Vous êtes sur la page 1sur 28

Lauriers de la PME Ontario

Le gala en photos

Place aux jeunes Symposium Transport Rural


Hiver 2009-2010 • No15 • Gratuit

Destination Canada Les arts et la culture :


Forum emploi la force de la Rivière des Français
Journée porte ouverte au nouveau
Centre Multiservices de Scarborough
Mot de la directrice générale <

L
e 25 septembre dernier, nous avons
célébré l’excellence des entreprises 4 Jardin communautaire au Niagara
franco-ontariennes et leur avons rendu
hommage lors de notre gala des lauriers de la 5 La journée porte ouverte au nouveau
PME. Quinze finalistes se sont distingués dans Centre Multiservices de Scarborough
cinq catégories. À nos yeux, tous ces finalistes
Franco-Phare
sont gagnants. Chacune de ces entreprises, les
petites comme les grandes, nous ont dévoilé de 6 Les arts et la culture :
remarquables produits et services très variés la force de la Rivière des Français
de l’Ontario. Dans cette édition du Vox RDÉE,
nous voulons vous présenter au travers de 7 Des formations pour des comités de
photos, cette soirée exceptionnelle. l’Association Marocaine de Toronto

L’année financière s’achève pour le RDÉE Retour à la Planification stratégique


Ontario, et il est temps de porter un regard sur des francophones au Niagara
le travail accompli. Dans les pages qui suivent, vous retrouverez plusieurs projets
8 Portrait d’entrepreneur : Paull Rodrigue
que nous avons appuyés durant cette période, et pour certains depuis les années
Artiste souffleur de verre et entrepreneur
précédentes. Pour n’en citer qu’un, la Maison familiale rurale franco-ontarienne
est un bon exemple. Nous avons investi à son endroit beaucoup de temps et 9 Ma Carrière Facilitée fête ses huit ans
d’énergie, et nous sommes très fiers de sa réussite. de services aux chercheurs d’emploi

Le RDÉE Ontario œuvre de plus en plus avec des projets concernant l’immigration. Alliance stratégique des communautés
J’ai d’ailleurs participé au mois de novembre dernier au Forum d’emploi du Nord
Destination Canada qui s’est déroulé à Paris et Bruxelles. Nous prévoyons,
selon le Conference Board of Canada, qu’une pénurie de main-d’œuvre affectera 10 Kingston devient la 25e région désignée
l’économie dans les prochaines années. Cette décroissance sera encore plus
flagrante au niveau du nombre de travailleurs qualifiés bilingues. Il est primordial Rêvons en français!
d’intervenir auprès de la communauté d’affaires et de la sensibiliser sur l’impact 11 Des bailleurs de fonds se sont réunis
positif de l’immigration. Il est également important d’assurer l’intégration à Alfred
économique des nouveaux arrivants.
12 Symposium Transport Rural
Pour terminer, nous vous invitons à nous suivre sur les divers sites Web de réseaux pour l’Est ontarien et l’Ouest québécois
sociaux, en vidéo sur YouTube, et aussi sur Twitter et Facebook. Pour faciliter
votre accès, nous avons inséré leurs liens sur notre site Web au www.rdee-ont.ca 13 Jeunesse action Prescott et Russell
(JAPER) - Que les comtés s’unissent!

14 Une productrice laitière à la tête de la


Maison familiale rurale franco-ontarienne
Nicole Sauvé
Directrice générale 15 L’apprentissage en action
RDÉE Ontario au RDÉE Ontario

16 Destination Canada : forum emploi


17 Appui du RDÉE Ontario
au Mois de l’Histoire des Noirs

Place aux jeunes en région

18 Lauriers de la PME 2009 Ontario


en photos

p. 18 à 25

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 3


Conseil d’administration
du RDÉE Ontario

Région du Centre-Sud-Ouest
Jacques Kenny (Windsor), président
Christiane Beaupré (Brampton)
Gisèle Pham (Mississauga)
poste vacant

Région de l’Est
Denis Laframboise (Ottawa), vice-président
Ron Chénier (Cornwall)

Jardin communautaire au Niagara Marc Bissonnette (Kingston)


Luc Bessette (Limoges)

Le jardin communautaire au Niagara est un projet pilote lancé par un Région du Nord
groupe d’immigrants et appuyé par SOFIFRAN, le RDÉE Ontario et le Réseau Claude Mayer (Noëlville), secrétaire-trésorier
d’appui aux immigrants francophones. Ce projet découle des discussions Aurèle Tellier (Val Caron)
entamées au sujet de la coopérative de distribution que veulent créer les membres Daniel Sigouin (Hearst)
de SOFIFRAN, ayant pour but d’offrir aux femmes immigrantes une bonne poste vacant
opportunité d’utiliser leurs compétences et se donner une nouvelle source de
financement. Les unités entrepreneuriales des
Malgré que le bien fondé de ce projet soit déjà formidable, nous avons collèges francophones de l’Ontario
voulu l’élargir et avons pensé à la possibilité de créer une autre coopérative de Renée Bergeron
culture de légumes exotiques pouvant être achetés par la première pour la revente (Collège d’Alfred - Université de Guelph)
des produits. Afin de consolider l’expérience des deux coopératives et pour
garantir leur succès, l’idée d’un jardin communautaire a germé. Il ne restait plus Jeune dirigeant
qu’à tenter d’établir les modalités de fonctionnement entre les deux. André Brisebois (Ottawa)
Avec l’aide d’Yvette Plentai, nous avons trouvé des fermiers intéressés
à nous appuyer et Monsieur et Madame Clayton et Pamela Rosario nous ont Conseil de la coopération de l’Ontario
gracieusement offert quelques acres de leur terre, sans réclamer le moindre frais. Gilles Levasseur
Fété Kimpiobi s’est rendue au Congo pour acheter les semences des légumes que
nous voulions planter. Une dizaine de qualités différentes ont été semées afin Association française
de voir lesquelles s’acclimateraient le mieux. Malheureusement, ceci a été fait des municipalités de l’Ontario
assez tard, au mois de juillet, et le climat nous a occasionné quelques inquiétudes Jean-Yves Lalonde
majeures : la sècheresse au début et de trop nombreuses pluies au mois d’août.
Mais, malgré les obstacles nous avons réussi à récolter une quantité RDÉE Canada
impressionnante de produits biologiques, que les participants ont pu consommer Simon Proulx (région de l’Est)
ou vendre. Une cérémonie a eu lieu sur le champ le 8 septembre dernier, à laquelle Collin Bourgeois (région du Nord)
ont assisté les membres du projet du jardin communautaire, les responsables du Pascale Harster (région du Centre-Sud-Ouest)
RDÉE Ontario (Annie Dell, directrice régionale et toute son équipe du Centre-
Sud-Ouest), du Réseau d’appui aux immigrants francophones (Alain Dobi) et les
médias (Welland Tribune et Cogeco).
Nous reprendrons sous peu les discussions en vue de la préparation de
l’année prochaine et peaufinerons la création des deux coopératives. L’expérience
que nous avons acquise cette année est un tremplin de réussite dans le futur.

Par Fété Kimpiobi, Directrice générale de SOFIFRAN

DIRECTION GÉNÉRALE
3349, chemin Navan
Ottawa (Ontario) K4B 1H9
Téléphone : 613 834-1300
Télécopie : 613 834-1346

4 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


La journée porte ouverte au nouveau
Centre Multiservices de Scarborough
Mme Crismene (directrice de l’organisme Kay Créole d’Entraide et de Services Professionnels (KCESP) membre du consortium
CHA, M. Albertos, M. Andre Kabambi, Mme Angelique, Mme Celestine Kapinga, Mme Beatrice Ndaye, Mme Yollande Dweme
M. Pitta (RDÉE Ontario), M. Placide Kayembe (directeur de l’organisme Canada Maison d’Accueil et Immigrants Sans
Frontières (CAMAISAF) et président du Consortium CHA).

Le 6 juin 2009, à Toronto, l’encadrement de tous les francophones le rôle et les axes d’intervention du
le nouveau Centre Communautaire et des immigrants, nouveaux arrivants, RDÉE Ontario dans le développement
Multiservices de Scarborough a ouvert ses réfugiés des communautés de minorités économique.
portes. Au cours de la soirée s’est tenue ethnoculturelles et raciales francophones Les femmes, membres du CHA
l’inauguration officielle du Consortium en général et ceux de Scarborough en ont beaucoup apprécié l’appui que le
Haïti-Afrique (CHA), active depuis février particulier, et de les accompagner dans leur RDÉE Ontario apporte dans la mise en
2008, composée de trois organismes : processus d’établissement, d’adaptation, place de leurs projets économiques.
Canada Maison d’Accueil et Immigrants d’intégration sociale, culturelle-artistique
Sans Frontières (CAMAISAF), Kay Créole et économique, et favoriser ainsi leur Par Yollande Dweme M. Pitta,
d’Entraide et de Services Professionnels épanouissement. RDÉE Ontario
(KCESP) et Hai-CAN Good Shepherd Le RDÉE Ontario, représenté
Education Institution (HCGSEI). par Yollande Dweme M. Pitta, agente
Le mandat du CHA consiste de développement, a été invité comme
à offrir l’accueil, l’accompagnement, partenaire du Consortium afin de présenter

Franco-Phare
Le Franco-Phare, seul organisme mardi matin où les francophones peuvent désirent de pratiquer une langue seconde,
francophone de la région de Quinte se rencontrer pour échanger, ceci pour ne que ce soit l’anglais ou le français, de
fêtait en juin dernier son 1er anniversaire nommer que quelques exemples d’activités participer à des rencontres supervisées par
pignon sur rue en plein centre ville conduites par l’organisme. une personne bilingue.
de Trenton. À l’occasion, le nouveau Le Franco-Phare s’est aussi doté D’autres nouveautés se sont
conseil d’administration faisait part à la d’un nouveau site Web où l’on retrouve ajoutées depuis le début de l’automne
communauté de ses nouveaux services. des rubriques sur des sujets divers dont (voir la liste sur le site Internet).
Notamment une programmation la santé. Pour connaître les activités en Le RDÉE Ontario est fier d’avoir
variée et ce pour tous les âges : les contes vigueur et à venir il suffit de consulter le apporté son appui dans la restructuration
du samedi matin pour les tout-petits, les site au www.franco-phare.ca de l’organisme.
soirées de jeunes pour les ados, les sorties Aussi depuis juin dernier, il y a
pour les parents, le Café Francophone du l’opportunité pour les personnes qui le Par Lynn de Montigny, RDÉE Ontario

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 5


Les arts et la culture :
la force de la Rivière des Français
Voilà un vieux dicton encore une fois appliqué. Cette fois,
c’est dans la municipalité de la Rivière des Français qu’une étude de
faisabilité a démontré « qu’on voit rarement la richesse qu’on a dans
notre propre cour ». Et souvent, ça prend un visiteur pour le mettre
en évidence. Une étude de faisabilité effectuée par la firme Ronald RÉDACTEUR EN CHEF
Bisson et associé.e.s Inc. a conclu que la communauté possédait déjà CONCEPTION GRAPHIQUE
une majeure partie de ce qu’elle cherchait pour établir son centre scolaire Roch Archambault
communautaire. Il s’agissait de joindre les morceaux de « casse-tête » :
des installations sous-utilisées, un paysage à en couper le souffle, une IMPRESSION
communauté engagée, la volonté de l’école et de son conseil, l’appui Impressions Inc.
de la municipalité, des arts et de la culture. Bref, une abondance de
ressources à en faire des jaloux. A-t-on déjà mentionné la communauté RÉVISION
engagée? Patricia Gaspar
Ce qui a été proposé pour l’essor socio-économique de la
région était en fait le développement et la promotion d’événements Hiver 2009-2010 - N°15
d’envergure aux niveaux artistique et culturel. Un groupe de mordus du
concept n’a donc pas tardé à saisir les opportunités. Des représentants de
plusieurs organismes de la région, des bénévoles, et certaines personnes
ressources ont créé le Regroupement communautaire de la Rivière des
Français (RCRF). Le RCRF s’est donné comme mandat de contribuer Photos
au mieux-être de la collectivité de la Rivière des Français en assurant Couverture : des finalistes des prix
son développement économique, social, culturel et communautaire en Lauriers de la PME 2009 Ontario.
appuyant les événements, les projets et les activités liés aux arts, à la Cette photo, ainsi que les photos
culture ainsi qu’au patrimoine. des pages 18 à 27 ont été prises
Dans le cadre de son mandat, le RCRF vise à développer et par Pierre Gagné et Patrick Beaulieu.
à promouvoir auprès de sa communauté un intérêt pour les arts et la
culture en offrant des expériences artistiques et culturelles de qualité. Il © Réseau de développement
vise également à contribuer à la formation des artistes dans des domaines économique et d’employabilité
tels que la musique, la danse, le théâtre et les arts visuels. Maintenant de l’Ontario (RDÉE Ontario) 2010
incorporé comme organisme à but non lucratif, il dépose des demandes
de subventions auprès des différents bailleurs de fonds visant des projets Vox RDÉE est publié par le Réseau de
d’arts et de culture. Le regroupement représente en fait les quatre grandes développement économique et
communautés de sa région qui comprennent les francophones, les d’employabilité de l’Ontario,
anglophones, les premières nations et les métis, une diversité qui enrichit au tirage de 1 500 exemplaires.
le tout. Le RCRF appuie donc les groupes, les comités et les organismes
qui ont un mandat relié aux arts, à la culture ou au patrimoine. De plus,
il développe actuellement une trousse d’outils visant à leur venir en aide Courriel
sur les plans organisationnel et opérationnel, tels que la préparation d’un communications@rdee-ont.ca
ordre du jour, la rédaction d’un procès-verbal, etc. Site Web
Depuis moins d’un an, le RCRF a pu embaucher une www.rdee-ont.ca
coordonnatrice grâce à une subvention du programme de jeune stagiaire
de FedNor et à l’appui du Centre de santé communautaire de Sudbury
Est, et le Conseil scolaire du Grand Nord de l’Ontario a tenu sa promesse
de construire une salle de mise en forme et d’un centre de physiothérapie Ce produit est imprimé sur du papier ChorusArt,
qui devrait offrir des services au public dès janvier 2010, sa façon d’ouvrir provenant des forêts exploitées dans le respect de
davantage ses portes à la communauté. Le RCRF attend également une standards environnementaux élevés. Sa production a
réponse pour une subvention visant à faire une étude de faisabilité d’un lieu sur la base de critères de gestion
projet relié au patrimoine culturel dans la région. De plus, un comité environnementale certifiés conformément
du RCRF travaille actuellement sur un projet d’amélioration du Centre aux normes internationales.
communautaire d’Alban, l’une des installations sous-utilisées. Tout cela
parce qu’une communauté a pu voir un bel avenir à travers les yeux d’un La réalisation de ce présent bulletin est rendue
visiteur. possible grâce à l’appui financier du
Le RDÉE Ontario appuie cette initiative en conseillant le RCRF gouvernement du Canada.
dans ses démarches, y compris l’identification de sources de financement
et l’appui à la rédaction de demandes de financement.

Par Danièle Lemieux, Monique Hébert et Guy Robichaud


Des formations pour les comités de l’Association Marocaine de Toronto
L’Association Marocaine de Toronto
(AMDT) bénéficie depuis mars 2009 d’une
subvention de 63 600 $ octroyée par la Fondation
Trillium de l’Ontario, échelonnée sur deux ans.
Cette subvention permettra à l’AMDT de travailler
sur trois volets : le développement de l’infrastructure
administrative, les procédures de gestion des
bénévoles et une connaissance approfondie des
besoins et atouts de la communauté marocaine de
Toronto.
Le RDÉE Ontario soutient ce chantier de
développement des capacités organisationnelles
que l’AMDT a entrepris, en lui offrant la formation
de ses bénévoles ayant choisi d’être membres des
comités en charge de produire les politiques et les
procédures de l’association.
En effet, les bénévoles de l’AMDT ont déjà
eu l’occasion d’assister aux premières formations, Formation sur le leadership et
axées sur le leadership et la gouvernance, la Roue la gouvernance avec Chantal
du développement ainsi que la gestion financière Gabriot du RDÉE Ontario, le
différenciée des associations communautaires. Formation sur la gestion 14 novembre 2009 au Metro Hall
financière différenciée des asso- de Toronto.

Niagara
Par Siham Chakrouni, coordonnatrice de projet, ciations communautaires avec
Association Marocaine de Toronto Wescar Eliscar du RDÉE Ontario,
le 12 décembre 2009 au Metro
Hall de Toronto.

Retour à la Planification stratégique des francophones au


Trois années se sont écoulées depuis que serait acheté et agrandi, afin qu’il puisse héberger
les francophones de la péninsule du Niagara ont les services figurant dans le mandat du Centre de
lancé leur projet d’une planification stratégique, santé, et aussi pour offrir un emplacement aux
visant à anticiper le niveau d’évolution de leur autres groupes et organismes voulant assurer les
communauté afin de savoir ce qu’elle serait dans autres services identifiés dans l’étude de faisabilité.
cinq à dix ans, et étudier la meilleure façon d’y Certains projets ont toutefois été annulés
parvenir. afin d’éviter tout dédoublement avec ceux déjà
Une réunion des membres de la entrepris par d’autres individus ou organismes et
communauté fut convoquée le 24 mai 2009 afin de qui semblaient voués au succès. Tous les efforts
faire le point sur les 17 projets prioritaires identifiés. devaient donc être concentrés sur les autres projets.
Les participants devaient décider si la pertinence Sur sept d’entre eux visant particulièrement la
des projets répondait toujours aux besoins de la jeunesse de notre communauté et le secteur de
région. l’éducation, un nouveau comité s’est créé en vue
Depuis le début de cette initiative, le gros de regrouper les attentes et buts dans une stratégie
travail effectué avait incontestablement engendré globale et que les objectifs soient atteints.
beaucoup de succès. Pour n’en citer qu’un parmi les En conclusion, nous sommes en charge
plus ambitieux, la création d’un Centre multiservices de huit projets sur les 17 initiaux. Grâce à cette
communautaire. De l’étude de faisabilité réalisée a planification, nous avons concocté une meilleure
découlé une série de recommandations confirmant stratégie de mise en œuvre de nos projets, ainsi que
que la viabilité de la francophonie dans cette région de nouveaux partenariats communautaires, mieux
dépendait des services identifiés par la communauté. préparés pour entreprendre et réussir les tâches
Grâce aux besoins et à l’initiative du Centre de nécessaires.
santé communautaire Hamilton/Niagara, il a été
annoncé que l’édifice du Club social de Welland Par Léo Audette, RDÉE Ontario

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 7


Portrait d’entrepreneur

PAULL RODRIGUE Artiste souffleur de verre et entrepreneur


Paull Rodrigue, artiste dans l’âme, est aussi amateur de sports de Toronto et plus récemment, dans le tout nouveau restaurant italien
glisse. Les pentes de Whisler l’ont vu faire ses premiers pas dans du Casino de Niagara Falls.
la vie active, alors même qu’il n’avait pas encore trouvé sa voie
professionnelle. Comment? Un jour, il vit un reportage sur l’art
de souffler le verre et put mesurer la créativité des artistes dans
la manipulation de cette matière en fusion. Ce fut une révélation.
Sa voie s’affichait devant ses yeux. Paull s’est inscrit au Sheridan
College, pour apprendre ce métier.

Après un cheminement de 10 ans en étudiant et travaillant dans


différents studios pour parfaire sa dextérité et maîtriser les
différents aspects techniques de ce métier, Paull a ouvert son
propre atelier à Greensville, près de Burlington en Ontario. C’est
là qu’il exprime et déploie tout son talent.

Paull crée de magnifiques pièces, très vite remarquées, à tel


point qu’elles sont exposées dans des galeries d’art à Toronto, Grâce à ces nouveaux développements, Paull emploie maintenant
Edmonton et Victoria. S’en suivent les magasins de souvenirs qui deux apprentis à temps partiel qui l’aident à la manipulation des
vendent également ses produits. grosses pièces et pour répondre aux commandes des nouveaux
clients. Ces jeunes artistes profitent de l’expérience
de Paull, devenu Maître souffleur de verre. D’autre
part, connaissant bien les difficultés que rencontrent
les jeunes pour produire leurs propres œuvres et
pour combler ce besoin, il leur offre la possibilité
de louer son atelier quelques jours par mois.

Toutefois, malgré son immense talent et son


incroyable énergie déployée à conjuguer l’art et
la rentabilité, ce jeune entrepreneur est confronté
aux difficultés usuelles que rencontrent les petites
entreprises qui veulent simultanément produire,
commercialiser, gérer, administrer et représenter
leur entreprise.

Le RDÉE Ontario appuie ce jeune artiste en le


conseillant et le guidant dans la mise en place
d’une bonne structure organisationnelle, à la fois
souple et fonctionnelle, qui lui permettra de mieux
utiliser son temps pour plus le dédier à son talent et
à la création.

Si le marché de l’artisanat est assez actif en milieu touristique, Nos artistes francophones sont d’excellents ambassadeurs pour
celui exceptionnel des œuvres d’art est plus difficile à conquérir. nos communautés, et nous devons les encourager.
C’est à ce niveau que repose la force de l’entrepreneur, c’est là
qu’il doit démontrer sa différence en prouvant que tout en se Artiste multiple, à la fois souffleur de verre et musicien, Paull
faisant plaisir il peut à la fois créer des œuvres et se concentrer souhaite installer son piano dans l’atelier pour atténuer la pression
sur la production en série d’objets uniques que l’on retrouve dans lors de surchauffe…. Artiste dans l’âme !
les magasins de souvenir. www.paullrodrigue.com

Aujourd’hui, Paull est approché par des designers et l’on peut Par Chantal Gabriot, RDÉE Ontario
admirer ses créations dans le hall d’entrée du Power Stream de

8 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


Ma Carrière Facilitée fête ses huit ans de services
aux chercheurs d’emploi
C’est le 10 septembre dernier que ont d’ailleurs aidé un grand nombre de d’expertise. Ils peuvent de plus accéder à
Ma Carrière Facilitée (MCF) dévoilait ses canadiens à parfaire leurs compétences et de nombreux autres services de KEYS. »
nouveautés. A l’occasion de ses huit années à acquérir l’expérience de travail dont ils Les participants bâtissent
de services d’aide à l’intégration au marché avaient besoin pour décrocher un emploi. leur expérience en effectuant le travail
de l’emploi, l’entreprise d’entraînement Le programme permet aux nécessaire pour assurer le fonctionnement
MCF était fière de célébrer ses nouveaux travailleurs en période de transition de l’entreprise. MCF participe aussi
outils. Afin de mieux rejoindre la clientèle, d’approfondir leurs compétences et leur à la foire commerciale internationale
l’entreprise a mis sur pied un outil de confiance en eux pour pouvoir répondre annuelle du Réseau canadien des
profilage pour aider les conseillers en aux exigences du marché du travail. entreprises d’entraînement. Ceci offre
emploi, un site Web simplifié, et une toute L’approche « bâtir sur le succès » adoptée aux participants l’opportunité d’ajouter
nouvelle image corporative. par l’équipe d’intervenants encourage une expérience de commerce au niveau
MCF est membre du Réseau l’amélioration de la confiance en soi. Les national et international. De plus, les
canadien des entreprises d’entraînement compétences développées à MCF incluent participants ont contribué à la préparation
(RCEE) qui compte plus de 40 entreprises la communication, le travail en équipe, de cet événement.
et de PEN International, un réseau la gestion du temps et bien d’autres traits « Des représentants du secteur
regroupant plus de 5500 entreprises à professionnels prisés par les employeurs. de l’emploi, de l’éducation, des services
l’échelle mondiale. Le concept vise à L’entreprise d’entraînement peut offrir aux communautaires et des médias ont été
procurer l’opportunité aux chercheurs adultes un stage d’emploi allant jusqu’à invités à participer à cet événement »
d’emploi d’acquérir de l’expérience de 12 semaines, dans un environnement de déclare Louise La Rue, Directrice par
travail, parfaire leurs habiletés, et recevoir bureau à la fine pointe de la technologie. La intérim de La Route du Savoir.
de l’aide dans leur recherche d’emploi. meilleure partie du programme, sans aucun « Nous espérons ainsi augmenter
L’entreprise d’entraînement MCF, issue doute, est qu’elle permet aux chercheurs la visibilité de l’entreprise d’entraînement
d’un partenariat entre La Route du Savoir d’emploi d’acquérir de l’expérience tout MCF auprès des chercheurs d’emploi
et KEYS expertise d’emploi, est financée en cherchant un emploi. Un employeur en diffusant l’information au sein
par Emploi Ontario. qui voit MCF sur le C.V. d’un appliquant des pourvoyeurs de services et en les
« Nombreux sont les nouveaux peut supposer que cette personne est très aidant à offrir à leurs clients un moyen
arrivants qui s’inscrivent à l’entreprise motivée à travailler et à faire progresser sa supplémentaire d’atteindre leurs objectifs
d’entraînement MCF afin d’acquérir une carrière. d’emploi. »
expérience professionnelle canadienne. « Les participants peuvent Le RDÉE Ontario a contribué de
Jusqu’à présent, nous avons travaillé avec recevoir des services et travailler en près aux nouveautés de MCF en apportant
des personnes originaires de plus de 41 français/anglais, ou les deux » affirme un appui aux initiatives de développement
pays » explique André Gagnon, gérant du Michael Harris, Directeur de KEYS de l’organisme et est fier de constater
programme. « Le programme représente expertise d’emploi. « De plus, la que l’entreprise profite fortement de ses
un système de soutien précieux pour Conseillère de KEYS offre sur place un nouveaux atouts.
plusieurs personnes, spécialement pour soutien personnalisé pour la recherche
les nouveaux arrivants et les gens qui d’emploi. Les participants ont donc tout ce Par Lynn de Montigny, RDÉE Ontario
ont été sans emploi pour une période de dont ils ont besoin sous un même toit afin
temps prolongée. » Les trois intervenants d’accéder à un emploi dans leur domaine

Alliance stratégique des communautés du Nord


Par l’entremise d’une nouvelle alliance, les communau- Afin de faire connaître le Nord, le réseau a entrepris
tés du Nord-Est de l’Ontario se sont jointes afin de faire front une première activité de promotion en participant au Concours
commun. Ces communautés qui ont souvent l’impression de ne de Labour 2009 à Earlton en Ontario. Cette démarche a permis à
pas être entendues sont confiantes qu’un réseau est l’outil néces- plus de 80 000 visiteurs de découvrir les atouts de la région et de
saire afin de contrer les décisions apportant des répercussions réaliser les potentiels économiques puisqu’elle possède plus de
importantes dans leur région. Cette activité de concertation en- 1 million d’acres disponibles. Des études récentes ont démontré
globe 12 communautés dans la région de Hearst à Black River- qu’il existe un potentiel énorme pour accentuer de nouvelles op-
Matheson incluant la région de Timmins; en plus de trois Sociétés tions économiques, basées sur l’agriculture.
d’aide aux collectivités soit North Claybelt, Nord-Aski et le Ven-
ture Center. La concertation de ces communautés facilitera les Par Francine Lecours, RDÉE Ontario
partenariats vers des projets régionaux.

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 9


Kingston devient la 25e région désignée
Le gouvernement de l’Ontario représentants des ministères du gouverne- dans une région désignée ou la desservant.
étend l’accès aux services en français à la ment de l’Ontario. Aux termes de la Loi sur les ser-
région de Kingston. Nous étions nombreux Environ 85 % des Franco-Onta- vices en français, les régions sont dési-
à participer à la célébration de l’entrée en riens habitent dans une région désignée. La gnées lorsqu’elles répondent aux critères
vigueur de la désignation de Kingston, le désignation de nouvelles régions s’appuie suivants :
30 avril 2009. généralement sur le poids démographique 1. les francophones représentent au
Ce sont près de 300 personnes des francophones dans une région donnée. moins 10 pour cent de la population;
qui ont pris part à l’événement, notam- Cependant, la volonté et l’engagement de 2. la population francophone dépasse
ment, l’honorable Madeleine Meilleur, la communauté jouent aussi un grand rôle 5000 personnes dans les centres ur-
Ministre déléguée aux affaires francopho- dans le processus de désignation. bains.
nes, le Maire de Kingston, M. Harvey Ro- Depuis 1986, la Loi sur les servi-
sen, M. John Gerretsen, Député provincial ces en français (LSF) garantit au public le Ces critères sont importants mais
local de la circonscription de Kingston et droit de recevoir des services en français lorsqu’une masse critique de francophones
les Mille Îles et Mme Mariette Carrier Fra- de la part des ministères et organismes du travaille de façon concertée et soutenue et
ser Présidente de l’Assemblée de la fran- gouvernement de l’Ontario situés dans les lorsque la communauté exprime le pro-
cophonie de l’Ontario (AFO). 25 régions désignées de la province. fond désir d’assurer son développement
Cela implique que depuis le 1er Le préambule de la LSF recon- - comme c’est le cas à Kingston - alors la
mai 2009 tous les bureaux du gouverne- naît l’apport du patrimoine culturel de la désignation peut aussi être envisagée.
ment de l’Ontario situés à Kingston ont population francophone et désire le sau- L’Association canadienne fran-
le devoir d’offrir des services en français vegarder pour les générations à venir. La çaise de l’Ontario (ACFO), Conseil régio-
dans le cadre de la Loi sur les services en présence francophone en Ontario remonte nal des Mille-Îles a été le porte-drapeau de
français. Cela représente pour la région de en effet à près de 400 ans. la communauté francophone de Kingston
Kingston 23 ministères. Grâce à la LSF tous les services en soumettant la demande de désignation
La désignation avait été annon- offerts au public par les ministères et or- au gouvernement.
cée en juin 2006. L’implantation de la dé- ganismes gouvernementaux (permis de ( source : Gouvernement de l’Ontario)
signation de Kingston a été mise en œuvre conduire, certificat de naissance, infor-
par un comité regroupant des membres de mations, etc.) sont disponibles en français Par Lynn de Montigny, RDÉE Ontario
la communauté francophone locale et des dans les bureaux gouvernementaux situés

Rêvons en français!
La Coopérative du regroupement rio a compris une élaboration des besoins, Aurores boréales et du Centre régional des
des organismes francophones de Thunder une recherche des options disponibles et sciences de la santé. Le processus entamé
Bay Inc., aussi connue sous le signet RO- leurs coûts ainsi qu’un plan d’affaires et en janvier 2009 ne se termine donc pas
FTB, cherche à augmenter la capacité des de financement à long terme. avec cette étude. Les membres du ROFTB
espaces physiques de son édifice. En re- Après plusieurs rencontres avec devront faire les suivis nécessaires et dé-
connaissant que la collaboration et le par- le comité encadreur du ROFTB et qua- poser une demande formelle à des parte-
tage de ressources sont le meilleur moyen tre consultations communautaires qui ont naires potentiels ainsi que se pencher sur
de mieux desservir et d’appuyer la com- joint quelques 160 personnes à Thunder la recherche d’un site adéquat.
munauté francophone et francophile de Bay et en région, l’étude de faisabilité et le Pour faire suite aux recomman-
Thunder Bay et de la région, l’option d’un plan d’affaires ont été finalisés et présentés dations de l’étude, le ROFTB a soumis une
nouvel emplacement pourrait grandement en septembre 2009 par Ronald Bisson, de demande de subvention à FedNor au sein
faciliter l’offre de nouveaux services, pro- la firme Ronald Bisson et associé.e.s d’Ot- de l’initiative de développement économi-
grammes et activités culturelles et sociales tawa. que (IDE) d’Industrie Canada. Nous re-
en français. L’étude propose le développe- mercions la communauté francophone du
Un rêve prend donc forme chez ment d’un centre multiservices francopho- Nord-Ouest pour son appui indispensable
nous! En mai 2009, la communauté s’est ne à Thunder Bay avec trois composantes, à la réalisation de ce projet. C’est à chacun
ralliée pour participer activement à une soit la communauté, la santé et l’éducation. d’entre nous de donner vie à ce rêve!
étude de faisabilité pour le développement Le modèle scolaire-santé-communautaire
d’un nouveau centre multiservices fran- proposé a émergé à la fin du processus de Par Chantal Bohémier, RDÉE Ontario
cophone à Thunder Bay. Cette étude, sub- l’étude. Il n’y a pas eu de discussions for-
ventionnée par FedNor et le RDÉE Onta- melles avec la table des élus du CSDC des

10 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


Des bailleurs de fonds
se sont réunis à Alfred
Un Forum, où se sont réunis des bailleurs de
fonds qui ont en commun le développement des
communautés de Stormont, Dundas, Glengarry,
Prescott et Russell, s’est déroulé le 18 novem-
bre dernier au Campus d’Alfred de l’Université
de Guelph.

Les sessions ont été organisées de façon à ce


que les participants profitent pleinement d’une
session de formation et des rencontres avec les
divers bailleurs de fonds, tels que la Fondation
Trillium de l’Ontario, Industrie Canada / Fed-
Dev, Ministère de l’Agriculture, de l’Alimen-
tation et des Affaires rurales de l’Ontario, Cen-
traide Prescott-Russell, Ministère du Patrimoi-
ne canadien, Ministère de la Culture de l’Onta-
rio, Secrétariat Rural, La Cité collégiale, Centre
de services à l’emploi de Prescott-Russell, ainsi
que la Société de développement des collectivi-
tés de Prescott-Russell. À l’aide d’un système
de rendez-vous sur place, les participants ont eu
l’occasion de rencontrer les bailleurs de fonds
individuellement et de discuter de leurs projets
respectifs.

Un atelier sur la diversification de financement


par le biais de levées de fonds ainsi qu’une ses-
sion sur le montage financier des demandes de
financement ont été offerts par la Société de
développement des collectivités de Stormont,
Dundas & Glengarry. Le RDÉE Ontario est fier
d’avoir participé au développement et à l’orga-
nisation de cette initiative.

Par Kathy Chaumont, RDÉE Ontario

Photo du haut : (en partant de la droite) Denis


Thibault (directeur administratif, Commission
de formation de l’Est ontarien), Grace Hodder
(FedNord), Alice Toyonaga (agente principale
de programme, développement des communau-
tés par le biais des arts et du patrimoine, Minis-
tère du Patrimoine canadien).

Photo du centre : Gay Hamilton (directrice


générale, SADC de Stormont, Dundas & Glen-
garry).

Photo du bas : Participants au Forum des


bailleurs de fonds.

Photos par Roch Archambault, RDÉE Ontario

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 11


Louise Donaldson (SADC Pontiac), Allen McGuire (Secrétariat Rural), Thérèse Domingue (Association des transports collectifs
ruraux du Québec), Michael Roschlau (Association canadienne des transports urbains), Brittany Morin (SADC Pontiac), Harry
Gow (Rail Future Group), Dana Jennings (SADC de Renfrew), Ron Mullins (Kings Transit Authority), Terry Besner (SADC de SDG),
Marie-Eve LaRocque (RDÉE Ontario), Mary McCuaig (Commission de transport GNPR), Richard Legault (Commission de transport
GNPR).

Symposium Transport Rural


pour l’Est ontarien et l’Ouest québécois
Suite à la tenue de rencontres pour développer une Il existe un potentiel considérable d’échanges
stratégie régionale des voies ferroviaires dans les communautés de interprovinciaux sur lequel les intervenants économiques
l’Est ontarien et l’Ouest québécois, une demande de financement francophones peuvent compter pour permettre aux travailleurs
fut déposée au Secrétariat aux affaires intergouvernementales et aux immigrants s’établissant en régions rurales d’accéder
canadiennes pour mettre sur pied un Symposium sur les transports à des emplois concurrentiels en français en milieu urbain et au
collectifs en milieux ruraux. sein de la Fonction publique. Par conséquent, ces communautés
Développé pour les opérateurs de transports en commun, francophones pourront se positionner davantage en matière de
les municipalités et les organismes de développement économique développement économique et bénéficieront des nombreuses
francophones, le Symposium Transport Rural visait à informer retombées économiques engendrées par cette initiative de
les participants sur les relations gouvernementales, les occasions coopération.
de financement et à favoriser les échanges sur les meilleures Piloté par le RDÉE Ontario, le Symposium Transport
pratiques en lien avec les moyens de transport collectifs ruraux. Rural fut organisé en partenariat avec la Commission de transport
Tenu le 19 novembre dernier au Club de golf de Smiths Glengarry-Nord Prescott-Russell, la SADC Stormont-Dundas-
Falls, le Symposium a accueilli plus de 70 participants et a permis Glengarry, la SADC Renfrew, la SADC Pontiac, TransporAction
de tisser des liens stratégiques entre une variété d’intervenants Pontiac et l’Association des transports collectifs ruraux du
francophones des régions de l’Est-ontarien et de l’Ouest Québec.
québécois.
Par Marie-Eve LaRocque, RDÉE Ontario

12 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


Jeunesse action Prescott et Russell (JAPER)

Que les comtés s’unissent!


Depuis 2007, les jeunes impli- pleinement aux décisions qui les concer- ministration et de ses membres. Il organise
qués dans la table de concertation jeunesse nent. une conférence jeunesse annuelle dans
de Prescott-Russell ne chôment pas. Le conseil d’administration est les comtés de Prescott et Russell. Il a su
Cette initiative est unique en son appuyé par Mylène Bercier, coordonna- créer plusieurs partenariats stratégiques et
genre pour l’Ontario français. L’organisme trice. Mylène est jeune, dynamique et pilote des projets majeurs pour la région.
formé par la table de concertation jeunesse passionnée par le développement de nos Les partenariats ont permis à l’organisme
JAPER a pour mission de regrouper les jeunes et de notre région. de sécuriser du financement pour les res-
jeunes de 16 à 35 ans de Prescott-Russell Les priorités de JAPER : l’envi- sources humaines, cependant, JAPER ne
et de s’assurer qu’ils soient vus et enten- ronnement, l’implication communautaire, bénéficie pas de financement stable et plu-
dus. Jeunesse action Prescott-Russell se la création d’emplois et d’entreprises ainsi riannuel.
veut un mouvement jeunesse francophone que la représentation politique. JAPER of-
visible et crédible. fre également les services suivants : centre Pour plus d’informations :
Ces jeunes dynamiques rassem- de ressources, développement de projets, www.japerweb.com
blent les forces vives de la région pour demandes de financement, représentation
maximiser leur potentiel de développe- politique, réseautage et plus encore. Par Kathy Chaumont, RDÉE Ontario
ment. Ils ont entrepris une démarche de L’organisme s’est doté d’un plan
concertation autour de la jeunesse. Ils po- de communication, développe des outils
sitionnent les ressources nécessaires pour promotionnels tout en travaillant au ren-
exploiter leur plein potentiel et participer forcement des capacités du conseil d’ad-

CONSEIL D’ADMINISTRATION
2009-2010

Maryse Delorme, Présidente


Yvon Pepin, Vice-président
Julie Bellefeuille, Secrétaire
Tina Charbonneau,Trésorière
Mylène Delorme, Administratrice
Mariève Bercier, Administratrice
Sabrina Pirone, Administratrice
Jonathan Côté, Administrateur

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 13


Une productrice laitière à la tête de la
Maison familiale rurale franco-ontarienne
La MFRFO est un modèle privilégié de cheminement d’enseignement de la MFRFO répond à un besoin pour les jeunes
scolaire éducatif en région. Il existe 450 MFR en France et elles et la région et permet un développement de notre collectivité ».
sont établies depuis 1937. Aujourd’hui, dans près de 40 pays, nous Les expertises de Monsieur Lalande sont des contributions positi-
retrouvons 1300 MFR! Au Canada, particulièrement au Québec, ves à la MFRFO. Michel Lalonde, homme d’affaires, a été choisi
le concept des MFR existe depuis 1999. Après plusieurs années comme secrétaire-trésorier.
de travail acharné de la part de bénévoles et d’intervenants, la
première MFR hors Québec accueille ses premiers étudiants en CEPEO
2008 à Alfred, dans l’Est ontarien.
Le projet de la MFRFO est structurant et est un outil de La MFRFO offre une formation secondaire en alternan-
développement rural qui a des retombées économiques et sociales ce travail/études. Le partenariat avec le Conseil des écoles publi-
pour notre région. Le concept permet d’impliquer les familles et ques de l’Est de l’Ontario (CÉPEO), a permis à la coopérative
de mobiliser le milieu par son propre développement. Les agri- d’offrir tous les services académiques nécessaires aux résidents
culteurs et commerçants sont des acteurs de premier plan à plu- pour la réussite de leurs études et de leurs stages. Les étudiants
sieurs niveaux, particulièrement celui de la formation. Une MFR ont la chance de participer au volet résidence, au volet stage et
est avant tout une association issue du milieu rural, développée en sont conduits à l’école secondaire Le Sommet de Hawkesbury
partenariat, qui revitalise un milieu et offre une relève qualifiée. pour le volet éducatif. Les étudiants sont à l’école secondaire pen-
dant deux semaines, ils sont en stage deux semaines et peuvent
Les quatre grands objectifs d’une MFR : être hébergés directement chez le maître de stage s’il y a lieu. Ils
• permettre aux jeunes de milieu rural de terminer leurs études bénéficient d’un programme individualisé qui leur permet d’accé-
secondaires; der aux filières universitaires, collégiales ou au marché du travail.
• répondre aux besoins de main-d’œuvre du milieu rural; Cette année, Geneviève Chartrand et Stéphane Besner sont les
• développer la construction identitaire des jeunes; enseignants à la MFRFO. L’appui de Madame Anne Laflamme,
• diminuer l’exode rural. directrice de l’école secondaire le Sommet est incontournable.
Elle exprime : « Les élèves ont le meilleur des deux mondes; une
Une école qui forme des entrepreneurs spécialisés vie étudiante lorsqu’ils sont à l’école, et une façon d’apprendre
en agriculture ou en commerce ! novatrice par les stages ».
Madame Marie-Josée Pouliotte, conseillère pédagogi-
En leur deuxième année opérationnelle, les concepteurs que du CÉPEO ajoute : « La complémentarité des volets éduca-
et fondateurs du début sont toujours présents au conseil d’admi- tifs et communautaires du programme offre une transition har-
nistration, aux sous-comités, soit à titre de personne-ressource ou monieuse vers le monde du travail. Les élèves ont la chance de
comme bénévoles lors de la préparation d’activités. Sachant bien participer à une vie étudiante riche d’activités et d’intégrer avec
que l’implication du milieu est primordiale au concept, les acteurs accompagnement le marché du travail ».
qui contribuent au développement de la MFRFO sont très enga- Durant la première année d’exploitation, diverses acti-
gés. Ils tissent ensemble une toile d’expertises et de connaissan- vités de levées de fonds ont été organisées pour aider au finance-
ces. ment de la MFRFO. Plusieurs partenaires ont également participé
activement au bon fonctionnement de la MFRFO.
Première assemblée générale annuelle C’est un projet rassembleur, où tous les partenaires, les
grands comme les petits, ont la même importance et le même ob-
La MFRFO, constituée en coopérative, a tenu sa première as- jectif, assurer le futur de la MFRFO !
semblée générale annuelle, le 30 septembre dernier. Madame Entre autres, en juin dernier, un tournoi de golf a été or-
Johanne Lafrance, productrice laitière, est l’une des premières ganisé de façon magistrale et a permis d’amasser une somme de
figures de la MFRFO et a été élue présidente du conseil d’ad- quinze mille dollars (15 000 $) dont les résidents bénéficient. Les
ministration. Bien que les enfants de Madame Lafrance soient résidents de cette année lancent également une importante levée
de jeunes adultes qui ne bénéficieront pas directement de de fonds pour financer des activités, particulièrement un voyage
l’éducation à la MFR, elle est tout aussi engagée au concept. en Italie. Cette levée de fonds qu’on pourrait qualifier de gour-
« Je le fais pour les jeunes, afin qu’ils puissent bien réussir tout mande fait appel aux papilles gustatives puisqu’elle est basée sur
en étant heureux. La MFRFO leur offre une alternative au sys- la vente de sauce spaghetti italienne à l’ancienne, préparée et cui-
tème d’éducation qui existe déjà. Qu’ils soient des jeunes issus sinée par les résidents et l’animatrice de groupe Mylène Bercier.
du milieu agricole ou non, la MFRFO leur permet de découvrir le Cette recette italienne est approuvée comme étant la meilleure,
monde agricole, en classe et en stage ». ceci dit en toute modestie…
Michel A. Lalande, expert conseil dans l’Est ontarien a Pour cette deuxième année en opération, plusieurs comi-
été élu vice-président. Il est également impliqué depuis les tout tés et sous-comités formés de bénévoles voient à l’avancement de
débuts. Pour Monsieur Lalande, « c’est un projet qui nous rejoint la MFRFO par leur travail acharné. La transparence, l’intégrité,
beaucoup dans le développement de notre jeunesse. Le mode la visibilité, et bien sûr une gouvernance irréprochable sont les

14 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


pierres angulaires de la gestion de l’or-
ganisation, et un recrutement toujours en
L’apprentissage en action au RDÉE Ontario
ébullition en est la priorité. Les partenai- Pour la période de l’été 2009,
res de la première année ont renouvelé l’équipe de l’Est a bonifié son équipe. En
leur allégeance au projet et sont toujours effet, un étudiant de l’Université d’Ot-
présents. tawa, Guillaume Lamb, est venu effectuer
Plusieurs sous-comités sont en son stage en milieu de travail ici au RDÉE
place et plusieurs bénévoles sont impli- Ontario, aux bureaux de la direction régio-
qués pour veiller au bon fonctionnement nale de l’Est.
de la coopérative : ressources humaines, L’expérience fût des plus enri-
gouvernance, curriculum, recrutement, chissantes! Guillaume a eu l’occasion de
marketing, finance, maître de stages, pa- travailler concrètement à des projets de
rents et immeuble. développement économique et a pu ainsi
L’embauche de la directrice gé- assimiler des méthodes de gestion de pro- que nos besoins et nos capacités nous le
nérale, Madame Louyse Côté, en poste jet et de gestion de dossiers qui lui seront permettront. Pour l’instant, depuis janvier,
depuis le 17 août 2009, apporte plusieurs fort utiles tout au long de ses études, mais Guillaume est de retour parmi nous pour
expertises au niveau de l’agriculture, de la aussi lors de l’établissement de sa carrière. son stage de 2e année.
gestion et au niveau des organismes à but On lui a assigné les territoires
non lucratif. Elle a siégé a divers conseils d’Ottawa et de Pembroke, et il a donc été Par Martine Plourde, RDÉE Ontario
d’administration et a travaillé en tant que immergé pleinement dans la communauté
gestionnaire au logement social. Madame avec tout ce que le développement écono-
Côté nous raconte : « Je n’ai jamais aimé mique communautaire implique, c’est-à-
la ville et quand j’ai pris la décision, en dire du réseautage formel, de l’implication
1998, de venir habiter en campagne, ce Prêtez-nous main-forte - embauchez
active au sein des organisations du territoi- un ou une stagiaire de l’Université
fut un choix de vie. La MFRFO vient re, des relations à créer et des partenariats
faire la boucle dans mon cheminement de d’Ottawa maintenant! Plus de 1100
à maintenir. Guillaume n’a pas chômé! Il stagiaires seront disponibles pour un
carrière. Lorsque j’ai travaillé pour des a démontré un entregent et un dynamisme
producteurs agricoles de la région c’est là stage de travail à l’été 2010 (mai à
hors du commun et après ses quatre mois août).
que j’ai compris la dure réalité du manque parmi nous, a déjà un carnet de contacts
de relève qualifiée. La préparation à la re- bien garni.
lève agricole m’a vraiment inspirée à la Note : Le gouvernement de l’Ontario
Pour nous, la participation de offre des crédits d’impôts de 25 %
MFRFO, les jeunes doivent être préparés Guillaume à l’équipe a été très réussie. Il
sur tous les aspects tels que l’entreprise, du salaire du stagiaire jusqu’à un
s’est vite intégré et a pleinement collaboré maximum 3 000 $ pour 16 semaines
l’agricole, le financier, et la terre. Ce n’est à toutes nos activités.
plus un acquis comme auparavant. » pour tout stage en milieu de travail aux
Avoir dans notre équipe un sociétés qui embauchent des étudiants
L’un des objectifs de Madame jeune qui est en plein apprentissage,
Côté est d’augmenter le nombre d’étu- admis dans un programme coop.
dont les connaissances sont actuelles et
diants de façon significative. La MFRFO, « fraîches » nous a amenés une autre pers-
encore à ses débuts, doit informer la po- Qu’est-ce que j’en retire comme
pective sur les projets et sur nos façons de employeur?
pulation de son existence. Le concept des faire. Les questions que Guillaume nous
MFR est encore nouveau au Canada et posait pour appendre, nous ont amenés à
nous poursuivons nos efforts de « sensi- •Vous avez accès toute l’année à une
réfléchir à ce que l’on fait par habitude, main-d’œuvre qualifiée et grandement
bilisation ». instinctivement. C’est stimulant d’avoir ce
Il est important de mentionner motivée.
regard neuf sur soi! •Vous pouvez évaluer du personnel à
les partenaires principaux de cette initia- Le stage de cet étudiant nous
tive : Campus d’Alfred de l’Université de temps plein éventuel dans un milieu
a aussi permis de tisser des liens avec de travail structuré, réduisant vos
Guelph, le RDÉE Ontario, l’Union des l’Université d’Ottawa. Le réseau univer-
cultivateurs franco-ontariens, le Conseil coûts et vos risques.
sitaire n’est pas à négliger. L’éventail des •Vous avez accès à une source de
des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, connaissances et les contacts de profes-
le Conseil de la coopération de l’Ontario, main-d’œuvre temporaire rentable
seurs, chercheurs et administrateurs de pour vos périodes de pointe ou pour
la Fondation Trillium de le l’Ontario, la cette institution apportent des opportunités
Fondation Franco-ontarienne, le Minis- des projets spéciaux.
de partage d’informations, de partenariats •Votre organisme est reconnu
tère de l’agriculture de l’alimentation et qui peuvent grandement bénéficier au dé-
des affaires rurales de l’Ontario, la Caisse comme un employeur qui croit au
veloppement économique communautai- développement du potentiel de la
populaire d’Alfred limitée, Patrimoine re.
canadien, Le comité des Italiens à l’étran- jeunesse.
Oui vraiment, notre expérience Si vous avez des questions,
ger. de travailler avec un stagiaire de l’Uni- communiquez directement avec
versité d’Ottawa fût très positive. Nous gaby@uottawa.ca
Par Kathy Chaumont, RDÉE Ontario évaluerons certainement cette option lors-

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 15


Destination Canada
Du 16 au 21 novembre 2009 s’est vité, et aussi pour les candidats intéressés à d’excellents CV. Parmi eux, des personnes
déroulée à Paris et à Bruxelles, l’édition l’immigration qui ont pu s’informer sur les étaient intéressées par la possibilité de ve-
2009 de Destination Canada, Forum Em- offres d’emploi disponibles et les démar- nir s’installer en Ontario. Une rigoureuse
ploi. Cet événement d’envergure, organisé ches à effectuer pour obtenir un permis de sélection a été effectuée, et au total, 3 275
par l’Ambassade du Canada en France travail temporaire un visa de résident per- professionnels qualifiés et bilingues ont
avec le soutien de Citoyenneté et Immigra- manent et les délais de traitement du dos- été invités, dont 2 400 sur Paris et 875 sur
tion Canada, en partenariat avec Pôle em- sier. Côté européen, 39 représentants des Bruxelles.
ploi international à Paris, le RDÉE Canada services publics pour l’emploi en France et Le RDÉE Ontario s’est distingué, brillam-
et appuyé par le RDÉE Ontario, a eu pour en Belgique comme Pôle emploi interna- ment représenté par Nicole Sauvé, direc-
but de promouvoir le Canada auprès de tional, FOREM, BIJOB/ACTIRIS, VDAB trice générale et Annie Dell, directrice ré-
professionnels qualifiés bilingues prove- et autres organismes français et belges ont gionale du Centre-Sud-Ouest.
nant de France, Belgique et Tunisie, inté- participé, ainsi que 21 employés des mis- Notre mission étant de favoriser
ressés par la possibilité de venir s’installer sions canadiennes. de développement économique et l’em-
au Canada. Le RDÉE Ontario, dont la vision ployabilité, nous étions fiers de l’impact
Une très importante et variée consiste à être un l’organisme incontour- positif de notre contribution à cet événe-
délégation de prestigieuses et solides en- nable en développement économique pour ment et de notre participation. Elles répon-
treprises, organisations et institutions les francophones en Ontario, a organisé dent à notre stratégie en immigration et en
canadiennes dont nombreuses sont onta- sur Toronto à l’Ontario Investment and employabilité. Ainsi, nous l’espérons, le
riennes, et pour certaines mondialement Trade Centre, deux forums qui ont colla- RDÉE Ontario deviendra un lien impor-
connues, couvrant des secteurs variés tels boré au succès de cette initiative. L’un pré- tant entre l’immigration francophone en
qu’entre autres l’aéronautique, l’éducation liminaire en date du 2 juin 2009, consistant Ontario et les pays francophones.
ou la santé comme Research in Motion en une journée de sensibilisation auprès Cette initiative, permettant de
(Blackberry), Bombardier aéronautique des employeurs au recrutement interna- faciliter la rencontre entre recruteurs et
ou Ubisoft, l’Hôpital Montfort, le Conseil tional, suivi d’un second, le 28 septembre, chercheurs d’emplois au Canada, s’est
scolaire public du Centre-sud-Ouest, La offrant une session d’information sur les avérée très fructueuse et a été couronnée
Cité Collégiale, ont fait le déplacement possibilités de recrutement en France, en de succès et engendrera des répercussions
et offert 225 profils représentant plus de Belgique et en Tunisie. Ces deux journées très positives pour le développement éco-
1 500 postes à pourvoir. ont fortement contribué à la promotion de nomique du Canada et de l’Ontario.
Ce fût une opportunité exception- l’événement sur Paris et Bruxelles.
nelle pour les employeurs de recruter sur Dès son annonce en France et Par Patricia Gaspar, RDÉE Ontario
place des professionnels bilingues et hau- en Belgique, des milliers de candidats
tement qualifiés dans leur secteur d’acti- se sont inscrits et ont postulé soumettant

Suivez-nous sur
Facebook
YouTube
Twitter

16 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


APPUI DU RDÉE ONTARIO AU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS
Nous tenons à féliciter le Comité de coordination du janvier et février, à Toronto, Scarborough, Mississauga, et aussi
Mois de l’Histoire des Noirs du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario à la « Marche de l’Espoir » organisée le 1er février depuis l’Hôtel
pour l’organisation de l’édition 2010. de Ville de Toronto jusqu’à Queen’s Park.
Depuis déjà plusieurs dizaines d’années, les francopho- Cette tragédie innommable dépasse toutes les imagina-
nes noirs contribuent fortement au développement économique tions. Elle a engendré des moments extrêmement difficiles pour
de nos régions au Canada et particulièrement en Ontario. Ces la communauté francophone, qui perdureront encore longtemps.
femmes et ces hommes dotés d’un formidable courage, suscitent Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie; des familles entiè-
l’admiration et le respect de tous les autres membres de la com- res ont été anéanties. D’autres ont survécu de justesse à l’effon-
munauté francophone. drement de leur maison et vivent un traumatisme grave, proba-
Le thème retenu pour cette édition 2010 dédiés à Haïti blement indélébile. Hors d’Haïti, au Canada et ailleurs dans le
s’intitulait : « HOMMAGE ET SOUTIEN AUX VICTIMES DU monde, des familles impuissantes confrontées à l’impossibilité
SÉISME EN HAÏTI ». Le RDÉE Ontario a manifesté sa solida- d’apporter une aide immédiate à leurs membres sur place, souf-
rité au peuple haïtien en partageant ses ressources humaines et en frent en silence et luttent de leur mieux, ignorant leur douleur.
diffusant largement à travers son réseau les communiqués faisant Nous souffrons avec eux, mais nous nous devons de rester forts et
part des sessions d’informations offertes par des organismes et entreprendre tout ce qu’il sera possible pour agir à leur côté et les
groupes tels qu’entre autres le Consortium Haïti-Afrique/CHA aider surmonter cette détresse effroyable.
(Centre communautaire multiservices de Scarborough, le Centre Leur espoir dorénavant, c’est nous. Ils comptent sur nos
Francophone de Toronto, Citoyenneté et Immigration Canada, la forces, autant psychologiques que matérielles. Si nos efforts sont
Coalition des organismes communautaires de l’Ontario, compo- réunis ils deviendront une grande source d’espoir.
sée du Centre d’Établissement des nouveaux immigrants de Peel Cette édition 2010 du Mois de l’Histoire des Noirs, du
(CENIP), le Centre Canadien pour l’Unité de la Famille (CCF), 1er au 28 février, a connu un brillant succès malgré une ambiance
l’Auberge Francophone, le Centre d’Adaptation Professionnelle paradoxale, marquée à la fois par la lutte pour enrayer la détresse
(CEDAP), le Groupe professionnel Haïtien de Toronto (GPHT), de tout un peuple et l’espoir d’une renaissance très proche.
le Réseau des Chercheures Africaines (RECAF), la Solidarité des Nous anticipons déjà une pleine collaboration pour
Femmes Immigrantes de Niagara (SOFIFRAN), en collaboration l’édition de 2011.
avec Pierspective entraide Humanitaire et Unleashed Legacies.
Bien entendu, le RDÉE Ontario était présent à ces nombreuses Par Annie Dell et Wescar Eliscar, RDÉE Ontario
campagnes érigées pour faire face à ce drame durant les mois de

une initiative de retour en région


Aux prises avec une probléma- tario a entamé les démarches pour le dé- • Prévenir et freiner l’exode rural.
tique d’exode des jeunes, les communau- veloppement d’une entente intergouverne- • Favoriser l’intégration professionnel-
tés de Prescott-Russell et de Stormont- mentale entre le gouvernement du Québec le des jeunes en région.
Dundas-Glengarry ont récemment expri- et de l’Ontario. Le ministère du Conseil • Inciter des jeunes francophones quali-
mé leur volonté de tirer profit de l’exper- exécutif du Québec se dit intéressé de col- fiés à s’établir en région ou à démarrer
tise développée par l’organisme québécois laborer avec l’Ontario pour l’implantation leur entreprise après leurs études post-
Place aux jeunes en région dans le domai- de modèles PAJR dans l’Est ontarien. secondaires.
ne de l’attraction et du maintien des jeunes Une des activités d’un program-
en région. me Place aux jeunes consiste à dévelop- À long terme, Place aux jeunes
Le RDÉE Ontario, le Conseil de per des séjours exploratoires en région en région vise à favoriser la régionalisa-
la coopération de l’Ontario, le Bureau de pour permettre aux jeunes diplômés post- tion de jeunes dans nos collectivités rura-
développement économique et touristique secondaires et aux futurs entrepreneurs de les. Puisque bien peu d’initiatives, visant à
de Prescott-Russell, la Commission de for- découvrir (ou redécouvrir) la région, de contrer le phénomène des jeunes existent,
mation de l’Est-ontarien et la Fédération développer leur réseau de contacts et d’y le comité organisateur vise à développer
de la jeunesse franco-ontarienne, appuyés planifier leur établissement. une stratégie adaptée pour faciliter l’éta-
de nombreux organismes oeuvrant en em- blissement en région de jeunes diplômés et
ployabilité et en éducation, développent Les objectifs principaux de cette initiative à sensibiliser la population au phénomène
présentement un modèle similaire pour les sont de : de la migration.
collectivités de P-R et SDG. • Renforcer les capacités des collectivi-
Avec l’appui de PAJR, le comité tés rurales afin d’attirer et retenir les Par Marie-Eve LaRocque,
provincial de Place aux jeunes – Volet On- jeunes en région. RDÉE Ontario

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 17


18 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA
Le 25 septembre dernier, le Réseau de développement économique et
d’employabilité de l’Ontario a présenté son gala provincial des Lauriers de la PME -
édition 2009. Le gala s’est déroulé au Musée de l’aviation du Canada.

Les entreprises en nomination étaient :


• Bagot Leather Goods, Luggage Plus (Kingston)
• Sega Electric Inc. (Navan)
• Martel & Fils Sons (Vankleek Hill)
• Centre de villégiature et spa Cedar Meadows (Timmins)
• Cubeit (Barrie)
• Laflèche Environmental Inc. (Moose Creek)
• Media Concepts médiatiques (Sudbury)
• Domaine Perrault (Navan)
• Brûlerie Old Rock (Sudbury)
• Moulure Alexandria Moulding Inc (Alexandria)
• Alain G. Dagenais, photographe portraitiste (Ottawa)
• Nice-Bistro (Whitby)
• Fire-Alert Les extincteurs mobiles (Orléans)
• La Fromagerie coopérative St-Albert (St-Albert)
• Caisse populaire de Timmins Ltée. (Timmins)

Six entreprises gagnantes ont été dévoilées :


• Entreprise de services commerciaux : Bagot Leather Goods, Luggage Plus (prix
présenté par le Mouvement Desjardins)
• Entreprise de services spécialisés : Laflèche Environmental Inc. (prix présenté
par la SDC Prescott-Russell et la SADC North Claybelt)
• Entreprise de transformation : Moulure Alexandria Moulding Inc. (prix présenté
par L’Université Laurentienne)
• Micro-entreprise : Nice-Bistro (prix présenté par L’université d’Ottawa)
• Coopérative : Fromagerie coopérative St-Albert (prix présenté par le Conseil de
la coopération de l’Ontario et le RDÉE Ontario)
• Coup de coeur : Brûlerie Old Rock (prix présenté par le gouvernement de
l’Ontario)

Plus de 230 personnes ont assisté à cette soirée de célébration de nos entreprises
d’ici. La soirée a été animée par le groupe Improtéine qui a fait participer
quelques invités à des numéros d’improvisation. Le chef Marc Miron, de
l’entreprise Cuisine & Passion, a préparé le menu à partir de produits du terroir.
Le musée célébrait le Centenaire de l’aviation au Canada. Le thème de la soirée
a donc été l’aviation : hôtesses de l’air, carte d’embarquement, valises sketches,
montage sonore.

Plusieurs personnalités étaient présentes dont l’Honorable Madeleine Meilleur,


Ministre des Services sociaux et communautaires et Ministre déléguée aux Affaires
francophones, les députés provinciaux Jean-Marc Lalonde et Phil McNeely, le
député fédéral Pierre Lemieux et Mariette Carrier-Fraser, présidente de l’Assemblée
de la francophonie de l’Ontario.

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 19


Daniel St-Onge, Roch Archambault et Louis-Philippe Denis, musiciens
pour la soirée.

Sharon Oneill et sa fille Shannon Bisset, propriétaire de


Cubeit.

Dan Philipow et son épouse Jo-Ann Philipow (co-propriétaire de


Media Concepts Médiatiques inc.), Kim Duquette et son époux, Léo
Duquette (co-propriétaire).

Manon et Benoit Gadouas. Monsieur Gadouas est co-


propriétaire de Sega Electric Inc.

Dominique, Lyse, Denis et Anne Perrault du Vignoble Domaine


Perrault.

20 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


Richard Aubry, directeur des
affaires intergouvernementales
et internationales du RDÉE
Canada et Louise Van Winkle,
Responsable, Service au
public, Immigration Section
Ambassade du Canada à Paris.
Jean et Christine Séguin. Monsieur Séguin est co-
propriétaire de Sega Electric Inc.

Claudette Lafleur, Véronique Boudreau, Marie-France Lafleur,


Caroline Boudreau, Richard Lafleur (propriétaire du Centre de
villégiature et spa Cedar Meadows) et Mélanie Lafleur.

Alain-Michel Sekula, Premier vice-président de la Fédération


des caisses Desjardins et son épouse Diane Fontaine, et François
Delattre, Ambassadeur de France au Canada.

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 21


Photo de gauche :
Yvan Houle (Fire-Alert) et son
épouse, Suzie Houle.

Photo de droite :
Alain G. Dagenais,
photographe portraitiste et
son épouse Odette Dagenais.

Ann Hoy, directrice


Direction de l’Entreprenariat
Ministère du Développement
économique et du Commerce
22 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA
Michel Nault, Diane Nault, André Martel, Renée Malette, Heather Goodsell, Daniel Martel, Michel Martel, Louise
Brabant. L’entreprise Martel & Fils Sons était finaliste.

Lynne Maher, Normand Fortier, Gisèle Pham, Annie Dell et Ernest Vaillancourt, Annie Garant et Jacques Kenny.
Patricia Gaspar.

France St-Onge et Luc Bessette,


administrateur au C.A. du RDÉE
Ontario.

Jacques de Courville Nicol (Président de NORACOM


Consultants Inc.), l’Honorable Madeleine Meilleur (Ministre
des Services sociaux et communautaires et Ministre
déléguée aux Affaires francophones), Nicole Sauvé
(Directrice générale du RDÉE Ontario) et Pierre DeBlois.

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 23


1
4

2 5

3 6

24 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA


PAGE 24
1. Luc Roy et Carole Roy de la Brûlerie Old Rock, entreprise
gagante du prix Coup de coeur, et Madeleine Meilleur,
Ministre des Services sociaux et communautaires et Ministre
déléguée aux Affaires francophones.
2. Réjean Ouimet (à gauche), directeur général de la
Fromagerie coopérative St-Albert et son président Denis
Latour (à droite), qui recevaient le prix Coop de Christine
Beaudoin (conseillère en développement coopératif,
Vice-présidence Soutien au développement des
affaires, Fédération des caisses Desjardins du Québec et
administratrice au Conseil de la coopération de l’Ontario).
3. Serge Blais, Directeur du Centre de formation continue
à l’Université d’Ottawa qui remettait le prix de Micro-
entreprise à Manon Lacroutz et Bernard Alberigo de Nice-
Bistro.
4. Bagot Leather Goods, Luggage Plus a reçu le prix de
l’Entreprise de services commerciaux. Ron Paquette, père,
Guy Paquette, fils et propriétaire de l’entreprise, sa mère
Thérèse Paquette et Alain-Michel Sekula, Premier vice-
président de la Fédération des caisses Desjardins.
5. Estelle Patenaude, présidente de la Société de
développement communautaire de Prescott-Russell (SDCPR)
et André Lafèche, propritétaire de Laflèche Environmental
Inc. qui recevait le prix de l’Entreprise de services spécialisés.
6. Moulure Alexandria Moulding Inc. a reçu le prix Entreprise
de transformation. Nicole Deland (directrice des Ressources
Humaines de Moulure Alexandria), Richard Cholette (V-P
Fabrication et propriétaire de l’entreprise), Serge Demers
(Vice-recteur intérimaire aux affaires francophones de
l’Université Laurentienne qui remettait le prix) et Martin
Savard (Directeur général de l’entreprise).

PAGE 25
Photos de Martin Laporte, Stéphane Guertin et Olivier
Nadon, membres du groupe d’improvisation et animateurs
de la soirée, Improtéine.

WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 25


Le RDÉE Ontario favorise le développement économique et
l’employabilité afin d’assurer la vitalité et la pérennité des
communautés francophones de l’Ontario.
Appuis offerts Notre réseau travaille dans quatre secteurs prioritaires :
Depuis sa création, le Réseau de développement
économique et d’employabilité de l’Ontario offre Développement rural
l’appui aux communautés et à la création d’emplois Des actions sont menées par le Réseau notamment en matière de renforcement
durables par le développement de projets structurants. des capacités, que ce soit auprès des leaders, des jeunes, des agents et des
communautés rurales en général, ainsi qu’en matière de mise en valeur du
milieu rural axées sur la valorisation et la diversification de l’économie rurale.
Interventions et appuis Par exemple, le Réseau mise sur les plans de développement économique
communautaire favorisant la mise en valeur du plein potentiel des milieux
Stratégie de recherche et d’analyse ruraux. Il donne également son appui au développement de produits à valeur
Stratégie de financement ajoutée dans les secteurs traditionnels et en émergence, ce qui a pour effet de
Stratégie de concertation stimuler la diversification économique des régions rurales.
Stratégie d’apprentissage organisationnel
Stratégie de gestion et de partage des connaissances Économie du savoir
Stratégie de communications Dans ce domaine, reposant sur la gestion des connaissances et l’utilisation
Stratégie de partenariat privilégiée des technologies de l’information et de la communication (TIC), des
axes prioritaires entrent en ligne de compte : la sensibilisation et l’intégration
Le RDÉE Ontario est membre du réseau national des affaires électroniques dans les PME francophones, le développement du
RDÉE Canada. plein potentiel d’utilisation du service de la large bande, l’intégration des TIC
dans le développement économique communautaire ainsi que la recherche et le
développement. Le savoir joue un rôle primordial dans l’économie. La richesse
de nos communautés n’est plus uniquement créée par la production de biens
et services, mais par le fait qu’elles disposent d’une main-d’œuvre qualifiée,
ayant des experts à l’affût des nouvelles technologies dans leur domaine
respectif. Les principaux objectifs de l’économie du savoir sont d’établir un
réseau de communication et de partage des connaissances entre les différentes
communautés francophones à travers le pays et de promouvoir l’importance de
l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Dans un
contexte de mondialisation des marchés, il faut promouvoir l’importance de la
nouvelle économie basée sur le développement et le partage des connaissances
et du savoir-faire.

Employabilité et entrepreneuriat jeunesse


Ce domaine tend à rejoindre deux clientèles : les jeunes de moins de 18 ans et
ceux âgés entre 18 et 35 ans. Les actions menées auprès de ces deux clientèles
misent surtout sur des activités et des projets qui s’inscrivent en entrepreneuriat
et en employabilité. Le mandat du domaine est d’être un agent catalyseur
dans l’intégration de la jeunesse au développement économique. Travailler
en collaboration avec le monde des affaires et les organismes jeunesse afin de
susciter le sens de l’entrepreneuriat chez les jeunes ainsi que contrer l’exode et
favoriser le rapatriement nécessaire à dynamiser les communautés, constituent
certaines activités liées au domaine de l’employabilité et de l’entrepreneuriat
jeunesse.

Tourisme
Dans ce domaine, le Réseau favorise les composantes d’acquisition des
compétences, de promotion, de recherche et de développement de produits. Le
Réseau appuie également les efforts de concertation et de planification dans
l’industrie touristique francophone ainsi que le développement de partenariats.
Concrètement, une des actions que le Réseau accomplit dans ce domaine, est de
soutenir diverses stratégies touristiques visant le renouvellement et la création
de produits en fonction des nouvelles tendances du marché.

26 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 26


DIRECTION RÉGIONALE DIRECTION RÉGIONALE DIRECTION RÉGIONALE
DIRECTION GÉNÉRALE NORD EST CENTRE-SUD-OUEST
3349, chemin Navan 531, avenue Notre-Dame, 3349, chemin Navan 2, rue Carlton, bureau 1305
Ottawa (Ontario) K4B 1H9 2e étage Ottawa (Ontario) K4B 1H9 Toronto (Ontario) M5B 1J3
Téléphone : 613 834-1300 Sudbury (Ontario) P3C 5L1 Télécopie : 613 834-1346 Télécopie : 416 596-7968
Télécopie : 613 834-1346 Téléphone : 705 560-1121
Télécopie : 705 560-9699 Martine Plourde Annie Dell
Nicole Sauvé Directrice régionale Directrice régionale
Directrice générale Guy Robichaud Téléphone : 613 834-1300, poste 227 Téléphone : 416 596-0220
Téléphone : 613 834-1300, Directeur régional mplourde@rdee-ont.ca adell@rdee-ont.ca
poste 221 grobichaud@rdee-ont.ca
nsauve@rdee-ont.ca Diane Kyd Patricia Gaspar
Caroline Hardy Adjointe régionale Adjointe régionale
Anne Lyn Ayotte Adjointe régionale Téléphone : 613 834-1300, poste 227 Téléphone : 416 596-0549
Adjointe à la direction chardy@rdee-ont.ca dkyd@rdee-ont.ca pgaspar@rdee-ont.ca
générale
Téléphone : 613 834-1300, Monique Hébert Alain Royer Yollande Dweme M. Pitta
poste 221 Agente de développement Agent de développement Agente de développement
alayotte@rdee-ont.ca mhebert@rdee-ont.ca Téléphone : 613 834-1300, poste 229 Téléphone : 416 596-9917
aroyer@rdee-ont.ca ydwemempitta@rdee-ont.ca
Roch Archambault Rachel Quesnel
Directeur des Agente de développement Jean-Berchmans Hatungimana Wescar Eliscar
communications rquesnel@rdee-ont.ca Agent de développement Agent de développement
Téléphone : 613 834-1300, Téléphone : 613 834-1300, poste 232 Téléphone : 416 596 0549
poste 224 Christine Ouimette jbhatungimana@rdee-ont.ca weliscar@rdee-ont.ca
rarchambault@rdee-ont.ca Agente de développement
111, rue Elgin, bureau 305 Kathy Chaumont Chantal Gabriot
Patrick Cloutier Sault-Sainte-Marie (Ontario) Agente de développement Agente de développement
Contrôleur P6A 6L6 176, rue Principale Est Suite Works
Téléphone : 613 834-1300, Téléphone : 705 759-9909 Hawkesbury (Ontario) K6A 1A5 92, avenue Caplan, bureau 309
poste 223 Télécopie : 705 759-8267 Téléphone : 613 632-5156 Barrie (Ontario) L4N 0Z7
pcloutier@rdee-ont.ca couimette@rdee-ont.ca Télécopie : 613 632-5156 Téléphone : 705 719-7941
kchaumont@rdee-ont.ca cgabriot@rdee-ont.ca
François Désormeaux Francine Lecours
Directeur des services Agente de développement Marie-Eve LaRocque Paulin Mayama P
Téléphone : 613 834-1300, 523, Route 11 Est Agente de développement Agent de développement
poste 225 Case postale 1647 72, rue Mechanic Ouest Collège Boréal, Campus Sud
fdesormeaux@rdee-ont.ca Hearst (Ontario) P0L 1N0 Case postale 45 130, rue Dundas Est, bureau 406
Téléphone : 705 372-0029 Maxville (Ontario) K0C 1T0 Mississauga (Ontario) L5A 3V8
Télécopie : 705 372-2840 Téléphone : 613 527-1430 Téléphone : 905 277-8885
flecours@rdee-ont.ca Télécopie : 613 527-2569 Télécopie : 905 277-3330
melarocque@rdee-ont.ca pmayamap@rdee-ont.ca
Chantal Bohémier
Agente de développement Lynn de Montigny Lynne Maher
292, rue Court Sud, bureau 200 Agente de développement Agente de développement
Thunder Bay (Ontario) P7B 6C6 629, rue Division - Bureau de MCF 7515, promenade Forest Glade
Téléphone : 807 684-1950 Kingston (Ontario) K7K 4B7 Windsor (Ontario) N8T 3P5
Télécopie : 807 343-5780 Téléphone : 613 547-6346 Téléphone : 519 944-8284
cbohemier@rdee-ont.ca Télécopie : 613 530-2448 Télécopie : 519 944-2598
ldemontigny@rdee-ont.ca lmaher@rdee-ont.ca

Léo Audette
Agent de développement
38, Cour Rainbow
Welland (Ontario) L3C 6R4
Téléphone : 905 732 4343
laudette@rdee-ont.ca

27 Vox RDÉE Hiver 2009-2010 WWW.RDEE-ONT.CA Hiver 2009-2010 Vox RDÉE 27


Des gens qui
appuient le
développement
économique en
Ontario

WWW.RDEE-ONT.CA