Vous êtes sur la page 1sur 183

1

Banque Centrale de Mauritanie


Direction Contrôle des Banques
Nouakchott, le 14 Juillet 1988

Lettre Circulaire N°007/GR/88


Relative aux nouvelles procédures comptables et
aux modifications apportées à l'établissement des
situations mensuelles.

Messieurs,

J'ai l'honneur de vous transmettre, ci-joint, une copie du Plan Comptable Bancaire dans sa
version définitive.

La mise en application de ce nouveau Plan devra être effectuée à compter du 2 Janvier 1989 ;
un Arrêté du Ministère des Finances en fixera la date

Il est, par conséquent, souhaitable de prendre, dés à présent toutes les dispositions utiles à cet
effet afin d'adapter la comptabilité de votre établissement au nouveau Plan Comptable .

Vous êtes invités, par ailleurs, à transmettre la situation mensuelle .de vos comptes selon le
modèle type figurant (cf. annexes Pages 168 à 177 ) à partir de la situation arrêtée au 31
Juillet 1988.

Il conviendra en conséquence de mettre au point un tableau de concordance de vos comptes et


ceux de la nouvelle situation mensuelle. Un travail d'approche a été déjà entrepris par l'Expert
chargé de la confection du Plan Comptable avec les responsables de vos services lors de son
séjour à Nouakchott.

J 'attache une grande importance à ce que cette nouvelle situation reflète correctement
l'évolution de vos comptes notamment en matière de crédit (Code 125 à 130), de créances
restructurées ayant fait l'objet d'un protocole d'accord (Code 132), de créances immobilisées
dont le recouvrement est assuré mais le règlement retardé pour des causes multiples (Code
133) et de créances douteuses ou litigieuses nettes des provisions et intérêts réservés.

Les sous-comptes "Dispositions Cessions" et "Dispositions Prélèvements" ne doivent


comporter que les "rapatriements" ou "transferts à exécuter" en instance à 1a Banque Centrale
de manière à ce que les "Comptes Correspondants Etrangers" laissent apparaître le solde réel
de vos comptes à l'étranger ce qui vous permettra, d'effectuer plus facilement vos états de
rapprochement et d'en surveiller l'apurement.

La mise en vigueur de ce Plan Comptable constitue un des éléments essentiels de l'effort


d'assainissement du Système Bancaire National.

Les services de la Banque Centrale sont à votre disposition pour tout renseignement utile à ce
sujet.

LE GOUVERNEUR
AHMED OULD ZEIN -
2

BCM

Plan Comptable
Bancaire

1988
1

PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE BANCAIRE

ET DES DOCUMENTS REGLEMENTAIRES

Les banques et établissements financiers exerçant 1eur activité sur le territoire de la


République Islamique de Mauritanie sont tenus d'aménager leurs systèmes comptables selon
les dispositions du plan comptable bancaire et les directives particulières édictées par la
Banque Centrale de Mauritanie.

L'organisation des comptabilités -générale et auxiliaire- des institutions financières assujetties


doit permettre l'identification et l'enregistrement des opérations dans les comptes principaux
ou divisionnaires et les sous-comptes prévus dans le plan comptable bancaire ainsi que
l'établissement, dans des conditions rigoureuses, des documents périodiques réglementaires.

Le plan comptable bancaire comprend :


• des dispositions générales exposées ci-après ;
• un cadre comptable énumérant la liste des comptes répartis en neuf classes ;
• des fiches générales traitant de chacune des classes et des fiches individuelles concernant
soit des comptes principaux ou des comptes divisionnaires soit des groupes homogènes de
comptes;
• les modèles de situations et d'états comptables périodiques que les assujettis sont tenus de
faire parvenir à la Banque Centrale de Mauritanie ;
• des dispositions spécifiques, relatives à l'enregistrement comptable des opérations en
devises.

Le cadre comptable est divisé en neuf classes, numérotées de l à 9.

Chaque classe est elle-même divisée en neuf comptes principaux (comptes à deux chiffres)
dont l'emploi est obligatoire.

Les comptes principaux sont subdivisés en comptes divisionnaires (comptes à trois chiffres)
ou en sous-comptes (comptes à plus de trois chiffres) qui contiennent toutes les informations
détaillées dont la Banque Centrale de Mauritanie est habilitée à demander la communication.

L'emploi des comptes divisionnaires et des sous-comptes est recommandée, mais non
obligatoire.

Le système d'identification est basé sur une codification décimale. Chacun des comptes
principaux ou divisionnaires, affecté d'un code numérique, est en outre subdivisé en fonction
des critères suivants :

- monnaie du compte: "ouguiyas", "devises" ;


- qualité de "résidents" ou de "non-résidents". soit des débiteurs ou des créanciers, soit du
compte lui-même ;
- le cas échéant, existence d'un lien de dépendance ou d'intérêt entre une personne physique
ou morale et la banque, conférant la qualité "d'apparentés".
2

A cette fin, chaque fiche individuelle de compte comporte un cadre divisé en cinq cases
destinées à recevoir les lettres "UM", "D", "R", "NR" et "A".

La présence simultanée des lettres "UM" et "D" indique que le compte doit être divisé en deux
sous-comptes libellés l'un en "ouguiyas", l'autre en "devises", alors que l'inscription d'un seul
de ces sigles signale que la nature du compte entraîne l'utilisation exclusive soit de la monnaie
nationale, soit des monnaies étrangères.

La présence simultanée des lettres "R" et "NR" indique que le compte doit être divisé en deux
sous-comptes "résidents" et "non-résidents", alors que l'inscription d'un seul de ces sigles
signale que la nature du compte implique la qualité exclusive de "résidents" ou de "non-
résidents".

La présence de la lettre "A" annonce les relations d'apparentés pouvant exister entre la banque
et les titulaires de comptes.

Il appartient à la banque d'identifier chacun de ces sous-comptes par l'utilisation de tout


procédé technique adéquat.

I- DISPOSITIONS GENERALES

Les dispositions générales traitent des définitions des critères "ouguiyas", "devises",
"résident", "non-résidents" et "apparentes" et de certains principes généraux d'enregistrement
comptable.

• Les notions "ouguiyas", "devises", "résidents", "non-résidents" sont définies par les textes
relatifs à la réglementation des changes .
• Le critère "apparentés" permet d'identifier les comptes ouverts :
 aux personnes physiques ou morales qui détiennent au moins 10% du capital de la
banque, directement ou indirectement ;
 aux personnes morales dont le capital est détenu, directement ou indirectement, à
hauteur de 10% au moins par la banque ;
 aux personnes morales qui, sans lien financier direct avec la banque, sont sous le
contrôle des mêmes personnes physiques ou morales que la banque;
 aux personnes physiques qui contrôlent la banque en droit ou en fait, notamment les
administrateurs exerçant un pouvoir de direction.

En tout état de cause, la Banque Centrale de Mauritanie se réserve la faculté de demander le


classement dans les comptes "apparentés" de comptes ouverts à des personnes morales ou
physiques qui n'entrent pas dans les catégories définies ci-dessus.
• Aucune compensation ne doit être opérée :
 entre les avoirs et les dettes de personnes juridiques distinctes;
 entre les avoirs et les dettes d'une même personne juridique, exprimés en monnaies
différentes ou assortis de termes distincts;
 entre un dépôt à terme et l'avance partielle et/ ou temporaire consentie sur ce dépôt.

Toutefois, les différents comptes ordinaires débiteurs et créditeurs ouverts dans la même
monnaie au nom d'un même client doivent faire l'objet de compensation pour l'établissement
des situations réglementaires destinées à la Banque Centrale de Mauritanie.
3

- Les opérations doivent être enregistrées en comptabilité le jour même où elles sont
ordonnancées. Dans le cas où elle serait dans l'impossibilité matérielle de passer à temps
toutes les écritures afférentes à un arrêté mensuel, la banque devra rétablir la vérité de sa
situation au moyen de journées comptables supplémentaires.

II- DOCUMENTS COMPTABLES

Les banques et établissements financiers qui exercent leur activité sur le territoire de
République Islamique de Mauritanie sont tenus d'adresser à la Banque Centrale de Mauritanie
des documents périodiques (mensuels et trimestriels) retraçant, en cours d'année, leur
situation active et passive et fournissant divers renseignements nécessaires soit à la
surveillance du respect de la réglementation, soit à l'information des Autorités monétaires.

Ils doivent également envoyer leurs bilan, compte de résultats et divers états annuels.

Les documents mensuels comprennent en particulier :


• la "situation mensuelle détaillée" -état A- recensant les avoirs, les dettes et les
engagements hors bilan en francs et en devises de l'établissement à l'égard des résidents et
des non-résidents ;
• la situation des "concours à l'économie" -état B- donnant le détail des crédits distribués à
la clientèle ;
• la situation des "emplois, ressources et engagements" répartis selon la durée restant à
courir jusqu'à l'échéance -état C- ;
• divers états afférents aux créances gelées, fournis selon les modalités de présentation en
vigueur;
• les états destinés à la surveillance du respect des coefficients de gestion (rapport de
liquidité, ratios de couverture et de division des risques).

Les documents trimestriels concernent notamment les états nominatifs des créances gelées,
douteuses et litigieuses et des provisions constituées en couverture.

Les documents annuels, établis à la clôture de l'exercice, comprennent :


• le bilan annuel avant et après répartition des bénéfices ;
• le bilan résumé ;
• le compte de résultats -état D- ;
• l'état de répartition des bénéfices.

Le modèle de présentation des deux premiers documents sera diffusé par voie de circulaire.

III- MODALITES D'ETABLISSEMENT

• Les documents énoncés ci -dessus doivent être communiqués à la Banque Centrale de


Mauritanie revêtus de la signature du ou des dirigeants responsables ou de personnes
régulièrement accrédités à cet effet. La signature doit être accompagné de l'indication du
nom et de la fonction exercée dans l'établissement par son auteur.
4

Chaque banque remet à la Banque Centrale de Mauritanie une carte comportant les nom,
qualité et spécimen de signature des personnes habilitées à certifier les documents qui lui sont
destinés. Toute modification à la liste des signatures accréditées donne lieu à l'établissement
et à la remise d'une nouvelle carte.

• Les documents prévus par le présent règlement sont arrêtés en milliers d'ouguiyas.
Ils sont établis en monnaie nationale après conversion, le cas échéant, des sommes exprimées
en monnaies étrangères.

• Les documents périodiques sont arrêtés au soir du dernier jour du mois ou du trimestre.
Les documents annuels sont arrêtés le 31 Décembre, date de clôture de l'exercice social.

IV- MODALITES D'ENVOI

Les modalités d'envoi des documents (date limite de remise, nombre d'exemplaires, ...) sont
fixées par voie de circulaires.
5

Cadre Comptable

COMPTES DE BILAN
CLASSE 1 CLASSE 2 CLASSE 3 CLASSE 4 CLASSE 5
Comptes de trésorerie et Comptes d'opérations avec la Autres Comptes financiers Comptes de valeurs Comptes de capitaux
d'opérations bancaires clientèle immobilisées permanents
10 Caisse 20 Crédits à la clientèle 30 Chèques à recouvrer 40 Titres de Participation et de 50 Subventions et fonds affectés
filiales
11 Institut d'émission, Trésor 21 Comptes de la clientèle 31 Comptes d'encaissement 51 Actionnaires ou associés
Public, CCP 41 Créances et autres emplois
22 Créances restructurées 32 Débiteurs et créditeurs divers immobilisés 52 Provisions pour risques et
12 Etablissement de crédit et changes
intermédiaires financiers 23 Créances immobilisées 33… 42 Immobilisations corporelles
53 Emprunts obligataires
13 Valeurs reçues en pension au 24 Créances douteuses ou 34 Succursales et agences 43 Immobilisations en cours
jour le jour litigieuses locales 54 Autres ressources
44 … permanentes
14 Valeurs reçues en pension à 25 … 35 Comptes de régularisation
terme ou achetées ferme 45 Opérations de crédit-Bail 55 Plus-values et provisions
26 Bons de caisse 36 Opérations sur titre réglementées
15 Valeurs données en pension au 46 Opérations de location simple
jour le jour 27 …. 37 …. 56 Résultat net en attente
47 Frais et valeurs incorporelles d'affectation
16 Valeurs données en pension à 28 …. 38 Titres de placement immobilisés
terme ou vendues ferme 57 Report à nouveau
29 Provisions pour dépréciation 39 Provisions pour dépréciation 48 Amortissements des
17 …. des comptes de la clientèle des autres comptes financiers immobilisations 58 Réserves

18 … 49 Provisions pour dépréciation 59 Capital


des immobilisations
19 Provisions pour dépréciation des
comptes d'intermédiaire
financiers
6

Cadre Comptable (suite)

COMPTES DE RESULTATS
CLASSE 6 CLASSE 7 CLASSE 8 CLASSE 9
Comptes de charges Comptes de produits Comptes de résultats Comptes de hors-bilan
60 Charges d'exploitation bancaire 70 Produits d'exploitation bancaire 80… 90 Engagements donnés en faveur ou
d'ordre d'intermédiaires financiers
61 … 71 Produits accessoires 81…
91 Engagements reçus d'ordre
62 Charges externes liées à 72 … 82 Résultats d'exploitation d'intermédiaires financiers
l'investissement
73… 83… 92 Engagements donnés en faveur ou
63 Charges externes liées à l'activité d'ordre de la clientèle
74 Produits et profits divers 84 Résultats de cession d'éléments de
64 Charges et pertes diverses l'actif immobilisé 93…
75…
65 Frais de personnel 85 Résultat net avant impôt 94…
76 Subventions d'exploitation et
66 Impôts, taxes et versements assimilés subventions d'équilibre 86 Impôt sur résultat 95…

67 … 77… 87 Résultat net de période 96 Engagements reçus de l'Etat ou


d'organismes public
68 Dotations aux comptes 78 Reprises sur amortissements et 88…
d'amortissements et de provisions provisions 97 Engagements divers
99…
69 … 79 Frais à immobiliser ou à transférer 98 Valeurs et objets en dépôt

99…
7

CLASSE 1

COMPTES DE TRESORERIE ET D'OPERATIONS INTERBANCAIRES

• 10 CAISSE
• 100 Billets et monnaies
• 101 Avoirs en or
• 102 Valeurs non payées à présentation
• 103 Valeurs chez l'huissier
• 108 Divers

• 11 INSTITUT D'EMISSION, TRESOR PUBLIC, COMPTES COURANTS POSTAUX


• 110 Institut d'émission
• 1100 Comptes ordinaires
• 1101 Comptes à terme
• 111 Trésor Public
• 112 Comptes courants postaux

• 12 ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET INTERMEDIAIRES FINANCIERS


• 120 Comptes ordinaires (débiteurs ou créditeurs)
• 121 Prêts au jour le jour
• 122 Comptes et prêts à terme
• 126 Emprunts au jour le jour
• 127 Comptes et emprunts à terme
• 128 Créances immobilisées, douteuses, intransférables.

• 13 VALEURS RECUES EN PENSION AU JOUR LE JOUR


• 130 Créances commerciales
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 131 Autres crédits à court terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 132 Crédits à moyen terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 133 Crédits à long terme non mobilisables à l'institut d'émission
• 135 Bons du Trésor et valeurs assimilées

• 14 VALEURS RECUESEN PENSION A TERME OU ACHETEES FERME


• 140 Créances commerciales
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 141 Autres crédits à court terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
8

• 142 Crédits à moyen terme


mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 143 Crédits à long terme non mobilisables à l'institut d'émission
• 145 Bons du Trésor et valeurs assimilées

• 15 VALEURS DONNEES EN PENSION AU JOUR LE JOUR


• 150 Créances commerciales
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 151 Autres crédits à court terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 152 Crédits à moyen terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 153 Crédits à long terme non mobilisables à l'institut d'émission
• 155 Bons du Trésor et valeurs assimilées

16 VALEURS DONNEES EN PENSION A TERME OU VENDUES FERME


• 160 Créances commerciales
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 161 Autres crédits à court terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 162 Crédits à moyen terme
mobilisables à l'institut d'émission
non mobilisables à l'institut d'émission
• 163 Crédits à long terme non mobilisables à l'institut d'émission
• 165 Bons du Trésor et valeurs assimilées

• 19 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPIES D'INTERMEDIAIRES


FINANCIERS
9

CLASSE 2

COMPTES D'OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

• 20 CREDITS A LA CLIENTELE
• 200 Créances commerciales
• 2000 Effets commerciaux sur la Mauritanie
• 2001 Effets commerciaux sur l'étranger
• 201 Autres crédits à court terme
• 2010 Crédits d'équipement
• 2011 Crédits à l'habitat
• 2012 Crédits de trésorerie
• 20120 Marchés publics
• 20121 Crédits de campagne
• 20122 Avances sur marchandises
• 20123 Crédits à l'importation
• 20128 Autres crédits de trésorerie
• 2013 Crédits-relais
• 2018 Crédits à court terme divers
• 20180 Prêts personnels
• 20181 Avances sur comptes à terme et bons de caisse
• 202 Crédits à moyen terme
• 2020 Crédits d'équipement
• 2021 Crédits à l'habitat
• 2028 Autres crédits à moyen terme
• 203 Crédits à long terme
• 2030 Crédits d'équipement
• 2031 Crédits à l'habitat
• 2038 Autres crédits à long terme
• 205 Valeurs non imputées

• 21 COMPTES DE LA CLIENTELE
• 210 Comptes ordinaires (débiteurs ou créditeurs)
• 211 Dépôts de garantie
• 215 Comptes créditeurs à terme
• 216 Comptes d'épargne à régime spécial
• 2160 Comptes sur livrets
• 218 Autres sommes dues à la clientèle

• 22 CREANCES RESTRUCTUREES

• 23 CREANCES IMMOBILISEES

• 24 CREANCES DOUTEUSES OU LITIGIEUSES

• 26 BONS DE CAISSE
• 29 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES DE LA CLIENTELE
10

CLASSE 3

AUTRES COMPTES FINANCIERS

• 30 CHEQUES A RECOUVRER
• 300 Chèques reçus des correspondants
• 301 Chèques reçus de la clientèle
• 3010 Chèques escomptés ou à crédit immédiat
• 3011 Chèques à l'encaissement non disponibles

• 31 COMPTES D'ENCAISSEMENT
• 310 Effets en recouvrement reçus des correspondants
• 311 Effets à l'encaissement reçus de la clientèle
• 3110 Effets à crédit immédiat
• 3111 Effets à l'encaissement non disponibles
• 315 Comptes de correspondants exigibles après encaissement
• 316 Comptes de la clientèle exigibles après encaissement

• 32 DEBITEURS ET CREDITEURS DIVERS


• 320 Fournisseurs
• 322 Personnel
• 323 Etat et autres collectivités publiques
• 324 Sécurité sociale et autres organismes sociaux
• 325 Actionnaires
• 326 Autres tiers

• 34 SUCCURSALES ET AGENCES LOCALES

• 35 COMPTES DE REGULARISATION
• 350 Charges payées ou comptabilisées d'avance
• 351 Produits à recevoir
• 354 Charges à payer
• 355 Produits perçus d'avance
• 358 Ecart de conversion devises
• 359 Divers

• 36 OPERATIONS SUR TITRES


• 361 Opérations de placement
• 363 Agents de change et assimilés
• 365 Comptes de clients
• 366 Divers
11

• 38 TITRES DE PLACEMENT
• 380 Actions
• 381 Autres titres conférant un droit de propriété
• 383 Obligations
• 384 Bons du Trésor
• 385 Autres titres conférant un droit de créance
• 388 Obligations émises par la banque rachetées par anticipation
• 389 Versements restant à effectuer sur titres de placement non libérés

• 39 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES AUTRES COMPTES FINANCIERS


• 392 Provisions pour dépréciation des comptes de débiteurs divers
• 398 provisions pour dépréciation des titres de placement
12

CLASSE 4

COMPTES DE VALEURS IMMOBILISEES

• 40 TITRES DE PARTICIPATION ET DE FILIALES


• 400 Titres de participation
• 401 Titres de filiales
• 409 Versements restant à effectuer sur titres de participation et de filiales non
libérés

• 41 CREANCES ET AUTRES EMPLOIS IMMOBILISES


• 415 Prêts participatifs
• 4150 Prêts participatifs consentis en faveur d'institutions financières
• 4151 Prêts participatifs accordés à des agents économiques non financiers

• 42 IMMOBILISATIONS CORPORELLES
• 420 Immobilisations d'exploitation
• 4200 Terrains
• 4201 Agencements et aménagements des terrains
• 4202 Constructions
• 4204 Matériel d'exploitation
• 4205 Matériel de transport
• 4206 Matériel de bureau et informatique
• 4208 Autres immobilisations corporelles
• 421 Immobilisations hors exploitation
• 4210 Terrains
• 4211 Agencements et aménagements des terrains
• 4212 Constructions
• 4214 Matériel d'exploitation
• 4215 Matériel de transport
• 4216 Matériel de bureau et informatique
• 4218 Autres immobilisations corporelles

• 43 IMMOBILISATIONS EN COURS
• 432 Avances et acomptes versés sur immobilisations corporelles
• 437 Avances et acomptes versés sur immobilisations incorporelles

• 45 OPERATIONS DE CREDIT-BAIL
• 452 Immobilisations en location
• 453 Immobilisations en cours
• 454 Immobilisations non louées après résiliation

• 46 OPERATIONS DE LOCATION SIMPLE


• 462 Immobilisations
13

• 47 FRAIS ET VALEURS INCORPORELLES IMMOBILISES


• 470 Frais immobilisés
• 4700 Frais d'établissement
• 4701 Frais relatifs au pacte social
• 4703 Frais d'émission des emprunts
• 4704 Frais d'acquisition des immobilisations
• 4705 Frais exceptionnels à étaler sur plusieurs exercices
• 4708 Primes d'émission et de remboursement des obligations non amorties
• 475 Valeurs incorporelles immobilisées
• 4750 Brevets, licences, procédés, modèles, marques, dessins
• 4751 Droit au bail
• 4752 Fonds commercial
• 4758 Autres immobilisations incorporelles

• 48 AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS


• 482 Amortissements des immobilisations corporelles
• 485 Amortissements des immobilisations données en crédit-bail
• 486 Amortissements des immobilisations données en location simple
• 487 Amortissements des frais et valeurs incorporelles immobilisés

49 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS


• 490 Provisions pour dépréciation des titres de participation et de filiales
• 4915 Provisions pour dépréciation des prêts participatifs
• 492 Provisions pour dépréciation des immobilisations corporelles
• 493 Provisions pour dépréciation des immobilisations en cours
• 4975 Provisions pour dépréciation des valeurs incorporelles immobilisées
• 495 Provisions pour dépréciation des immobilisations données en crédit-bail
14

CLASSE 5

COMPTES DE CAPITAUX PERMANENTS

• 50 SUBVENTIONS ET FONDS AFFECTES


• 500 Subventions d'équipement
• 505 Fonds affectés des banques de développement

• 51 ACTIONNAIRES OU ASSOCIES
• 510 Associés, capital souscrit non appelé
• 511 Associés, capital souscrit et appelé mais non versé

• 52 PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES


• 520 Provisions pour risques
• 527 Provisions pour charges à répartir sur plusieurs exercices
• 528 Provisions constituées en ouguiyas en couverture de créances douteuses ou
litigieuses en devises sur les institutions financières ou la clientèle

• 53 EMPRUNTS OBLIGATAIRES
• 530 Emprunts obligataires

• 54 AUTRES RESSOURCES PERMANENTES


• 545 Emprunts participatifs
• 5450 Emprunts participatifs contractés auprès d'institutions financières
• 5451 Emprunts participatifs contractés auprès d'agents économiques non
financiers
• 548 Ressources à moyen et long terme des banques de développement

• 55 PLUS-VALUES ET PROVISIONS REGLEMENTEES


• 550 Plus-values à réinvestir
• 551 Ecarts de réévaluation
• 552 Provisions réglementées

• 56 RESULTAT NET EN ATTENTE D'AFFECTATION


• 560 Résultat net (solde créditeur)
• 569 Résultat net (solde débiteur)

• 57 REPORT A NOUVEAU
• 570 Report à nouveau (solde créditeur)
• 579 Report à nouveau (solde débiteur)

• 58 RESERVES
• 580 Réserve légale
• 583 Réserves statutaires ou contractuelles
• 584 Réserves réglementées
• 585 Réserves libres
• 586 Autres réserves
15

• 59 CAPITAL
• 590 Capital social
• 5901 Capital souscrit non appelé
• 5902 Capital souscrit appelé non versé
• 5903 Capital souscrit appelé versé
• 594 Primes liées au capital social
• 5941 Primes d'émission
• 5942 Primes de fusion
• 5943 Primes d'apport
• 5944 Autres primes
16

CLASSE 6

COMPTES DE CHARGES

• 60 CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE


• 601 Charges sur opérations de trésorerie et opérations interbancaires
• 6011 Institut d'émission, Trésor Public, comptes courants postaux
 60111 Comptes ordinaires
 60112 Emprunts et comptes à terme
 6012 Institutions financières
 60121 Comptes ordinaires
 60122 Emprunts et comptes à terme
 6016 Valeurs données en pension ou vendues ferme
 60161 Institut d'émission
 60162 Autres intermédiaires financiers
 6018 Bons du Trésor et valeurs assimilées
 60181 Institut d'émission
 60182 Autres intermédiaires financiers
 6019 Commissions
 602 Charges sur opérations avec la clientèle
 6021 Comptes de la clientèle
 60210 Comptes ordinaires créditeurs
 60215 Comptes créditeurs à terme
 60216 Comptes d'épargne
 6026 Bons de caisse
 603 Charges sur opérations de crédit-bai1
 6031 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations
 60311 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations en
location
 60312 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations
non louées après résiliation
 6032 Dotations aux comptes de provisions
 6033 Dépréciations constatées sur immobilisations
 604 Intérêts sur emprunts obligataires
 605 Intérêts sur autres ressources permanentes
 6055 Intérêts sur emprunts participatifs
 6058 Intérêts sur ressources à moyen et long terme des banques de
développement
 606 Autres charges d'exploitation bancaire
 6062 Frais sur chèques et effets
 6064 Opérations sur titres
 6065 Opérations de change et d'arbitrage
 6066 Engagements par signature
 6067 Divers
17

• 62 CHARGES EXTERNES LIEES A L'INVESTISSEMENT


• 620 Locations et charges locatives diverses
 6200 Locations mobilières et immobilières. Charges de copropriété
 6202 Redevances de crédit-bail
 621 Travaux d'entretien et de réparation
 623 Primes d'assurance
 6230 Multirisque (incendie, vol, responsabilité civile,... )
 6234 Assurances transport
 6238 Autres risques
 625 Documentation générale et technique
 626 Frais de colloques, séminaires, conférences

• 63 CHARGES EXTERNES LIEES A L'ACTIVITE


• 630 Transports
• 6305 Transports collectifs du personnel
• 6308 Autres frais de transport
• 631 Déplacements, missions, réceptions
• 6310 Voyages et déplacements
• 6315 Missions
• 6317 Réceptions
• 632 Frais postaux et de télécommunications
• 633 Rémunérations d'intermédiaires et honoraires
• 6330 Personnel intérimaire
• 6331 Honoraires
• 6332 Frais d'actes et de contentieux
• 6333 Divers
• 634 Publicité et propagande
• 635 Achats d'approvisionnements non stockés
• 637 Quote-part des frais du siège à 1’étranger
• 638 Charges diverses

• 64 CHARGES ET PERTES DIVERSES


• 643 Jetons de présence
• 644 Dons, pourboires et subventions accordées
• (0) 645 Créances irrécouvrables non couvertes par des provisions
• 6451 Créances irrécouvrables sur les intermédiaires financiers non
couvertes par des provisions
• 6452 Créances irrécouvrables sur la clientèle non couvertes par des
provisions
• (0) 646 Créances irrécouvrables couvertes par des provisions
• 6461 Créances irrécouvrables sur les intermédiaires financiers couvertes
par des provisions
• 6462 Créances irrécouvrables sur la clientèle couvertes par des provisions
• (0) 647 Amendes pénales
• (0) 648 Autres charges et pertes exceptionnelles
18

• 65 FRAIS DE PERSONNEL
• 650 Rémunérations du personnel
• 6500 Salaires, appointements
• 6501 Main-d'œuvre occasionnelle
• 6503 Heures supplémentaires
• 6505 Congés payés
• 6506 Primes et gratifications
• 6507 Indemnités de préavis et de licenciement
• 6508 Indemnités et avantages divers en espèces
• 652 Charges sociales et de prévoyance
• 6520 Cotisations de sécurité sociale
• 6525 Cotisations aux mutuelles
• 6526 Cotisations aux caisses de retraite
• 6527 Prestations directes -familiales
• 655 Autres charges sociales
• 6550 Versements aux œuvres sociales
• 6551 Médecine du travail
• 6552 Soins médicaux et pharmacie
• 6558 Prestations diverses fournies au personnel
• 656 Frais de recyclage et de formation professionnelle
• (0) 657 Avantages en nature

• 66 IMPOTS, TAXES ET VERSEMENTS ASSIMILES


• 660 Impôts directs et taxes assimilées
• 6600 Impôts fonciers et taxes annexes
• 6602 Taxes sur les véhicules à moteur
• 6605 Taxe d'apprentissage
• 6606 Impôts régionaux
• 661 Taxes et impôts indirects
• 6610 Taxes sur le chiffre d'affaires
• 6618 Autres impôts indirects
• 662 Enregistrement et timbre
• 6620 Droits d'enregistrement des actes et marchés
• 6621 Droits de timbre
• 6628 Autres droits
• 664 Impôts et taxes dans le cadre d'organismes africains
• 665 Impôts et taxes dans le cadre d'organismes internationaux
• 666 Impôts et taxes exigibles à l'étranger
• (O) 667 Pénalités et amendes fiscales
19

• 68 DOTATIONS AUX COMPTES D.AMORTISSEMENTS ET DE PROVISIONS


• 680 Dotations aux comptes d'amortissements
• 685 Dotations aux comptes de provisions pour dépréciation des éléments de l'actif
• 6851 Provisions pour dépréciation des comptes d'intermédiaires financiers
• 6852 Provisions pour dépréciation des comptes de la clientèle
• 6853 Provisions pour dépréciation des comptes de tiers
• 6854 Provisions pour dépréciation du portefeuille - titres
• 6855 Provisions pour dépréciation des prêts participatifs
• 6856 Provisions pour dépréciation des immobilisations
♦ 686 Dotations aux provisions réglementées
♦ 687 Dotations aux provisions pour risques et charges
20

CLASSE 7

COMPTES DE PRODUITS

• 70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


• 701 Produits des opérations de trésorerie et opérations interbancaires
• 7011 Institut d’émission, Trésor Public, comptes courants postaux
 70111 Comptes ordinaires
 70112 Prêts et comptes à terme
 7012 Institutions financières
 70121 Comptes ordinaires
 70122 Prêts et comptes à terme
 70123 Créances immobilisées, douteuses, in transférables
 7016 Valeurs reçues en pension ou achetées ferme
 7018 Bons du Trésor et valeurs assimilées
 7019 Commissions
 702 Produits des opérations avec la clientèle
 7020 Crédits à la clientèle
 70200 Créances commerciales
 70201 Autres crédits à court terme
 70202 Crédits à moyen terme
 70203 Crédits à long terme
 7021 Comptes ordinaires débiteurs de la clientèle
 7022 Créances restructurées
 7023 Créances immobilisées
 7024 Créances douteuses ou litigieuses
 7029 Commissions
 703 Produits des opérations de crédit-bail
 7031 Loyers
 7037 Divers
 704 Produits des opérations de location simple
 7041 Loyers
 7047 Divers
 706 Produits des opérations diverses
 7062 Produits sur chèques et effets
 7064 opérations sur titres
 7065 opérations de change et d'arbitrage
 7066 Engagements par signature
 7067 Divers
 707 Revenus du portefeuille-titres
 7071 Revenus des titres de placement
 7072 Revenus des titres de participation et de filiales
 708 Produits sur prêts participatifs

• 71 PRODUITS ACCESSOIRES
• 711 Revenus des immeubles
• 712 Prestations de services
• 717 Autres produits accessoires
21

• 74 PRODUITS ET PROFITS DIVERS


• 743 Jetons de présence et rémunérations d'administrateurs
• 744 Subventions d'équipement, quote-part virée au résultat de l'exercice
• 745 Cotisations et dons reçus
• (0) 746 Rentrées des créances amorties
• (0) 747 Dégrèvements d'impôts
• (0) 748 Autres produits et profits exceptionnels

• 76 SUBVENTIONS D'EXPLOITATION ET SUBVENTIONS D'EQUILIBRE

• 78 REPRISES SUR AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS


• (0) 780 Reprises sur amortissements
• (0) 785 Reprises de provisions devenues disponibles
• (0) 7851 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes
d'intermédiaires financiers
• (0) 7852 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes de la
clientèle
• (0) 7854 Reprises de provisions pour dépréciation du portefeuil1e-titres
• (0) 7857 Reprises des autres provisions pour dépréciation
• (0) 786 Reprises de provisions utilisées
• (0) 7861 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes
d'intermédiaires financiers
• (0) 7862 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes de la
clientèle
• (0) 7864 Reprises de provisions pour dépréciation du portefeuille-titres
• (0) 7867 Reprises des autres provisions pour dépréciation

• (0)79 FRAIS A IMMOBILISER OU A TRANFERER


• (0) 791 Frais à immobiliser
• (0) 792 Frais à transférer
• (0) 7920 Charges imputables à des tiers
• (0) 7921 Frais à transférer aux comptes de cession d'éléments de l'actif
• (0) 7922 Avantages en nature
22

CLASSE 8

COMPTES DE RESULTATS

• 82 RESULTATS D’EXPLOITATION

• (0) 82 RESULTATS HORS EXPLOITATION

• 84 RESULTATS DE CESSION D'ELEMENTS DE L'ACTIF IMMOBILISE


• 840 Plus-values de cession
• 847 Moins-values de cession

• 85 RESULTAT NET AVANT IMPOT

• 86 IMPOT SUR LE RESULTAT

• 87 RESULTAT NET DE LA PERIODE


23

CLASSE 9

COMPTES DE HORS-BILAN

• 90 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE D'INTERMEDIAIRES


FINANCIERS
• 902 Accords de refinancement
• 903 Cautions, avals, endos, acceptations, autres garanties
• 9031 Engagements pour le compte de la clientèle d'intermédiaires
financiers
• 9033 Confirmations d'ouvertures de crédits documentaires
• 9035 Acceptations à payer
• 9038 Autres engagements

• 91 ENGAGEMENTS RECUS D'INTERMEDIAIRES FINANCIERS


• 912 Accords de refinancement
• 913 Cautions, avals, endos, acceptations, autres garanties
• 9131 Contre-garanties sur crédits distribués
• 9132 Contre-garanties sur prêts aux intermédiaires financiers
• 9134 Contre-garanties sur engagements par signature
• 9138 Autres engagements

• 92 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE DE LA CLIENTELE


• 921 Acceptations à payer ou engagements de payer
• 922 Ouvertures de crédits confirmés
• 9223 Ouvertures de crédits documentaires
• 9228 Autres ouvertures de crédits confirmés
• 923 Cautions, avals et autres garanties
• 9233 Garanties de remboursement de crédits distribués par d'autres
établissements
• 9238 Autres cautions, avals et garanties
 92382 Cautions fiscales
 92383 Cautions douanières
 92384 Cautions données pour le compte de titulaires de marchés
publics
 92388 Cautions et avals divers
 924 Obligations cautionnées
♦ 928 Garanties diverses

• 96 ENGAGEMENTS RECUS DE L'ETAT OU D'ORGANISMES PUBLICS

• 97 ENGAGEMENTS DIVERS
• 971 Engagements de crédit-bail
• 9711 Engagements de crédit-bail mobilier
• 9712 Engagements de crédit-bail immobilier
• 972 Valeurs affectées en garantie
• 9721 Bons du Trésor
• 9722 Autres titres
24

• 98 VALEURS ET OBJETS EN DEPOT


• 982 Valeurs déposées en garantie
• 983 Valeurs et objets en dépôt simple
• 985 Actes et documents contractuels
• 987 Autres valeurs et formules
25

CLASSE l

COMPTES DE TRESORERIE

ET D'OPERATIONs INTERBANCAIRES

1 -Les comptes de la classe 1 enregistrent :


• les espèces et les valeurs en caisse,
• les avoirs à vue auprès de l'institut d'émission, du Trésor Public et des comptes courants
postaux,
• les avoirs et les dettes à vue à l'égard des institutions financières énumérées ci-après,
• les opérations de prêts et d'emprunts réalisées avec l'institut d'émission et les institutions
financières.

Certains comptes sont ouverts dans la perspective de la création d'un marché monétaire en
Mauritanie.

2- Les institutions financières sont réparties en deux catégories :


• banques implantées en Mauritanie et correspondants étrangers ;
• établissements financiers établis en Mauritanie.

3- Les banques et établissements financiers exerçant leur activité sur le territoire de la


République Islamique de Mauritanie ont la qualité de "résidents". Les banques et
correspondants étrangers ont la qualité de "non-résidents".

4- Les comptes de la classe 1 sont répartis en "ouguiyas" et « devises » selon la monnaie dans
laquelle :
• est ouvert le compte,
• est conclu le prêt ou l'emprunt, en blanc ou contre effets,
• est libellé l'effet acheté ou vendu ferme.

5- Tous les comptes de la classe 1doivent être subdivisés en fonction du critère "apparentés",
à l'exception du compte 10 "Caisse".

6- Les opérations traitées sur le marché monétaire sont réalisées "en blanc" ou contre effets.

Les opérations "en blanc" se rapportent aux prêts et aux emprunts qui ne sont pas garantis par
des effets.

Les opérations contre effets sont effectuées selon deux techniques juridiques différentes: la
pension et l'achat ou la vente ferme.

Sous l'aspect juridique, une pension s'analyse comme une opération de vente avec clause de
rachat à terme: le préteur achète les effets à l'emprunteur qui s'engage à les lui reprendre à la
date convenue ou à l'expiration d'un délai de préavis.
26

Sur le plan pratique, une pension est une opération de prêt (valeurs reçues en pension) ou
d'emprunt (valeurs données en pension) contre effets affectés en garantie. Les effets peuvent
être livrés matériellement au prêteur ; ils sont le plus souvent mis sous dossier à son nom.
Concrètement, la pension donne lieu au départ de l'opération à l'établissement d'un bordereau
de cession -appelé "bordereau d'aval" ou "aval de trésorerie"- qui est présenté en chambre de
compensation. De la même façon, un bordereau de rétrocession est établi et présenté à
l'échéance de la pension.

Dans le cas d'un achat ou d'une vente ferme, l'emprunteur cède les effets au prêteur d'une
manière définitive et donc sans clause de rachat. L'opération revêt le caractère d'une véritable
cession de créance, réalisée entre intermédiaires financiers selon la formule de l'escompte
d'effets.

Les prêts et emprunts contre effets sont enregistrés à des comptes spécifiques: les prêts (prises
en pension ou achats ferme) sont inscrits au débit des comptes de l'actif 13 ou 14, les
emprunts (mises en pension ou ventes ferme) le sont au crédit des comptes du passif 15 ou 16.

Comme le refinancement est en général effectué au moyen de billets de mobilisation, son


inscription au passif du bilan traduit l'engagement de payer de la banque emprunteuse qui, le
plus souvent, assure la conservation et la gestion des valeurs primaires affectées en garantie,
celles-ci étant maintenues à leur compte d'origine à l'actif du bilan jusqu'à leur échéance.

En tout état de cause, qu'ils fassent l'objet d'un dessaisissement ou non, les effets primaires,
provenant du portefeuille de crédits à la clientèle de la banque, donnés en pension ou vendus
ferme demeurent inscrits au débit des comptes d'actif jusqu'à la date d'échéance figurant sur
chacun des effets. Les modalités d'application de cette règle sont exposées dans la fiche
générale de la classe 2.

De même, les effets pris en pension ou achetés ferme restent inscrits au débit des comptes 13
ou 14 lorsqu'ils sont donnés en pension ou vendus ferme. Le montant des emprunts
correspondants est inscrit au crédit des comptes 15 ou 16.

La durée d'une pension s'établit en fonction de l'échéance de l'aval de refinancement,


indépendamment de la durée des crédits mobilisés; lorsqu'une pension est assortie d'un
préavis, sa durée est égale à celle du préavis, plus un jour.

La durée d'un achat ou d'une vente ferme est fixée en fonction de l'échéance des valeurs
négociées: effets primaires ou billets de mobilisation.

Cependant, lorsque la pension, l'achat ou la vente ferme entrent dans le cadre d'un accord écrit
de refinancement, la durée de l'opération est déterminée par la durée de l'accord.

7- Lorsque plusieurs intermédiaires financiers conviennent de s'associer pour accorder un prêt


à un autre intermédiaire financier en partageant la trésorerie, le risque et les agios, chacun
d'entre eux -chef de file, participants, sous-participants- enregistre sa quote-part en trésorerie
au compte approprié de la classe 1.
27

10 CAISSE

100 Billets et monnaies

101 Avoirs en or

102 Valeurs non payées à présentation

103 Valeurs chez l'huissier

108 Divers

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

100 Billets et monnaies en ouguiyas ; contre-valeur des billets et Valeurs impayées à


monnaies étrangers l'expiration du délai de
restitution
101 Contre-valeur en ouguiyas des barres, lingots et pièces d'or cotés,
propriété de l'établissement

102 Valeurs à rejeter en chambre de compensation ou à retourner aux


correspondants lorsque le délai de restitution n'est pas écoulé

103 Valeurs remises à l'huissier pour compte de correspondants

108 Divers: timbres postaux et fiscaux, formules timbrées,

COMMENTAIRES

Les billets et monnaies en ouguiyas sont classés en "résidents" ; les billets et monnaies
étrangers en "non-résidents".

Les avoirs en or relèvent d'un classement en "devises-non-résidents"

A l'issue du délai de restitution, les valeurs conservées par la banque et qui n'ont pas été
portées au débit des comptes de la clientèle sont transférées sous le compte 205 "Valeurs non
imputées".
28

11 INSTITUT D'EMISSION, TRESOR PUBLIC, COMPTES COURANTS POSTAUX

110 Institut d'émission

1100 Comptes ordinaires

1101 Comptes à terme

111 Trésor Public

112 Comptes courants postaux

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

110 Banque Centrale de Mauritanie Valeurs prises en


pension ou achetées
111 Comptables publics ferme par la Banque
Centrale de
112 Comptes courants postaux Mauritanie

COMMENTAIRES

Il incombe à la banque d'exercer une surveillance attentive sur le fonctionnent des comptes
"nostro" ouverts chez ces institutions ainsi, d'ailleurs, que chez les correspondants locaux et
étrangers. Il lui importe en particulier de procéder à un pointage régulier des opérations
inscrites sur ces comptes.
Ce pointage consiste à effectuer un rapprochement entre les sommes figurant sur le relevé
reçu de l'intermédiaire financier qui tient le compte et celles qui sont enregistrées sur le
compte correspondant suivi dans les livres de la banque.
Les états de rapprochement dressés périodiquement (au moins une fois par mois) permettent
d'isoler les sommes non enregistrées par l'un ou l'autre des partenaires et d'en surveiller
l'apurement.
29

12 ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET INTERMEDIAIRES FINANCIERS

120 Comptes ordinaires

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

-Comptes ordinaires Opérations de prêts et


("nostro" ou "loro" ) d'emprunts réalisées:
-en blanc
-Comptes de "disposition -prélèvement" et "disposition -cession" -contre effets

-Comptes de recouvreurs

-Comptes retraçant les opérations des chambres de compensation

COMMENTAIRES

Les effets sortis par anticipation et remis pour recouvrement à la chambre de compensation ou
aux correspondants sont maintenus aux comptes d'origine jusqu'à la date d'échéance (cf. fiche
générale de la classe 2 et fiche individuelle du compte 31 "comptes d'encaissement").

L'établissement expéditeur ne peut donc débiter les comptes ordinaires des destinataires qu'à
la date d'échéance. Pour leur part, les destinataires enregistrent dès réception les valeurs en
cause au compte 310 "Effets en recouvrement reçus des correspondants".

Les transferts à l'étranger et les rapatriements de fonds de l'étranger en instance d'exécution


par la Banque Centrale de Mauritanie sont enregistrés aux sous-comptes "disposition-
prélèvement" et "disposition-cession" selon les modalités prévues par les textes
réglementaires applicables en la matière.

Les sous-comptes "disposition-prélèvement" et "disposition-cession" ressortissent à la


catégorie "devises-non-résidents".

Les chèques à payer, tirés par la banque sur ses propres caisses, sont inscrits à des sous-
comptes ordinaires créditeurs suivant les catégories d'opérations auxquelles ils se rapportent
(règlements de dépenses d'investissement ou de fonctionnement; déblocages de crédits à la
clientèle).
30

12 ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET INTERMEDIAIRES FINANCIERS

121 Prêts au jour le jour

122 Comptes et prêts à terme

126 Emprunts au jour le jour

127 Comptes et emprunts à terme

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

-121-126 Opérations de prêts ou d'emprunts conclues en vertu d'une


convention expresse pour une durée au plus égale à un jour ouvrable.

122-127 Opérations de prêts ou d'emprunts conclues pour une durée


supérieure à un jour ouvrable

COMMENTAIRES

Les comptes 121, 122, 126 et 127 recensent les opérations de prêts et d'emprunts conclues "en
blanc", c'est-à-dire non garanties par des effets livrés au prêteur ou mis sous dossier à son
nom.

Les comptes 122 et 127 sont ventilés en fonction de leur durée initiale de la manière suivante:
-opérations dont la durée initiale est inférieure ou égale à 3 mois,
-opérations dont la durée initiale est supérieure à 3 mois et inférieure ou égale à 6 mois,
-opérations dont la durée initiale est supérieure à 6 mois et inférieure ou égale à 1 an,
-opérations dont la durée initiale est supérieure à 1 an et inférieure ou égale à 2 ans,
-opérations dont la durée initiale est supérieure à 2 ans.
31

12 ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET INTERMEDIAIRES FINANCIERS

128 Créances immobilisées, douteuses, intransférables

19 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES D'INTERMEDIAIRES


FINANCIERS

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

128 Créances de toute nature sur les intermédiaires financiers


-dont l'apurement est retardé mais non compromis,
-qui présentent un risque de non recouvrement ou un caractère
contentieux ou qui donnent lieu à un recouvrement litigieux
-dont le rapatriement ne peut être effectué en raison de décisions
émanant d'autorités étrangères.

19 Provisions constituées en couverture de ces créances en capital et Provisions constituées


agios. en ouguiyas en
couverture de
créances en devises

COMMENTAIRES

Seules les provisions constituées dans la même monnaie que les créances auxquelles elles
s'appliquent figurent au compte 19.
Les provisions constituées en ouguiyas en couverture de créances en devises sont logées au
compte du passif 52 "provisions pour risques et charges".

La répartition entre "Résidents" et "non-résidents" est effectuée en fonction de la qualité du


débiteur.
32

13 VALEURS RECUES EN PENSION AU JOUR LE JOUR

15 VALEURS DONNEES EN PENSION AU JOUR LE JOUR

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

13 Valeurs prises en pension pour une durée au plus égale à un jour


ouvrable, qu'elles soient nourries ou redonnées en pension

15 Valeurs précédemment prises en pension, achetées ferme ou


provenant du portefeuille de crédits à la clientèle de la banque,
données en pension pour une durée au plus égale à un jour ouvrable.

COMMENTAIRES

Une pension est une opération de prêt (valeurs reçues en pension) ou d'emprunt (valeurs
données en pension) contre effets affectés en garantie.
Les effets peuvent être livrés matériellement au prêteur ; ils sont le plus souvent mis sous
dossier à son nom.

Les comptes 13 et 15 enregistrent les opérations de pension effectuées pour une durée d'un
jour ouvrable avec l'institut d'émission ou les institutions financières.

Ils sont subdivisés en fonction de la nature des crédits refinancés dont les fiches individuelles
de la classe 2 donnent le détail et la définition.
Le classement est opéré soit d'après la nature des effets reçus par le prêteur (effets primaires
ou billets de mobilisation représentatifs de crédits déterminés) soit d'après les indications
portées par l'emprunteur sur le bordereau d'aval.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" s'effectue selon la qualité de l'emprunteur


ou du prêteur.
33

14 VALEURS RECUES EN PENSION A TERME OU ACHETEES FERME

16 VALEURS DONNEES EN PENSION A TERME OU VENDUES FERME

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

14 Valeurs prises en pension pour une durée supérieure à un jour Billets ou effets
ouvrable, qu'elles soient nourries ou redonnées en pension ; effets achetés ferme à la
achetés ferme, qu'ils soient nourris, donnés en pension ou vendus clientèle (enregistrés
ferme. aux comptes de la
classe 2).
16 Valeurs précédemment prises en pension, achetées ferme ou
provenant du portefeuille de crédits à la clientèle de la banque,
données en pension pour une durée supérieure à un jour ouvrable;
effets précédemment achetés ferme ou provenant du portefeuille de
crédits à la clientèle de la banque, vendus ferme.

COMMENTAIRES

Alors que la mise en pension s'analyse comme une opération de vente avec clause de rachat à
terme, les achats ferme ou ventes ferme constituent de véritables cessions de créances entre
intermédiaires financiers, réalisées selon la technique de l'escompte d'effets.

Les comptes 14 et 16 enregistrent les opérations de pension à plus d'un jour ouvrable, d'achat
et de vente ferme effectuées avec l'institut d'émission ou les institutions financières.

Ils sont subdivisés en fonction de la nature des crédits refinancés.

La qualité de l'emprunteur ou du prêteur détermine la répartition entre "résidents" et "non-


résidents"
34

CLASSE 2

COMPTES D'OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE

Les comptes de la classe 2 recensent l'ensemble des crédits distribués aux agents économiques
non financiers et l'ensemble des dépôts effectués par ces mêmes agents.

1. Les agents économiques non financiers sont répartis en cinq catégories: établissements
publics à caractère administratif ou professionnel, établissements publics et semi-publics
à caractère industriel, commercial ou agricole, entreprises du secteur privé, particuliers et
divers.

10- Etablissements publics à caractère administratif ou professionnel

Sont dénommés établissements publics les personnes morales de droit public, spécialisées,
chargées d'assurer le fonctionnement d'un service public, dotées d'un patrimoine propre et de
l'autonomie financière et ne bénéficiant d'aucune participation privée.

Les établissements publics à caractère administratif sont les établissements publics dont
l'activité, le mode de gestion et les relations avec les tiers sont analogues à ceux des services
publics non personnalisés.

Les établissements publics à caractère professionnel sont chargés de la représentation et de


l'organisation d'une I profession ou d'un groupe de professions.

Le contenu de cette catégorie est donné à titre indicatif dans la liste 1 ci-jointe.

11- Etablissements publics et semi-publics à caractère industriel, commercial ou agricole

Les établissements publics dont l'activité, le mode de gestion et les relations avec les tiers sont
analogues à ceux des entreprises privées ont la qualité d'établissements publics à caractère
industriel, commercial ou agricole.

Les sociétés d'économie mixte sont les sociétés à caractère industriel, commercial ou agricole
dans lesquelles l'Etat ou une collectivité publique détient une partie du capital social, soit
directement, soit indirectement.

La liste 2 ci-jointe fournit à titre indicatif le détail de cette catégorie.

Le classement des établissements publics et semi-publics qui n'auraient pas été mentionnés
dans les listes 1 et 2 devra être soumis à l'appréciation de la Banque Centrale de Mauritanie.

12- Entreprises du secteur privé

Entrent dans cette catégorie les entreprises non financières qui ne relèvent pas des catégories
précédentes et dont la fonction économique principale est la production de biens ou la
prestation de services.
35

Il peut s'agir d'entreprises ayant adopté la forme juridique de sociétés ou d'entreprises


individuelles.

Une entreprise est dite individuelle lorsqu'elle n'a pas de personnalité juridique distincte de
celle de l'entrepreneur, celui-ci étant une personne physique.

La gestion de l'entreprise individuelle et la vie domestique de l'entrepreneur étant en général


étroitement imbriquées, tous les comptes de l'entrepreneur individuel sont recensés sous cette
catégorie.

Les entrepreneurs individuels comprennent les membres des professions libérales, les artisans,
les commerçants et les exploitants agricoles.

Les coopératives figurent parmi les entreprises du secteur privé dès lors qu'elles répondent
aux critères définis ci-dessus.

13- Particuliers

Cette catégorie regroupe les personnes physiques à l'exception des entrepreneurs individuels.

14- Divers

Cette catégorie englobe tous les agents économiques non financiers qui n'appartiennent pas
aux catégories précédentes. Il s'agit pour l'essentiel :

• des administrations publiques et, notamment, des collectivités locales ;

• des Etats étrangers, des administrations publiques étrangères telles que les ambassades et
des organismes internationaux à caractère non financier ;

• des administrations privées: cultes et communautés religieuses, structures d'éducation des


masses, syndicats de travailleurs, organismes à but non lucratif, amicales, clubs,
associations sportives, associations familiales, associations d'entraide et de bienfaisance,
….

• -des clients de passage.

15- La répartition par agent économique s'effectue en fonction du bénéficiaire du crédit (tireur
ou présentateur de l'effet, emprunteur) ou du titulaire du compte.

Elle s'applique intégralement aux comptes de "résidents" qui sont divisés selon les cinq
catégories définies ci-dessus, en partie seulement aux comptes de "non-résidents" qui sont
divisés en trois catégories: entreprises du secteur privé, particuliers, divers.

16- Les agents économiques non financiers sont par ailleurs identifiés par secteurs d'activité
en fonction de la nomenclature des activités économiques.
36

2. Les comptes de la classe 2 sont répartis en "ouguiyas" et "devises" selon la monnaie dans
laquelle :

• est libellé l'effet de commerce ou est octroyé le prêt,

• est ouvert le compte .

3. Tous les comptes d'opérations avec la clientèle doivent être subdivisés en fonction du
critère "apparentés" , à l'exception des comptes 205 "valeurs non imputées" et 26 "Bons de
caisse" .

4. Le compte principal 20 "Crédits à la clientèle" regroupe les concours distribués aussi bien
sous forme d'escompte d'un effet de commerce que sous forme de prêt en compte.

Les effets et les prêts sont ventilés dans les comptes divisionnaires en fonction. :
• de leur durée initiale :
 court terme: crédits ayant une durée initiale inférieure ou égale à 2 ans,
 moyen terme: crédits ayant une durée initiale supérieure à 2 ans et inférieure ou
égale à 8 ans,
 long terme: crédits ayant une durée initiale supérieure à 8 ans ;
• de leur caractère mobilisable ou non à l'institut d'émission ;
• de leur forme: effets commerciaux, effets de crédits, …
• de leur objet économique: crédits d'équipement, crédits à l'habitat, crédits de trésorerie, …

5. Les crédits à la clientèle donnés en pension ou vendus ferme restent inscrits au débit des
comptes d'actif. Le montant des emprunts correspondants est porté au crédit du compte 15 ou
du compte 16.

6. Les effets sortis par anticipation et adressés pour recouvrement à la chambre de


compensation, aux correspondants, aux propres services, succursales et agences de
l'établissement bancaire ou par tout autre canal sont maintenus en comptabilité dans le
portefeuille jusqu'à la date d'échéance qui figure sur chacun des effets.

Les effets à vue et les effets échus remis par la clientèle sont imputés au débit des comptes des
organismes recouvreurs dès leur envoi.

Le maintien en comptes de portefeuille est également obligatoire lorsque des effets non échus
sont sortis matériellement pour d'autres motifs: envoi pour régularisation ou à l'acceptation,
dessaisissement pour refinancement (mise en pension ou vente ferme), …

La règle du maintien des effets non échus en portefeuille implique pour la banque
l'observation de diligences particulières :
• elle est tenue de suivre, par un procédé quelconque, la localisation des valeurs non échues
envoyées au recouvrement par anticipation selon des procédures spécifiques (chambre de
compensation, échanges centralisés, ...), auprès des correspondants ou par l'intermédiaire
de son réseau interne.
• elle doit à tout moment être en mesure de justifier par tout moyen à sa convenance la
divergence existant entre le solde comptable des différents comptes de portefeuille et le
montant obtenu à partir du recensement des valeurs détenues matériellement.
37

D'un point de vue pratique, diverses solutions se présentent. L'initiative est laissée à la banque
de choisir celle qui lui paraît la plus appropriée à son organisation interne.

Sans constituer une liste exhaustive, trois schémas sont donnés à titre indicatif :

1°) Envoi des valeurs avec écritures au bilan. Deux procédures sont envisagées :
• chacun des comptes de portefeuille est subdivisé en sous-comptes qui indiquent la
localisation des valeurs.

Toute expédition donne lieu à l'ordonnancement d'une écriture de transfert d'un sous-compte à
l'autre.

• création de comptes d'ordre retraçant l'envoi au recouvrement des valeurs à chaque


destinataire.

Cette méthode présente l'inconvénient d'instaurer une double comptabilisation des valeurs en
cause.

A la date d'arrêté mensuel des écritures, ces comptes ne sont donc pas repris pour
l'établissement de la situation comptable réglementaire.

2°) Envoi des valeurs sans écriture au bilan :

Les valeurs expédiées sont suivies en comptabilité matière. La banque doit tenir des états
comportant toutes les indications nécessaires à l'identification des valeurs ainsi que des
destinataires.

7. Les crédits à moyen terme et les crédits à long terme doivent être comptabilisés pour le
montant de la créance en principal, agios exclus.

8. Lorsque plusieurs intermédiaires financiers décident de s'associer pour accorder un crédit à


un client en partageant la trésorerie, le risque et les agios, chacun d'entre eux -chef de file,
participants, sous-participants- enregistre sa quote-part en trésorerie au compte approprié de la
classe 2.

9. L'enregistrement des créances impayées, restructurées, immobilisées et douteuses obéit à


des règles précises, décrites ci-après dans les fiches individuelles de compte, que chaque
établissement assujetti est tenu de respecter rigoureusement.

10. Les crédits accordés par les banques de développement pour le compte de l'Etat et sous sa
garantie à l'aide de fonds de dotation tels que FIRVA, PROJET OASIS, CREDIT
AGRICOLE doivent être enregistrés aux comptes appropriés de la classe 2.

Les fonds de dotation sont enregistrés au compte 548 "Ressources à moyen et long terme des
banques de développement".

La garantie de l'Etat est inscrite hors bilan au compte 96 l'Engagements reçus de l'Etat ou
d'organismes publics".
38

11. Les concours à l'économie distribués par les banques islamiques sont enregistrés en
fonction de la nature, de la durée et de l'objet du financement.

110. Opérations de MOURABAHA ( financement avec marge bénéficiaire : achat au


comptant de matières premières, de marchandises ou d'équipements suivi d'une vente a terme
assortie d'une marge bénéficiaire négociée).

Les opérations de MOURABAHA ordinaire peuvent figurer principalement aux comptes


suivants :
• Crédits à court terme :
 2000 Effets commerciaux sur la Mauritanie.
 2001 Effets commerciaux sur l'étranger.
 2010 Crédits d'équipement.
 2011 Crédits à l'habitat.
 20121 Crédits de campagne.
 20123 Crédits à l'importation.
(MOURABAHA extérieure).

• Crédits à moyen terme :


 2020 Crédits d'équipement.
 2021 Crédits à l'habitat.

• -Crédits à long terme :


 2030 Crédits d'équipement.
 2031 Crédits à l'habitat.

Les opérations de MOURAAHA spécifique (le client effectue un dépôt à terme a l'aide duquel
la banque réalise une opération commerciale et lui assure une marge fixée d'avance) sont
comptabilisées dans les conditions suivantes :

• Le dépôt à terme est inscrit à un sous-compte du compte divisionnaire 215 "Comptes


créditeurs à terme" ;

• Le financement est inscrit, suivant sa durée et son objet, aux comptes de crédits à la
clientèle prévus ci-dessus pour les opérations de MOURABAHA ordinaire.

Les biens mobiliers et immobiliers dont la banque deviendrait propriétaire à la suite


d'opérations de MOURABAHA sont enregistrés à l'un des sous-comptes du compte
divisionnaire 421 "Immobilisations hors exploitation".

111. Opérations de MOUDARABA (avance de fonds assimilable à une participation au


financement de l'activité de l'entreprise dans laquelle le partage des profits est déterminé en
vertu des dispositions contractuelles).

Ces opérations sont enregistrées comme suit:


• Crédits à court terme: utilisation du sous-compte 20128 "Autres crédits de trésorerie" ;
• Crédits à moyen terme utilisation d'une subdivision du sous-compte 2028 "Autres crédits
à moyen terme".
39

112. Opérations de MOUCHARAKA (participation simple ou dégressive au capital propre ou


au besoin de liquidité d'une entreprise, ou les deux formules à la fois, pour la réalisation d'un
projet économiquement viable. Cette participation est établie sur la base du partage des profits
et des pertes).

Les opérations de MOUCHARAKA sont enregistrées au sous-compte 418, à créer, du compte


principal 41 "Créances et autres emplois immobilisés".

L'ouverture du sous-compte 4918 "Provisions pour dépréciation des opérations de


MOUCHARAKA" doit être prévue.

Les opérations de MOUCHARAKA sont reportées sous la ligne 222 de la situation mensuelle
détaillée -ETAT A- et sous la ligne 215 de l'ETAT B "Concours à l'Economie".

113. Opérations de IJARA (opérations de location dont le loyer est fixé à l'avance en fonction
du coût et de la durée de l'opération).

Ces opérations sont enregistrées :


• Au compte 45 "Opérations de crédit-bail" lorsqu'il s'agit d'une location avec option
d'achat;
• Au compte 46 "Opérations de location simple" lorsque le contrat de location est conclu
sans option d'achat.

LISTE l

ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE


ADMINISTRATIF OU PROFESSIONNEL

• Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)


• Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel (CFPP)
• Centre de Formation Professionnelle des Marins à Nouadhibou (CFPMN)
• Centre National d'Etude et de Recherches Vétérinaires (CNERV)
• Centre National de Recherches Agronomiques et de Développement Agricole (CNRADA)
• Centre National de Recherches Océanographiques et de Pêche (CNROP)
• Centre Supérieur d'Etudes Techniques (CSET)
• Chambre de Commerce, d'Industrie et de l'Agriculture
• Ecole Nationale d'Administration (ENA)
• Ecole Nationale de Formation et de Vulgarisation Agricole (ENFVA)
• Ecole Normale Supérieure (ENS)
• Institut d'Etudes et de Recherches Islamiques (ISERI)
• Institut de Langues Nationales (ILN)
• Institut Mauritanien de Recherches Scientifiques (IMRS)
• Institut Pédagogique National (IPN)
• Institut Supérieur des Sciences
• Office Mauritanien de Recherches Géologiques (OMRG)
• Office National des Anciens Combattants (ONACVE)
40

LISTE 2

ETABLISSEMENTS PUBLICS ET SEMI-PUBLICS


A CARACTERE INDUSTRIEL, COMMERCIAL OU AGRICOLE

I. ENTREPRISES PUBLIQUES

• Agence Mauritanienne de Presse (AMP)


• Etablissements Maritimes de Nouakchott (EMN)
• Ferme de M'Pourié
• Laboratoire National des Travaux Publics (LNTP)
• Office des Postes et de Télécommunications (OPT)
• Office du Complexe Olympique (OCO)
• Office de la Radiodiffusion et de la Télévision Mauritanienne (ORTM)
• Pharmarim
• Port Autonome de Nouadhibou (PAN)
• Sté Mauritanienne d'Assurance et de Réassurances (SMAR)
• Sté Mauritanienne de Commercialisation de Bétail (SOMECOB)
• Sté Mauritanienne de Commercialisation des Produits Pétroliers (SMCPP)
• Sté Mauritanienne de Commercialisation du Poisson (SMCP)
• Sté Mauritanienne de Presse et d'Impression (SMPI)
• Sté Mauritanienne d'Industrie du Raffinage (SOMIR)
• Sté Nationale d'Eau et de l'Electricité (SONELEC)
• Sté Nationale pour le Développement Rural (SONADER)

II. SOCIETES D'ECONOMIE MIXTE

• Afarco-Mauritanie (AFARCO)
• Air Mauritanie
• Algéro-Mauritanienne de Pêche (ALMAP)
• Compagnie Mauritanienne de Navigation Maritime (COMAUNAM)
• Manutention Portuaire (MANUPORT)
• Mauritano-Soviétique de Pêche (MAUSOV)
• Mauritano-Tunisienne de Pêche (MTP)
• Sté Arabe de Fer et de l'Acier (SAFA)
• Sté Arabe des Industries Métallurgiques (SAMIA)
• Sté Arabe des Mines de l'Inchiri (SAMIN)
• Sté Arabe Libyenne Mauritanienne des Ressources Maritimes (SALIMAUREM)
• Sté Arabe Mauritano-Irakienne de Pêche (SAMIP)
• Sté d'Acconage et de Manutention de Mauritanie (SAMMA)
• Sté de Construction et de Gestion Immobilière (SOCOGIM)
• Sté de Promotion de la Pêche Artisanale en Mauritanie (SPPAM)
• Sté de Transport Public de Nouakchott (STPN)
• Sté Frigorifiques de Mauritanie (SOFRIMA)
• Sté Industrielle Mauritano-Roumaine de Pêche (SIMAR)
• Sté Mauritanienne d'Entrepôts Frigorifiques (SMEF)
41

• Sté Mauritanienne d'Industrie du Sucre (SOMIS)


• Sté Mauritano-Libyenne de Développement Agricole (SAMALIDA)
• Sté Nationale d'Import-Export (SONIMEX)
• Sté Nationale de Cinéma (SNC)
• Sté Nationale Industrielle et Minière (SNIM)
42

200 CREANCES C0MMERCIALES

2000 Effets commerciaux sur la Mauritanie


• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Lettres de change Effets de chaîne ou contrats de prêts


représentatifs de crédits d'équipement ou de
Billets à ordre ventes à tempérament de biens de
consommation

Effets commerciaux payables à l'étranger

Warrants

COMMENTAIRES

Les effets commerciaux sont représentatifs de créances commerciales se rapportant à des


livraisons de biens ou à des prestations de services.
43

200 CREANCES COMIERCIALES

2001 Effets commerciaux sur l'étranger


• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

20010 Effets simples Effets commerciaux sur la Mauritanie

20011 Effets documentaires

COMMENTAIRES

Les créances nées sur l'étranger se rapportent à l'exportation de biens ou de services.

La mobilisation s'effectue par :


• escompte d'effets primaires souscrits par l'acheteur étranger ou tirés sur ce dernier,
• escompte d'effets documentaires,
• billets souscrits par le bénéficiaire à l'ordre de la banque; tirages du bénéficiaire sur la
banque (acceptations).
44

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2010 Crédits d'équipement


non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Contrats de prêts en compte

Effets de chaîne

Effets de mobilisation

COMMENTAIRES

Les crédits d'équipement de ce type recouvrent les concours à court terme accordés aux
entreprises pour le financement d'investissements productifs :
• achats de matériels et de biens d'équipement professionnels,
• acquisitions, constructions ou aménagements d'immobilisations corporelles à usage
professionnel,
• acquisitions d'immobilisations incorporelles.
45

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2011 Crédits à l'habitat


non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Prêts pour l'achat de terrains

Prêts pour l'amélioration ou l'agrandissement


de l'habitat

Prêts divers à l'habitat

COMMENTAIRES

Les crédits à l'habitat de cette catégorie recouvrent les concours à court terme consentis à des
personnes physiques ou morales qui se livrent à des opérations d'acquisition, de construction
ou d'aménagement d'immeubles à usage d'habitation.
46

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2012 Crédits de trésorerie


20120 Marchés publics
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

201200 Crédits de démarrage

201201 Avances sur situations

COMMENTAIRES

Les crédits de démarrage sont destinés à assurer le préfinancement des travaux de mise en
route des marchés pour lesquels il n'est pas prévu d'avances de démarrage.

Les avances sur situations répondent aux besoins de trésorerie de l'entreprise nés du décalage
entre le moment où les droits à paiement sont reconnus et celui où le règlement est effectué.
Elles lui permettent de disposer sans délai d'une partie des sommes qui lui sont dues au fur et
à mesure de l'exécution des travaux et services ou de la livraison des fournitures.
47

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2012 Crédits de trésorerie


20121 Crédits de campagne
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Crédits de campagne, quelle que soit la forme


de mobilisation utilisée (billets de
mobi1lisation, warrants commerciaux, prêts en
compte ...).

COMMENTAIRES

Les crédits de campagne recouvrent les avances consenties pour le financement d'activités à
caractère saisonnier :
• aux industriels pour leurs approvisionnements en matières premières
• aux négociants pour la constitution de stocks de marchandises dont la vente est
saisonnière (articles scolaires...),
• aux agriculteurs pour l'achat de semences, de fertilisants ou d'insecticides,
• aux entreprises de pêche en couverture des frais de marée.
48

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2012 Crédits de trésorerie


20122 Avances sur marchandises :
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission.

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Avances sur marchandises, quelles que soient


les modalités de mise en place.

COMMENTAIRES

Ces avances financent un stock de marchandises gagées au profit de la banque.

Elles impliquent le dépôt des marchandises dans des locaux loués par la banque ou entre les
mains d'un tiers détenteur.

A défaut, les marchandises peuvent être gardées dans les entrepôts du client si les conditions
de détention préservent les droits du créancier gagiste.
49

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2012 Crédits de trésorerie


20123 Crédits à l'importation
-mobilisables à l'Institut d'Emission
-non mobilisables à l'Institut d'Emission
20128 Autres crédits de trésorerie
-non mobilisables à l’Institut d’Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

20123 Avances aux importateurs


Concours accordés à la suite d'ouvertures
de crédits documentaires

20128 Tous autres crédits de trésorerie Avance en compte ou découvert

COMMENTAIRES

Les crédits à l'importation sont destinés à financer les besoins de trésorerie résultant de
l'activité importatrice de l'entreprise.

Les autres crédits de trésorerie participent aux financements des besoins de l'exploitation de
l'entreprise autrement que par l'avance en compte ou découvert ( cf. compte 210).
50

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2013 Crédits-relais
non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Prêts en compte

Billets de mobilisation

COMMENTAIRES

Les crédits-relais sont des avances temporaires de trésorerie, consenties pour une durée
déterminée dans l'attente d'un financement plus stable (encaissement du produit de la
vente d'un actif, mise en place de crédits à moyen ou long terme, apports en fonds propres ou
en ressources stables, …).
51

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2018 Crédits à court terme divers

20180 Prêts personnels


non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Crédits aux personnes physiques accordés sous Découverts


la forme :
• d'effets de chaîne
• de contrats de prêts Facilités de caisse

COMMENTAIRES

Les prêts personnels sont des prêts consentis aux personnes physiques en fonction du montant
et de la régularité de leurs revenus et remboursables par versements périodiques.

Ils sont destinés à satisfaire tout besoin d'ordre familial: dépenses courantes, frais engagés à
l'occasion d'évènements familiaux (naissance, mariage, décès ...), achat de véhicules,
acquisition de biens de consommation semi-durables en vue de l'équipement du ménage, etc.
52

201 AUTRES CREDITS A COURT TERME

2018 Crédits à court terme divers


20181 Avances sur comptes à terme et bons de caisse
non mobilisables à l'institut d'émission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Avances sur comptes à terme Avances garanties par des bons émis par
d'autres banques
Avances sur bons de caisse émis par la banque Escompte de bons émis par d'autres banques

COMMENTAIRES

Aucune compensation ne doit être effectuée entre une avance partielle et/ou temporaire et le
dépôt affecté en garantie.

En revanche, une avance du montant du dépôt et d'une durée égale à la durée restant à courir
de celui-ci revêt le caractère d'une opération de remboursement. En conséquence, l'avance et
le dépôt n'ont pas, dans ce cas, à figurer sur la situation mensuelle réglementaire.
53

202 CREDITS A MOYEN TERME


2020 Crédits d'équipement
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Crédits d'équipement des secteurs industriel,


commercial, agricole et divers réalisés sous
forme de :
• contrat signé par l'emprunteur
• effets souscrits par l'emprunteur à l'ordre de
la banque.

COMMENTAIRES

Les crédits d'équipement à moyen terme sont destinés à financer les investissements de
l'entreprise en vue de favoriser la croissance ou la modernisation de ses unités d'exploitation
ou de lui permettre de faire face à des besoins de renforcement de structures ou de
développement :
• acquisition de matériels, outillage, véhicules utilitaires ; aménagement ou construction
d'installations industrielles, de locaux commerciaux et professionnels, investissements
incorporels, etc. …
• aménagement des exploitations agricoles, achat de cheptel, de matériel et d'outillage
nécessaires à ces exploitations,
• acquisition, équipement ou remise en état d'armements et d'engins de pêche.
54

202 CREDITS A MOYEN TERME


2021 Crédits à l'habitat
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission
2028 Autres crédits à moyen terme
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

2021 Prêts acquéreurs


Autres prêts immobiliers

2028 Tous autres crédits à moyen terme

COMMENTAIRES

Les crédits à l'habitat à moyen terme sont accordés pour le financement de la construction ou
de l'acquisition d'immeubles à usage d'habitation, destinés à être soit occupés par l’emprun-
teur, soit donnés en location.
55

203 CREDITS A LONG TERME

2030 Crédits d'équipement

2031 Crédits à l'habitat

2038 Autres crédits à long terme


non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

2030 Crédits d'équipement

2031 Prêts à la promotion de l'habitat

2038 Autres crédits à long terme non repris


dans les deux comptes précédents.

COMMENTAIRES

Les crédits à long terme ne peuvent être consentis sur ressources monétaires.

Leur octroi est subordonné à l'apport de ressources extérieures, généralement en provenance


d'organismes spécialisés (A.I.D., FADES,...).
56

205 VALEURS NON IMPUTEES


Non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Ce compte est appelé à enregistrer: • valeurs à rejeter en chambre


de compensation ou à
• les valeurs payables aux caisses de la banque, retourner aux correspondants
conservées à l'issue du délai usuel de restitution lorsque le délai de restitution
et en attente d'imputation au débit des comptes de la n'est pas écoulé (Cf. compte
clientèle : chèques et effets reçus des correspondants, par 102).
l'intermédiaire de la chambre de compensation ou par
toute autre procédure d'échange.

• les valeurs impayées -restituées par les correspondants


et la chambre de compensation ou en provenance des
circuits internes de recouvrement de la banque- dont
l'imputation n'est pas encore effectuée au débit des
comptes des remettants, lorsque ces derniers ont
préalablement été crédités.

• les échéances exigibles de crédits accordés par la


banque qui n'ont pu être imputées au débit des
comptes de la clientèle.

• les valeurs échues ou à vue au moment de la


présentation, dont la contrepartie a été portée au crédit
des comptes des clients remettants mais qui n'ont pas
encore été passées au débit des comptes des
recouvreurs ou des tirés s'ils sont clients de la banque.

• les valeurs remises à l'huissier pour compte de la


clientèle, lorsque les écritures de crédit au compte du
client (escompte ou encaissement) n'ont pas été
contre-passées.
57

COMMENTAIRES

Les cinq catégories de valeurs impayées décrites ci-dessus ne peuvent rester logées que
provisoirement au compte 205 "Valeurs non imputées" .

Leur enregistrement final doit être effectué à brève échéance:


• soit au débit des comptes des clients, des correspondants ou de la chambre de
compensation,
• soit au compte 22 "Créances restructurées" ,
• soit au compte 23 "Créances immobilisées" ,
• soit au compte 24 "Créances douteuses ou litigieuses".

Tant qu'elles sont maintenues sous le compte 205, ces valeurs sont obligatoirement isolées
dans des sous-comptes appropriés, ouverts par type d'incidents. Chaque sous-compte fournit
par débiteur la liste et les caractéristiques des impayés.

La banque doit être en mesure d'éditer un relevé mensuel des incidents de paiement par
débiteur. Les encours individuels sont retenus pour les déclarations de risques.
58

210 C0MPTES ORDINAIRES


Comptes ordinaires débiteurs
• mobilisables à l'Institut d'Emission
• non mobilisables à l'Institut d'Emission

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Découverts

Facilités de caisse et crédits de courrier

COMMENTAIRES

Seuls doivent figurer au compte 210 :

• l'avance en compte, garantie ou non, résultant de l'octroi par la banque d'une ligne de
crédit assortie d'une limite révisable périodiquement et destinée à équilibrer la trésorerie
du bénéficiaire en facilitant ses règlements courants,

• le découvert accidentel consenti à une entreprise ou un particulier.


59

210 C0MTES ORDINAIRES

Comptes ordinaires créditeurs

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Comptes courants créditeurs de la clientèle .

Comptes de dépôts de fonds à vue de la clientèle


(comptes de chèques)

COMMENTAIRES

Est réputé compte ordinaire créditeur tout compte qui n'entre pas dans la catégorie des
comptes à terme ou des comptes à régime spécial.

Les retenues de garantie effectuées à l'occasion de présentations à l'escompte d'un client et les
différents dépôts de garantie constitués pour tout autre motif, regroupés sous le compte 211
ci-après, ressortissent à la catégorie des comptes ordinaires créditeurs.

Les différents comptes ordinaires débiteurs et créditeurs ouverts dans la même monnaie au
nom d'un même client doivent faire l'objet de compensation pour l'établissement des
situations mensuelles réglementaires.

Les modalités de rémunération des comptes ordinaires créditeurs doivent être conformes aux
instructions de la Banque Centrale de Mauritanie.
60

211 DEPOTS DE GARANTIE

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Retenues de garantie effectuées lors de présentations à


l'escompte d'un client

Dépôts de garantie sur opérations de crédits


documentaires

Dépôts de garantie sur caution

Autres dépôts de garantie

COMMENTAIRES

Les dépôts de garantie sont réputés comptes ordinaires de la clientèle.

A ce titre, est autorisée la compensation entre le compte ordinaire débiteur et les différents
comptes de dépôts de garantie ouverts dans la même monnaie au nom d'un même client.
61

215 COMPTES CREDITEURS A TERME

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

2150 Dépôts à 3 mois

2151 Dépôts dont la durée initiale est supérieure à 3 mois


et inférieure ou égale à 6 mois

2152 Dépôts dont la durée initiale est supérieure à 6 mois


et inférieure ou égale à 1 an

2153 Dépôts dont la durée initiale est supérieure à 1 an et


inférieure ou égale à 2 ans

2154 Dépôts dont la durée initiale est supérieure à 2 ans

COMMENTAIRES

Les comptes créditeurs à terme sont des comptes de dépôts dans lesquels les fonds demeurent
bloqués jusqu'à l'expiration du délai fixé contractuellement à la date d'ouverture.

Les comptes créditeurs à terme non renouvelés sont reclassés, à l'échéance, parmi les comptes
ordinaires à vue de la clientèle.

Les modalités d'ouverture, de rémunération et de fonctionnement des comptes créditeurs à


terme doivent être conformes aux prescriptions légales ou réglementaires ainsi qu'aux
instructions de la Banque Centrale de Mauritanie.

De même, les conditions de remboursement avant l'échéance doivent respecter les règles
édictées par la Banque Centrale de Mauritanie.
62

216 COMPTES D'EPARGNE A REGIME SPECIAL

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

2160 Comptes sur livrets

COMMENTAIRES

Les modalités d'ouverture, de rémunération et de fonctionnement des comptes d'épargne à


régime spécial doivent être conformes aux prescriptions légales ou réglementaires ainsi
qu'aux instructions de la Banque Centrale de Mauritanie.
63

218 AUTRES SOMMES DUES A LA CLIENTELE

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Sommes en attente d'application à un compte de la


clientèle

Sommes tenues à la disposition de tiers, dispositions à


payer, accréditifs, chèques certifiés, etc.

Arrérages et dividendes à régler à la clientèle

Titres à rembourser à la clientèle.

COMMENTAIRES

Le compte 218, regroupe :

• les dépôts de la clientèle qui ne figurent pas dans les autres comptes de la classe 2

• les fonds reçus par la banque et destinés à être mis à la disposition, soit de sa propre
clientèle, soit de tiers.
64

22 CREANCES RESTRUCTUREES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Créances sur la clientèle définies ci-dessous Créances restructurées dont le


plan de remboursement n'est pas
respecté.

COMMENTAIRES

Les créances restructurées sont des créances qui, en raison de difficultés financières
rencontrées par les débiteurs, ont donné lieu à l'établissement de plans de remboursement
échelonné dans le cadre de la procédure des protocoles d'accord autorisée par l'instruction de
la Banque Centrale de Mauritanie n° 001/GR/84 en date du 19 janvier 1984.

La partie de la créance que la banque est le cas échéant amenée à abandonner à l'occasion de
la signature d'un protocole d'accord doit être comptabilisée au compte de charges 6462
"Créances irrécouvrables sur la clientèle" .

Toute créance restructurée dont le plan de remboursement n'est pas respecté doit
obligatoirement être transférée au compte 24 "Créances douteuses ou litigieuses".
65

23 CREANCES IMMOBILISEES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Créances sur la clientèle répondant à la définition ,


ci-dessous

COMMENTAIRES

Les créances immobilisées son des créances dont le recouvrement final apparaît assuré mais
dont le remboursement est retardé en raison de difficultés passagères de trésorerie éprouvées
par le débiteur ou d'obstacles indépendants de sa volonté, notamment d'ordre politique ou
juridique.
66

24 CREANCES DOUTEUSES OU LITIGIEUSES

29 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES COMPTES DE LA CLIENTELE

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

24 Créances de toute nature, même assorties de garantie :


• présentant un risque probable ou certain de non
recouvrement total ou partiel,
• ayant un caractère contentieux (dépôt de bilan, faillite,
liquidation de biens, règlement judiciaire, concordat),
• donnant lieu a un recouvrement contentieux ou
litigieux

29 Provisions constituées en couverture des créances Provisions constituées en


douteuses ou litigieuses en capital et agios. ouguiyas en couverture de
créances en devises
67

COMMENTAIRES

Les créances qui présentent au moins l'une des caractéristiques ci-dessus doivent être
impérativement transférées en totalité de leur compte d'origine au compte 24 "Créances
douteuses ou litigieuses".

En tout état de cause, doivent également être transférées en totalité au compte 24 les créances
pour lesquelles est enregistrée une échéance impayée depuis plus de 3 mois (prêts personnels,
loyers de crédit-bail immobilier) ou depuis plus de 6 mois (crédits immobiliers, loyers de
crédit-bail immobilier).

En outre, est obligatoire le transfert au compte 24 de tout compte ordinaire débiteur qui n'a
pas enregistré, au cours d'une période de 6 mois consécutif, de mouvement créditeur
significatif eu égard au montant de la créance.

Il découle des règles ainsi posées que doivent obligatoirement figurer au compte 24 :
• toute créance -en capital ou en agios- en couverture de laquelle une provision est
constituée (provision pour créance, intérêts réservés),
• l'ensemble des encours portés sur un même client dès lors qu'une fraction de ces encours
répond à l'une des caractéristiques énoncées ci-dessus.

Seules les provisions constituées dans la même monnaie que la créance faisant l'objet de la
couverture figurent au compte 29.

Les provisions constituées en ouguiyas en couverture de créances en devises sont inscrites au


crédit du compte 52 "Provisions pour risques et charges".

Les agios imputés au débit d'un compte classé parmi les créances douteuses et inscrits en
comptes de produits doivent faire l'objet d'une dotation aux comptes de provisions.

Les agios réservés inscrits dans un compte d'ordre du passif, découlant de l'imputation à un
compte classé parmi les créances douteuses, doivent, pour l'établissement des situations
mensuelles réglementaires, être portés en déduction des éléments de l'actif auxquels ils se
rapportent.

Les agios, sur créances douteuses et leur contrepartie inscrite en compte d'agios réservés,
comptabilisés pour ordre dans les comptes de régularisation de l'actif et du passif, n'ont pas à
figurer sur les situations mensuelles réglementaires.
68

26 BONS DE CAISSE

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

260 Bons de caisse échus et non encore présentés au


remboursement

261 Bons de caisse à 6 mois

262 Bons de caisse d'une durée initiale supérieure à 6


mois et inférieure ou égale à 1 an

263 Bons de caisse d'une durée initiale supérieure à 1 an


et inférieure ou égale à 2 ans.

264 Bons de caisse d'une durée initiale supérieure à 2 ans.

COMMENTAIRES

Les modalités d'émission et de rémunération des bons de caisse ainsi que les conditions de
remboursement avant l'échéance doivent être conformes aux dispositions réglementaires
applicables en la matière.

Le compte 260 serait appelé à enregistrer les bons de caisse d'une durée inférieure ou égale à
3 mois si l'émission de tels bons venait à être autorisée.
69

CLASSE 3

AUTRES COMPTES FINANCIERS

l -Les comptes de la classe 3 traitent :

• des opérations de recouvrement et d'encaissement effectuées pour le compte des


intermédiaires financiers et de la clientèle,
• des créances et des dettes à l'égard des tiers, intermédiaires financiers et clientèle exclus,
• des écritures en suspens entre les différents sièges d'exploitation implantés en Mauritanie,
• de la répartition des charges et des produits dans le temps,
• des écritures en attente ou à régulariser,
• de l'enregistrement des valeurs mobilières de placement acquises par la banque,
• de l'inscription des versements à effectuer sur titres non libérés.

2 -Les comptes de la classe 3 sont répartis en "ouguiyas" et "devises" selon la monnaie dans
laquelle :

• est libellé le chèque ou l'effet reçu à l'encaissement,


• est émis le titre,
• sont ouverts les autres comptes financiers.

3- La contrepartie des chèques à recouvrer, des effets en recouvrement ou à l'encaissement est


portée soit au crédit du compte ordinaire du remettant, soit au crédit d'un compte exigible
après encaissement.

Les effets à crédit immédiat (compte 3110), représentatifs de crédits à la clientèle, sont repris
dans l'état B des "Concours à l'économie". Ils doivent en conséquence être ventilés sous les
comptes individuels des remettants résidents en fonction des cinq catégories d'agents
économiques de la classe 2.

4- Les intérêts et agios à recevoir ou à payer courus mais non échus ainsi que les intérêts et
agios effectivement encaissés ou payés d'avance sont enregistrés dans les comptes de
régularisation, à tout le moins en fin d'exercice.

Les intérêts et agios non courus -et non encaissés ou non payés d'avance- ne doivent pas être
repris dans ces comptes.
70

30 CHEQUES A RECOUVRER

300 Chèques reçus des correspondants

301 Chèques reçus de la clientèle


3010 Chèques escomptés ou à crédit immédiat
3011 Chèques à l'encaissement non disponibles

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

Chèques escomptés ou à crédit immédiat

Chèques à l'encaissement non disponibles, reçus de la


clientèle, des correspondants ou par le canal de la
chambre de compensation et non encore imputés au débit
des comptes des correspondants, des organismes
recouvreurs ou des clients tireurs.

COMMENTAIRES

Le compte 30 regroupe :

• les chèques existant en portefeuille, reçus de la clientèle ou des correspondants, qui n'ont
pu être traités dans la journée,

• les chèques reçus par le canal de la chambre de compensation qui n'ont pas encore été
imputés au débit des comptes de la clientèle ou, le cas échéant, au débit des comptes de
correspondants,

• les chèques, remis à la chambre de compensation directement ou par l'intermédiaire d'un


autre établissement, qui demeurent classés à ce compte jusqu'à la date de règlement
contractuelle.

Les chèques tirés sur l'étranger et adressés au recouvrement peuvent rester inscrits au débit du
compte 30 jusqu'au retour des fonds ( avis de crédit du correspondant) , en l'absence de
dispositions contractuelles particulières.
71

Les modalités de comptabilisation des chèques tirés sur les caisses de la banque et demeurés
impayés à présentation sont les suivantes:

l- Chèques remis par la clientèle:

• Les chèques dont la contrepartie a été portée au crédit des comptes ordinaires des clients
remettants sont enregistrés au débit du compte 205 "Valeurs non imputées".
• Les chèques dont la contrepartie figure au compte 316 "Comptes de la clientèle exigibles
après encaissement" restent inscrits au débit du compte 30.

2- Chèques reçus des correspondants ou par le canal de la chambre de compensation. Ces


chèques sont classés:

• au débit du compte 102 "Valeurs non payées à présentation" si le délai de restitution n'est
pas écoulé,
• au débit du compte 205 "Valeurs non imputées" si ce délai est écoulé.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" des chèques à recouvrer s'effectue suivant le


lieu de paiement : ils sont réputés tirés sur des résidents lorsqu'ils sont payables en Mauritanie
et tirés sur des non-résidents s'ils sont payables à l'étranger.
72

31 COMPTES D'ENCAISSEMENT
310 Effets en recouvrement reçus des correspondants
311 Effets à l'encaissement reçus de la clientèle
3110 Effets à crédit immédiat
3111 Effets à l'encaissement non disponibles

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

310 Traites et billets, avis de prélèvement et autres


valeurs reçus en recouvrement des correspondants
directement ou par l'intermédiaire de la chambre de
compensation.

311 Traites et billets, avis de prélèvement et autres Effets escomptés à la clientèle


valeurs reçus à l'encaissement de la clientèle:
3110 dont la contrepartie est, dès la remise, portée
au crédit des comptes ordinaires des remettants
3111 dont la contrepartie n'est portée au crédit des
comptes ordinaires des remettants qu'à la date
d'échéance ou qu'après l'expiration d'un délai
d'encaissement.

COMMENTAIRES

Les effets en recouvrement (correspondants) ou à l'encaissement (clientèle) sont maintenus au


compte 31 jusqu'à la date d'échéance.

Toutefois, les effets en recouvrement ou à l'encaissement non disponibles demeurent


enregistrés à ce compte:
73

• jusqu'à la date de débit aux comptes des établissements recouvreurs ou des clients tirés,
lorsque ces effets sont échus,
• jusqu'au retour des fonds (avis de crédit du correspondant) en l'absence de dispositions
contractuelles particulières, lorsque ces effets sont payables à l'étranger.

Les effets à l'encaissement tirés sur les caisses de la banque et demeurés impayés à
présentation sont comptabilisés ainsi:
• les effets dont la contrepartie a été portée au crédit des comptes ordinaires des clients
remettants sont enregistrés au débit du compte 205 "Valeurs non imputées"
• les effets dont la contrepartie figure au compte 316 "Comptes de la clientèle exigibles
après encaissement" restent inscrits au débit du compte 3111.

Les effets en recouvrement tirés sur les caisses de la banque et demeurés impayés à
présentation sont classés:
• au débit du compte 102 "Valeurs non payées à présentation" si le délai de restitution n'est
pas écoulé,
• au débit du compte 205 "Valeurs non imputées" si ce délai est écoulé.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" des effets en recouvrement ou à


l'encaissement non disponibles s'effectue suivant le lieu de paiement: ils sont réputés tirés sur
les résidents lorsqu'ils sont payables en Mauritanie et tirés sur les non-résidents s'ils sont
payables à l'étranger.

En revanche, les effets à crédit immédiat sont répartis selon la qualité du bénéficiaire.

La subdivision en fonction du critère "apparentés" n'est obligatoire que pour le compte 3110
"Effets à crédit immédiat".
74

31 COMPTES D'ENCAISSEMENT

315 Comptes de correspondants exigibles après encaissement

316 Comptes de la clientèle exigibles après encaissement

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

315 Contrepartie des valeurs reçues des correspondants,


directement ou par l'intermédiaire de la chambre de
compensation, lorsque les fonds ne sont mis à la
disposition des remettants qu'à la date d'échéance ou
qu'après l'expiration d'un délai d'encaissement.

316 Contrepartie des valeurs reçues de la clientèle lorsque


les fonds ne sont mis à la disposition des remettants qu'à
la date d'échéance ou qu'après l'expiration d'un délai
d'encaissement.

COMMENTAIRES

La contrepartie des valeurs reçues de la chambre de compensation reste inscrite au compte


315 jusqu'à l'expiration du délai contractuel de règlement.

Les comptes exigibles après encaissement sont répartis entre "résidents" et "non-résidents"
selon la qualité du remettant.
75

32 DEBITEURS DIVERS

392 Provisions pour dépréciation des comptes de débiteurs divers

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

322 Personnel (acomptes sur traitement remboursés en fin Toute créance ayant le caractère
de mois) de crédit distribué à la clientèle (y
compris au personnel de la
323 Etat (acomptes d'impôt sur les sociétés, impôts et banque: avances, prêts personnels,
taxes récupérables,...) crédits immobiliers)

325 Actionnaires (acomptes sur dividendes)

326 Autres tiers:


• Dépôts et cautionnements constitués
• Frais et taxes à récupérer
• Travaux hors exploitation facturés
• Loyers exigibles de crédit-bail pour les établissements
pratiquant des opérations de crédit-bail ( loyers échus
depuis moins d'un mois)
• Loyers dus par les locataires d'immeubles loués par la
banque
• Autres opérations, ...

COMMENTAIRES

Le compte 32 "Débiteurs divers" recense les créances certaines sur des tiers, intermédiaires
financiers et clientèle exclus.

Le compte "Travaux hors exploitation facturés" enregistre les facturations de services rendus
ou de travaux effectués par la banque, qui n'entrent pas dans les activités bancaires
proprement dites (exemple: travaux de mécanographie exécutés pour le compte d'un tiers).
76

Au compte « Loyers exigibles de crédit-bail », sont inscrits les loyers afférents à des
opérations de crédit-bail pendant la période qui correspond au délai usuel de recouvrement :
un mois maximum à compter de l’échéance. Les loyers de crédit-bail échus depuis plus d’un
mois sont transférés au compte 205 « Valeurs non imputées ».
Parmi les « Autres opérations » figurent notamment certaines opérations spécifiques
effectuées par les banques de développement (exemple : préfinancement sur fonds de
dotation).
La codification des sous-comptes est laissée au choix de la banque.
77

32 DEBITEURS DIVERS

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS


320 Fournisseurs Toute dette ayant le caractère de
322 Personnel (rémunérations dues, …) dépôt de la clientèle.

323 Etat (impôts et taxes dus, impôts et taxes collectés


par la banque,...)

324 Sécurité Sociale et autres organismes sociaux


(cotisations dues, …)

325 Actionnaires (dividendes restant dus)

326 Autres tiers:


• Cautionnements reçus
• Sommes dues aux compagnies d’assurances (primes
collectées,…)
• Coupons de titres émis par la banque échus non
encore payés
• Obligations émises par la banque amorties non encore
remboursées
• Pour les banques pratiquant les opérations de crédit-
bail : retenues de garantie sur travaux immobiliers,
dépôts de garantie effectués par les locataires,
comptes fournisseurs, effets à payer, …
• Autres opérations, ...

COMMENTAIRES

Le compte 32 "Créditeurs divers" recense les dettes certaines et exigibles envers les tiers,
intermédiaires financiers et clientèle exclus.

La codification des sous-comptes est laissée au choix de la banque.


78

34 SUCCURSALES ET AGENCES LOCALES

UM D R

INCLUS CONTENU EXCLUS

Solde subsistant après compensation des comptes de Comptes des succursales et


liaison des sièges, succursales et agences installées en agences à l'étranger, considérées
Mauritanie. comme des correspondants
étrangers.

COMMENTAIRES

Une vigilance particulière doit être portée au fonctionnement des comptes de liaison.

Un pointage permanent des opérations enregistrées à ces comptes a pour objectif d'éviter
l'accumulation des sommes en suspens, de faciliter l'établissement régulier des états de
rapprochement et d'opérer sans retard les régularisations qui s'imposent.

Dans la mesure du possible, les comptes de liaison doivent être apurés à la date d'arrêté des
écritures, au besoin à l'aide de journées comptables supplémentaires.

Le solde du compte 34 ne doit donc représenter que les rares opérations demeurées en suspens
par suite d'erreurs ou de difficultés d'imputation.
79

35 COMPTES DE REGULARISATION
350 Charges payées ou comptabilisées d'avance
351 Produits à recevoir

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

350 -Frais payés d'avance,


-Intérêts payés d'avance à la clientèle au titre de la
rémunération des dépôts ou aux correspondants,
-Toutes charges réglées ou comptabilisées par
anticipation,
-Stocks de fournitures et d'imprimés et petit matériel
de bureau.

351 Intérêts courus mais non échus sur opérations avec la


clientèle ou les correspondants et sur titres en portefeuille.

COMMENTAIRES

Au compte 350 figurent les dépenses qui, imputées à un compte de la classe 6 "Comptes de
charges", concernent les périodes comptables postérieures.

Au compte 351 figurent les recettes qui, imputées à un compte de la classe 7 "Comptes de
produits" et concernant les périodes comptables antérieures, n'ont pas encore été
effectivement perçues.
80

35 COMPTES DE REGULARISATION
354 Charges à payer
355 Produits perçus d'avance

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

354 - Intérêts courus et non échus sur opérations avec la


clientèle ou avec les correspondants,
- Provisions pour congés payés,
- Charges diverses à régler.

355 - Intérêts perçus mais non courus sur les comptes de


la clientèle ou des correspondants,
- Part comptabilisée des agios sur effets escomptés à
la clientèle ou achetés ferme et afférente aux
périodes comptables postérieures.

COMMENTAIRES

Au compte 354 figurent les dépenses qui, imputées à un compte de la classe 6 "Comptes de
charges" et concernant les périodes comptables antérieures, n'ont pas encore été effectivement
réglées.

Au compte 355 figurent les recettes qui, imputées à un compte de la classe 7 "Comptes de
produits", concernent les périodes comptables postérieures.
81

35 COMPTES DE REGULARISATION
358 Ecart de conversion devises
359 Divers

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

358 - Résultats de change latents résultant de la


réévaluation à la date d'arrêté des emplois et ressources
en devises,
- Résultats de change définitifs, non encore imputés
aux comptes de produits ou de charges d'exploitation.

359 Compte d'opérations en attente ou à régulariser.

COMMENTAIRES

Le compte 358 est exprimé en contre-valeur ouguiyas et ressortit, par convention, à la


catégorie "résidents".

Les modalités de fonctionnement de ce compte sont décrites dans l'annexe "Enregistrement


comptable des opérations en devises".

Les opérations en attente ou à régulariser sont, suivant qu'elles sont de nature débitrice ou de
nature créditrice, inscrites à des sous-comptes distincts, qui, en outre, les identifient au
possible par catégories.

Elles doivent être apurées à chaque date d'arrêté mensuel, au besoin à l'aide de journées
comptables supplémentaires.

Après accomplissement de ces diligences, les soldes débiteurs et créditeurs des différents
sous-comptes ne doivent représenter que les rares opérations demeurées en suspens à la suite
de difficultés d'imputation.

Il est formellement proscrit d'opérer la compensation entre soldes débiteurs et soldes


créditeurs des sous-comptes. En particulier, ces soldes sont reportés à l'actif et au passif de la
situation comptable réglementaire.
82

36 OPERATIONS SUR T I TRES


361 Opérations de placement
363 Agents de change et assimilés
365 Comptes de clients
366 Divers

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

361 Opérations de placement de titres à l'émission

363 Comptes ouverts aux agents de change et


arbitragistes retraçant les opérations sur titres exécutées
par leur intermédiaire

365 Comptes de clients concernant les opérations sur


titres réalisées sur leur ordre

366 Coupons et titres à encaisser, provisions constituées


par les sociétés dont la banque assure le service financier,
...

COMMENTAIRES

Les opérations sur titres sont réparties entre "résidents" et "non-résidents" selon la qualité de
la collectivité émettrice ou du titulaire de compte.

La répartition entre "francs" et "devises" est effectuée en fonction de la monnaie dans laquelle
les titres sont libellés.

Le critère "apparentés" est obligatoire en ce qui concerne le compte 361.


83

38 TITRES DE PLACEMENT
398 Provisions pour dépréciation des titres de placement

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

380 Actions Frais accessoires d'achat,


381 Autres titres conférant un droit de propriété enregistrés aux comptes de
383 Obligations charges appropriés de la classe 6.
384 Bons du Trésor
385 Autres titres conférant un droit de créance Titres de participation et de
388 Obligations émises par la Banque rachetées par filiales, enregistrés au compte 40
anticipation

COMMENTAIRES

Les titres de placement sont des titres négociables, mauritaniens ou étrangers, cotés ou non
cotés, acquis en vue d'en tirer un revenu direct ou une plus-value.

Outre la ventilation par catégories prévue ci-dessus, ils sont répartis entre titres cotés –
notamment sur des marchés boursiers étrangers- et titres non cotés, également entre titres
émis par des établissements de crédit et titres émis par des organismes autres que des
établissements de crédit.

Ils sont inscrits pour leur coût historique -y compris la partie non libérée- c'est-à-dire pour
leur prix d'achat ou leur valeur de souscription.

Les titres étrangers acquis au moyen de devises sont comptabilisés au coût historique exprimé
en ouguiyas.

La partie non libérée est portée simultanément au débit des comptes divisionnaires appropriés
du compte 38 et au crédit des sous-comptes correspondants du compte divisionnaire 389
"Versements restant à effectuer sur titres de placement non libérés".

Le compte divisionnaire 388 enregistre le montant des obligations émises par la banque,
rachetées par anticipation et non encore annulées.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" s'effectue selon la qualité de l'émetteur.


84

La ventilation entre "ouguiyas" et "devises" est opérée en fonction de la monnaie dans


laquelle les titres sont libellés, indépendamment de la monnaie utilisée pour le règlement et du
lieu de négociation.

Les titres remis en garantie sont rappelés au compte de hors - bilan 982 "Valeurs affectées en
garantie".

A la fin de chaque exercice, il est procédé à une estimation des titres de placement en
portefeuille.

Les titres en devises cotés sur les marchés boursiers étrangers sont évalués sur la base du
cours étranger auquel est appliqué le cours du change à la date d'arrêté annuel.

Les titres non cotés sont estimés à leur valeur probable de réalisation.

Les plus-values constatées ne sont pas comptabilisées. Les moins-values donnent lieu à
constitution de provisions pour dépréciation.

Pour les titres non entièrement libérés, la provision est constituée uniquement sur la base du
montant de la partie libérée, dans les mêmes conditions que pour les autres titres.

Par convention, l'enregistrement des résultats (plus-values ou moins-values) sur cession des
titres de placement est assuré par le compte 84.
85

38 TITRES DE PLACEMENT
389 Versements restant à effectuer sur titres de placement non libérés

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Versements restant à effectuer sur le prix d'achat ou la


valeur de souscription des titres de placement

COMMENTAIRES

Le compte divisionnaire 389 est subdivisé en fonction des différentes catégories de titres non
libérés.

Pour les titres étrangers acquis sur un marché étranger et réglés en devises, les versements
restant à effectuer doivent être actualisés en fonction du cours de la devise observé à
la date d'arrêté de la situation réglementaire.
86

39 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES AUTRES COMPTES FINANCIERS

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

392 Provisions pour dépréciation des comptes de


débiteurs divers

398 Provisions pour dépréciation des titres de placement

COMMENTAIRES

Les soldes des comptes divisionnaires 392 et 398 sont portés à l'actif des situations
périodiques en déduction des montants bruts des éléments auxquels ils se rapportent.

Les règles applicables en matière de constitution de provisions pour dépréciation des autres
comptes financiers sont définies sur les fiches individuelles afférentes aux éléments d'actifs
correspondants (cf. notamment la fiche du compte 38 "Titres de placement").
87

CLASSE 4

COMPTES DE VALEURS IMMOBILISEES

Les comptes de la classe 4 enregistrent les biens et valeurs destinés à rester durablement dans
la banque, notamment le patrimoine immobilier, y compris les immobilisations destinées à la
location avec ou sans option d'achat.

1- Ils sont assortis de comptes d'amortissements ou de comptes de provisions pour


dépréciation qui sont portés en déduction des valeurs d'actif auxquels ils se rapportent.

2- Les comptes de la classe 4 sont répartis en "ouguiyas" et devises selon la monnaie dans
laquelle :
• sont émis les titres,
• sont ouverts les autres comptes de valeurs immobilisées.

3- Le solde des comptes d'opérations de crédit-bail


• 452 "Immobilisations en location"
• 453 "Immobilisations en cours"
sont inclus dans l'état B des "Concours à l'économie".
Les comptes individuels ayant le caractère de "résidents" doivent en conséquence être
subdivisés selon les cinq catégories d'agents économiques de la classe 2.
88

40 TITRES DE PARTICIPATION ET DE FILIALES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

400 Titres de participation Frais accessoires d'achat,


enregistrés aux comptes
401 Titres de filiales appropriés de la classe 6

409 Versements restant à effectuer sur titres de Titres de placement, inscrits au


participation et de filiales non libérés. compte 38

COMMENTAIRES

Les titres de participation et de filiales sont des titres, mauritaniens ou étrangers, cotés ou non
cotés, dont la possession durable est estimée utile à l'activité de la banque, notamment parce
qu'elle lui permet d'exercer une certaine influence sur la société émettrice des titres ou d'en
assurer le contrôle.

Les établissements de crédit ne peuvent détenir des participations dans des entreprises que
dans les limites des dispositions légales ou réglementaires.

Les titres de participation sont:


• les titres dont le montant représente de 10 à 50% du capital de la société émettrice,
• les titres émis par une société du groupe, quel que soit le pourcentage du capital obtenu,
• les titres dont le montant représente moins de 10% du capital d'une société si l'une des
conditions suivantes se trouve réalisée:
 administrateur ou dirigeant commun avec la société émettrice,
 détention par la société émettrice d'une partie des actions émises par la banque,
 appartenance à un même groupe contrôlé par des personnes physiques ou morales
exerçant un contrôle sur l'ensemble et faisant prévaloir une unité de décision.

L'initiative du classement est laissée à l'appréciation de la banque.

La Banque Centrale de Mauritanie se réserve toutefois le droit, après examen des cas
exceptionnels, d'exiger l'inscription au compte 400 des titres qui ne remplissent pas les
conditions énumérées ci-dessus.

Les titres de filiales sont les titres dont le montant représente plus de 50% du capital de la
société émettrice.
89

Les titres de participation et de filiales sont répartis entre titres cotés et titres non cotés,
également entre titres émis par des établissements de crédit et titres émis par des organismes
autres que des établissements de crédit.

Les règles à suivre pour la comptabilisation des titres de participation et de filiales et la


constitution de provisions pour dépréciation, les modalités d'enregistrement de la partie non
libérée, de répartition entre "résidents" et "non-résidents", "ouguiyas" et "devises", de remise
en garantie sont identiques à celles qui sont prévues sur la fiche du compte 38 "Titres de
placement".
90

41 CREANCES ET AUTRES EMPLOIS IMMOBILISES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

415 Prêts participatifs

4150 Prêts participatifs consentis en faveur d'institutions


financières

4151 Prêts participatifs accordés à des agents


économiques non financiers

COMMENTAIRES

Les prêts participatifs sont des concours pour lesquels la banque a accepté que ses droits
soient primés par ceux des autres créanciers du bénéficiaire.

La répartition des prêts participatifs entre "résidents" et "non-résidents" est opérée selon la
qualité du bénéficiaire.
91

42 IMMOBILISATIONS CORPORELLES
420 Immobilisations d'exploitation

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

4200 Terrains
4201 Agencements et aménagements des terrains
4202 Constructions
4204 Matériel d'exploitation
4205 Matériel de transport
4206 Matériel de bureau et informatique
4208 Autres immobilisations corporelles

COMMENTAIRES

Les immobilisations d'exploitation sont constituées des biens immobiliers qui sont affectés
aux services administratifs, comptables et techniques de la banque ainsi que, par extension,
aux logements de fonction.

Le compte divisionnaire 4208 comprend le mobilier de bureau, le mobilier de logement ainsi


que les installations, agencements et aménagements.
92

42 IMMOBILISATIONS CORPORELLES
421 Immobilisations hors exploitation

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

4210 Terrains
4211 Agencements et aménagements des terrains
4212 Constructions
4214 Matériel d'exploitation
4215 Matériel de transport
4216 Matériel de bureau et informatique
4218 Autres immobilisations corporelles

COMMENTAIRES

Sont réputées immobilisations hors-exploitation :


• les biens immobiliers, propriété de la banque, qui ne sont pas nécessaires à son activité
bancaire et qui n'ont pas été acquis dans un but de revente,
• les biens mobiliers et immobiliers acquis par adjudication ou à l'amiable à la suite de la
défaillance de certains clients,
• les immeubles d'habitation donnés en location.
93

43 IMMOBILISATIONS EN COURS

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

432 Avances et acomptes versés sur immobilisations


corporelles

437 Avances et acomptes versés sur immobilisations


incorporelles.

COMMENTAIRES

Des sous-comptes appropriés sont créés pour opérer la distinction entre immobilisations
d'exploitation et immobilisations hors exploitation.

En principe, les immobilisations en cours ne sont pas amorties. Elles peuvent cependant
donner lieu à la constitution de provisions pour dépréciation.
94

45 OPERATIONS DE CREDIT-BAIL
452 Immobilisations en location
453 Immobilisations en cours
454 Immobilisations non louées après résiliation

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

452 Biens mobiliers ou immobiliers effectivement loués Biens immobiliers donnés en


avec option d'achat location, sans option d'achat
enregistrés au compte 46
453 -Biens immobiliers en cours de construction ou déjà
livrés aux utilisateurs sans que ceux-ci soient encore
astreints à payer des loyers.
-Biens mobiliers : acomptes versés aux fournisseurs.

454 Biens mobiliers ou immobiliers, initialement loués


avec option d'achat, après résiliation des contrats de
crédit-bail

COMMENTAIRES

Le compte 45 "Opérations de crédit-bail" enregistre les opérations de location avec option


d'achat portant sur des biens mobiliers ou immobiliers à usage professionnel.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" s'effectue selon la qualité du locataire.


95

46 OPERATIONS DE LOCATION SIMPLE


462 Immobilisations

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Biens mobiliers ou immobiliers destinés à la location


simple, y compris ceux qui n'ont pas encore été livrés.

COMMENTAIRES

Le compte 46 n'est servi que par les établissements de crédit habilités à pratiquer les
opérations de location simple.

Il enregistre les opérations de location sans option d'achat de biens mobiliers ou immobiliers à
usage professionnel.

Il abrite en particulier les immobilisations initialement louées avec option d'achat lorsque le
contrat de crédit-bail a été résilié et louées à nouveau mais sans option d'achat.

La répartition entre "résidents" et "non-résidents" s'effectue selon la qualité du locataire.


96

47 FRAIS ET VALEURS INCORPORELLES IMMOBILISES


470 Frais immobilisés
475 Valeurs incorporelles immobilisées

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

470 Frais immobilisés


4700 Frais d'établissement
4701 Frais relatifs au pacte social
4703 Frais d'émission des emprunts
4704 Frais d'acquisition des immobilisations
4705 Frais exceptionnels à étaler sur plusieurs exercices
4708 Primes d'émission et de remboursement des obligations
non amorties

475 Valeurs incorporelles immobilisées


4750 Brevets, licences, procédés, modèles, marques, dessins, ...
4751 Droit au bail
4752 Fonds commercial
4758 Autres immobilisations incorporelles

COMMENTAIRES

Le compte 47 -à l'exception toutefois du sous-compte 4751 "Droit au bail"- s'analyse comme


une subdivision débitrice des capitaux propres.

Le droit au bail est un élément du fonds commercial. Il est enregistré au sous-compte 4751
dans la mesure où il présente une valeur distincte qui ne s'intègre pas dans la valeur du fonds
commercial.
97

48 AMORTISSEMENTS DES IMMOBILISATIONS

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

482 Amortissements des immobilisations corporelles


485 Amortissements des immobilisations données en crédit-bail
486 Amortissements des immobilisations données en location
simple
487 Amortissements des frais et valeurs incorporelles
immobilisés

COMMENTAIRES

L'amortissement est la constatation comptable de la dépréciation de la valeur des


immobilisations corporelles et incorporelles, provenant de l'usure par le temps, l'usage, le
changement des techniques ou de toute autre cause, dont les effets sont irréversibles.

Les comptes d'amortissements sont subdivisés en fonction des catégories d'immobilisations


auxquelles ils s'appliquent.

Pour l'établissement des situations réglementaires et du bilan, les amortissements sont portés
en déduction de la valeur des postes qu'ils concernent.
98

49 PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES IMMOBILISATIONS

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

490 Provisions pour dépréciation des titres de participation et


de filiales
4915 Provisions pour dépréciation des prêts participatifs
492 Provisions pour dépréciation des immobilisations
corporelles
493 Provisions pour dépréciation des immobilisations en cours
495 Provisions pour dépréciation des immobilisations données
en crédit-bail
4975 Provision pour dépréciation des valeurs incorporelles
immobilisées.

COMMENTAIRES

Les provisions pour dépréciation des immobilisations ont pour objet d'enregistrer les moins-
values constatées sur les éléments d'actif non amortissables.

Toutefois, contrairement aux amortissements, les dépréciations couvertes par des provisions
ne sont pas irréversibles.

Les comptes de provisions pour dépréciation des immobilisations sont subdivisés en fonction
des catégories d'immobilisations auxquelles ils s'appliquent.

Pour l'établissement des situations réglementaires et du bilan, les provisions pour dépréciation
sont portées en déduction de la valeur des postes qu'elles concernent.
99

CLASSE 5

COMPTES DE CAPITAUX PERMANENTS

Les comptes de la classe 5 enregistrent les fonds mis à la disposition de la banque de façon
permanente ou durable.

Ces fonds comprennent le capital, les réserves, le report à nouveau, le résultat en attente
d'affectation, des ressources stables comme les emprunts participatifs et les emprunts
obligataires, les ressources spécifiques des banques de développement.

Par extension, la classe 5 englobe également les provisions constituées non déduites
d'éléments de l'actif, les subventions d'équipement ainsi que les ressources assimilées
recueillies par les banques de développement.
100

50 SUBVENTIONS ET FONDS AFFECTES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

500 Subventions d'équipement

505 Fonds affectés des banques de développement

COMMENTAIRES

Le compte 500 regroupe les subventions accordées par 1'Etat, les collectivités publiques ou
les tiers dans le but de permettre à la banque d'acquérir des immobilisations.

Au compte 505 figurent les fonds de dotation reçus par les banques de développement en
provenance de divers organismes (FADES/FK, FMA, FADDEA, OPEC, BID, etc.) pour
financer certaines de leurs dépenses de fonctionnement comme les frais d'assistance technique
étrangère et les frais de formation du personnel.
101

51 ACTIONNAIRES OU ASSOCIES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

510 Associés, capital souscrit non appelé Dettes et créances des associés
autres que celles qui sont
511 Associés, capital souscrit et appelé mais non versé. relatives à la constitution et à
l'augmentation du capital social,
enregistrées en classe 2.

COMMENTAIRES

Le compte 51 recense les sommes restant à verser par les actionnaires ou associés au titre de
leur souscription au capital de la banque.
102

52 PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

UM D R

INCLUS CONTENU EXCLUS

520 Provisions pour risques • Eléments de passif ayant le


• Provisions pour litiges, caractère de "Charges à
• Provisions pour risques d'exécution d'engagements par payer" ou de "Créditeurs
signature (cautions, avals, ...), divers".
• Provisions pour amendes, doubles droits, pénalités,
• Provisions pour pertes de change, • Provisions pour dépréciation
• Provisions pour éventualités diverses, d'éléments d'actif non
• Provisions de propre assureur, amortissables, qui sont
• Provisions pour risques divers. déduites des comptes
correspondants de l'actif
527 Provisions pour charges à répartir sur plusieurs
exercices.

528 Provisions constituées en ouguiyas en couverture de


créances douteuses ou litigieuses en devises sur les
institutions financières ou la clientèle.

COMMENTAIRES

Les provisions pour risques et charges sont destinées à couvrir des pertes et des charges
prévisibles, nettement précisées quant à leur nature, mais comportant un élément d'incertitude
quant à leur montant ou à leur réalisation.

Les charges certaines quant à leur existence et à leur montant relèvent d'un classement au
compte 32 "Créditeurs divers" ou au compte divisionnaire 354 "Charges à payer".

Les provisions pour dépréciation d'éléments d'actif comprennent:


• les provisions pour créances douteuses, litigieuses ou intransférables (sur institutions
financières, clientèle, tiers), lorsque la provision et la créance sont exprimées dans la
même monnaie,
• les provisions pour dépréciation financière des titres de placement, des titres de
participation et de filiales,
les provisions pour dépréciation des immobilisations.
103

53 EMPRUNTS OBLIGATAIRES

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

530 Emprunts obligataires Primes de conversion des


Primes de remboursement des obligations (compte obligations en actions,
4708) enregistrées au compte 5944

COMMENTAIRES

Le compte 530 enregistre la valeur totale de remboursement des emprunts obligataires, primes
de remboursement incluses.

La contrepartie de ces primes est inscrite au débit du compte 4708 "Primes d'émission et de
remboursement des obligations non amorties".

Les primes de remboursement peuvent être amorties soit au prorata des intérêts courus, soit
par fractions égales au prorata de la durée de l'emprunt quelle que soit la cadence de
remboursement des obligations. Mais, en aucun cas, ne peuvent être maintenues au compte
4708 des primes afférentes à des obligations remboursées.

Les obligations amorties et non encore remboursées sont inscrites au compte 32 "Créditeurs
divers".

Les emprunts obligataires exprimés en devises sont réévalués en contre-valeur ouguiyas à la


date d'arrêté.

Par convention, la répartition entre "résidents" et "non-résidents" s'effectue de la façon


suivante:
• "résidents" pour les obligations émises en ouguiyas
• "non-résidents" pour les obligations émises en devises.
104

54 AUTRES RESSOURCES PERMANENTES .

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

545 Emprunts participatifs


5450 Emprunts participatifs contractés auprès d'institutions
financières
5451 Emprunts participatifs contractés auprès d'agents
économiques non financiers

548 Ressources à moyen et long terme des banques de


développement

COMMENTAIRES

Les emprunts participatifs sont des emprunts pour lesquels les prêteurs ont accepté que leurs
droits soient primés par ceux des autres créanciers de la banque.

Le compte 548 regroupe par convention les ressources spécifiques à moyen et long terme des
banques de développement, comme par exemple les fonds à long terme reçus du FADES pour
le financement de projets de développement sectoriels ou les fonds de dotation reçus de l'Etat
pour financer à ses risques des projets de nature variée.

La répartition entre "résidents" et "non résidents" des emprunts inscrits au compte 54


s'effectue selon la qualité du prêteur.
105

55 PLUS-VALUES ET PROVISIONS REGLEMENTEES

UM D R

INCLUS CONTENU EXCLUS

550 Plus-values à réinvestir

551 Ecarts de réévaluation

552 Provisions réglementées

COMMENTAIRES

Les plus-values et les diverses provisions réglementées présentent un caractère de réserves


non libérées d'impôts.

Leur constitution obéit à des règles fiscales ou économiques particulières.


106

56 RESULTAT NET EN ATTENTE D'AFFECTATION,

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

560 Bénéfice du dernier exercice tant que les comptes ne


sont pas définitivement approuvés

569 Perte du dernier exercice tant que les comptes ne sont


pas définitivement approuvés

COMMENTAIRES

Le compte 56 enregistre le résultat net de l'exercice écoulé –bénéficiaire ou déficitaire- tant


que l'assemblée générale n'a pas approuvé les comptes ni décidé l'affectation de ce résultat.

Le solde débiteur du compte 56 est inscrit à l'actif des situations réglementaires.


107

57 REPORT A NOUVEAU

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

570 Bénéfices des exercices antérieurs qui n'ont pas été


distribués ou affectés à un compte de réserves.

579 Pertes des exercices antérieurs qui n'ont pas été


apurées par des prélèvements sur les bénéfices, les
réserves ou le capital.

COMMENTAIRES

Le report à nouveau -bénéficiaire ou déficitaire- est la partie du résultat laissé en attente


d'affectation.

Le report à nouveau débiteur est porté à l'actif des situations réglementaires.


108

58 RESERVES

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

580 Réserve légale

583 Réserves statutaires ou contractuelles

584 Réserves réglementées

585 Réserves libres

586 Autres réserves

COMMENTAIRES

Les réserves sont constituées de la part des bénéfices conservés durablement à la disposition
de la banque et non incorporés au capital.

Elles sont réparties en réserves réglementaires (comptes divisionnaires 580,583 et 584) qui,
sauf cas d'espèces, ne peuvent être distribuées ni incorporées au capital et en réserves libres
(comptes divisionnaires 585 et 586).
109

59 CAPITAL

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

590 Capital social


5901 Capital souscrit non appelé
5902 Capital souscrit appelé non versé
5903 Capital souscrit appelé versé

594 Primes liées au capital social


5941 Primes d'émission
5942 Primes de fusion
5943 Primes d'apport
5944 Autres primes

COMMENTAIRES

Le capital social, fixé par les statuts de la banque, représente la valeur nominale des actions
ou des parts sociales.

Les différentes primes liées au capital social sont définies par le plan comptable général. Le
compte divisionnaire 5944 enregistre notamment les primes de conversion d'obligations en
actions.
110

CLASSES 6, 7 et 8

COMPTES DE RESULTATS

Les comptes des classes 6,06, 7,07 et 8 traitent de la formation du résultat.

Les comptes de gestion sont réunis dans les classes 6, 06 (charges et pertes) et 7, 07 (produits
et profits).

Les classes 6 et 7 sont réservées à la détermination du résultat d'exploitation et comprennent


les opérations qui se rapportent à l'activité courante et normale de la banque durant l'exercice
considéré.

Les opérations qui ne se rapportent pas à l'exploitation courante de la banque (opérations


anormales ou occasionnelles) ou qui sont imputables à d'autres exercices (opérations de
régularisation afférentes aux années antérieures) sont inscrites dans les classes 06 et 07 et
constituent les composantes du résultat hors exploitation appelées "pertes" et "profits".

l- Par convention, les comptes des classes 6, 06, 7, 07 et 8 sont tous exprimés en "ouguiyas" et
qualifiés "résidents".

2- Les comptes des classes 6 et 7 n'enregistrent que les charges et les produits se rapportant à
l'exercice en cours. En conséquence :
• Les comptes de charges et de produits sont respectivement crédités ou débités, par le jeu
des comptes de régularisation, du montant des charges et des produits concernant les
exercices postérieurs,
• les comptes de charges et de produits sont respectivement débités ou crédités, par le jeu
des comptes de régularisation, du montant des charges et des produits concernant
l'exercice en cours mais non encore enregistrés en comptabilité.

3- Aucune compensation ne doit être opérée :


• entre les intérêts débiteurs prélevés et les intérêts créditeurs versés au compte d'une même
personne juridique,
• entre les charges et les recettes afférentes aux opérations d'emprunts et prêts sur effets
(pensions, achats et ventes ferme),
• entre les moins-values et les plus-values enregistrées sur cessions d'éléments de l'actif
immobilisé et de valeurs mobilières de placement,
• entre les moins-values et les plus-values constatées à la suite de cession de titres et les
provisions constituées antérieurement pour dépréciation du portefeuille-titres.

4- La distinction entre intérêts, versements assimilés et prélèvements assimilés d'une part, et


commissions d'autre part, est opérée en tenant compte du principe suivant : sont considérées
comme des intérêts ou assimilés les rémunérations prorata temporis des capitaux
effectivement empruntés ou prêtés.
111

En conséquence :

• certains éléments de rémunération dénommés "commissions" sont classés avec les intérêts
proprement dits car leur mode de calcul est identique (exemple: commission d'endos),

• certaines commissions versées ou perçues prorata temporis sont enregistrées aux comptes
de commissions car elles ne correspondent pas à un emploi de capitaux (exemple:
commissions d'engagement ou de confirmation).

5- Les intérêts ou prélèvements assimilés imputés au débit d'un compte classé parmi les
créances douteuses ou litigieuses -ouvert à un intermédiaire financier ou à un client- doivent
faire l'objet d'une dotation aux comptes de provisions lorsque leur contrepartie est inscrite au
crédit d'un compte de produits.
112

60 CHARGES O'EXPLOITATION BANCAIRE


601 Charges sur opérations de trésorerie et opérations interbancaires
6011 Institut d'émission, Trésor Public, comptes courants postaux
60111 Comptes ordinaires
60112 Emprunts et comptes à terme
6012 Institutions financières
60121 Comptes ordinaires
60122 Emprunts et comptes à terme
6016 Valeurs données en pension ou vendues ferme
60161 Institut d'émission
60162 Autres intermédiaires financiers
6018 Bons du Trésor et valeurs assimilées
60181 Institut d'émission
60182 Autres intermédiaires financiers
6019 Commissions

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS


6011-6012 Intérêts et versements assimilés servis sur les
soldes créditeurs des comptes ordinaires et sur les comptes Intérêts et versements assimilés
à terme des intermédiaires financiers. servis lors des opérations de
pension ou de vente ferme,
6016 Intérêts et versements assimilés servis lors des enregistrés au compte 6016 ou
opérations d'emprunts sur effets (pensions au jour le jour au compte 6018
ou à terme, ventes ferme) effectuées avec les intermédiaires
financiers.

6018 Intérêts et versements assimilés servis lors des


opérations de pension ou de vente ferme de bons du Trésor
et valeurs assimilées.

6019 Commissions diverses servies sur opérations de


trésorerie et opérations interbancaires. Frais de courtage.

COMMENTAIRES

Le compte 6011 enregistre notamment les intérêts et versements assimilés servis au titre des
avances, garanties par des valeurs mobilières, consenties par l'institut d'émission.

Les sous-comptes 60161 et 60181 sont subdivisés selon que les agios sont servis sur des
opérations de pension ou sur des opérations de vente ferme.
113

60 CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE


602 Charges sur opérations avec la clientèle
6021 Comptes de la clientèle
60210 Comptes ordinaires créditeurs
60215 Comptes créditeurs à terme
60216 Comptes d'épargne
6026 Bons de caisse

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

60210 Intérêts servis sur les soldes créditeurs des comptes


à vue ouverts à des agents économiques non financiers.

60215 Intérêts servis sur comptes créditeurs à terme des


agents économiques non financiers.

60216 Intérêts servis sur les comptes sur livrets.

6026 Intérêts servis sur bons de caisse émis par la banque.


114

60 CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE


603 Charges sur opérations de crédit-bail
6031 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations
60311 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations en location
60312 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations non louées après
résiliation
6032 Dotations aux comptes de provisions
6033 Dépréciations constatées sur immobilisations

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

6031 Amortissements pratiqués sur les biens mobiliers ou


immobiliers loués avec option d'achat (60311) ou non
loués après résiliation (60312)

6032 Ce compte est appelé à enregistrer les provisions


spéciales que les institutions financières seraient autorisées
à constituer en vertu de dispositions fiscales particulières.

6033 Pertes constatées sur la valeur d'un bien :


à l'occasion d'une nouvelle location avec option d'achat
mise en place après résiliation d'un précédent contrat de
crédit-bail,
au terme de contrats pour lesquels le locataire n'a pas
exercé d'option d'achat.
115

60 CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE


604 Intérêts sur emprunts obligataires
605 Intérêts sur autres ressources permanentes
6055 Intérêts sur emprunts participatifs
6058 Intérêts sur ressources à moyen et long terme des banques de développement

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

604 Intérêts et charges financières, y compris les Frais afférents à l'émission des
commissions versées aux domiciliataires, sur emprunts.
emprunts obligataires

6055 Intérêts et charges financières sur emprunts


participatifs contractés par la banque.

6058 Intérêts sur ressources spécifiques à moyen et long


terme des banques de développement.

COMMENTAIRES

Des subdivisions sont créées pour permettre le raccordement des intérêts payés aux emprunts
auxquels ils se rapportent.
116

60 CHARGES D'EXPLOITATION BANCAIRE


606 Autres charges d'exploitation bancaire
6062 Frais sur chèques et, effets
6064 Opérations sur titres
6065 Opérations de change et d'arbitrage
6066 Engagements par signature
6067 Divers

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

6062 Frais engagés et commissions payées lors


d'opérations de recouvrement ou d'encaissement,
d'envoi à l'acceptation ou de retour de valeurs.

6064 Frais sur opérations de bourse et d'arbitrage de titres,


sur achats de titres pour le propre compte de la
banque, sur émissions, sur encaissement de coupons,
sur droits de garde, sur régularisations, transferts et
conversions de titres,...

6065 Pertes sur opérations de change et d'arbitrage


résultant d'opérations d'achat ou de vente de devises
ou découlant de la réévaluation périodique des
devises et des barres, lingots et pièces d'or, propriété
de la banque.
-Frais divers engagés sur les opérations de change et
d'arbitrage.

6066 Commissions sur engagements par signature reçues


des intermédiaires financiers (accords de
refinancement, cautions, avals, endos, acceptations et
autres garanties).

6067 Autres charges d'exploitation bancaire n'ayant pas


trouvé place dans les comptes précédents.
117

62 CHARGES EXTERNES LIEES A L'INVESTISSEMENT


620 Locations et charges locatives diverses
6200 Locations mobilières et immobilières. Charges de copropriété.
6202 Redevances de crédit-bail
621 Travaux d'entretien et de réparation
623 Primes d'assurance
6230 Multirisque (incendie, vol, responsabilité civile... )
6234 Assurances transport
6238 Autres risques
625 Documentation générale et technique
626 Frais de colloques, séminaires, conférences

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

6200 Loyers simples et charges locatives ou de copropriété


sur biens mobiliers et immobiliers 6202 Loyers
réglés par la banque pour l'utilisation de biens
mobiliers ou immobiliers faisant l'objet de contrats de
crédit-bail.
621 Prestations de services réglées pour l'entretien et la
réparation de biens mobiliers et immobiliers.
623 Primes d'assurance réglées aux compagnies
625 Dépenses de documentation
626 Frais de toute nature (inscription, transport,
hébergement, restauration , ...) engagés lors de
colloques, séminaires, conférences et manifestations
assimilées.
118

63 CHARGES EXTERNES LIEES A L'ACTIVITE


630 Transports
6305 Transports collectifs du personnel.
6308 Autres frais de transport
631 Déplacements, missions, réceptions
6310 Voyages et déplacements
6315 Missions
6317 Réceptions
632 Frais postaux et de télécommunications
633 Rémunérations d'intermédiaires et honoraires
6330 Personnel intérimaire
6331 Honoraires
6332 Frais d'actes et de contentieux
6333 Divers
634 Publicité et propagande
635 Achats d'approvisionnements non stockés
637 Quote-part des frais du siège à l'étranger
638 Charges diverses

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

630 Toutes charges ayant la nature de transport Dépenses de fonctionnement


relatives aux moyens de
transport propres à la
banque(achat d'essence, frais de
réparation et d'entretien,...)
631 Frais occasionnés lors des déplacements et missions
des membres du personnel de la banque.
Frais de toute nature engagés en vue de pourvoir à
l'accueil des personnes reçues par la banque.

632 Frais d'affranchissement, de téléphone, de télex,...

633 Locations de main-d'œuvre (6330), honoraires versés à


des tiers : avocats, huissiers, experts comptables,
conseillers juridiques et fiscaux (6331 ), frais d'actes
et de contentieux (6332), rémunérations des autres
intermédiaires (6333).

634 Annonces et insertions, frais de catalogues et


d'imprimés, échantillons, frais de foires et
d'expositions, cadeaux à la clientèle,...
119

635 Fournitures faites à l'entreprise (eau, gaz, électricité),


carburants et lubrifiants, fournitures de bureau, petit
outillage.

637 Quote-part des frais facturés par le siège ou la maison


mère située à l'étranger.

638 Cotisation aux groupements professionnels, frais de


sécurité, frais de recrutement du personnel, frais de
conseils et d'assemblées,...

COMMENTAIRES

Au sous-compte 6315 "Missions" figurent l'ensemble des frais supportés à l'occasion des
missions : frais de transport, frais de nourriture et d'hébergement.
120

64 CHARGES ET PERTES DIVERSES


643 Jetons de présence
644 Dons, pourboires et subventions accordées
(0) 645 Créances irrécouvrables non couvertes par des provisions
(0) 6451 Créances irrécouvrables sur les intermédiaires financiers non couvertes par des
provisions.
(0) 6452 Créances irrécouvrables sur la clientèle non couvertes par des provisions.
(0) 646 Créances irrécouvrables couvertes par des provisions
(0) 6461 Créances irrécouvrables sur les intermédiaires financiers couvertes par des
provisions.
(0) 6462 Créances irrécouvrables sur la clientèle couvertes par des provisions.
(0) 647 Amendes pénales.
(0) 648 Autres charges et pertes exceptionnelles

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

643 Jetons de présence

644 Dons, pourboires, subventions accordées

(0) 645 Créances ou fractions de créances qui,


(0) 646 couvertes ou non par des provisions antérieurement
constituées, ont acquis durant l'exercice le caractère
d'une perte définitive.

(0) 647 Amendes pénales Pénalités et amendes fiscales


enregistrées au compte 667
(0) 648 Autres charges, provisionnées ou non, qui
présentent un caractère exceptionnel ou qui se
rapportent aux exercices antérieurs.

COMMENTAIRES

Lorsqu'une créance douteuse ou litigieuse devient irrécouvrable, la perte certaine est constatée
par un débit porté au compte 645 ou au compte 646.

La provision, antérieurement constituée le cas échéant, -utilisée- est annulée par inscription au
crédit du compte 7861 ou du compte 7862.
121

65 FRAIS DE PERSONNEL
650 Rémunération du personnel
6500 Salaires, appointements
6501 Main-d'œuvre occasionnelle
6503 Heures supplémentaires
6505 Congés payés
6506 Primes et gratifications
6507 Indemnités de préavis et de licenciement
6508 Indemnités et avantages divers en espèces
652 Charges sociales et de prévoyance
6520 Cotisations de sécurité sociale
6525 Cotisations aux mutuelles
6526 Cotisations aux caisses de retraite
6527 Prestations directes - familiales
655 Autres charges sociales
6550 Versements aux œuvres sociales
6551 Médecine du travail
6552 Soins médicaux et pharmacie
6558 Prestations diverses fournies au personnel
656 Frais de recyclage et de formation professionnelle
(0) 657 Avantages en nature

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

650 Salaires, appointements, indemnités,


gratifications,... versés au personnel, rémunérations
allouées aux gérants et administrateurs.

652 Part patronale relative aux cotisations dues aux


différents organismes sociaux prestations familiales
complémentaires versées par la banque.

655 Versements aux œuvres sociales ; médecine du


travail ; autres dépenses sociales.

656 salaires alloués aux stagiaires, bourses d'études,


autres frais de formation professionnelle

(0) 657 Avantages en nature


122

COMMENTAIRES

Les avantages en nature dont bénéficie le personnel sont en principe enregistrés directement
dans les différents comptes de charges par nature : loyers, eau et électricité, entretien des
logements, assurances, amortissements des voitures,...

L'inscription des avantages en nature au compte 657 résulterait donc de dispositions


réglementaires spécifiques, applicables aux banques.
123

66 IMPOTS, TAXES ET VERSEMENTS ASSIMILES


660 Impôts directs et taxes assimilées
6600 Impôts fonciers et taxes annexes
6602 Taxe sur les véhicules à moteur
6605 Taxe d'apprentissage
6606 Impôts régionaux
661 Taxes et impôts indirects
6610 Taxes sur le chiffre d'affaires
6618 Autres impôts indirects
662 Enregistrement et timbre
6620 Droits d'enregistrement des actes et marchés
6621 Droits de timbre
6628 Autres droits
664 Impôts et taxes dans le cadre d'organismes africains
665 Impôts et taxes dans le cadre d'organismes internationaux
666 Impôts et taxes exigibles à l’étranger
(0) 667 Pénalités et amendes fiscales

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS


660 Taxes et impôts directs Impôts sur le bénéfice, impôt
minimum forfaitaire, enregistrés
au compte 86

661 Taxes et impôts indirects • Impôts et taxes récupérables


sur les tiers ou le Trésor
Public, enregistrés au compte
32.
• Taxes indirectes et droits de
douanes grevant les
immobilisations, taxes
indirectes appliquées aux
charges se rapportant aux
services et aux biens ne
constituant pas des
immobilisations, incorporés
directement au coût de ces
biens et services.

662 Droits d'enregistrement et de timbres, droits


assimilés
664-665-666 Impôts et taxes prélevés pour compte
d'organismes supranationaux ou exigibles à
l'étranger.

(0) 667 Pénalités et amendes fiscales


124

68 DOTATIONS AUX COMPTES D'AMORTISSEMENTS ET DE PROVISIONSI


680 Dotations aux comptes d'amortissements
685 Dotations aux comptes de provisions pour dépréciation des éléments de l'actif
6851 Provisions pour dépréciation des comptes d'intermédiaires financiers
6852 Provisions pour dépréciation des comptes de la clientèle
6853 Provisions pour dépréciation des comptes de tiers
6854 Provisions pour dépréciation du portefeuille-titres
6855 Provisions pour dépréciation des prêts participatifs
6856 Provisions pour dépréciation des immobilisations
686 Dotations aux provisions réglementées
687 Dotations aux provisions pour risques et charges

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

680 Amortissements pratiqués en cours ou en fin


d'exercice.
6851 Provisions constituées en couverture de créances
compromises sur les intermédiaires financiers
6852 Provisions constituées en couverture de créances
compromises sur la clientèle
6853 Provisions constituées en couverture de créances
compromises sur des tiers, notamment les débiteurs divers.
6854 Provisions constituées à la fin de l'exercice pour
comptabiliser les moins-values apparues lors de
l'évaluation des titres de placement et des titres de
participation et de filiales
6855 Provisions constituées en couverture des prêts
participatifs compromis
6856 Provisions constituées pour enregistrer les moins-
values constatées sur les immobilisations non amortissables
(terrains, valeurs incorporelles... )
686-687 Autres provisions constituées

COMMENTAIRES

Les provisions sont créées ou ajustées en hausse en débitant les comptes 685, 686 ou 687.

Elles sont annulées ou ajustées en baisse par inscription au crédit du compte 785 "Reprises de
provisions devenues disponibles" ou du compte 786 "Reprises de provisions utilisées".

Les dotations aux provisions pour intérêts prélevés au débit d'un compte classé parmi les
créances douteuses ou litigieuses sont isolées dans un sous-compte approprié.
125

70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


701 Produits des opérations de trésorerie et opérations interbancaires
7011 Institut d'émission, Trésor Public, comptes courants postaux
70111 Comptes ordinaires
70112 Prêts et comptes à terme
7012 Institutions financières
70121 Comptes ordinaires
70122 Prêts et comptes à terme
70123 Créances immobilisées, douteuses, intransférables
7016 Valeurs reçues en pension ou achetées ferme
7018 Bons du Trésor et valeurs assimilées
7019 Commissions

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

7011-7012 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur les Intérêts et prélèvements


soldes débiteurs et les comptes à terme des intermédiaires assimilés perçus lors des
financiers opérations de pension ou d'achat
ferme (cf. 7016 ou 7018)
7016 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur les
opérations de prêts sur effets (pensions au jour le jour ou à
terme, achats ferme) effectuées avec les intermédiaires
financiers

7018 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur les


opérations de pensions ou d'achats ferme de bons du Trésor
et valeurs assimilées

7019 Commissions diverses perçues sur opérations de


trésorerie et opérations interbancaires
126

70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


702 Produits des opérations avec clientèle
7020 Crédits à la clientèle
70200 Créances commerciales
70201 Autres crédits à court terme
70202 Crédits à moyen terme
70203 Crédits à long terme
7021 Comptes ordinaires débiteurs de la clientèle
7022 Créances restructurées
7023 Créances immobilisées
7024 Créances douteuses ou litigieuses
7029 Commissions

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

7020 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur les


crédits distribués aux agents économiques non financiers
sous forme d'escompte d'effets ou sous forme de prêt en
compte

7021 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur les


comptes ordinaires débiteurs de la clientèle. Commissions
de découvert

7022 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur créances


restructurées

7023 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur créances


immobilisées

7024 Intérêts et prélèvements assimilés perçus sur créances


douteuses ou litigieuses

7029 Commissions perçues sur les crédits distribués à la Commissions d'endos,


clientèle et sur les comptes ordinaires débiteurs de la enregistrées au compte 7020
clientèle :
• Commissions de manipulation, de service, d'envoi à
l'acceptation, de prorogation, d’avis de sort,
d'encaissement, de réclamation de retour d'impayés, ...
• Commission de mouvement de compte, …
127

70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


703 Produits des opérations de crédit-bail
7031 Loyers
7037 Divers
704 Produits des opérations de location simple
7041 Loyers
7047 Divers

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

7031 Préloyers payés par les locataires en crédit-bail au


titre des immobilisations en cours et loyers payés pour les
immobilisations en location

7037 Produits divers issus d'opérations de crédit-bail :


indemnités de résiliation, pénalités de retard, …

7041 Loyers payés par les locataires de biens donnés en


location simple

7047 Produits divers issus d'opérations de location simple


128

70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


706 Produits des opérations diverses
7062 Produits sur chèques et effets
7064 Opérations sur titres
7065 Opérations de change et d'arbitrage
7066 Engagements par signature
7067 Divers

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

7062 Produits et commissions perçus lors de recouvrement


ou d’encaissement

7064 Produits et commissions afférents aux:


• Opérations de souscription ou d’augmentation de
capital, placements d’obligations, paiements ou
encaissements de titres amortis ou de coupons, ...
• Opérations d’achat ou de vente de titres pour compte de
tiers droits de garde sur titres, objets précieux,...
• Gestion de portefeuille-titres pour le compte de tiers
• Autres opérations (opérations de transfert, de tenue
d'assemblée, ...)

7065 Profits sur opérations de change et d’arbitrage


découlant :
• d’opérations d’achat ou de vente de devises
• de la réévaluation périodique des devises et de barres,
lingots, pièces d'or, propriété de la banque
Autres produits sur opérations de change et d’arbitrage
(commissions de négociation, ...)

7066 Commissions perçues sur accords de refinancement ,


cautions, avals, endos et autres garanties données par la
banque.
Commissions d'engagement, de confirmation, ...
Commissions d'ouvertures de crédits confirmés,

7067 Autres produits d'exploitation bancaire n'ayant pas


trouvé place dans les comptes précédents:
• commissions perçues sur opérations diverses:
ouvertures d'accréditifs, émissions ou paiements de
lettres de crédit, émissions de chèques visés ou
129

certifiés, domiciliation de dossiers d'importations ou


d'exportations, ...
• produits de la location de coffres-forts
130

70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE


707 Revenus du portefeuille-titres
7071 Revenus des titres de placement
7072 Revenus des titres de participation et de filiales
708 Produits sur prêts participatifs

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

707 Montants des coupons, dividendes, arrérages encaissés


sur titres de placement, de participation et de filiales faisant
partie du patrimoine de la banque

708 Intérêts sur prêts participatifs


131

71 PRODUITS ACCESSOIRES

711 Revenus des immeubles

712 Prestations de services

717 Autres produits accessoires

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

711 Loyers perçus sur les immobilisations Loyers encaissés au titre des
opérations de crédit-bai1 ou de
1ocation simple, inscrits
respectivement au compte 703 et
au compte 704
712 Produits qui ne se rapportent pas à l’activité bancaire
proprement dite, te1s que prestations de services, exécution
de travaux à façon

717 Autres produits accessoires


132

74 PRODUITS ET PROFITS DIVERS


743 Jetons de présence et rémunérations d'administrateurs
744 Subventions d'équipement, quote-part virée au résultat de l’exercice
745 Cotisations et dons reçus
(0) 746 Rentrées des créances amorties
(0) 747 Dégrèvements d'impôts
(0) 748 Autres produits et profits exceptionnels

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

743 Jetons de présence encaissés, rémunération


d’administrateurs et de gérants
744 Quote-part des subventions d'équipement virée au
résultat de l’exercice
745 Cotisations et dons reçus
(0) 746 Récupération des créances sur les intermédiaires
financiers ou sur la clientèle, précédemment
passées en pertes par débit au compte 645 ou au
compte 646
(0) 747 Dégrèvements d’impôts obtenus
(0) 748 Produits exceptionnels ou imputables aux
exercices antérieurs
133

76 SUBVENTIONS D’EXPLOITATION ET SUBVENTIONS D’EQUILIBRE

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

76 Subventions d’exploitation Subventions d'équipement ou


subventions ayant le caractère de
(0) 76 Subventions d'équilibre fonds de dotation, enregistrées
au compte de capitaux
permanents 500 ou 505

COMMENTAIRES

Les subventions d’exploitation sont destiné à compenser une insuffisance de prix (taux
d'intérêts et de commissions) ou des servitudes mises à la charge de la banque (maintien
d’agences non rentables, ...)

Les subventions d’équilibre sont généralement accordées après la détermination des résultats
afin de réduire en tout ou partie un déficit. Elles sont de ce fait considérées comme un produit
hors exploitation.
134

78 REPRISES SUR AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS


(0) 780 Reprises sur amortissements
(0) 785 Reprises de provisions devenues disponibles
(0) 7851 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes d'intermédiaires financiers
(0) 7852 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes de la clientèle
(0) 7854 Reprises de provisions pour dépréciation du portefeuille-titres
(0) 7857 Reprises des autres provisions pour dépréciation
(0) 786 Reprises de provisions utilisées
(0) 7861 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes d'intermédiaires financiers
(0) 7862 Reprises de provisions pour dépréciation des comptes de la clientèle
(0) 7864 Reprises de provisions pour dépréciation du portefeuille-titres
(0) 7867 Reprises des autres provisions pour dépréciation

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

(0) 780 Reprises d'amortissements antérieurement


pratiqués

(0) 785 Reprises de provisions antérieurement constituées


et devenues sans objet

(0) 786 Reprises de provisions antérieurement constituées


et utilisées conformément à leur objet
135

(0) 79 FRAIS A IMMOBILISER OU A TRANSFERER


(0) 791 Frais à immobiliser
(0) 792 Frais à transférer
(0) 7920 Charges imputables à des tiers
(0) 7921 Frais à transférer aux comptes de cession d'éléments de l'actif
(0) 7922 Avantages en nature

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

(0) 791 Contrepartie des frais préalablement comptabilisés


dans un compte de la classe 6, portés au débit du
compte 470 en vue de leur étalement sur plusieurs
exercices

(0) 7920 Récupération auprès de la clientèle ou tiers des


frais de toute nature supportés par la banque.

(0) 7921 Contrepartie des frais de cession d'éléments de


l'actif portés au débit du compte 84

(0) 7922 Contrepartie des avantages en nature inscrits au


débit du compte 657

COMMENTAIRES

Le compte 79 enregistre à son crédit le transfert de charges préalablement comptabilisées par


nature dans un compte de la classe 6 en vue de leur inscription dans des comptes
d'immobilisations, de cession d'éléments d'actif ou de tiers.
136

82 RESULTATS D'EXPLOITATION
(0) 82 RESULTATS HORS EXPLOITATION

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

82 Résultat d'exploitation de l'exercice provenant de


l'activité normale et courante de la banque

(0) 82 Résultat hors exploitation de l'exercice qui se Résultats sur réalisation


rapporte aux éléments de profits ou de pertes d'éléments de l'actif, enregistrés
imputables aux exercices antérieurs ou découlant au compte 84
d'évènements ou de faits exceptionnels
137

84 RESULTATS DE CESSION D’ELEMENTS DE L’ACTIF IMMOBILISE

840 Plus-values de cession

847 Moins-values de cession

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

840 Plus-values réalisées sur la cession de titres de


placement, de titres de participation et de filiales et
d’immobilisations

847 Moins-values constatées lors de la cession de titres de


placement, de titres de participation et de filiales et
d’immobilisations

COMMENTAIRES

Le compte 84 enregistre les plus-values ou les moins-values réalisées par la banque lors de la
cession d’éléments de l’actif immobilisé ainsi que de titres de placement.

Aucune compensation ne doit être effectuée entre les moins-values constatées et les plus-
values réalisées qui sont inscrites pour leur montant respectif au débit du compte 847 et au
crédit du compte 840.

Des sous-comptes sont ouverts pour l’enregistrement séparé des résultats provenant de la
cession des titres de placement, des titres de participation et de filiales et des immobilisations.
138

85 RESULTAT NET AVANT IMPOT

86 IMPOT SUR LE RESULTAT

87 RESULTAT NET DE LA PERIODE

UM R

INCLUS CONTENU EXCLUS

85 Détermination des résultats d'exploitation, hors


exploitation et sur cession avant imposition

86 Impôt minimum forfaitaire ; contribution


complémentaire le cas échéant

87 Résultat final de la période après déduction de l’impôt


sur le résultat

COMMENTAIRES

Le solde du compte 87 représente le bénéfice ou la perte de exercice.

Il est viré en fin de période au compte de bilan 56 "Résultat net en attente d’affectation".
139

CLASSE 9

COMPTES DE HORS-BILAN

Les comptes de la classe 9 recensent :

• les engagements par signature, qui n’ont pas donné lieu à utilisation en trésorerie ; ce sont:
 les engagements donnés en faveur ou d'ordre d'intermédiaires financiers et les
engagements reçus de ces derniers,
 les engagements donnés en faveur ou d'ordre de la clientèle,
 les garanties reçues de l'Etat ou d'organismes publics habilités à cet effet,
• les loyers restant dus en matière de crédit-bail,
• les valeurs affectées en garantie.

1-/ Définitions

En matière de caution, et plus généralement d'engagement de garantie, la banque -le garant-


s'engage en faveur d'un tiers -le bénéficiaire- à assurer d'ordre et pour le compte d'un client ou
d'un intermédiaire financier -le donneur d'ordre- la charge d'une obligation souscrite par ce
dernier, s'il n'y satisfait pas lui-même.

La promesse de concours en trésorerie -ouverture de crédit confirmé ou accord de


refinancement- est faite par la banque en faveur du bénéficiaire -client ou intermédiaire
financier-.

L'enregistrement comptable est effectué selon la qualité -clientèle ou intermédiaire financier- :


• du donneur d'ordre, lorsqu'il s'agit d'un engagement de garantie,
• du bénéficiaire, s’il s'agit d'une promesse de concours en trésorerie

2-/ Engagements par signature consortiaux

Lorsque plusieurs intermédiaires financiers décident de s'associer pour accorder une caution,
et plus généralement un engagement de garantie, chacun d'entre eux -chef de file, participants,
sous-participants- enregistre la quote-part du risque final qu'il assume au compte approprié de
la classe 9, quelles que soient les modalités de sa participation: engagement conjoint de tous
les participants ou caution délivrée directement au bénéficiaire par le chef de file, les autres
participants fournissant des contre-garanties.

Une promesse de concours en trésorerie faite sous une forme consortiale est également
inscrite au hors-bilan du chef de file et des autre participants en fonction du montant de
l'engagement pris par chacun d'entre eux.

3-/ Engagements par signature en chaîne

Pour répondre aux exigences de certaines catégories de bénéficiaires -autorités ou entreprises


étrangères, administrations fiscales ou douanières- une banque est parfois amenée à recourir à
un correspondant pour garantir l’exécution d'une obligation souscrite par l’un de ses propres
clients.
140

Par exemple, un client A demande à la banque X de le cautionner -auprès d'un organisme B


passant un marché sur adjudication pour les raisons évoquées ci-dessus, la banque X prie la
banque Y de s'engager à sa place, en la garantissant contre une éventuelle défaillance de son
client. La banque Y s’oblige donc en son propre nom mais d'ordre de la banque X.

L'enregistrement comptable des engagements en chaîne est effectué par les deux banques dans
les conditions suivantes :

• la première banque (banque X) inscrit le risque encouru sur le client au compte 92


"Engagements en faveur ou d'ordre de la clientèle".
• la seconde banque (banque Y) inscrit le risque qu’elle encourt sur la première banque
(banque X) au compte 9031 "Engagements pour le compte de la clientèle d’intermédiaires
financiers".

4-/ Crédits documentaires confirmés

Une opération de crédit documentaire confirmé implique l'intervention d'une banque


émettrice, qui s'engage d'ordre de l'acheteur, et d'une banque confirmatrice qui donne sa
garantie au vendeur, d’ordre de la banque émettrice.

Les crédits documentaires confirmés présentent des analogies avec les engagements en
chaîne. Ils sont traités en comptabilité selon les mêmes principes :

4.1-/ Enregistrement comptable au cours de la phase d'ouverture du crédit documentaire


confirmé :
• la banque émettrice sert le compte 9223 "ouvertures de crédits documentaires",
• la banque confirmatrice sert le compte 9033 "Confirmations d’ouvertures de crédits
documentaires".

4.2-/ Enregistrement comptable au cours de la phase de réalisation par acceptation d'effets.

En général, l'acceptation est souscrite par la banque confirmatrice. Elle peut l'être
exceptionnellement par la banque émettrice.

4.2.1-/ Acceptation donnée par la banque confirmatrice :


• la banque confirmatrice contre-passe l'écriture au compte 9033 et sert le compte 9035
"Acceptations à payer" (d'ordre d'un intermédiaire financier),
• la banque émettrice contre-passe l'écriture au compte 9223 et sert le compte 921
"Acceptations à payer ou engagements de payer" (d'ordre de la clientèle). Cet
enregistrement concrétise l'engagement, d'ordre de son client, d'effectuer la couverture à
l'échéance des effets, au bénéfice de la banque confirmatrice ; il doit subsister au hors-
bilan jusqu'à l'échéance.

4.2.2-/ Acceptation donnée par la banque émettrice : la banque émettrice contre-passe


l'écriture au compte 9223 et sert le compte 921 "Acceptations à payer ou engagements de
payer" (d'ordre de la clientèle).
141

5-/ Défaillance du donneur d'ordre

Lorsqu'il devient probable, en raison de la défaillance du donneur d'ordre, que le bénéficiaire


fera appel au garant, ce dernier doit constituer, à due concurrence de son engagement, une
provision, enregistrée au compte 520.

6-/ Dispositions diverses

Les comptes 90,91 et 92 retraçant les engagements par signature envers les intermédiaires
financiers ou la clientèle sont répartis :
• en "ouguiyas" et en "devises" selon la monnaie dans laquelle est exprimé le compte ;
• entre "résidents" et "non-résidents" selon la qualité :
 du donneur d'ordre, s'il s'agit d'engagements de garantie,
 du bénéficiaire, s'il s'agit de promesse de concours en trésorerie,
 du garant, s'il s'agit d'engagements reçus ;
• en fonction du critère "apparentés".
142

90 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D’ORDRE D’INTERMEDIAIRES


FINANCIERS
902 Accords de refinancement
903 Cautions, avals, endos, acceptations, autres garanties
9031 Engagements pour le compte de la clientèle d'intermédiaires financiers
9033 Confirmations d'ouvertures de crédits documentaires
9035 Acceptations à payer
9038 Autres engagements

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

902 Concours sous forme de filets de sécurité, lignes


d’escompte, engagement de soutien, de refinancement
ou de reprise, que la banque s'est irrévocablement
engagée à mettre à la disposition d'autres
intermédiaires financiers lorsque ceux-ci en feront la
demande

9031 Engagements en chaîne, c'est-à-dire cautions et autres


garanties données pour le compte de la clientèle
d'intermédiaires financiers mais à la demande et aux
risques de ces derniers

9033 Confirmations de crédits documentaires ouverts par


des correspondants

9035 Acceptations à payer données d'ordre des


correspondants notamment en matière de réalisation de
crédits documentaires

9038 Autres engagements d'ordre des intermédiaires Cautions et avals donnés aux
financiers : cautions et avals par actes séparés, endos et intermédiaires financiers d'ordre
avals sur effets ou sur billets de mobilisation, autres de la clientèle.
garanties irrévocables et inconditionnelles. Garanties de remboursement de
crédits distribués par d'autres
établissements.

COMMENTAIRES

Au compte 902 figurent les concours que la banque s'est irrévocablement engagée à mettre à
143

la disposition d'autres intermédiaires financiers lorsque ceux-ci en feront la demande.

Les accords de refinancements doivent faire l'objet d'un engagement écrit.

Au compte 903 sont inscrits les autres engagements donnés d'ordre d'intermédiaires
financiers.
144

91 ENGAGEMENTS RECUS D’INTERMEDIAIRES FINANCIERS


912 Accords de refinancement
913 Cautions, avals, endos, acceptations, autres garanties
9131 Contre-garanties sur crédits distribués
9132 Contre-garanties sur prêts aux intermédiaires financiers
9134 Contre-garanties sur engagements par signature
9138 Autres engagements.

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

912 Concours que les intermédiaires financiers se sont


irrévocablement engagés à mettre à
la disposition de la banque lorsque celle-ci en fera la
demande: filets de sécurité, lignes d'escompte,
engagements de soutien (crédits stand-by), de
refinancement ou de reprise.

9131 Contre-garanties reçues des crédits à la clientèle que


la banque a distribués.

9132 Contre-garanties reçues des prêts, en blanc ou sur


effets, que la banque a consentis aux intermédiaires
financiers

9134 Contre-garanties reçues d’engagements par signature


que la banque a souscrits

9138 Tous autres engagements de garantie reçus par la


banque en tant que bénéficiaire: cautions et avals par
actes séparés ; endos, avals, acceptations sur effets ou
sur billets de mobilisation, autres garanties
irrévocables et inconditionnelles.

COMMENTAIRES

Au compte 912 figurent les concours que les intermédiaires financiers se sont irrévocablement
engagés à mettre à la disposition de la banque lorsque celle-ci en fera la demande.
145

Les accords de refinancement doivent faire l'objet d’un engagement écrit susceptible d’être
produit par le bénéficiaire.

Le compte 913 recense:


 les engagements reçus par la banque pour contre-garantir les crédits qu’elle a distribués à
la clientèle, les concours qu’elle a consentis aux intermédiaires financiers, les
engagements par signature qu'elle a souscrits,
 les autres engagements de garantie reçus par la banque en tant que bénéficiaire.
146

92 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE DE LA CLIENTELE


921 Acceptations à payer ou engagements de payer

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

Acceptations souscrites par la banque, n'ayant pas été • Acceptations prises à


prises à l'escompte par elle-même, ou engagements de l'escompte par la banque
même nature. elle-même, dès l'origine ou
ultérieurement, que ces
acceptations soient nourries
ou refinancées
• Acceptations à payer d'ordre
des intermédiaires financiers,
enregistrées au compte 9035

COMMENTAIRES

Le compte 921 enregistre exclusivement les opérations se rapportant au financement du


commerce international.

Lorsqu'un crédit documentaire est réalisé par acceptation d’effets, la banque émettrice sert le
compte 921 :
• dans le cas où elle a souscrit l’acceptation,
• dans le cas où l'acceptation a été souscrite par la banque confirmatrice, d’ordre de la
banque émettrice ; cet enregistrement matérialise l'engagement de la banque émettrice
d’effectuer la couverture à l'échéance des effets, au bénéfice de la banque confirmatrice.

Dans les deux cas, l’enregistrement est maintenu au compte 921 jusqu'à l'échéance des effets.

La banque confirmatrice ne doit jamais servir le compte 921.


147

92 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE DE LA CLIENTELE


922 Ouvertures de crédits confirmés
9223 Ouvertures de crédits documentaires
9228 Autres ouvertures de crédits confirmés

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

9223 Ouvertures de crédits documentaires par la banque 9223- Confirmation d'ouverture


de crédits documentaires
par les correspondants,
inscrits au compte 9033
-Crédits documentaires
ayant donné lieu à
réalisation par acceptation
d'effets, enregistrés au
compte 921.

9228 Concours que la banque s'est irrévocablement 9228 Partie non utilisée d’un
engagée à consentir en faveur de ses clients lorsque crédit assorti d'un accord de
ceux-ci en feront la demande mobilisation de la Banque
Centrale de Mauritanie, lorsque
ce crédit ne fait pas l’objet d’une
confirmation expresse en faveur
du client (exemple: découvert)
148

92 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE DE LA CLIENTELE


923 Cautions, avals et autres garanties
9233 Garanties de remboursement de crédits distribués par d'autres établissements
9238 Autres cautions, avals et garanties
92382 Cautions fiscales
92383 Cautions douanières
92384 Cautions données pour le compte de titulaires de marchés publics
92388 Cautions et avals divers

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

9233 Cautions, avals et autres engagements donnés d'ordre


ou pour le compte de la clientèle en garantie de
crédits distribués par d'autres intermédiaires
financiers ou par des agents économiques non
financiers

92382 Cautions dont le bénéficiaire est l'administration


fiscale: cautions pour impôts contestés, cautions en
régie, ...

92383 Cautions dont le bénéficiaire est l'administration des


douanes: soumissions cautionnées de crédit
d'enlèvement, cautions à l'entrepôt fictif, à
l'admission temporaire, ...

92384 Cautions pour adjudication, cautions de bonne


exécution, cautions de retenue de garantie, cautions
de restitution d’avances, ...

92388 Autres cautions et avals: cautions sur marchés


privés, cautions données en matière de crédits
documentaires (pour absence de documents, pour non
conformité des documents),…

COMMENTAIRES

Au compte 9238 figurent en particulier les engagements en chaîne, c'est-à-dire les cautions et
autres garanties délivrées par d’autres intermédiaires financiers à la demande et aux risques de
la banque.
149

92 ENGAGEMENTS DONNES EN FAVEUR OU D'ORDRE DE LA CLIENTELE


924 Obligations cautionnées
928 Garanties diverses

UM D R NR A

INCLUS CONTENU EXCLUS

924 Montant de l’engagement général de la banque ou des


avals apposés sur les billets souscrits par le
bénéficiaire en règlement de droits ou de taxes

928 Engagements divers: garantie de bonne fin


d’opérations financières, ...
150

96 ENGAGEMENTS RECUS DE L'ETAT OU D’ORGANISMES PUBLICS

UM D R

COMMENTAIRES

Le compte 96 regroupe les garanties données par l’Etat ou les organismes publics habilités à
l’appui des crédits distribués à la clientèle par la banque.

Les banques de développement inscrivent en particulier au compte 96 les garanties données


par l'Etat pour couvrir le risque des crédits qu'elles ont distribués pour son compte à l'aide de
Fonds de dotation du type FIRVA ou OASIS.
151

97 ENGAGEMENTS DIVERS
971 Engagements de crédit-bail
9711 Engagements de crédit-bail mobilier
9712 Engagements de crédit-bail immobilier
972 Valeurs affectées en garantie
9721 Bons du Trésor
9722 Autres titres

UM D R NR

INCLUS CONTENU EXCLUS

971 Loyers restant dus par la banque au titre des biens


mobiliers ou immobiliers qu’elle a loués en crédit-bail.

972 Valeurs appartenant à la banque, affectées en garantie


au bénéfice de l'institut d’émission (avances sur titres)
ou d'autres organismes.

COMMENTAIRES

Les engagements recensés au compte 971 découlent de contrats de crédit-bail souscrits par la
banque, en tant que locataire, pour obtenir la jouissance de biens mobiliers ou immobiliers.
152

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES OPERATIONS EN DEVISES

La réglementation des changes en vigueur interdit toute initiative aux banques en matière
d'opérations en devises. Sont en particulier exclues du champ de leurs interventions les
opérations de hors-bilan (change au comptant et change à terme) qui ne sont donc pas traitées
dans cette fiche.

l- Les banques doivent tenir une comptabilité distincte pour chacune des devises utilisées.

2- Toutes les opérations en devises sont enregistrées au bilan en date de mise à disposition
effective des fonds.

3- Pour permettre le passage entre comptabilité ouguiyas et comptabilité devises, des


"comptes-pivots" sont ouverts dans chaque devise: à chaque "compte-pivot ouguiyas"
correspond "un compte-pivot devises"(1).

Le "compte-pivot devises" indique à tout moment la position de change au comptant dans la


devise considérée. Le "compte-pivot UM" reflète, pour sa part, la contre-valeur
correspondante exprimée au cours historique.

Lors des arrêtés successifs, le cours historique est remplacé par le cours utilisé à l'arrêté
précédent.

La position de change -ou situation nette en devises- correspond à la différence entre les
éléments d'actif et les éléments de passif libellés dans la même devise. Il existe donc autant de
positions de change que de devises différentes traitées par la banque.

Lorsque les avoirs dépassent les dettes, la position de change est indifféremment qualifiée de
créditrice, longue, vendeur, positive, à la hausse.

Lorsque les dettes sont supérieures aux avoirs, la position de change est dite débitrice, courte,
acheteur, négative, à la baisse.

En cas d'égalité entre les avoirs et les dettes, la position est dite nivelée.

4- A la date d'arrêté mensuel des documents réglementaires destinés à la Banque Centrale de


Mauritanie, les emplois et les ressources en devises inscrits au bilan sont convertis en
ouguiyas sur la base des derniers cours communiqués par l'Institut d'Emission.

La différence entre la contre-valeur UM des emplois et des ressources appréciée à la date


d’entrée de ces éléments à l’actif et au passif (conversion au cours historique), et leur contre-
valeur calculée à la date d’arrêté (conversion au cours d’arrêté) est inscrite au compte "écart
de conversion devises".

Exprimé en ouguiyas et ressortissant par convention à la catégorie "résidents", le compte


"écart de conversion devises" présente une double finalité :
• il enregistre les résultats de change définitifs, (bénéfices ou pertes), réalisés sur les
opérations d'achat et de vente de devises, qui n'ont pas encore été inscrits aux comptes de
produits ou de charges d'exploitation,
153

• il comptabilise également les bénéfices ou les pertes de change latents, constatés à la date
d'arrêté mais susceptibles encore de varier jusqu'au dénouement complet des opérations
(cas, notamment, des opérations de transfert ou de rapatriement de fonds exécutées pour le
compte de la clientèle).

Les gains ou les pertes de change dégagés à la clôture de l’exercice sont imputés aux produits
ou aux charges d'exploitation.

Toutefois, sans attendre le 31 décembre, les banques peuvent à leur convenance inscrire aux
comptes de produits ou de charges d'exploitation les résultats de change définitifs dès leur
constatation.

5- Réévaluation des titres et des emprunts libellés en devises.


• Les titres étrangers acquis au moyen de devises sont comptabilisés au coût historique
exprimé en ouguiyas.
• Les titres en devises côtés sur les marchés boursiers étrangers sont évalués sur la base du
cours étranger auquel est appliqué le cours du change à la date d’arrêté annuel.

Les titres en devises non côtés sont estimés à leur valeur probable de réalisation.

Les plus-values constatées ne sont pas comptabilisées. Les moins-values donnent lieu à
constitution de provisions pour dépréciation.

• Les emprunts en devises sont réévalués en contre-valeur ouguiyas à la date d'arrêté.

Les gains ou les pertes de change résultant de cette réévaluation sont inscrits en cours
d'exercice au compte "écart de conversion devises". A la date d’arrêté annuel, les gains
continuent de figurer à ce compte. Les pertes, en revanche, sont imputées aux charges
d’exploitation.
154

SITUATION MENSUELLE DETAILLEE

- ETAT A -

La situation mensuelle détaillée -ETAT A- recense les avoirs, les dettes et les engagements
hors bilan de la banque à la date d’arrêté.

L'état A reprend, dans les colonnes appropriées, le solde des sous-comptes "ouguiyas-
résidents", "ouguiyas-non-résidents", . "devises-résidents" et "devises-non-résidents" des
comptes principaux ou divisionnaires du plan comptable bancaire.

La colonne "Provisions et amortissements" enregistre exclusivement les provisions pour


dépréciation et les amortissements qui sont portés en déduction de la valeur brute des
éléments auxquels ils se rapportent. Les colonnes 2 à 6 recensent la valeur nette de ces
éléments.

Les lignes qui ne comportent pas de libellés ne sont utilisées que sur instructions ou après
accord de la Banque Centrale de Mauritanie.

En vue de faciliter le service, par la banque, de l'état A "Situation mensuelle détaillée", un


tableau de concordance entre les différents postes de cet état et les comptes du plan comptable
bancaire est joint en annexe.
155

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


En Milliers d'ouguiyas
Etat A
Actif 1
Banque :
Situation arrêtée au :

Code Provisions et Ouguiyas Devises Code


BCM amortissements Résidents Non-résidents Résidents Non-résidents Total BCM
1 2 3 4 5 6
Caisse 101 101
Billets et monnaies 102 102
Autres avoirs 103 103
Institut d'émission, Trésor
Public, CCP 104 104
Institut d'émission 105 105
Trésor Public, comptes
courants postaux 106 106
Etablissements de crédit et
Intermédiaires Financiers 107 107
Comptes Ordinaires 108 108
Banques et correspondants
étrangers 109 109
Etablissements financiers 110 110
Dispositions - Cession 111 111
………………………. 112 112
Prêts au jour le jour 113 113
Banques et correspondants
étrangers 114 114
Etablissements financiers 115 115
……………………….. 116 116
Comptes Prêts à terme 117 117
Banques et correspondants
étrangers 118 118
Etablissements financiers 119 119
……………………….. 120 120
Créances immobilisées,
douteuses, intransférables 121 121
Valeurs reçues en pension
au jour le jour 122 122
Valeurs reçues en pension à 123
terme ou achetées ferme 123 124
…………………….. 125
124 126
Crédits à la clientèle
Créances commerciales 125 127
126 128
Autres crédits à cours terme
Crédits à moyen terme 127 129
Crédits à long terme 128 130
129
Valeurs non imputées
130 131
Comptes ordinaires 132
débiteurs 131 133
Créances restructurées 132
Créances immobilisées 133 134
Créances douteuses ou
litigieuses 134
156

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


En Milliers d'ouguiyas
Etat A
Actif 2
Banque :
Situation arrêtée au :

Code Provisions et Ouguiyas Devises Code


BCM amortissements Résidents Non-résidents Résidents Non-résidents Total BCM
1 2 3 4 5 6
Chèques à recouvrer 201 201
Effets en recouvrements
reçus des correspondants 202 202
Effets à l'encaisse, reçus de
la clientèle 203 203
Effets à crédit immédiat 204 204
Effets à l'encaissement non
disponibles 205 205
Débiteurs divers 206 206
Succursales et agences
locales 207 207
………………………. 208 208
Comptes de régularisation 209 209
Charges payées ou
comptabilisées d'avance 210 210
Produits à recouvrir 211 211
Ecart de conversion de
devises 212 212
divers 213 213
Opérations sur titres 214 214
Titres de placement 215 215
Bons du Trésor et assimilés 216 216
Autres titres 217 217
Titres de participation et de
filiales 218 218
Titres de participation 219 219
Titres de filiales 220 220
Créances et autres emplois
immobilisés 221 221
……………………….. 222 222
Prêts participatifs 223 223
Immobilisations corporelles 224 224
Immobilisations
d'exploitation 225 225
Immobilisations hors
exploitation 226 226
Immobilisations en cours 227 227
Opérations de crédit bail 228 228
Immobilisations en location 229 229
Immobilisations en cours 230 230
Immobilisations non louées
après résiliation 231 231
Opérations de location
simple 232 232
Frais et valeurs
incorporelles immobilisés 233 233
Frais immobilisés 234 234
Immobilisations
incorporelles 235 235
Actionnaires ou associés 236 236
Résultat en attente
d'affectation 237 237
Report à nouveau 238 238
Excédent des charges sur
les produits 239 239

Total de l'actif 240 240


157

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


En Milliers d'ouguiyas
Etat A
Passif 3
Banque :
Situation arrêtée au :

Code Ouguiyas Devises Code


BCM Résidents Non-résidents Résidents Non-résidents Total BCM
1 2 3 4 5
Institut d'émission, Trésor Public, CCP 301 301
Etablissements de crédit et intermédiaires
financiers 302 302
Comptes ordinaires 303 303
Banques et correspondants étrangers 304 304
Etablissements financiers 305 305
Disposition- Prélèvement 306 306
……………………… 307 307
Emprunts au jour le jour 308 308
Banques et correspondants étrangers 309 309
Etablissements financiers 310 310
……………………….
311 311
Comptes et emprunts à terme
312 312
Banques et correspondants étrangers
Etablissements financiers 313 313
………………………. 314 314
315 315
Valeur données en pension au jour le jour 316 316
Valeur données en pension a terme ou
vendues ferme 317 317
Refinancement BCM 318 318
Refinancement autres intermédiaires financiers 319 319
Comptes créditeurs de clientèle 320 320
Comptes ordinaires créditeurs 321 321
Etablissements publics et semi-publics 322 322
Entreprises du secteur privé 323 323
Particuliers 324 324
Divers 325 325
Comptes créditeurs à terme 326 326
Etablissements publics et semi-publics 327 327
Entreprises du secteur privé 328 328
Particuliers
329 329
Divers
330 330
Compte d'épargne à régime spécial
Comptes sur livrets 331 331
……………………. 332 332
…………………….. 333 333
Autres sommes dues à la clientèle 334 334
335 335
Bons de caisse 336 336
158

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


En Milliers d'ouguiyas
Etat A
Passif 4
Banque :
Situation arrêtée au :

Code Ouguiyas Devises Code


BCM Résidents Non-résidents Résidents Non-résidents Total BCM
1 2 3 4 5
Comptes de correspondants exigibles après 401 401
encaissement
Comptes de clientèle exigibles après
encaissement 402 402
Créditeurs divers 403 403
Succursales et agences locales 404 404
…………………………… 405 405
Comptes de régularisation 406 406
Charges à payer 407 407
Produis perçus d'avance 408 408
Ecart de conversion devises 409 409
Divers 410 410
Opérations sur titres 411 411
Versements à effectuer sur titres non libérés 412 412
Emprunts obligatoires 413 413
Autres ressources permanentes 414 414
Subventions et fonds affectés 415 415
Emprunts participatifs 416 416
Autres ressources 417 417
Provisions pour risques et charges 418 418
Plus -values et provisions réglementées 419 419
Réserves 420 420
Primes 421 421
Autres réserves 422 422
Capital 423 423
Résultat en attente d'affectation 424 424
Report à nouveau 425 425
Excédent des produits sur les charges 426 426
Total du passif 427 427
159

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


En Milliers d'ouguiyas
Etat A
Hors-bilan 5
Banque :
Situation arrêtée au :

Code Ouguiyas Devises Code


BCM Résidents Non-résidents Résidents Non-résidents Total BCM
1 2 3 4 5
Encaissements donnés en faveur ou d'ordre 501 501
des intermédiaires financiers 502 502
Accords de refinancement
Cautions, avals, endos, acceptations, autres 503 503
garanties
Confirmations d'ouvertures de crédits 504 504
documentaires 505 505
Autres engagements de garantie
Engagements reçus d'intermédiaires
financiers 506 506
Accords de refinancement 507 507
Cautions, avals, endos, acceptations, autres
garanties 508 508
Engagements données en faveur ou d'ordre
de la clientèle 509 509
Acceptation à payer ou engagements de payer 510 510
Ouvertures de crédits confirmés 511 511
Ouvertures de crédits documentaires 512 512
Autres ouvertures de crédits confirmés 513 513
Caution avals et autres garanties 514 514
Garanties de remboursement de crédits
distribués par d'autres établissements 515 515
Autres cautions, avals et garanties 516 516
Obligations cautionnées 517 517
Divers
518 518
Engagements reçus de l'Etat ou
d'organismes publics 519 519
Total du hors-bilan 520 520
(contrôle mécanographique lignes 501-519)

A Nouakchott, le ………..

Certifié conforme

Nom et fonction du signataire :……………


160

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


Etat A
Actif 1
Etat de concordance entre situation mensuelle
détaillée et plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes du plan comptable Code


BCM Amortissements et Provisions Comptes d'Actif BCM
Caisse 101 10 101
Billets et monnaies 102 100 102
Autres avoirs 103 101 - 102 -103 - 108 103
Institut d'émission, Trésor
Public, CCP 104 11 débiteurs 104
Institut d'émission 105 110 débiteurs 105
Trésor Public, comptes
courants postaux 106 111 - 112 débiteurs 106
Etablissements de crédit et
Intermédiaires Financiers 107 12 débiteurs 107
Comptes Ordinaires 108 120 débiteurs 108
Banques et correspondants
étrangers 109 120 extrait 109
Etablissements financiers 110 120 extrait 110
Dispositions - Cession 111 120 extrait 111
………………………. 112 112
Prêts au jour le jour 113 121 113
Banques et correspondants
étrangers 114 121 extrait 114
Etablissements financiers 115 121 extrait 115
……………………….. 116 116
Comptes Prêts à terme 117 122 117
Banques et correspondants
étrangers 118 122 extrait 118
Etablissements financiers 119 122 extrait 119
……………………….. 120 120
Créances immobilisées,
douteuses, intransférables
Valeurs reçues en pension 121 19 128 121
au jour le jour
Valeurs reçues en pension à 122 13 122
terme ou achetées ferme
…………………….. 123 14 123
124 124
Crédits à la clientèle
125 20 125
Créances commerciales
Autres crédits à cours terme 126 200 126
Crédits à moyen terme 127 201 127
128 202 128
Crédits à long terme
Valeurs non imputées 129 203 129
130 205 130
Comptes ordinaires
débiteurs 131 210 débiteurs 131
Créances restructurées 132 22 132
Créances immobilisées 133 23 133
Créances douteuses ou
litigieuses 134 29 24 134
161

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


Etat A
Actif 2
Etat de concordance entre situation mensuelle
détaillée et plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes du plan comptable Code


BCM Amortissements et Provisions Comptes d'Actif BCM
Chèques à recouvrer 201 30 201
Effets en recouvrements
reçus des correspondants 202 310 202
Effets à l'encaisse, reçus de
la clientèle 203 311 203
Effets à crédit immédiat 204 3110 204
Effets à l'encaissement non
disponibles 205 3111 205
Débiteurs divers 206 392 32 débiteurs 206
Succursales et agences
locales 207 34 débiteurs 207
………………………. 208 208
Comptes de régularisation 209 209
Charges payées ou 35 extrait
comptabilisées d'avance 210 210
Produits à recouvrir 350
211 211
Ecart de conversion de
devises 351
212 358 débiteurs 212
Divers 213 213
359 débiteurs
Opérations sur titres 214 36 débiteurs 214
Titres de placement 215 398 38 215
Bons du Trésor et assimilés 216 384 216
Autres titres 217 380 - 381 - 383 - 385 - 388 217
Titres de participation et de
filiales 218 490 40 218
Titres de participation 219 400 219
Titres de filiales 220 401 220
Créances et autres emplois
immobilisés 221 41 221
……………………….. 222 222
Prêts participatifs 223 415 223
Immobilisations corporelles 224 4915 42 - 43 224
Immobilisations 482 -
d'exploitation 225 225
Immobilisations hors 420
exploitation 226 226
Immobilisations en cours 227 421 227
43
Opérations de crédit bail 228 228
485 45
Immobilisations en location 229 229
452
Immobilisations en cours 230 230
453
Immobilisations non louées
après résiliation 231 231
454
Opérations de location
simple 232 486 46 232
Frais et valeurs
incorporelles immobilisés 233 487 - 47 233
Frais immobilisés 234 487 - 470 234
Immobilisations
incorporelles 235 475 235
Actionnaires ou associés 236 51 236
Résultat en attente 569
d'affectation 237 237
Report à nouveau 238 579 238
Excédent des charges sur
produits 239 - 239

Total de l'actif 240 240


162

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


Etat A
Passif 3
Etat de concordance entre situation mensuelle
détaillée et plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes de passif du plan comptable Code


BCM BCM
Institut d'émission, Trésor Public, CCP 301 11 créditeur 301
Etablissements de crédit et intermédiaires
financiers 302 12 créditeurs 302
Comptes ordinaires 303 120 créditeurs 303
Banques et correspondants étrangers 304 120 extrait 304
Etablissements financiers 305 120 extrait 305
Disposition- Prélèvement 306 120 extrait 306
……………………… 307 307
Emprunts au jour le jour 308 126 308
Banques et correspondants étrangers 309 126 extrait 309
Etablissements financiers 126 extrait
310 310
……………………….
311 311
Comptes et emprunts à terme
312 127 312
Banques et correspondants étrangers
Etablissements financiers 313 127 extrait 313
………………………. 314 127 extrait 314
315 315
Valeur données en pension au jour le jour 316 15 316
Valeur données en pension a terme ou
vendues ferme 317 317
Refinancement BCM 318 16 318
Refinancement autres intermédiaires financiers 319 16 extrait 319
Comptes créditeurs de clientèle 320 16 extrait 320
Comptes ordinaires créditeurs 321 321
Etablissements publics et semi-publics 322 210 créditeurs - 211 322
Entreprises du secteur privé 323 210 et 211 extraits 323
Particuliers 324 210 et 211 extraits 324
Divers 325 210 et 211 extraits 325
Comptes créditeurs à terme 326 210 et 211 extraits 326
Etablissements publics et semi-publics 327 215 327
Entreprises du secteur privé 215 extrait
328 328
Particuliers 215 extrait
329 329
Divers 215 extrait
330 215 extrait 330
Compte d'épargne à régime spécial
Comptes sur livrets 331 216 331
……………………. 332 2160 332
…………………….. 333 333
Autres sommes dues à la clientèle 334 334
335 218 335
Bons de caisse 336 26 336
163

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


Etat A
Passif 4
Etat de concordance entre situation mensuelle
détaillée et plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes de passif du plan comptable Code


BCM BCM
Comptes de correspondants exigibles après 401 315 401
encaissement
Comptes de clientèle exigibles après
encaissement 402 316 402
Créditeurs divers 403 32 créditeurs 403
Succursales et agences locales 404 34 créditeurs 404
…………………………… 405 405
Comptes de régularisation 406 35 extrait 406
Charges à payer 407 407
354
Produis perçus d'avance 408 408
Ecart de conversion devises 355
409 409
Divers 358 créditeurs
410 410
359 créditeurs
Opérations sur titres 411 411
36 créditeurs
Versements à effectuer sur titres non libérés 412 412
413 389 - 409 413
Emprunts obligatoires
Autres ressources permanentes 414 53 414
Subventions et fonds affectés 415 50 -54 415
Emprunts participatifs 416 50 416
Autres ressources 417 545 417
Provisions pour risques et charges 418 548 418
Plus -values et provisions réglementées 419 52 419
Réserves 420 56 420
Primes 421 58 - 594 421
Autres réserves 422 594 422
Capital 423 58 423
Résultat en attente d'affectation 424 590 424
Report à nouveau 425 560 425
Excédent des produits sur les charges 426 570 426
Total du passif 427 427
164

Banque Centrale de Mauritanie

Situation mensuelle détallée


Etat A
Hors-bilan 5
Etat de concordance entre situation mensuelle
détaillée et plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes de hors-bilan du plan comptable Code


BCM BCM

Encaissements donnés en faveur ou d'ordre 501


des intermédiaires financiers 501 90
Accords de refinancement 502 902 502
Cautions, avals, endos, acceptations, autres
garanties 503 503
903
Confirmations d'ouvertures de crédits
documentaires 504 504
Autres engagements de garantie 9033
505 505
9031 - 9035 - 9038
Engagements reçus d'intermédiaires
financiers 506 506
Accords de refinancement 91
507 507
Cautions, avals, endos, acceptations, autres 912
garanties 508 508
Engagements données en faveur ou d'ordre 913
de la clientèle 509 509
Acceptation à payer ou engagements de payer 510 92 510
Ouvertures de crédits confirmés 511 921 511
Ouvertures de crédits documentaires 512 922 512
Autres ouvertures de crédits confirmés 513 9223 513
Caution avals et autres garanties 514 9228 514
Garanties de remboursement de crédits 923
distribués par d'autres établissements 515 515
Autres cautions, avals et garanties 516 516
9233
Obligations cautionnées 517 517
9238
Divers
518 924 518
Engagements reçus de l'Etat ou 928
d'organismes publics 519 519
96
Total du hors-bilan 520 520
(contrôle mécanographique lignes 501-519)
165

CONCOURS A L'ECONOMIE

- ETAT B -

L'état B des "Concours à l'économie" fournit le détail de tous les crédits distribués à la
clientèle, qu'ils soient nourris ou mobilisés, conservés en portefeuille ou sortis matériellement
pour recouvrement ou pour tout autre motif.

Un tableau de concordance, donné en annexe, permet le raccordement entre les lignes de l'état
B et les comptes concernés du plan comptable bancaire. Il convient de remarquer à cet égard
que les effets à l'encaissement reçus de la clientèle dont la contrepartie est, dès la remise,
portée au crédit des comptes ordinaires des présentateurs (Effets à crédit immédiat -compte
3110 du plan comptable bancaire) sont repris dans les crédits distribués.

Les lignes laissées sans libellés ne doivent être servies que sur directives de la Banque
Centrale de Mauritanie.

L'état B regroupe dans les colonnes appropriées :

• les cumuls, par catégorie d'agents économiques, des soldes des sous- comptes "ouguiyas-
résidents" et "devises-résidents" ;
• le cumul, sans ventilation par catégorie d'agents économiques, des soldes des sous-
comptes "ouguiyas-non-résidents" et "devises-non- résidents".
166

Banque Centrale de Mauritanie

Concours à l'économie
En Milliers d'ouguiyas
Etat B
1
Banque :
Etat arrêté au :
RESIDENTS Non- Total
Code Ets Publics Ets Publics Entreprises Particuliers Divers Résidents Code
BCM Administratifs Commerciaux du Secteur BCM
Privé
1 2 3 4 5 6 7
Créances commerciales
Mob. 101 101
Effets commerciaux sur
la Mauritanie 102 102
Créances nées sur
l'étranger 103 103
Créances commerciales
non Mob. A l'institut
d'émission 104 104
Effets commerciaux sur
la Mauritanie 105 105
Créances nées sur
l'étranger 106 106
Autres crédits à C.T.
Mob. A l'institut
d'émission 107 107
Crédits de trésoreries 108 108
Marchés publics 109 109
Crédits de campagne 110 110
Avances sur
marchandises 111 111
Crédits à l'importation 112 112
Autres crédits à C.T.
non Mob. A l'institut
d'émission 113 113
Crédits d'équipements 114 114
Crédits à l'habitat 115 115
Crédits de trésorerie 116 116
Marchés publics 117 117
Crédits de campagne 118 118
Avances sur
marchandises 119 119
Crédits à l'importation 120 120
Autres crédits de
trésorerie
121 121
Crédits - relais
122 122
Autres crédits à court
terme
123 123
Prêts personnels
Avances sur comptes à 124 124
terme et bons de caisse
125 125
Crédits à M.T.
Mobilisables à l'institut
d'émission 126 126
Crédits d'équipements 127 127
Crédits à l'habitat 128 128
Crédits à M.T. non
Mob. à l'institut
d'émission 129 129
Crédits d'équipements 130 130
Crédits à l'habitat 131 131
Autres crédits à moyen
terme 132 132
167

Banque Centrale de Mauritanie

Concours à l'économie
En Milliers d'ouguiyas
Etat B
2
Banque :
Etat arrêté au :

RESIDENTS Non- Total


Code Ets Publics Ets Publics Entreprises Particuliers Divers Résidents Code
BCM Administratifs Commerciaux du Secteur BCM
Privé
1 2 3 4 5 6 7
Crédits à L.T. non
Mob. 201 201
Crédits d'équipements 202 202
Crédits à l'habitat 203 203
Autres crédits à long
terme 204 204
Valeurs non imputées 205 205
Comptes ordinaires
débiteurs Mob. à
l'institut d'émission 206 206
Comptes ordinaires
débiteurs non Mob. à
l'institut d'émission 207 207
Créances restructurées 208 208
Créances immobilisées 209 209
Créances douteuses ou
litigieuses 210 210
……………………. 211 211
Effets à crédits
immédiat 212 212
Opérations de crédit-
bail 213 213
Prêts particuliers 214 214
…………………. 215 215

Total 216 216


168

Banque Centrale de Mauritanie

Concours à l'économie
Etat B
1
Etat de concordance entre l'état des concours à l'économie et le plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes du plans comptables Code


BCM BCM
Créances commerciales
Mob. 101 200 extrait 101
Effets commerciaux sur
la Mauritanie 102 2000 extrait 102
Créances nées sur
l'étranger 103 2001 extrait 103
Créances commerciales
non Mob. A l'institut
d'émission 104 200 extrait 104
Effets commerciaux sur
la Mauritanie 105 2000 extrait 105
Créances nées sur
l'étranger 106 2001 extrait 106
Autres crédits à C.T.
Mob. A l'institut
d'émission 107 201 extrait 107
Crédits de trésoreries 108 2012 extrait 108
Marchés publics 20120 extrait
109 109
Crédits de campagne 20121 extrait
110 110
Avances sur
marchandises 20122 extrait
111 111
Crédits à l'importation 20123 extrait
112 112
Autres crédits à C.T.
non Mob. A l'institut
d'émission 113 201 extrait 113
Crédits d'équipements 114 2010 114
Crédits à l'habitat 115 2011 115
Crédits de trésorerie 116 2012 extrait 116
Marchés publics 117 20120 extrait 117
Crédits de campagne 118 20121 extrait 118
Avances sur
marchandises 119 20122 extrait 119
Crédits à l'importation 120 20123 extrait 120
Autres crédits de
trésorerie 20128
121 121
Crédits - relais 2018
122 122
Autres crédits à court
terme 2018
123 123
Prêts personnels 20180
Avances sur comptes à 124 124
terme et bons de caisse 20181
125 125
Crédits à M.T.
Mobilisables à l'institut
d'émission 126 202 extrait 126
Crédits d'équipements 127 2020 extrait 127
Crédits à l'habitat 2021 extrait
128 128
Crédits à M.T. non
Mob. à l'institut
d'émission 129 129
202 extrait
Crédits d'équipements 130 130
2020 extrait
Crédits à l'habitat 131 131
2021 extrait
Autres crédits à moyen
terme 132 132
2028
169

Banque Centrale de Mauritanie

Concours à l'économie
Etat B
2
Etat de concordance entre l'état des concours à l'économie et le plan comptable bancaire

Code Numéros de comptes du plans comptables Code


BCM BCM
Crédits à L.T. non
Mob. 201 203 201
Crédits d'équipements 202 2030 202
Crédits à l'habitat 203 2031 203
Autres crédits à long
terme 204 2038 204
Valeurs non imputées 205 205 205
Comptes ordinaires
débiteurs Mob. à
l'institut d'émission 206 210 extrait 206
Comptes ordinaires
débiteurs non Mob. à
l'institut d'émission 207 210 extrait 207
Créances restructurées 208 22 208
23
Créances immobilisées 209 209
Créances douteuses ou
24 moins 29
litigieuses 210 210
……………………. 211 211
Effets à crédits 3110
immédiat 212 212
Opérations de crédit-
bail 213 452 et 453 213
Prêts particuliers 214 4151 moins 49151 214
…………………. 215 215

Total 216 216


170

EMPLOIS, RESSOURCES ET ENGAGEMENTS


SELON LA DUREE RESTANT A COURIR

ETAT C

Les emplois, les ressources et les engagements hors bilan assortis d'un terme sont répartis sur
l'état C en fonction de la durée restant à courir de la date d'arrêté des documents comptables à
l'échéance finale.

Cette durée s'apprécie en fonction des plus petites durées supérieures absolues :
• la colonne 1 (durée inférieure ou égale à 3 mois) enregistre les opérations dont les durées
restant à courir sont inférieures ou égales à 92 jours,
• les colonnes 2 et 3 sont servies dès que les durées restant à courir atteignent
respectivement 93 et 732 jours.

Le recensement des soldes des comptes est opéré toutes monnaies réunies et sans distinguer
les "résidents" des "non-résidents".

Les modalités d'enregistrement obéissent à des principes généraux et des règles particulières
exposées ci-après.

Il convient au préalable d'attirer l'attention sur les points suivants :


• Les emplois, ressources et engagements par signature retenus retracent des flux de
trésorerie effectifs ou potentiels.
• En ce qui concerne les emplois et les ressources, une stricte concordance doit exister entre
le total de chaque ligne de l'état C et celui des éléments d'actif et de passif correspondants
de l'état A (cf. tableau de concordance figurant en annexe). Une exception est cependant
faite à cette règle dans la mesure où les opérations de crédit-bail sont recensées sur l'état C
en fonction de l'encours financier, défini ci-après.
• Pour les engagements par signature, les différentes colonnes du hors-bilan de l'état C sont
servies à partir de la notion d'engagement potentiel maximal, sans qu'il y ait concordance
avec les montants inscrits au hors-bilan de la situation mensuelle détaillée (état A).

1-/ EMPLOIS

1-1-/ Principes généraux


Les concours sont répartis dans les colonnes de l'état C en fonction des échéances
contractuelles de remboursement.

En cas d'utilisation partielle d'un concours faisant l'objet d'une ouverture de crédit confirmé, la
fraction utilisée est considérée comme étant remboursable aux échéances les plus lointaines.
En conséquence, la ventilation sur l'état C s'effectue à partir de l'échéance la plus éloignée
jusqu'à imputation complète à des échéances plus proches: le montant à retenir pour chacune
de ces échéances correspond au montant maximal que l'utilisation pourrait atteindre
conformément aux termes du contrat de prêt. La partie non utilisée est ventilée dans les
engagements hors bilan de l'état C (cf. ci-après).
171

Les crédits qui n'ont pas donné lieu à confirmation expresse sont enregistrés en fonction de
l'échéance des billets de mobilisation, même lorsqu'ils sont assortis d'un terme ou d'une date
de validité. La partie éventuellement non utilisée n'est pas reprise dans les engagements hors
bilan.

1-2-/ Règles particulières


• Tout concours affecté d'une clause de révision périodique du taux ou de changement de
monnaie est enregistré en fonction de la durée totale prévue au contrat.
• Lorsqu'il est représenté par des effets renouvelables, un concours assorti d'une
confirmation est inscrit en tenant compte des échéances prévues au contrat et non de la
durée des supports de mobilisation.

Le montant du support de mobilisation échu et en cours de renouvellement est maintenu au


poste d'origine jusqu'à réception du nouvel effet. Toutefois, lorsque le support de mobilisation
échu est, selon les dispositions contractuelles, renouvelé pour un montant inférieur, seule la
fraction renouvelable est maintenue au poste d'origine, la tombée étant enregistrée, soit au
débit du compte ordinaire du client, soit au débit du compte 205 "Valeurs non imputées".

• Lorsqu'une opération de refinancement, en blanc ou sur effets, comporte un préavis, sa


durée est égale à celle du préavis, plus un jour.
• La durée d'une prise en pension s'établit en fonction de l'échéance de l'aval de
refinancement, indépendamment de la durée des crédits mobilisés.

La durée d'un achat ferme est fixée en fonction de l'échéance des valeurs négociées : effets
primaires ou billets de mobilisation.

Cependant, lorsque l'opération de mobilisation -prise en pension ou achat ferme- entre dans le
cadre d'un accord écrit de refinancement, sa durée est déterminée par la durée de l'accord.

• Au cas où, à la date d'arrêté, l'utilisation excéderait l'autorisation contractuelle, l'excédent


serait porté dans la première colonne -échéance la plus proche- , le montant de l'utilisation
autorisée étant ventilé conformément à la règle générale.
• Les crédits dont les modalités d'amortissement ne sont pas encore arrêtées lors de la
première utilisation sont classés en fonction de l'échéance finale.
• La répartition selon la durée restant à courir des opérations de crédit-bail est effectuée en
fonction de l'encours financier hors taxes. Celui-ci est constitué des loyers à échoir
afférents aux immobilisations données en crédit-bail déduction faite de la marge brute
(intérêts, taxes, autres frais accessoires, ...)

Les immobilisations en cours relatives à des opérations de crédit-bail sont enregistrées en


fonction de la durée totale de la location prévue au protocole d'accord.

2-/ RESSOURCES

2-1-/ Principes généraux


Les ressources sont réparties dans les colonnes de l'état C en fonction des échéances
contractuelles de remboursement.
172

2-2-/ Règles particulières


• Tout emprunt affecté d'une clause de révision périodique du taux ou de changement de
monnaie est enregistré en fonction de la durée totale prévue au contrat.
• Une opération de refinancement comportant un préavis a une durée égale à celle du
préavis, plus un jour.
• La durée d'une opération de refinancement effectuée avec un intermédiaire financier se
définit dans les conditions suivantes :
 la durée d'une mise en pension est établie en fonction de l'échéance de l'aval de
refinancement sans tenir compte de la durée des crédits mobilisés,
 la durée d'une vente ferme est fixée en fonction de l'échéance des valeurs négociées:
effets primaires ou billets de mobilisation,
 cependant, lorsque l'opération de mobilisation -mise en pension ou vente ferme-
entre dans le cadre d'un accord écrit de refinancement, sa durée est déterminée par la
durée de l'accord.

• Les opérations de refinancement effectuées avec la Banque Centrale de Mauritanie sont


inscrites d'après l'échéance des billets de mobilisation.

3-/ ENGAGEMENTS HORS BILAN

3-1-/ Principes généraux


• La répartition par durée restant à courir des engagements inscrits au hors bilan a pour
objet essentiel de prévoir le montant des décaissements auxquels la banque peut avoir à
faire face à l'avenir et les ressources virtuelles dont elle pourrait disposer en cas de besoin.

Le recensement des engagements potentiels maximal par colonne permet de telles prévisions
et facilite l'analyse de la transformation potentielle.

• Les accords de refinancement donnés en faveur d'intermédiaires financiers et les


ouvertures de crédits confirmés consenties à la clientèle sont enregistrés en fonction du
risque maximal -décaissement potentiel- que la banque peut être amenée à supporter au
cours de chacune des périodes recensées sur l'état C en vertu des accords conclus et
déduction faite des utilisations éventuelles en cours. Un même engagement peut donc, le
cas échéant, figurer simultanément dans plusieurs colonnes de l'état C.
• Les accords de refinancement reçus d'intermédiaires financiers sont ventilés selon le
même principe. Ainsi, le montant d'un accord de refinancement -déduction faite de la
fraction éventuellement utilisée à la date d'arrêté- est reporté dans chacune des colonnes
de l'état C correspondant aux périodes qu'il recouvre.

3-2-/ Règles particulières


En matière de garanties données, la répartition par colonne est effectuée selon la date à
laquelle la banque peut être appelée à s'exécuter. Lorsque la durée n'est pas déterminée, les
engagements sont inscrits dans la première colonne.
173

Banque Centrale de Mauritanie

Emplois, Ressources et Engagements


Selon la durée restant à courir
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat C
1
Banque :
Etat arrêté au :

Code D < 3 mois 3 mois < D <= 2ans D > 2 ans Total Code
EMPLOIS BCM BCM
1 2 3
COMPTES, PRETS A TERME INST. D'EMISSION, ETS
DE CREDIT ET INT. FINANCIERS 101 101
Institut d'émission 102 102
Ets de crédit et intermédiaires financiers 103 103
VALEURS REÇUES EN PENSION A TERME OU
ACHETEES FERME 104 104
Créances com. et crédits mob. A l'Institut d'émission 105 105
Créances com. et crédits non mob. A l'Institut d'émission 106 106
Bons du Trésor et valeurs assimilées 107 107
CREDITS A LA CLIENTELE 108 108
Créances com. Mob. à l'institut d'émission 109 109
Créances com. non mob. à l'Institut d'émission 110 110
Autres crédits CT mob. à l'Institut d'émission 111 111
Autres crédits CT non mob. à l'Institut d'émission 112 112
Crédits MT mob. à l'Institut d'émission 113 113
Crédits MT non mob. à l'institut d'émission 114 114
Crédits LT non mob. à l'Institut d'émission 115 115
OPERATIONS DE CREDIT -BAIL 116 116
Immobilisations en location 117 117
Immobilisations en cours 118 118
PRETS PARTICULIERS 119 119
TOTAL 120 120
174

Banque Centrale de Mauritanie

Emplois, Ressources et Engagements


Selon la durée restant à courir
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat C
2
Banque :
Etat arrêté au :

Code D < 3 mois 3 mois < D <= 2ans D > 2 ans Total Code
RESSOURCES BCM BCM
1 2 3
COMPTES,EMPRUNTS A TERME INSTITUT
D'EMISSION, ETS DE CREDIT ET INT. FINANCIERS 201 201
Institut d'émission 202 202
Ets de crédits et intermédiaires financiers 203 203
VALEURS DONNEES EN PENSION A TERME OU
VENDUES FERME 204 204
Créances com. et crédits mob. A l'Institut d'émission 205 205
Créances com. Et crédits non mob. à l'Institut d'émission 206 206
Bons du Trésor et valeurs assimilées 207 207
COMPTES DE CLIENTELE 208 208
Comptes créditeurs à terme 209 209
…………………………………. 210 210
BONS DE CAISSE 211 211
EMPRUNTS OBLIGATOIRES 212 212
AUTRES RESSOURCES PERMANENTES 213 213
Emprunts participatifs 214 214
Autres ressources 215 215
ENGAGEMENTS HORS-BILAN 216 216

DONNES EN FAVEUR D'INT. FINANCIERS 217 217


Accords de refinancement
RECUS D'INT. FINANCIERS 218 218
Ouvertures de refinancements
DONNES EN FAVEUR DE CLIENTELE 219 219
Ouvertures de crédits confirmés
TOTAL 220 220
(contrôle mécanographique lignes 201 à 219)

A Nouakchott, le
Certifié conforme

Nom et fonction du signataire


175

Banque Centrale de Mauritanie

Emplois, Ressources et Engagements


Selon la durée restant à courir
Etat C
1
Concorde entre état C et :
- Plan comptable bancaire
- Situation mensuelle détaillée (état A)

Code Concordance avec Concordance avec Code


EMPLOIS BCM le plan comptable l'état A BCM

COMPTES, PRETS A TERME INST. D'EMISSION, ETS 101 1101 débiteurs - 122 A1.105 (extrait) - A1.117 101
DE CREDIT ET INT. FINANCIERS 102 1101 débiteurs A1.105 (extrait) 102
Institut d'émission
Ets de crédit et intermédiaires financiers 103 122 A1.117 103
VALEURS REÇUES EN PENSION A TERME OU
ACHETEES FERME 104 14 A1.123 104
Créances com. et crédits mob. A l'Institut d'émission 105 Extraits de 140, 141, A1.123 (extrait) 105
Créances com. et crédits non mob. A l'Institut d'émission 142 et 143
Bons du Trésor et valeurs assimilées 106 Extraits de 140, 141, A1.123 (extrait) 106
142 et 143
107 145 A1.123 (extrait) 107
CREDITS A LA CLIENTELE 108 20 moins 205 A1.125 moins A1.130 108
Créances com. Mob. à l'institut d'émission 109 200 (extraits) ) 109
Créances com. non mob. à l'Institut d'émission 110 200 (extraits) ) 126 110
Autres crédits CT mob. à l'Institut d'émission )
Autres crédits CT non mob. à l'Institut d'émission
Crédits MT mob. à l'Institut d'émission 111 2012 (extrait) ) 111
Crédits MT non mob. à l'institut d'émission 112 2010-2011- ) 127 112
Crédits LT non mob. à l'Institut d'émission 2012(extrait) )
2013 -2018 )

113 2020(extrait) - ) 113


2021(extrait) )
114 2020(extrait) - ) 128 114
2021(extrait) )
2028 )
115 203 129 115
OPERATIONS DE CREDIT -BAIL 116 A2. 228 moins A2. 231 116
Immobilisations en location 117 452 moins (4852 et A2. 229 117
Immobilisations en cours 4952)
118 453 moins(4853 et A2. 230 118
4953)
PRETS PARTICULIERS 119 415 moins 4915 A2.223 119
TOTAL 120 120
176

Banque Centrale de Mauritanie

Emplois, Ressources et Engagements


Selon la durée restant à courir
Etat C
2
Concorde entre état C et :
- Plan comptable bancaire
- Situation mensuelle détaillée (état A)

Code Concordance avec Concordance avec Code


RESSOURCES BCM le plan comptable l'état A BCM

COMPTES,EMPRUNTS A TERME INSTITUT 201 1101 créditeurs -127 A3. 301(extrait) -A3, 312 201
D'EMISSION, ETS DE CREDIT ET INT. FINANCIERS 202 1101 créditeurs A3 . 301( extrait) 202
Institut d'émission
Ets de crédits et intermédiaires financiers 203 127 A3, 312 203
VALEURS DONNEES EN PENSION A TERME OU
VENDUES FERME 204 16 A3 .317 204
Créances com. et crédits mob. A l'Institut d'émission 205 Extrait de 160, 161, 162 et A3. 317 (extrait) 205
Créances com. Et crédits non mob. à l'Institut d'émission 163
Bons du Trésor et valeurs assimilées 206 Extrait de 160, 161, 162 et A3. 317 (extrait) 206
163
207 165 A3. 317 (extrait) 207
COMPTES DE CLIENTELE 208 208
Comptes créditeurs à terme 209 215 A3. 326 209
…………………………………. 210 210
BONS DE CAISSE 211 26 A3. 336 211
EMPRUNTS OBLIGATOIRES 212 53 A4. 413 212
AUTRES RESSOURCES PERMANENTES 213 54 A4.414moins A4.415 213
Emprunts participatifs 214 545 A4.416 214
Autres ressources 215 548 A4.417 215
ENGAGEMENTS HORS-BILAN 216 216

DONNES EN FAVEUR D'INT. FINANCIERS 217 902 A5.502 217


Accords de refinancement
RECUS D'INT. FINANCIERS 218 912 A5.507 218
Ouvertures de refinancements
DONNES EN FAVEUR DE CLIENTELE 219 922 A5.411 219
Ouvertures de crédits confirmés
TOTAL 220 220
(contrôle mécanographique lignes 201 à 219)
177

COMPTE DE RESULTATS

ETAT D

Le compte de résultats -ETAT D- fournit le détail des charges et des produits se rapportant à
l'exercice en cours.

Le rattachement des charges et des produits à la période comptable considérée s'opère grâce à
l'utilisation des comptes de régularisation de la gestion :
• Les comptes des charges et des produits sont respectivement crédités ou débités, par le jeu
des comptes de régularisation, du montant des charges et des produits concernant les
exercices postérieurs,
• Les comptes des charges et des produits sont respectivement débités ou crédités, par le jeu
des comptes de régularisation, du montant des charges et des produits concernant
l'exercice en cours mais non encore enregistrés en comptabilité.

Les deux lignes 221 et 410 qui ne comportent pas de libellés ne sont servies que sur
instructions de la Banque Centrale de Mauritanie.
178

Banque Centrale de Mauritanie

Compte de résultats
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat D
Débit 1
Banque :
Etat arrêté au :

Concordance avec Montant Code


le plan comptable 1 BCM
60 CHARGE D'EXPLOITATION BANCAIRE ____________ 101
____________
501 Charge sur opérations de trésorerie et opérations interbancaires ------------------ 102
6011 Institut d'émission, Trésor Public, Comptes Courants Postaux 103
60111 Comptes ordinaires 104
60112 Emprunts et comptes à terme 105
6012 Institutions financières 106
6012 Comptes ordinaires ------------------ 107
6012 Emprunts et comptes à terme 108
6016 Valeurs données en pension ou vendues ferme 109
Bons du Trésor et valeurs assimilées ------------------
6018 110
Commissions ------------------
6019 111
Charges sur opérations avec la clientèle ------------------
602 ____________ 112
6021 Compte de la clientèle ------------------ 113
60210 Comptes ordinaires créditeurs 114
60215 Comptes créditeurs à terme 115
60216 Comptes d'épargne 116
6026 Bons de Caisse ------------------ 117
603 Charges sur opérations de crédit bail ____________ 118
6031 Dotations aux comptes d'amortissements des immobilisations ------------------ 119
6032 Dotations aux comptes de provisions ------------------ 120
6033 Opérations constatées sur immobilisations ------------------ 121
604 Intérêts sur emprunts obligatoires 122
605 Intérêts sur autres ressources permanentes ____________ 123
606 Autres charges d'exploitation bancaire ____________ 124
6062 Frais sur chèques et effets ____________ 125
6064 Opérations sur titres ------------------ 126
6065 Opérations de change et d'arbitrage ------------------ 127
Engagements par signature ------------------
6066 128
Divers ------------------
6067 129
------------------
179

Banque Centrale de Mauritanie

Compte de résultats
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat D
Débit 2
Banque :
Etat arrêté au :

Concordance avec Montant Code


le plan comptable 1 BCM
62 CHARGES EXTERNES LIEES A L'INVESTISSEMENT ____________ 201
620 Locations et charges locatives diverses ____________ 202

621 Travaux d'entretien et de réparation 203


623-625-626 Autres charges externes liées à l'investissement 204
63 CHARGES EXTERNES LIEES A L'ACTIVITE ____________ 205
630-631 Transports et déplacements ____________ 206

632-633-634 Autres frais divers de gestion 207


635-637-638
65 FRAIS DE PERSONNEL ____________ 208
650 Rémunération du personnel ____________ 209

652 Charges sociales et de prévoyance 210


655-656-657 Autres frais de personnel 211
66 IMPOTS, TAXES ET VERSEMENTS ASSIMILES ____________ 212
68 DOTATIONS AUX COMPTES D'AMORTISSEMENTS ET DE PROVISIONS ____________ 213
680 Dotations aux comptes d'amortissements 214
645 Créances irrécouvrables non couvertes par des provisions 215
685 Dotations sur comptes de provisions pour dépréciation des éléments actif 216
6851 Provisions pour dépréciation des comptes d'intermédiaires financiers ------------------ 217
6852 Provisions pour dépréciation des comptes de la clientèle ------------------ 218
6853 à 6856 Provisions pour dépréciation des autres éléments de l'actif ------------------ 219
686-687 Autres provisions 220
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ____________ 221
64 (sauf 645)-847 AUTRES CHARGES ____________ 222
646 Créances irrécouvrables couvertes par des provisions ____________ 223
____________

648 Charges exceptionnelles et charges sur exercices antérieures 224


643-644-647 Charges diverses 225
847 Moins-value de cession d'éléments de l'actif immobilisé 226
86 IMPOT SUR LE RESULTAT ____________ 227
87 BENEFICE DE L'EXERCICE ____________ 228
229
TOTAL DU DEBIT ____________
____________
180

Banque Centrale de Mauritanie

Compte de résultats
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat D
Crédit 3
Banque :
Etat arrêté au :

Concordance avec Montant Code


le plan comptable 1 BCM
70 PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE ____________ 301
701 Produits des opérations de trésorerie et opérations interbancaires ____________ 302

7011 Institut d'émission, Trésor Public, Comptes Courants Postaux ------------------ 303
60111 Comptes ordinaires 304
60112 Prêts et comptes à terme 305
7012 Institutions financières ------------------ 306
70121 Comptes ordinaires 307
70122 Prêts et comptes à terme 308
70123 Créances immobilisées, douteuses, intransférables 309
7016 Valeurs reçues en pension ou achetées ferme 310
Bons du Trésor et valeurs assimilées ------------------
7018 311
Commissions ------------------
7019 312
Produits des opérations avec la clientèle ------------------
702 313
7020 Crédit à la clientèle ------------------ 314
70200 Créances commerciales 315
70201 Autres crédits à court terme 316
70202 Crédits à moyen terme 317
70203 Crédits à long terme 318
7021 Comptes ordinaires débiteurs de la clientèle 319
7022 Créances restructurées ------------------ 320
7023 Créances immobilisées ------------------ 321
Créances douteuses ou litigieuses ------------------
7024 322
Commissions ------------------
7029 323
Produits des opérations de crédit bail ------------------
703 324
704 Produits des opérations de location simple 325
706 Produits des opérations diverses 326
7062 Produits sur chèques et effets ------------------ 327
7064 Opérations sur titres ------------------ 328
7065 Opérations de change et d'arbitrage ------------------ 329
7066 Engagements par signature ------------------ 330
7067 Divers ------------------ 331
707 Revenus du portefeuille-titre 332
708 Produits sur prêts participatifs 333
181

Banque Centrale de Mauritanie

Compte de résultats
(En Milliers d'ouguiyas)
Etat D
Crédit 4
Banque :
Etat arrêté au :

Concordance avec Montant Code


le plan comptable 1 BCM
71 PRODUITS ACCESSOIRES ____________ 401
711 Revenus des immeubles ____________ 402

712-717 Autres produits accessoires 403


78 sauf 786 REPRISES SUR AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS DEVENUES DISPONIBLES ____________ 404
780 Reprises sur amortissements ___________ 405

785 Reprises de provisions devenues disponibles 406


7851 Reprises de provisions devenues pour dépréciations des comptes d'intermédiaires financiers ------------------ 407
7852 Reprises de provisions devenues pour dépréciations des comptes de la clientèle ------------------ 408
7854-7857 Reprises des autres provisions devenues disponibles ------------------ 409
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------- ____________ 410
AUTRES PRODUITS ____________ 411
746 Récupération sur créances amorties ____________ 412
____________

786 Reprises de provisions utilisées 413


7861 Reprises de provisions pour dépréciations des comptes d'intermédiaires financiers ------------------ 414
7862 Reprises de provisions pour dépréciations des comptes de la clientèle ------------------ 415
7864-7867 Reprises des autres provisions utilisées ------------------ 416
748 Produits exceptionnels et produits sur exercices antérieurs 417
743-744-745-747 Produits divers 418
76 Subventions d'exploitation et subventions d'équilibre 419
79 Frais à immobiliser ou à transférer 420
840 Plus-value de cession d'éléments de l'actif immobilier ____________ 421
87 PERTE DE L'EXERCICE ____________ 422
____________ 423
TOTAL DU CREDIT ____________

Vous aimerez peut-être aussi