Vous êtes sur la page 1sur 5

Faculté de technologie

Licence – Electronique
Département Ingénierie des systèmes
S6
électriques

Dr. KAOUANE Mohamed Module : Dispositifs Optoélectroniques 2019/2020

Cours 04 : Diodes électroluminescences LED

I. LED (Light Emitting Diode)

Les LED sont partout - dans nos téléphones, dans nos voitures et même dans nos maisons.
Chaque fois qu'un appareil électronique s'allume, il y a de fortes chances qu'une LED se trouve
derrière. Les LED sont comme de minuscules ampoules.

La faible consommation d'énergie, la petite taille, la commutation rapide et la longue durée de


vie les rendent idéales pour les appareils mobiles et autres applications à faible consommation
d’énergie.

LED (parfois DEL en français) signifie Diode Electroluminescente. Il s'agit d'un


type spécial de diode qui convertit l'énergie électrique en lumière. Ils ont des
caractéristiques électriques très similaires à une diode de jonction PN normale.
C’est pourquoi le symbole de la LED est similaire à la diode de jonction PN
normale, sauf qu’il contient des flèches sortantes de la diode indiquant que la
lumière est émise par la diode.

II. Structure des LED

Les LED sont si courantes qu'elles se déclinent dans une grande variété de formes, tailles et
couleurs. Les LED les plus utilisées sont les LED standard à trou traversant à deux pieds. La
figure suivante en montre les parties.

La construction d'une LED est très différente


d'une diode ordinaire. La jonction PN d'une
LED est entourée d'une coque en résine époxy
plastique transparente et rigide.

La coque est construite de telle manière que les


photons de lumière émis par la jonction sont
focalisés vers le haut à travers le sommet
bombé de la LED, qui agit elle-même comme
une lentille. C'est pourquoi la lumière émise
apparaît la plus brillante sur le dessus de la
LED.

1/5
Tout comme dans une diode ordinaire, le côté positif de la LED est appelé Anode, tandis que le
côté négatif de la LED est appelé Cathode. La cathode est généralement indiquée par un fil plus
court que l'anode. Non seulement cela, l'extérieur du boîtier en plastique a généralement une
partie plate qui peut également indiquer le côté cathode de la LED.

Les LED ne sont pas toutes de forme hémisphérique, certaines sont rectangulaires tandis que
d'autres sont cylindriques, mais elles sont principalement construites de la même manière.

III. Fonctionnement des LED

Comme une diode ordinaire, la LED ne fonctionne qu'en condition de polarisation directe.
Lorsque la LED est polarisée en direct, les électrons libres traversent la jonction PN et se
recombinent avec des trous. Comme ces électrons passent d'un niveau d'énergie supérieur à un
niveau d'énergie inférieur, ils rayonnent sous forme de photons (lumière). Dans les diodes
ordinaires, cette énergie est rayonnée sous forme de chaleur tandis que dans une LED,
l'énergie est rayonnée sous forme de lumière. Cet effet est appelé électroluminescence.

IV. Caractéristiques des LED


IV.1. La couleur

Les diodes électroluminescentes sont disponibles dans une large gamme de couleurs, les plus
courantes étant la lumière rouge, verte, jaune, bleue, orange, blanche et infrarouge (invisible).
Contrairement aux diodes ordinaires en germanium ou en silicium, les LED sont constituées
d'éléments tels que le gallium, l'arsenic et le phosphore. En mélangeant ces éléments dans des
proportions différentes, un fabricant peut produire des LED qui rayonnent de différentes
couleurs comme indiqué dans le tableau suivant.

2/5
La couleur réelle d'une LED est déterminée par la longueur d'onde (Wavelength) de la lumière
émise, qui à son tour est déterminée par le matériau semi-conducteur réel utilisé pour
fabriquer la diode.

Par conséquent, la couleur de la lumière émise par une LED n'est pas déterminée par la couleur
du corps de la LED. Il améliore simplement le rendement lumineux et indique sa couleur
lorsqu'il n'est pas éclairé.

IV.2. Tension et courant des LEDs

Pour la plupart des LED à faible puissance, la chute


de tension typique est de 1,2 V à 3,6 V pour des
courants entre 10 mA et 30 mA. La chute de
tension exacte dépendra bien sûr du matériau
semi-conducteur utilisé, de la couleur, de la
tolérance, ainsi que d'autres facteurs. Comme la
LED est essentiellement une diode, ses courbes de
caractéristiques I-V peuvent être tracées pour
chaque couleur comme indiqué ci-contre.

3/5
IV.3. Luminosité des LED

La luminosité d'une LED dépend directement de la quantité de courant qu'elle utilise. Plus elle
consomme de courant, plus la LED sera lumineuse. Nous pouvons donc contrôler la luminosité
d'une LED en contrôlant la quantité de courant qui la traverse.

IV.4. La résistance de limitation de courant

Si nous connectons une LED directement à une batterie ou à une alimentation, elle essaiera de
dissiper autant d'énergie que possible et elle se détruira presque instantanément. Il est donc
important de limiter la quantité de courant traversant la LED. Pour cela, nous utilisons des
résistances. La résistance limite le flux d'électrons dans le circuit et empêche la LED d'essayer
de tirer trop de courant.

La résistance de limitation de courant est placée entre la LED et la source de tension de cette
manière :

La tension aux bornes de la résistance est la différence entre les deux tensions. En appliquant la
loi d'Ohm, la résistance de limitation de courant est calculée comme suit :

Exemple :

Considérez une LED rouge avec une chute de tension directe de 1,8 V connectée à une
alimentation 5V CC. Calculez la valeur de la résistance de limitation de courant requise pour
limiter le courant direct à environ 10 mA.

4/5
Solution :

En utilisant la formule ci-dessus, la résistance de limitation de courant est :

Nous obtenons une valeur de courant de 9,6 mA, ce qui est bien.

V. LED multicolores

La plupart des LED ne produisent qu'une seule sortie de lumière colorée. Cependant, des LED
multicolores sont maintenant disponibles qui peuvent produire une gamme de couleurs
différentes à partir d'un seul dispositif. Ceux-ci ont en fait plusieurs LED fabriquées dans un
seul boîtier.

LED RGB
À première vue, les LED RVB (rouge, vert, bleu) ressemblent à des LED normales. Cependant, à
l'intérieur de l'emballage LED habituel, il y a en fait trois LED, une rouge, une verte et oui, une
bleue. En contrôlant l'intensité de chacune des LED individuelles, On peut mélanger à peu près
n'importe quelle couleur de son choix.

La LED RGB a quatre broches : une pour chaque couleur et une broche commune. Sur certains,
la broche commune est l'anode et sur d'autres, c'est la cathode.

LED bicolores
Contrairement à la LED RGB, la LED bicolore n'a pas de LED bleue à l'intérieur du boîtier LED.
En règle générale, il n'y a que deux LED, une rouge et une verte. En contrôlant l'intensité de
chacune des LED individuelles, On ne peut mélanger que des nuances de rouge et de vert
uniquement.

5/5