Vous êtes sur la page 1sur 5

Analyse des coûts Module 05 – Le coût complet par la méthode des centres d’analyse III

Module 05 - Leçon 2 - Le coût de production

1 - Principe

Les coûts de production sont calculés à la sortie des ateliers et services de fabrication et
s'appliquent à des produits finis, produits intermédiaires et encours. Attention toutefois, il existe un
coût de production des produits (et services) fabriqués (qui correspondent à la valeur des entrées en
stock dans le cas de stockage) et un coût de production des produits et articles vendus (qui
correspondent à la valeur des articles vendus donc sortant des stocks).

Le coût de production correspond à la somme des matières et fournitures consommées valorisées


en sortie de stock (CUMP ou PEPS) s’il y a eu stockage, des frais de stockage et de sortie de stocks
(manutention) ainsi que des coûts ajoutés au cours des opérations de production (charge directes et
indirectes de fabrication).

Le coût de production est égal à la somme des charges directes (Matières et Main d’œuvre
directe) et des charges indirectes (Centre Production).
des matières utilisées
Coût d’acquisition

Coût de
production des Coût de
articles production des
fabriqués articles vendus
Autres charges
directes de
production

Atelier
Ent.
centre de
production Sort.

SI SF
Charges indirectes
de production

Calcul d’un
coût moyen =
Ent + SI
Qté

Le plan comptable général définit de façon précise le coût de production qui sert à valoriser en
comptabilité financière les stocks de produits finis et en-cours de production.

Leçon 0502C Le coût de production.doc 1/5


Bernard Auge – Alexandre Vernhet
Analyse des coûts Module 05 – Le coût complet par la méthode des centres d’analyse III

321-21. – (Règlement n°2004-06 du CRC) – Coût de pr oduction

Le coût de production des stocks comprend les coûts directement liés aux unités produites, telle
que la main d'œuvre directe. Il comprend également l'affectation systématique des frais généraux de
production, fixes et variables, qui sont encourus pour transformer les matières premières en produits
finis. Les frais généraux de production fixes sont les coûts indirects de production qui demeurent
relativement constants indépendamment du volume de production, tels que :
 l'amortissement et l'entretien des bâtiments et de l'équipement industriels, augmentés, le cas
échéant de l’amortissement des coûts de démantèlement, d’enlèvement et de restauration de site ;
 la quote-part d’amortissement des immobilisations incorporelles telles que les frais de
développement et logiciels.

Les frais de production variables sont les coûts indirects de production qui varient directement, ou
presque directement, en fonction du volume de production, tels que les matières premières indirectes
et la main-d’œuvre indirecte.

L'affectation des frais généraux fixes de production aux coûts de transformation est fondée
sur la capacité normale des installations de production. La capacité normale est la production
moyenne que l'on s'attend à réaliser sur un certain nombre d'exercices ou de saisons dans des
circonstances normales, en tenant compte de la perte de capacité résultant de l'entretien planifié. Il
est possible de retenir le niveau réel de production s'il est proche de la capacité de production
normale. Le montant des frais généraux fixes, affecté à chaque unité produite, n'est pas augmenté par
suite d'une baisse de production ou d'un outil de production inutilisé. Les frais généraux non affectés,
sont comptabilisés comme une charge de l'exercice au cours duquel ils sont encourus. Les frais
généraux variables de production sont affectés à chaque unité produite sur la base de l'utilisation
effective des installations de production.

321-22. – (Règlements n°2004-06 et 2007-02 du CRC) – Méthodes de détermination du coût

Le coût des stocks d’éléments qui ne sont pas habituellement fongibles et des biens ou services
produits et affectés à des projets spécifiques doit être déterminé en procédant à une identification
spécifique de leurs coûts individuels.
 • Pour les articles interchangeables qui, à l’intérieur de chaque catégorie, ne peuvent être
unitairement identifiés après leur entrée en magasin, le coût d’entrée est considéré comme égal au
total formé par :

- le coût des stocks à l’arrêté du précédent exercice, considéré comme un coût d’entrée dans les
comptes de l’exercice ;

- le coût d’entrée des achats et des productions de l’exercice.


L’affectation des frais généraux fixes de production sera abordé ultérieurement (module sur
l’imputation rationnelle des charges fixes).

2 - Problèmes particuliers :

A- Les déchets et rebuts:

Les déchets constituent des résidus de fabrication tels que des copeaux d’acier, des chutes de
papier… Les rebuts constituent des pièces impropres à l’usage et à la vente.
 Les déchets ne sont pas vendables, leurs évacuations entraînent des frais qui vont être
imputés au coût de production du produit qui les ont générés.

 Les déchets sont vendables, il convient d’évaluer la valeur de ces déchets à la sortie des
ateliers de production (sorte de « valeur de production » des déchets) qui les ont générés. Pour cela,
s'il existe un marché des déchets, ils sont évalués à partir du prix de vente sous déduction d'une
Leçon 0502C Le coût de production.doc 2/5
Bernard Auge – Alexandre Vernhet
Analyse des coûts Module 05 – Le coût complet par la méthode des centres d’analyse III

décote représentant des frais de distribution, s'il existe un marché des déchets, ou sur la valeur
probable de réalisation s'il n'existe pas de marché, sous déduction de la décote. Nous obtenons,
sommes toutes, une valeur forfaitaire. Cette valeur (sous décote) vient en diminution du coût de
production des produits finis. Dans ce cas, on allège le coût de production des produits de la « valeur
de production » des déchets générés. Par ailleurs, on détermine un résultat analytique du déchet,
dans le cas où un marché de déchet existerait.

B - Les encours

Ce sont des produits qui n'ont pas atteint un stade final d'achèvement à la fin de la période
considérée. Ces produits inachevés sont ni vendables (ce ne sont pas des produits intermédiaires) ni
utilisables en l'état où ils se trouvent en fin de période.

Les produits en-cours consomment certain montant de matière, de main-d'œuvre et d’autres frais.
Leur valorisation aura une incidence dans la détermination du coût de production des produits
terminés au cours de la période.

En effet il convient de s’interroger sur les charges consommées au cours d’une période. Ces
charges correspondent elles au coût des produits terminés ? En présence d’encours (produits
inachevés) la consommation de ces charges de la période ont permis de terminer les encours initiaux
(en début de période), d’en commencer et d’en finir au cours de cette période puis d’en commencer
que l’on finira la période suivante, les encours finals. Delors il convient de corriger les charges de
production de la valeur des encours finals que l’on commence en fin période auquel on rajoute la
valeur des encours initiaux, produits encours à terminer en début de période.

Coût de production des produits terminés = charges de production de la période + la valeur des
encours initiaux – la valeur des encours finals

Coût de production des produits terminés

EI EF

n-1 n n+1

Charges de production de la période

Encours début Charges de Coût de Encours fin de


de période + production de = production + période
la période

Coût de Charges de Encours début Encours fin de


production = production de + de période - période
la période
Leçon 0502C Le coût de production.doc 3/5
Bernard Auge – Alexandre Vernhet
Analyse des coûts Module 05 – Le coût complet par la méthode des centres d’analyse III

C - Les sous-produits

Les sous produits sont des produits secondaires obtenus au cours de la fabrication du produit
principal. Ils peuvent être fabriqués à titre principal par d’autres entreprises. Ils sont généralement
évalués à un coût de production selon différentes méthodes forfaitaires, soit à partir de critères
propres à l’entreprise, soit à partir du prix du marché. Leur évaluation doit être déduite afin de
déterminer le coût de production du produit principal.

- évaluation forfaitaire à partir de critères propres à l’entreprise

L’entreprise choisit de manière discrétionnaire de répartir les charges de production de l’atelier.

Dans l’exemple ci- dessous, il est convenu de répartir les charges au prorata des kg

Atelier de
5kg de MP fabrication 4kg de PF

1kg de SP

Pour 5 kg de Matières Premières qui rentrent en fabrication, il en ressort 4 kg de Produit Fini et 1


kg de Sous-Produit, les charges consommées dans l’atelier de fabrication (en rouge) seront réparties
4/5 pour le produit principal et 1/5 pour le sous-produit.

- évaluation à partir du prix de vente des sous-produits

Comme il a été précédemment indiqué, le sous-produit peut être réalisé à titre principal par
d’autres entreprises. Dans ce cas il existe un marché et de ce fait un prix de vente. Il s’agit d’évaluer
le coût de production du sous produit à la sortie de l’atelier principal pour déterminer le coût de
production du produit principal. Nous procéderons à une démarche ascendante partant du prix du
marché afin de remonter jusqu’à l’évaluation du sous produit à la sortie de cet atelier principal. Par
ailleurs, dans la plupart des cas, le sous produit nécessite un traitement supplémentaire afin de
pouvoir être présenté sur le marché.

Leçon 0502C Le coût de production.doc 4/5


Bernard Auge – Alexandre Vernhet
Analyse des coûts Module 05 – Le coût complet par la méthode des centres d’analyse III

Coût de production du
Atelier Principal Produit fini principal

Coût de production du SP à la sortie de l’Atelier


Principal = Coût de production du SP avant traitement

Atelier
Traitement - charges de traitement

Coût de production du SP après traitement


- décote (frais de distribution, marge
bénéficiaire)
= Prix de vente

En adoptant cette démarche ascendante pour l’évaluation du sous-produit à la sortie de l’atelier


principal, Prix de vente – décote représentative de frais de distribution et/ou d’une marge bénéficiaire
= coût de production du sous-produit après traitement ; coût du sous-produit après traitement –
charges de traitement du sous-produit = coût de production du sous-produit avant traitement ; ainsi le
coût de production du sous produit avant traitement = coût de production du sous produit à la sortie de
l’atelier principal (le sous produit sort de l’atelier principal et il rentre dans l’atelier traitement).
Dès lors, le coût de production du produit principal est égal aux charges de production de la
période sous déduction du coût du sous produit à la sortie de l’atelier principal.

3- Fiche de coût de production

Produit A
Eléments
Quantité Prix Unitaire Montant
Charges Directes CD
Coût d'acquisition des matières premières
Main d'Œuvre directe de production (MOD)

Charges Indirectes CI
Centre Atelier …

+ Encours initial (encours final de la période précédente)
- Encours final (encours initial de la prochaine période)
+ Frais d'évacuation des déchets (Déchets non vendables)
- Valeur de "production" des déchets (Déchets vendables)
- Coût de production du sous-produit

Coût de production des produits fabriqués

Leçon 0502C Le coût de production.doc 5/5


Bernard Auge – Alexandre Vernhet