Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 1 : Le Concept Réseau

Devoir :

.Couche physique, le Wifi :


- étude de la méthode d'accès aux bandes de fréquence utilisés)
- La technique d'accès au support
- Les normes existantes
- Citer les normes (IEEE 802.11, 802.11x) (wep wpa)

1.Calculer le délai d'acheminement de 1000 octets dans un réseau à commutation de


message et dans un réseau à commutation de paquet de 100 octets de taille. Nombre
de commutateur traversé c = 4 . Débit binaire = 9600 bits/seconde

2.Transfert d'une série de paquets entre un émetteur et un récepteur le long d'un


chemin donné. Citez les différents types de retard ou délai composant le temps de
transfert d'un paquet.
- délai d'attente (mise en attente des données réceptionnées par le commutateur)
- délai de traitement (temps mis pour traiter les données avant de les transmettre par le
commutateur)
- délai de transmission (débit de transmission du lien)
- temps de propagation ( )

→ débit binaire débit binaire

3.Considérez un réseau lan dont le diamètre est de 2 kilomètres (distance maximale


entre deux machine == 2 km) à quel débit de transmission on a un délais de propagation
égal aux délais de transmission pour une transmission de paquet de 100 octets? On
considère que la vitesse de propagation est de 210*10³ km.s ⁻¹¹
temps de propagation = distance entre machine / vitesse de propagation
d = 2 km
vp = 210*10³km.s⁻¹¹
tp = 9,5.10⁻¹⁶s
Vp = 100 octets
débit = 100*8/tp = 800/9,5*10⁻¹⁶ = 8,4.10⁷ bits.s ⁻¹¹

4.Vous cherchez à envoyer un long fichier de F bit d'un hôte A à un hôte B. Deux liaisons
et un commutateur relie A et B. Supposez que les délais d'attentes sont négligeables,
l'hôte A segmente le fichier en segment de S bit et ajoute à chacun E bit d'en-tête. Le
débit des liaisons est de R bit.s⁻¹¹ . Trouver la valeur S minimisant le délais encouru par le
fichier complet sur son parcours entre A et B.

Trouver S :

nœuds (concept logique) = commutateur (moyen physique)

commutateur : doit faire transiter les données, selon le type de commutateur il peut
stocker, segmenter ou non les données.

Topologies : réseau en étoile


Multiplexage : partage de réseau via un même bus.

Topologie logique :

- Réseau en étoile :

- Réseau en anneaux

- Réseau en bus :

- Réseau maillé : Réduit le câblage nécessaire.


nombre de lien nécessaire = n(n-1)/2
Dialogue grâce au commutateur. Utilise une technique de commutation (commutation
de circuit, de message, de paquet). Les autres techniques de commutation sont des
déclinaison de ces trois techniques.

Commutation de circuit → débit binaire la plus ancienne (utilisé dans les réseau rtc) Tous les nœuds
doivent être connectés. Pendant toute la session du dialogue les liens vont être réservés
à la connexion entre deux deux points A et B. Les commutateurs ne traitent plus que les
informations nécessaires à la communication entre A et B.

Commutation de message → débit binaire nœuds avec mémoire de masse (disque dur)

Commutation de paquet → débit binaire segmentation des données en paquet pour mieux répartir la
charge de données entre les nœuds.
→ débit binaire commutation de cellules, commutation de trames
Chapitre 2 : Quantification du trafic

taux de connexion ou intensité du trafic : moyenne d'utilisation d'un canal de


transmission.

E : Erlang N : nombre de session ouvertes par heure T : durée moyenne d'une session

E = N – T/3600 Erlang

taux d'activité d'une ligne : rapport entre le temps utilisé pour transmettre les données
sur la duré d'une session
Ta = Taux d'activité.

t
Ta=
T

Dimensionnement d'un auto-commutateur. Soit une entreprise qui étudie l'implantation


d'un établissement, on vous demande d'établir le projet téléphonique de ce dernier. Les
hypothèses sont les suivantes :

- il y aura 50 postes téléphoniques.


- un poste a une intensité de trafic de 0,12 Erlang répartie à part égales entre les trois
types de trafic entrant, sortant et interne.
- l'autocommutateur sera relié au réseau RNIS (Réseau Numérique avec Intégration de
Service)

Note le trafic via les lignes ne concerne pas le trafic interne.

On demande de calculer le nombre de canaux et de ligne nécessaire pour avoir une


qualité de service impliquant un refus d'appel inférieur à 1%.

Utilisation d'Abaque d'Erlang

Calculer le trafic à écouter (en Erlang) et se servir du graphe pour trouver le nombre de
ligne correspondant à la probabilité de refus d'appel recherchée pour ce trafic à écouter.
n = 50 postes téléphoniques

PABX

m = nombre de ligne

BP Bande passante de l'oreille humaine


BP = [300 3400] hz
4020 Hz

Foch ≥ 2 Formule de Shanonn


RNIS Fréquence = 800 hz
64kbit.s⁻¹¹

Mode de mise en relation :

On distingues deux modes de mise en relation :

- mode sans connexion


- mode connecté ou mode orienté connexion (PPP Point to Point Protocol)
⋅ Le traitement des erreurs de transmission. Le traitement des erreurs de transmission.

Lors d'un échange de donnée le premier traitement premier effectué est le traitement
des erreurs de transmission. Le transfert de donné n'est jamais sûr.

Une erreur est un changement de signal, un bit qui change de sens.

Un réseau est qualifié par son taux d'erreur résiduel :

Taux de bits erroné


Te=
Taux de bits total
Il faut détecter l'erreur, pour cela il faut élaborer un système de détection d'erreur et un
système de correction d'erreur.

Détection par écho : L'émetteur du message le reçoit aussi. Le récepteur ne peu


recevoir d'autre message que celui envoyé par l'émetteur. C'est l'émetteur qui détecte
l'erreur.
Pour corriger l'erreur détectée, on réenvoit une trame de message.

Détection par répétition : Même principe que la détection par écho, sauf qu'on envoit
deux fois le message.

Traitement d'erreur par bit de parité (URC, LRC) : parité pair : lire le nombre de 1, si le
nombre de bit de 1 est pair on ajoute un 0 et un 1 si impair. Pour la parité impair on
ajoute 1 si le nombre de bit de 1 est impair, et 0 si c'est pair

Câble de pers par symétrie torsadée.


2 fils pour l'émission, 2 pour la réception. Pour supprimer le signal parasite, on utilise la
différence entre un signal à une tension positive et un autre à une tension opposé, puis
la différence est faite entre les deux tension.

Vertical Redondancy Check.


Longitudinal Re- Che-

N E T LRC
0 1 1 0
1 1 1 1
1 1 0 0
0 0 1 1
1 1 1 0
1 1 0 1
1 0 1 0
0 1 1 0
VRC 1 0 0 1

Code de Hamming : la machine décode l'erreur et la corrige. Code auto-correcteur.


Traitement des erreurs par clé calculée (CRC) :

f(x) x⁴/G(x) = X¹³ + X¹¹ + X⁸ + X⁶ + X⁵ + X⁴


X¹³+X¹¹+X¹⁰+X⁹
X¹⁰+ X⁹ + X⁸ + X⁶+x⁵+x⁴
X⁹ + X⁷ + X⁵ + X⁴ +
x⁹ +

0+0=0
1+0=1
0+1=1
1+1=0

Exercice :

g(x) = x⁵ + x¹+ 1 = 100011


f(x) = x¹³+x¹¹+x⁸+x⁶+x⁵+x⁴ = 10100101110000

f/g = 10100101110000|100011
100011 |
00101001 |
100011 |
00101011 |
100011 |
001000000 |
100011 |
1000110|

quotient = 101010101 = x⁶+x⁴+x²+1

Polynome ethernet : X32 + X26 + X23 + X22 + X16 + X12 + X11 + X10 + X8 + X7 + X5 + X4 + X2
+X+1

Les supports de transmissions

La propagation guidée :
- câble coaxial (transmission ethernet )
- paire torsadée symétrique
- Fibre optique

Le diamètre interne de la fibre est de 1,5 micromètre sur 125micromètres.

Multimode :
- saut d'indice

- à gradient d'indice : Le diamètre interne de la fibre est de 62,5 micromètre sur


125micromètres.
Monomode : un laser passe a travers la fibre, la distance parcourue est la longueur du
câble, il ne rebondit pas sur les parois comme pour le signal lumineux du multimode.

La bande passante d'un canal est l'intervalle d'une fréquence minimale et maximale. (la
puissance du signal ne doit pas être inférieure à la puissance maximale divisée par deux.

W (wide, largeur de la bande) = fréquencemax-fréquencemin

Te (moment élémentaire, bit horloge, temps élémentaire) : c'est le temps nécessaire


pour qu'une donnée soit envoyé ou reçu.

Rm (rapidité de modulation) nombre de valeur physique transmis par unité de temps.


Elle ne peut pas dépasser deux fois sa largeur de bande.

Débit : nombre de valeur logiques transmit par unité de temps ;


Débit maximum : W Log2(1+5/(S/N))
La valeur logique : le n

k nombre de valeur physique pour lire une valeur logique.


Dans un réseau le démultiplexeur doit être au moins trois fois plus rapide que le modem
le plus rapide.

Couche de transmission ethernet divisé en deux sous-couches :

- la couche MAC (Medium Acces Control) avec 3 fonctions : gestion du support de


transmission (savoir qui communique), adressage des nœuds, traitement des erreurs

- couche LLC (Logical Link Control) : implémentation de HDLC. Elle crée un canal logique
pour chaque entité œuvrant dans la couche de liaison. Elle permet de communiquer sur
un réseau local. Elle offre trois types de services :
LLC1 : sans connexion sans accusé de réception
LLC2 : avec connexion et accusé de réception
LLC3 : pas de connexion avec accusé de réception

Trame d'une couche MAC :

Tempête de diffusion (Broadcaststorm) :

Spanectry : protocole permettant

Port Channel :

Vous aimerez peut-être aussi