Vous êtes sur la page 1sur 1

Approbation des comptes par l’assemblée du syndicat des copropriétaires :

1/- Toutes les dépenses sont identifiées, justifiées, conformes au budget prévisionnel et aux avis du CS
= approbation à l'unanimité.

2/- Toutes les dépenses (125.800 €) sont identifiées, dans le budget, mais il manque les pièces (factures)
pour celle-ci de 125,38 € et celle-là pour 1.579,42 €.
= Approbation des comptes pour 125.800 €, sous réserve de présentation sous 15 jours au CS des
factures pour les 125,38 + 1.579,42.
Le CS devra rendre compte par écrit aux copropriétaires sous 10 jours de l'existence de factures conformes
présentées dans ce délai.
A défaut, les comptes sont approuvés pour un montant de ….... €, montant qui sera à répartir comme il
convient entre chacun des propriétaires de lots.

3/- Les dépenses (125.000 €) sont identifiées, justifiées, ...."sauf les factures suivantes : . Ste X pour
125,42 €, Ste Y pour 895,25 €, ste .....etc ... soit un montant global de 3.500 €, engagés sans justification
et abusivement par le syndic, hors budget prévisionnel, sans avis du CS ou décision de l'AG. Ces
dépenses sont rejetées.
Les comptes de l'exercice ...... sont approuvés pour un montant de 121.500 € (125.000 - 3.500 .ndlr) qui
seront répartis comme il convient entre chacun des propriétaires de lots.

Il peut également y avoir mixage entre les points 2 et 3, avec des réserves sur certaines dépenses et des
rejets sur d'autres.

Voila ce que devrait être une véritable analyse des comptes par l'AG convoquée à cet effet, analyse qui est
sollicitée par la question posée, ce qui doit ressortir du débat indispensable et de la décision définitive qui
en résulte.

S'il s'agit spécifiquement d'une contestation sur les honoraires du syndic, qui sont imputés dans les
comptes, l'AG doit rejeter ces honoraires hors contrat ou pour des tâches de gestion courante qui sont
abusivement imputés en sus des honoraires prévus pour la gestion courante. Là aussi, l'AG a pouvoir de
corriger les comptes sur ce point, et donc le montant global des dépenses à répartir.

En conclusion : les comptes du syndicat ne peuvent être globalement rejetés. L’AG doit préciser ce qui est
refusé et les réserves. Le reste des comptes du syndicat, estimé conforme, doit être approuvé en rappelant
préalablement à l’AG le montant soumis aux voix, montant qui devra être rapporté dans le PV.

Le vote du budget prévisionnel.

L’Assemblée ne peut refuser globalement le budget prévisionnel qui lui est proposé au risque de paralyser
totalement le fonctionnement du Syndicat. (Impossibilité d’exiger le versement de provisions).

En cas de désaccord, l’Assemblée doit corriger, amender en séance le projet de budget qui lui est soumis,
en rectifiant les lignes budgétaires qui ne lui conviennent pas. Le budget modifié sera alors soumis aux
voix, le montant total approuvé étant préalablement rappelé, montant qui sera rapporté ensuite dans le PV.

NB : Toutes les questions ou résolutions inscrites à l’ordre du jour des assemblées de copropriétaires sont
des propositions. Jurisprudence :
‘L’assemblée a tout pouvoir pour modifier, corriger, amender les questions ou résolutions qui lui sont
soumises, sous réserve de ne pas en modifier le sens général.
De la même façon, l’assemblée des copropriétaires a tout pouvoir pour compléter les questions ou
résolutions régulièrement inscrites à l’ordre du jour par autant de questions ou résolutions nouvelles
apportées en séance, en rapport, complémentaires à celles qui lui sont soumises.
Les amendements aux questions proposées ou les nouvelles questions complémentaires aux questions
inscrites ne doivent pas dénaturer le sens général de la question initiale régulièrement inscrite.’.