Vous êtes sur la page 1sur 2

Par Éric Cervera et Jean-Christophe Guinet, commissaires aux comptes

Le commissaire aux comptes


et le contrôle interne
L’EXPERTISE DU CHIFFRE
La conception d’un contrôle interne efficace relève de la direction…
et conduit le commissaire aux comptes à orienter la nature et l’étendue des vérifications
qu’il réalisera lors de son audit des comptes.

P
erceptible au sein des grandes que les comptes annuels sont réguliers interne pertinent pour l’audit ;
entreprises, le contrôle interne et sincères et donnent une image fidèle - teste les procédures quand il estime
est généralement plus difficile du résultat des opérations de l’exercice que les contrôles de l’entité permettent
à entrevoir dans les PME notam- écoulé ainsi que de la situation financière de limiter le risque d’anomalies ;
ment compte tenu de l’absence et du patrimoine de l’entité (article L.823-9 - présente à la direction, responsable
de procédures écrites. Les objectifs et Code commerce) de l’élaboration des comptes, les obser-
l’apport du contrôle interne sont aussi vations et recommandations qu’il juge
souvent méconnus en dehors de la nécessaires concernant l’amélioration
communauté financière (experts-comp- Quelle relation entre des procédures ;
tables, commissaires aux comptes et
la mission du commissaire - communique par écrit les faiblesses
aux comptes et le contrôle
plus largement les services administra- significatives qu’il a relevées ;
interne ?
tifs et financiers). On oublie cependant - demande au dirigeant, des déclara-
que, quelle que soit la taille de l’entité La connaissance de l’entité, de son tions écrites par lesquelles il déclare
(entreprise ou association), la concep- organisation et l’appréciation de son que les contrôles destinés à prévenir et
tion d’un contrôle interne efficace est contrôle interne constituent le fonde- à détecter les erreurs et les fraudes ont
indispensable à une bonne gouvernance. ment de l’approche par les risques que été conçus et mis en œuvre.
doit adopter le commissaire aux comptes Une norme spécifique a même été éla-
tout au long de sa mission pour certifier borée : elle autorise le professionnel à
Le tissu économique français se carac- les comptes. réaliser des consultations portant sur
térise par la présence de nombreuses le contrôle interne.
petites et moyennes entreprises. Dans La démarche d’audit du commissaire
ces dernières, un expert-comptable aux comptes est encadrée par un corps
est généralement présent avec une de normes : les « NEP » normes d’exer- Pourquoi un contrôle interne ?
mission contractuelle de présentation cice professionnel. Elles sont homo- Le contrôle interne n’a d’autre finalité que
des comptes : il révise puis établit les loguées par le H3C (haut conseil du de rationaliser le pilotage et la gestion
comptes annuels, les déclarations fis- commissariat aux comptes), publiées de l’entreprise au quotidien mais aussi
cales et conseille le chef d’entreprise. au Journal Officiel et figurent dans le tout particulièrement dans les phases
Un commissaire aux comptes est quant Code de commerce. périlleuses de développement et de
à lui désigné soit volontairement, soit Nombre d’entre elles font référence au croissance. Il peut être décrit comme un
pour répondre à une obligation légale contrôle interne aux différentes étapes processus mis en œuvre par la direction
(du fait de la forme juridique de l’entité de la mission ; elles stipulent notamment afin de satisfaire les objectifs suivants :
ou du dépassement de seuils). que le commissaire aux comptes : - assurer la fiabilité de l’information
Contrairement aux idées reçues, les mis- - prend connaissance des éléments du financière : les comptes traduisent cor-
sions exécutées par les deux profession- contrôle interne pertinents pour l’audit ; rectement les opérations ;
nels sont complémentaires et répondent - peut être en mesure d’apprécier (dans - optimiser la performance : les processus
à des objectifs différents. la petite entreprise) l’implication du diri- sont décrits pour être appliqués afin
Parmi les missions confiées au commis- geant dans le processus d’autorisation d’accroître la performance de l’entreprise
saire aux comptes, l’une d’entre elles est et de contrôle des opérations, ce qui et de prévenir les erreurs et la fraude ;
généralement connue du public : certifier peut constituer un élément du contrôle - respecter les lois et réglementations

al 46 LES AFFICHES DE GRENOBLE ET DU DAUPHINé 8 janvier 2016


L’EXPERTISE DU CHIFFRE

en vigueur ; Place du contrôle interne de l’arrêté des comptes conduit le pro-


- préserver l’intégrité des décisions prises dans la mission fessionnel à jouer un rôle actif dans
par le management. Les tests de procédures sont en principe l’élaboration de l’information comp-
réalisés avant la clôture de l’exercice, au table et financière, sans pour autant
Ces objectifs, intégrés dans la ges- cours d’une intervention intérimaire remettre en cause la mission de conseil
tion des grands groupes, le sont aussi « intérim » planifiée au cours du dernier de l’expert-comptable de l’entité. Ses
dans le contrôle des activités des petites trimestre de l’exercice. conclusions et recommandations sur le
entités. contrôle interne conduisent à améliorer
Ainsi, l’évaluation par le commissaire aux Lors de cette étape dédiée au contrôle les processus. Son entretien avec la
comptes du risque d’anomalies dans les interne, le commissaire aux comptes direction pourra le conduire à identi-
comptes dépend de son appréciation de teste les procédures. Il vérifie au moyen fier de nouvelles stratégies mises en
l’efficacité du contrôle interne. de sondages que les contrôles sont œuvre et à s’interroger sur de possibles
effectivement mis en œuvre et qu’ils répercussions sur la présentation des
le sont régulièrement et suivant leur comptes et/ou sur l’équilibre financier.
La démarche du commissaire conception par la direction. Il n’est pas L’examen de l’activité après une période
aux comptes rare qu’il conclut qu’ils ne sont en fait pas de neuf à dix mois permet d’appré-
Le commissaire aux comptes prend correctement exécutés ou ne le sont pas hender les conditions d’exploitation
connaissance de l’entité, de son orga- comme les procédures le prévoient. Le de l’exercice mais aussi d’anticiper de
nisation et de ses procédures de contrôle dirigeant n’est pas toujours en mesure de possibles difficultés opérationnelles,
interne quelle que soit sa taille. Il iden- vérifier, faute de disponibilité, le respect de trésorerie ou concernant des choix
tifie les sources de risques d’anomalies des procédures qu’il a conçues. comptables.
significatives dans les comptes. Il peut Cette démarche, engagée bien avant la
déjà, à ce stade, relever une absence de Le commissaire aux comptes conclut clôture des comptes, se veut vertueuse :
contrôle pour prévenir des anomalies sur l’efficacité du contrôle interne elle prévient de possibles sources de
ou l’existence d’un contrôle inefficace. afin d’orienter la nature et l’étendue désaccords afin que des solutions soient
Il identifie les contrôles de l’entité sur des vérifications qu’il réalisera lors de recherchées pour ne pas compromettre
lesquels il envisage de s’appuyer pour son audit des comptes. la certification des comptes.
fonder son opinion puis les teste. Suivant Une appréciation favorable permettra
les conclusions de ses tests, le com- un allégement de ses travaux tandis Avec l’attention qu’il porte au
missaire aux comptes définit la nature qu’une appréciation négative le condui- contrôle interne et à l’entreprise, le
et l’étendue des contrôles qu’il mettra ra à renforcer ses contrôles. commissaire aux comptes confirme
en œuvre. Cette intervention placée en amont son rôle de créateur de confiance. n

Échéancier
• Employeurs occupant au moins • Assujettis à la TVA réalisant des • Tous contribuables : paiement des impositions
50 salariés : relevé des contrats opérations intracommunautaires : mises en recouvrement le 30 novembre 2015.
de travail conclus ou rompus en dépôt auprès des douanes de la • Sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés
décembre 2015 à transmettre à déclaration d’échanges de biens et de ayant clos leur exercice le 30 septembre 2015 :
la Direction de l’animation de la la déclaration européenne des services télépaiement du solde de l’impôt sur les sociétés,
recherche, des études et des statis- pour les opérations intervenues en de la contribution sociale ainsi que, le cas échéant,
tiques (DARES). décembre 2015. de la contribution exceptionnelle.

8 janvier 2016 13 janvier 2016 15 janvier 2016

8 janvier 2016 LES AFFICHES DE GRENOBLE ET DU DAUPHINé al 47

Vous aimerez peut-être aussi