Vous êtes sur la page 1sur 4

Faculté de technologie

Licence – Electronique
Département Ingénierie des systèmes
S6
électriques

Dr. KAOUANE Mohamed Module : Dispositifs Optoélectroniques 2019/2020

Cours 02 : Interactions lumière-matière (semi-conducteur)

I. Lumière et énergie

I.1. Le modèle corpusculaire de la lumière

Nous avons vu dans le cours précédent qu’actuellement les physiciens considèrent la lumière à
la fois onde et particule. (Notion de dualité onde-particule).

Tout rayonnement monochromatique peut être considéré comme un ensemble de


corpuscules, appelés « photons ».

Dans le modèle ondulatoire de la lumière, la longueur d’onde (λ) d’un rayonnement


monochromatique est reliée à la période (T) ou à la fréquence ν, par la relation suivante :
𝑐
𝜆=𝑐×𝑇=
𝜈
Avec :
λ : longueur d’onde (m)
c : vitesse de la lumière dans le vide (c=300.000.000 m/s)
T : période (s)
ν : fréquence (Hz)

I.2. Le quantum d’énergie

Une onde électromagnétique monochromatique de fréquence  peut être décrite par des
photons qui transportent chacun une énergie E appelée quantum d’énergie et donnée par la
relation :
𝑐
𝐸 =ℎ ×𝜈 =ℎ×
𝜆
Avec
E : énergie (J)
h : constante de Planck (h = 6,63.10−34 J.s)

➢ Le joule étant une unité très grande par rapport à l’énergie des photons, on utilise une unité
plus appropriée, l’électronvolt (symbole : eV), dont la valeur en joule est :

1 eV = 1,60.10–19 J

1/4
II. Les niveaux d’énergie de la matière

On rappelle qu’à chaque couche électronique est associée un niveau d’énergie de l’atome. La
couche K (la plus proche du noyau) est la moins énergétique par exemple.

En 1913, Niels Bohr introduit l’idée qu’un atome ne peut exister que dans certains états
d’énergie bien définis, caractérisés par un niveau d’énergie.
➢ Lorsque les électrons de l’atome sont sur les niveaux d’énergie les plus bas, on dit que
l’atome est dans son état fondamental ;
➢ Lorsque les électrons sont sur des niveaux supérieurs, on dit que l’atome est dans un
état excité.

- À chaque répartition des électrons sur les couches électroniques, correspond un niveau
d’énergie de l’atome : les niveaux d’énergie de l’atome sont quantifiés ;

- Lorsqu’un électron change de niveau d’énergie, on dit qu’il réalise une transition.

Exemples : diagrammes des niveaux d’énergie des atomes d’hydrogène et de sodium

II.1. Absorption de lumière

- Un atome dans un état d’énergie Einf peut absorber un photon d’énergie ΔE et donc on aura un
niveau d’énergie supérieur Esup tel que :

Esup - Einf = ΔE
E

Esup

Einf

2/4
II.2. Emission de lumière

- En passant d’un état excité d’énergie Esup à un état d’énergie plus faible Einf, un atome émet un
photon d’énergie :
Esup - Einf = ΔE

Esup

Einf

➢ L’émission ou l’absorption de lumière par la matière se fait donc de manière discontinue

ℎ𝑐
𝛥𝐸 = |𝐸𝑓𝑖𝑛𝑎𝑙𝑒 − 𝐸𝑖𝑛𝑖𝑡𝑖𝑎𝑙𝑒 | =
𝜆
Avec :
ΔE : Variation d’énergie de l’atome (J)
λ : longueur d’onde du photon (m)

III. Spectres d’émission et d’absorption

- Chaque type d’atomes présente un spectre de raies d’émission (ou d’absorption) qui lui est
spécifique. C’est en quelque sorte la signature de l’élément chimique. Pour chaque élément
chimique, on observe un spectre de raies discontinu qui lui est propre.

- Pour un même élément chimique, spectre de raies d’émission et spectre de raies d’absorption
sont complémentaires. Un élément chimique absorbe donc la radiation qu’il est capable
d’émettre.

3/4
IV. Différents types d’interactions lumière-matière :

Photoélectron :

Electron émis sous l'effet d'un rayonnement lumineux

Photoconductivité :

Influence de l'éclairement sur la conductivité électrique de certains corps.

La création de paires électron-trous par les photons explique l'augmentation de conductibilité


des semi-conducteurs lorsqu'ils sont soumis à un éclairement.

Photo-ionisation :

Émission d'électrons par les atomes d'un gaz soumis à l'action d'un rayonnement
électromagnétique.

Photovoltaïque : (Effet photovoltaïque).

Production d'énergie électrique par un système recevant un flux lumineux.

4/4