Vous êtes sur la page 1sur 9

RESEARCH ARTICLE

J. Wat. Env. Sci. Vol. 2, N°1 (2018), 288-296

ANALYSE DIAGNOSTIQUE DE L'ETAT DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME D'ARROSAGE DE


LA PEPINIERE FORESTIERE MODERNE DE BEMBLA, MONASTIR-TUNISIE

DIAGNOSTIC ANALYSIS OF THE MAINTAINING STATE OF OPERATING OF THE IRRIGATION


SYSTEM OF THE FOREST NURSERY MODERN OF BEMBLA, MONASTIR-TUNISIA
*
Y. M’SADAK , A. MANAI

Institut Supérieur Agronomique - BP 47, 4042 Chott-Mariem, Université de Sousse, Tunisie


*Corresponding author Email: msadak.youssef@yahoo.fr

Reçu : 7 Novembre 2017, Accepté : 19 Février2018, En ligne : 7 Avril 2018

RESUME niveau de la répartition de l’eau (Cu > 70%) par


L'eau est le facteur environnemental le plus rapport à la situation initiale.
important pour la croissance des plants. L'objectif du Mots clés : Pépinière Forestière Moderne, Secteur
pépiniériste est d'arroser au bon moment et de culture, Réseau d’arrosage, Diagnostic visuel,
d'appliquer seulement la quantité d'eau nécessaire. Débits d’arrosage, Qualité d’arrosage.
Une bonne régie d'arrosage permet une croissance
SUMMARY
optimale. Le présent travail a été consacré à
l’évaluation expérimentale de la qualité d’arrosage Water is the most important environmental factor
assuré par un système de fertigation par aspersion for plant growth. The goal of the nursery is to water
adopté au sein de la Pépinière Forestière Moderne at the right time and applies only the amount of
(PFM) de Bembla(Gouvernorat de Monastir, Tunisie). water needed. Good water management allows
optimal growth. The present work has been devoted
L’étude diagnostique a été entamée par des
to the experimental evaluation of watering quality
observations de terrain pour faire ressortir les
ensured by a sprinkler system adopted within the
dysfonctionnements existants sur le réseau
Bembla Moderate Forest Nursery (PFM) (Monastir
d’arrosage, ensuite, elle a touché essentiellement le
governorate, Tunisia).
contrôle des débits des asperseurs installés et
l’appréciation expérimentale de la qualité d’arrosage The diagnostic study was initiated by observations
avant et après intervention, en ayant recours au test in the field to highlight the existing malfunctions on
d’uniformité, ainsi que la proposition de quelques the irrigation network, then it mainly affected the
remèdes possibles. control of the flow rates of installed sprinklers and
the experimental appreciation of the watering
Le diagnostic visuel du réseau hydraulique a
quality before and after intervention, using the
montré notamment le colmatage de certains
uniformity test, as well as the proposal of some
asperseurs. L’investigation expérimentale a décelé
possible remedies.
aussi une légère variation des débits des asperseurs
et une mauvaise répartition de l’eau au niveau de The visual diagnosis of the hydraulic network
certains secteurs, traduite par un coefficient showed in particular the clogging of some sprinklers.
d’uniformité (Cu) calculé inférieur à 70% (pour le The experimental investigation also detected a slight
secteur 4 : Cu = 66% et pour le secteur 8 : Cu = 69%), variation of the flow of the sprinklers and a bad
tout en observant intégralement une amplitude de distribution of water in some sectors, translated by a
variation de 13%. Le recours à la purge du réseau et coefficient of uniformity (Cu) calculated less than
au nettoyage des filtres, comme des remèdes 70% (for the sector 4: Cu = 66% and for sector 8: Cu =
préliminaires, a présenté des résultats meilleurs au 69%), while observing in full a variation amplitude of
13%. The use of the purge of the network and the
________________________________
ISSN : 2509-0445
http://revues.imist.ma/?journal=jwes
Copyright © 2016 - 2018
Analyse diagnostique de l'état de fonctionnement du système d'arrosage de la pépinière forestière moderne de Bembla,
Monastir-Tunisie
____________________________________________________________________________________________________________
cleaning of the filters, like preliminary remedies, pépinières forestières hors sol, qualifiées de
presented better results in the distribution of the modernes, perpétraient le siège de plusieurs
water (Cu> 70%) compared to the initial situation. défaillances se rapportant notamment à la conduite
des irrigations, ce qui défavorise la production de
Keywords: Modern Forest Nursery, Culture Sector,
plants de qualité, et par conséquent, leur installation
Watering Network, Visual Diagnosis, Watering Flow,
en site de plantation et leur aptitude à la surmontée
Watering Quality.
des crises de transplantation (Saidi et al., 2017). La
1. INTRODUCTION gestion d’une meilleure production des plants se
base essentiellement sur la nature du substrat de
Notre planète est couverte à 71% par des océans et croissance et la qualité d’arrosage. Le substrat
des mers. Les forêts couvrent près du tiers de la standard est confectionné à partir de compost
superficie des terres émergées. La forêt est une produit localement, en valorisant différents
composante vitale pour l’humanité et son avenir constituants de la biomasse forestière. La biomasse
(Dupuy, 1998). Elle joue un rôle social en générant utilisée pour ce compost en Tunisie est constituée de
des sources de revenu pour ses habitants qui feuilles et de branches d'arbres ou d'arbustes feuillus
représentent environ 10% de la population totale et dont le diamètre est inférieur à 7 cm (Lamhamedi et
23% de l’ensemble de la population rurale al., 2006). Les plants forestiers et pastoraux (3/4
(Lamhamedi et al., 2006).Pourtant, 15,4 millions feuillus et 1/4 résineux) sont élevés pendant 6 à 7
d’hectares disparaissent chaque année (Singh, 1993). mois dans des conteneurs (15-350) munis de15
3
La déforestation peut avoir des causes immédiates cavités disposant d’un volume unitaire de 350 cm .
(directes) ou sous-jacentes (indirectes) (Kaimovitz et L'uniformité de l'arrosage doit être assurée, sinon la
Angelsen, 1998). Les causes immédiates de la germination sera déficiente et les cavités sans semis
déforestation sont notamment les activités seront nombreuses. Il est donc important de vérifier
humaines qui ont des incidences directes sur le annuellement (de préférence, lorsque l'aire de
couvert forestier. Les causes sous-jacentes de la culture est vide), la bonne distribution de l'eau sur le
déforestation ont trait aux interactions, au niveau terrain, en effectuant un test d'uniformité du
global, de différents facteurs économiques, système d'arrosage (Lamhamedi et al., 2006). Dans
techniques, sociaux, culturels et politiques (Kissinger, ce contexte, la présente recherche appliquée sera
2015). totalement consacrée au diagnostic et à l’étude
expérimentale du réseau d’arrosage de la Pépinière
La FAO (2000) a défini le reboisement comme étant
Forestière Moderne (PFM) de Bembla, ayant comme
« le rétablissement des forêts au terme d'un état
source d’alimentation, les eaux provenant du
temporaire (d'une durée inférieure à 10 ans), où la
barrage de Nebhana distant de 90 km, tout en
canopée a été inférieure à 10%, sous l'effet de
faisant appel notamment à des Tests d’uniformité de
perturbations anthropiques ou naturelles ». Selon la
distribution de l’eau, avant et après l’apport de
FAO (1975), la régénération artificielle a été
certaines améliorations. Quelques propositions
pratiquée dans la majorité des pays tropicaux. La
d’amélioration et d’investigation futures viennent
méthode consiste à produire des plants en pépinière
compléter le travail entrepris dans cette PFM.
pour enrichir la composition floristique ou la
productivité des forêts. Le but de la pépinière est de Signalons que cette dernière, a pour vocation la
créer des conditions favorables à la germination des production des plants en conteneurs rigides en
graines et au développement des plantules, afin de polyéthylène haute densité sur substrat à base de
disposer de suffisamment de plants en bonne santé compost sylvicole, et elle est ordinairement désignée
(Ouédraogo, 1989). PFM Bembla II, alors que la pépinière traditionnelle
existante dite PFM Bembla I, produit actuellement
Le secteur des pépinières forestières en Tunisie a
des plants en sachets cylindriques de polyéthylène
fortement évolué : depuis les procédés traditionnels
sur substrat à base de terreau forestier.
jusqu’à la culture hors sol qui utilise de nouvelles
technologies d’élevage pour pouvoir obtenir
régulièrement des plants de meilleure qualité et en
quantité suffisante (Lamhamedi et al., 2006). Les
289
J. Wat. Env. Sci. Vol. 2, N°1, 2018 Y. M’sadak, A. Manai
2. MATÉRIEL ET MÉTHODES pression et à la protection du système, est destinée
surtout pour le conditionnement de l’eau d’irrigation
2.1. Contexte général d’étude (amélioration de ses qualités physique, chimique et
2.1.1. Situations géographique et climatique biologique), la fertigation et la gestion des apports
de la pépinière d’eau (régulation et contrôle de la pression et du
débit).
La PFM de Bembla a été créée depuis 2001 dans la
délégation de Bembla, gouvernorat de Monastir
(Tunisie). Elle couvre une superficie de 3,4 ha avec
une capacité de production de 520000 plants
forestiers/an. L’irrigation est faite à partir de la
station de pompage du barrage de Nebhana (sur
l’oued Nebhana, à 23 km au nord-ouest de Sbikha,
gouvernorat de Kairouan) qui se caractérise par un
pH presque neutre et une salinité tolérée par les
espèces forestières.
La région de Bembla appartient à l’étage semi-aride
supérieur (INM, 2004). Des températures moyennes
excessives sont relevées au mois de Juillet (27°C), ces
températures diminuent au fur et à mesure que l’on
s’éloigne du mois de Juillet jusqu’à où l’on arrive aux
mois les plus froids : Janvier, Février et Mars (moins
de 20°C). Cette région se caractérise par des vents Figure 1 : Schéma d’organisation générale de la PFM
faibles à modérés, mais peuvent être violents de Bembla.
exceptionnellement. L’humidité relative moyenne Fig. 1. Schema of general organization of the PFM of
maximale est enregistrée pendant le mois de Bembla.
Septembre (70%). L'étude du régime pluviométrique
En micro-irrigation, la propreté de l’eau est un
de la région est basée sur les données de la station
élément essentiel pour le bon fonctionnement du
de Monastir. A Monastir, la pluviométrie moyenne
réseau, le système de filtration installé est composé
est d'environ 355 mm/an (MEHAT, 2016).
par un filtre à sable de la marque «Aquasystem» et
2.1.2. Aménagements essentiels de la d’un filtre à tamis pour la sécurité de l’installation et
pépinière pour arrêter les particules entraînées lors du
La PFM de Bembla est dotée d’une ombrière qui nettoyage du filtre à sable.
2
couvre une superficie de 3200 m (40 m x 80 m). La La fertilisation a pour but essentiel d’entretenir la
représentation d’organisation générale de la fertilité du substrat de croissance pour satisfaire les
pépinière est illustrée par la figure 1, dévoilant l’aire besoins de culture (Anonyme, 2005). Elle consiste à
de culture, équipée par le système d’arrosage mis à appliquer, si nécessaire, les engrais à travers le
l’étude. Ce système est approvisionné en eau système d’irrigation. Cette application requiert un
acheminée de la source, normalement par gravité système d’injection, un bac mélangeur de la solution
dans des canalisations enterrées, fabriquées en mère, un malaxeur (agitateur) d’engrais. Le matériel
béton. d’injection utilisé dans la pépinière est une pompe
2.1.3. Descriptif technique du réseau doseuse de type «Maraz», cette pompe est
hydraulique de la pépinière alimentée en série avec le système d’irrigation en
L’eau est amenée à partir de la station de pompage injectant le mélange des éléments fertilisants dans
de Nebhana vers un réservoir de capacité de 100 m .
3 l’eau à des concentrations bien déterminées variant
3
Un petit réservoir de 70 m de volume est alimenté à de 0,2 à 2%.
partir du grand réservoir. La station de tête, qui La tuyauterie (tuyau d’approche et tuyaux porte-
comprend les systèmes de filtration et d'injection rampes) en polyéthylène haute densité est enterrée.
ainsi que les accessoires relatifs à la régulation de Le tuyau d’approche alimente 10 électrovannes (une
électrovanne par secteur) qui commandent les
290
Analyse diagnostique de l'état de fonctionnement du système d'arrosage de la pépinière forestière moderne de Bembla,
Monastir-Tunisie
____________________________________________________________________________________________________________
rampes porte-asperseurs, en acier galvanisé. 90 réseau hydraulique adopté dans la pépinière est
asperseurs sont disposés en rectangle (8 m × 4 m). présenté par la figure 2. Il s’agit d’un réseau
Ces asperseurs, équidistants et surélevés d’environ hydraulique alimentant un système de fertigation
1m au-dessus du niveau du sol, fonctionnent à une sous pression, et plus précisément, par aspersion.
pression de 3 bars chacun. Le schéma synoptique du

Figure 2 : Schéma synoptique des infrastructures hydrauliques existantes dans la pépinière.


Fig. 2. Synoptic schema of the existing hydraulic infrastructures in the nursery.
seau, en calculant le volume déversé pendant un
2.2. Méthodologie de l’étude diagnostique du
temps bien déterminé à l’aide d’une éprouvette
réseau d’arrosage
graduée.

2.2.1. Considérations générales 2.2.3. Examen expérimental de


l’uniformité de répartition de l’eau
L’étude diagnostique, basée auparavant sur un
avant et après intervention
diagnostic visuel, permet vraisemblablement de
dégager les différents problèmes ou incidents de Le souci majeur de l’irrigant est de faire pénétrer
fonctionnement, tout en apportant des propositions l’eau dans le sol (Substrat de culture, dans le cas
d’amélioration. Un diagnostic expérimental a été étudié) le plus rapidement possible pour limiter la
aussi réalisé pour apprécier les débits d’arrosage stagnation et le ruissellement (Molle et al., 1998).
utilisés et la qualité d’arrosage des asperseurs. Selon Selon Kay (1983), la pluviométrie dépend,
Nadon et al. (2016), le programme d’évaluation d’un notamment, de la pression de service et de
système d’irrigation sous pression repose l'écartement des asperseurs sur la rampe d’arrosage.
principalement sur la détermination d’un indice de Pour tous les appareils à jet, on ne peut obtenir une
performance : l’uniformité de la distribution d’eau. répartition uniforme tout au long de celui-ci, le
maximum d’eau se trouvant déversé, en général,
Pour assurer la pérennité et la performance d’un
près de l’asperseur pour diminuer ensuite
réseau d’arrosage, et afin d’améliorer l’état du
progressivement au fur et à mesure que l’on s’en
réseau actuel, des mesures d’entretien et de
éloigne. Pour pallier cet inconvénient et obtenir une
contrôle sont à entreprendre (Rieul et Ruelle, 2003).
bonne répartition de l’eau d’arrosage, il est
2.2.2. Vérification des débits d’arrosage nécessaire de prévoir un large recoupement des jets.
Pour contrôler les débits d’arrosage pour chaque Pour la réalisation des essais d’uniformité de la
rampe, on a considéré le premier, le cinquième et le répartition d’eau permettant la détermination des
dernier asperseur. On a déterminé ultérieurement le indices de performance (ou bien coefficients
débit de chaque asperseur par l’intermédiaire d’un
291
J. Wat. Env. Sci. Vol. 2, N°1, 2018 Y. M’sadak, A. Manai
d’uniformité), on s’est servi d’un chronomètre, des d’uniformité s’exprime par la formule de
gobelets, et d’une éprouvette graduée. L’opération Christiansen (1942) comme suit.
consiste à mesurer le volume d’eau fourni par les
Cu = 100
asperseurs pendant un certain temps (30 min) en
installant des pluviomètres (gobelets, dans le cas
Avec :
étudié) dans les cavités (3 x 5 = 15 cavités contigües
par conteneur) des conteneurs (au milieu de chaque Cu : Coefficient d’uniformité (%)
3
conteneur) disposés sur des tables de culture (10 Vi : Volume d’eau collecté dans le récipient i (cm )
conteneurs par table) surélevées. On a mesuré les Vm : Volume moyen de l’eau dans les n récipients
3
volumes recueillis, à l’aide d’une éprouvette (cm )
graduée. Les hauteurs d’eau récupérées dans les Si : Section supérieure du récipient i (cm²)
gobelets en ml/h ont été ensuite déduites. Les
pluviomètres ont été disposés sur le terrain selon 3. RÉSULTATS ET DISCUSSION
une maille carrée de 2 m de côté comme indiqué par
le schéma de la figure 3. Les tests ont été réalisés par 3.1. Contrôle visuel de l’état du réseau
secteur (Mesures des débits délivrés pour quatre d’arrosage
secteurs sur dix secteurs d’arrosage au total, à raison
Les asperseurs sont sensibles au colmatage. Ce
de trois asperseurs adjacents par secteur; Tests
phénomène ne s’est pas révélé intégralement sur
d’uniformité pour huit secteurs).
l’ensemble du réseau d’arrosage. En effet, le
L'utilisation de gobelets de même diamètre que les colmatage est généralement lent, progressif et
cavités et répartis selon un patron bien défini irrégulier, ce qui peut entraîner un abaissement des
(figure 3) a permis d'évaluer la qualité de l'uniformité débits dont l’importance est fonction des degrés de
de l'arrosage. 66 contenants par Test réalisé ont été colmatage des organes de distribution et une
retenus pour obtenir une bonne précision. Le Test a mauvaise répartition de l’eau sur l’aire de culture.
été accompli, en absence de vent ou en présence
Le diagnostic visuel mis en œuvre a permis de
d'un vent très faible. Trois répétitions ont été
dégager quelques asperseurs obstrués (eau
nécessaires pour assurer la précision du Test, soit 8
d’irrigation contenant des débris des végétaux et des
secteurs x 3 répétitions = 24 Tests élémentaires
algues), avec des différences observées entre les
d’uniformité mis en œuvre.
débits des asperseurs, ce qui va entraîner des
secteurs sur-arrosés et d’autres sous-arrosés, et des
pertes d’eau. En effet, l’excès d’eau peut abîmer les
plants, autant que l’insuffisance d’eau. Le système
racinaire a besoin d’un équilibre entre l’eau et
l’oxygène pour un développement optimal
(Wightman, 2006).
Selon une autre étude accomplie au niveau de la
PFM de Chott Mariem par M’Sadak et Manai (2017),
Figure 3 : Schéma d’implantation des points de l’arrosage des plants est assuré par un système de
mesure (Test d’uniformité). fertigation par aspersion au niveau de six zones de
Fig. 3. Implantation schema of the measuring points culture (identifiées de zone 1 à zone 6).
(Uniformity test). Comparativement, le contrôle visuel des asperseurs
installés a dévoilé également un colmatage accentué
De nombreux paramètres ont été proposés pour
de certains asperseurs au niveau des zones 3 et 4 et
exprimer de façon synthétique la qualité des
des anomalies de fabrication entre asperseurs de la
résultats obtenus à partir des mesures
zone 6.
expérimentales, mais selon Tiercelin et Vidal (1998),
un seul de ces paramètres, bien que très ancien, est 3.2. Contrôle des débits d’arrosage
utilisé dans tous les pays : il s’agit du coefficient
Les résultats des essais sont récapitulés dans le
d’uniformité de Christiansen. Le coefficient
tableau 1. Au niveau de la PFM de Bembla, il y a des
292
Analyse diagnostique de l'état de fonctionnement du système d'arrosage de la pépinière forestière moderne de Bembla,
Monastir-Tunisie
____________________________________________________________________________________________________________
différences de débit entre les asperseurs (valeurs Tableau 2 : Détermination des coefficients
er
extrêmes : 185,0 l/h au niveau du 1 asperseur du d’uniformité (%) au niveau de la PFM de Bembla.
secteur 9 et 270,0 l/h au niveau du dernier asperseur Table 2. Determination of uniformity coefficients
du secteur 6), qui résultent généralement des (%) at the PFM of Bembla.
différences constructives entre eux, et de la
Secteur Coefficient d’uniformité Cu (%)
topographie du terrain (Pente de 2%). Les processus
2 73,0
d’obstruction de certains asperseurs ne sont pas
3 76,0
forcément brutaux, mais résultent d’une diminution
4 66,0
progressive du débit.
5 79,0
Afin d’obtenir une uniformité acceptable de 6 72,0
l’arrosage, Christiansen (1942) propose de tolérer un 7 71,0
écart maximal de 10% sur les débits des différents 8 69,0
asperseurs mis en jeu. L’écart des pressions de 9 71,5
fonctionnement doit donc être limité à environ 20%.
En se référant à une telle affirmation, on peut dire 3.4. Compilation de certaines anomalies
que la situation observée des débits n’est pas relevées et recherche des causes
satisfaisante entre secteurs d’arrosage, mais la probables
différence reste admissible entre asperseurs de
chaque secteur considéré. Il convient de mentionner que l’observation sur
terrain, effectuée au départ, a montré qu’il y a des
Tableau 1 : Débits (l/h) mesurés au niveau de la
dépôts d’algues au niveau des asperseurs justifiés
PFM de Bembla.
par le fait que l’eau d’irrigation contient des débris
Table 1. Flow (l/h) measured at the PFM of Bembla. des végétaux et des algues, ce qui rend facile le
er ème
Désignation 1 5 Dernier bouchage des asperseurs, et par conséquent,
asperseur asperseur asperseur l’intervention s’impose pour garantir l’opération de
Secteur 1 252,0 258,5 262,5 décolmatage indispensable. D’autres causes sont
Secteur 4 195,0 200,0 204,0 possibles, à savoir : la qualité de l’eau, qui présente
Secteur 6 259,0 268,0 270,0 une dureté élevée, ce qui suppose la présence du
Secteur 9 185,0 192,0 196,2 calcaire, nécessitant un décolmatage chimique, en
accompagnant l’irrigation, par exemple, d’acide
3.3. Appréciation de l’uniformité de nitrique dont la concentration de la solution est à
répartition de l’eau avant intervention gérer selon l’importance du colmatage observé.

Les mesures d’uniformité des débits ont touché L’investigation entreprise au niveau de la PFM de
huit secteurs d’arrosage desservis à partir de la Chott Mariem par M’Sadak et Manai (2017), a
station du site, les coefficients d’uniformité calculés dévoilé que malgré les bons coefficients d’uniformité
sont relatés dans le tableau 2 ci-après. relevés, quelques anomalies rencontrées au niveau
du réseau de distribution nécessitant l’intervention,
On remarque que pour les secteurs 4 et 8, le
moyennant le remplacement des asperseurs
coefficient d’uniformité calculé par la méthode de
abondamment colmatés par d’autres, à l’état neuf,
Christiansen, est inférieur à 70%. Donc, on doit
au niveau de la zone 3 et de la zone 4 (selon le
intervenir et rechercher les causes de colmatages
contrôle visuel réalisé), l’adoption des filtres pourvus
observés pour y remédier. En effet, d’après Clément
d’un système automatique de contre-lavage
et Galand (1979), une valeur de Cu de 75%
(réduction du colmatage au niveau du poste de
correspond à un système d’aspersion de
filtration), et l’obligation d’application de l’arrosage
performance moyenne.
d’une zone unique de culture, au lieu de deux zones
La mauvaise uniformité peut être attribuée à
simultanées ou plus (arrosage quelquefois adopté
plusieurs facteurs à savoir : l’obstruction des
par les opérateurs).
asperseurs, la qualité de l’eau et la mauvaise gestion
de l’irrigation.

293
J. Wat. Env. Sci. Vol. 2, N°1, 2018 Y. M’sadak, A. Manai
3.5. Propositions d’amélioration uniformité au niveau de quelques asperseurs), tout
en tenant compte des conditions de fonctionnement
Pour améliorer la situation et résoudre certaines
actuelles de la pépinière, on peut proposer certaines
défaillances constatées (comme la mauvaise
solutions relatées dans le tableau 3 ci-après.

Tableau 3 : Quelques alternatives de base recommandées pour le nettoyage du réseau hydraulique.


Table 3. Some basic alternatives recommended for the cleaning of the hydraulic network.
Solution Organe concerné Principe Application
Purge du réseau - Tuyau d’approche, - Évacuation de certaines particules - Une purge par
porte-rampes et rampes minérales, chimiques ou biologiques par mois devra être
chasse d’eau, en ouvrant les extrémités effectuée.
des rampes et des porte-rampes et en
laissant couler l’eau quelques minutes
jusqu’à ce qu’elle soit claire.

Nettoyage (par -Filtre à sable - Passer l’eau filtrée en sens inverse de -Vider les filtres
contre-lavage) et la filtration par jeu de vannes. Les en fin de saison.
contrôle des impuretés seront évacuées à l’extérieur
filtres par le courant d’eau.
- changer le sable au moins tous les 2
ans.
Veiller à la qualité du sable (calibré).

-Filtre à tamis - Rinçage du tamis par une brosse.


- Vérifier périodiquement l’état du
tamis.

Les purges effectuées aux rampes ont donné de peut, dans certains cas, exiger des nettoyages
bons résultats (après intervention). Malgré le particuliers en fonction des colmatages constatés,
nettoyage de filtres, certains dépôts finissent par résumés dans le tableau 4 ci-après, en s’inspirant des
altérer leur perméabilité plus au moins rapidement conseils rapportés par le CEMAGREF (1992). Il est à
suivant la qualité de l’eau. Certains asperseurs sont noter que le décolmatage chimique devrait être
bouchés à cause de l’existence des particules qui ne réservé à du personnel hautement qualifié disposant
sont pas arrêtées par les filtres, en raison de leur d’équipements de protection.
finesse. Outre, le nettoyage normal, le colmatage

Tableau 4 : Quelques nettoyages spéciaux du réseau hydraulique.


Table 4. Some special cleaning of the hydraulic network.
Type de Décolmatage Mode d’Application
Décolmatage physique Déboucher le réseau en portant la pression dans celui-ci à 2 ou 3 bars, en
nettoyant les organes de distribution obstrués, lorsqu’ils sont démontables ou en
les changeant.

Décolmatage chimique Injection de solution d’acide nitrique ou chlorhydrique, par poste de fertilisation,
3
dont la concentration en acide pur sera de 2 à 5% (2 à 5 l/m ) selon l’importance
de colmatage.

Décolmatage biologique Injection du chlore sous forme d’eau de Javel de faible concentration (1 à 5
ppm).
294
Analyse diagnostique de l'état de fonctionnement du système d'arrosage de la pépinière forestière moderne de Bembla,
Monastir-Tunisie
____________________________________________________________________________________________________________
3.6. Appréciation de l’uniformité de Il convient de poursuivre les investigations et de
répartition de l’eau après intervention vérifier si le débit des asperseurs reste constant,
lorsque l’on ouvre simultanément plus d’un
L’essai d’uniformité après intervention a donné
secteur, en réalisant des tests d’uniformité selon
les résultats suivants :
trois niveaux, à titre indicatif, ouvrir deux, cinq ou
- Secteur 4 : Cu (%) = 71 ;
neuf secteurs d’arrosage, tout en effectuant les
- Secteur 8 : Cu (%) = 75.
tests au niveau d’un secteur. Par ailleurs, des
D’après les résultats obtenus suite à l’opération
travaux ultérieurs pourraient porter sur le
de nettoyage des filtres et aux purges des rampes,
comportement agronomique des plants forestiers
on peut dire que l’uniformité d’arrosage s’est
et le pilotage de leur arrosage, à travers la
relativement améliorée par rapport à la situation
détermination exacte des paramètres d’irrigation,
initiale (Cu > 70%).
tout en tenant compte des caractéristiques
Partant de la même investigation réalisée par physico-chimiques du substrat de croissance
M’Sadak et Manai (2017), le diagnostic de utilisé. A cet égard, il convient d’envisager, entre
fonctionnement du système d’arrosage au niveau autres, des mesures de la variabilité spatiale des
de la PFM de Chott Mariem a donné aussi de bons teneurs en eau du substrat générées par les
coefficients d’uniformité variant de 86,0 à 89,3% systèmes d’irrigation utilisés dans les pépinières, à
au niveau de différentes zones de culture l’aide de pesées manuelles des conteneurs (pesons
(largement meilleurs que ceux obtenus dans cette ou balances numériques).
étude), ce qui est bénéfique pour la croissance et
l’homogénéité de la végétation. Par ailleurs, le REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
redimensionnement partiel du réseau hydraulique
a permis de constater que la pompe adoptée ne - ANONYME (2005). Raisonnement de la
peut assurer qu’un arrosage individuel successif fertilisation, Parlons fertilisation, UNIFA Édition,
zone par zone de culture, pour garantir une 5 p. http://fertilisation-edu.fr/
meilleure répartition de l’eau. - CEMAGREF (1992). Collection Guide Pratique
Irrigation, Ouvrage Collectif, France, 324 p.
4. CONCLUSION - CHRISTIANSEN J.E. (1942). Irrigation by
Sprinkling. Bulletin 670, 1942. University of
L’étude diagnostique réalisée sur le réseau California, College of Agriculture, Agricultural
hydraulique de la Pépinière Forestière Moderne de Experiment Station, Berkeley, California, USA.
Bembla a touché particulièrement la qualité - CLÉMENT R., GALANDA. (1979). Irrigation par
d’arrosage par aspersion pratiqué au niveau de aspersion et réseaux collectifs de distribution
l’aire de culture. A la lumière de cette sous pression, Éditions Eyrolles, Paris, France.
investigation, on a pu ressortir que la variation des - DUPUY B. (1998). Bases pour une sylviculture en
débits des asperseurs, disposés en rectangle (8 m × forêt dense tropicale humide africaine. Série
4 m), est due, entre autres, aux dénivellations du FORARFI, Document 4, 387 p.
terrain (Pente de 2%). Les tests d’uniformité - FAO (1975). Nigerian experience with natural
d’arrosage ont fourni des coefficients variant de 66 regeneration in tropical moist forest, Rome, Italy,
à 80%. Ceci s’est traduit par une mauvaise 14 p.
répartition de l’eau au niveau des asperseurs des - FAO (2000). On definitions of forest change,
secteurs ayant un coefficient inférieur à 70% Rome Italy, 33 p.
(Secteurs 4 et 8). Une telle défaillance a été - INM (2004). Bulletins de renseignements
attribuée surtout au colmatage. météorologiques pour l'agriculture. Division de la
Après purge du réseau et nettoyage des filtres, météorologie économique, service d'agro
les tests d’uniformité entrepris ont donné des météorologie, Institut National de la
résultats améliorés pour les secteurs 4 et 8 (Cu > Météorologie (INM), Tunisie, pp. 3-4.
70%).
295
J. Wat. Env. Sci. Vol. 2, N° 1, 2018 Y. M’sadak, A. Manai
- KAIMOWITZ D., ANGELSEN A. (1998). Economic El Haouaria-Tunisie, Larhyss Journal, ISSN 1112-
models of tropical deforestation: a review. Bogor 3680, n°29, pp. 265-282.
(Indonésie), Centre pour la recherche forestière - SINGH K.D. (1993). L'évaluation des ressources
internationale (CIFOR), Bogor, Indonesia. forestières tropicales. Unasylva. 44 (174), pp. 10-
- KAY M. (1983). Sprinkler Irrigation: Equipment 20.
and Practice. Batsford Academic and Educational - TIERCELIN J.R., VIDAL A. (1998). Traité
Limited, London. d’irrigation, Édition Lavoisier, France, pp. 470-
- KISSINGER G. (2015). Fiscal incentives for 497.
agricultural commodity production: options to - WIGHTMAN K.E. (2006). Bonnes pratiques de
forge compatibility with REDD+. UN-REDD Policy culture en pépinière forestière, Directives
Brief No. 07, Genève, Suisse. pratiques pour les pépinières communautaires.
- LAMHAMEDI M.S., FECTEAU B., GODIN L., Manuel technique No. 2, World Agroforestry
GINGRAS C. (2006). Guide pratique de production Centre (ICRAF), 95 p.
en hors sol de plants forestiers, pastoraux et
ornementaux en Tunisie, 114 p.
- MEHAT (2016). Plan de gestion
environnementale et sociale PGES. Projet de
réhabilitation de quartier Ouestia à Menzel
Nour– Gouvernorat de Monastir, Ministère de
l’Équipement de l’Habitat et de l’Aménagement
du Territoire (MEHAT), République Tunisienne,
83 p.
- MOLLE B., BAUDEQUIN D., HAIDAR S. (1998).
Choix du busage et conduite de l’irrigation par
pivots- Prise en compte de la capacité
d’infiltration du sol. Ingénieries Eau Agriculture &
Territoires (EAT), IRSTEA, pp. 57-69.
- M’SADAK Y., MANAI A. (2017). Étude
diagnostique et redimensionnement du réseau
d’arrosage de la pépinière forestière moderne de
Chott Mariem, Sousse-Tunisie, Larhyss Journal,
ISSN 1112-3680, n°32, pp. 181-198.
- NADON S., BERGERON D., BOIVIN C., VALLEE J.
(2016). Création et validation d’un feuillet
technique sur la performance de systèmes
d’irrigation par aspersion et par goutte à goutte
en champ, Rapport Final remis au RLIO, IRDA,
Québec, Canada, 59 p.
- OUEDRAOGO A.S. (1989). Guide technique sur les
pépinières forestières. Tchad, 116 p.
- RIEUL L., RUELLE P. (2003). Guide pratique
ème
irrigation (3 Éd.), AFEID, RNED-HA, CEMAGREF,
Lavoisier, 344 p.
- SAIDI A., MIMOUNI A., AMMARI Y., DAGHARI H.
(2017). Étude diagnostique et
redimensionnement du système d’irrigation par
aspersion de la pépinière forestière d’Oued El Bir,

296