Vous êtes sur la page 1sur 2

FICHE DE REVISION N°1 : LE CONTE- LA FABLE

Les caractéristiques du conte :

 Le conte merveilleux se situe hors du temps. Les formules traditionnelles " Il était
une fois… ", " Au temps jadis… ", placent le conte dans un passé imprécis, aux
contours mal définis, hors du temps vécu, du temps historique.

 Les lieux du conte sont imaginaires et leur description est imprécise. Ils sont
souvent symbolisés par des châteaux, la forêt.

 Le héros est le personnage dominant du conte qui met en scène un héros enfant ou
adolescent soumis à des épreuves, qui sont les véritables nœuds de l’intrigue. Ses
aventures constituent le cœur même du récit. Il est placé au centre d’une situation
familiale complexe : bien souvent, le conte règle une affaire de famille. A
l’exception des « contes d’avertissement »

 Dans un conte, les personnages ont rarement un nom ; ils sont plutôt désignés par
un surnom caractérisant un trait physique (le Petit Poucet, Barbe Bleue), un
accessoire (Cendrillon) ou un vêtement (Peau d'Âne, Le Petit Chaperon Rouge, Le
Chat Botté). Parfois, ils sont désignés par leur fonction sociale (le roi, la princesse,
la reine, le prince, le marquis, le pêcheur...) ou bien par leur situation familiale (la
veuve, l'orphelin...)

 Le registre du merveilleux est employé, et tout est possible : les animaux parlent,
fées, dragons…Le héros prend appui sur des moyens magiques, surnaturels pour
vaincre (botte de 7 lieux, …)

 Le récit est cadré sur le même modèle de schéma narratif.

 Le dénouement est presque toujours heureux, suivit d’une morale qui donne une
leçon de vie au lecteur.

Le conte a 3 missions :

 Le divertissement : Le conte fait entrer le lecteur dans un univers merveilleux.


Dans ces récits, rien n’est impossible. Ses personnages pittoresques, ses lieux
imaginaires, les épreuves, les héros doivent divertir, amuser et permettre de
s’évader du quotidien banal.
 L’avertissement : le conte sert à mettre en garde contre les dangers de la vie. Il
explique les beautés mais aussi les horreurs du monde. Il présente les interdits
sociaux afin de protéger le plus faible.

 Le réconfort : Le conte offre une vision émerveillée du monde. Le héros, même


s’il est fragile, parvient à surmonter les difficultés, il se construit même à travers
elles. Il sort des épreuves réconforté. Le conte apprend au lecteur que lui aussi
peut surmonter se problèmes.

La fable :

 Une fable est une histoire imaginaire généralement en vers dont le but est
d’illustrer une morale. Héritée de l’Antiquité, la fable a souvent pour héros des
animaux, chargés alors de représenter les hommes (Fables de La Fontaine, par
exemple). L’auteur d’une fable est un fabuliste.

- Un récit vivant ;
- Des personnages : hommes, animaux, végétaux, objets ;
- Des descriptions pittoresques ;
- Des dialogues ;
- Un précepte/une morale que l’on peut retenir (→ visée didactique).

e
Au XVII siècle, il s’agit d’éviter la censure : les animaux, eux, peuvent critiquer et être
critiqués ;
La nécessité de la transposition dans l’art : le lecteur saisit mieux ce qui est dit et ne se
sent pas de prime abord concerné par la moralité.

Vous aimerez peut-être aussi