Vous êtes sur la page 1sur 46

BUREAU VERITAS

Emetteur de l’Offre : Alice PAUMARD Agence Ouest


Tél. : 02 40 92 48 79
Pôle Maîtrise des Risques
Email : alice.paumard@fr.bureauveritas.com
8, avenue Jacques Cartier
Vérificateurs de l’Offre : Hubert LEDOUX / Pascal BAILLOUX / Cyrille TISSOT 44807 Saint-Herblain cedex
Tél. : 02 40 92 48 79
A l’attention de Madame Aurélie GOUBEAU Fax : 02 40 92 48 97

Réponse à l’Appel d’Offre référence APIM AO 2016-1 rev. 1

Proposition technique et financière révision 1


Diagnostic de vulnérabilité de bâtiments aux aléas technologiques
dans le cadre de l’élaboration du Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT)
de Montoir-de-Bretagne

Association de la Plateforme Industrielle


de Montoir-de-Bretagne (44)
Aurélie GOUBEAU – Tél : 06.47.64.54.89 – aurelie.goubeau@yara.com

003715/160722-0585 V1
Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

SOMMAIRE

1. CONTEXTE ET OBJET DE LA MISSION ........................................................................................... 3

2. PRESENTATION DE NOTRE OFFRE TECHNIQUE .......................................................................... 4

3. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET METHODOLOGIQUE ................................................................ 5

4. MISSION 1 : DIAGNOSTIC DE VULNERABILITE .............................................................................. 6

4.1 PHASE 1 – VISITE DES SITES ET ETUDE PREALABLE ......................................................................... 6


4.1.1 Déroulement des visites ............................................................................................................................... 6
4.1.2 Analyse des solutions de mise en sécurité alternatives ................................................................................ 7

4.2 PHASE 2 - APPROPRIATION DES PHENOMENES DANGEREUX ET LEUR TRADUCTION EN


IMPACTS SUR LE BATI EXISTANT ........................................................................................................................ 8

4.3 PHASE 3 - DIAGNOSTIC DE VULNERABILITE DES BATIMENTS EXISTANTS ............................ 10

5. MISSION 2 : REDACTION D’UN CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE POUR LA MISE EN


CONFORMITE DES LOCAUX ...................................................................................................................... 13

6. MISSION 3 : DELIVRANCE D’UNE ATTESTATION DE CONFORMITE ......................................... 14

7. LIVRABLES - MOYENS .................................................................................................................... 14

7.1 DOCUMENTS MIS A LA DISPOSITION DE BUREAU VERITAS ......................................................... 14

7.2 LIVRABLES..................................................................................................................................................... 14

7.3 REUNIONS....................................................................................................................................................... 15

7.4 DELAIS DE REALISATION ......................................................................................................................... 15

8. EQUIPE DE PROJET ......................................................................................................................... 16

9. MOYENS TECHNIQUES ................................................................................................................... 18

10. PORTEE ET LIMITES D’INTERVENTION......................................................................................... 19

10.1 PORTEE DU PROJET .................................................................................................................................... 19

10.2 LIMITES DE L’ETUDE ................................................................................................................................. 19

11. ORGANISATION ................................................................................................................................ 20

12. QUALITE ............................................................................................................................................ 20

13. CONFIDENTIALITE ........................................................................................................................... 20

14. CONTENU DES PRIX ........................................................................................................................ 21

15. ANNEXES .......................................................................................................................................... 25

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 2


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

1. CONTEXTE ET OBJET DE LA MISSION

Dans le cadre de la mise en application du Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) de
Montoir-de-Bretagne, approuvé le 30 septembre 2015, les sites de la plateforme industrielle de Montoir-
de-Bretagne, regroupés dans l’association l’APIM (Association de la Plateforme Industrielle de Montoir),
souhaitent faire réaliser le diagnostic de vulnérabilité des locaux de confinement aux aléas
technologiques, avec délivrance d’une attestation de conformité aux préconisations techniques formulées
pour chaque local.

L’APIM a été constituée pour être le vecteur de la mise en place d’une gouvernance de cette plateforme,
avec pour objectif d’animer et de coordonner les actions en matière de sécurité sur la plateforme, et
assurer une cohérence générale sur les démarches adoptées.
Les entreprises de l’APIM ont des activités différentes (manutention portuaire, stockage, industrie
chimique etc) et des configurations variées (terre-plein de stockage, installations portuaires, industries
etc), mais restent liées par un vecteur commun : l’activité portuaire.

D’après le règlement du PPRT, chaque entreprise existante doit, dans un délai de 2 ans à compter de la
date d’approbation du PPRT, soit le 30 septembre 2017, élaborer un plan de mise en sécurité des
personnes (PMS). Ce PMS doit définir les mesures d’organisation, les méthodes d’intervention et les
moyens nécessaires que les entreprises concernées doivent mettre en œuvre pour protéger leur
personnel ainsi que les autres personnes susceptibles d’être présentes sur leurs sites.
Le diagnostic de vulnérabilité porte sur les locaux de mise à l’abri définis par l’APIM pour la protection
des personnes.

Les études de vulnérabilité portent sur les locaux de confinement soumis à un ou plusieurs effets
(thermique et/ou surpression et/ou toxique) provenant des sites YARA et ELENGY à Montoir-de-Bretagne
(44). La liste préliminaire des locaux de confinement par entreprise a été fournie par YARA et est
disponible en annexe.

Le site usine IDEA Vrac et les entreprises impactées par les effets dangereux provenant de ce site sont
exclus de la prestation.

La prestation sera proposée aux 27 entreprises membres de l’APIM.

Notre prestation s’articule en 3 missions :


1
Mission 1 : Analyse des solutions de mise en sécurité, réalisation du diagnostic de vulnérabilité des
locaux de confinement existants, choisis par les industriels de l'APIM, aux aléas technologiques définis
par le PPRT de Montoir, et recommandations sur les locaux à construire ;

Notre mission intègre en option une analyse de solutions alternatives afin de vérifier la possibilité de
mise en œuvre de mesures de sécurité alternatives au seul renforcement du bâti, principalement de
type organisationnel, dans une perspective de réduction des coûts de mise en conformité.

Mission 2 : Rédaction d'un cahier des charges technique pour la mise en conformité des locaux ;

Mission 3 : Délivrance d'une attestation de conformité pour chaque local de confinement.

De par son expérience sur des études de dangers et des études de vulnérabilité de bâtiments dans le
cadre de la mise en œuvre de PPRT et de ses capacités techniques à réaliser des diagnostics simplifiés
et approfondis, Bureau Veritas est en mesure de répondre à la demande de l’APIM.

1
La mission 2 de prestation de conseil sur les locaux neufs demandée dans votre cahier des charges du 4 juillet 2016 a été
intégrée à la mission 1 pour plus de cohérence.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 3


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

2. PRESENTATION DE NOTRE OFFRE TECHNIQUE

Le présent document décrit notre prestation et présente successivement :

 Le référentiel réglementaire et méthodologique utilisé ;


 Notre démarche pour la réalisation de chacune des phases de l’étude de vulnérabilité. Pour une
meilleure clarté, nous avons fait une présentation phase par phase ;
 Notre organisation et les moyens humains et techniques déployés.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 4


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

3. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET METHODOLOGIQUE

La loi n° 2003-699 du 30 juillet 2003, relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à
la réparation des dommages, apporte de nouveaux éléments au cadre réglementaire de gestion des
risques industriels tel qu’il existait jusqu’alors. Cette loi prévoit l’élaboration de Plans de Prévention des
Risques Technologiques (PPRT). Leur objectif est double :

1. Aider à résoudre les situations difficiles en matière d’urbanisme héritées du passé ;


2. Mieux encadrer l’urbanisation future.

Le référentiel que nous utiliserons est l’ensemble des guides publiés à la date de la présente proposition
pour la mise en œuvre des PPRT :

 Le guide méthodologique PPRT (version 2 - édition 2007) ;


 Les guides et compléments techniques (CERTU/CETE/INERIS) relatifs aux effets toxiques et les
fiches de seuil de toxicité de produits ;
 guides, cahiers applicatifs et compléments techniques relatifs aux effets de surpression (CSTB et
INERIS/CETE) ;
 Les cahiers applicatifs et compléments techniques relatifs aux effets thermiques continus ou
transitoires (INERIS, LNE/Efectis) ;
 Les normes relatives à la ventilation et performances thermiques des bâtiments et le guide
d’application associé ;
 La norme NF EN ISO 9972 relative à la détermination de la perméabilité à l’air des bâtiments ;
 La circulaire du 25 juin 2013 relative au traitement des plates-formes économiques dans le cadre
des Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT)

Ces référentiels sont complétés par les méthodologies internes à Bureau Veritas notamment pour la
modélisation du comportement des structures sous des sollicitations transitoires en surpression et sous
des sollicitations thermiques de forte intensité.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 5


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

4. MISSION 1 : DIAGNOSTIC DE VULNERABILITE

La mission 1 s’articule en 3 phases :

Phase 1 – Visite du site et analyse préalable de la mise en sécurité

Phase 2 – Appropriation des phénomènes dangereux et leur traduction en impacts sur le bâti, déclinée
en :
 une identification des phénomènes dangereux impactant chacun des bâtis étudiés et définition des
niveaux d’effets auxquels le bien est soumis ;
 une première analyse sur la pertinence des locaux déjà définis ;
 une analyse de la prédominance des effets (intensité, enchaînement dans le temps) ;
 la définition des sollicitations sur l’ouvrage en fonction du type d’effet.

Phase 3 – Analyse de la vulnérabilité des bâtiments retenus.

4.1 PHASE 1 – VISITE DES SITES ET ETUDE PREALABLE

4.1.1 Déroulement des visites

Au démarrage de la prestation, une visite de l’ensemble des sites et des locaux de confinement existants
sera réalisée par les équipes « Risques Industriels » (pour le relevé des informations pour la partie
toxique), et « Métiers de la construction et du Patrimoine » (pour le relevé des informations pour les effets
thermiques et surpression). Cette unique visite groupée permet de limiter l’impact sur les exploitants.

Cette visite permettra un examen visuel des locaux de confinement prévus, le relevé des structures et la
nature des constructions des bâtiments et la prise des dimensions pour les phases suivantes.

Aucune conclusion ne sera donnée lors de cette phase pour les effets thermiques et de surpression. Pour
ces effets, cette phase est uniquement un relevé des structures rencontrées. La visite est menée
conjointement avec la visite toxique pour limiter l’impact sur les exploitants (disponibilité).

Pour les effets toxiques :


Cette phase permettra de valider le choix des locaux de confinement en fonction :
- Du nombre et de l’emplacement des locaux de confinement,
- Du nombre de personnes à confiner,
- De l’organisation souhaitée sur les sites,
- De l’orientation et de l’implantation du local.

L’examen visuel :
- permet d’exclure des locaux manifestement inaptes à la fonction de salle de confinement ;
- permet, pour les locaux potentiellement aptes à la fonction de salle de confinement, de faire des
constats visuels et des recommandations de renforcements évidents ;
- permet une première analyse de la pertinence des locaux, de façon cohérente sur tous les sites.

Le cas échéant, Bureau Veritas pourra proposer un nouveau local de confinement. L’établissement reste le
seul responsable des locaux de confinement choisis. Bureau Veritas agit dans un rôle de conseil.
Cette phase a pour objectif de déboucher, après validation du local par l’exploitant, sur un plan de
confinement pour chaque local défini. Le plan de confinement permet :
- aux personnes de se diriger rapidement vers le local de confinement dans lequel elles doivent se
confiner (affichage de plans, signalisation spécifique, etc...), en circulant à l'intérieur des différents
bâtiments en direction des locaux de confinement, qui ont été spécialement disposés pour
permettre cet accès intérieur ;
- d’accueillir des éventuelles personnes situées à l'extérieur lors de l'alerte vers le bâtiment le plus
proche ;
- d’utiliser les sas d’accès spécialement aménagés en deux temps. L’utilisation en deux temps
signifie que les 2 portes, de part et d'autre du sas, ne doivent pas être ouvertes en même temps.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 6


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Cela suppose une taille suffisante des sas par rapport au contexte d'usage et au nombre de
personnes susceptibles d'utiliser le sas pour entrer dans le bâtiment.

4.1.2 Option : Analyse des solutions de mise en sécurité alternatives

La circulaire du 25 juin 2013 applicable à la plate-forme industrielle portuaire de Montoir-de-Bretagne offre


la possibilité pour les installations nouvelles de proposer des mesures de protection de type structurel et/ou
organisationnel et, pour les installations existantes, des travaux « simples et efficaces ».

Nous vous proposons dans le cadre de la mission 2 notre assistance technique pour aider les entreprises
adhérentes à la plate-forme, impactées par des aléas technologiques du PPRT, à choisir une solution pour
la mise en sécurité de leurs personnels (salariés et sous-traitants).

L’objectif est de vérifier la possibilité de mise en œuvre de mesures de sécurité alternatives au seul
renforcement du bâti, principalement de type organisationnel, dans une perspective de réduction
des coûts de mise en conformité.

Livrable
Nous établirons pour chaque ENTREPRISE un tableau de synthèse permettant de sélectionner les
bâtis pouvant faire l’objet d’une étude de solution(s) alternative(s) de mise en sécurité.

La circulaire du 25/06/2013 offre la possibilité de proposer des adaptations aux mesures de


protection en s’appuyant sur les spécificités liées aux plateformes industrielles SEVESO :
- Niveau de formation et de sensibilisation des personnes exposées ;
- Proximité des secours et des moyens d’intervention ;
- Report d’alarme aux sites voisins en cas de problème sur une installation ;
- Collaboration des différents sites sur les problématiques de sécurité par rapport aux accidents
majeurs ;
- Etc.

Par exemple, si la dose toxique (ou thermique) est faible, il peut être étudié une solution alternative au seul
renforcement du bâti tel que l’évacuation des salariés vers un lieu de confinement déporté ; en effet, il est
supposé que les personnels formés et entraînés prendraient les initiatives correctes pour se protéger en
attendant les secours.

Les critères de sélection des bâtis pourront être en première approche :


- Nature des effets impactant le bâti étudié et niveau d’intensité (e.g. dose thermique ou
dose toxique reçue, durée des phénomènes à l’origine du scénario) ;
- Capacité d’accueil du bâtiment (notion de poste permanent/fixe) / affectation du
bâtiment : un bâti présentant de faibles enjeux humains renforce l’intérêt de la recherche de
solutions alternatives simples et pragmatiques de mise en sécurité ; a contrario, si des
phénomènes dangereux impactent des installations sensibles avec risque d’effets dominos sur
un autre bâti à fort enjeu humain, les mesures de renforcement du bâti pourront être totales ;
- Cinétique des phénomènes dangereux impactant le bâti au regard des moyens de détection,
d’alerte et d’intervention existants et du nombre de personnes à mettre à l’abri ;
- Cinétique d’intervention / secours ;
- Topographie des zones d’études (bâtiment impacté en surplomb ou contre-bas, prise en
compte d’écrans naturels (exemple butte)…).

Nous vous rappelons que la circulaire du 25/06/2013 ne précise pas expressément que les mesures
organisationnelles ou les mesures de travaux simples et efficaces viennent en remplacement des mesures
constructives prescrites dans le règlement du PPRT. Néanmoins elle offre une base formelle pour proposer
à l’administration des solutions alternatives permettant de réduire significativement les coûts de mise en
conformité par rapport au PPRT.

A l’issue de cette étape, il sera défini :


- la liste des bâtis pour lesquels il semble utile que des solutions alternatives totales ou partielles
soient étudiées ;

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 7


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

- le nombre de demi-journées de visites terrain et de travail d’analyse nécessaires pour l’étude,


bâtiment par bâtiment.

A l’issue de ces visites et de ces analyses, BUREAU VERITAS établira la liste des scénarios possibles de
mise en sécurité des salariés. Dans ce cadre, il pourra être envisagé la mutualisation de moyens de
secours de la plate-forme ou la mise en place de moyens de détection, d’alerte et/ou de protection
complémentaires.

Cette étape pourra donner lieu à une prestation complémentaire pour préciser concrètement les principes
de mise en sécurité alternatifs pour les bâtiments identifiés.

4.2 PHASE 2 - APPROPRIATION DES PHENOMENES DANGEREUX ET LEUR


TRADUCTION EN IMPACTS SUR LE BATI EXISTANT

Cette phase sera identique pour les locaux existants et les sites dépourvus de locaux.

Cette phase doit permettre une appropriation et une sélection des phénomènes dangereux pris en
compte pour la réalisation des études et diagnostics de vulnérabilité :

 Identification des phénomènes dangereux impactant chacun des bâtiments étudiés et définition
des niveaux d’effets auxquels le bien est soumis ;
 Analyse de la prédominance des effets (intensités, enchaînement dans le temps) et détermination
de la concomitance de certains effets ;
 Définition des sollicitations sur l’ouvrage, par type d’effet.

L’objectif pour les sites non pourvus de locaux de confinement (5 sites d’après la liste fournie par YARA)
sera de définir : l’orientation, la localisation et les dispositions constructives que devront respecter
les locaux de confinement sur les sites.

Données d’entrée (à fournir par l’APIM)

 Liste des phénomènes dangereux, de leurs effets et de leurs intensités, identifiés au niveau des
bâtiments faisant l’objet de l’étude ;
 Etudes de dangers des sites ELENGY et YARA pour les sites de MONTOIR, avec l’intégralité des
hypothèses de calcul des phénomènes dangereux dont les effets sont à préciser.

Contenu de la mission

Il s’agit pour cette partie de réaliser les actions suivantes :

 Analyse des données relatives aux aléas fournies par le PPRT ;


 Analyse des données issues des études de dangers YARA et ELENGY pour déterminer l’intensité
des effets pour chacun des bâtiments identifiés par l’APIM ;
 Réalisation de modélisations complémentaires pour préciser l’intensité des effets auxquels sont
soumis les bâtiments dans les zones d’effets très graves ;
 Rédaction d’une fiche d’information par bâtiment sur les sollicitations et l’intensité des effets
applicables.

Précisions sur les modélisations complémentaires

Afin de compléter les données fournies dans les études de dangers YARA et ELENGY, des calculs
complémentaires seront à réaliser pour les bâtiments situés en zone d’effets très graves, pour les effets de
surpression, thermique ou toxique.

Pour les effets de surpression, il s’agit dans les zones où les effets de surpression peuvent dépasser 200
hPa d’évaluer le niveau de surpression susceptible d’être atteint.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 8


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Pour les effets thermiques, il s’agit dans les zones, où l’éclairement des bâtiments peut dépasser 8 kW/m²
en continu d’évaluer si le seuil de 12 kW/m² est susceptible d’être atteint, et la valeur atteinte le cas
échéant.

Pour les effets toxiques, il s’agit dans les zones d’effets « très graves » où la concentration peut être
supérieure à la CL 5%, d’évaluer la valeur de concentration à prendre en compte au niveau du bâti.

Les calculs seront réalisés avec les modèles dits « intégraux » disponibles à Bureau Veritas (par exemple
PHAST). Les hypothèses d’entrée seront celles des industriels YARA et ELENGY. Nous utiliserons autant
que possible les mêmes versions des logiciels pour éviter tout artefact lié à des versions différentes d’un
même code de calcul.

Pour les bâtiments contiguës et présentant les mêmes caractéristiques structurelles, dans le cadre des
modélisations, ils seront considérés comme un seul et même ensemble.

Il n’est pas prévu dans cette mission :


 d’analyse critique des données des études de dangers fournies par les industriels ;
 de refaire des calculs dont les hypothèses d’entrée ne seraient pas complètement communiquées ;
 de mettre en œuvre des modèles CFD.

Les calculs feront l’objet d’une note annexée au chapitre de synthèse de la phase 2.

Précisions pour les effets toxiques - Définition du niveau de perméabilité requis

Le niveau de perméabilité du local est déterminé à partir du taux d’atténuation. Ce taux d’atténuation est
donné directement par le règlement du PPRT – Annexe n°4 - pour les zones d’intensité grave et
significative, et doit être calculé pour les zones d’intensité très grave depuis la concentration extérieure du
nuage toxique pendant une heure.

Pour rappel, le taux d’atténuation est le rapport entre la concentration correspondant au seuil SEI (2h) et la
concentration du nuage à l’extérieur du bâtiment (1h), soit le rapport entre la concentration maximale
acceptable à l’intérieur du local de confinement permettant de garantir la sécurité des personnes durant 2h
et la concentration (sur 1h) applicable à l’extérieur du bâtiment.

Notre travail consistera, à partir de vos études de dangers et des phénomènes dangereux majorants
définis par le PPRT, à estimer cette concentration, sur la base des modèles utilisés lors des études de
danger, de recalculer une concentration au droit des locaux de confinement via le logiciel de dispersion
PHAST (Possibilité de calculer une concentration enveloppe pour l’ensemble des locaux de confinement).

La mission nécessite de traduire le taux d’atténuation en niveau de perméabilité via une étude spécifique et
l’utilisation d’un outil de modélisation aéraulique permettant de simuler la pénétration des polluants dans le
bâtiment.
Le ministère a soutenu le développement de l'outil ≪ CONFINE ≫ par le CETE de Lyon et l'INERIS. Cet
outil est accessible aux personnes ayant suivi la formation relative à son utilisation. Nous utiliserons le
logiciel CONFINE pour calculer le niveau de perméabilité de chaque local de confinement.

Chaque local de confinement aura donc un niveau de perméabilité qui lui est propre et fonction :
- de sa taille et des surfaces d’échanges avec l’extérieur et l’intérieur ;
- de son emplacement dans le bâtiment (présences de façades exposées ou abritées) ;
- de la géométrie du bâtiment accueillant le local de confinement ;
- de la perméabilité à l’air du bâtiment accueillant le local.

Livrable de Bureau Veritas

Pour chaque bâtiment à étudier, nous fournirons une fiche d’information avec :

 Le repérage (adresse, N° repère) ;

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 9


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

 Les effets retenus et les niveaux de sollicitations à retenir pour l’analyse de vulnérabilité et leurs
caractéristiques ;
o Effets de surpression (en fonction des centres et de la nature des phénomènes
dangereux) :
 Caractérisation de l’onde (type de signal) (déflagration, détonation) ;
 Intensité maximale dans la zone concernée ;
 Durée d’application ;
 Localisation de l’installation à l’origine des phénomènes dangereux de
surpression et direction du front d’onde ;
 Classement des façades en fonction de l’orientation du bâtiment par rapport aux
centres des phénomènes dangereux.
o Effets thermiques :
 Identification des phénomènes dangereux (feu de nappe, UVCE,…) ;
 Intensité maximale en transitoire ;
 Intensité maximale en continu ;
 Durée du phénomène ;
 Localisation de l’installation à l’origine des phénomènes dangereux thermiques ;
 Classement des façades en fonction de l’orientation du bâtiment par rapport aux
centres des phénomènes dangereux.
o Effets Toxiques :
 Définition du phénomène dangereux dimensionnant ;
 Rappel de la nature du produit ou mélange toxique impactant le bâtiment selon
données PPRT ;
 concentration conventionnelle du nuage pour chaque produit ou mélange ou
concentration maximale à prendre en compte en zones d’effets « très graves » ;
 coefficient d’atténuation cible ;
 conditions météorologiques retenues ;
 Niveau de perméabilité du local de confinement à atteindre ;
 Localisation de l’installation à l’origine des phénomènes dangereux toxiques.

Cette phase sera réalisée par des experts « études de dangers » de Bureau Veritas. L’objectif est de
traduire le plus précisément possible le phénomène dangereux dimensionnant pour chacun des bâtiments
concernés au regard des informations disponibles.

Le chapitre du rapport d’étude relatif à cette phase 2 présentera les caractéristiques des phénomènes
dangereux à prendre en compte pour le diagnostic du bâti, avec une fiche par bâtiment regroupant
l’intensité des phénomènes dangereux l’impactant, le niveau de sollicitation à retenir, ses caractéristiques
et le niveau de perméabilité cible.
Tous les éléments justificatifs seront annexés.

Cette phase sera présentée à l’APIM pour validation avant le démarrage de la phase 3.

4.3 PHASE 3 - DIAGNOSTIC DE VULNERABILITE DES BATIMENTS EXISTANTS

Cette phase vise la caractérisation du bâti en fonction du type et de l’intensité du phénomène pour lequel le
bâti doit assurer la protection des personnes.

L’objectif est de diagnostiquer :

 la capacité du bâtiment à protéger les occupants contre les effets des phénomènes dangereux
auxquels il serait soumis (en prenant en compte l’éventuelle concomitance des effets) ;
 les effets éventuels d’un endommagement des bâtiments sur les occupants.

Ces diagnostics seront réalisés conformément à l’ensemble des compléments techniques relatifs aux effets
toxiques, thermiques et de surpression.

Contenu de la mission

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 10


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Pour les bâtiments sélectionnés, il s’agit de relever les caractéristiques des éléments constituants
l'enveloppe de chacun des bâtiments et de procéder à des visites durant lesquelles seront relevés, par
type d'ouvrage :

 La nature des constituants,


 Leurs dimensions,
 Leur procédé de montage et construction,
 Leur état de vétusté.
 La capacité du bâtiment à protéger les occupants
 La faisabilité a priori d'un renforcement ou d'un remplacement pour les effets thermiques ou de
surpression,
 Les possibilités de confinement et le niveau de perméabilité attendu pour les effets toxiques.

Le relevé visuel sera effectué lors de la visite des sites prévue durant la phase 1.

Diagnostic simplifié pour les effets thermique et/ou de surpression


Cette étape est réalisée par un ingénieur spécialiste de la construction pour les effets thermiques et de
surpression.

Nos investigations reposent sur un examen visuel dans le cadre des visites in situ et l’examen des plans et
données techniques que les propriétaires ou les locataires des biens pourront mettre à notre disposition.
Elles ne comprennent pas la réalisation de sondages ou d’essais ni de calculs complexes.

Les bâtiments qui ne pourront pas faire l’objet de diagnostic simple pourront faire l’objet d’une modélisation
du comportement de la structure par calcul numérique dynamique avec la méthode des éléments finis (ces
calculs ne sont pas prévus dans la présente offre, ils pourront faire l’objet d’un chiffrage complémentaire
suite au diagnostic initial).

Diagnostic approfondi dans le cadre des effets toxiques

Pour chaque bâtiment soumis à un effet toxique, le diagnostic de vulnérabilité correspond à la mesure de
perméabilité des locaux de confinement ainsi qu’à la recherche de fuite.

Une mesure de perméabilité à l’air de chacun des locaux retenus permet de connaitre le niveau de
perméabilité à l’air actuel de ceux-ci.
Ce niveau est ensuite comparé avec le niveau de perméabilité cible à atteindre défini dans la phase 1.

La mesure permet également de déterminer la localisation des fuites et ainsi de cibler avec précision les
travaux à réaliser.

La mesure se fait en remplaçant une porte d’accès par une porte de mesure, et en mesurant le débit
nécessaire (ramené en volume/heure) pour maintenir dans le local un écart de pression donné entre
l’intérieur et l’extérieur du local (mesure avec la valeur forfaitaire de 50 Pa).

La fiche mission de l’intervention est disponible en annexe.

Nota : notre retour d’expérience montre qu’au regard de la dispersion des résultats de mesures de
perméabilité, il est hasardeux de travailler par « équivalence » entre locaux de structures et dispositions
constructives même en apparence semblables, et que seule la mesure de perméabilité permet de vérifier
le niveau de protection effectif apporté par un local.

Cette phase permet de définir précisément le niveau de perméabilité du local de confinement choisi lors de
la première phase, mais également d’effectuer une recherche de fuite via la différence de pression entre
l’intérieur et l’extérieur du local. Cette recherche de fuite détermine les travaux à réaliser le cas échéant
pour permettre d’atteindre le niveau de perméabilité requis et calculé lors de la phase 1.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 11


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Les mesures de perméabilité seront réalisées par des opérateurs Bureau Veritas présents à Rennes. Une
immobilisation du local est impérative pour réaliser cette mesure (prévoir une inaccessibilité du local
pendant 1h à 2 h environ correspondant à l’interdiction d’entrer et de sortir du local, la présence à l’intérieur
du local restant possible).

Livrable de Bureau Veritas


Le livrable de Bureau Veritas est un rapport de caractérisation de chacun des bâtiments avec un avis sur la
capacité du bâtiment à protéger les occupants et à ne pas générer de risques supplémentaires par
endommagement.
Le livrable sera constitué d’une fiche par bâtiment avec
 la localisation (adresse, N° repère) ;
 le rappel de la nature et de l’intensité des effets retenus ;
 les photographies du bâtiment sur chacune des façades ;
 Une fiche descriptive des éléments constitutifs du bâtiment (pour les effets thermiques et de
surpression) ;
 Les résultats de nos constats visuels sur le comportement des bâtiments et leur capacité à
protéger les occupants au regard de chacun des effets (y compris en tenant compte de la
concomitance éventuelle de ces effets).
 Les résultats des mesures de perméabilité le cas échéant.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 12


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

5. MISSION 2 : REDACTION D’UN CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE POUR LA


MISE EN CONFORMITE DES LOCAUX

Cette phase porte sur les bâtiments retenus lors des missions 1 et 2. Il s’agit de rédiger un cahier des
charges technique de mise en conformité des bâtis existants, et de construction pour les futurs bâtis.

Il s’agit de :
 définir des mesures de renforcement par sous ensemble du bâti (murs, couverture, ouvertures,…)
pour chacun des phénomènes dangereux ;
 prendre en compte si nécessaire, les conséquences de la concomitance éventuelle des effets
toxiques, thermiques ou de surpression ;
 vérifier que les mesures proposées au regard d’un effet donné n’entrainent pas de vulnérabilité
supplémentaires pour les autres effets éventuels ;
 traduire ces mesures de protection en termes d’objectifs de performances à atteindre.

Livrable
Nous établirons pour chaque local une liste de propositions de solutions de renforcement pour l’ensemble
des phénomènes dangereux rencontrés, de façon détaillée pour chacun des sous ensembles pertinents
des constructions, par exemple :

- Pose de films sur vitrage ou remplacement


- Mise à l’arrêt d’une ventilation existante
- Renforcement d’une façade
- Renforcement de l’isolation
- etc

Il résultera une description des mesures de protection et renforcement envisageable de manière détaillée
et par sous-ensemble d'ouvrage. Celles-ci seront compatibles avec les règles de l'art ou les
réglementations spécifiques à l'acte de construire.

Les préconisations suivront les mêmes règles communes, afin d’assurer une cohérence dans les
démarches de mise en conformité des locaux de confinement sur toutes les entreprises de la
plateforme industrielle de Montoir.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 13


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

6. MISSION 3 : DELIVRANCE D’UNE ATTESTATION DE CONFORMITE

La mission porte sur :


- L’ensemble des locaux existants ayant fait l’objet de solutions de renforcement
conformément au cahier des charges établi lors de la mission 3 ;
- L’ensemble des locaux neufs ayant fait l’objet d’un cahier des charges de préconisations
sur le bâti, l’orientation et l’implantation, établi lors des missions 2 et 3.

Il s’agit pour BUREAU VERITAS d’effectuer une visite après travaux et de faire un diagnostic sur la
vulnérabilité résiduelle du bâti, selon la même démarche que présentée en mission 1.

Une mesure de perméabilité spécifique après travaux sera effectuée pour les locaux ayant fait l’objet de
préconisations sur le niveau de perméabilité dans le cadre de la mission 2.

Livrable
Nous établirons pour chaque local répondant à l’ensemble des préconisations techniques formulées une
attestation de conformité à ses préconisations, en lien avec les références des fiches transmises lors des
missions 1, 2 et 3.

7. LIVRABLES - MOYENS

7.1 DOCUMENTS MIS A LA DISPOSITION DE BUREAU VERITAS

La récupération des plans et autres données concernant les bâtiments à étudier est à la charge de l’APIM.

L’APIM fournira les informations dont elle dispose concernant les phénomènes dangereux étudiés :

 Liste des phénomènes dangereux, de leurs effets et de leurs intensités identifiés au niveau des
bâtiments faisant l’objet de l’étude ;
 Ensemble des données d’entrées présentées dans les descriptifs de la présente proposition.

Avant le démarrage de la mission par Bureau Veritas, l’APIM organisera une réunion avec les exploitants
des sites concernés par le diagnostic afin de les informer de celui-ci et de faciliter la mission des
intervenants du BUREAU VERITAS.

7.2 LIVRABLES

Pour chaque mission, un rapport provisoire sera remis à l’APIM pour relecture et validation.
L’intégration des rapports de ces 3 missions constituera le rapport global de l’étude.

Les projets de rapport final et de support de présentation des résultats de l’étude aux personnes et
organismes associés, seront transmis sous forme informatique compatible avec Windows et Open Office

Tous les documents transmis seront rédigés en langue française, et transmis sous format informatique.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 14


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

7.3 REUNIONS

Les réunions seront organisées à Montoir-de-Bretagne, dans les locaux YARA ou les locaux BUREAU
VERITAS :

 Une réunion au démarrage de l'étude avec l’association APIM ;


 Une réunion de présentation des solutions de mise en conformité envisageables

En option (selon les souhaits de l’APIM) :


 Une réunion de présentation des premières conclusions suite à la visite des sites lors de la phase
1 avec l’APIM ;
 Une réunion de présentation et de validation des résultats de la phase 2 (définition des
sollicitations) à l’APIM ;
 Une réunion de présentation et de validation des résultats de la phase 3 (diagnostic visuel et via
mesures de perméabilité de la vulnérabilité du bâti) à l’APIM.

La prestation inclut la préparation des réunions, la présentation et la rédaction des comptes rendus.

La présence aux réunions inclut systématiquement 2 personnes de Bureau Veritas :

 Le chef de projet ;
 En fonction de la phase ou du lot ou du sujet technique d’un expert (étude de dangers, expert de
la construction ou expert du calcul numérique de tenue à une sollicitation).

Afin de faciliter les échanges selon vos besoins tout au long de notre prestation, nous vous proposons
notre participation à des réunions de travail supplémentaires sous forme de vacations.

7.4 DELAIS DE REALISATION

Notre délai prévisionnel pour la réalisation des différentes missions est le suivant :

- Mission 1 – Phase 1 – Visites des sites : selon disponibilité des exploitants ;


- Mission 1 – Phase 2 – Sollicitation sur le bâti : 3 mois à partir de la visite du site ;
- Mission 1 – Phase 3 – Diagnostic de vulnérabilité du bâti : 2 mois à partir de la
communication des conclusions de la phase 2 ;
- Mission 3 – Rédaction d’un cahier des charges techniques : 2 mois ;
- Mission 4 – Délivrance d’une attestation de conformité : 1 mois à la suite de la visite de
réception travaux.

Un planning prévisionnel sera élaboré lors de la réunion de lancement en septembre 2016. YARA
souhaite que le cahier des charges techniques sur les bâtis existants et nouveaux soit établi pour
septembre 2017. Les travaux s’étaleront ensuite jusqu’en 2020.

Nota : Nous vous confirmons que sous réserve d’un démarrage en septembre 2016, nous pouvons établir
un diagnostic de vulnérabilité sur 3 locaux existants du site YARA avant la fin de l’année 2016.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 15


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

8. EQUIPE DE PROJET

Nous avons structuré une équipe de projet par « métiers » comme suit :

 Compétence Risques Industriels – étude de dangers


 Compétence techniques de la construction
 Compétences calcul des structures

L’ensemble des personnes intervenantes sur site seront habilitées Sécurité Entreprises
Extérieures Niveau 1 minimum (avec accompagnement niveau 2), incluant le risque chimique.

Un chef de projet
Il aura en charge la réalisation de certaines tâches et sera garant du respect des délais et de la qualité
de l’ensemble des livrables au regard des engagements contractuels.

Equipe Risques Industriels – modélisation des effets


Une équipe d’ingénieurs « Etude de dangers » : Nguyen Thuy Lé et Vincent LARDIERE, qui a
travaillé pendant 3 ans à la raffinerie de Feyzin notamment dans le cadre du PPRT.
Vincent LARDIERE et Nguyen-Thuy Lé ont suivi la formation « PPRT – études approfondies de
confinement » du CEREMA, anciennement CETE.

Equipe Métiers de la construction et du patrimoine pour les diagnostics thermique et surpression.


Cette équipe sera constituée d’ingénieurs :
 Pascal SQUIBAN,
 Alexandre COLLINET.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 16


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Equipe Métiers de la construction et du patrimoine pour les mesures de perméabilité.


Cette équipe sera constituée d’ingénieurs :
 Xavier PRIEUR, qualifié en infiltrométrie et qui a suivi la formation « Etudes simples de
confinement du CETE ». Il réalisera les mesures sous la responsabilité de Nguyen Thuy Lé ou
Vincent Lardière, qui auront réalisé l’étude approfondie.
 Pascal BAILLOUX.

Les curriculum vitae, qualifications et expériences des intervenants pressentis pour la réalisation de la
mission, sont joints en annexe.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 17


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

9. MOYENS TECHNIQUES

Modélisation d’accidents :

PHAST
PHAST est utilisé pour évaluer les débits de fuite (liquide, gazeux, diphasique), l’évaporation de
liquide, la dispersion atmosphérique de gaz ou de vapeur, les distances caractéristiques (LIE, LSE,
seuils d’effets toxiques et calculs de dose, la masse réagissant,…), les flux thermiques rayonnés
(feu torche, boule de feu, …).
Pour faire face aux demandes de calculs simultanés de nos clients, nous disposons de 6 licences
PHAST (Paris, Lyon, Toulouse, Lille, Rouen, Aix-en-Provence).

CONFINE
Le ministère a soutenu le développement de l'outil ≪ CONFINE ≫ par le CETE de Lyon et l'INERIS. Cet
outil est accessible aux personnes ayant suivi la formation relative à son utilisation. Nous utiliserons le
logiciel CONFINE pour calculer le niveau de perméabilité de chaque local de confinement.

Mesure de perméabilité (matériel Bureau Veritas)

 Porte soufflante avec ventilateur: RETROTEC® Q5E


 Obturateurs d’entrées d’air
 Générateur de fumée
 Caméra thermique infra rouge FLIR ® T 360
 Matériel informatique avec logiciel d’enregistrement des mesures

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 18


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

10. PORTEE ET LIMITES D’INTERVENTION

10.1 PORTEE DU PROJET

La portée du projet est l’ensemble des entreprises membres de l’APIM, situées sur la plate-forme
industrielle de Montoir-de-Bretagne.

Le site usine IDEA Vrac et les entreprises impactées par les effets dangereux provenant du site sont
exclus de la prestation. La liste des bâtiments définis comme locaux de confinement actuellement est
disponible en annexe.

10.2 LIMITES DE L’ETUDE

Sont exclus de notre mission :

 les investigations intrusives (épaisseurs d’enrobage béton, caractérisation des fondations, démontages
d’isolation,….) sur les installations ou bâtiments. ;
 l’étude détaillée des mesures techniques proposées (nous donnerons les principes de réalisation et les
objectifs fonctionnels) ;
 l’estimation financière des mesures techniques proposées ;
 la maîtrise d’œuvre lors de la réalisation des travaux ;
 les réalisations de calculs élasto-plastiques pour les sollicitions de surpression ou thermiques ;
 l’analyse critique des données fournies par l’APIM ;
 les calculs d’effets en 3D (modèles CFD) ;
 l’étude de solutions de renforcement complémentaires à celles envisagées par Bureau Veritas en
mission 3 ;
 la prise en compte de modifications du bâti, des enjeux ou des aléas après démarrage du contrat ;
 l’étude de bâtiments supplémentaires par rapport à ceux prévus au contrat, ou d’aléas
supplémentaires ;
 la prise en compte d’évolutions réglementaires postérieurement au démarrage de la mission ;
 toute autre prestation non prévue au contrat.
Ces prestations pourraient faire l’objet d’une prestation complémentaire, sur votre demande.

Bureau Veritas agit dans le cadre de ce contrat en qualité de prestataire de service assujetti à une
obligation de moyens. Bureau Veritas ne peut se substituer au chef d'entreprise ou d'établissement ou
l’administration qui reste seul responsable de la bonne application, tant des procédures et règlements
internes que des réglementations externes et autres obligations qui lui incombent, et notamment du choix
définitif des solutions techniques proposées par Bureau Veritas.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 19


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

11. ORGANISATION

Bureau Veritas s'engage à mettre en œuvre les moyens nécessaires à la bonne réalisation de la mission.
L’APIM fournira à Bureau Veritas les éléments nécessaires à l’étude, dans les délais impartis.

Pour que la prestation se déroule dans les meilleures conditions, une organisation propre sera mise en
place pour désigner les différents responsables pour chaque société afin de maitriser le déroulement du
marché et assurer les meilleures conditions de sécurité et d'efficacité.

L’APIM sera notamment en charge de planifier et regrouper les visites de site et de fournir les consignes
de sécurité spécifiques sur chaque site lors de la visite.
Les diagnostics de vulnérabilité nécessitent de pouvoir accéder dans les bâtiments. L’APIM prendra
contact avec les propriétaires ou gestionnaires de biens pour les informer de la démarche, et organisera
les visites de site afin de les regrouper au maximum.
Les consignes de sécurité spécifiques à chaque site seront également communiquées.

Bureau Veritas rappelle qu’il est soumis à une obligation de moyens.


Les bâtiments qui n’auront pu être visités seront signalés en indiquant les démarches suivies pour
organiser les visites et en signifiant les éventuels refus des occupants.
Aucun diagnostic de vulnérabilité ne sera réalisé sans visite.

12. QUALITE

Le Groupe Bureau Veritas est certifié ISO 9001 pour l’ensemble de ses prestations.
La mission sera soumise au plan qualité interne de Bureau Veritas. A ce titre, les livrables feront d’une
relecture « second regard ».

13. CONFIDENTIALITE

Bureau Veritas a noté le devoir de réserve pour ses missions dans le cadre de d’études de la
vulnérabilité du bâti.
Le personnel de Bureau Veritas est tenu au secret professionnel et s'engage à ne pas divulguer les
documents et les informations de nature confidentielle dont il pourrait avoir communication lors de sa
mission.
A ce titre, toute documentation remise par l’APIM ne sera ni divulguée, ni utilisée dans un autre cadre
que la réalisation de la mission décrite dans la présente proposition.

En outre, Bureau Veritas s’engage à retourner à l’APIM tous les documents qui lui auront été remis pour
réaliser l’étude.

Conformément aux dispositions légales en vigueur, l’APIM acquiert de plein droit la propriété des
documents réalisés et payés. Le transfert de propriété des documents réalisés s’effectue au fur et à
mesure du paiement des factures.

L’APIM pourra exploiter lesdits documents en tant que propriétaire, de la manière la plus large, selon tous
modes présents et à venir, sur tous supports pour les finalités les plus diverses.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 20


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

14. CONTENU DES PRIX

Nos honoraires pour la réalisation de la mission telle que décrite dans la note méthodologique
associée se décomposent comme suit :

Tâches TOTAL

Réunion de démarrage 4000


Mission 1 - Diagnostic de vulnérabilité 98360
Phase 1 - Visite des sites 26400
Visite des sites pour recueil des données bâtiments 24800
Rédaction du livrable Mission 1 - Phase 1 : Liste des locaux commentée 1600
Phase 2 - Appropriation 45400
Analyse des données PPRT et EDD : 1 jour de travail en moyenne par site
pour identification des phénomènes impactant chaque bâtiment étudié, et
21600
définition des sollicitations sur l'ouvrage par type d'effets, avec supervision-
gestion de projet
Effets toxiques - Réalisation de modélisations complémentaires PHAST 1600
(toxiques très graves - 6 bâtiments affectés)
Effets thermiques et de surpression - Réalisation de modélisations 5600
complémentaires PHAST (effets très graves - 26 bâtiments affectés)
Effets toxiques - Détermination du niveau de perméabilité cible avec l'outil 8000
"CONFINE" - 36 bâtiments affectés par les effets toxiques
Effets toxiques - Recommandations et plan de confinement pour bâtis neufs - 5 3000
locaux non construits
Elaboration d'une fiche d'information par bâtiment 5600
Phase 3 - Diagnostic de vulnérabilité pour les bâtis existants 26560
Diagnostic approfondi toxique - Mesure de perméabilité - 32 bâtiments 12160
existants affectés par les effets toxiques
Rédaction d'une fiche de diagnostic par bâtiment 14400
Mission 2 : Rédaction du CdC technique pour mise en conformité des 1600
locaux

Liste de propositions par local - Compris dans phase 3 de la mission 1 0

Réunion de présentation des solutions de mise en conformité 1600


envisageables
TOTAL MISSIONS 1 et 2 103960
Mission 3 : Délivrance d'une attestation de conformité aux préconisations

Visite de site après travaux et rédaction de l'attestation - En fonction du nombre 400 € HT par local
de locaux à vérifier
380 € HT le test jusqu'à
300 m² et 300 € si
Mesure de perméabilité et recherche de fuite sur le local après travaux - En regroupé (4 max par
fonction du nombre de locaux à vérifier jour)

OPTIONS
Analyse des solutions de mise en sécurité alternatives 8800
Réunion commune de présentation des 1ère conclusions de la phase 1 2400

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 21


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Réunion de présentation et de validation des résultats de la phase 2 2400


Réunion de présentation et de validation des résultats de la phase 3 2400

Vacations complémentaires
Participation à une réunion d'une demi-journée 400
Mesure de perméabilité supplémentaire (jusqu'à 300 m²) 380

Ces prix comprennent l’élaboration et la fourniture des livrables.

Les prix sont fermes durant 6 mois à partir de la date de la proposition et s’entendent TVA en sus.
Ils seraient ensuite révisables selon la formule ci-dessous.

H = H0 x I / I0
H : Montant des honoraires revalorisé
H0 : Montant initial de la proposition
I : Indice ICHTTS1 connu à la date de la revalorisation
I0 : Indice ICHTTS1 de référence : décembre 2015, 114.7

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 22


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Pour information, le tableau ci-dessous vous présente le découpage par site des phases 2 et 3 de la mission 1 (hors coût des réunions et gestion de
projet) :

CARENE STEP
CARBOLOIRE
ATLANTIQUE

GRANULATS
Coût unitaire

SEA INVEST
SABLIERES
STOCKAGE
(BOLLORE)

MILLENIS
CARGILL

GPMNSN
ELENGY
Tâches

IMERYS

SAIPOL
CETRA

INVIVO
EQIOM
ENGIE

OTCM
ACOR

YARA
CESA

TMV4
IDEA

MBT

TGO
GDE

L&H
Phase 2 -
Appropriation
Analyse des
données PPRT et 800 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
EDD
Effets toxiques -
Réalisation de
modélisations
250 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 4
complémentaires
PHAST (toxiques
très graves)
Effets thermiques
et de surpression -
Réalisation de
modélisations 250 0 0 2 0 0 0 0 7 8 2 0 1 2 0 0 0 2 0 0 0 0 0 1 1 0
complémentaires
PHAST (effets très
graves)
Effets toxiques -
Détermination du
niveau de
200 0 1 1 1 1 0 1 3 4 1 0 4 1 2 1 1 2 1 1 1 1 3 0 1 4
perméabilité cible
avec l'outil
"CONFINE"
Effets toxiques -
Recommandations
et plan de 600 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 1 1
confinement pour
bâtis neufs
Elaboration d'une
fiche d'information 100 0 1 1 1 1 0 1 3 4 1 0 4 1 2 1 1 2 1 1 1 1 3 1 1 4
par bâtiment

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 23


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Phase 3 -
Diagnostic de
vulnérabilité
pour les bâtis
existants
Diagnostic
approfondi toxique
380 0 1 1 1 1 0 1 3 4 1 0 4 0 2 1 1 2 1 1 1 0 3 0 0 3
- Mesure de
perméabilité
Rédaction d'une
fiche de diagnostic
400 0 1 1 1 1 0 1 3 4 1 0 4 0 2 1 1 2 1 1 1 0 3 0 0 3
par bâtiment
existant
TOTAL 800 1880 2380 1880 1880 800 1880 5790 7120 2380 800 5370 2200 2960 1880 1880 3460 2130 1880 1880 1700 4290 1750 1950 5940

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 24


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

15. ANNEXES

Annexe 1 : Conditions générales d’intervention de Bureau Veritas

Annexe 2 : Liste des locaux concernés (établie par l’APIM)

Annexe 3 : Principales références

Annexe 4 : CV des intervenants pressentis

Annexe 5 : Fiche mission Mesure Perméabilité

Annexe 6 : Pièces demandées dans le cadre de l’appel d’offre


- Attestation URSSAF
- Attestation d’assurance
- Liasse fiscale CERFA de l’année 2015
- Engagement QSSE
- Extrait Livret sécurité qui contient les consignes de sécurité élaborées à partir de l’analyse des risques de
l’entreprise,
- Statistiques accidents du travail 2015

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 25


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

ANNEXE 1 CONDITIONS GENERALES D’INTERVENTION ZONE FRANCE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE SERVICE


CGSF-VC (v09-2015)
1. APPLICATION DES CONDITIONS GENERALES 2.10 La Société peut confier, avec l’accord du client, l’exécution de la totalité ou une partie
des Services à une société affiliée ou à un sous-traitant. Aux fins de l’Article 6.1 le
1.1 Sauf accord contraire écrit et signé par les Parties et sous réserve des dispositions Client consent à ce que la Société divulgue les Informations confidentielles en sa
légales impératives, les présentes Conditions Générales : possession aux dites sociétés affiliées ou sous-traitants uniquement dans le cadre de
la prestation des Services
1.1.1 s’appliquent et sont pleinement intégrées aux Accords conclus entre
BUREAU VERITAS S.A (ci-après « la Société ») et le Client, relatifs aux 2.11 Dans les cas permis par la loi et sous réserve des exigences d’accréditation de
Services fournis par la Société notification et d’agrément, la Société pourra céder le contrat dont elle est titulaire à
l’une de ses filiales contrôlées au sens de l’article L233-3 du code de commerce et ce,
1.1.2 et prévalent sur tous les termes ou articles contradictoires contenus ou visés avec les mêmes niveaux d’exigences et de garantie, ce que le Client reconnait et
dans tout document remis par le Client (notamment ses propres conditions accepte expressément.
générales), les lois non impératives, les usages commerciaux et la pratique
des affaires. 3. OBLIGATIONS DU CLIENT
2. OBLIGATIONS DE LA SOCIETE 3.1 Le Client s’engage à :

2.1 La Société a pour objet la fourniture, en tant que tierce partie indépendante, 3.1.1 s’assurer que les instructions nécessaires à la réalisation des Services
d'informations qui consistent en un constat, avis, appréciation ou recommandation. A parviennent en temps utile à la Société ;
cet effet, elle effectue des opérations de contrôle, d’inspection, d’évaluation, d’audit
et/ou d’expertise, pour lesquelles elle recourt à des procédés d’examen, 3.1.2 fournir à la Société, ainsi qu’à ses représentants, consultants et employés,
d’échantillonnage, d’essais, d’analyse, de mesure et autres qui lui permettent de réunir en temps utile et sans frais, (i) un accès à ses moyens matériels (locaux,
en toute indépendance, impartialité et objectivité les éléments constitutifs de bureaux, données et autres installations), (ii) un accès à son personnel et
l'information demandée. Cette dernière est communiquée au Client sous la forme de (iii) tous les moyens de transport vers tous les sites concernés par les
fiches de vérification ou de contrôle, de rapports, de certificats, d’attestations ou par Services ;
tout autre moyen approprié.
3.1.3 hormis les documents accessibles au public, remettre en temps utile à la
2.2 La Société doit, avec l’application, la compétence et la diligence que l’on est Société tous les documents de travail et informations nécessaires à la
raisonnablement en droit d’attendre d’un organisme compétent dans les domaines de bonne exécution des Services ;
la certification, l’inspection, l’audit et les essais industriels, ainsi que dans l’exécution
3.1.4 fournir à la Société tous détails et informations utiles concernant l’utilisation
de services de nature identique et dans des conditions similaires, fournir les Services
prévue ou la destination des Services ;
et délivrer les rapports au Client, conformément :
3.1.5 adopter toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection et la
2.2.1 aux exigences spécifiques énoncées dans le bon de commande signé ou
sécurité des conditions de travail sur le chantier durant l’exécution des
toute autre instruction du Client acceptée par la Société et faisant partie
Services et informer la Société de toutes les lois et tous les règlements
intégrante de l’Accord ;
applicables en matière de santé et de sécurité et toutes autres consignes de
2.2.2 aux usages et pratiques de la profession ainsi qu’aux normes, règles ou sécurité relatives aux sites et équipements du Client ;
référentiels professionnels applicables à la prestation concernée et, à
3.1.6 veiller à ce que tout l’équipement du Client soit en bon état et adapté aux
défaut, aux méthodes jugées les plus appropriées par la Société, au cas par
fins pour lesquelles il est utilisé en relation avec les Services et se conforme
cas, en fonction de la nature des Services et des contraintes techniques qui
à toutes les règles applicables ;
en découlent ainsi que des honoraires convenus ; et
3.1.7 le cas échéant, obtenir et maintenir toutes les licences et autorisations
2.2.3 aux délais spécifiés dans le bon de commande ou toute autre instruction du
nécessaires à la réalisation des Services et respecter toutes les lois
Client intégrée dans l’Accord (ces délais devant être considérés comme
applicables ;
indicatifs).
3.1.8 veiller à ce que tous les documents, informations et matériels mis à la
2.3 Dans le cadre de ses activités, la Société ne se substitue pas aux autres intervenants
disposition de la Société par le Client en vertu de l’Accord ne portent pas
tels que designers, architectes, bureaux d’étude, ingénieurs-conseils, constructeurs,
atteinte ni ne constituent une infraction à tout brevet, droit d’auteur, marque
entrepreneurs, maître d’ouvrage, maîtres d’œuvre, exploitants, fabricants,
déposée, secret de fabrication, licence, ou autres droits de propriété (y
producteurs, vendeurs, acheteurs, opérateurs, transporteurs ou propriétaires qui,
compris intellectuelle) de tout tiers ;
nonobstant l’intervention de la Société, continuent d’assumer l’intégralité des
obligations qui leur incombent. En particulier, les rapports, avis et recommandations 3.1.9 faire effectuer toutes les manœuvres et manipulations sur installations et
formulés par la Société ne sauraient être considérés comme valant réception ou équipements nécessaires à l’accomplissement des Services.
acceptation de l’objet sur lequel porte son intervention.
3.2 Le Client est seul responsable de l’utilisation des rapports ou avis fournis par la
2.4 Les rapports sont rendus sur la base des documents et informations mis à disposition Société. Ni la Société ni ses représentants ne peuvent garantir la qualité, les résultats,
par le Client. La Société ne peut être tenue responsable de toute erreur, omission ou l’efficacité ou la pertinence de toute décision ou action qui pourrait être entreprise sur
inexactitude dans les rapports résultant de renseignements erronés ou incomplets. la base des rapports ou avis fournis en vertu de l’Accord.
2.5 Les rapports reflètent les conclusions de la Société lors de l’exécution des Services et 3.3 De la date de conclusion de l’Accord à l’expiration d’un délai de douze (12) mois après
uniquement sur la base des informations mises à la disposition de la Société par le la fin des Services ou la résiliation de l’Accord, le Client s’interdit, sauf accord écrit et
Client avant et pendant l’exécution des Services. La Société n’a aucune obligation de préalable de la Société, à faire, directement ou indirectement, des offres d’embauche
mettre à jour les rapports après leur délivrance, sauf indication contraire prévue dans à un collaborateur de la Société affecté à l’exécution de l’Accord, ou à le prendre à
l’Accord. son service, sous quelque statut que ce soit.
2.6 Sauf stipulation écrite contraire, la Société effectue ses investigations par sondages et
ne procède pas à des examens ou vérifications systématiques et généraux. Les 4. CONDITIONS DE PAIEMENT
services de la Société ne s'exerçant pas sur la totalité de l'objet auquel ils se
rapportent, l'information fournie par la Société ne peut en aucun cas être considérée 4.1 Le Client s’engage à régler les honoraires et frais dus à la Société dans les conditions
comme ayant un caractère exhaustif. fixées au présent article et à toute autre stipulation de l’Accord. Les honoraires et frais
sont exclusifs de toutes taxes éventuellement applicables.
2.7 Pour les Services nécessitant des échantillons, les rapports énonceront les résultats
de la Société exclusivement à l’égard desdits échantillons. Hormis une indication 4.2 Sauf stipulation écrite contraire, le Client s’engage à payer dans son intégralité chaque
spécifique et explicite indiquée dans les rapports, les résultats y figurant ne peuvent facture valide qui lui est soumise par la Société dans les quinze (15) jours de la date
être indicatifs ou représentatifs de la qualité ou des caractéristiques du lot à partir d’émission de ladite facture.
duquel un échantillon est prélevé.
4.3 Sans préjudice de tout autre droit ou recours, si le Client omet de payer la Société à la
2.8 Les représentants de la Société ne sont pas tenus d'assurer une présence date d’échéance, la Société :
permanente sur le site d'intervention. Leurs visites sont en général effectuées de
4.3.1 appliquera, sans formalité préalable et de plein droit conformément à
manière intermittente et inopinée.
l’article L 441-6 du Code de Commerce, une pénalité de retard égale à trois
2.9 Sauf instruction expresse contraire du Client intégrée dans l’Accord, les rapports et fois le taux d’intérêt légal sur le montant TTC impayé ; l’indemnité forfaitaire
documents émis par la Société ont pour objet de relater les faits que la Société aura pour frais de recouvrement est fixée à 40 € sous réserve de modification
pu relever dans la limite des consignes qu’elle aura reçues, sans que la Société soit réglementaire de ce montant qui se substituera alors à celui ci-avant
tenue d'y faire référence ou de rapporter des faits ou circonstances qui sortiraient du indiqué, sans préjudice de toute réclamation pour le paiement des sommes
cadre spécifique de sa mission. supplémentaires ayant pu être exposées.

. 4.3.2 pourra suspendre tous les Services jusqu’à ce que le paiement ait été
entièrement effectué.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 26


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

4.4 Nonobstant toute autre disposition, toutes les sommes payables à la Société en vertu 7.3 Le Client indemnisera la Société et la tiendra quitte de tout recours de tiers à son
de l’Accord sont immédiatement dues en cas de résiliation et ce sans préjudice de tout droit encontre, quel que soit le fondement dudit recours, en relation avec l’intervention de la
de réclamer des intérêts et dommages-intérêts en vertu des lois et règlements applicables ou Société, dès lors que la somme mise à la charge de la Société suite audit recours
de l’Accord dépassera le plafond de responsabilité fixé à l’Article 7.2 ci-dessus.

4.5 Sauf stipulation écrite contraire, les honoraires dus à la Société sont révisables 7.4 Le Client reconnait que les clauses du présent article constituent une condition
annuellement dès lors que la durée des Services dépasse un (1) an, de même qu’en cas de essentielle et déterminante de l’Accord, sans lesquelles ce dernier n’aurait pas été
suspension des Services conclu.

5. PROPRIETE INTELLECTUELLE 8. RESILIATION


5.1 Le Client reconnaît que tous les droits de propriété intellectuelle liés à l’exécution de 8.1 Sans préjudice des autres droits et recours que les parties peuvent avoir, en cas de
l’Accord, y compris les noms, marques, inventions, logos et droits d’auteurs de la manquement par l'une des parties à l'une des obligations prévues dans l’Accord, non
Société et ses filiales, demeurent la propriété exclusive de la Société ou de ses réparé dans un délai de trente (30) jours à compter de la réception de la lettre
sociétés affiliées et ne doivent pas être utilisés par le Client sans l’accord préalable recommandée avec accusé de réception notifiant le ou les manquement(s) en cause,
écrit de la Société. l’autre partie pourra résilier l’Accord par lettre recommandée avec accusé de
réception, sans qu’il soit besoin de recours en justice.
5.2 L'exécution de l’Accord n'aura pas pour effet de modifier ou d'altérer les droits de
propriété intellectuelle détenus par chacune des parties à la date d'entrée en vigueur 8.2 En cas de résiliation de l’Accord pour une raison quelconque, le Client doit régler,
de l’Accord ou de ceux générés par chacune d'elles indépendamment de l’Accord. . Il dans un délai de trente (30) jours à compter de la date de résiliation, toutes les
est ainsi convenu, d’un commun accord entre les parties, que ces droits de propriété factures impayées et les intérêts relatifs aux Services réalisés jusqu’au jour de la
intellectuelle détenus par chacune des parties à la date de conclusion de l’Accord, ou résiliation. En outre, le Client devra restituer l’ensemble des équipements de la
de ceux générés par chacune d'elles indépendamment de l’Accord, resteront la Société.
propriété exclusive de celles-ci, même si les connaissances incluses dans lesdits
droits de propriété intellectuelle sont intégrées aux résultats des Services objet de 8.3 Après la résiliation ou l’expiration de l’Accord, les Articles 4, 5, 6, 7 et 14 subsistent et
l’Accord. poursuivent leurs effets de plein droit.

5.3 Chaque partie devra prendre toutes les mesures nécessaires pour veiller, à tout 9. AUTONOMIE DES CLAUSES CONTRACTUELLES
moment, au respect des dispositions légales et réglementaires relatives à la protection
des données personnelles. 9.1 Si l’une quelconque des stipulations de l’Accord était déclarée nulle à la suite d’une
décision de justice ou devait être modifiée par suite d’une décision d’une autorité
6. CONFIDENTIALITE nationale ou communautaire, les Parties s’efforceront de bonne foi d’en adapter les
conditions d’exécution, étant entendu que cette nullité n’affectera pas les autres
6.1 Aucune des parties ne doit divulguer ou utiliser, pour quelle que fin que ce soit, les stipulations de l’Accord.
Informations confidentielles qu’elle pourrait acquérir ou recevoir dans le cadre de
l’exécution de l’Accord, sans le consentement écrit préalable de la Partie qui a 10. CESSION
divulgué ces Informations confidentielles.
10.1 Le Client s’interdit de céder ou de transférer à un tiers tout ou partie de ses droits et
6.2 Les rapports sont émis par la Société et sont destinés à l'usage exclusif du Client. obligations résultant de l’Accord, sous quelque forme que ce soit et sous quelque
Sauf stipulation écrite contraire, ils ne doivent être ni publiés, ni utilisés à des fins modalité que ce soit et notamment sans que cela soit limitatif, par voie de fusion,
publicitaires, ni copiés ou reproduits pour une distribution à toute autre personne scission, apport partiel d'actifs, location gérance, sans l’accord préalable, exprès et
physique ou morale, ni divulgués publiquement. écrit de la Société.
6.3 A l’expiration ou à la résiliation de l’Accord pour une raison quelconque, chaque partie
doit détruire ou retourner à l’autre partie les Informations confidentielles qui sont en sa
11. INTEGRALITE
possession ou sous son contrôle Cependant, rien n’interdit à la Société de conserver 11.1 L’Accord, y compris les annexes, constitue l’intégralité de l’accord intervenu entre les
des copies de ses rapports et analyses, conformément à sa politique d’archivage et parties, relatif à son objet et se substitue à toute autre disposition ou accord
aux dispositions légales ou aux exigences des organismes d’accréditation. antérieurs, écrits ou verbaux portant sur le même objet.
6.4 L’engagement de confidentialité ne s’applique pas aux Informations:
12. INDEPENDANCE DES PARTIES
6.4.1 qui sont dans le domaine public ou tombent dans le domaine public sans
violation de l’Accord ; 12.1 Les parties déclarent qu’elles n’ont pas l’intention que l’Accord, dans son contenu
comme dans ses effets, soit constitutif d’une société ou de toute autre entité. Chaque
6.4.2 qui étaient déjà en possession de la partie récipiendaire avant d’être Partie agit dans son intérêt propre et conserve son autonomie.
communiquées ;
12.2 Dans le cadre de l’Accord, chaque partie agit sous sa propre responsabilité et n’a pas
6.4.3 qui sont communiqués à la partie récipiendaire par un tiers autorisé à la qualité de mandataire ou d'agent de l’autre partie.
procéder à une telle divulgation ;
13. NOTIFICATIONS
6.4.4 qui sont divulguées conformément aux exigences d’un texte légal ou
réglementaire ou par une autorité administrative, judiciaire ou boursière ou 13.1 Les notifications ou autres communications de documents nécessaires à l’exécution
par un organisme d’accréditation ; de l’Accord peuvent être valablement envoyés par remise en main propre, par courrier
prioritaire par la poste, par télécopieur, par courrier électronique ou par toute autre
6.4.5 qui sont divulguées à une société affiliée ou à des sous-traitants de la forme écrite convenue entre les parties.
Société pour la réalisation des Services.
13.2 Les parties élisent domicile en leur siège social.
7. LIMITATION DE RESPONSABILITE
14. LOI APPLICABLE ET COMPETENCE TERRITORIALE
7.1 Dans l’hypothèse où la responsabilité de l’une ou l’autre des parties serait mise en
cause au titre de l’exécution de l’Accord, sauf cas de dol ou faute lourde, cette 14.1 L’Accord est régi et interprété conformément au droit français.
responsabilité sera limitée aux seuls dommages matériels directs, à l’exclusion de tout
dommage indirect et/ou immatériel et, en particulier, de toute perte de chiffre 14.2 Tout litige portant sur la validité, l’interprétation, l’exécution ou la résiliation de l’Accord
d’affaires, de bénéfice, de profit d’exploitation, de renommée ou de réputation, de sera soumis à la compétence exclusive du tribunal de commerce de Nanterre
clientèle, d’action d’un tiers, de préjudice commercial ou économique, de frais (France).
supplémentaires d’exploitation ou de production, de coûts additionnels et autre perte
de revenus. Chaque partie se porte fort de l’obtention de la renonciation par son
propre assureur à engager la responsabilité de l’autre partie en cas de dommages
indirects et/ou immatériels, tels que listés de manière non exhaustive précédemment.

7.2 Nonobstant toute autre stipulation de l’Accord, la responsabilité financière totale


cumulée de la Société n’excèdera pas, pour la durée de l’Accord, cinq (5) fois le
montant de la rémunération payée par le Client à la Société en application de l’Accord.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 27


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Annexe 2 : Liste des locaux concernés établie par l’APIM – version du 8 juillet 2016

Toxique Surpression Thermique continue Thermique transitoire


Local
Batiment Intensité entre 3 entre 5 entre 600 dans
Intensité Intensité de 20 à de 50 à 140 de 140 à 200 > à 200 > > 1000 présent
Existant ou très et 5 et 8 et 1000 périmètre
significative grave 50mbar mbars mbar mbar 8kW/m2 [kW/m2] dans zone
Neuf grave kW/m2 kW/m2 [kW/m2] LIE
ATEX?
ACOR (BOLLORE) Voir local TGO
ATLANTIQUE STOCKAGE Local 1 (réfectoire) E x x
CARBOLOIRE local 1 E x x x x x
CARENE STEP local E x
CARGILL 1 local E x x ? ?
voir local CETRA
CESA
GRANULATS
E (à
CETRA GRANULATS 1 local
confirmer) x
ELENGY local 1 E x x x x x
local 2 E x x x x x
local 3 E x x x x x
ENGIE local 1 E x x x x x
local 2 E x x x x x
local 3 E x x x x x
local 4 E x x x x x
EQIOM Terminal local 1 E x x x x x
GDE voir local TGO
GPMNSN Atelier TAA E x x x x x
STEP E x
Atelier Donges E x
Capitainerie Donges E x
local (nombre et
IDEA positionnement à N
définir) x x x x x x
IMERYS local 1 E x
local 2 E x
INVIVO 1 local E x x
L&H 1 local E x ?
MBT Local 1 (foyer docker) E x x
Local 2 (GMOP) E x x x
MILLENIS 1 local E x
OTCM 1 local E x
SABLIERES 1 local E x
SAIPOL 1 local N x
local 1 (salle de réunion
SEA INVEST E
RdC)
x

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 28


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Toxique Surpression Thermique continue Thermique transitoire


Local
Batiment Intensité entre 3 entre 5 entre 600 dans
Intensité Intensité de 20 à de 50 à 140 de 140 à 200 > à 200 > > 1000 présent
Existant ou très et 5 et 8 et 1000 périmètre
significative grave 50mbar mbars mbar mbar 8kW/m2 [kW/m2] dans zone
Neuf grave kW/m2 kW/m2 [kW/m2] LIE
ATEX?
local 2 (réfectoire
E
atelier) x
local 3 (service transit) E x
TGO 1 local N x x x x
TMV4 local (1) N x x x x
Batiment
YARA N
Production/HESQ x
Appontement E x
Sdc Azote E x
SdC NPK E x

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 29


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

ANNEXE 3 PRINCIPALES REFERENCES EN ETUDE DE VULNERABILITE DANS LE CADRE DE


PPRT

Assistance à l'élaboration des PPRT auprès de l'Administration


DREAL 38 – Roussillon : Aléa surpression et toxique
DREAL 73 – Frontenex : Aléa surpression et thermique
DREAL 73 – Saint Marcel : Aléa surpression, thermique et toxique
DREAL 69 – Feyzin : Aléa surpression, thermique et toxique
DREAL 03 - Commentry : Aléa surpression

Assistance à la prise en compte du PPRT pour les maîtres d'oeuvre et maîtres d'ouvrages sur bâtiments
existants
DDT 89 – Hery : Aléa surpression
STORAPRO – Beaune la Rolande : Aléa surpression et thermique
AMETHYSTE – Feyzin : Aléa surpression et toxique
SIMOREP – Bassens : Aléa surpression
Grand Lyon : Aléa surpression et toxique
TOTAL - Lespinasse : Aléa surpression
YARA - Bordeaux : Aléa toxique
Nexter - Tarbes : Aléa de surpression

Assistance à la prise en compte du PPRT pour les maîtres d'oeuvre et maîtres d'ouvrages sur projets
neufs
EPG - Bordeaux : Aléa toxique
DPL - Lyon : Aléa surpression
Hexcel Composite - Roussillon : Aléa surpression, toxique, thermique
Engie - Saint Fons : Aléa surpression et toxique
Alila - Feyzin : Aléa surpression (x3), aléas thermique, toxique, surpression (x1)
EDF - Pont de Claix : Aléa toxique
Artis - Echirolles : Aléa toxique (x2)

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 30


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

ANNEXE 4 : CURRICULUM-VITAE DES INTERVENANTS

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 31


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Vincent LARDIERE

9 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité et l’environnement industriel


Fonction : Consultant Risques industriels – Conseiller à la sécurité pour le
transport des marchandises dangereuses
Centre Technique Europe -Service des Risques Industriels

FORMATION
DESS « SECURITE DANS L’INDUSTRIE CHIMIQUE - ENS Chimie Mulhouse

INGENIEUR MAITRE GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS - Université J Fourrier Grenoble - option
PRODUCTION CHIMIQUE, TRAITEMENT DES EFFLUENTS

DUT MESURES-PHYSIQUES OPTION MATERIAUX ET CONTROLES PHYSICO-CHIMIQUES

QUALIFICATIONS / HABILITATIONS
 Conseiller à la Sécurité pour le transport de marchandises dangereuse par route (classe 2 à
9 sauf 7)
 Habilitation Risque Chimique : niveau 2, délivrée par INTERFORA PERFORMANCES
 Habilitation Electrique : H0B0, délivrée par Bureau Veritas
 Habilitation Adéquation matériel électrique et non électrique, délivrée par Bureau Veritas
 Formation PPRT « Etudes approfondies de confinement », délivrée par le CETE
 Formation PPRT « Etude de vulnérabilité du bâti aux effets thermiques – diagnostics
simples », délivrée par l’INERIS et EFECTIS

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
Chez Bureau Veritas: Depuis 2010 : Ingénieur Risques Industriels - Service Risques Industriels
(Centre Technique Industrie).

2006 - 2009 : Consultant Sécurité-Environnement détaché au service HSE de la raffinerie TOTAL de


Feyzin, pour le Service des Risques HSE (Agence Produit Rhône-Alpes-Auvergne).
 Suivi de projets : mise en conformité environnementale, Etablissement de dossiers de dérogation
et suivi de travaux associés, suivi d’études de dangers, études de sécurité de canalisation, suivi
de projet de mise sous talus de réservoirs de GPL.

Hors Groupe :
2004 – 2005 CRAY-VALLEY Verneuil en Halatte (60) Fabriquant de résine Ingénieur HSE-Produits
 Expertise de la classification et de l’étiquetage des produits Cray Valley (4000 références) en
relation étroite avec l’ensemble des sites européens.

2003- 2004 TOTAL Paris La Défense Ingénieur en charge des notices d’informations des produits
utilisés en raffinerie – Expertise de la classification des produits, gestion des FDS. Rédaction et mise à
jour de fiches de données de sécurité des produits TOTAL.

2003 ATOFINA Jarrie (38): Mise à jour de 3 études de dangers


ATOFINA Balan (01) Etablissement d’un dossier administratif relatif au CVM

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 32


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

PRINCIPALES REFERENCES

Études de dangers de barrages


EDF-CIH Barrage de la Sassière
EDF-CIH Barrage de Beaumont Monteux

Études des dangers


TOTAL Raffinage-Marketing
ST MICROELECTRONICS
PETROIVOIRE
VERMILION Dépôt pétrolier
PHOTOWATT
DPL Dépôt pétrolier

POI (mise à jour)


SONATRACH
Du Pont de Nemours (Villers Saint Paul)
Givaudan Lavirotte

Etude de vulnérabilité du bâti


DREAL 38 – Roussillon : Aléa surpression et toxique
DREAL 73 – Frontenex : Aléa surpression et thermique
DREAL 73 – Saint Marcel : Aléa surpression, thermique et toxique
DREAL 69 – Feyzin : Aléa surpression, thermique et toxique
DDT 89 – Hery : Aléa surpression
STORAPRO – Beaune la Rolande : Aléa surpression et thermique
AMETHYSTE – Feyzin : Aléa surpression et toxique
SIMOREP – Bassens : Aléa surpression
Grand Lyon : Aléa surpression et toxique

Conseiller à la Sécurité pour le transport de marchandises dangereuses par route


Papeteries Emin Leydier, Becton Dickinson, Adixen,

Formation au titre du transport de marchandises dangereuses par route


Storengy (GDF Suez), Papeteries Emin Leydier, ST Microelectronics (3 sites), Département
de l’Energie et des Mines (Maroc), Becton Dickinson, Adixen, Roannaise de l’eau

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 33


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 34


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 35


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 36


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Alice PAUMARD
Consultante « Risques Industriels »
Région Ouest – Service Hygiène Santé Environnement

FORMATION
 Diplôme d'Ingénieur ENSIB (Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieur de Bourges), filière « Maîtrise des
Risques Industriels »

QUALIFICATIONS / HABILITATIONS
 Formateur ATEX (Sensibilisation et Zonage, en interne BV et externe)
 Habilitation Risque Chimique Niveau 1
 Formation INERIS « Evaluation des Risques Sanitaires »
 Habilitation électrique H0-B0
 Formation PPRT « Etude de vulnérabilité du bâti aux effets de surpression – diagnostics simples »,
délivrée par l’INERIS

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

2008 - 2014 Bureau Veritas Ingénieur « Risques Industriels » - Service Risques Industriels – Puteaux (92)

Depuis 2015 Bureau Veritas Ingénieur « Risques Industriels » - Service Performance HSE – Nantes (44)

DOMAINES DE COMPETENCES
 Conseil et inspections dans le domaine des installations classées pour la protection de
l’environnement
 Evaluation de conformité vis-à-vis des textes réglementaires (arrêté ministériel et préfectoral etc)
 Assistance dans l’élaboration et le suivi de dossier de présentation des modifications au titre de la
réglementation ICPE
 Audit ICPE-DC : Contrôle périodique de conformité d’ICPE soumise à déclaration
 Maîtrise des outils méthodologiques d’analyse de risque
 Etudes quantitatives de risques : Détermination de la probabilité et de la gravité de scénarios
d'accidents industriels majeurs
 Etudes de dangers
 Etudes d’impact : Détermination des impacts sur l’environnement et la santé
 Etudes relatives au risque d’explosion (ATEX) - Assistance à la mise en conformité
d’installations/systèmes neufs ou en service – Formation/Sensibilisation ATEX
 Modélisation des conséquences d’accidents industriels majeurs
 Assistance dans l’identification, la gestion et le suivi des EIPS et/ou des MMR

PRINCIPALES REFERENCES
Etudes de dangers, Etudes ATEX, Revue Arrêté Préfectoral, Dossier de Demande
d’Autorisation d’Exploiter (DDAE), Dossier de modification et Audit Réglementaire
Energie
 CPCU (Chaufferie fioul – Ivry ; 371 MW)
 CPCU (Projet chaufferie gaz – Vaugirard ; 444 MW)
 CPCU (Projet co-combustion charbon-biomasse – Saint Ouen II – DAE et dossier de modification ; 250
MW ; projet de 30 M€)
 CPCU (Approche Multi-sites – Audit Arrêté Ministériel GIC et Assistance à la gestion des MMRs)

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 37


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

 DALKIA (Chaufferie fioul et gaz – Approche multi-sites : CENEVIA (Courbevoie) – 40 MW, SOCLIS
(Suresnes) – 45 MW ; SARCELLES ENERGIE – 121,7 MW ; LA ROSE DES VENTS (gaz et
cogénération - Aulnay) – 47 MW ; Chaufferie du CHU ANGERS – 29 MW)
 COFELY (Chaufferie bois et gaz de Nantes 120 MW ; CENTRALE DU LANDY (gaz - St-Denis) – 33
MW ; Approche ATEX Multi-sites < 20 MW ; Dossier de modification Chaufferie de Reims > 50 MW)
 ALBIOMA (Projet de stockage biomasse – port de Fort-de-France)
 LITWIN (Station de compression – Approche multi-sites)
 SNC LAVALIN (Station de compression)
 PROSERNAT (Station de compression biogaz – projet)
 AREVA (Mine d’Uranium – Imouraren)
 SABLIERES CAPOULADE (Installation de Cogénération – Isles-Les-Meldeuses(77))
 GAS NATURAL FENOSA (Installation de Cogénération – Tolède (Espagne))

Traitement de l’eau et des déchets


 SITA (Centres de traitement des Ordures Ménagères – Gennevilliers)
 VEOLIA (Station d’épuration – Maxéville)
 DEGREMONT (Station d’épuration – Usine Seine Amont Valenton)
 OTV (Station d’épuration – Projet « Grésillons 2 » ; Station « Carré de Réunion »)
 SEDIF (Installations de production d’eau potable et réseau)
 VINCI (Station d’épuration Bruxelles Sud)

Industrie du Process, Pétrochimie, Oil & Gaz


 AIR LIQUIDE (Site de production bouteilles de gaz – Mitry Mory)
 CIM (Stockages d’hydrocarbures – Approche multi-sites)
 TOTAL (Stockages d’hydrocarbures – Dépôt de Vern-sur-Seiche, Dépôt des Flandres)
 SHELL (Audit sécurité sur Petroplus)
 ARMOR (packaging chimie des encres – Dossier modificatif – La Chevrolière)
 TOTAL GAZ (Audit ICPE-DC sur 6 sites 100 m3 GPL)

Automobile, Aéronautique, Industrie manufacturière


 ALPA (Acierie et laminoir – Porcheville)
 DCNS (Défense – sites de Cherbourg et Nantes)
 LE MONDE (Imprimerie - IVRY)
 KNAUF PLATRE (Fabrication Plaque de plâtre - SAINT SOUPLETS)
 LES CHARPENTIERS DE PARIS (Menuiserie industrielle - BAGNEUX)
 FAURECIA (Peinture Pare-choc – MARINES ; Fabrication sièges - KENITRA)
 ZODIAC AEROSPACE (Local d’essai H2 – PLAISIR)
 SNECMA (Forge, fonderie et usinage de pièces – GENNEVILLIERS)
 HONEYWELL (fabrication ligne de vie – VIERZON)
 BOULENGER (fabrication revêtement à base résine – VILLETANEUSE)
 MESSIER BUGATTI DOWTY (Systèmes d’atterrissage et freinage – VELIZY)
 AEROPORT DE PARIS-CDG (EDD chaufferie – Roissy)
 CHATAL (Traitement de surface – St-Nicolas-de-Redon)

Entrepôt
 SOCAGRA (Centre de stockage de produits phytosanitaires – Indre-et-Loire)
 SINOUHE (Centre de stockage de produits cosmétiques – Loiret)
 MULTISOL (Centre de stockage d’huile de lubrification automobile – Normandie)
 SOFRILOG (Centre logistique frigorifique – Trappes)

Laboratoires de recherche
 CNAM (Centre de formation – Approche multi-sites Ile-de-France)
 CSTB (Centre de recherche sur le bâtiment – site de Champs-sur-marne)
 LVMH et DIOR (Centre de recherche cosmétiques – Loiret)
 CITE DES SCIENCES (Centre de culture scientifique – Paris)

Silos

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 38


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

 LEPICARD (Approche multi-sites – Stockage de céréales et phytosanitaires – Normandie)


 CPCU (Silos de stockage biomasse dans le cadre du projet co-combustion – St Ouen)
 ROUSSEAU (Conformité ATEX – Deux-Sèvres)
 OUEST COATING (Analyse explosion stockage poussières métalliques – St Nazaire)
 TERRENA (Demande d’Autorisation d’Exploiter stockage céréales – Loire-Atlantique)

Agro-alimentaire
 COCA-COLA (Production de boisson – CLAMART)
 SOFRAPAIN (Production de pains industrielles – TRAPPES)
 TRISKALIA (Production d’alimentation animale – CARNOET)
 CODILAB (Fabrication de compléments alimentaires – L’HERBERGEMENT)
 TERRENA – GASTRONOME (Demande d’Autorisation d’Exploiter – Loire Atlantique)

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 39


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Pascal SQUIBAN
Ingénieur INSA RENNES
Agence Pays de la Loire

FORMATION
 1984 Diplôme d’Ingénieur INSA RENNES, option Génie Civil

QUALIFICATIONS / HABILITATIONS
 Incendie (Qualification interne BV INN3)
 Accessibilité aux handicapés (DIAG HAND)
 Acoustique (Qualification interne)

DOMAINES DE COMPETENCES
 Généraliste
 Spécialiste Sécurité Incendie
 Spécialiste Charpente Métallique
Plus de 10 ans d’expérience dans le contrôle technique et 10 ans d’expérience en bureau d’études structure

EVOLUTION PROFESSIONNELLE
 Depuis 2007 : Bureau Veritas :

- Chargé d’affaires généraliste au service patrimoine des pays de Loire


- Spécialiste en structure métallique et bois
- Réalisation de diagnostic avec vérification de capacité portante de structures existantes

 Septembre 2000 à Décembre 2007 : QUALICONSULT Nantes, contrôleur technique généraliste

 Septembre 1997 à Septembre 2000 : ENTREPRISE GIRARD HERVOUET à CLISSON Ingénieur


Calculateur, (charpente, couverture, bardage, étanchéité, serrurerie et menuiserie aluminium)

 Aout 1993 à septembre 1997 : ENTREPRISE CHAGNAS à MACHECOUL (44), responsable du


bureau d’études.

 Mars 1992 à Aout 1993 :SECA STRUCTURES à LA BAULE, Ingénieur Calculateur en structures.

 Octobre 1989 à mars 1992 : Contrôleur technique APAVE, la Roche sur Yon (85), Contrôleur
technique

 Avril 1986 à Septembre 1989 : SOCIETE SETIEM à VILLEJUIF (94), Ingénieur en BET
Structures,

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 40


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

PRINCIPALES REFERENCES (Extrait)

DIAGNOSTIC STRUCTURES, CLOS ET COUVERT

 VILLE DE SAINT NAZAIRE et CARENE (GROUPEMENT)


Diagnostic du Patrimoine Immobilier (carnet d’identité tous corps d’état et identification de l’état de
conservation du patrimoine) - (2008 - 2009)

 NANTES – EDF CORDEMAIS – UNITE DE PRODUCTION


Poids des chaudières suspendues : 6000 T.Expertise des charpentes métalliques principales des Tranches 2 et
3, pilotage des sous-traitants : entreprise de charpente métallique, bureau d’études structure, équipe de
cordistes, laboratoires d’analyses. Propositions de solutions de renforcement avec le bureau d’études.

 NANTES – EDF CORDEMAIS – UNITE DE PRODUCTION
Expertise des charpentes secondaires, couvertures, bardage des Tranches 2 et 3

 NANTES – EDF CORDEMAIS – UNITE DE PRODUCTION


Etude de fiabilisation du rack de supportage des tuyauteries fioul,(400 ml en extérieur et intérieur).Relevé des
pathologies avec nacelle et cordistes, réalisation de la note de calcul, propositions de solutions de
renforcement.

 NANTES – PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE


Réalisation du diagnostic clos et couvert et sécurité incendie de l’ensemble du site
ère
(types T, L, N – 1 catégorie)

 DONGES SFDM–
Etude des pathologies d’un appontement pour supportage et approvisionnement en fuel, en collaboration avec
une équipe de cordistes, vérification par le calcul, proposition de solutions de renforcement.

 BATIMENT ARCHIVES NANTES METROPOLE :


Reconnaissance d’armatures par ferroscan, étude de scénarios de capacité portante d’un plancher en béton
armé, vérification de la stabilité au feu de structures.
 VALORENA USINE DE TRAITEMENT DES ORDURES MENANGERES NANTES METROPOLE :
Diagnostic clos et couvert, relevé de l’état de conservation apparent et identification des pathologies, définition
d’un plan pluriannuel de travaux.
 TANNERIE DE FLEURIAIS-ADEME.
Identification des risques liés à la vétusté des bâtiments, proposition d’actions et estimation financière
 DIVERS DIAGNOSTICS STRUCTURES en charpente métallique, charpente lamellé-collé, et béton armé,
avec vérification par le calcul: bâtiment COLART au Mans, BROSE au Mans, (portiques multiples avec ponts
roulants), tribunes du stade Léo Lagrange à St Nazaire, salle de sport La bertheauderie à St Nazaire, centre
technique municipal Avalyx St Nazaire.

 NANTES METROPOLE. BOIS BRIAND. Essais de chargement d’un plancher en béton précontraint.
Instrumentalisation, mesures de déformations, estimation de la capacité portante.

 COUERON – CIF - BEL AIR (104 Logements) et TRIGNAC – CIF – LES CORMORANS
(64 logements) - Diagnostic complet du patrimoine immobilier tous corps d’état, pathologies, essais
menuiseries extérieures

 AIRBUS NANTES .SUPPORTS MACHINES SPECIALEST5X1 et C5A : Assistance technique pour l’étude des
déformations de massifs sur pieux de dimensions 32 x 11 m, définition des études de sol, analyse des
désordres.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 41


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

MISSIONS D’ASSISTANCE TECHNIQUE APRES INCENDIE :

 PAVILLON LA CHAPELLE DES MARAIS, POLYEXPERT ATLANTIQUE

 SCCV ANTARES, ATREALIS PROMOTION

MISSIONS EFFECTUEES EN BUREAU D’ETUDES:

 PARC D’EXPOSITION VILLEPINTE: Etude d’exécution De la charpente du hall de liaison ente le Hall 5et
le Hall 6 : Portiques treillis de portée 65 m, réalisation de plans et de la note de calculs d’exécution pour le
compte de CFEM

 LONGOMETAL à ANZIN : Création d’un avant bec en poutre caisson en treillis pour ponts roulants, portée 28
m. Conception, réalisation de plans et des notes de calculs d’exécution, suivi de chantier (entreprise Baudin
Châteauneuf)

 AEROPORT DE NANTES, construction du BEMA (bâtiment d’entreposage de matériel aéronautique) :


structure tridimensionnelle en treillis extérieure, bardage et couverture en polycarbonate translucide avec pare
soleil en caillebotis. Réalisation des notes de calcul, suivi des études d’exécution, suivi de chantier clos et
couvert.

 CENTRALE EDF A FORT DE FRANCE. Etudes, suivi de fabrication, mise en container charpente couverture
bardage

 CENTRE LECLERC ATOUT SUD. Etude structures tridimensionnelles

 TECHNOCENTRE RENAULT – BATIMENT UTILITES. Etudes, fabrication et montage de la structure


métallique

 MANITOU ANCENIS unité de fabrication : réalisation des notes de calcul d’exécution et mise au point
technique de la charpente

 AEROSPATIALE NANTES. Bâtiment d’usinage chimique, réalisation des notes de calcul d’exécution et mise
au point technique

 CNP ANGERS. Réalisation des études de structure d’un bâtiment de bureau R+7, portiques multiples en acier,
planchers en dalle alvéolaire, stabilité assurée par noyaux béton excentrés

 STATION DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES. USINE ARC EN CIEL A COUERON. Réalisation
des études de béton armé des fondations et du génie civil.

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 42


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

Xavier PRIEUR
1982
Fonction : Chargé d’Affaires
Référent régional DPE
Agence Bretagne Pays de Loire – Service Gestion Technique de Patrimoine

FORMATION
 Formation opérateur de diagnostic PPRT par le C.E.T.E de Lyon
 Formation opérateur autorisé en mesure d’étanchéité à l’air des bâtiments
 Formation opérateur autorisé en mesure d’étanchéité à l’air des réseaux de ventilation
 Formation opérateur amiante sous-section 4
 Formation de formateur
 Formation Attestation Handicapé
 Certificat Amiante, Diagnostic Performance Energétique, Termites, Gaz et Electricité
 Certificat de formation aux activités de premiers secours routiers
 Certificat de formation aux activités de premiers secours en équipe
 Qualification de sécurité incendie ERP1
 Formation au premier secours

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
 Mesures d’étanchéité à l’air sur immeubles d’habitation, bâtiments tertiaires et maisons individuelles
 Diagnostiqueur bâtiments tous types, travaux, démolition, cession

DOMAINES DE COMPETENCES
 Formateur risque amiante sous-section 4
 Etanchéité à l’air de bâtiments (mesures, analyses, détection de fuites) et des réseaux de ventilation
 Diagnostic amiante avant travaux et démolition de bâtiments tertiaires et industriels
 Recherche de matériaux et produits amiantés sur ponts élévateurs, machines-outils, process
 Suivi technique des missions de risque à l’occupant (amiante)
 Diagnostic Amiante, Plomb, Diagnostic Performance Energétique, Termites, Gaz et Electricité de bâtiments
d’habitations collectifs et/ou individuels

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 43


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

PRINCIPALES REFERENCES
 DIRECTION GENERALE DE L’ARMEMENT à MONTREUIL JUIGNE
Mesures de perméabilité à l’air sur local de confinement aux effets toxiques dans le cadre d’un PPRT

 LYCEE DE CLISSON
Mesures de perméabilité à l’air des locaux en phase chantier et à réception

 CG44 // LE MANS HABITAT// Divers Maîtres d’Ouvrage (habitations + tertiaires)


Mesures d’étanchéité à l’air (opérations BBC ou non)

 2ème Régiment du Matériel – RMAT, SAMSON COUVERTURE ZINGUERIE, 2ème Régiment d'Infanterie de Marine
CASERNE MARTIN DES PALLIERES, ECOLES MILITIARES DE SAUMUR, JOHN DEERE, ENDEL
Formation opérateur et/ou encadrant sous-section 4

 CONSEIL GENERAL DE MAINE ET LOIRE 49


Diagnostic amiante, DTA

 VAL DE LOIRE HLM 49


Diagnostics amiante avant travaux et démolition sur des immeubles de logements

 Etablissement d’Infrastructure de la Défense 49 - 72


Diagnostics amiante avant travaux et démolition divers bâtiments de l’armée

 NANTES HABITAT 44
Diagnostics amiante avant travaux sur 3 importantes opérations de réhabilitation

 MAINE ET LOIRE HABITAT 49


Diagnostics amiante avant travaux et démolition sur ancien SDIS 49

 NEXITY // SAMO // BOUYGUES IMMOBILIER // ATARAXIA


DPE neufs logements collectifs et individuels

 NANTES HABITAT 44
DPE 20000 logements

 CONSEIL GENERAL DE LA SARTHE 72


Diagnostic Amiante avant travaux collèges de la Sarthe

 SARTHE HABITAT 72
Diagnostic Amiante avant démolition de 3 immeubles d’habitations

 DUPONT PERFORMANCES 72
Diagnostic Amiante et Plomb avant démolition sur 15 bâtiments industriels

QUALIFICATIONS / HABILITATIONS
 Habilitation électrique H0 BE Verification
 Travail en hauteur
 Opérateur autorisé pour les mesures d’étanchéité à l’air
 Certification Amiante, Plomb, DPE mention, Termites, Gaz et Electricité

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 44


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

ANNEXE 5 : FICHE MISSION INFILTROMETRIE

MESURES DE PERMEABILITE A L’AIR DES BATIMENTS


ET RECHERCHE DE FUITES (INFILTROMETRIE)

1. OBJET DE LA MISSION Le client s’engage prendre les dispositions et à faire


réaliser les travaux préparatoires aux tests, suivants :
La mission confiée à BUREAU VERITAS a pour objet de
formuler un avis sur la perméabilité à l’air de l’enveloppe - fourniture de courant électrique dans les locaux testés ;
d’un bâtiment. - mise à disposition d’un moyen d’accès sécurisé à hauteur du
Cette prestation est réalisée par des mesures plafond des locaux concernés, conformes aux normes en
d’infiltrométrie in-situ, après mise en dépression (et/ou vigueur ;
surpression) des locaux et de recherche de fuites. - calfeutrement des entrées d’air pouvant fausser les tests ou
Ces mesures peuvent être réalisées soit : les mesures finales (entrées d’air auto réglables dans les
menuiseries extérieures / prises d’air des gaines aérauliques
- en cours de travaux, à la mise « hors d’air » des locaux, pour
d’extraction ou de soufflage / réservations dans les planchers
rechercher les fuites éventuelles ;
bas et hauts pour passage de conduits et canalisations) ;
- à la réception des travaux, pour mesurer la perméabilité à l’air
- le détail des surfaces déperditives et du Ubât par logement en
de l’ouvrage fini.
vue de la détermination de l’échantillonnage.
Le client s’engage, lors des tests et mesures in-situ, à
2. DOMAINE D’INTERVENTION prévoir et obtenir la présence du Maître d’œuvre et des
La mission concerne exclusivement les locaux spécifiés entreprises concernées, susceptibles d’être à l’origine
aux conditions particulières du contrat. d’un défaut d’exécution pouvant entraîner des fuites d’air
intempestives.
3. REFERENTIEL
6. DOCUMENTS REMIS AU CLIENT
Les tests d’infiltrométrie sont réalisés selon :
Selon la prestation qui lui a été confiée, BUREAU
- la norme NF EN 13829 : « Performance thermique des VERITAS remet en un exemplaire dématérialisé :
bâtiments – Détermination de la perméabilité à l’air des
bâtiments. Méthode de pressurisation par ventilateur » de - un rapport de recherche de fuites en phase travaux, pour ce
février 2001 ; qui concerne la partie de mission réalisée lors de la phase
travaux ;
- le guide d’application GA P50-784 février 2010 Performance
thermique des bâtiments - Guide d'application de la norme - un rapport final rédigé selon le guide d’application de la
NF EN 13829. norme GA P50-784 de février 2010 : Performance thermique
des bâtiments – Guide d’application de la norme NF EN
13829 : 2001, pour ce qui concerne une mission réalisée lors
4. CONTENU DE LA MISSION de la phase réception.
La mission peut comprendre :
Lors de la phase travaux :
7. LIMITES DE LA MISSION
- La réalisation d’un (ou plusieurs) test(s) d’infiltrométrie selon
la norme NF EN 13829, ayant pour objet principal de La mission n’a pas pour objet :
caractériser l’enveloppe par une recherche de fuites à l’aide
d’un générateur de fumée [méthode B]. - de donner un avis sur les performances énergétiques de
l’ouvrage mesuré ;
Lors de la phase réception : - de réaliser une évaluation (ou attestation) de conformité sur le
- La réalisation d’une (ou plusieurs) mesure(s) d’infiltrométrie respect des réglementations thermiques en vigueur ;
selon la norme EN 13829, ayant pour objet principal de - d’assister le client pour l’obtention d’une certification ou d’une
mesurer les débits de fuite [méthode A]. labellisation.
En option, il est possible de visualiser d’éventuels ponts
thermiques par caméra à thermographie infrarouge. 8. AUTRES MISSIONS

5. DISPOSITIONS A PRENDRE PAR LE CLIENT Ne relèvent pas de la mission, mais peuvent faire l’objet
de missions particulières, à la demande du client, les
Le client s’engage à communiquer à BUREAU VERITAS prestations suivantes :
les documents suivants : - Assistance au dépôt d’un dossier de labellisation ou de
- le dossier du (ou des) permis de construire obtenu et les certification (en particulier pour ce qui concerne la
dossiers des permis modificatifs éventuels ; « démarche qualité » prévue par la réglementation R T).
- la (ou les) note(s) de calcul thermique réalisée par - Fourniture de l’attestation de Prise en compte de la RT 2012.
l’entreprise, le Maître d’œuvre ou le BET, préalablement à la - Assistance à l’obtention de la performance énergétique des
construction ; constructions.
- le descriptif des travaux, ainsi que les plans d’exécution - AMO BBC.
relatifs à l’enveloppe de l’ouvrage (murs enveloppe /
planchers bas / planchers hauts / couverture / toiture - Etude de Faisabilité d’Approvisionnement en Energie.
terrasse / menuiseries extérieures) - Contrôle technique des constructions, mission « TH ».

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 45


Association de la Plateforme Industrielle de PPRT de Montoir-de-Bretagne
Montoir-de-Bretagne Vulnérabilité du bâti

ANNEXE 6 : PIECES COMPLEMENTAIRES

BUREAU VERITAS - APIM – 003715/160722-0585 Rév. 1 du 12 septembre 2016 Page 46