Vous êtes sur la page 1sur 9

Chap 1_3

Dérivation.

I Sens de variation
Étudier le sens de variation d'une fonction sur un intervalle I c'est déterminer tous les intervalles inclus dans
I sur lesquels la fonction est croissante ou décroissante.

Définition : f est strictement croissante sur I si et seulement si


∀ x1 ∈ I et ∀ x 2 ∈ I , si x 1< x2alors f ( x 1 ) < f ( x2 )

Définition : f est strictement décroissante sur I si et seulement si pour tout réel x 1 et x 2 appartenant à I,
si x 1< x2 alors f ( x 1 ) > f (x 2)

II Taux d'accroissement

Définition : soit f, une fonction définie sur un intervalle I.


Soit a, un réel de I et h un réel non nul, tel que a + h appartienne à I, on appelle taux d'accroissement de f
f (a+h)−f (a )
entre a et a+h le nombre h .

Interprétation graphique :
Le taux d'accroissement de f entre a et a+h est la pente de la
droite (AM) où A et M sont les points de Cf d'abscisses a et a+h.

A (a ; f (a)) et M (a+h ; f (a+h ))


Soit m le coefficient directeur de (AM) :
f ( a+h )−f (a) f (a+h )−f (a )
m= =
a+h−a h

III Nombre dérivé

Définition : Si, lorsque h tend vers 0 (se rapproche de 0), le


taux d'accroissement de f entre a et a+h tend vers un réel L,
alors :
- On dit que la fonction f est dérivable en a.
- On dit que L est le nombre dérivé de f en a.

Vocabulaire et notation :
- le nombre dérivé de f en a se note f'(a).
- L est appelé la limite du taux d'accroissement lorsque h tend
f (a+h)−f (a )
lim =f ' (a ).
vers 0 et on le note : h→0 h

2
Exemple : f (x )=2 x −3 , définie sur R. Son nombre dérivé en x=1 .
Son taux d'accroissement en1 est
2
f (1+h )−f (1) 2(1+h) −3−(−1)
=
T1(h)= h h
2 h2 + 4 h+2−3−(−1) h(2 h+ 4)
T 1( h) = =
h h
lim 2 h+4=4 '
donc T 1 ( h ) =2 h+4 et h→0 et f ( 1 )=4

Interprétation graphique :
f (a+h)−f (a )
Dire que h tend vers f ' (a) quand h tend vers 0 c'est dire que lorsque le point M sur la
courbe Cf tend vers le point A, la droite (AM) tend vers une position limite : celle de la droite TA, passant par
A et de coefficient directeur f'(a).

IV Tangente

Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I, dérivable en a, et


Cf sa courbe représentative.
On appelle tangente en A à la courbe Cf la droite qui passe par A (a ; f (a))
et dont le coefficient directeur est f ' (a) .
Une équation de la tangente à Cf au point d'abscisse a est
y=f '(a )( x−a )+f (a ) .

dem : l'équation de cette droite est y=f '(a )x + p et A (a ; f (a))


appartient à cette droite donc f (a)=f '( a)a+ p donc p=−f '(a )a+f (a)
et l'équation est y=f '(a )x +−f ' (a )a+f ( a) et donc
y=f '(a )( x−a )+f (a ) .

2
Exemple : f (x )=2 x −3 , la tangente de Cf en 1 a pour équation y=4( x−1 )−1 donc y=4 x−5 .

V Fonction dérivée

Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I.


Si, pour tout réel a de I f ' (a) existe, on dit que f est dérivable sur I.
On définit alors une nouvelle fonction f ' sur I par : f ': x ↦ f '( x ) .

2
Exemple : f (x )=2 x −3 , définie sur R.
Son taux d'accroissement en a est
2 2
f (a+ h)−f (a ) 2(a+h ) −3−2 a +3 2a 2 +4 ah+2 h2 −2 a2 h(4 a+2 h)
= =
T= h h h = h =4 a+2h
lim 4 a+2 h=4 a
h→0 .
Le nombre dérivé de f en a est 4a donc f ' (x )=4 x .

Propriétés : Dérivées des fonctions usuelles :


Fonction Ensemble de Ensemble de Fonction dérivée
définition dérivabilité
f (x )=mx+ p R R f ' (x)=m
f (x )= p R R f ' (x)=0
f ( x )=a x 2 +bx +c R R f ' ( x )=2ax +b
n
f (x )=x ; n ∈ N R R f ' (x)=n xn−1
1 −1
f ' (x)= 2
f (x )= R* R*
x x
1
f (x )=√ x R+ R+* f ' (x)=
2√x

Démonstrations : dans chaque démonstration, le fait que la limite du taux d’accroissement existe et soit
un nombre fini prouve que la fonction est dérivable.

f o ( x+ h )−f o ( x ) k−k
f (x)=k :f ' 0 ( x )=lim =lim =lim 0=0 donc f ' 0 ( x )=0
h→ 0 h h →0 h h→0

f 1 ( x +h )−f 1 ( x ) m(x+ h)+ p−mx−p


f 1 ( x )=mx + p f 1 ' ( x )=lim =lim
h →0 h h→0 h
mh
lim =lim m=m
h→ 0 h h→ 0

donc 1 dérivable pour tout x de R et f 1' ( x )=m


f est

f 2 ( x+ h )−f 2 ( x )
f 2 ( x )=a x 2 +bx +c On calcule
h
f 2 ( x+ h )−f 2 ( x ) a ( x+ h )2+ b(x +h)+c−ax 2−bx−c
T f 2 , x ( h )= =
h h
ax +2 axh+ ah +bx+ bh+c−ax −bx−c 2 axh+ah2 +bh h ( 2 ax+ b+ah )
2 2 2
T f 2 , x ( h )= = =
h h h
T f 2 , x ( h )=2 ax+ b+ah
lim ¿
h→ 0
donc f 2 est dérivable pour tout x de R et f '2 ( x )=2 ax +b

1
f 3 ( x )=
x
Soitx ≠ 0 et x+ h≠ 0 :on peut choisir |h|<|x|
1 1

f ( x +h )−f ( x ) x+ h x
T f 3 , x (h)= =
h h
x x +h −h

x ( x+ h ) x ( x+ h ) x ( x+ h ) −h 1
T f 3 , x (h)= = = ×
h h x ( x +h ) h
−h −1
T f 3 , x (h)= =
xh ( x +h ) x ( x +h )

−1 −1
lim T f 3 , x (h)=lim = 2
h→ 0 h→0 x ( x +h ) x
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction est dérivable,∀ x ∈ R ¿.
' −1
Et f 3 ( x )= 2
x

f 4 ( x ) =√ x
soitx >0 et |h|< x ainsi x+ h>0
f ( x +h )−f ( x ) √ x +h−√ x
T f 4 , x ( h)= = ¿ ( √ x+ h+ √ x ) > 0 Donc on peut multiplier et diviser par la forme
h h
conjuguée non nulle.
( √ x +h−√ x ) ( √ x+ h+ √ x ) x +h−x
T f 4 , x ( h)= =
h ( √ x+ h+ √ x ) h ( √ x+ h+ √ x )
h 1
T f 4 , x ( h)= =
h ( √ x +h+ √ x ) ( √ x +h+ √ x )
1 1 1
lim T f 4 , x (h)=lim = =
h→ 0 h →0 ( √ x +h+ √ x ) ( √ x +√ x ) 2 √ x
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction est dérivable∀ x ∈ ¿ 0; +∞ ¿.
1
f 4' (x)=
2√x

f 5 ( x+ h )−f 5 ( x )
f 5 ( x )=x 3 f 5 ' ( x )=lim .
h →0 h
3
et f 5 ( x +h ) =( x+ h ) =( x +h ) ( x 2+2 hx +h2 ) =x3 +2 h x 2+ x h2 +h x 2+ 2h 2 x +h3
f 5 ( x +h ) =x3 +3 h x 2+ 3 x h2 +h3

f 5 ( x+ h )−f 5 ( x ) x 3+ 3 h x 2 +3 x h2 +h 3−x 3 3 h x 2+ 3 x h2 +h3


T f 5 , x (h)= = =
h h h
2 2
h ( 3 x +3 xh+ h )
T f 5 , x (h)=
h
T f 5 , x (h)=3 x + 3 xh+ h2
2

lim 3 x 2 +3 xh+h2=3 x 2. La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction est
h→ 0
dérivable,∀ x ∈ R ¿ f '5 ( x )=3 x 2

VI Dérivées et opérations

Propriétés : Dérivées deu+ v ; ku et uv


Soient u et v, deux fonctions définies et dérivables sur I et k, un réel.
La fonction u+ v : x ↦ u ( x ) + v ( x ) est dérivable sur I et on a ( u+ v )' =u' + v '
La fonction ku : x ↦ku ( x ) est dérivable sur I et on a ( ku )' =ku'
La fonction uv : x ↦ u ( x ) v (x) est dérivable sur I et on a ( uv )' =u' v +uv '

u+v
soit x ∈ I, u et v sont dérivables en x
(u+ v) ( x+ h )−(u+ v) ( x )
T u+v en x (h)=
h
u ( x +h )+ v ( x +h )−u ( x )−v ( x )
T u+v en x (h)=
h
u ( x +h )−u(x ) v ( x+ h )−v ( x )
T u+v en x (h)= +
h h
On admet que la limite d’une somme est égale à la somme des limites dans le cas où les limites finies
existent.
u ( x +h )−u(x ) v ( x +h ) −v ( x )
lim T u +v en x (h)=lim + lim
h→ 0 h →0 h h→ 0 h
u ( x +h ) −u( x) '
u est dérivable en x donc lim =u (x )
h →0 h
v ( x+ h )−v (x) '
v est dérivable en x donc lim =v ( x )
h →0 h
lim T u +v en x ( h )=u ' ( x )+ v ' (x)
h→ 0
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction u+ v est dérivable sur I.
lim T u +v en x ( h )=(u+ v) '( x ) par définition de la dérivée.
h→ 0
( u+ v )' ( x )=u' ( x ) + v ' ( x )

ku
soit x ∈ I, u est dérivables en x et k est un réel
(ku) ( x+ h )−(ku) ( x ) ku ( x +h )−ku ( x )
∆ kuen x (h)= =
h h
k (u ( x+ h )−u ( x ) ) u ( x +h )−u(x )
∆ kuen x (h)= =¿k
h h
On admet que la limite d’un produit est égal au produit des limites dans le cas où les limites finies existent.
u ( x +h )−u (x) '
¿ u est dérivable en x donc lim =u ( x )
h →0 h
lim T ku enx (h)=ku' ( x )
h→ 0
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction k u est dérivable sur I.
(ku) ' ( x )=ku ' ( x )

uv : x ↦ u ( x ) × v (x) 
soitx ∈ I, u et v sont dérivables en x
(uv ) ( x +h ) −(uv ) ( x )
T uven x (h)=
h
u ( x +h ) v ( x +h ) −u ( x ) v ( x )
T uven x (h)=
h
−u ( x ) v ( x +h ) +u ( x ) v ( x +h )=0; on l'ajoute au numérateur :
u ( x +h ) v ( x +h ) −u ( x ) v ( x+ h ) +u ( x ) v ( x+ h )−u ( x ) v ( x )
T uven x (h)=
h
u ( x +h ) v ( x +h ) −u ( x ) v ( x+ h ) u ( x ) v ( x +h ) −u ( x ) v ( x )
T uven x (h)= +
h h
u ( x +h ) −u ( x ) v ( x +h )−v ( x )
T uven x (h)=v ( x +h ) +u (x )
h h
On utilise les deux propriétés sur les limites déjà admises.
u ( x +h )−u ( x ) v ( x+ h )−v ( x )
lim T uv enx (h)=lim v ( x +h ) × lim + u( x) lim
h→ 0 h →0 h→ 0 h h→0 h
u ( x +h ) −u( x) '
u est dérivable en x donc lim =u (x )
h →0 h
v ( x+ h )−v (x) '
v est dérivable en x donc lim =v ( x )
h →0 h
lim v ( x+h )=v( x)
h→ 0
lim T uv en x ( h )=u ' ( x ) v ( x ) +u ( x ) v ' ( x )=( uv )' (x )
h→ 0
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction uv est dérivable sur I.

Conséquences : Dérivée deu2


Soit la fonctionu d é rivable sur I
2
On définit la fonction u2 sur I par u2 ( x )=( u ( x ) )
'
La fonctions u2est dérivable surI et ( u2 ) =2u ' u
dem : g ( x )=u ( x ) ×u ( x )
Les fonctionsu et usont dérivables sur I doncg est dérivable sur I
et g' ( x )=u' ( x ) × u ( x ) +u ( x ) × u' ( x )=2(u ¿¿' ( x ) ×u ( x )) ¿

1
Propriété : Dérivée de
u
Soit la fonction u dérivable sur l ' intervalle I et ∀ x ∈ I , u(x)≠ 0
1 1 1
On définit la fonction par : x ↦
u u u(x)
1 1 ' −u'
 La fonction est dérivable surI et
u u
= 2
u ()
1 1
Dém : Soitx ∈ I, uest dérivable en x et et sont définis car u ne s' annule pas sur I et
u ( x ) u ( x+ h )
x ∈ I , en choisissant h suffisamment petit tel que ( x +h)∈ I
1 1 1 1
T 1 ( h )=
()
u
( x +h )− () u
(x)
=

u ( x +h ) u ( x )
u
enx h h
u( x) u ( x+ h ) u ( x ) −u ( x +h )

u ( x +h ) u ( x ) u ( x ) u ( x+ h ) u ( x ) u ( x +h )
T 1 ( h )= =
u
en x h h
−u ( x+ h )−u ( x ) 1
T 1 ( h )= ×
u
enx u ( x ) u ( x+ h ) h
−u ( x+ h )−u ( x ) 1
T 1 ( h )= ×
u
en x h u ( x ) u ( x+ h )

En admettant toujours que la limite d'un produit est égale au produit des limites dans le cas de limites finies.
u ( x+ h )−u ( x ) 1
lim T 1 ( h ) =−lim × lim ⁡
h→ 0 u
en x h→0 h h →0 u ( x ) u ( x +h )

u ( x +h ) −u( x) '
u est dérivable en x donc lim =u (x )
h →0 h
1 1 −u ' (x ) 1 '
lim
h→ 0 u ( x ) u ( x +h )
= 2
u (x)
et lim T 1 en x ( h ) = 2
h→ 0 u u (x )() =
u
(x)
1
La limite du taux d’accroissement existe et est un nombre fini donc la fonction est dérivable sur I.
u
u
Propriété : dérivée de
v
Soit les fonctions u et v dérivables sur l ' intervalle I et ∀ x ∈ I , v ( x)≠ 0
u u u(x)
On définit la fonction par : x ↦
v v v(x)
u u ' u' v−u v '
La fonction est dérivable surI et
v v
=
v2 ()
dem :
u (x)
l (x )= sur un intervalleI.
v (x)
Les fonctionsu et v sontdérivables sur l’intervalleI et ∀ x ∈ I , v (x)≠ 0.
1
l ( x ) =u(x) ×
v(x)
v est dérivable sur l'intervalle I et∀ x ∈ I , v (x)≠ 0.
1 1 ' −v '
donc est dérivable sur l'intervalle I et
v v
= 2
v()
La fonction lest le produit de 2 fonctions dérivables sur un intervalleI , donc la fonctionlest dérivable sur cet
intervalleI:
1 −v ' ( x)
l ' ( x )=u ' ( x ) ×
'
v(x)
+u ( x)×
'
(
(v ( x ))
2
)
' '
u ( x ) v ( x ) v (x )u( x ) u ( x ) v ( x )−v ( x)u (x)
l ' ( x )= 2
− 2
= 2
(v ( x )) ( v ( x )) ( v ( x ))
Propriétés : Dérivée de u(ax+ b)
Soit u, une fonction définie et dérivable sur I et a et b, deux réels.
f : x ⟼ u( ax+ b) est dérivable pour tout x tel que ax +b ∈ I et f ' ( x )=a u '( ax+ b)

Exemple : f ( x )= √ 2 x−3
Soit u ( x )=√ x et donc f ( x )=u ( 2 x−3 )
f est dérivable lorsque 2 x−3>0 ⟺ x> 3/2 donc f est dérivable sur ]3/2 ;+∞ ¿ et f ' ( x )=2u '( 2 x−3)
1
u' ( 2 x−3 )=
2 √ 2 x −3
' 2 1
Donc f ( x )= =
2 √2 x−3 √2 x−3

VII La fonction Valeur absolue

Définition : Si x ≥ 0 alors f ( x)=x


Si x <0 alors f ( x )=−x
on la note: f ( x)=|x|

Propriétés :
 ∀ x ∈ R ,|x|≥ 0 et|−x|=|x|
 |x|=0 ⇔ x=0
 ∀ x ∈ R , √ x 2=|x|

 |x|=| y|❑ x= y ou x=− y
 |x|+| y|≥|x + y|
dem :
1) ∀ x ∈ R ,|x|≥ 0 et |−x|=|x|
1er cas :x ≥ 0 donc |x|=x donc|x|≥ 0 et |−x|=x=|x|
2ème cas :x ≤ 0 donc |x|=−x et−x ≥ 0 donc |x|≥ 0 et |−x|=−x=| x|

2) |x|=0 ⇔ x=0
Si x ≥ 0 alors|x|=x∨|x|=0 donc x=0
Si x <0 alors|x|=−x ∨|x|=0 donc x=0 impossible carx <0
On a démontré :|x|=0 ⇒ x=0
La réciproque : Six=0 alors|x|=¿ |0|=0

3) ∀ x ∈ R , √ x 2=|x|
Si x ≥ 0 alors √ x 2=x=|x|
Si x <0 alors √ x2=−x=|x|


4) |x|=| y|❑ x= y ou x=− y
si |x|=| y|:
1er cas x ≥ 0 et y ≥ 0 |x|= x ; | y|= yet donc x = y
2ème cas x ≥ 0 et y ≤ 0 |x|= x ; | y|=− yet donc x = -y
3ème cas x ≤ 0 et y ≤ 0 |x|=−x ; | y|=− yet donc x = y
4ème cas x ≤ 0 et y ≥ 0 |x|=−x ; | y|= yet donc x = -y
dans tous les cas, x = y ou x = -y
réciproque :
si x= y alors |x|=| y|
si x=− y alors x et y sont opposés, l ' un est positif ,l ' autre négatif ,
si x ≥ 0 alors |x|= x et y ≤ 0, | y|=− y=x=|x|
si x ≤ 0 alors |x|=−x et y ≥ 0, | y|= y=−x=|x|

c. Sens de variation et représentation graphique:


Propriété :
La fonction valeur absolue est décroissante sur R- et croissante sur R+

dem :
Sur R- c'est la fonction affine f (x)=−x de coefficient directeur -1,
négatif donc elle est décroissante sur R-
Sur R+ c'est la fonction affine f (x)= x de coefficient directeur 1,
positif donc elle est croissante sur R+

Propriétés : Lien avec les distances


On considère la droite des réels munie du repère (O ; I).
 Si M est un point d’abscisse x, alors OM = |x|.
 Si A et B sont deux points d’abscisses respectives a et b, alors AB = |a − b| = |b − a|.
dem :
f ( 0+h )−f ( 0 ) |h|
T 0 (h)= =
h h
h −h
T 0 ( h )= =1 si h> 0 et T 0 ( h )= =−1 si h< 0
h h
donc hlim
⟶0
T 0 (h) n’existe pas et donc la fonction x ⟼|x| n’est pas dérivable en 0.

Vous aimerez peut-être aussi