Vous êtes sur la page 1sur 2

TD n°1 Modélisation des actions mécaniques à distances 2009-2010

Exercice 1 : DISTRIBUTION SURFACIQUE (ACTION DE


CONTACT)

La vanne de vidage de fond d’une retenue hydraulique est en contact avec l’eau sur une largeur b et une
hauteur a.
La pression atmosphérique Patm, considérer comme uniforme, règne au-dessus de la surface de retenue et à
droite de la vanne.
La pression de l’eau dépend de la profondeur, selon la loi suivante :
 =  +
. . ℎ − 

Question 1 : Déterminer le torseur qui représente les actions mécaniques exercées par le fluide sur la
vanne.

Exercice 2 : DISTRIBUTION VOLUMIQUE (ACTION A DISTANCE)

y
Soit une demie sphère de rayon R, de centre O et de masse volumique ρ .

NB : y est vertical ascendant.

Question 1 : Déterminer en O le torseur des actions mécaniques exercées par la O x


pesanteur sur la demi-sphère. O

Question 2 : Déterminer la position du centre de gravité G.

Exercice 3 : BARRAGE POIDS

Un barrage poids en béton, de section droite triangulaire, repose sur le sol et réalise une retenue d’eau de
hauteur h.
Ce barrage est soumis à l'action de l'eau (pression hydrostatique), à l'action de la pesanteur et à l'action de
la pression atmosphérique.

PCSI Sciences Industrielles pour l’Ingénieur 1/2


TD n°1 Modélisation des actions mécaniques à distances 2009-2010

eau

h Q

barrage
z

O x

On donne :
• la masse volumique du béton ψ = 2,5 kg / dm 3
• l’accélération de la pesanteur g = 9,81 m / s 2
• l’assise du barrage a = 20 m
• la hauteur du barrage h = 30 m
• la largeur du barrage l = 80 m

rage dans le sens de la largeur (suivant y ).


NB : O se situe au milieu du barrage

Question 1 : Déterminer en O le torseur des actions mécaniques exercées par la pesanteur sur le barrage.

Question 2 : Déterminer en O le torseur des actions mécaniques exercées par le fluide sur le barrage

Question 3 : Déterminer
iner la position du centre de gravité G.

Question 4 : Application numérique.

Exercice 4 : COUSSINET CYLINDRIQUE


CYLINDRIQU
Un coussinet est une bague en bronze utilisée pour réaliser le guidage d’un arbre. La pression qui existe
entre l’arbre et le coussinet ne doit pas dépasser une valeur
valeu limite Pmax, pour que le fonctionnement soit
correct (risque de destruction du coussinet).
L’hypothèse simplificatrice généralement admise pour déterminer cette pression est que les actions
 
exercées par l’arbre sur le coussinet sont modélisables par le glisseur :   avec ,  axe radial

0
passant par le centre du coussinet.

Cette pression est constante  sur le ½ cylindre inférieur du guidage et nulle sur le ½ cylindre supérieur.

Question 1 : Soient  le diamètre de l’arbre guidé et  la longeur du coussinet, déterminer la relation entre
,  ,  et 

PCSI Sciences Industrielles pour l’Ingénieur 2/2