛa : déformation transversale donnée par :

𝛥𝑎
Ɛa = (1-1d)
𝑎

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 11 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• la contrainte limite élastique (σe) ;


• la contrainte limite de rupture (σr).

Le tableau 1-3 donne les caractéristiques fondamentales des aciers.

Tableau 1-3 : Caractéristiques fondamentales des aciers E (AMEY K. B. ; 2016)

Nuances d’aciers Résistance limite Résistances à Déformation limites


élastiques σe(MPa) la rupture σr(MPa) élastiques100Ɛe

E240 240 340/440 27/28

E280 280 400/540 22/25

E360 360 490/630 21/23

b- Résilience

C’est l’aptitude d’un acier à rompre par choc (niveau de ductilité d’un acier) et ‘’a
contrario’’ la fragilité.

c- Résistance au pliage

C’est l’aptitude d’un acier à résister au pliage. L’acier ne doit pas présenter des fissures
à l’examen après pliage.

d- Endurance

Il est obtenu par l’essai de fatigue par application de contraintes alternées (-σ+ σ). On
note le nombre de cycles nécessaires pour la rupture.

1.1.2.2. Propriétés minéralogiques


Elles sont obtenues à partir des essais minéralogiques.

a- Macrographie

C’est un examen visuel d’une surface polie traitée à l’acide.

b- Micrographie

C’est un examen au microscope des cristaux qui permet de mesurer la teneur en


carbone.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 12 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

c- Radiographie

Elle se fait à température ambiante et permet de mesurer les grandeurs physiques


suivantes :

• la masse volumique des aciers est de : p = 7800daN/m3 ;


• le module de Young est de : E = 195 000 à 200 000 MPa ;
• la conductivité thermique est de : k =15 W -1 0c-1
;

• la chaleur massique est de : C = 4,8.10-6 j kg 0C-1


;

• la dilatation thermique est de : at = 16.10-6 0C-1


;

• le coefficient de poisson est de : v = 0,3 ;


• E, at et k évoluent avec la température.

Pour les calculs de structure, les règles recommandent E = 210 000 MPa et
G = 81 000 MPa.

1.1.2.3. Autres propriétés des aciers


On retient comme autres propriétés des aciers :

• propriétés physiques : dureté, ténacité, ductilité, masse volumique, rigidité,


dilatation thermique, conductivité thermique et électrique, transparence,
radioactivité, point de fusion ;
• propriétés chimiques : aptitude aux traitements de surface (protection,
durcissement...), inertie ou agressivité, résistance à la corrosion, aux solvants,
toxicité, stabilité, inflammabilité ;
• propriétés de mise en forme : aptitude à la coupe, au perçage, au pliage,
possibilités de moulage, de déformation plastique, de soudage, de collage, de
traitements divers mécaniques, thermiques ;
• propriétés esthétiques : couleur, aptitude au polissage, à la peinture ;
• propriétés environnementales : aptitude au recyclage ou à l’élimination.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 13 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.1.3. Avantages et inconvénients des structures métalliques par rapport aux


. structures en béton armé

1.1.3.1. Avantages
Les avantages des structures métalliques par rapport aux structures en béton armé
sont :

• l’industrialisation : il est possible de préfabriqué intégralement des bâtiments en


atelier avec une précision et une grande rapidité. Le montage, s’il est par
boulonnage est d’une grande simplicité ;
• le transport : le transport est facile en raison du poids peu élevé qui permet de
transporter loin, en particulier à l’exportation et à l’importation ;
• la résistance mécanique : grande résistance à la traction ;
• la modification : les transformations, adaptation, surélévation ultérieures sont
aisément réalisables ;
• la possibilité architecturale : beaucoup plus étendue qu’en béton surtout pour
les petites formes.

1.1.3.2. Inconvénients
Les inconvénients des structures métalliques par rapport aux structures en béton armé
sont :

• la résistance à la compression : moindre que le béton s’il y a flambement ;


• l’instabilité élastique : susceptible au phénomènes d’instabilité élastique en
raison de la minceur des profilés (action du vent par exemple) ;
• la tenue au feu : mauvaise tenue au feu ;
• l’entretien : nécessité d’entretien régulier des revêtements protecteurs contre la
corrosion.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 14 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.1.4. Produits sidérurgiques français

1.1.4.1. Produits classiques


Le tableau 1-4 présente les différents types de poutrelles et la valeur de leur hauteur.

Tableau 1-4 : Types de poutrelles (AMEY K. B. ; 2016)

Désignations Signification Valeur de H(mm)

IPN I profils Normaux 80 à 140

PA Poutrelles Allèges de forme I 80 à 160

IPE I Profils Européen 80 à 600

IPE-A I Profils Allégés 180à 600

IPE-R I Profils Perforés 180 à 600

HEA Poutrelles H type A 100 à 600

HEA-A Poutrelle H type A allégées 100 à 600

HEB Poutrelle H de type B 100 à 600

HEC et HEM Poutrelles H type C et type M 100 à 600

UPN U Profils Normaux 80 à 300

UPN-A U Profils Normaux type A 240 à 300

UAP Poutrelles U à ailles parallèles 80 à 300

UAN-A U à ailles parallèles Allégés 250 à 300


CAE Cornières à ailes égales à bord 30 à 200
arrondis

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 15 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.1.4.2. Autres produits classiques


On peut citer comme autres produits classiques :
- les produits dérivés : ce sont les poutrelles reconstituées soudées et poutrelles
alvéolaires ;
- les laminés marchands usuels : ce sont les cornières, les tés à culés, les petits
fers, rond, carrés, hexagone ;
- les profilés spéciaux : ce sont les équerres et les tés à angles vifs égaux ;
- les barres et plats : ce sont les produits pour béton armé, les barres, les fils en
avers, et les fils machines ;
- les produits plats : ce sont les Tôles-bandes ;
- les tôles revêtues et plaquées : ce sont les fers blancs, noirs, chromés,
plombés, galvanisés ou plaqués ;
- les palplanches : ce sont des aciers de section spéciale permettant de
l’emboiter à une autre ;
- les matériels de voie : ce sont les rails français courant, rails de ponts roulants
et de grues, rails à gorges et les rails pour appareils de voie.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 16 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.2. ACTIONS ET COMBINAISONS D’ACTIONS

1.2.1. Généralités
Les actions sont des forces et couples (moments) dus aux charges et aux déformations
imposées à la construction. On distingue :

• les actions permanentes ;


• les actions variables ;
• les actions accidentelles.

1.2.2. Les actions permanentes


Elles sont constituées des poids propres des éléments de la construction, des poids
des équipements fixes et autres. Le tableau 1-5 présente la valeur de quelques
charges permanentes.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 17 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 1-5 : Valeurs de quelques charges permanentes (AMEY K. B. ; 2016)


N⁰ DESIGNATIONS CHARGE en daN/m²

Couvertures en daN/m² réel

1 Aluminium 8/10 (plaques ondulées) 3

2 Tôles ondulées acier galvanisé 6

3 Tuiles 24 à 90

4 Plaques ondulées amiante-ciment 17

5 Bardeaux d’asphalte bitume 9

6 Plaques polyester ondulées 3

Sous toiture en daN/m²

7 Contre-plaqué par cm d’épaisseur 5

8 Panneaux de particules par cm 6

9 Panneaux de lin par cm d’épaisseur 4

10 Panneau de paille compressée par cm d’épaisseur 3

11 Plaques d’amiante-ciment, épaisseur 0,6cm 11

12 Plaques de plâtre par cm d’épaisseur 9

Terrasse en daN/m²

13 Etanchéité multicouche pour 2 cm d’épaisseur 12

14 Carreaux d’asphalte pour 2 cm scellés au bitume 65

15 Gravillons par cm d’épaisseur 20

16 Sable par cm d’épaisseur 18

17 Chape béton par cm d’épaisseur 23

18 Dalle flottante en béton par cm d’épaisseur 25

19 Carreaux de béton sur 2 cm de sable 100

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 18 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 1-5 : Valeurs de quelques charges permanentes (Suite)

N⁰ DESIGNATIONS CHARGE en daN/m²

Planchers préfabriqués à élément jointifs de dalle alvéolés

12 250

20 6 290

20 330

24 370

Plancher métallique en daN/m²

21 Plancher métallique 60

Revêtements en daN/m²

22 Plafond en plâtre y compris lattis en bois 42

23 Enduit en plâtre par cm d’épaisseur 10

24 Carrelage grès cérame mince par cm d’épaisseur 22

25 Carrelage grès cérame mince 15

26 Dalles en ciment comprimé par cm d’épaisseur 25

Dallages en pierre par cm d’épaisseur

Basalte 30

Granit-Gneiss 30

27 Lave 25

Marbre 31

Asphalte 29

28 Chape mortier de ciment par cm d’épaisseur 22

29 Moquette 5

30 Plaquettes en terre cuite d’épaisseur 4 cm 80

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 19 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Pour certaines couvertures utilisées au Togo, les charges indicatives sont données
par le tableau 1-6.

Tableau 1-6 : Valeurs de quelques couvertures utilisées au Togo (AMEY K. B. ; 2016)

N⁰ DESIGNATION CHARGE en daN/m²

Couverture en tuile

1 Tuile double roman importé d’épaisseur=12.5 mm 44

2 Tuile double roman produit par CANDI 61

d’épaisseur = 16,5 mm

3 Tuile gouttière d’épaisseur = 9 mm 38

4 Tuile pica d’épaisseur = 12,5 mm 39

5 Tuile super roman dos rond d’épaisseur = 9 mm 35

6 Tuile super roman dos plat d’épaisseur = 10 mm 24

7 Tuile en fibrociment de grandes ondulations 8

d’épaisseur = 4 mm

8 Tuile en fibrociment de grandes ondulations 11

d’épaisseur = 5 mm

9 Tuile en fibrociment de grandes ondulations 15

d’épaisseur = 7 mm

10 Tuile en fibrociment de petites ondulations d’épaisseur = 4 mm 5

Couverture métallique

11 Tôle ondulée d’épaisseur = 0,15mm à 0,17 mm 1,5

12 Tôle ondulée d’épaisseur = 0,25 mm 2

13 Bac acier et bac aluminium nervurés d’épaisseur = 0.5mm 3

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 20 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.2.3. Les actions variables

Les actions variables représentent toutes les charges mobiles et actions pouvant
varier dans le temps. On distingue trois (3) types d’action variable :

• les charges d’exploitation ;


• les charges climatiques ;
• et l’effet de la température.

1.2.3.1. La charge d’exploitation ou éventuellement de montage, d’épreuve et


. d’essai (Q)
La charge d’exploitation est la charge qui résulte de l’usage des locaux par
opposition au poids des ouvrages qui constituent ces locaux, ou à celui des
équipements fixes. La valeur de Q est fonction de la destination de l’ouvrage (voir
tableau 1-7)

Tableau1-7 : Valeurs des charges d’exploitation (AMEY K. B. ; 2016)

N⁰ Nature des locaux Charges en daN/m²

Bâtiments à usage d’habitation

1 Logements 150

2 Combles aménageables 150

3 Combles non aménageables 100

4 Balcons 350

5 Escaliers et halls d’entrée 250

6 Etages de caves 250

Bâtiments scolaires et universitaires

7 Salles de classe 250

8 Amphithéâtre 350

9 Ateliers et laboratoires 250

10 Escaliers et circulations 400


11 Sanitaires collectifs 250

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 21 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 1-7 : (Suite)

N⁰ Nature des locaux Charges en daN/m²

Bâtiment et bureau

12 Bureau 250

13 Bureau paysages 350

14 Escaliers et circulations 250

15 Halls de réception 250

16 Salles de conférence et de projection 350

17 Cantine 250 à 350

18 Salles à manger 250

19 Zone de dépôts 350

20 Salles d’ordinateur et de reprographie 250

21 halls et guichets 400

Bâtiments hospitaliers et dispensaires

22 Chambres 150

23 Circulations internes 250

24 Salles d’opération, de plâtre, d’accouchement, de travail 350

25 Autres services 250

26 Salles 400

27 Circulations générales 400

28 Salles de soins 250

29 Salles de réunion, de conférence ou de restauration

Avec S supérieur à 100 m² 400

Avec s inferieur a 50 m² 250

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 22 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 1-7 : (Suite)

N⁰ Nature des locaux Charges en daN/m²

30 Sanitaires 150

31 Cuisines 500

32 Buanderies 350

33 Réserves et dépôt 350 à 600


Salles de spectacles

34 Salle de spectacle 500

Parcs de stationnement

35 Voitures particulières 500

Cas des terrasses

36 Terrasses non accessibles 100

37 Terrasses accessibles privées 150

38 Terrasses accessibles aux publics 500

1.2.3.2. Les charges climatiques


Il existe deux types de charges climatiques :

• action du vent : W;
• effet de la neige : S;
• effet de la température : T.

La charge due à la neige ne sera pas développée dans le présent document. Ainsi ce
paramètre sera consacré à l’effet du vent.

1.2.4. Actions accidentelles éventuelles

Il s’agit d’explosion, d’incendie, de chocs de véhicule, des séismes etc. Ces charges
ne sont prises en compte que lorsque les documents du marché les prévoient
exceptionnellement.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 23 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.2.5. Combinaison des actions

Il existe 18 combinaisons d’actions possibles affectées de coefficient de pondération


(voir tableau 1-8).

Tableau 1-8 : Combinaison des actions (AMEY K. B. ; 2016)


Combinaison d’action Les combinaisons

Prenant en compte une des 3/2*Q+4/3(G+T) ; 3/2*Sn+4/3(G+T) ; 3/2*W n+G+T


trois actions Q ; Sn ; Wn 3/2*W n+(G+T) ; 3/2*Q+G+T ; 3/2*Sn+G+T

Prenant en compte simultané- 17/12*(Sn+Wn)+4/3*(G+T) ;17/12*(W n+Q)+4/3*(G+T)

ment deux des trois actions 17/12*(Q+Sn) + 4/3*(G+T) ; 17/12*(Sn+W n)+(G+T)

Q ; Sn ; Wn 17/12*(W n+Q) +(G+T) ; 17/12*(Q+Sn) +(G+T)

Prenant en compte les trois 4/3*(Q+Srn+W n+G+T) ; 4/3*(Q+Srn+W n) +G+T


actions Q ;Sn ;Wn

Prenant en compte les actions Q+Sre+W e+G+T ; Q+Se+G+T ; Q+Sre+W e+G+T

climatiques extrêmes Q+Se+G+T

La plupart de ces combinaisons sont superflues dans la pratique. Il ne reste que trois
combinaisons qui sont couramment utilisées. Il s’agit :

Q+Se+G+T , 17/12*(Q+Sn) + 4/3*(G+T) et 3/2*W n+G+T. (1-2a)

En considérant que (les cas courants) :

• l’effet de la neige et de la température ne s’appliquant pas dans notre cas (cas


du Togo) : T=0, Se=0, Sn=0 ;
• seule une charge variable existe.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 24 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

On pourra écrire :

• à l’ELU : 1,35G + 1,5Q (1-2b)


We + G (1-2c)
• à l’ELS : G + Q (1-2d)

Le système de trois équations se décompose en actions descendantes et


ascendantes de la manière suivante :

• actions descendantes :

- à l’ELU : 1,35G+1,5Q (1-2d)

- à l’ELS : G + Q (1-2e)

• actions ascendantes (soulèvement de vent)

Le vent, dans ce cas, provoque un soulèvement ; d’où :

G et W e sont de sens contraire.

Ainsi :

- Si W e est considéré négatif conformément aux actions du vent sur les parois,
l’expression reste :

G+W e (1-2f)

- Si W e est considéré positif, l’expression devient :


G-W e (1-2g)
1.2.6. Vérification de l’action du vent

Dans le cas où le vent provoque un soulèvement, un calcul des charges G-We et


G+We sera fait pour apprécier l’action de cette charge de soulèvement par rapport à
celle descendante (1,35G+1,5Q).

1.3. DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES METALLIQUES (AMEY K. B. ; 2016)


Généralement le dimensionnement des structures en génie civil qu’elles soient
métalliques ou non demande une procédure bien déterminée.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 25 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.3.1. Calcul des pannes

1.3.1.1. Généralités

Les pannes ont pour fonction de supporter les couvertures et de transmettre les
charges apportées par ces couvertures aux fermes.

La figure 1-2 montre les pannes qui sont :

- disposées parallèlement à la ligne de faitage dans le plan du versant ;


- disposées à entraxe constante si possible, déterminée par la portée admissible
des couvertures ;
- jumelées au faitage par deux pannes faitières ;
- renforcées en rive pour reprendre les efforts horizontaux dus au vent (pannes
sablières) ;
- à portée (travée) correspondant à l’entraxe des fermes.

Figure 1-2 : Pannes reposant sur la ferme d’une toiture

On utilise généralement les poutrelles IPE en I et parfois des profilés minces en


section de Z, U, ∑ pour la réalisation des pannes, ce sont des éléments qui offrent de
bonne face d’appuis (figure 1-3).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 26 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 1-3 : Eléments offrant de bonnes faces d’appuis (AMEY K. B. ; 2016)

On distingue également d’autres éléments en forme de L, T, O qui n’offrent pas de


bonne face d’appuis (figure 1-4).

Figure 1-4 : Eléments n’offrant pas de bonnes faces d’appuis (AMEY K. B. ; 2016)

Le calcul des pannes se fait en deux étapes fondamentales qui permettent d’aboutir
d’abord à un profilé provisoire puis ensuite à un profilé définitif :

• le profilé provisoire s’obtient en comparant les deux profilés retenus d’après les
valeurs de Ix et Iy nécessaire pour vérifier les conditions de la flèche. Si la
hauteur du profilé donné par Ix dépasse celle donnée par Iy alors le profilé
provisoire obtenu est celui donné par Ix. Dans le cas contraire, l’on place un
lierne pour diminuer la valeur de Iy ; un deuxième lierne pourrait être placé si la
hauteur du profilé donné par Ix ne dépasse toujours pas celle donnée par Iy ;
• le profilé définitif s’obtient après vérification de la condition de résistance σ ≤ 𝜎𝑒 ;
si cette condition est vérifiée alors le profilé provisoire obtenu est retenu comme
définitif. Dans le cas contraire l’on choisit un profilé plus résistant puis on revérifie
la condition de résistance. Cette opération se répète jusqu’à ce que la condition
de résistance soit vérifiée.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 27 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.3.1.2. Détermination des charges


La figure 1-5 nous montre la projection de la charge qui revient sur la panne suivant
les axes.

nx

X ny
α n
Y

Figure 1-5 : Projection de la charge revenant sur la panne suivant les axes (AMEY K.
B. ; 2016)

Après la projection de la charge revenant sur la panne suivant les axes, on obtient
les formules suivantes :

nx = n sin α (1-3a)

ny = n cos α (1-3b)

Pour le calcul du moment, on utilise la charge pondérée à l’ELU : soit nM ou nu donnée


par :

nu = 1,35G+1,5Q (1-3c)

On a donc :

nux = nu sin α (1-3d)

nuy = nu cosα (1-3e)

Pour le calcul de la flèche, on utilise la charge pondérée à l’ELS : soit nF ou nser :

n𝑠𝑒𝑟 = G + Q (1-3f)

Nous avons :

nser 𝑥 = nser sinα (1-3g)

nser y = nser cosα (1-3h)

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 28 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Les charges G et Q s’obtiennent de la manière suivante :

G = (Gc x lp) + Gp (1-3i)

Q = Qc x lp (1-3j)

Avec :

- G : charge permanente linéaire en daN/m ;


- Gc : charge de la couverture en daN/m² ;
- Gp : poids propre de la panne estimé en daN/m ;
- Qc : charge d’exploitation d’entretien en daN/m² ;
- lp : largeur de la charge qui revient à la panne en m. Elle est souvent égale à
l’entraxe des pannes si les pannes sont disposées de façon constante.

1.3.1.3. Calcul des sollicitations et des flèches


a. Charges réparties sur travées égales sans console

• Suivant le plan oy

La figure 1-6 nous montre une panne qui repose sur deux appuis, les équations sont :

5 𝑛𝐹𝑦 𝐿4
𝑓𝑦 = 384 x (1-4a)
𝐸𝐼𝑥

𝑛𝑀𝑦 𝐿2
Mx = 8
(1-4b)

ny

Figure 1-6 : Pannes reposant sur 2 appuis

Pour le cas où la panne est sur trois (3) appuis présentés par la figure 1-7, les
équations deviennent :
𝐿
2,05 𝑛𝐹𝑦 ( )4
2
fy = x (1-4c)
384 𝐸𝐼𝑥

𝑛𝑀𝑦 (𝐿/2)2
Mx = 8
(1-4d)

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 29 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

ny

L/2 L/2

Figure 1-7 : Pannes reposant sur 3 appuis

Pour le cas où la panne est sur quatre (4) appuis présentée par la figure 1-8, les
équations deviennent :
𝐿
𝑛𝐹𝑦 ( )4
fy = 0,00675 x 3
𝐸𝐼𝑥
(1-4e)

𝑛𝑀𝑦 (𝐿/3)2
Mx = 8

(1-4f)

ny

L/3 L/3 L/3

Figure 1-8 : Pannes reposant sur 4 appuis

• Suivant le plan ox

La figure 1-9 nous montre une panne sans lierne placé à portée, les équations sont :

5 𝑛𝐹𝑥 𝐿4
fx = x (1-5a)
384 𝐸𝐼𝑦

𝑛𝑀𝑥 𝐿2
My = 8
(1-5b)

nx

Figure 1-9 : Panne sans lierne

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 30 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Pour le cas où un lierne est placé à mi-portée de la panne présentée par la figure 1-
10, les équations deviennent :

2,05 𝑛𝐹𝑥 (𝐿/2)4


fx = x (1-5c)
384 𝐸𝐼𝑦

𝑛𝑀𝑥 (𝐿/2)2
My = 8
(1-5d)

nx

L/2 L/2

Figure1-10 : Panne avec un lierne à mi- portée

Pour le cas où deux (2) liernes sont placés à mi-portée de la panne présentée par la
figure 1-11, les équations deviennent :
4
𝑛𝐹𝑥 (𝐿/3)
fx = 0,00675x (1-5e)
𝐸𝐼𝑦

𝑛𝑀𝑥 (𝐿/3)2
My = (1-5f)
8

nx

L/3 L/3 L/3

Figure 1-11 : Panne avec deux liernes aux tiers de la portée

b. Autres cas

Les moments de flexion et les flèches sont à déterminer par les notions de mécanique,
RDM, structure, etc… Il est à signaler que les abaques donnant les moments et les
déformations existent pour presque tous les cas possibles.

1.3.1.4. Calcul du profilé en élasticité (Vérifications)


Ces calculs consistent essentiellement à vérifier la contrainte de résistance et la
condition de la flèche.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 31 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• Condition de résistance

Elle est donnée par :

σ ≤ 𝜎𝑒 (1-6a)

𝑀𝑥 𝑀𝑦
𝜎= 𝐼𝑥 + 𝐼𝑦 (1-6b)
𝑣𝑥 𝑣𝑦

Avec

σ : contrainte de résistance en MPa ;


𝜎𝑒 : contrainte de limite élastique en MPa ;

Mx : moment de flexion suivant l’axe (ox) en N.mm ;


My : moment de flexion suivant l’axe (oy) en N.mm ;
Ix/vx : module d’inertie suivant l’axe (ox) en mm3 ;
Iy/vy : module d’inertie suivant l’axe (ox) en mm3.

• Condition de la flèche

Elle est donnée par :

𝐿𝑦
𝑓𝑦 ≤ (1-7a)
200

𝐿𝑥
𝑓𝑥 ≤ (1-7b)
200

Avec

𝑓𝑥 = flèche suivant l’axe (ox) ;

𝑓𝑦 = flèche suivant l’axe (oy) ;

Ly = entraxe des appuis qui sont les poutres (ou fermes) ;

Ly = L (longueur entre appuis) ; (1-8 )

Lx = entraxe des appuis qui sont les poutres et les liernes

Lx = L pour 2 appuis sans liernes (1-9a)

Lx = L/2 pour 2 appuis avec un lierne (1-9b)


Lx = L/3 pour 2 appuis avec deux liernes (1-9c)

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 32 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

1.3.2. Calcul des lisses bardages

1.3.2.1. Généralités
Les lisses bardages sont dimensionnés pour reprendre les efforts du vent appliqués
sur les bardages et leur poids propres. Ils sont :

- disposés horizontalement et portés par des poteaux ou potelets


intermédiaires ;
- disposés en entraxe constante déterminée par la portée admissible des
bardages.

On utilise généralement des poutrelles IPE, UAP, etc… et des profilés pliés en Z, U
et ∑.

1.3.2.2. Détermination des efforts


Les lisses bardages sont posés naturellement pour présenter leur inertie maximale
dans le plan horizontal ; ils fléchissent verticalement en outre, sous l’effet de leurs
poids propre et du poids du bardage qui leurs sont associé, et de ce fait fonctionnent
en flexion déviée. La figure 1-12 montre l’action des efforts sur les lisses bardages.

Poteau

Bardage

Lisse bardage

Figure 1-12 : Illustration des efforts sur les lisses bardages

a- Charge horizontale

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 33 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Cette charge est due essentiellement au vent (W).

• Pour le calcul des moments, la charge à utiliser est le vent extrême donné par :
𝑊𝑀 = 𝑊𝑒= 𝑊𝑢= 1,75 𝑊𝑙 (1-10a)

Avec

- WM = W u : charge horizontale à l’ELU ;


- We : charge extrême du vent à l’ELU ;
- Wl : charge horizontale linéaire du vent.

• Pour le calcul de la flèche, la charge de calcul est le vent normal qui est sans
pondération :
𝑊𝐹= 𝑊𝑛= 𝑊𝑠𝑒𝑟= 𝑊𝑙 (1-10b)

Avec

- Wser = W F : charge horizontale à l’ELS ;


- Wn : charge normale du vent à l’ELU.

b- Charge verticale

Cette charge est due au poids propre des lisses bardages, du poids des bardages et
d’autres éléments s’il en existe.

• Pour le calcul du moment :

𝑃𝑀 = 𝑃𝑢 = 1,35𝑃 (1-11a)

Avec

- PM = Pu : charge verticale à l’ELU ;


- P : charge verticale linéaire.

• Pour le calcul de la flèche :

𝑃𝐹 = 𝑃𝑠𝑒𝑟 = 𝑃 (1-11b)

Avec

- PF = Pser : charge verticale à l’ELS.

Les charges P et Wl s’obtiennent de la manière suivante :

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 34 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

P = (Gb x lb) + Glb (1-11c)

Wl = W x lb (1-11d)

Avec :

- Wl : charge horizontale linéaire du vent ;


- Gb : charge permanente du bardage en daN/m² ;
- Glb : poids propre du lisse bardage estimé en daN/m ;
- W : charge horizontale provenant du vent en daN/m² ;
- lb : largeur de la charge qui revient au lisse bardage en m. Elle est souvent
égale à l’entraxe des lisses bardages s’ils sont disposés de façon constant.

1.3.2.3. Calcul des sollicitations


Les calculs se font de la même façon que celui des pannes ; les potelets jouent le rôle
de liernes. Il faut donc remplacer ny par W et nx par P dans les formules (1-4a) à (1-
5f).

a. Charges réparties sur travées égales sans console

• Suivant le plan oy
- Lisse bardage reposant sur 2 appuis

5 𝑊𝑠𝑒𝑟𝐿4
𝑓𝑦 = x (1-12a)
384 𝐸𝐼𝑥

𝑊𝑢𝐿2
Mx = (1-12b)
8

- Lisse bardage reposant sur 3 appuis

2,05 𝑊𝑠𝑒𝑟𝐿4
fy = x (1-12c)
384 𝐸𝐼𝑥

𝑊𝑢𝐿2
Mx = (1-12d)
8

- Lisse bardage reposant sur 4 appuis

𝑊𝑠𝑒𝑟𝐿4
fy = 0,00675 x (1-12e)
𝐸𝐼𝑥

𝑊𝑢𝐿2
Mx = (1-12f)
8

• Suivant le plan ox

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 35 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

- Lisse bardage reposant sur 2 appuis

5 𝑃𝑠𝑒𝑟𝐿4
fx = x (1-13a)
384 𝐸𝐼𝑦

𝑃𝑢𝐿2
My = 8
(1-13b)

- Lisse bardage reposant sur 3 appuis

2,05 𝑃𝑠𝑒𝑟𝐿4
fx = x (1-13c)
384 𝐸𝐼𝑦

𝑃𝑢𝐿2
My = (1-13d)
8

- Lisse bardage reposant sur 4 appuis

𝑃𝑠𝑒𝑟𝐿4
fx = 0,00675x (1-13e)
𝐸𝐼𝑦

𝑃𝑢𝐿2
My = (1-13f)
8

1.3.2.4. Calcul du profilé en élasticité


Les calculs des lisses bardages en élasticité se font avec les formules (1-6a) à 1-9c).

1.4. ELABORATION D’UN PROGRAMME INFORMATIQUE

1.4.1. Notion d’algorithme


Il s’agit de fournir la solution à un problème, la première étape consiste donc à analyser
le problème, c’est-à-dire en cerner les limites et le mettre en forme dans un langage
descriptif, on parle généralement d’analyse pour décrire le processus par lequel le
problème est formalisé. Le langage de description utilisé pour écrire le résultat de
l’analyse est appelé algorithme. L’étape suivante consiste à traduire l’algorithme dans
un langage de programmation spécifique, il s’agit de la phase de programmation.

1.4.2. Langage de programmation (DARMANGEAT C. ; 2011)


Le langage de programmation est l'intermédiaire entre l'humain et la machine. Il permet
d'écrire dans un langage déchiffrable par la machine mais intelligible par l'humain les
opérations que l'ordinateur doit effectuer. Etant donné que le langage de
programmation est destiné à l'ordinateur, il doit donc respecter une syntaxe stricte.
Les langages de programmation permettent de décrire d'une part les structures des
données qui seront manipulées par l'appareil informatique, et d'autre part d'indiquer

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 36 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

comment sont effectuées les manipulations, selon quels algorithmes. Ils servent de
moyens de communication par lesquels le programmeur communique avec
l'ordinateur, mais aussi avec d'autres programmeurs ; les programmes étant
d'ordinaire écrits, lus, compris et modifiés par une équipe de programmeurs. Il existe
des multitudes de langages de programmations. Chaque langage de programmation
reflète un ensemble de notions qui orientent le travail de réflexion du programmeur,
sa technique de programmation et sa manière d'exprimer le fruit de ses réflexions
dans le langage choisi. Le langage de programmation avec lequel nous écrivons
notre code est le C#.

Le C# (C dièse en français, ou prononcé C-Sharp en anglais) est un langage de


programmation orienté objet. Un objet est en fait une structure de données, c’est-
à-dire une structure qui sert à contenir des données pour faire de leur traitement
un acte plus simple. Cet objet contient à l’intérieur de lui du code. Ce code va contenir
tout ce qui est fonctions et variables voulues. Le programmeur peut donc utiliser des
objets afin de rendre son code moins lourd et plus facile à programmer. Il y a un gain
de temps et de simplicité dans cette approche.

1.4.3. Conception d’une base de données (LE FOLL D. ; 2012)


Une base de données (en anglais Data base) est une entité dans laquelle il est
possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance
possible. Ces données doivent pouvoir être utilisées par des programmes, par des
programmes, par des utilisateurs différents. Ainsi, la notion de base de données est
généralement couplée à celle de réseau, afin de pouvoir mettre en commun ces
informations, d'où le nom de base. On parle généralement de système d'information
pour désigner toute la structure regroupant les moyens mis en place pour pouvoir
partager des données. Une base de données permet de mettre des données à la
disposition d'utilisateurs pour une consultation, une saisie ou bien une mise à jour,
tout en s'assurant des droits accordés à ces derniers. Cela est d'autant plus utile que
les données informatiques sont de plus en plus nombreuses.

La conception d'un système d'information n'est pas évidente car il faut réfléchir à
l'ensemble de l'organisation que l'on doit mettre en place. La phase de conception
nécessite des méthodes permettant de mettre en place un modèle sur lequel on va
s'appuyer. La modélisation consiste à créer une représentation virtuelle d'une réalité

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 37 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

de telle façon à faire ressortir les points auxquels on s'intéresse. Ce type de méthode
est appelé analyse. Il existe plusieurs méthodes d'analyse. La méthode la plus utilisée
en France et que nous adopterons dans le cadre de notre travail est la méthode
MERISE.

MERISE est une méthode de conception, de développement et de réalisation de


projets informatiques. La méthode MERISE est basée sur la séparation des données
et des traitements à effectuer en plusieurs modèles conceptuels et physiques. La
conception du système d'information se fait par étapes, afin d'aboutir à un système
d'information fonctionnel reflétant une réalité physique. Il s'agit donc de valider une à
une chacune des étapes en prenant en compte les résultats de la phase précédente.

La première étape de la conception est l’analyse de la situation existante et des


besoins. L'expression des besoins est une étape consistant à définir ce que l'on attend
du système d'information automatisé. Il faut pour cela faire l'inventaire des éléments
nécessaires au système d'information et de délimiter le système en s'informant auprès
des futurs utilisateurs. De la qualité de la réalisation de cette première étape dépendra
ensuite de la pertinence de la base de données par rapports aux usages. Cette
première étape est donc essentielle et doit être menée avec soins.

a) Modèle conceptuel de données

La seconde étape une fois l’analyse de la situation faite ; consiste à la traduire selon
un modèle conceptuel. L'élaboration du modèle conceptuel des données (MCD) passe
par une représentation graphique et structurée des informations mémorisées par le
système d’information.

b) Modèle logique de données

Des logiciels spécialisés avec lesquels nous créons le modèle conceptuel sont
capables à partir de ce modèle, d'appliquer des algorithmes de traduction qui
permettent d'obtenir directement le modèle logique de données (MLD), puis les
instructions pour la création de la base de données dans un langage qui interroge les
données tel que SQL. C’est le cas du logiciel J-MERISE que nous utiliserons.

1.4.4. Environnement de Développent Intégré (EDI) (Darmangeat C. ; 2011)


L'EDI est un programme regroupant un ensemble d'outils pour le développement de
logiciels. Il regroupe dans un même environnement et sous une interface conviviale ,

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 38 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

un éditeur de texte, un compilateur et des outils automatiques de fabrication tels que


débogueurs, système de gestion de versions et différents outils de création d'interfaces
graphiques. L'éditeur offre les fonctionnalités ordinaires d'un éditeur de texte, le
compilateur permet au programmeur de vérifier les erreurs de syntaxe du code source,
et le débogueur permet de vérifier les erreurs de logique. Il existe au moins autant
d'environnements de développement intégré qu'il existe de langages de
programmation et les IDE sont souvent dédiés à un langage donné. Ainsi, Microsoft
Visual Studio est l’IDE dédié au langage de programmation C#. Microsoft Visual Studio
est une suite de logiciels de développement pour le système d’exploitation Windows
conçu par la société Microsoft. Il supporte aussi les langages de programmation Visual
Basic, Visual C++, Visual Web Developer et SQL Server. La dernière version s'appelle
Visual Studio 2017. La version que nous utilisons est celle de 2015. Visual Studio porte
en son sein un gestionnaire de base de données. Etant donné que les données que
manipule certains programmes informatiques sont assez énormes, il devient
souhaitable de concevoir une base de donnée, qui connecté à l’EDI permettra de gérer
tous les différents paramètres du projet.

1.5. TRAVAUX ANTERIEURS


L’étude antérieur sur laquelle se base notre présent travail est l’Elaboration d’un
logiciel de calcul des structures en bois : justification des pièces soumises à la
traction, compression et à la flexion simple (ABOTSI K. J. ; 2016).

Développé par ABOTSI J. K. (2016) dans le cadre de son mémoire de fin d’étude pour
l’obtention de son diplôme de licence professionnelle en génie civil en 2015 à
FORMATEC, Il a consisté à faire un logiciel en vue de faciliter la vérification des calculs
des structures en bois soumises à la traction, compression et à la flexion simple.

Pour parvenir à ces objectifs, il avait :

• procédé à la mise en place des algorithmes après analyse des méthodes de


calcul ;
• procédé à la conception d’une base de données chargée de recueillir et de
stocker toutes les informations relatives aux justifications ;
• développé le logiciel dans un environnement de développement intégré en
créant son interface et en associant des codes nécessaires écrits en
langage de programmation C Sharp.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 39 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Le programme ainsi obtenu a été soumis à une validation grâce à des cas pratiques.

A la fin de l’étude, ABOTSI J. K. (2016) a obtenu un logiciel permettant la vérification


des pièces en bois soumises à la traction, compression et à la flexion simple.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 40 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

CHAPITRE 2 :

METHODOLOGIE DE TRAVAIL

2. METHODOLOGIE DE TRAVAIL

2.1. METHODOLOGIE DE CALCUL DES PANNES ET DES LISSES BARDAGES

2.1.1. Calcul des pannes


Pour aboutir à un choix définitif d’un profilé métallique pour les pannes il faut procéder
aux :

• calcul des charges permanentes et d’exploitation : cette opération consiste à


ramener toutes les charges surfaciques permanente et d’exploitation en charge
linéaire ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 41 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• calcul des charges pondérées : cette opération consiste à évaluer les charges à
l’ELU puis à l’ELS et à calculer ensuite leur projection suivant les axes (ox) et
(oy) ;
• calcul des sollicitations : cette opération consiste à calculer les moments d’inertie
et les moments de flexion suivant les axes (ox) et (oy) ;
• choix provisoire du profilé : cette étape consiste à comparer le profilé obtenu par
Ix et celui obtenu par Iy afin de choisir un profilé provisoire ;
• vérification et choix définitif du profilé : cette étape consiste à comparer la
contrainte limite élastique et la contrainte de résistance afin de faire un choix du
profilé définitif.

2.1.2. Calcul des lisses bardages


Pour aboutir à un choix définitif d’un profilé métallique pour les lisses bardages il faut
procéder aux :

• calcul des charges linéaires horizontale (Wl) et verticale (P) : cette opération
consiste à ramener toutes les charges surfaciques en charge linéaire ;
• calcul des charges pondérées : cette opération consiste à évaluer les charges à
l’ELU puis à l’ELS ;
• calcul des sollicitations : cette opération consiste à calculer les moments d’inertie
et les moments de flexion suivant les axes (ox) et (oy) ;
• choix provisoire du profilé : cette étape consiste à comparer le profilé obtenu par
Ix et celui obtenu par Iy afin de choisir un profilé provisoire.
• vérifications et choix définitif du profilé : cette étape consiste à comparer la
contrainte limite élastique et la contrainte de résistance afin de faire un choix du
profilé définitif.

2.2. ALGORITHME

2.2.1 Analyse du problème


Notre travail consiste à mettre en place un logiciel de calcul des pannes et des lisses
bardages ; la première étape étant l’écriture de l’algorithme. Il faudra alors écrire des
algorithmes qui décrivent les méthodes de calcul de ces éléments.

Pour des différents éléments à calculer, nous aurons de différents algorithmes de


résolution. Ainsi nous distinguerons des algorithmes pour le calcul des pannes et

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 42 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

pour le calcul des lisses bardages. Le calcul va consister en réalité à trouver


plusieurs paramètres permettant d’aboutir au choix d’un profilé métallique résistant
pour la structure en place. Pour rendre les algorithmes clairs, simples et facilement
compréhensibles, nous optons pour l’utilisation des fonctions.

2.2.2. Procédure d’algorithme de calcul des pannes en flexion déviée

2.2.2.1. Analyse de calcul des pannes en flexion déviée


Pour ressortir un profilé issu du calcul des pannes, il faudra entrer dans le logiciel, des
données essentielles (données d’entrée) ; lesquelles permettront de calculer avec
des formules adéquates les données affichées par le logiciel (données de sortie). Le
choix du profilé se fera automatiquement par le logiciel car nous allons y intégrer le
tableau 2-1 qui présente les caractéristiques des profilés IPE.

Tableau 2-1 : Caractéristiques des profilés du type IPE (AMEY K. B. ; 2016)

Profils Moment Module Moment Module


d’inertie Ix(cm4) d’inertie Ix/vx(cm3) d’inertie Iy(cm4) d’inertie Iy/vy(cm3)

80 80,1 20 8,49 3,69


100 171 34,2 15,9 5,79
120 318 53 27,7 8,65
140 541 77,3 44,9 12,3
160 869 109 68,3 16,7
180 1317 146 101 22,2

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 43 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

200 1943 194 142 28,5


220 2772 252 205 37,3
240 3892 324 284 47,3
270 5790 429 420 62,2
300 8356 557 604 80,5
330 11770 713 788 98,5
360 16270 904 1043 123
400 23130 1160 1318 146
450 33740 1500 1676 176
500 48200 1930 2142 214
550 67120 2440 2668 254
600 92080 3070 3387 308

a) Données d’entrée

les différents données d’entrée dans le cadre de notre travail sont consignées dans
le tableau 2-2.

Tableau 2-2 : Données d’entrée pour le calcul des pannes

Libellé Désignation Unité Observation

Gc Charge permanente de la daN/m²


couverture
Gp Poids propre profilé daN/m

Lp Entraxe des pannes m

Qc Charge d’exploitation de la daN/m² Tableau1-7


couverture

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 44 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

α Angle de la ferme degré

L Portée de la panne sur 2 appuis m

E Module d’Elasticité N/mm² 210.000

Ix/vx Module d’inertie suivant (oy) cm3

Iy/vy Module d’inertie suivant (ox) cm3

𝜎𝑒 Contrainte limite élastique N/mm²

b) Calcul des pannes

Le calcul des pannes sera effectué à partir des formules (1-3a) à (1-9c).

c) Les données de sortie

Les données de sortie sont présentées dans le tableau 2-3.

Tableau 2-3 : Données de sortie du calcul des pannes

Libellé Désignation Unité

G Charge permanente daN/m

Q Charge d’exploitation daN/m

nser Charge pondérée à l’ELS daN/m

nu Charge pondérée à l’ELU daN/m

nux Charge pondérée à l’ELU suivant (ox) daN/m

nuy Charge pondérée à l’ELU suivant (oy) daN/m

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 45 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

nserx Charge pondérée à l’ELS suivant (ox) daN/m

nsery Charge pondérée à l’ELS suivant (oy) daN/m

Mx Moment fléchissant suivant (oy) daN.m

My Moment fléchissant suivant (ox) daN.m

Ix2 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


. d’une panne sur 2 appuis

Iy2 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’une panne sur 2 appuis

Ix3 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


d’une panne sur 3 appuis

Iy3 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’une panne sur 3 appuis

Ix4 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


d’une panne sur 4 appuis

Iy4 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’une panne sur 4 appuis

Tableau 2-3 : Données de sortie du calcul des pannes (Suite)

Libellé Désignation Unité

hx2 Hauteur du profilé donnée par Ix2 mm

hy2 Hauteur du profilé donnée par Iy2 mm

hx3 Hauteur du profilé donnée par Ix3 mm

hy3 Hauteur du profilé donnée par Iy3 mm

hx4 Hauteur du profilé donnée par Ix4 mm

hy4 Hauteur du profilé donnée par Iy4 mm

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 46 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

𝜎 Contrainte de résistance N/mm²

H0 Hauteur du profilé provisoire mm

H Hauteur du profilé définitif mm

2.2.2.2. Logigramme de calcul des pannes en flexion déviée


Le logigramme présenté par la figure 2.1 montre les étapes que nous suivons dans
l’élaboration de notre programme afin d’aboutir à un choix définitif du profilé pour la
réalisation des pannes.

G = (Gc x lp) + Gp Q = Qc x lp

nu = 1,35G+1,5Q ELU ELS nser = G + Q

(oy) (ox) (oy) (ox)

nuy = nucosα nux = nusinα nsery = nsercosα nserx = nsersinα

1000 ∗ 𝑛𝑠𝑒𝑟𝑦𝑙3 1000 ∗ 𝑛𝑠𝑒𝑟𝑥𝑙3


𝑛𝑢𝑦𝑙² 𝑛𝑢𝑥𝑙² 𝐼𝑥 = 𝐼𝑦 =
𝑀𝑥 = 𝑀𝑦 = 384 ∗ 𝐸 384 ∗ 𝐸
8 GNOSKE W. K. A. 8A.
Mémoire de LP 47 FORMATEC
Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 2.1 : Logigramme de calcul des pannes

2.2.2.3. Fonctions de calcul des pannes en flexion déviée


a) Fonction de calcul des charges permanentes et de la charge d’exploitation

• Charges permanentes

Fonction Calcul_charge_permanente (Gc, Gp, lp : réel) ;

G : réel ;

Début

G (Gc * lp) + Gp ;

Renvoyer (G) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 48 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Fin.

• Charge d’exploitation

Fonction Calcul_charge_d’exploitation (Qc, lp : réel) ;

Q : réel ;

Début

Q Qc * lp ;

Renvoyer (Q) ;

Fin.

b) Fonctions de calcul des charges pondérées

• Fonction de calcul des charges pondérées à l’ELU et à l’ELS

Fonction Calcul_charges_pondérées (G, Q : réel) ;

nu, nser : réel ;

Début

nu (1,35 * G) + (1,5 * Q) ;

nser (G + Q ) ;

Renvoyer (nu ; nser) ;

Fin.

- Fonction de calcul des charges pondérées suivant les axes(ox) et (oy)

Fonction Calcul_charges_pondérées_axes (nu, nser : réel) ;

nux, nuy, nserx, nsery : réel ;

Début

nux nu*sin(α) ;

nuy nu*cos(α) ;

nserx nser*sin(α) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 49 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

nsery nser*cos(α) ;

Renvoyer (nux ; nuy ; nserx ; nsery) ;

Fin.

c) Fonctions de calcul des sollicitations

• Fonction de calcul des moments fléchissant des pannes sur 2 ; 3 et 4


appuis suivant le plan (ox) et (oy)

Fonction Calcul_moments_flexion (nuy, nux : réel) ;

Mx, My : réel ;

Début

Mx (nuy*Pow(L; 2)) / 8 ;

My (nux*Pow(L; 2)) / 8 ;

Renvoyer (Mx ; My) ;

Fin.

• Fonctions de calcul des moments d’inertie


- Moment d’inertie pour une panne sur 2 appuis

Fonction Calcul_moment_2_appuis (nsery, nserx, L, E : réel) ;

Ix2, Iy2 : réel ;

Début

Ix2 ( 1000 * nsery * Pow (L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Iy2 ( 1000 * nserx * Pow ( L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Renvoyer (Ix2 ; Iy2) ;

Fin.

- Moment d’inertie pour une panne sur 3 appuis

Fonction Calcul_moment_3_appuis (nsery, nserx, L, E : réel) ;

Ix3, Iy3 : réel ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 50 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Début

Ix3 ( 410 * nsery * Pow ( L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Iy3 ( 410 * nserx * Pow ( L ; 3 ) ) / ( 384 * E ) ;

Renvoyer (Ix3 ; Iy3) ;

Fin.

- Moment d’inertie pour une panne sur 4 appuis :

Fonction Calcul_moment_4_appuis (nsery, nserx, L, E : réel) ;

Ix4, Iy4 : réel ;

Début

Ix4 ( 1,35 * nsery * Pow ( L ; 3 ) ) / ( E ) ;

Iy4 (1,35 * nserx * Pow ( L ; 3 ) ) / ( E ) ;

Renvoyer (Ix4 ; Iy4) ;

Fin.

• Fonction de choix des hauteurs des profilés suivant les moments


d’inertie pour une panne sur 2, 3, 4 appuis

Fonction Choix_hauteurs_profilés (Ix2, Iy2, Ix3, Iy3, Ix4, Iy4,

réel ) ;

hx2, hy2, hx3, hy3, hx4, hy4 : réel ;

Début

hx2 Ix2

hy2 Iy2

hx3 Ix3

hy3 Iy3

hx4 Ix4

hy4 Iy4

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 51 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Renvoyer (hx2 ; hy2 ; hx3 ; hy3 ; hx4 ; hy4) ;

Fin

• Fonction de choix des profilés métalliques provisoire

Fonction Choix_des_profilés (hx2, hy2, hx3, hy3, hx4, hy4 : réel) ;

Début
Si hx2 ˃= hy2 alors ;
Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix2’’) ;
Sinon
Calcul_moment_3_appuis ;

Si hx3 ˃= hy3 alors ;

Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix3’’) ;

Sinon

Calcul_moment_4_appuis ;

Si hx4 ˃= hy4 alors ;

Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix4’’) ;


Finsi
Finsi
Finsi
Fin.
• Fonction de calcul de la contrainte de résistance

Fonction Calcul_contrainte_résistance (Mx, My, Ix/vx, Iy/vy : réel) ;

σ : réel ;

Début

σ ( Mx / Ix/vx ) + ( My / Iy/vy) ;

Renvoyer σ ;

Fin.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 52 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• Fonction du choix définitif du profilé

Fonction Vérification_contrainte (σ, σe : réel) ;

H : réel ;

Début

i 0;

H H0 // (Hauteur du profilé provisoire) ;

Tant que σ ˃ σe Faire

H H0 + 1 ;

I i+1

Fin Tan que ;

Renvoyer (H) ;

Fin.

2.2.3. Algorithme de calcul des pannes en flexion déviée


L’algorithme de calcul des pannes en flexion déviée est donné par :

ALGO Calcul_panne_flexion_déviée

VARIABLE Gc, Gp, lp, Qc, G, Q, α, L, nserx, nsery, nux, nuy, H,

E, Mx, My, Ix/vx, Iy/vy, σe : réel ;

Début

Ecrire (‘’ Entrer les charges Gc, Gp, Qc et l’entraxe lp’’) ;

Lire (Gc, Gp, Qc, lp) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 53 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

G Calcul_charge_permanente (Gc, Gp, lp) ;

Q Calcul_charge_d’exploitation (Qc, lp) ;

nu Calcul_charges_pondérées ( G, Q) ;

nser Calcul_charges_pondérées ( G, Q) ;

Ecrire (‘’Entrer l’angle de la ferme α ’’) ;

Lire (α) ;

nux Calcul_ charges_pondérées _axes (G, Q) ;

nuy Calcul_ charges_pondérées _axes (G, Q) ;

nserx Calcul_ charges_pondérées _axes (G, Q) ;

nsery Calcul_ charges_pondérées _axes (G, Q) ;

Ecrire (‘’ Entrer la longueur entre appuis L’’) ;

Lire (L) ;

Mx Calcul_moments_flexion (nux, nuy) ;

My Calcul_moments_flexion (nux, nuy) ;

Ecrire (‘’ Entrer le module d’élasticité E’’) ;

Lire (E) ;

Ix2 Calcul_moments_d’inertie_2_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Iy2 Calcul_moments_d’inertie_2_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Ix3 Calcul_moments_d’inertie_3_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Iy3 Calcul_moments_d’inertie_3_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Ix4 Calcul_moments_d’inertie_4_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Iy4 Calcul_moments_d’inertie_4_appuis (nserx, nersy, L, E) ;

Choix_hauteurs_profilés (Ix2 ; Iy2 ; Ix3 ; Iy3 ; Ix4 ; Iy4) ;

Choix_des_profilés (hx2 ; hy2 ; hx3 ; hy3 ; hx4 ; hy4) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 54 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Ecrire (‘’ Entrer la contrainte limite élastique σe’’) ;

Lire (σe) ;

σ Calcul_contrainte_résistance ;

H Vérification_contrainte (σ, σe) ;

Ecrire (‘’La charge permanente est’’, G) ;

Ecrire (‘’La charge d’exploitation est’’, Q) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELU est’’, nu) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELS est’’, nser) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELU suivant ox est’’, nux) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELU suivant oy est’’, nuy) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELS suivant ox est’’, nserx) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELS suivant oy est’’, nsery) ;

Ecrire (‘’Le moment de flexion suivant ox est’’, Mx) ;

Ecrire (‘’Le moment de flexion suivant oy est’’, My) ;

Ecrire (‘’Le moment d’inertie pour une panne sur 2 appuis

suivant (oy) est’’, Ix2) ;

Ecrire (‘’Le moment d’inertie pour une panne sur 2 appuis

suivant (ox) est’’, Iy2) ;

Ecrire (‘’La contrainte de résistance est’’, σ)

Ecrire (‘’ Le profilé définitif est’’, H) ;

FALGO.

2.2.4. Algorithme de calcul des lisses bardages

2.2.4.1. Analyse de calcul des lisses bardages


a) Données d’entrée

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 55 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Les données d’entrée permettant le calcul des lisses bardages sont retenues dans
le tableau 2-4.

Tableau 2-4 : Données d’entrée pour le calcul des lisses bardages

Libellé Désignation Unité Observation

W Charge horizontale du vent daN/m²


Glb Poids propres des lisses bardages daN/m

Gb Poids propre des bardages daN/m²

Lb Entraxe des lisses bardages m

L Portée du lisse bardage sur 2 appuis m

E Module d’Elasticité N/mm² 210.000

Ix/vx Moment statique suivant (oy) cm3

Iy/vy Moment statique suivant (ox) cm3

𝜎𝑒 Contrainte limite élastique N/mm²

b) Calcul des lisses bardages

Le calcul des lisses bardages sera effectué à partir des formules (1-12a) à (1-13f).

c. Les données de sorties

Les données qui ressortent du calcul des lisses bardages sont retenues dans le
tableau 2-5.

Tableau 2-5 : Données de sortie pour le calcul des lisses bardages

Libellé Désignation Unité

Wl Charge horizontale linéaire daN/m

P Charge verticale linéaire daN/m

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 56 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Wu Charge horizontale à l’ELU daN/m

Wser Charge horizontale à l’ELS daN/m

Pu Charge verticale à l’ELU daN/m

Pser Charge verticale à l’ELS daN/m

Mx Moment fléchissant suivant (oy) daN.m

My Moment fléchissant suivant (ox) daN.m

Ix2 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


d’un lisse bardage sur 2 appuis

Iy2 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’un lisse bardage sur 2 appuis

Ix3 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


d’un lisse bardage sur 3 appuis

Iy3 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’un lisse bardage sur 3 appuis

Ix4 Moment d’inertie suivant (oy) cm4


d’un lisse bardage sur 4 appuis

Iy4 Moment d’inertie suivant (ox) cm4


d’un lisse bardage sur 4 appuis

Tableau 2-5 : Données de sortie pour le calcul des lisses bardages (Suite)

Libellé Désignation Unité

hx2 Hauteur du profilé donnée par Ix2 mm

hy2 Hauteur du profilé donnée par Iy2 mm

hx3 Hauteur du profilé donnée par Ix3 mm

hy3 Hauteur du profilé donnée par Iy3 mm

hx4 Hauteur du profilé donnée par Ix4 mm

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 57 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

hy4 Hauteur du profilé donnée par Iy4 mm

𝜎 Contrainte de résistance N/mm²

H0 Hauteur du profilé provisoire mm

H Hauteur du profilé définitif mm

2.2.4.2. Logigramme de calcul des lisses bardages


Le logigramme présenté par la figure 2-2 montre les étapes à suivre afin d’aboutir à
un choix définitif du profilé pour la réalisation des lisses bardages.

Wl = W x lb P = (Gb x lb) + Glb

Wu = 1,75 x Wl ELU ELS Wser = Wl

Pu = 1,35 x P Pser = P

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 58
1000 ∗ 𝑊𝑠𝑒𝑟𝑙3 1000 ∗ 𝑃𝑠𝑒𝑟𝑙3 FORMATEC
𝑊𝑢𝑙² 𝑃𝑢𝑙² 𝐼𝑥 = 𝐼𝑦 =
𝑀𝑥 = 𝑀𝑦 = 384 ∗ 𝐸 384 ∗ 𝐸
8 8
Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 2-2 : Logigramme de calcul des lisses bardages

2.2.4.3. Fonctions de calcul des lisses bardages


a) Charge horizontale linéaire et charge verticale linéaire

• Charge horizontale linéaire (Wl)

Fonction Calcul_charge_horizontale (lb, W : réel) ;

Wl : réel ;

Début

Wl W * lb ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 59 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Renvoyer (W) ;

Fin.

• Charge verticale linéaire (P)

Fonction Calcul_charge_verticale (lb, Gb, Glb : réel) ;

P : réel ;

Début

P (Gb * lb) + Glb ;

Renvoyer (P) ;

Fin.

b) Fonction de calcul des charges pondérées

• Fonction de calcul des charges pondérées à l’ELU et à l’ELS

Fonction Calcul_charges_pondérées (Wl, P : réel) ;

Wu, Pu, Wser, Pser : réel ;

Début

Wu 1,75 * Wl ;

Pu 1,35 * P ;

Wser Wl ;

Pser P;

Renvoyer (Wu ; Pu ; Wser ; Pser) ;


Fin.
• Fonction de calcul des sollicitations
- Fonction de calcul des moments fléchissant des lisses bardages
suivant le plan (ox) et (oy)

Fonction Calcul_moments_flechissant (L, Wu, Pu : réel) ;

Mx, My : réel ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 60 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Début

Mx ( Wu * Pow ( L ; 2 ) ) / 8 ;

My ( Pu * Pow (L ; 2) ) / 8 ;

Renvoyer (Mx ; My)

Fin.

- Moment d’inertie pour un lisse bardage sur 2 appuis

Fonction Calcul_moment_2_appuis (Wser, Pser, L, E : réel) ;

Ix2, Iy2 : réel ;

Début

Ix2 (1000 * Wser * Pow (L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Iy2 ( 1000 * Pser * Pow ( L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Renvoyer (Ix2 ; Iy2) ;

Fin.

- Moment d’inertie pour un lisse bardage sur 3 appuis

Fonction Calcul_moment_3_appuis (Pser, Wser, L, E : réel) ;

Ix3, Iy3 : réel ;

Début

Ix3 ( 410 * Wser * Pow ( L ; 3) ) / ( 384 * E ) ;

Iy3 ( 410 * Pser * Pow ( L ; 3 ) ) / ( 384 * E ) ;

Renvoyer (Ix3 ; Iy3) ;

Fin.

- Moment d’inertie pour un lisse bardage sur 4 appuis

Fonction Calcul_moment_4_appuis (Pser, Wser, L, E : réel) ;

Ix4, Iy4 : réel ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 61 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Début

Ix4 ( 1,35 * Wser * Pow ( L ; 3 ) ) / ( E ) ;

Iy4 ( 1,35 * Pser * Pow ( L ; 3 ) ) / ( E ) ;

Renvoyer (Ix4 ; Iy4) ;

Fin.

• Fonction de choix des hauteurs des profilés suivant les moments


d’inertie pour un lisse bardage sur 2, 3, 4 appuis

Fonction Choix_hauteurs_profilés (Ix2, Iy2, Ix3, Iy3, Ix4, Iy4,

réel ) ;

hx2, hy2, hx3, hy3, hx4, hy4 : réel ;

Début

hx2 Ix2

hy2 Iy2

hx3 Ix3

hy3 Iy3

hx4 Ix4

hy4 Iy4

Renvoyer (hx2 ; hy2 ; hx3 ; hy3 ; hx4 ; hy4) ;

Fin

• Fonction de choix des profilés métalliques provisoire

Fonction Choix_des_profilés (hx2, hy2, hx3, hy3, hx4, hy4 : réel) ;

Début

Si hx2 ˃= hy2 alors ;

Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix2’’) ;

Sinon

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 62 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Calcul_moment_3_appuis ;

Si hx3 ˃= hy3 alors ;

Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix3’’) ;

Sinon

Calcul_moment_4_appuis ;

Si hx4 ˃= hy4 alors ;

Ecrire (’’le profilé correspond à la valeur de Ix4’’) ;

Finsi

Finsi

Finsi

Fin.

• Fonction de calcul de la contrainte de résistance

Fonction Calcul_contrainte_résistance (Mx, My, Ix/vx, Iy/vy : réel) ;

σ : réel ;

Début

σ ( Mx / Ix/vx ) + ( My / Iy/vy) ;

Renvoyer σ ;

Fin.

• Fonction du choix définitif du profilé

Fonction Vérification_contrainte (σ, σe : réel) ;

H : réel ;

Début

I 0;

H H0 // (Hauteur du profilé provisoire) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 63 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tant que σ ˃ σe Faire

H H0 + 1 ;

I i+1

Fin Tan que ;

Renvoyer (H) ;

Fin.

2.2.5. Algorithme de calcul des lisses bardages


L’algorithme de calcul des lisses bardages est donné par :

ALGO Calcul_Lisse_bardage_flexion_simple

VARIABLE lb, L, Gb, Glb, W, Wu, Wser, Pu, Pser, E, Mx, My, Ix/vx, H,

Iy/vy, σe, σ : réel ;

Début

Ecrire (‘’ Entrer les charges W, Gb, Glb et l’entraxe lb’’) ;

Lire (W, Glb, Gb) ;

Wl Calcul_charge_horizontale (lb, W) ;

P Calcul_charge_verticale (lb, Gb, Glb) ;

Wu Calcul_charges_pondérées (Wl, P) ;

Wser Calcul_charges_pondérées (Wl, P) ;

Pu Calcul_charges_pondérées (Wl, P) ;

Pser Calcul_charges_pondérées (Wl, P) ;

Ecrire (‘’ Entrer la longueur entre appuis L’’) ;

Lire (L) ;

Mx Calcul_moments_flexion (L, Wu, Pu) ;

My Calcul_moments_flexion (L, Wu, Pu) ;

Ecrire (‘’ Entrer le module d’élasticité E’’) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 64 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Lire (E) ;

Ix2 Calcul_moments_d’inertie_2_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Iy2 Calcul_moments_d’inertie_2_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Ix3 Calcul_moments_d’inertie_3_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Iy3 Calcul_moments_d’inertie_3_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Ix4 Calcul_moments_d’inertie_4_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Iy4 Calcul_moments_d’inertie_4_appuis (Pser, Wser, L, E) ;

Choix_hauteurs_profilés (Ix2 ; Iy2 ; Ix3 ; Iy3 ; Ix4 ; Iy4) ;

Choix_des_profilés (hx2 ; hy2 ; hx3 ; hy3 ; hx4 ; hy4) ;

Ecrire (‘’ Entré la contrainte limite σe’’) ;

Lire (σe) ;

σ Calcul_contrainte_résistance ;

H Vérification_contrainte (σ, σe) ;

Ecrire (‘’La charge horizontale est’’, W) ;

Ecrire (‘’La charge verticale est’’, P) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELU de la charge horizontale est’’, Wu) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELS de la charge horizontale est’’,

Wser) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELU de la charge verticale est’’, Pu) ;

Ecrire (‘’La sollicitation à l’ELS de la charge verticale est’’, Pser) ;

Ecrire (‘’Le moment de flexion suivant ox est’’, Mx) ;

Ecrire (‘’Le moment de flexion suivant oy est’’, My) ;

Ecrire (‘’Le moment d’inertie pour un LB sur 2 appuis suivant (oy)

est’’, Ix2) ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 65 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Ecrire (‘’Le moment d’inertie pour un LB sur 2 appuis suivant (ox)

est’’, Iy2) ;

Ecrire (‘’La contrainte de résistance est’’, σ) ;

Ecrire (‘’ Le profilé définitif est’’, H) ;

FALGO.

2.3. BASE DE DONNEES

2.3.1. Dictionnaire de données


Le tableau 2-6 présente une collection de métadonnées ou de données de référence
nécessaires à la conception de la base de données. Ces données proviennent
essentiellement du tableau 2-1 (qui représente le tableau caractéristique des IPE).

Tableau 2-6 : Dictionnaire de données

Libellé s Type de données Description

Code type profilé Caractère variable Clé primaire de la table


Type profilé

Code nature profilé Caractère variable Clé primaire de la table


Nature profilé

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 66 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Code utilisateur Caractère variable Clé primaire de la table


utilisateur

Moment d’inertie x Caractère variable Moment d’inertie

suivant l’axe (ox)

Moment d’inertie y Caractère variable Moment d’inertie


suivant l’axe (oy)

Module d’inertie x Caractère variable Module d’inertie


suivant l’axe (ox)

Module d’inertie y Caractère variable Module d’inertie


suivant l’axe (oy)
Nom d’utilisateur Caractère variable Nom de l’utilisateur
Mot de passe Caractère variable Mot de passe utilisateur
Libellé type Caractère variable Type du profilé
Libellé nature Caractère variable Nature du profilé

2.3.2. Règles de gestion


Les règles de gestion définissent les cardinalités du modèle conceptuel de données.
Elles sont :

• le profilé peut être d’une seule nature IPE ;


• le profilé se distingue en plusieurs types en fonction de sa hauteur (IPE80,
IPE100…) ;
• chaque profilé possède des moments et modules d’inertie suivant l’axe (ox) et
l’axe (oy) ;
• pour avoir accès au contenu du logiciel, l’utilisateur se connectera avec son
nom d’utilisateur et son mot de passe.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 67 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

2.4.3. Modèle conceptuel de données


Le MCD de la base de données est donné par la figure 2-3.

Figure 2-3 : Modèle conceptuel de données

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 68 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

2.3.4. Modèle logique de données


Le MCD transformé en MLD par l’outil J-MERISE est présenté sur la figure 2-4.

Figure 2-4 : Modèle logique de données

2.4. REALISATION DE CPLB (CALCUL DES PANNES ET LISSES BARDAGES)

2.4.1. Création du projet avec Visual studio


Rappelons que l’environnement de développement intégré que nous avons utilisé
pour développer le programme est Visual Studio 2015.

2.4.1.1. Interface de Visual Studio 2015


Visual Studio présente sur son interface (figure 2-5), plusieurs onglets ; chacun d’eux
possédant un ensemble d’éléments de gestion dont les propriétés sont spécifiées et
adaptées à leurs usages. Il offre toute une panoplie d’objets prédéfinis et d’outils pour
orchestrer le développement.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 69 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 2-5 : Page d’accueil de Visual Studio 2015

2.4.1.2. Comment démarrer un projet ?


Les deux zones entourées sur la figure 2-6, permettent respectivement de créer un
nouveau projet et d’accéder aux anciens projets créés. La commande « Créer un
nouveau projet » est également accessible via le menu « Fichier » en cliquant ensuite
sur « Nouveau » puis sur « Projet ». La fenêtre de création de nouveau projet s’ouvre
et nous avons plusieurs possibilités de choix. Nous allons dans un premier temps aller
dans « Visual C# » pour choisir de créer une « Application Windows Forms » (figure
2-6).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 70 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 2-6 : Création d’un projet « Application Windows Forms »

En bas de la fenêtre de création de projet, nous avons la possibilité de choisir un nom


pour le projet, ici « Application CPLB ». Un clic sur le bouton « OK » permet de valider
la création du projet. Visual Studio crée alors les fichiers composant une «
Application Windows Forms » vide nommé Application CPLB qui utilise le C# comme
langage de programmation (figure 2-7).

Figure 2-7 : Application CPLB vide

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 71 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

2.4.1.3. Interface de CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses


Bardages) : utilisation des objets
Des objets prédéfinis (boutons, textes…) sont utilisés pour façonner l’interface de
l’application. Les objets sont choisis en fonction de ce que l’on désire faire comme
design. L’on met en place ces objets dans la fenêtre « Form1 » (figure 2-7). C’est
cette fenêtre et tout ce qui la compose qui représentent en réalité l’interface de
l’application. Chaque objet sélectionné a des propriétés modifiables par le
programmeur. Ces propriétés se trouvent dans la zone « Propriétés » entourée sur
la figure 2-8. Quelques exemples de propriétés de l’objet « bouton » sont : « Nom »,
« Texte », « Police », etc…

2.4.1.4. Modification des propriétés d’un objet

Un objet peut subir des modifications de ses propriétés dans Visual Studio. Pour
modifier une propriété, on sélectionne l’objet, ensuite la propriété à modifier et on
définit la nouvelle valeur qu’on voudrait affecter à ce dernier. Par exemple pour mettre
un texte en gras, on sélectionne l’entité texte, on choisit la propriété « Font » puis on
choisit le style « Gras » comme le présente la figure 2-8.

Figure 2-8 : Modification d’une propriété d’un objet

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 72 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

2.4.1.5. Ecriture du code


La zone présentée sur la figure 2-9 est réservée à l’édition du fichier « Program.cs
» qui est le fichier contenant le code C# de l’application. Les mots présents dans
cette zone sont des instructions de langage. Elles vont nous permettre d’écrire le
programme.

Figure 2-9 : Zone d’écriture de code C#

2.4.2. Exécution du projet


Le code C# écrit se transforme en programme exécutable. Cette phase s’appelle
la « Génération de la solution ou compilation sous Visual Studio ». Un clic sur «
Génération de la solution » dans l’onglet « Génération » p e rm e t de la n ce r la
compilation du projet. Une fois la génération réussie, il se crée plusieurs fichiers dans
le répertoire de solution. Parmi ces fichiers, se trouve le fichier Application CPLB.exe,
un fichier exécutable qui est le résultat de la génération. Il s’agit bien de l’application
CPLB qu’il suffira de double cliquer pour procéder à son exécution. CPLB sera
ensuite soumis à une validation grâce à un cas pratique.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 73 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

CHAPITRE 3 :

PRESENTATION ET VALIDATION DU
LOGICIEL CPLB

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 74 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3. PRESENTATION ET VALIDATION DU LOGICIEL CPLB

3.1. PRESENTATION DU LOGICIEL DE CALCUL DES PANNES ET DES LISSES


. BARDAGES (CPLB)
Le programme que nous créons appeler « Calcul des Pannes et des Lisses Bardages
» (CPLB) peut être utilisé par toute personne ayant une connaissance informatique
de base et des notions sur le dimensionnement des structures métalliques.

3.1.1. Organigramme du programme


Le chemin schématique de la figure 3-1 est l’organigramme décrivant l’ensemble des
étapes d’utilisation du programme sous une forme mosaïque.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 75 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Page de
démarrage de
CPLB

Identifiant
utilisateur

Ancien Projet Nouveau Projet

Choix du projet Renseignement du


projet

Interface de CPLB

Calcul des
structures

Feuille de calcul Feuille de calcul des


des pannes lisses bardages

Calcul des Calcul des Calcul des Calcul des Choix


charges charges moments moments définitif du
pondérées fléchissant d’inertie profilé

Fermeture de
CPLB

Figure 3-1 : Organigramme de CPLB

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 76 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.1.2. Installation du programme


Le programme CPLB peut fonctionner sur un ordinateur fonctionnant sous les
systèmes d’exploitation Windows 7, Windows 8, Windows 10, à architecture 32 ou 64
bits avec la suite de Microsoft office installé. Son installation se fait par simple copie
sur un support de stockage connecté à l’ordinateur.

3.1.3. Désinstallation du programme


La désinstallation de CPLB sur un ordinateur se fait par suppression du fichier
exécutable de la mémoire de l’ordinateur.

3.1.4. Page de démarrage de CPLB


La page de démarrage de CPLB est illustrée à la figure 3-2. Elle apparaît quand il est
lancé et reste visible environ cinq secondes sur l’écran avant de disparaitre. Elle
prouve à l’utilisateur que son lancement est réussi.

Figure 3-2 : Page de démarrage de CPLB

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 77 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.1.5. Feuille d’identification utilisateur


La feuille d’identification utilisateur permet à l’utilisateur de s’identifier et d’avoir
accès aux fonctionnalités de CPLB (figure 3-3). L’utilité de cette feuille est d’éviter
l’accès aux projets à tout autre utilisateur n’ayant pas obtenu l’autorisation.

Figure 3-3 : Feuille identification utilisateur

3.1.6. Feuille de renseignement sur le projet


Cette feuille permet de créer un nouveau projet en stockant les renseignements tels
que le « Nom du projet » et sa « Description » (voir figure 3-4).

Figure 3-4 : Feuille de renseignement projet

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 78 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.1.7. Menu de CPLB


Elle est composée des boutons (figure 3-5) :

- « A propos » qui présente les renseignements sur CPLB (voir figure 3-17) ;
- « Calcul des structures métalliques » qui donne accès à la feuille de choix de
calcul des pannes ou des lisses bardages (voir figure 3-6) ;
- « Aide » qui fournit des documentations sur l’utilisation de CPLB et le calcul
théorique des pannes et des lisses bardages ;
- « Informations » qui donne accès à une page sur laquelle est présentée la
biographie de l’auteur du logiciel ;
- « Quitter » qui donne accès à la feuille de fermeture du logiciel (voir figure 3-
18).

Figure 3-5 : Menu de CPLB

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 79 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-6 : Feuille de calcul de la structure métallique désirée

3.1.7.1. Interface de calcul des pannes


Elle est subdivisée en cinq modules :

a) Module « calcul des charges »

La feuille de « calcul des charges » permet d’évaluer et de ressortir les charges


permanente et d’exploitation linéaire qui reviennent sur la structure (voir figure 3-7).
L’utilisateur sera chargé d’entrer comme données :

- la charge permanente de la couverture (daN/m²) ;


- la charge permanente du profilé (daN/m) ;
- la charge d’exploitation de la couverture (daN/m²) ;
- l’entraxe des pannes (m).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 80 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-7 : Feuille de calcul des charges permanente et d’exploitation

b) Module « Calcul des charges pondérées »

La feuille de « calcul des charges pondérées » permet de ressortir pour les pannes,
les charges pondérées à l’état limite ultime (ELU) et à l’état limite de service (ELS)
suivant les axes (ox) et (oy) (voir figure 3-8). L’utilisateur sera chargé d’entrer comme
donnée la valeur de l’angle de la ferme. En cliquant sur « Calculer », le logiciel
ressort les valeurs de :

- la charge pondérée à l’ELU (daN/m) ;


- la charge pondérée à l’ELS (daN/m) ;
- la charge pondérée à l’ELU suivant l’axe (ox) (daN/m) ;
- la charge pondérée à l’ELU suivant l’axe (oy) (daN/m) ;
- la charge pondérée à l’ELS suivant l’axe (ox) (daN/m) ;
- la charge pondérée à l’ELS suivant l’axe (oy) (daN/m).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 81 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-8 : Feuille de calcul des charges pondérées pour les pannes

c) Module « Calcul des moments d’inerties sur deux appuis »

La feuille de « Calcul des moments d’inerties sur deux appuis » pour une panne est
conçue pour évaluer les moments d’inerties suivant les axes (ox) et (oy) et de ressortir
le profilé provisoire obtenu (voir figure 3-9). La valeur du module d’élasticité sera entrée
comme donnée. En appuyant ensuite sur « Calculer », le logiciel ressort comme
données les valeurs du :

- moment d’inertie suivant (ox) (cm4) ;


- moment d’inertie suivant (oy) (cm4) ;
- profilé provisoire obtenu.

Lorsque la hauteur du profilé donné par Ix dépasse celle donnée par Iy, le logiciel
affiche dans le cadrant rouge le message « Hx ˃ Hy : le profilé correspond à la valeur
de Ix ».

Dans le cas contraire il affiche le message « Hx ˂ Hy : plaçons un lierne » ; CPLB


calcule les moments d’inertie pour une panne sur 3 appuis, trouve la hauteur du profilé
correspondant à ces moments et les compares à nouveau. Lorsque hx ne dépasse
pas hy ; il affiche le message « Hx ˂ Hy : plaçons un deuxième lierne » ; CPLB calcule

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 82 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

les moments d’inertie pour une panne sur 4 appuis, trouve la hauteur du profilé
correspondant à ces moments et les compares à nouveau.

Figure 3-9 : Feuille de Calcul des moments d’inerties sur deux appuis pour les
pannes

d) Module « Calcul du moment fléchissant »

La feuille de « Calcul des moments fléchissants » nous fait ressortir pour les pannes
suivant les deux axes (ox) et (oy), les valeurs des moments fléchissants (voir figure 3-
10). L’utilisateur sera chargé d’entrer comme donnée la valeur de la longueur entre
appuis.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 83 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-10 : Feuille de Calcul des moments fléchissant pour les pannes

e) Module « Choix du profilé définitif »

Cette feuille nous permet de calculer la valeur de la contrainte de résistance, de


comparer cette valeur avec celui de la contrainte élastique, et de ressortir le profilé
définitif convenable (voir figure 3-11). La valeur de la contrainte admissible du profilé
sera entrée par l’utilisateur. En appuyant sur calculer, le logiciel ressort comme
données les valeurs :

- du module d’inertie Ix/vx (cm3) ;


- du module d’inertie Iy/vy (cm3) ;
- de la contrainte de résistance (MPa).

Lorsque 𝜎 ≤ 𝜎𝑒 , la zone encadrée au bleu affiche le message « La condition de


résistance est vérifiée ».

Lorsque 𝜎 > 𝜎𝑒 , la zone encadrée au bleu affiche le message « La condition de


résistance n’est pas vérifiée ; un profilé plus résistant sera choisi » ; CPLB choisit un
profilé plus résistant (le profilé qui succède directement celui obtenu provisoirement)
puis revérifie la condition de résistance pour ce dernier. Il répète cette opération
jusqu’à ce que la condition de résistance soit vérifiée.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 84 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-11 : Feuille de calcul du profilé définitif pour les pannes

3.1.7.2. Interface de calcul des lisses bardages


a) Module « Calcul des charges »

La feuille de « calcul des charges » permet d’évaluer et de ressortir la charge verticale


et horizontale qui revient sur la structure (voir figure 3-12). L’utilisateur sera chargé
d’entrer comme données les valeurs :

- de la charge du vent (daN/m²) ;


- du poids propre du bardage (daN/m²) ;
- du poids propre du lisse bardage (daN/m) ;
- de l’entraxe revenant sur le lisse bardage le plus chargé (m).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 85 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-12 : Feuille de calcul des charges verticale et horizontale

b) Module « Calcul des charges pondérées »

Cette feuille de calcul nous permet de ressortir pour les lisses bardages, les charges
pondérées à l’état limite ultime (ELU) et à l’état limite de service (ELS). L’utilisateur
n’aura pas à entrer de données sur cette feuille de calcul. Le logiciel ressort sur cette
feuille, les valeurs de :

- la charge horizontale à l’ELU (daN/m) ;


- la charge verticale à l’ELU (daN/m) ;
- la charge horizontale à l’ELS (daN/m) ;
- la charge verticale à l’ELS (daN/m).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 86 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-13 : Feuille de calcul des charges pondérées pour les lisses bardages

c) Module « Calcul des moments d’inerties sur deux appuis »

La feuille de « Calcul des moments d’inerties sur deux appuis » pour un lisse bardage
est conçue pour évaluer les moments d’inerties suivant les axes (ox) et (oy).
L’utilisateur sera chargé d’entrer la valeur du module d’élasticité. En appuyant sur
« Calculer » le logiciel ressort les valeurs du :

- moment d’inertie suivant (ox) (cm4) ;


- moment d’inertie suivant (oy) (cm4) ;
- profilé provisoire obtenu.

Lorsque la hauteur du profilé donné par Ix dépasse celle donnée par Iy le logiciel
affiche dans le cadrant jaune le message « Hx ˃ Hy : le profilé correspond à la valeur
de Ix ».

Dans le cas contraire il affiche le message « Hx ˂ Hy : plaçons un potelet » ; CPLB


calcule les moments d’inertie pour une panne sur 3 appuis, trouve la hauteur du profilé
correspondant à ces moments et les compares à nouveau. Lorsque hx ne dépasse
pas hy ; il affiche le message « Hx ˂ Hy : plaçons un deuxième potelet » ; CPLB calcule

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 87 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

les moments d’inertie pour une panne sur 4 appuis, trouve la hauteur du profilé
correspondant à ces moments et les compares à nouveau.

Figure 3-14 : Feuille de Calcul des moments d’inerties pour les lisses bardage

d) Module « Calcul du moment fléchissant »

La feuille de « Calcul des moments fléchissant » nous fait ressortir pour les lisses
bardages suivant les deux axes (ox) et (oy) la valeur des moments fléchissant.
L’utilisateur sera chargé d’entrer comme donnée la longueur entre appuis.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 88 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-15 : Feuille de Calcul des moments fléchissant pour les lisses bardages

e) Module « Choix du profilé définitif »

Tout comme pour le cas des pannes, cette feuille nous permet de calculer la valeur de
la contrainte de résistance, de comparer cette valeur avec celui de la contrainte
élastique, et de ressortir le profilé définitif. L’utilisateur sera chargé d’entrer comme
donnée la valeur de la contrainte admissible du profilé. En appuyant sur « Calculer »,
le logiciel ressort la valeur :

- du module d’inertie Ix/vx (cm3) ;


- du module d’inertie Iy/vy (cm3) ;
- de la contrainte de résistance (MPa).

Lorsque 𝜎 ≤ 𝜎𝑒 , la zone encadrée en vert affiche le message « La condition de


résistance est vérifiée ».

Lorsque 𝜎 > 𝜎𝑒 , la zone encadrée en vert affiche le message « La condition de


résistance n’est pas vérifiée : un profilé plus résistant sera choisi » ; CPLB choisit un
profilé plus résistant (le profilé qui succède directement celui obtenu provisoirement)
puis revérifie la condition de résistance pour ce dernier. Il répète cette opération
jusqu’à ce que la condition de résistance soit vérifiée.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 89 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-16 : Feuille de calcul du profilé définitif pour les lisses bardage

3.1.8. Feuille à propos


La feuille « A propos » du « Menu » fournit des renseignements sur CPLB (voir figure
3-17).

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 90 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-17 : Feuille « A propos »

3.1.9. Fermeture du programme


Au clic du bouton « Quitter » du menu « Fichier », une boite de dialogue s’ouvre
demandant de confirmer ou d’annuler la fermeture ; le bouton « Non » annule l’action
« Fermeture » tandis que « Oui » met fin à l’exécution du logiciel (Figure 3-18).

Figure 3-18 : Fermeture de CPLB

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 91 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.2. Validation de CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses Bardages)

3.2.1. Présentation des problèmes à résoudre

3.2.1.1. Problème 1 : Calcul des pannes en flexion déviée


Soit à dimensionner les pannes pour la réalisation de la couverture du bâtiment P du
bloc pédagogique de FORMATEC de portée 19,4m reposant sur un portique dont
l’angle de chaque versant est de 21°. L’entraxe des pannes est lp = 0,80 m et la
distance entre deux appuis des pannes est L= 3 m. Les pannes sont soumises aux
différentes actions suivantes :

• les charges permanentes (G) :


- poids propres de la couverture (bac-alu) : Gc = 3 daN/m²
(voir tableau 1-6) ;
- poids propre de la panne estimé : Gp =12 daN/m ;
• la charge d’exploitation de la couverture qui est Qc = 100 daN/m².

Les autres hypothèses de calcul sont :

- module d’élasticité E = 210 000 MPa ;


- acier de construction E240.

3.2.1.2. Problème 2 : Calcul des lisses bardages en flexion simple


Soit à dimensionner les lisses bardages pour la réalisation d’un entrepôt industriel de
portée Lt = 26m. L’entraxe des lisses bardages est lb = 0,95 m et la distance entre
deux appuis des lisses bardages est L = 3,25 m. Les lisses bardages sont soumises
aux différentes actions suivantes :

• les charges permanentes (G) :


- poids propres du bardage (bac-acier) et accessoires : Gb = 6 daN/m²
(voir tableau 1-6) ;
- poids propre du lisse bardage estimé : Glb =12 daN/m ;
• le calcul préalable du vent nous donne une valeur de la charge du vent sur la
structure W = 200 daN/m².

Les autres Hypothèses de calcul sont :

- module d’élasticité E = 210 000 MPa ;


- acier de construction E240.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 92 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.2.2. Résolution manuelle des problèmes

3.2.2.1. Calcul des pannes en flexion déviée


• Calcul des charges

Calculons les charges permanente linéaire (G) et d’exploitation linéaire (Q) qui
reviennent sur la panne la plus chargée :

- la charge permanente linéaire (G)

Elle se calcul avec la formule 1-3a.

Poids propre de la couverture : Gc =3 daN/m²

Entraxe des pannes : lp = 0,80 m

Poids propre de la panne : Gp = 12 daN/m

G = (3 ₓ 0,80) + 12

G= 14,4 daN/m

- la charge d’exploitation linéaire (Q)

Elle se calcul avec la formule 1-3b.

Charge d’exploitation de la couverture : Qc = 100 daN/m²

Entraxe des pannes : lp = 0,80 m

Q = 100 ₓ 0,80

Q= 80 daN/m

• Calcul des charges pondérées


- charge pondérée à l’ELU

Elle se calcul avec la formule 1-3c.

Charge permanente linéaire : G= 14,4 daN/m

Charge d’exploitation linéaire : Q= 80 daN/m

nu = (1,35 ₓ 14,4) + (1,5 ₓ 80)

nu= 139,44 daN/m

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 93 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

- charge pondérée à l’ELU suivant (ox)

Elle se calcul avec la formule 1-3.

Charge pondérée à l’ELU : nu= 139,44 daN/m

Angle de la ferme : α= 21°

nux = 139,44 * sin (21°)

nux= 49,97 daN/m

- charge pondérée à l’ELU suivant (oy)

Elle se calcul avec la formule 1-3e.

Charge pondérée à l’ELU : nu = 139,44 daN/m

Angle de la ferme : α = 21°

nuy = 139,44 ₓ cos(21°)

nuy=130,18 daN/m

- charge pondérée à l’ELS

Elle se calcul avec la formule 1-3f.

Charge permanente linéaire : G= 14,4 daN/m

Charge d’exploitation linéaire : Q= 80 daN/m

nser = 14,4 + 80

nser= 94,4 daN/m

- charge pondérée à l’ELS suivant (ox)

Elle se calcul avec la formule 1-3g.

Charge pondérée à l’ELS : nser = 94,4 daN/m

Angle de la ferme : α = 21°

nserx = 94,4 ₓ sin(21°)

charge pondérée à l’ELS suivant (oy)


- daN/m
nserx = 33,83

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 94 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Elle se calcul avec la formule 1-3h.

Charge pondérée à l’ELS : nser = 94,4 daN/m

Angle de la ferme : α = 21°

nsery = 94,4 ₓ cos (21°)

nsery = 88,13 daN/m

• Calcul des sollicitations


- Calcul des moments d’inertie

Charge pondérée à l’ELS suivant (ox) : nserx = 33,83 daN/m = 0,3383 N/mm

Charge pondérée à l’ELS suivant (oy) : nsery = 88,13 daN/m = 0,8813 N/mm

Distance entre deux appuis des pannes : L= 3m = 3000 mm

Module d’élasticité : E = 210000 MPa

- Moment d’inertie suivant l’axe (oy)

Il est calculé avec la formule 1-4a.

1000ₓ0,8813ₓ30003
Ix ≥ 384∗210000

Ix ≥ 295078,125 𝑚𝑚4

Ix ≥ 29,51 𝑐𝑚4

Ix = 80,1𝑐𝑚4

Le moment d’inertie Ix correspond d’après l’abaque caractéristiques des IPE, au profilé


IPE80 (IPE(Ix) = IPE80).

- Moment d’inertie suivant l’axe (ox)

Il est calculé avec la formule 1-5a.

1000×0,3383×30003
Iy ≥ 384×210000

Iy ≥ 113270,08 𝑚𝑚4

Iy ≥ 11,33 𝑐𝑚4

Iy = 15,9 cm4

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 95 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Le moment d’inertie Iy correspond d’après l’abaque caractéristiques des IPE (voir


tableau 2-1) au profilé IPE100 (IPE(Iy) = IPE100).

IPE(Iy) > IPE(Ix) ; on place alors un lierne et on reprend les calculs des moments
d’inertie sur trois (3) appuis.

- Moment d’inertie suivant l’axe (oy)

Il est calculé avec la formule 1-4c.

410ₓ0,8813ₓ(3000/2)3
Ix ≥ 384∗210000

Ix ≥ 15122,75 𝑚𝑚4

Ix ≥ 1,50 𝑐𝑚4

Ix = 80,1𝑐𝑚4

Le moment d’inertie Ix correspond d’après l’abaque caractéristiques des IPE (voir


tableau 2-1) au profilé IPE80 (IPE(Ix) = IPE80).

- Moment d’inertie suivant l’axe (ox)

Il est calculé avec la formule 1-5c.

410×0,3383×(3000/2)3
Iy ≥ 384×210000

Iy ≥ 5805,09 𝑚𝑚4

Iy ≥ 0,58 𝑐𝑚4

Iy = 4,64 𝑐𝑚4

Le moment d’inertie Iy correspond d’après l’abaque caractéristiques (voir tableau 2-1)


des IPE au profilé IPE80 (IPE(Iy) = IPE80).

IPE(Iy) = IPE(Ix) ; le profilé provisoire est donc IPE 80 qui sera réalisé avec un lierne
à mi-portée.

On lit ainsi dans le même tableau la valeur de Ix/vx et de Iy/vy ; on obtient :

Ix/vx= 20,00𝑐𝑚3 Iy/vy= 3,69𝑐𝑚3

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 96 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Vérifions ensuite la contrainte de résistance afin de confirmer le profilé obtenu


précédemment.

• Vérification de la contrainte de résistance


- Calcul des moments fléchissant
➢ moment fléchissant suivant l’axe (oy)

Il est calculé avec la formule 1-4b.

Charge pondérée à l’ELU suivant (oy) : nuy = 130,18 daN/m

Distance entre deux appuis des pannes : L = 3 m

130,18ₓ(3/2)2
Mx = Mx= 36,61 daN.m
8

➢ moment fléchissant suivant l’axe (ox)

Il est calculé avec la formule 1-5b.

Charge pondérée à l’ELU suivant (ox) : nux = 49,97 daN/m

Distance entre deux appuis des pannes : L= 3 m

49,97ₓ (3/2)2
My = My= 14,05 daN.m
8

• Calcul de la contrainte de résistance

Elle est calculée avec la formule 1-6b

Moment fléchissant suivant l’axe (ox) : Mx= 36,61 daN.m = 366 100 N.mm

Moment fléchissant suivant l’axe (oy) : My= 14,05 daN.m = 140 500 N.mm

Module d’inertie suivant l’axe (ox) : Ix/vx= 20 cm3 = 20 000 mm3

Module d’inertie suivant l’axe (oy) : Iy/vy= 3,69 cm3 = 3 690 mm3

366100 140500
𝜎=( + )
20000 3690

𝜎 = 56,38 MPa

𝜎 = 56,38 MPa ≤ 𝜎𝑒 = 240 MPa ok‼‼

Le profilé définitif est donc IPE80 qui sera réalisé avec un lierne à mi-portée.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 97 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.2.2.2. Calcul des lisses bardages en flexion simple


• Calcul des charges
- calcul de la charge verticale qui revient sur le lisse bardage le
plus chargé (P)

Elle est calculée avec la formule 1-9d.

Poids propres du bardage (bac-acier) et accessoires : Gb = 6 daN/m²

Poids propre du lisse bardage : Glb = 12 daN/m

Entraxe des lisses bardages : lb = 0,95 m

P = (6 ₓ 0,95) + 12

P = 17,70 daN/m
- calcul de la charge horizontale linéaire qui revient sur le lisse
bardage le plus chargé (Wl)

Elle est calculée avec la formule 1-9e.

Charge du vent sur la structure : W = 200 daN/m²

Entraxe des lisses bardages : Lb= 0,95 m

Wl = 200 ₓ 0,95
Wl = 190 daN/m

• Calcul des charges pondérées


- les charges pondérées à l’ELU

Elles sont calculées avec la formule 1-10a.

Charge horizontale linéaire : Wl= 190 daN/m

Wu = 1 ,75 ₓ 190

Wu = 332,5 daN/m

Charge verticale linéaire : P = 17,70 daN/m

Pu = 1,35 ₓ 17,70

Pu = 23,90 daN/m

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 98 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

- charge pondérée à l’ELS

Elles sont calculées avec la formule 1-10b.

Charge horizontale linéaire : Wl = 190 daN/m

Wser = Wl = 190 daN/m

Charge verticale : P= 17,70 daN/m

Pser = P = 17,70 daN/m

• Calcul des sollicitations


- Calcul des moments d’inertie
➢ Moment d’inertie suivant l’axe (oy)

Il est calculé avec la formule 1-12a.

Charge horizontale linéaire à l’ELS : Wser = 190 daN/m = 1,90 N/mm

Distance entre deux appuis des lisses bardages : L= 3,25 m = 3250 mm

Module d’élasticité : E = 210000 MPa

1000×1,90×32503
Ix ≥
384∗210000

Ix ≥ 808822,39 𝑚𝑚4

Ix ≥ 80,88 𝑐𝑚4

Ix = 171 𝑐𝑚4

Le moment d’inertie Ix correspond d’après l’abaque caractéristiques des IPE au profilé


IPE100 (IPE(Ix) = IPE100).

➢ Moment d’inertie suivant l’axe (ox)

Il est calculé avec la formule 1-13b.

Charge verticale à l’ELS : Pser = 17,70 daN/m = 0,1770 N/mm

Distance entre deux appuis des lisses bardages : L = 3,25 m = 3250 mm

Module d’élasticité : E = 210000 MPa

0,1770ₓ32503 ₓ1000
Iy ≥
384ₓ210000

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 99 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Iy ≥ 75348,19 𝑚𝑚4

Iy ≥ 7,53 𝑐𝑚4

Iy = 8,49 𝑐𝑚4

Le moment d’inertie Iy correspond d’après l’abaque caractéristiques des IPE (voir


tableau 2-1) au profilé IPE80 (IPE(Iy) = IPE80).

IPE(Ix) > IPE(Iy) ; le profilé provisoire est donc IPE(Ix) = IPE100.

On lit ainsi dans le même tableau la valeur de Ix/vx et de Iy/vy ; on obtient :

Ix/vx= 34,2𝑐𝑚3 Iy/vy= 5,79𝑐𝑚3

Vérifions ensuite la contrainte de résistance afin de confirmer le profilé obtenu


précédemment.

- Calcul des moments fléchissant


➢ moment fléchissant suivant l’axe (oy)

Il est calculé avec la formule 1-12b.

Charge horizontale linéaire à l’ELU : Wu= 332,5 daN/m

Distance entre deux appuis des lisses bardages : L= 3,25 m

332,5ₓ3,252
Mx = 8

Mx= 439,00 daN.m

➢ moment fléchissant suivant l’axe (ox)

Il est calculé avec la formule 1-13b.

Charge verticale à l’ELU (Pu= 23,90 daN/m)

Distance entre deux appuis des lisses bardages : L = 3,25 m

23,90ₓ3,252
My = 8

• = Calcul
My 31,56 daN.m
de la contrainte de résistance

Elle est calculée avec la formule 1-6a.

Moment fléchissant suivant l’axe (ox) : Mx = 439,00 daN.m = 4 390 000 N.mm

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 100 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Moment fléchissant suivant l’axe (oy) : My = 31,56 daN.m = 315 600 N.mm

Module d’inertie suivant l’axe (ox) : Ix/vx = 34,2 cm3 = 34 200 mm3

Module d’inertie suivant l’axe (oy) : Iy/vy = 5,79 cm3 = 5 790 mm3

4390000 315600
𝜎=( + )
34200 5790

𝜎 = 182,87 MPa

𝜎 = 182,87 MPa < 𝜎𝑒 = 240 MPa ; Le profilé provisoire obtenu vérifie la condition de
résistance.

Le profilé définitif est donc IPE100.

3.2.3. Résolution avec le logiciel CPLB (Calcul des Pannes et des Lisses

Bardages)

3.2.3.1. Feuille de calcul des pannes en flexion déviée


Les résultats issus du calcul dans CPLB sont présentés sur les figures 3-19 à 3-23.

a) Feuille de « calcul des charges »

Les valeurs des données entrées par l’utilisateur sont :

• le poids propres de la couverture : Gc =3daN/m² ;


• le poids propre de la panne : Gp = 12 daN/m ;
• l’ entraxe des pannes : lp = 0,80m ;
• la charge d’exploitation de la couverture : Qc = 100 daN/m².

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-19) par le logiciel sont :

• la charge permanente linéaire : G= 14,4 daN/m ;


• la charge d’exploitation linéaire : Q= 80 daN/m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 101 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-19 : Feuille « Calcul des charges revenant sur la panne la plus chargée »

b) Feuille de « calcul des charges pondérées »

La valeur de l’angle de la ferme est entrée par l’utilisateur (α= 21°)

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-20) par le logiciel sont :

• la charge pondérée à l’ELU : nu= 139,44 daN/m ;


• la charge pondérée à l’ELU suivant (ox) : nux = 49,97 daN/m);
• la charge pondérée à l’ELU suivant (oy) : nuy = 130,18 daN/m ;
• la charge pondérée à l’ELS : nser = 94,4 daN/m ;
• la charge pondérée à l’ELS suivant (ox) : nserx = 33,83 daN/m ;
• la charge pondérée à l’ELS suivant (oy) : nsery = 88,13 daN/m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 102 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-20 : Feuille de calcul des charges pondérées revenant sur la panne la plus
chargée

c) Feuille de « calcul des moments d’inertie sur deux appuis »

La valeur du module d’élasticité est entrée par l’utilisateur (E= 210000 MPa)

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-21) par le logiciel sont :

• le moment d’inertie sur deux appuis suivant l’axe (ox) : Ix = 1,50 cm4 ;
• le moment d’inertie sur deux appuis suivant l’axe (oy) : Iy= 0,58 cm4 ;
• la hauteur du profilé en mm suivant l’axe (ox) : Hx = IPE80 ;
• la hauteur du profilé en mm suivant l’axe (oy) : Hy = IPE80 ;
• le profilé provisoire : IPE80.

Le logiciel affiche ensuite dans le cadrant rouge un message : « Hx<Hy : plaçons un


lierne ».

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 103 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-21 : Feuille de calcul des moments d’inertie suivant (ox) et (oy)

d) Feuille de « calcul des moments fléchissant sur deux appuis »

La valeur de la longueur entre deux appuis des pannes (L= 3m) est entrée par
l’utilisateur.

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-22) par le logiciel sont :

• le moment fléchissant suivant l’axe (ox) : My = 36,61 daN.m ;


• le moment fléchissant suivant l’axe (oy) : Mx = 14,05 daN.m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 104 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-22 : Feuille de calcul des moments fléchissant suivant (ox) et (oy)

e) Feuille de « choix du profilé définitif »

La valeur de la contrainte admissible du profilé (contrainte élastique 𝜎𝑒 = 280MPa)


est entrée par l’utilisateur.

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-23) par le logiciel sont :

• le module d’inertie suivant l’axe (ox) : Ix/vx= 20 cm3 ;


• le module d’inertie suivant l’axe (oy) : Iy/vy= 3,69 cm3 ;
• la contrainte de résistance : 𝜎 = 56,38 MPa ;
• le profilé définitif : IPE80.

Le logiciel affiche ensuite dans le cadrant bleu un message : « La condition de


résistance est vérifiée ».

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 105 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-23 : Feuille de Choix du profilé définitif

3.2.3.3. Feuille de calcul des lisses bardages


Les résultats issus du calcul dans CPLB sont présentés sur les figures 3-24 à 3-28.

a) Feuille de « Calcul des charges »

Les valeurs des données entrées par l’utilisateur sont :

• le poids propre du bardage (bac-acier) et accessoires : Gb=6 daN/m² ;


• le poids propre du lisse bardage : Glb =12 daN/m ;
• la charge du vent sur la structure : W = 200 daN/m² ;
• l’entraxe des lisses bardages : lb = 0,95 m.

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-24) par le logiciel :

• la charge horizontale linéaire : Wl = 190 daN/m ;


• la charge verticale linéaire : P = 17,7 daN/m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 106 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-24 : Feuille de calcul des charges revenant sur le lisse bardage le plus
chargé

b) Feuille de « calcul des charges pondérées »

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-25) par le logiciel sont :

• la charge horizontale linéaire à l’ELU : Wu = 332,5 daN/m ;


• la charge horizontale linéaire à l’ELS : Wser = 190 daN/m ;
• la charge verticale linéaire à l’ELU : Pu = 23,90 daN/m ;
• la charge verticale linéaire à l’ELS : Pser = 17,70 daN/m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 107 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-25 : Feuille de calcul des charges pondérées revenant sur le lisse bardage
le plus chargé

c) Feuille de « calcul des moments d’inertie sur deux appuis »

La valeur du module d’élasticité est entrée par l’utilisateur (E = 210000 MPa)

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-26) par le logiciel sont :

• le moment d’inertie sur deux appuis suivant l’axe (ox) : Ix=80,88 cm4 ;
• le moment d’inertie sur deux appuis suivant l’axe (oy) : Iy=7,53 cm4 ;
• la hauteur du profilé en mm suivant l’axe (ox) : Hx = IPE100 ;
• la hauteur du profilé en mm suivant l’axe (oy) : Hy = IPE80 ;
• le profilé provisoire : IPE80.

Le logiciel affiche ensuite dans le cadrant jaune un message : « Le profilé provisoire


correspond à la valeur de Ix ».

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 108 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-26 : Feuille de calcul des moments d’inertie suivant (ox) et (oy)

d) Feuille de « calcul des moments fléchissant sur deux appuis »

La valeur de la longueur entre deux appuis des pannes (L= 3,25 m) est entrée par
l’utilisateur.

Les valeurs des données ressorties (voir figure 3-27) par le logiciel sont :

• le moment fléchissant suivant l’axe (oy) : Mx = 439,00 daN.m ;


• le moment fléchissant suivant l’axe (ox) : My = 31,56 daN.m.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 109 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-27 : Feuille de calcul des moments fléchissant suivant (ox) et (oy) »

e) Feuille de « choix du profilé définitif »

La valeur de la contrainte admissible du profilé (contrainte élastique 𝜎𝑒 = 240 MPa)


est entrée par l’utilisateur.

Les valeurs des données ressorties(voir figure 3-23) par le logiciel sont :

• le module d’inertie suivant l’axe (ox) : Ix/vx= 34,2 cm3 ;


• le module d’inertie suivant l’axe (oy) : Iy/vy= 5,79 cm3 ;
• la contrainte de résistance : 𝜎 = 182,87 MPa ;
• le profilé définitif : IPE100.

Le logiciel affiche ensuite dans le cadrant vert un message : « La condition de


résistance est vérifiée ».

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 110 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Figure 3-28 : Feuille de choix du profilé définitif

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 111 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Les valeurs calculées sont présentées dans le tableau 3-1.

Tableau 3-1 : Résultats obtenus par calcul dans CPLB pour les pannes

Désignations Valeurs

Charge permanente 14,4 daN/m

Charge d’exploitation 80 daN/m

Sollicitation à l’ELU 139,44 daN/m

Sollicitation à l’ELS 94,4 daN/m

Sollicitation à l’ELU suivant (ox) 49,97 daN/m

Sollicitation à l’ELU suivant (oy) 130,18 daN/m

Sollicitation à l’ELS suivant (ox) 33,83 daN/m

Sollicitation à l’ELS suivant (oy) 88,13 daN/m

Moment d’inertie suivant (ox) 1,50 cm4

Moment d’inertie suivant (oy) 0,58 cm4

Profilé provisoire IPE80

Moment fléchissant suivant (ox) 36,61 daN.m

Moment fléchissant suivant (oy) 14,05 daN.m

Contrainte de résistance 56,38 MPa

Profilé définitif IPE80

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 112 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 3-2 : Résultats obtenus par calcul dans CPLB pour les lisses bardages

Désignations Valeurs

Charge horizontale 190 daN/m

Charge verticale 17,70 daN/m

Charge horizontale à l’ELU 332,5 daN/m

Charge horizontale à l’ELS 190 daN/m

Charge verticale à l’ELU 23,90 daN/m

Charge verticale à l’ELS 17,70 daN/m

Moment d’inertie suivant (ox) 80,88 cm4

Moment d’inertie suivant (oy) 7,53 cm4

Profilé provisoire IPE100

Moment fléchissant suivant (ox) 439,00 daN.m

Moment fléchissant suivant (oy) 31,56 daN.m

Contrainte de résistance 182,87 MPa

Profilé définitif IPE100

Les tableaux 3-3 et 3-4 montrent respectivement les résultats obtenus par la
méthode manuelle et par CPLB pour les pannes et les lisses bardages.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 113 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 3-3 : Résultats obtenus par calcul manuel et par CPLB pour les pannes

Désignations Méthode manuelle CPLB

Charge permanente 14,4 daN/m 14,4 daN/m

Charge d’exploitation 80 daN/m 80 daN/m

Sollicitation à l’ELU 139,44 daN/m 139,44 daN/m

Sollicitation à l’ELS 94,4 daN/m 94,4 daN/m

Sollicitation à l’ELU suivant (ox) 49,97 daN/m 49,97 daN/m

Sollicitation à l’ELU suivant (oy) 130,18 daN/m 130,18 daN/m

Sollicitation à l’ELS suivant (ox) 33,83 daN/m 33,83 daN/m

Sollicitation à l’ELS suivant (oy) 88,13 daN/m 88,13 daN/m

Moment d’inertie suivant (ox) 1,5 cm4 1,5 cm4

Moment d’inertie suivant (oy) 0,58 cm4 0,58 cm4

Profilé provisoire IPE80 IPE80

Moment fléchissant suivant (ox) 146,45 daN.m 36,61 daN.m

Moment fléchissant suivant (oy) 56,22 daN.m 14,05 daN.m

Contrainte de résistance 56,38 MPa 56,38 MPa

Profilé définitif IPE80 IPE80

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 114 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

Tableau 3-4 : Résultats obtenus par calcul manuel et par CPLB pour les lisses
bardages
Désignations Méthode manuelle CPLB

Charge horizontale 190 daN/m 190 daN/m

Charge verticale 17,70 daN/m 17,70 daN/m

Charge horizontale à l’ELU 332,5 daN/m 332,5 daN/m

Charge horizontale à l’ELS 190 daN/m 190 daN/m

Charge verticale à l’ELU 23,90 daN/m 23,90 daN/m

Charge verticale à l’ELS 17,70 daN/m 17,70 daN/m

Moment d’inertie suivant (ox) 80,88 cm4 80,88 cm4

Moment d’inertie suivant (oy) 7,53 cm4 7,53 cm4

Profilé provisoire IPE100 IPE100

Moment fléchissant suivant (ox) 439,00 daN.m 439,00 daN.m

Moment fléchissant suivant (oy) 31,56 daN.m 31,56 daN.m

Contrainte de résistance 182,87 MPa 182,87 MPa

Profilé définitif IPE100 IPE100

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 115 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

3.2.4. Analyse et interprétation des résultats


L’analyse des tableaux 3-1 et 3-2 révèle que les résultats obtenus par la résolution
manuelle et ceux obtenus par CPLB sont exactement les mêmes. Notons que CPLB
effectue les calculs avec des valeurs décimales complètes mais les affiche, arrondies
à deux chiffres après la virgule (cas courant pour les dimensionnements).

En ce qui concerne l’efficacité des deux méthodes de calcul, le constat est que :

• CPLB exécute spontanément le calcul et propose des résultats exacts ;


• la résolution avec une calculatrice peut prendre une durée considérable et
peut présenter des erreurs de manipulation des formules et des difficultés au
niveau des calculs fastidieux.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 116 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 117 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
Le dimensionnement des pannes et des lisses bardages est un long processus de
calcul consistant à ressortir un profilé adéquat qui sera utilisé dans la construction de
l’ouvrage. Le présent travail a été réalisé en vue de développer un logiciel de
dimensionnement des pannes et des lisses bardages pour faciliter les calculs.

Ainsi, pour atteindre cet objectif visé, nous avons effectué :

• l’analyse des méthodes de calcul des pannes et des lisses bardages ;


• l'écriture des algorithmes informatiques adaptés à ces méthodes de calcul ;
• la conception d’une base de données en se servant de la méthode
MERISE :
- l’élaboration du modèle conceptuel de données avec le logiciel J
MERISE ;
- la transformation du model conceptuel de données en modèle logique
de données et la génération du script SQL ;
- la connexion de la base de données à l’environnement de
développement intégré (EDI) ;
- la création de l’interface dans l’EDI Visual Studio, l’écriture des codes
dans le langage de programmation C Sharp, la compilation et la
validation du logiciel.
Cette démarche a permis d’aboutir au final à un logiciel de calcul des pannes et des
lisses bardages qui fournit des résultats exacts en un temps record et qui permet à
l’utilisateur d’éviter des erreurs de calcul dans les résolutions des problèmes et rend
par la même occasion ces résolutions rapides et faciles.

Aux termes de cette étude nous recommandons :


• qu’une étude soit faite sur le calcul des différents types d’assemblages
métalliques permettant la conception d’un logiciel de calcul des assemblages ;
• qu’une étude soit faite sur le calcul des éléments en compression permettant la
conception d’un logiciel de dimensionnement des poteaux métalliques ;
• qu’une généralisation soit faite sous forme de logiciel de calcul de structure
métallique incluant le calcul des pannes, lisses bardages, fermes, poteaux
métalliques et leur assemblage ;

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 118 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

• qu’une étude soit faite sur les autres types de profilés et les autres types de
charges permettant la conception d’un logiciel pour leur calcul.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 119 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
1. ABOTSI Joël Kékéli ; 2016 ; « Elaboration d’un logiciel de calcul des structures en
bois : justification des pièces soumises à la traction, compression et à la flexion
simple » ; Mémoire de fin d’étude pour l’obtention du diplôme de Licence
Professionnelle ; FORMATEC ; Lomé ; TOGO.
2. AMEY Kossi Bollanigni ; 2015 ; « Manuel de rédaction de mémoire : Référentiel de
l’Université FORMATEC » ; Collection FORMATEC ; Lomé ; TOGO.
3. AMEY Kossi Bollanigni ; 2016 ; « Calcul des structures métalliques soumises aux
sollicitations simples » ; Collection FORMATEC ; Lomé ; TOGO.
4. CENTRE NATIONAL DE RECHERCHE APPLIQUEE EN GENIE PARASISMIQUE ;
2009 ; « Calcul pratique des structures métalliques ; Office des publications
universitaires » ; Note de cours niveau Licence ; Alger ; ALGERIE.
5. CORBET Claude ; 2009 ; « Dessin et technologie de construction en structures
métalliques-tome1 »; Edition Casteilla ; Casteilla ; Genèse ; SUISSE.
6. DARMONT Jérome ; 2000 ; « Programmation sous Delphi » ; Note de cours 7
niveau Licence ; Université LUMIERE LYON 2 ; FRANCE.
7. DAVID Corneille et ISIDORE Marc 2015; « Software design Using C++ » ; Note de
cours ; Université Oxford ; ANGLETERRE.
8. DUBOIS David ; 2001 ; « Turbo Pascal : Eléments de base » ; Note de cours
niveau Master ; ESTIT ; Paris ; FRANCE.
9. GAILLARD Charly ; 1973 ; « Technique des toitures et éléments de couverture
ferblanterie » ; Edition Salubritas ; Genèse ; SUISSE.
10. ISNARD Vadim ; GREKOW Arcady et MROZOWICZ Paul ; 1964 ; « Formulaire de
l’ingénieur avec exposés de méthodes pratiques de calcul d’ouvrages de
génie civil » ; Edition Eyrolles ; Paris ; FRANCE.
11. MICHEL Divay ; 2004 ; « Algorithmes et structures de données génériques
» ; 2ème édition ; Université Broché ; Paris ; FRANCE.
12. MOREL Jean ; 1986 ; « Conception et calcul des structures métalliques » ; Edition
Eyrolles ; Paris ; FRANCE.
13. OURO-BANG’NA Badiou ; 2016 ; « Algorithme et structure de données » ;
FORMATEC ; Lomé ; TOGO.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 120 FORMATEC


Thème : Conception d’un logiciel pour le dimensionnement des structures métalliques : Calcul des pannes et des
lisses bardages en profilés IPE soumises à des charges linéaires uniformément réparties

14. OURO-BANG’NA Badiou ; 2016 ; « Etude de langage de programmation avec


les bases de données » ; FORMATEC ; Lomé ; TOGO.
15. PE FOLL Derrick ; 2012 ; « Les Bases de données » ; Note de cours ;
ISEN ; Paris ; FRANCE.
16. SEBASTIEN Raimond ; 2013 ; « Algorithmique, Techniques fondamentales de
programmation » ; Université Broché ; Paris ; FRANCE.
17. VIOLETA François ; 2013 ; « Introduction à l’informatique » ; Université Broché ;
Paris ; FRANCE.

Mémoire de LP GNOSKE W. K. A. A. 121 FORMATEC