Vous êtes sur la page 1sur 94
4NATOMIE ARTISTIQUE LES MUSCLES DES MEMBRES SUPERIEURS | Eo’ | eA LES MUSCLES DU BRAS _ ee “Wap Ate Do se uel formant al le corace-braahil unt fe forme & tui scu la région fos Mig, 306 — ude pour ln plane grant Adan Ber ATEATBRES SUPERIEURS LE CORACO BRACHIAL Pe aa a ANATOMIE ARTISTIQUE fubwde, Le court hel (portion ineme) es feroiné pat un Neaton qu Stoo au sommat de Topophysscoracld, © cite du cracobractial, Cs deus tendons, qui descendent fe long de umdcus, eon mags fare dttde tile tenon fraud prorat. Lace reason marquee sve aioe ele ‘oe deveat sou-entané; et alors vile sur Te snjet danse Fear % ton dlendon Dogon te don infear oe detache tne lame sponges a nee gots se pene ai Vapostviee | denneoope da groupe mselaire por térlnteme de ovan-bas (Fig 308), ACTION Le biceps est Réchissenr de Vasant-bes sur le Bas of provogue ba roltion darned radius loegae clit ext on pronation. Het doe dgalemend supi- ltour (Fig. 320 et 312) Dans sme proportion moindze i awode so action elle des shuscies detoide e grand pectoral i est Gvateur du bros par fa Tongue portion et adductear par sa courte portion, Aw point de we des formes ds bras, oon fnportanee est cousléable. Cuz le haltéophils, ce imsle en se contractant devin court, gebuleas e: forme sous Ja peau une torte de boule qui remonte vers la partie supéricure du bras, sous fe grand Destocal. Choe ce genre dathlte, dans lee cas de dévelopoement musculaize sexagisé, cette sill précento presque Vapparence d'une diformité, Au con MEMBRES SUPERIEURS a trate, ches les sportifsenteainds aux exercices de vitesse on de détente (le ‘boxe, le diseobole) (Fig. 277), sa contraction modi pet lecaractée des formes ils bras. Ceol grosslt, se gone également et hnrmoniensement dans toute ‘ lougueu, mais conserve Gependant dans Veisenibe son aspect glade LE CORACO-BRACHTAL ‘ve muscle corser-brachial et un petit muscle fusiforme qui se détache de ‘apopiyse corse, descend le long dela courte portion di biceps & laquelle ‘autre quelquetois dans sa partie supdvieure et vent winsdrer sur la parle ‘moyenne du bord interne de Phemdrns (ig, 305) ACTION Co muscle tend & rapprocher Vhumdrus de Vomoplate, Pea visibte lose Ye bras est pendant, if devient au contrite neternent appatent lorsque le bras et evé verticalement positon de la crucfsin) (EG. 321). HL fore ons Ia pean une sili firme allongée, s'tendant du grand pectoral au rand dorsal (Fi. 287). Lardite devra attacher un grand soin 9 1étnde ‘le cete région partiatérement importante dans Vanatomie des formes, LE BRACHIAL ANTERIZUR "Le brachial antérieur etn muscle sit vou fa partie inf éreure du biceps ‘Son insertion supereure se fat sur Thumiras,aurdeesows de Veunpoeate de 234 {NATOMIE AnrISTIQUE toidicnne qu'il entoure, sue face interne et externe de ct et sur Ja eoison Srense qu spare les muscles de la région antsieue dela gon postrieue, De li ses fibres camues se dingent vere Fartculaion, au mine de lagu les sont remplacdes par wn tendon qui nse au cuits su Ta face rupee sizmée imméllatememt at-destous de Pepophyse cononoide (Fig. 308) Pig ACTION Ce mascie et exclusivement Aéchissnr de Pasantras sur te bras. Bus arge que te biceps quit déborde de chaque eit os suse dans ee parties ferns ei intornes dont Te smode® s'eecentue vigourewsement pendant a contraction (Fig. 312). LE TRICEPS Ce masclejorme a iui sent la région posérieure du bras, A su partie supe reate il et formé de tai portions ou els, dont Pune, midiane, edie longue portion ou partie movenie. Deux auties sont Ital ce sont le vast elem ft Je ste interne (ig. 313), La longue portion snare aw dord avillsre de Vomoplate audessous de a cavté gléolde, sur une surface ruguewse, pase ent le muscles grand ond et petit cond pour venir se tenuineraa-dessous de a moit6 de VEuméras pr tn lage tendo plat commis ax rol portions, as tea Satake wa fee flnesernc Be Thana, dara tutes testes denen de tu pocttis Sono atl ue te 1 AS a poderet Gu spare la segonmncculae ntoure ela kon postreure | dela. se Stes een se terminer sure bord externe du tendon de lx Tongue portion, Quand ai nde iene, i sinsre & toute Ta partic deta face posiiriwe de Chums, side gudessous dele gomtiee de torsion, ee termine sat Ia porte infrieure ‘hu tenon du triceps (Fig. 33 e& 34) “Les Ares misoslates de es tas chefs se dirigent on bas ew convergeant, couse nous venons de le voit, vers le tendon du treope. Cot sa pubsant tendon aplaty qui lange A sa paste supérieure, va en se réréclsant et en 'épanouianants attacker & Ia partie supérieure de Volesane 26 ANATOMIE ARTISTIQUE ACTION Ce muscle et extennour de ast bras sur le Bras. 11 ade en outre Tas pension da bras et maintest la tite de Mhuménus appliqnée contre Ia eave sléccide "Les tole chefs muscular forment ios sites qui ddbordent et oncadrent, ‘exmme ue avche sala, le méplatformé par I tends da triceps. Co meat {ou oxtte dépression) »accentse allearsconsidérablement loys de la contrac- on du trceps (Figs 353 € 314). gion assrioure, cour sont super rcs fos ‘entre esx par de ons nt bras ot au poigne. im Ta alla md plait, ef fe cute antricur, a0 ANATOMTE ARTISTIOUE LE ROND PRONATEUR 1 Jove ta init sailtante oblique interne du pli du coude. 1B atiache en hana Pepirseliée et par wm petit faicceaw @ Fapoplase ceronade du eur ‘de L, descendant obliquement, i #en- tage vou le long supinateur pour aller eneouter iéeemeat autour du radius et S'y inser sur Dempreinte du rend row foo. Soperticillement, ie ec pa Ie pasion spondvrotiqne di beeps tune dépresio vnibesoxs Ta peat (Pig 318), ces LE GRAND PALMAIRE Cost un fouttite de Yos traptze et va si (ig. 22. actioN Comme ton noun Vidique, i dering la pronation. Quad se contraction saccentue, IU deviest accesoinement Vavant-beas sur le bras, Sa sale aloes nettement visible eure ave Lo spinatour tun triangle os vient pondiver fe ondon du e allant obliquesnent de Pépitroclée an deusitme pion, Thos formé d's corps eras fusiforme qui, yee le miles de Vavants firs, es zemplacé par nm tendon allongé qa gagne la révion externe di poiget ol i sengase sons de ligentont atnulaie du care, sfisee dans une Seer Ia ase du deusi2ine métocarpe (ig, 325), Scus-ciland, it regose sur le Aéchinweur suporiciel des deigts, (Ce musee Aéehit la iain sur Vavant-ras ct la mit lgdzernent en pronation ssqull se contsacte, sa partie infdricwre eb som tendon deviownent fortement sailants. Ce ernie solve Ta est, yul semble soustendue at une coelete, Cesta promiace sali ten finetse & compter en allant du bord externe ie Vavant-bras 8 son bord interne (Fig. 322) Fon speed ACTION AVANT BRAS ase Patt pte LE PETIT intl ont PALMAIRE est um muscle pe, Fesiorme, site fs dedans dp Sent. Allan de troche a pont i et form dan corps my a0 dhs, mince et tle remplacérapiderent par un ongtendon rit ct aplatt qu passe devant le Hgaoent aware de favfe atu i adbite poor disparaite sur lapo- ingerose palmaire. Cunme le préeent, if et sous- fuland, Topoce sr le Méchisseur superficiel des Aoigts, et loraqil se contract AGeit la main td som tendon forme ia denstine saillictondineuse site dla parte suporenre di poignet (Hg. 322) (Ce mmscle manque quclguefois chez certains 2 mica | ji a ANATOMIE ARTISTIQUE CUBITAL ANTERIEUR Crest un muscle sid df porte da pus interme dela région airenre de Pasant-bras ot qui semble appartesie A ls véxion postéxieare 1 stnstre en ham A épitrcitée pa | dant de Poldrane ef ta moti supérieure du dont postériow du cubits. Costu rele mince et aplati, et ss fibres eha rues aceompognent son tendon prescue jueawen bas. Ce deraier «inate au pis orme, ct ses bres se continuent aves les Hires de Vadduceur du pelt doigh. Co muscle enveloppe et mole sans bru {alité toute in partic inteme de avant bras, et som tesdon appeal at poienct sus etlement que tex des males pre ‘ldents (ig. 321) ACTION et Séchiseur de la main et incine calle-c vers le bord interne de # bras (Fig. 323 MUSCLES ANTERIEURS PROFONDS es muscles antéievr profonds, comprennen le flchissewr com super {ie fe féchissewr commun frojond, le AUchissew propre du fowce et le card ‘ronatowr (Fig. 323), FLECHISSEUR SUPERFICIEL DES DOIGTS est un muscle aplati, large, si’ OR inmédiatement auedearous des mus- HO los superiee que nos venons de désrre, Th sinadre ex hawt & P6pi= trocide par wn tendon commun aux rucles itrochiéens et In partie piriare du bord entre du radius. es insertions ee font sw Le trait ‘Fame ign oblique de haut en bas et Se dehons ex dedans. Le corps char ti, drat toed, stale eneite en Cleseendant eur Tavant-bras, a par= tie moyenne duquel apparsicent fate tendons que les fibres char ‘hues aceomipaguent jus poi net, Cex tendons se sferfocent deux 4 deus, sont souscntanés, Vises 236 ANATOMEE ARTISTIOVE FLECHISSEUR PROFOND Co mule est place immédiatement ane dessous doe prébtent. U1 singe en hast an dens tiers supdriurs des fais anlcricure tater dv cuits antour diguel it sen ‘rou, 9 ligaitont intarasacus. De cos pots insertion ces hres descendent vericalesient ex se divisant en quatre fascaus, connie ‘ar quire tendons qui s'engagent sue le Uigamont anmutaive du carpe, ascent chacine dans la bowtonaléce corrependante da fon ‘don dn flchisseur super feld, se fxent enfin A a he de a toile phelange des doje, aprés #6 anasto- rosé entre eux au niveas dle fa face palate par des languettes tendinenses (Fig, 3) ACTION et eho de to resem moron fle page tar lee Pen samt aes eons on ironies pais cna chr sig ols macarons oe pig Patent ba So ‘compltte celui du muscle précédent. 7 ae LAVANT-BRAS 27 LONG FLECHISSEUR DU POUCE. Situé Je long di bord externe dus préeent, ce anasto ca de rads & la derive phalange di pone, ease sur la face antigua ds radius auedessons de la tublronte biitale et & ta partie attenante i Hicoment dntresens. De i, ses Hibres descendent westicalement et vennent se jeter sot un tendon & la Zagon des basbes me plume. Celu-c. passe des 12 canal radiocerpien et va ensuite wattacher 8 la forte antériate dl supérieure de fa derviere phalange In pruce. Reeonert ar le chiseur superfiiel dant toude se partie supéroiniona, 5} ddbode exsuite ce fmsele averafement on pes au-desms du niveas tim poignet of i deviext wsible sur Vécoreh 5 son tendon sapergoit entre les tendons du grand et du petit pale (Fig. 327) AcrION Ce muscle féchil Ia dernitre phalange dw power: sans étre visible sur le sujet Ta fagon des miles Steril, e& muscle qui taiose le squeetie com: ‘Sout par som yolune A assures Te gufbe de Ysvant= CARRE PRONATEUR Le cayré fronaour et a muscle quadritatire, stab profoudément, a sivean dt quart inféceur des os de Vavant-bras. Dispos? transcerelement, ses ies vendent de Ia face antiioure di radius am Bord externa ot ta Ice infricnre di cubitus, Recover! par Ue fohissewr propre di owes eb dar Le Rdcisecur projond commun das doit, dlborde ces devs muscles em a8 ANATOMIE ARTISTIQUE Aodens tom delirs. Sa contraction 1 pou effet, fo rapproctant ea du enbitus, de preduine LES MUSCLES DE LA REGION EXTERNE quatre, ce et dela lelongsupinateur fe reomier radia externe, te second a hel exkras de ons LE LONG SUPINATEUR Cotto plusiong des muscles fe Vavantres, W forme ta Timite exer du $d conde rae 8 et sétend de Ia partie infro-esteme de 1 apophyse stylnide dv radi. Son insertion se fait sur Je Jord erterne de Vhuomrs depuis ta goat lire de torsion juspu'oncdesnn de Cpicvndyle,extte le brachial antésieur et Te vaste exteme dt telceps (Bg. 330). Th sinetre en outre & a closon tnlermas aleve exerne qi sépane ces dew rscles, Son pm charm descend en» largiseant et en rconrant 1 ccodyle dont il masque fa salle exter, cache Vnsertion radiate du zond pronatear, pus se continue vers le millew de Vavant-bros pat tn long tendon ‘qu, plaqué sur le radius, ce fixe en sépannuisant A fa base de Capophyse wiylotde du radius, Ce muscle et sie fio Vésorché dams tole son dene Fig. 37) action 1 fdchit Vevanebres sur de bras fe maintenant dans ne postion in- termediire entre Ia supination et la pronation [postion du boxent sap: Drdtant & fappes). I détermine a ce Inoment an rele partiewlitzpet et, tonlant, ta partie extere de Yavant: tan depaas Je brachial antriur jus wien poigne (Big. 33th. Ces, au point de vie dey formes, le muse Je plas important & étudler des mus des de Vavantbras, IE west pas ra lament supinatew, mais & Ja fois sie psteur et pronae tear. Supinatcar Pe. Torsgue le bras est en pronation, et pronateur lors’ est en supination Ge muscle acguiert wn développement considérable chez a0 {NATOMIE ARTISTIQUE le: sretans modelant fe bos Ta ache (es saboties par exemple). Son rele ‘ot eéncrnoment consdéeé commie insthésigue et sopping par Ie plapart hs atiniresantiqnes (Hig. 38) PREMIER RADIAL EXTERNE En partie caché par ie long supinateur, ce mule is gion extene de avant-bras, sinsire em haut fe bord extere de Mhuméras, ssedensoan de précéent Som corps haem, qui comtrbue & voller Tepicondvle ‘it renfoce la sailed ong supinateu, se termine vers la pattie moyenne de Vavant-bras par tendon qi Fone a Jace externa di radias elise dans fa pls extone ies goultvs de le face postriure dx rads, T passe sous les tendons des miteles long abdustent et enkrt fxtemseur du pouce et va vinsicer 8a face dorsle die ienatime mdtacarpien (Big. 332) Action Ce muscle est extnscur ot abicten dela main, Nae yee: ule Eada se vat metfoment la pati interme de icant ras, 08 i forme avec Ie ong supina ‘eu la sali apts portant de cette , “gon (is 350 ty DEUXIEME RADIAL [x3 EXTERNE HN iA (Ge ucle ext analogue’ an préctent vee eg semble souvent confond. Recouvert par ce deme dats les tris quarts de son tajet supérieur, Iintee em aut as fendon coma des sees “Glcondsions, descend paralslenent au premier radial et wit son tendon ‘Se spare de cell a's partie infrieure pour glisor ate fa dams fa gout VAVANT-BRAS Pa re posérooterne dis radius. TL ya alos sinter 2 1a parte postéroexterne de Vexteéaité supérieure du tosiéne tnétaeixplen (Fig. 33). ActION ‘Ce muscle qu renverse Ia rn sur Yavantbras es ex tencewr de clleci, I est nettement viible sur Ye eujet, of on bord interne argue ux sion Ye séparant des muses postéieurs (Fig. 333) COURT SUPINATEUR Muscle cour, sit profondément sous tex enasctes ralinux qui fe séparent da Tong supinaeae. Ce musde Sinsv 6 i onde et as cobites (eeesous dela Y tite cavitésigmode) aver feo autres tuscisépleot dens, coutourne ls faces postdro-externes di radius ou bord an Four dual swore depuis le igre lige sg Pempreate di ond prom Woe attire Me gonriewe four (Fi 335 ‘Acris Ce muse et esenteioment supinetour Situé profondément, iL ne se voit pseu Grebe ; mais il matelase Ia partie profonde dela régiom et augment Ae a sorte ia sill supBio-xterne des muscles de Vavant-bras oe ANATOMIE ARTISTIQUE MUSCLES DE LA REGION POSTERIEURE 1s muices de ta aégon postrieae de Yavant| tua at tome deh, omen don cance super | pe Uh th spre orl que ent dont ie mde ate lex deste epee de Yavas-bran, Un once frofonde forme falement quire nuades dont Te tl fers’ parties keret J ler nie e exten de vtat-bae et de ton da pire Ti ig ed Sago oe an a dltanh au dors, dis macs anol cna fs rier, elses pope ok dit estes com tran de digs Cs musts ee foe bigot bat ton dada do Pavan. La sgn Pro fonds ct crate ds mals long abbr, ot ‘sles, ong extemeur dence stoner roe ender Cet mance se igen! soins es frst sot igs tbe tn das Len fiuscler de a exon supericile ot ue insertion Conmwneser Fciemia: Hl fal pat Tater dire den tenon apeléfndon comin eis Aisidneent tre repens Gi 390) ANCONE snconé est un petit mele mince, irangulair, stad & ta partie sup rieure et postéricure dela région exlrme de Vavant-bras, Sot sonnets nse 8 YVépicondyle par un curt tendon. Las fibres se portent exsite en bas et fen dedans, vinnent sinsérer & ln face exferne de Foldrame,xecowvant touts Ja partie postdr-exterue de Vatiolation ds coude (Fig. 336) MUSCLES DP LA REGION POSTERIEURE ACTION Jin maison de la disposition partiulire de Varticuation dt eubitws avec fnumnéras, ce muscle «st erdluivenent exlonenr de Patant-brat it continoe Vaetion ds vaste interne du triceps dont lea Hires se fondent aves exiles de son bond supérieur. An yriat de Yue des formes, ce muscle xe voit tres nett aunt Sut SSf&b, el conraction fil salir wn ella aire iconic ex devaste interned trieps CUBITAL POSTERIEUR ‘ue plus interne de Ta gion posttieure de P'avant- eas Hsindre & Jepicondie ot der dc cudnt, de Ia sorte, won comps charan descend auc fey deux ers interes de la face postérieuce dy exbitue pour se continer pat un dondow gui pis dans we pont Vine ents latte de Papophyse eticide dv ends poss ale snares en bas & a partie postdrieure de la Base ‘ chnguidme mitacarpien (Fg. 336 2 342). ACTION Wet etensour el adducenr de tx main, Sem relief 4 la forme due salle ongitadinale assez grle «= ‘forded eubilad antic par wn som a fond quel Se roe la ert ducts EXTENSEUR PROPRE DU PETIT DOIGT Moscle gle ins aT épicondyle, parle au précédent ef qui accompagne extenseur comman des doigts, dont il semble faire parte, Son tendon Tui a cent que Festenseur enwoie ais $¢ doigt ot it wlnsdce avee eat sur les Dhalanges de ee erie, associ son action A calle de Yestenser (Fig. 336 et 542) a ANATOMIE ARTISTIOUE EXTENSEUR COMMUN DES DOIGTS Muscle le plas exorne of le plus voluminews Je ta covet supertille, setae dt tendon commun doi se Sbres mneelsres ve portent vers Ia sain sous la forme d'un fisceau charm, pais t aplati augue! sueceie vers le ters infeneur de Vavast-bras wt feudon qui se divise on euate jiscenu Calg ie Sate Sansa Golgate ok Ge ives Gece Gla sh tisent, pasion neal sous le Ligaen alae du carpe dans we gourttne sitnée 8 Yexteémité inéricute du radins, pour séearter ensuite et se diner chacim vers a face dorsale des doigts, dPexcepion du powce. Sur chactne dex premitres pualanges ces dendons se divisent on trix fanpetien : xe m= diane va satacher Is base de la premitre phalange. Deus autres lacéales, pis fortes, descendant en se réuniseant sur le dos de lw dewsiome Phalange ‘our stacker ensuite dla base de a toisome plalange. Au niveas supécieue ‘es articulations meétacarpo-pllangiennes, ce tenlous sont anastomoets featre eux par des expansions Abrewses, mince, variables aspect, sa en o@ (qi concer celle étendue entze Vannulaire et Vanrculare (Fig. 396, 342 ot 32). Action Crest un muscle extensenr de la phalanges Je melucarpes ln sada tempsy At dave les dogs de Vaxe de la mai, Som modelé ex visible en eatier ut Vavantciras a oité des muscles radia. ‘Vas pas la face pestsieue et dans extension du bas, Censembedes muses ge nos venoms de derive semble énerger d'une diresion situceimmédiatement dessus de groupe des muscles exloraes (muscles radious ef long supine- fou). Ce dernier mice, epi, fait une forte slic oiigse qui déborde for. tement Is feese osteme situ entre lolérane et Véqiconiyie. Sur Ie dos de 1a maa, entre le poiguet et les dint, des lendons des muscles exenseurs sont rutlomendvistes el saillants sous fa ean, formant quate sie: » tenant 3 polgnet & chaque articulation méacarpo-phalangienne. Chet es sujets ‘maigies, cos sales sacousent fortement et asscelses ail réeau weinens Sonnet A la sain un earactbre particlitzemeat tosrmnent MUSCLES DE LA REGION POSTERIEUIE oe MUSCLES POSTERIEURS PROFONDS eee J ne roost Seas Pe aa ee ee ee ae ages aie oe ae ee Ssnuenion ds eane marie o to got ection 26 AWATOMIE ARTISTIQUE MUSCLES DE serio Ce mses et extenscur ot abinctenr du premier mean terpion ef de ta main ‘Le court extensenr du ponce se conjond aoe le rie dent, anquel il est acené dane presave toute sou, Gaulue, Son tendon ise dans une goutitre in Apenulante ee parle celled long abdivteu, qui Abandonne pour aller sinserer dla base dela promore Platenge a fouce, Het extenseur du pooce et abxlucteur dt pouse et dela main, Le long exer doe mee ng te te bond externe de Vextensett fonts, mais ts pet pln bas que ceux, passe dank tune gouttiere oblique situce sr Textrémit infeienre du radivs, gouttire ferme pace Tiquuest annutaite dw carpe, incline ensuite oiguoment om froisent lex tendons dew deus eae Fina, x nccole a toviom de log alstucteu ong ealenseur du pouce pour tinséres Ala seconds phalange du powce Les taudons deco ois sede sont wetomont estes sou la pean, a cean die ign ls Hitent sar Ia séyion exteme de eelucl wne exertion iienguc dre qui Sexagite lors de Yextession du pouce ct qin ie ss ene aaite atone, Leurs corps eliarnus forment sur la parte ile de ls face exteme de Tavant-bras wn tll allongd gl croie en hace Ie relief des masles supinatears ce radawx (Fig. 342). Testenseur propes de Vindes weit pas ssile sur eeorche Ce msc et stud profondément,aurdesons a8 ANATOMIE aRTISTIQUE 4: Pestncaurconsmun det doige. Au niveau ds poignet, 20m tendon #engage Alans Ie gaine Bbreuse qui Ii est comune avee ev dernier muscle, Il soson- pague ensuite le tendon que eclui-cl envole 8 Tides et il sinsize a la de tidre phalange de ce doi Tet exonseur dela promtire phalange de Vinden ,accescoremnt, des deux leures. Cost ce misc que Tindex doit som independance dans les mauve rmeots dextension (Fig 34%). Hin ae MUSCLES DE LA REGION PosTERIEURE ss + Daide + Dette 2 Th 2 Trees 3 Leu ei 3 Bape « dnt 4 Lome sh 4 Brachial nt 4 Radian 1 Roe pronto § Red promi 6 Extmarr com. 6 Ancomd Cub! pute 6 Lon et (Catal pe 7 hand palmsine i pane 7 Grand pat 5 Cutual ant. Cuil pt. S Longa. 8 Dom ap 9 Fong a ct Paitpalie 9 Batt patie 230 ANATOMIE ARTISTIQUE 3 Bis 6 Rend prota. 7 Long onpin 9 Gran Pl 10 Pat pal 3 Cul at > Vase rtm 4 Long up. 2 Thiaks 3 Bis 5 Long cap Ge fait 7 Sire a 8 Cobia 2 Binge 3 Traps 4 Braet at 6 Lane nbn 1 Gaia os 13 Shite ‘LES MUSCLES DE LA MAIN 1a main présente & comidécer deus faces une face dorale of viennent se termine: Jes tendon: des musticepostrieus de Vavant-bras : wns face pal- ‘naire ot Von trouve J extrémité infrienre des tendons de la région antéreare Ge Vavantras et de mamirews pate muscee growpés en trois régions. Un scope externe surmonte le pouee eat Pines licuar. Un groupe tere dont fe: muscles moteurs du petit doige forment Ionthence iyptldnar. Un rope man eat eel de Tango amare mayenne (Fig. 347) Free poutine Pes LEMINENCE THENAR ormée de quatre petits muscles cemblant confondus en wn ceul, et qui sont, en allant de deiors en dedane: Le cour abductor, Pepposant, te cont Aichsseur et Uadductew (Fig. 398) LE COURT ABDUCTEUR le pls exteme et te plas supertilel. I eimére at seaphotde ot @ tx partie snudeccterns da ligament amalaire ‘Sores forment un court fae arm Qui se dirige eas et en Schors pour slinsdeer par un court te: Adon su Te bord esterne de Ia. promiire fhalange. It Séchit la premiere phalange ‘4m pouce qu'il fait toumer en dedans, et ve plalange (Fig. 348 as ANATOMIE ARTISTIONE LE COURT FLECHISSEUR DU POUCE Situd entie Jes deux muscles pricidents ot Padducteur, oe muscle vin bre 2 la parti anttriewre du traps ol an Fisament awnulaire du carpe d'une part fu trapézalle et a grand os dante part Ses fibres, partagés en deux fsceatx char. fot eneadrent tm ella oft pase le tendon flu long flchiseur du posce ct vont +n séree, Vesterne au eid externe dela base de Iu premiere phalange, Vnlorne ai Git terme de ta base de le fromiére phalange, ar te epson Ene tg I ramine le pouce en dedans elon avant, tes deux faiscests de mucele ayant chs fom tse action acparce. Le faiscan erterne ‘esse som ation a elle du court abdaceur Le fatscean intersect la romitre pha lange ct porte fe tétaearpen, an ade LES MUSCLES DB LA anAIN a ADDUCTEUR DU POUCE Muscle épaie a tianguaire, stué profonddment 4 1s varie exteme de ta égion palmaice, IL sinstre par aa base 8 tout le bord antéricwr du irostine fadlacarpien el aw rand os, De I sca bres vont, cn convergeant, unit at Chef interne da our! fMehisenr pour sin- Sever tla ase de la premidve phalange da once Test adducewr du Pouce ensemble des tamncles théna forme ln partie antéo-extere une salle va- table nubvant Ses sets. Salant et rl mminewse, cick dais! obiguement la face intdrinre dela nain ets. d&vetoppensent tocentié eat toujnms an tnllee de Fores manele considésabe Sie MUSCLES DE L'EMINENCE HYPOTHENAR ‘res mcles de cette région sont an nombre de tes: Yadueceur, Ye court Acisseur et oppossnt ABDUCTEUR DU PETIT DOIGT (*) Petit muscle stu & 1 patie Ia plus interme de la main. I sinsére dos pisifrme dane part, ct se terminant par un tendon tr8s cour, i sinadce ‘Fautre part A la ve dela premiére phalange du petit doit. Ik et adductew “i fetid del, T Rect glemsect Ja premiere phalange en étendant les deux autees (Fig. 383), COURT FLECHISSEUR DU PETIT DOIGT 1 enttache en haut A Yapophvee de Jos rach ef a tigament annulaire tv carp de thse bes ae diigent verse bord interne dele prendre thalange a6 ANATOMIE aRrrsriguE dtu petit doigh ot eleswinmbrent,apsés s'tze confonduics avee celes de Yab- Aucteus du petit doit ‘Son actionext Ja méme que celle du muscle préédent (Fig. 352) OPPOSANT DU PETIT DOIGT Muele situé profondiment sous le dex autres. Son insertion supéricnre se fait & os ercha, De Ia ses Aibres chamucs ce portent obiquement en ‘bas pour sattacher sur toute Yétendue du bard antéiewr du cinguiéme mélae carpion. ‘Sa entrcton porte le cinqniime mlacorpien on avant clon dedans (oppose te ptt dott am foes Liensemble des muscles de Féminence Aypothinar forme ax bord interne ‘dela sain une sale de forme elipsoide allongée. Cee salle (ait pndant alle de Véminence thdnar. Cells, cepesdant, est plus accentvée raison fy ples grand développement de museles de cetie région (Fig. 352) LE PALMAIRE CUTANE, Un quatrieme petit muscle peaueor est A déerire sur Véninence thé nna, Cent une peite lamale mattsire tes mince, faseesi, éandue entre Tapoévrose palniire et a face profonde de la peas 44a bord Snterue de 1a msn. Sa contraction frone Ia peau de fa réion ex accentuant Yaréte de Vie ‘nece hypothéane (Vig. 249), en déprimant ta face in- tere de ls rain et en exagérant Ia concavité de la face paltuaie (dane Paction de bone dans le ereux de ta main notamment) (Fig. 352). REGION PALMAIRE MOYENNE. Cette région eomprend de nombreux petits muscles studs profondément et tune forte aponévrose raperticalle, 'aponcoroe palmaire. Aw nombre de onze les muscles sant les terastous af ls lombricaus es espaces situs ere bes rélaeaspiess sont comblcs pat les interoseeus. Quatre de ceux les inter« ups mruscues DB LA MAIN os eux dorsise, occupant Je don de Ia min (Big. 53) t trois autres plus fetes, Us faterosexx palmate, sot studs vers la face palmaire de clle-e (ig. 340), Si ost tous pour carseitres communs de présente: Jews point fine sities métacarpens ois font leurs insertions muscles, et le point sohile sur les ets de Ia premitze phalange de chacun des quatre ders foigts (Fig 353) ACTION “Les interosene palinaltes sot adducteurs des doigis, cestindice quits rapprochent cews-e de Tae de Is tin, Indépendamment dex monvenents ‘adduction, is cont en outre, comme ls Sembricaux et les intersseus dar- ‘airs, Aehisseus de lo premitre phalange ot fextemseams des deux auties. Pour les inter- fsseux dosans, qui sont egalement, comme les préeélents, ‘Aéciteeurs, ls vont ex phx bductenrs des doigts, ect Aire quile 1s artent de axe de ta’ main Tex ners dors formant ous le mo a profnd sin dor de la main, Daa la passe Iysie eabitale oa cours de Taquele ils sat. bien, Ie dos de ta main prend un aspect fndulé, eat i se forme une dépresson longi= todinale eatzechagie métacapiea Joublé d'un tendon extensen, Cette dépresion est surtout sible on tiers infrier din dow de In main, Faas 1 premier interessens dorsal, en outre a son rele! sang fostemest sous la peat) dans Te premier expace sntermétacar ples et Hl Tone aveo 'adduteur du pouce le modelé de cette région LES LOMBRICAUX Pacis devant les muscles interesseux, sur Je mime plan que les tendons ‘du fdchiosenr profond, se towvent quatre petits muscles vermiformes des- ting: aux quatre derirs doigts et appelé les lombricaux en raison de leur forme, Chacun de cos muscles Finsre en nut cur les bords des tendons da fechineur profond des doigts, a leur sorte de in goutitre du cape. Les premier et deuaitme lombicaux sattachent au bord exteme dt tendon cor- 28 ANATOMIE ARTISTIQUE respondent, Les troime et quatiiéme ssrent sur Jes boris latéraae des deux deriers tendons du Aéchieetrpro- oud, Ts Aéchisent Ia peemitre phalange et portent es quatre demiess doigts en abduction (ig. 347 et 350 APONEVROSE PALMAIRE Cate apondorost ot triangulaire, et lle occupe la paume de la main; elle présente (xls portions: deux Ltérles gui seenlent sir Tes éninences Uses et by une portion centrale d'aponévrose palmaice moyenne (Fg. 349). Son sommet se confond avec dia pet edo almaie et le Higament annulate de carpe ct phalanges, Sa face antérieure est eh ypo Deas, & laquelle ele adktre fortement et déprie entre lex finenoes théna et hypothésar. Une lion pathologiqve ‘que les mGdecias nomment retraction de Faponévzosepalmaite ou maladie de Daptrytren modofe Taspect dela pauine de ia iain ea mde temps qu'elle nuaintent les doigts en deai-Aeson (rasin en grille), rine si niveau des articulations Trapéve Mombotde ——Sous-fpinau Doioide Pati cond trend rond Triceps Grand decsod rand oblique S——thiteilagve Mel aes (frend Tract rad Pasir Fascialata Biceps crural Domi -tendineux Domi-menbranest oe (Bice cours Mbducseurs dy poe rte (Grart chsseur plantar LES MUSCLES DES MEMBRES INFERIEURS Celuieiprésente A considérer quatre régions Région de te fee, region de ln Guise segion de la jamb ot régiem: du REGION DE LA FESSE Quatve mules importants constituent le groupe des muscles de Ia fee proprement dite. Ce sont le grand favo, le yon foster, de ott fer ct Te tonseur du fescia fata (Fig. 350). feetier ‘i Fe ae Boxee. Rite fae ee rn or in eee Pin 390 LE GRAND FESSIER Ce muscle etl Has volomineus des muscles du corps. Stué 3 ta partie pox ‘utienre du bassin, ct composé de puisants faiceenus eharaus ce muscle a (partes comparé au deltotde. I st lage, pals, putét quadrlatre, locas ‘ique et visible en enter sur [corehé. Oda doit le madelé de toute [a patio nlvieure di tron. Ses bes épaises,dissocigesprennent leurs insertions e8| i. Bagrsiet tmaut A a partic postérence de fa ctteiiague et dans ta ose aque externe fn arsitve de la ligne demi-iteulire postrieure A le eréte du sacrum, par Tintermédiaire de Tapondvrore lomboescrée ate bords da sacrum et dt ‘vcey ainsi qu’ figment saezoscatique. De i elles se dirigentoblquement fen bos e en dors pour etre proongées an niveau du trochanter eto arriére 1 celuisi pas une large ot passe lame teadincuse qi se continue ex haut ‘avec fapoaévreeerecouvraut supecticiellement la face latrale de le exisse et ital par sa partic profonde va =imérer cur Ia branche de bifucation exteme dle ba igne pee du femur Ce muscle présente quatre boris pacalltes deus A ens. Cn bord Haterne Iégtrenent con- exe, Un bon exteme légtrement incarvé et A concavité externe. Ce hord marque la fin des Fibres museulaires grand fenier et eneadre te grand tochanterd’ane ltr sailie. 1 bord supcrienr mince se eontinue par Taponévrose ql zevet tes muscles profonds ot me présente as ua eli ted aesemtué, Par contre, son bord inféreur, trl pais, demine une forte salle que et masqie les muscles pelvitxochanté- reas ans que la partie eupéresve des muscles de tn cnise sinwrant & la tubesté de Visehion. Ce ford snféieur du grand fsser ne we ANATOMIE aRTISTIQVE torespond pasa fi cutand di wne athirence dole peau a Visohion, Le grand {essen evs le pl ewan (Rig. 387 62 359 ACTION Test extenseus dea elise sur le bassin et rotateur de Ta euisve en deions Sile fen est fie il ext extenvea dt hatin st a cuss, et contraction {mprime ox trone un mouvement de sotstion qui en tourne la face antéseure A Topposé de ve muscle Clest par ecclence le muscle gui assure ta sation erlizale et qui renvoie et inalatient le tone en aztite. Son développement ‘at eonsiddrable dane Fespéce humaine (Fig. 359) MUSCLES DE LA CUISSE 265 LE MOYEN FESSIER est un muscle myonné on drew, dont la partie postére-inteme ext recouverte par Je précédent. Inséré en aut dans la fosse iiaque externe ceive fee deox lignes demicirculaines postéieures et antéieures, et sur Ja rmotié antérienre de Ja Tere exteme de la créte Hage, ses fascenux con- wergent vers um tendon coitt et aplati qu les con tourne vient s'attacher& la face extere du grand trochanter, en formant & ce niveau un relief maseu- Iuie qui surplombe en hast Ia dépression eoerespon- lant 8 ta région du grand trochanter; relief acl Drolonge eta formé pat Tegra fester. Lee bre de Son tendon vinwdrent ensuite & la partie extere da rand trochanter, Maegué dans se partie poctéo-ex- tere par ie grand feser, sa partie antéro-supéienre ‘et reonnverte par une épise aponéerose qui Woe les fahsvame musculaites2e lawast apparitze que lee semble dela masse misculate, Cette apontrroie pro long e facia lata jong acting, et ensemble Porte Te-nom de ligament sio-fémoto tibial (Cie. 360 rata Fig. 261 164 ANATOMIE ARTISTIQUE action, LLorsque le moyen fest se contenete en ttait, i tire en hawt te grand ‘uochisnter et entraine Is cuinve ea asluction. 1a contraction isle des fibres ‘antéieures Gare Lacuna fait tose net en ddan, Clle des Sires postéleares Ja fait tourer en dehors, Quand te fériur ‘st fixe, approche de celt-i ensemble du basin (Fig. 363) LE PETIT FESSIER Crest un petit muscle en éventail, re ceouvert en enter par Le préedden. Sex ‘brea quisintrentati-deous dela tga demi-citesaire antéieare convergent de TA vers un tendon rayonné qui sinsére sur le bord supéro-antéreur du grand to- chanter (Fig. 30). ACTION Son action ett la mkine que calle des mutes préaédents L’ensemble det smuclesfesies contibue dass Yeasemble 2 malutenir le corps en rectitude dans In station vetiale. ‘TENSEUR DU FASCIA LATA Petit musole sieud A la partie supdio-exteme de la euisse, i Ioage Je bord antérienr dis moyen fester, Tinérant 0 Tépine antévieure ct supe ote, som corps cham se diige obiquement en baa et en aritre vee" le MUSCLES DE LA GUISSE 25, r poy fair es. ey Me 305 nvillon de Ta face exteme dea euisse of fl se fixe en avant da gran tro- haater sur se line Bbreuse, large et Epeise, sur laquelle preanent ég Teme intertion le grand fesier et Tapondvrose fascia lata qul descend ver tiealement en enveloppant Je plan museulate externe di ‘qualsiceps pour ensuite sin- ser su fe iba a tubercle 4 jambierantérenr, Ce mns- fle forme avee le grand ct les petits fener le Detre fester, ACTION {West fchineue dea jab ct sotateur dea euise de Sans, Dans Tertension de a fstbe (ation verti il forme a-essouse Textdsear de pine ieqse ‘ees allege gu st raccourct et se condense enn bore cr pee ona eon de a eae Fig 64). 16 ANATOMIE ARTISTIQUE MUSCLES DE LA REGION PROFONDE DE LA FESSE OU PELVI TROCHANTERIENS Sous Vensenble des muscles que 20s venoms de déerice, un deasitme ‘roupe muceulaire vient comble Ia foxes Gtendant sur le aquelette da hasin, ‘entre la parle supéeure du frm et Je bord atéral ds sacrum. Cet ensemble ‘de six muscles forme soe males recouvens en ener par les trois jssers ces muscles sont, au point de vue das formes extéfeures, non visibes sur I'Gorché et présentent pour este raison peu dintéet pour Yariste, now: nous bormerons Aen donner une description saceincte & Ia fois quant & lair forme et quant &leut action. Cesont Le Pyramidal, muscle sortant par V'échancrure sclatique de Vntéieur du bassin ob il sinstre sur la face antérteure du sacrum pout venie sattacher ai bord supésiewr du grand troelaster (Fg, 36). Liebluratour tnterne qui Emerge Salemi de Vtériewr dw basen of sox comps charnu se fixe autour da trou obturateur, vient se 1é8écir sur le bord de la petite écbancrute sciaique pour finalement sinsérer par un tendon dans Ia cauité digitale du trocbanter (Fig. 363) Ge muscle es encadrd par deus Petits snsces situs Ln auciessus de tui, ave adessous, gui sont les jeans. Le joan suplreur vient de V'épne MUSCLES DE LA CUISSE oa cistque, Vnléreur du ord postér-uptricur de Visehion, Tous les deux scompagnent fe tendon de Vobturateur ef leur insertion terinale vient se nfo avec ok (Fig. 96s) ‘Votuateur extern viest du bord exteme du trou obtarateat,contourne carve le ol du femur et vient sineéer en arstve des quatre muscles eden aves es tendons deagiels it xe confond (Fi, 35) [a carr eroal a Vaspect ge courte masse charnve, horlontale et qua isateze Gendue entre la livre extern de la tubdzocité de Mschion et le bord pstnieur du grand trochanter (Big. 365) ACTION Ces muscles sont rotatenrs de la ensse en dehors MUSCLES DE Ll CUISSE MUSCLES DE LA CUISSE muscles postéfeurs et x0 ANATOMIE ARTISTIQUE LE COUTURIER Crest le plus tong de tous les muscles de corps hain, Crosant obligagy ment Taxe de ta cuisse, ia Ja forme d'une lanire chacnue qui sin-tre ea IMaut & Pépine antérieure et supéciere, descend en s'cartant di tensent fascia lata, contoutne dans se moitié infrieure la face interne de la cue ct da genou en passant en dedaas du condyle inteme du fémar pour sete ‘miner Ala partie supesieure de fa face interne du tibia par un tendon 9 Gul forme avec ceux des maces drotinteme et demi-tendiness cts exp tendinuse appale la pate doe (Fig. 370, 371 & 372) AcTION Le couturer est Achisseur de la cuse sur Fe bassin de Ia jambe 5 la cuise, Hl porte éalemest la caste en rotation extenre, Ii place I Jambe dans ta postion que lui fait prendre jes tallears en wasseyent if) FACE EXTERNE FACE INTERNE ‘eur Gubll, Comme Hl et sourestané, Seaqu'l se contracted al eile dans teats som endue sur Féorché. 11 deine sors, dans Ia parte sapérienre de 18 cuss (as ives di riage de Seatpa) ne malic analogue elle forme par une corde soulevant 1a peau, Dans le reste de son étendue, comme A repose dans angle fonmé par le triceps eraral et lee adductenrs, sa traction déprime toute cette masse charaue, et son modelé se traduit slows par wm silon allongé qui staccentue surtout dans le ters infrieur de ‘on trajet (Fig. 372). Torsque ta jabe ext en extension, comme dans ta stafon debout pat Sgupl aon tej marque I ite éparant ln gon antétesteme de fn MUSCLES DE LA CUISSE LE QUADRICEPS CRURAL uscle qui entoure le {émur d'une masse musculaire woluninewse est ‘son bomologue du bras divsé tsa parte supérieure on quatre partes qui se réunissont & leur pari infriure sur an fort tendon #at~ ae poster” LE QUADRICEPS ea fact a la pa 1 par Vintermésisire du tendon souseotuies 2a La portion moyenne est dite ong ef ow avait andrew ne le ease nts, Vase le ‘esl eso, et Geri tle cna (Big, 368 t 373) ” ANATOMIE ARTISTIQUE LE DROIT ANTERIEUR Le deoit antévieur et um muscle fusiforme, allongé et puissant, dout la parte supéreuse sastre par wa dewofe london, court & vigourenx, & épine Haque astévieae et inféienre et an rebord cotylidien, em passant entre es muceles couturier ct tense du fascia lata. Ce tenden destead en ¥ Ean lant sur in face antéro-supéricure du stscle de elle sorte que les bres mu ealazes de ee dernier v'en détachent obliquement 2 ta manitre dae barbs dune plums. Lensermble se termine la partie inférieare par sm deuxitme tendon peissant, apati avant en ariée ct qui remonte sur la partie pom ‘ro-inférente du muscle. Ce tendon, xs: lequel venient »'attacber le muscled vaste interne ot vaste externe, tinére sur leon! supdsieur dela zotle, Comme 4a rotule est rattachée au tibia par un court tendon qui va de ea partie inf lente ta tubérosté du tibia, on voit que liasotion snfeicure du quadriceps tral fit em rate sur a Subérsiteantericure di tibia (Big. 373). LE VASTE INTERNE Te vaste interme et une voluminewe masse charnue qui recouvre Ia moltié interne du femur, emtoursnt ot fs presque en entier. Tl sinsize dans sa patie supricure {1 levte interne dela ligne apr, et su la ete rogue ‘qui prolonge cette livre sur le ool du Knur, De Ht ses Ses bes descendent vertcalement Jee plus interes cone tourant obiguement le fémur pour vesiesattacher 8 la face profonde et au bord inteme du tendon tangle sousrotalien. Ces insertions se font suivant ane lige ul, presque verticale @'abord, se zecourbe au niveau de Ta bate de Ta rotate po former ime sali @ comand de féviore,dessisant asi tn rei descendant tris base gud surplomibe fe ligurvent sus-otulien (Fig, 373). MUSCLES DE LA CUISSE a8 LE VASTE EXTERNE Portion exterae du triceps final, cete portion, la plus gonsidGrable 4 triceps, forme presque 8 elle seule la région exteme de ia eueee T1='ae- cole au vaste interne, recuwort far une large aponsoroe, il sinstze sue ‘Gesous da grand trochanter, sur la branche externe de la lige apne, et & tive pustie de le face exteme da femur. De Th ses fibres ‘lcsmident vers le genou ot eles sistent lear tour & 1a furie ederne Ou tendon sa: rotulien, cles s'amétent alleurs quatre on cing ceatimatresau-dessus dela ase ‘de la vote (Fig 373) MUSCLE CRURAL | Sattache sur Jes faces antares et externes ds femur, — fgg | ine Yon, et sous les prdcédents atciot la bare dein (42) otule of se termine, Il est profond, uon visible sut Vcorehé, car eatitrement rocouvert par Jes vases, apt Asx partie inféceare of horde le vaste exteme en bas et en dehors. Cette Légite sale saccentie pendant la flexion du genon (Fig. 370 et 372), Action ormé des quatre muscls que nous venons de déerir, le quadriceps est extenseur dea jambe sur la existe dass son ensemble et fecisceur de In eusse sur le bassin pax Yaction da droit antércur. Extrémement puissant, sa con- traction bras détend brosnement Ia jee eta pojette en avant; action ‘de lancer ws coup de pied ou de ster (Pig. 376. Dans Véat de reldchemeat museulaite (la station covehge par exemple) Jes divisions du quadriceps ne sont pas apparentes sr Le set; lear enseble présente 8 fa fain d'une masse arrondie, homogine, qui moddle toute 1a battle antérmexteme de la cuime, Il n'en es plus de mtme Tots de Ta con- ‘action dese fibres. A ce mozient, is watts et les dew antéieursforment ANATOMIE ARTISTIQUE ‘LE BICEPS CRURAL ‘Situé & ta partie goséo-estere de la cxime, il ext divisé 4 sa partie supe Hleate en deus djs: un log chet ou longue portion qui part de la tubdiosté de Mechion ct un court chef recouvort par le précédent,lequel chet s'eaére 2a moltiéinfévieure deta lige pre du femur. Ces deux ches se fsionsent en un corps clans, fusiforme qui se continue Far un tendon 7a 4 GuonIcePs Me 8 fibres musculares accompagnent presque jus’ con extrémitéinfvieure ct ‘dont insertion se fitout 1a loge postrienre du péroné (Bg. 370). “Sf dans sa partie supériure of eat recouvet par le bord snféiewr dit grand fesier, le biceps tt entitrement sorecaland ot deasne Je modelé de toute a région poctéro-extere de fa cule, Deceendant abord au contact de demi-tendinens, il yen dearte 8 sa pari inférosre pour former {a limite cexterne da eens poplite MUSCLES DB La JADE 210 Action 1 est Béshiseur dela Jame sx I cule (Fig. 980). Dans ce mouvement, som tenon forme une salle haisse qué encadre ef surplombe latéralement le reuse ovrel ow roux foplé (Fig. 380). I est en outre extensea dela cies shir fe tous et rotateur en dehiors de Ia jambe lorsque celled est en exon ‘ce In cise. Son bord exteme limite sur le mode us slon trés apparent ites spare da vaste extome (Fig. 380 a). ig. 379 — Muacertehinjambere DEMI-TENDINEUX, Alou, stué & la partie postér.inteme de In evisse, ce muscle, dont Vexteduiué guplsiare et recouverte par Je bord inférieur du grand fes- ser est comme le préeddent enttrement sous-cutané dane le reste de som 20 ANATOMIE ARTISTIQUE Gendve. Inséré en haut A la tubéconité de Vschion par uu tendon qui fst commun avec Te biceps, soz corpr charau descend verticaleent, para [Wiement 4 ce denier ; ves ia partie moyenne de a euieo, ise contin par un tendon long et grile, qui contotmne en arte le condyle interne sschi0 da a femur e¢ Ta tubérocté in) tere di tia endéerivant ue courbe & coueavitésupérieure 4H Saccate alors aw tendon du droit interns, aiedessous ds tendon dn coutrir on formant avse coset la pate dole qui insire& ia partic la ples ouperiere de i face interne = di tibia, ACTION Ce muscle et extenseur do ta euise sur Ie bassin et Aéchiscur et ras teur de Ia jambe en dedans, Dans ce mouvement le rie de son tendon sfccentefortement mite La arkie interne du cre ds jrre DEMI-MEMBRANEUX Va de Tischion & 1a face pustéieure de Ia tubéroité interne du tia; i est sltué sous le précédent, mais en haut, Ie demi-tendiness est volt vminews et le cache; en bas, le demitendineux devient getle, et ces! le MUSCLES DE ba eUIssE ea demisremBbrines, large ob Jor, ani ratios ta marge tnleree ol supbreare de Srews opie (Big, 379 #8 0) actION entique & celle du prdsdent. REGION INTERNE sme s'étend entre Taxe du comps, Ja base da bassin et La région ve Sanu ing smusces occupant cette région: (Ge sont Je petnd, Les trois muscles adduteurs et Ye gle om droit intern tun sisitme miele, Bien que sete abdorainal, sera déerit par nous en raon deoe fait quil vient sneer dla patie supésienre da featur. Cet le proms ‘agus. Trois de cex muscles sont ‘visbles sur I'orché: ce sont le prctiné, le premier addustur et lo droit intr, LE PECTINE Le muscle pacing ext un muscle court, aplali, ayant aspect d'une assee large bande rusclaie, ct qui s'éend’ obliguement entre ia branche hoviaontale du pubis eréte poctingae) et ln eréte sx Dérosinteme de la ligne tpre du fémur. La partic infé Flew de ce muscle ext masgnde et reconverte sur I arché far le asl eouturer, cont Inge & forme te planeher ns ee tiangaie mommies te Scarpa, ot son relief nest gene Talemeat pas visible sous Ta peau, sar toute fa partic sous-eutance le cette région ext tapings par lime nappe grnnweuse et ganglion= ‘ive (variable svat fee sujet st qui empate tonte ectteréglon) Trang de Sanpa par es ainseats femora i ANATOMIE ARTISTIQUE LES ADDUCTEURS Tes muscles adducteurs, au nombse de tis, ont clasés en premier ot moyen aictew, dewsitme ou pei adduceur, et triste on grand ndducleun, Iis sont superposts, et les muscles seoond et trostae adducteuts, situs sod fe préoédent, sont pou prés msgs pa Ini Le premier ou moyen addacteur ext staé etre Ye doit iateme et le pecting wil semble continier A sa partie interne. Son sommiet tndinetx # attache cen haut 2 Yépine du pubis et sa partie iaérieare & la sie moyenne de Ia ligue tre dat fémut. Comme te président, a ett masqud dame sa partic inid, rare parle muscle couturir, et dans sa arle oupériene par Vemas grafic tu trianale de Searpa ainsi que par lex vaiseatx situs sous Ia gale. Tie deusidme ou ft aldacteir, telagulalre et apa, ext ta avsdessous du présédent. TI sinstte en hast sur !épine publenne pour venie vattacher om bas Ala parte eupésesre de Ia ligne pe, Te trositme ou grand adducew, Je ple volumineux des muscles adduc- tens, forme tBu sen! la lus grade parte dete masse mustlaie de a rigion inert de a euise, Tnsésé ex haut & Vareade ooshio-pubienne par de courts fhisceaux tendinews, sea Shees rmusculaires se divivent en trois faisceaux ul se portent en évental vers le fénur Le fascean supérieur, veuu de a branche ppubiense, insre sur Ta ligne oblique qui va du trochanter & la ligne fre. [Le moyen va slattacher 8 toute Tétendue dela live dre, Linteme, vem {eechion descend verticalerent post se terminer pat wn tendon qui siasdee ‘un tubereule surmontant le condyle interne di feuc en civconsoricant sen large orifice ooalaire ob passert les saisseaus limereus, Seu la partie spe ‘eure de son faisceau exteme et sus-eutante, Hille destine tne lege sale sous a peat (Fig. 382). ACTION Ces trois mmsees sont adductenss et gtremest cotatews di {mur en hors. Is aititent la cusse en dedans ves Vase du corps (ation de server Jes gexoux Yun contre I'sutt), Jour ensemble forme tine mase charne ate rondie, qui moddle toute la patie supirience dela face interne de la cuise, Dans Fahduetion et ia rotatio interme voit se tend & partir du pubis la corde des addsctows on fore le selik angulire antéro interne ds att de cise (Bi. 383). Les muscies pogucTEURS Be ANATOMIE ARTISTIQUE faciaata DROIT INTERNE ete gre ou droit interme est le pls interne des muscles de la else, Mince, allongé, extitement soueue tang jl forme une lauitre demi-charaie qu Snstre en hawt au bord interne! de ta brancte deseendante du pubis, Alscead verticalement pour se cont ner & s partie méllane par un ten don qu glicse derite le condyle ine tere du fémur pour venie sattacker la pistie supésointere du tibia, se onfondant alors aves les teudons des tuceles couturler et deni-texdinew pour former la pate ote (Fig. 384) et a7) MUSCLES DE La CUISSE ACTION Ce muscle et adducteur de Ia cine et Schiseour de la jamb su 1a cise Lorsque la jambe est en demifesion, iL devient A co moment rotateur de 1a jambe en deans, Lorsque Ja jambe est en abduction et rotation interne wot se tendee a partic du pubis la corde des adductears gui foeme le reich sngulsie antéreare et interne du haut des exisses (Fig. 383), LE PSOAS-ILIAQUE Moscle pair pour la plus grande patio inra-abdominal, it est formé de deux portions le psoas et Tiiague. Ta portion proas forme un flsceas poi, allongé, qul descend dans Tabdomen de hast toh ban et dlarcize es avant, longeant In parle in tere de la fowe iiaque pour se réféchit sur Tx coxal et sattacher au pet trochanter. 11 sinstre eo Inu sur les apopysee costoides et les corps vers Irate de In dernier vertabre dorsal et des cing Ver tabres lombaites, sina ques les ingues interverté Trawx correspondants. La portion Haque aplatie instze & toute étendue de le foe flague gielle ‘apse Ses fibres descendent en convergeant, colfant Yartienlation coxofémorale, pour venit se réunir at ‘envdoa da prose ets inerec au petit txocanter. La ‘urtie infioure de ce muscle apparten! an territvire Ae es ease ot est en contact aves le pectné. Un Pit mosleinennstant, grée, le petit psoas, renuvre ‘Qelqnefois le peous en avant. Ilva de la douaitme doreale& la cxéte peti néale (Fig. 385). ACTION Nom visite sur Véorc, il est Séchissur, abducteur et rotateur de a cise en debior (Cig. 380), Sle fur est fxg i rapprocie le trone di membre inférienr ; si un seul des deux muscles se contracte il imprime au trone un ‘mouvement de torron. 280 ANATOMIE aRTISTIQUE ign posceure Rian antroiteme MUSCLES DE LA JAMBE Les muscles de ta jambe sont divin en trois régions: ame région ante ‘vane, see région externa et une région postiieure, Tau ote, Ia janie wows présente & consider wne quairiome région entre imerne entivement dour ue de muscles et formés exluscement far le ible dont toute fa Tace Interne {st sous-cutanée. Calc, imitéLatéralement. par dew anes risactlaie, esse dats Ye modeXé de a jamb wa long mepiat Udpriea, entre les muscles sutércurs et les muses postéreur et dautant pss acensé que Ia miselatire Ale a jamie est plas develops, scene La région snlrieure sont au nombre de bos (quelques avae sen cent ate Ena de dda en dels, coset jamb Fexensewr propre a gros ottl, estenscur commun des orels rae, tm mmc constant, le pole ateret (ig 387 ot 394), a8 ANATOMIE ARTISTIQUE ‘Placé entre fe tibiae Je pétoné dans fa lange gouttitre que forme Lak ‘Heulation de ces deux os, ees muscles wont de la jambe jung ped. Let tendons en sallongeant sur articulation tbietatsenne, pascent sous tnt forte lantte fibreuse, Je ligament aznulaive da tars, qui les maintient ep contact dizect avec le squelette du tarse lors dex motvements de fexion 44a pied sur la jambe et qui agit alors & la fagon d'une pouiie de renvol, Ce ligament qui, A son exttémité exteme, since au caleanéum va, ccontournant fe cou-tepied, se fixer par deux laniéres a la malléte interne (Fe. 300) LE JAMBIER ANTERIEUR (ou Tibial) ‘Ses fbres museutaites sine streot em haut directement aa tiers de la face exterme du ‘riear, Hlles descendent ex suite ea orlsant Igtrement Vaxe Gu tia et forment at Jong faseau charm continué vvers Ia partie moyenne de la Jjambe par un tendon qui sine ‘linedeplusen pasenerosant completement Je tibia et va, pris ste engin sous dé oublement duligament ann Inire du tare se placer sur le ‘ord interne du pled ot iat ache au premier eundiforme eA la base du premier me Tatanien. Tl at entitrement reconver: par In pent et for. tne Ital exter de In got titre tibiale dont ous avons parle plus aut (Pi, 388), MUSCLES De LA janine nies ACTION En se comtractan, i relive d’abord te Bord iar tere du pied, porte en dadans ta pointe de ext chet Hléchit ensuite le pied sur Ia jambe. A ce me Ineut 2 saille sonsttange vacente nettement furtout elle de son tendon qui sous-tend la. peat {Ja fagon d'une corde aceasant un relief qui Unite fon haut une légire fosette site sous Ta partie fntérieure de Ja malldle interne (Fig. 988 et 380). ig. 389 LUEXTENSEUR PROPRE DU GROS ORTEIL Ce muscle a son corps chara en- cadré par le muscle jambier et le ‘muscle suivant (muscle extensexr com> un) entre fequels il ye trouve e- ‘age et en parte masqué dans spar te supérieure. Tl sinsére en haut a 1a pattie inférieure de fe face interne du péconé, et sur Te Sgument inter fees. Les fbses miseclares sata: ‘heat obliquement on basbe de plame sur un tendon quelle accompagnent jusgu'an cou-depicl. Ce tendom dex end ‘an pes moins obliquemest que el du Jambi antérout, gse sous le gamest anne Jaire du arse pour We) vais wattacher & la base de in densieme phalange da gees or- fell apts quil sen et détaché deux fxpansions Abrewses ta ce Bent ou Les ANATOMIE ARTISTIQUE : partis ltéraes de Ja promidre phalnge (Hig. 390 30t ot 392), action Se ee eS fants 6 oe a Ce Ses yep eee L'EXTENSEUR COMMUN, DES ORTEILS Ce mule ton insertion fixe ex hauteur le petie supérieure de la face inteme du prone, sur la tae béroaité exterse da tibia et A la partie exteme di Higament interoweas, See bres muscular des: endent ex bas et en delans ; eles se contiouent Win partie moyenne de la jambe par tn tendou ‘terminal qui descend, engage sous le ligament a nulase du tare et se divse exsuite en quatzetexdoss secondaices qui eteartent les uns des autres, Ces tendons paseent sur la face dorsale da pied ese ‘gent vers Ia face supérieure des quatre demiers fortes, Is sinsdrent aux deunidnie et troiidme pha Ianges de couxed aptts #¥ire subdivide en trols pox tits faicmau qui séditent Te digpoaltf de sation des extemsers des doit (Ce msstle itercalé entre le jambier antétieur ot Yestexseur propre du gies ortell en devas et les pé= MUSCLES DE LA pinta: as rowlerslatéraux en dshoss et etiremen! sous-cutand. Au zepon son rei se ‘onfond, sur le exjet, avec celui de cos deux grovpes muvcalnies (Fg. 398 et 39) ACTION (Ce muscle, quest extemseur des ortel, est aust féchisseur et albducteur «tu pie Tl est antagonist de jambieranidreu (gui est educa) et le flexion se ds Pid vdolle dota contraction simultendede ce deux musts, Seatendons ‘se Volant alors netiement marqués sur le doa ds pied, of ie orment comme nie aie de corde saillantesrayennant hi coude-pied ers les ores ween ae aNaroure arrrsriovE LE PERONIER ANTERIEUR (On donne os nots 8 wn fasceau exter de Yextement commun des orteiy go wexiote Callens pas ches tous les sujets. Ce muscle sine & la moitigl {nfércare de la face intere da pétoné, se porte en bas et en avant, pase suse igasteat annulaie d arse ot se termine su la face dovsale de i base a cinquitme métatarien, Son action wawocie 3 celle di: muscle extensei feommnn des ores (Fig. 395) ta (MUSCLES DE LA JAMDE os LES MUSCLES DE LA REGION EXTERNE Cte région et Jorma par les down muscles péonters: Lelong péronies 16 tiral ect Ie plus superfcel de ces deux muscles, allongé ct pensiforme, i attache & la téte du péroné et au tiberele du jambier antieur du tibia, Ses fibres descendent le long du pétoné et se eontinuent par un tendon splat fu niveau de la jambe et artondi daus te région du pied. Celu-c, ex as, ontoume en serie fa maliéole exteme, glive dans une enna spécile oil se dirige vers Vavant dn pied, en ongeant [ tendon du cour péronier lateral, Plague alors ma le calcaneom il se eeléchit dams sine goutitre stage 2a face inférieure du cubote et vas'srer Ja fae infrieurede Vextséaité postérieure di premer mézatarien en croisent obliquement la face inf Bleute dw squclette dis pled ou equ 4) applique directement et qu'il sépare de plan museuaire plantaite (Fig. 395) ACTION z Ce muscle est entirement sous-cutané. J! Gi coi ome jo ary nd as Cee nee Cau dee dont port apse tht oan tn gel i pet we thn ete ree Reet ae ce oan etn aecaleca eas ace es a eee fee Py ap eee ie re tl ae cecal em reeeae ar eh ‘Le second dos deux mucees péronicrs ow cout péonler Util, sSnstre Dar des Shres chamues aux dewk ters inféiears de In face exterse di pe Fong. Longeant celui, i e continwe par un tendon reoouvert eo eter par elu du preedeat qui pase en arse de la mallGle dans Ja méme gaine fibreuse gue celal di long péronier, x réBéchit enmite 4 angle obtns pour venir se fixers le tuberenle dx cinguime métatatsien (Fig. 33). ey ANATOMIE ARTISTIOVE ACTION (Co musele prose adduction f Ia eatin du pied en dehors Lensembie des muscles péroniers meddle en partie la Tace externe de Ia jambe ; leur contsaction dane fa marche, Je sau, la station sur la pointe des Peds dessine ita moiiésupésieure dela jaube soe silletands qe le trek du tendon et marque dius ménlat aceentué. Lensemble de ents deux ten= dons avgmente en arritre la sali dela maléale extern, tacin qe In sili 4a tendon ds court pézonierdevientnettement vsble (Fig. 395) MUSCLES DE LA JAMBE os LA JAMBE — REGION POSTERIEURE Voluminease, cette région ext formée de deux couches muscuaives puis- santas tagées var deax plane, Ua plan superGcielformant Ie eaille du moles tu comprend los doux masa, ls fumeaus ele saldair. Ces tava mele, épanés a leurs insertions suptricures, sont véunis a leur patie inféresre pat ue insertion commine su Ie tendo Achille Ts sont qua uefols désignés fous Te nou de muscle irieps sural Ua quatiitme muscle, fe plantire gra, se sitae entre tes jumeaux et le soléaite (Fg. 398). ‘Un deaxiéme plan plus profond est composé de quatre muscles, Ce sont 1e foplté et le jambirpostrour, le long fekisseur comanun des ole le fcisseur propre du gro etell (Fig, 404) 206 ANATOMIE ARTISTIQUE LES JUMEAUX Les muscles juenur ou gasto-cnémiens, an nombre de dex, sont forms par dex yeatrestmscuaics aplctis situgs de chaque ebté de a ligne mane, séparés a haut et réanie en bus par tne clotion Sbreus, Te = inatrent Yextere 8 1a pantie postéricure et supérenre di conde exteme cu femur interme 8 la partie postéieure et supérodntere di condyle interne di ‘émur, en amine du tubereule dinsertion du grand adducteu Leu tendons rigize <'épanoulssent sur la face postrienre de chacun de ees mises, formant une aponévrove nacrée doit nalsent ls ftes charsves, Cells plus fournies vers axe du membre, descendent en dézsvant te ligne enirbe A concavité inigrienre pour se terminer sur un tendon pubeaxt que rom \eciroms apres I Gtude du muele solve et yu eappele le fondom chile, Sauf bien rates exertions, Je jromene interne descend ‘lus bas que Ye juss ex terre (Fig. 398) LE SOLEAIRE pals, Galé en forme de camille, ce mele eat 7 ouvert par les jumesu Gull déborde latéalement A droite et & gauche ain (qu In partie inérieare. 1 insite ea haut par ne Tame teadinease & Ta foes postésienre dela tétedu p& Fong ot at quart supérieue de tw face postdrieare du mtmece ; Aaligue oblique fib ot om thers moyen 4a bow inteme de eet om De cette lame sbrewse de MUSCLES DE La jambe 27 cendent des Gres charnues qui convergent vers Vaxe de la jambe ct wont ‘attecher & ne apcnévrose qui reouvre la face posercure dl muscle et va fe téanie 8 celle des fumes pour former le tendon dete, Vos potters ios, LE SOLEAIRE (Ce tendon, commun ax james fa sldire, eat sits Ta patie postéro: inférieute de Ia jambe. Le plus puissant des tendons de Vorganisme, i descend verticalement Wattacher A le moti inféieure de Jn face pactéienre du clean ACTION Le teloeps sural et etenseur deed sur Le jamb leat o ours votatent pid deans et en ive legbrement le bord interne oe ANaTOMIE aRTISTIQUE LE PLANTAIRE GRELE Clest um petit muscle geile tendineux sur Jes trols quarts de son étendue ot stu entre les jumeaux et lo cléaire I s'nre en haut av-desss dco le extern du fémur, em dedans du james extern, avec equi coafon Son corps charms, trés court, se continue par ua tendon flifonme qui des ‘end ex longeast Je bord interne ds tendon @Acille pour sinwérer taut sur la parte terminal de celu-c tant6t sur le ealeanéum. Ce muscle est sans Inslete pour Partit, Te wieps surl st par excllone le muse lidtigue de la jambe, evi aud Jui donne son gatbe esa beauté. Knitremes vibe sous a peat, som modelé ‘extérieur varie beaucoup, selon qu'il est ea état de repos ou en Gat de mou ‘vement. A Tétat de repos et sur wn sujet étends par exemple, les dew jue rmenux se eonfondent en une maate commune formant 1m modelé aroudiy ‘enveloppé et sallant, Lorsque ewmxca se coutsactent, deux méplats gil ea ‘léprimeat fos axes apparaiseat sur chaesn deux, occasionné pac fev ape ‘necro reonuvrant Ie parte sper fickle de es muscles. Les fibres suse culaires forment autour de ceuscl des reliefs callnss, eonfoncs dans a Signe médiane de Ia jambe en une masse unique longitainale (Fig. 309 ot 400). Te teeps cura agit puscamment dans Ia marche, dans la course, dans le saut, ots contraction banque proe jeste Teaseubie da corps vertical rent of en avant Cesta qui dye etalon quand le sujet debout repose fur la pointe du piel. A sa contrac: tion slassooe alos elle des melee pétoniers, dont refort neutralise t= fet d'action profit parle taps. En ostre tes jumean sont Aécine sears de ln jambe sur la eusse, ou inversement, suivant que le point fixe est au caleanéam om a emt Gis. ¢). MUSCLES DE LA JAMBE 39 MUSCLES POSTERIEURS PROFONDS Les muscles postéicurs profonds sont dans teur partic supérieure, en- tierement recouverts sur Véorché par Ia massed rioep sara, Sallongeant sous ce muscle, trois de ceux, vers leur partie moyenne, émergent late ‘alerent de la profondeur at desta: t en atire de la malléole interne. Ce sont: Le long echissnr commen des ort Le jambierpostreur Le flchissewr propre du gros oteil., Un quatrdme, le poli est combldioment masgu LE POPLITE ‘Le poplité, muscle tr court, seangulatre et aplatl, et entitvement re. ouvert Far les deux muscles jumcaur (Fig. 409). Sendant en diagonale la partie supérieure ct posterieure du squclette de la jambe, il sin- ‘se ea Haat sur Te condyle exteme di, Ferma, aedewor jnmeau extere, des exnd obliquement vers le tibia, of i se termine sur Ia face postérense de eto, iedesnis eI ligne oblique, acriox 11 ext Séehiseur de Ia jambe bur La cuise et losque celle exten flexion, {Ute porte en rotation interne Y mates posses ANATOMIE ARTISTIQUE JAMBIER POSTERIEUR ‘Le musele jember porércur est stat das Ja gout titre formée par le tibia, le ptrené et le ligament interomeux, I siusre en aut su Tes doox ters de Ja face postéricure da tihia, A a face Interne dp ond et au ligament interosees. Sex fibres, pen formes, secontinuest pax wn tendon qui passe dese 4a allée interme, ans ‘an sumeaw Abreu, 9 réléchit vets Vavant pour sengager dans Ie plarte dda pied e& venir settacher au seaphoide et a8 pre. rier eunéiforme (Fig 403, Action 1 Gen te pied sor ts jambe et porte en meme temps celuici en addection, et en varus (Fg, 40h LONG FLECHISSEUR ae COMMUN DES ORTEILS Can Le plus iaerne des trots muses pose ews. I Sabre avdesous du slate, a tiers moyen de ta face postrieure du tibia | es fibre: mucculaire:, penniforms, descendent terminer par tm teats qui crise sur Varrtre ‘call da éhisweu du gos ortl pour se rdehis deritce le malléole et se vier en quntre tendons qui vont ise a face plantaine des quatre Alemiersortils Quatre petits mneles Aombricanx sant ansends A oot ten don: dans leur eraet plantaite. Cos icles, comparables & ces de la ‘main comme forme et comme fons- amuse DE LA JAMBE yer tion ce détachent des tendons du tong Aéchisseur commun des ores pour aller sinséeer la base dos premiéres phalanges de= quatre deriersortlls, action Le long Sfchiseur commun dee ortells et Mé chisear des ortdls et concourt Vestension du Piet (Fig, 408). Pose les lombricaus, ils sont #6 ‘hiseurs de Ia premite plalaage et extenseurs des ous autres, FLECHISSEUR PROPRE DU GROS ORTEIL (Ce muscle eat te plus externe des muscles profonds. Voluminea, il sinstre aus trois quires inféreuns de la face postéteure du pétoné, escead josou'a Trartienlation tibis-tarienne, of i se r6Aéehit sur Vastragale et Je caleanéum pour senfoncer dans Ia plante du pied. Il eroise ensuite par-dessus le ten- don da long échissur des ortls pour aller sattacher la base dela der alte phalange du gros ortel. Tl x'at visible sur W'éorehé en acon point de son parcours ACTION 1 st Aéehinseur du gros ortll et extenseur du pied, ql renverse en dehors LES MUSCLES DU PIED ‘Nombreus sont Jes muscles du pied, On ex compte un sur ta 1aee dor sale et dinenesf A ta face plantare. Nous ne ferons qu'émuérer somin femnent cous, ler importance att poist de vue morphologique ant dex plas eines a ANATOMIB ARTISTIOUE Le pidieus, see! muscle de te face dowate du pied, appelé quelquefoly court extensear des ortell», send du clcanéem aux quatre premiers rel, 1 et appliqué drestement sure saquelete di pied, of Hl pase sous lee tenvdansdesmiseleadela jamie (Fg. 40), Li sinstre par ce comtes bres tendic ress at caleandum, dame le ev eae canéoastragalicn. Ses ites se. dick gent en avant, cbliquement, de debiors fn dedans, en slargisant pour se con ‘Saver par quate tendons eis se jettent sur le bord externe des tendons exten eur: des trois premiers orteils avec fw {ques is se confondent. Le premier set fou Ye plus interne snare & la base de ta premitre plalange du gros ortel et extenteur des quatre premss ort et sa contraction corrge«'flort oblige di long cxtenseat comman des oztells Ce anisele et important on point de vue morphologlgue. Lorsqe'l se cuntracte il determine on dstior et en arribe des tendons da long exten fear une salle voluminewse dlautant plus accusée qu'elle et linitée ea arviére par me dépresion acventuée correspondant & la cavité anfraetoeuce da tare, MUSCLES DE LA REGION PLANTAIRE [Nous n’entreprendrons pas fl 1a description détailée de tous tes mutes dela région plantaire beaucoup de ceuxei, mateassés leur face infieare par une épasse couche de graise et de peat, s© confondest en tse masse commune qui comble Ia vobte surbaisée formée par a face inféreare du quelette dt pied. MUSCLES BE LA saMok 8 [Nous en ferons seulement une duemération rapide. Cex msc repro: dueent dailies dans leur organisation générne In disposition des muscles 42e la main, Comme dans celeci, nous y retrouvons trols groupes mune ‘cilates un cenral et dowe latrons, formant une rion plastaire interne le séyion plantaie extern, 1a ségion centrale comprend use covehe profonde of des msmces inter= ‘exscux edparts sur des plams aa sombre de sv (quate interomeus & trois plantaires, fxent entre eax, avee somplese, Jes os du mééstase, entre le #9 eae see 229 Grove maculnioe Graibe mute... Gr musenover eye GER CRESTS ie ‘ques is stendent pour aller sinsérer ams premitnes phalanges des ort Ts sont Aéchinseurs des premittes phalanges. La couche moyenne est fore par la chair cade et quatre muscles lombricaux gal sont Méchisseurs de la premitre pholange e& extenseurs des deus autre. Une couche supercell fst formée par le conte Séehisear enmman des ores: La «chair carte, secesoire du long Behisseur des ores, sinstre a calcanéum et se termine par le tendon féchisseus, doat il compte et eégulaise l'ction. Recouvraut la chaie eared, te court Métisceur consmun des ortels ined A la face inf seated enleanéirs, voit son corps museclaire se terminer par quatse tendons {wont se fixer ate dewettmes phalanges des Guatrederaiers ores. Chae tendon posside une boutonniéce dans laquelle vient sengager le tendon cor 304 ANATOMIE ARTISTIQUE respondant du long Mchisesr et les insertions de ses deux tendons aur ee Phlanges se font pur wn disposi comparable a celui que ows avons décet our fes Bécicsours des digs, Co mule aot fchiseur des denies ar Tanges et conetine una carde qui soustond visourese: j | ment vas deta voite du pied. Cest le plus intsieas diate d'use semele de peau et de graise qui peut aMtsindre, cher les primis, une épaiseur de an & ig 408 eux centimtires (Fig. 407) (Ceste-dice le plus supesisel de ensemble des mis: es plantains) Hest couvert par une épaece ot Duissante aponévsose plantalre, comparable & celle e ia face antérieure de la main, Dans la station vers tical, i repose dtectement sar le sol par interme REGION LATERALE La région plantsce interue est formée du court féchisseur et de Vahdue teur du gros ortel, dont le reli, lors de sa contraction, apparat oetement sous a pean. Le court féchiseur, nadré em arite au scaplioide ef aux cand formes, vient se terminer sur fa premitre phalange du gros ortl, of il ce fixe par un tendon dam lequel on trouve us petit os sami. Recouvrant ie précédent, Yaddueteur stand da ealeanéum a ia base cela premiére plac lage du gos a MUSCLES DE LA JAMBE 35 plantate extenne se compose de deux muscles, dout Ia disposition satrale ennavelle cole de la regi Interne ce sont Je court Aéchineeur fi petit rtell et Vadducteut. Le court Béchineur, ins an cuboid, vot som, cuton terminal attaches au bord externe dela premitre phalange du petit a rk “"fesouvrant ce cust Aéciseur, Padostenr part dw caleanéam pour vole on tendon terminal ve confondre vee els de ce mise (Fig. 409 ¢2 420) Distt Habe ae ANATOMIE ARTISTIQUE JELETTE “BuTRONC i KA We PLAN ANTERIEUR Pholanges Py ANATOMIE ARTISTIQNE Les muscuns S MUSCLES DU TRON Hace" Posremeune Acromion, Omoptate PLAN POSTERIEUR ve a8, Muscies BU TRONS weusTeRatc |Stenne cleo Beane mastaidien 7 oA nelart LES MUSCLES DU COU ows avons eu précédesiment Voeeason en <étudier en partie la musculature superSicele post iy inusete, dont a arti ta plus dtendue tie wnt a former le mode du dos, rt som extholdoplrtenre rfp tu modelé de fa gue ode te partie postrisure Uigrale dw cou det DB pandes. Recouverts par sec, on aie cake da ligament muasqunt la face poste j serine dt ot, un oot tain nombre de amescles profonds i furnisant toute cette partie de a soe . eure dela eolonne cer Teste a eee eee 1 Vea itera mt oe tal enn ciaeue merce 7K | batt os REGION LATERALE MUSCLE STERNO-CLEIDO-MASTOIDIEN Crest um mmsle pa, along qui end obliquemant sur les is ds com 1 va del paste supériere du thorax a hase de até. M1 s'nste par dews frscemus aa clavicle et at steraun, Le plus interne, foiceat sternal, a ANATOMLE aRrIStIOUE sFinsére 8 Jn partie supérienre de In face antériemte di stern. Le fscea fexteme ou ances claviclaire apt, ssnméce wie le quart inteme de face rupézieure de la clavicule. De Ih ec deux chefs ve dirgent obiquement| cn haut et et arte pour vue Jeu insertion mcs fate la porte ater teterne de Tapophyor mastlde, aint qu’ Ia partie exteme de In ne cntbe ‘oeeipitale. Séparés en bas par tm trot espace trangulaite, ces deux ches se fusionnent en un seul eoxps soascaair qui passe decrte la braxche montante néviove epheranienye ; elleci enveloppe le erine jusqw’a la partie sup Houre de Tos fontal, 00 elle se continue par deus Lael charaues,situtes shir ehague moité latérale du front, Ce sont les deux muscles frontoux dout By loi fa Sebald el svar: ns parmoren apdonen es AM pute de Pago arg tsar rn {coer eee ‘rem “canpr Bran Ler, i, Hamtar Sepe, tna hat LES MUSCLES DE La TETE iss fomeerne Ocenia to fibres eles vont ene da pe dour oe cron ane levies des mules pense von ‘a contacion der re charm dre fo tl tr he fd soot do at hae ie front deride on is traeverau Sion examine ae face oh ge pale et wnat, comfate {lle exprineYattenton, el we lagement uve, eso pict ele dine moe coe ‘convex sapien, La muse fol ele muse 4: Fanon de Tdomomcnt Og 447 48) LE SOURCILIER: MUSCLE DE LA DOULEUR Situé dans ta réplom vourelire, entre les deux musics frontaux, ce petit wuscle est profondément eaché dans la téve da somrcl, sive par som poiut fixe aa partie inteme de Taceade sourilite de Vos frontal. See bes se dirgent de dedans ex dehore pour venir vattacher & la peat dt some, 8 Tonion du tits interme et du tess moyen, of ses Aibres sentre-croisent aves culls du fontal ct de Vorbicnaire des paupitces. Su coniraction rae troche les spurl en en surdevant lgétement la partie interne, ql rise & ‘on point dTinertion en déterminant Ia formation de sides verticals sat 1a Yigne médiane (Fig, 449) Ce mw et le mle dela dander. Sea cD: i Go 2 SQ HG; a wre eee Diapris ltt Diver — ba mde de Var ETONNEMENT, ATTENTION — MUSCLE FRONTAL LES MUSCLES DE LA TETE o 6m iS Bete Fie He LORBICULAIRE DES PAUPIERES est un mule pat ot clrelate qi entoure Yorfice palpebral des pane rites est formé de blesiurs parties qui penveat se contacter sépardmect, ¢ qu, au point de vue des expresions du veage, ont pas toutes Ia mime importance (ig. 452). Ta plus importante de cellesci est la portion osbitace proprement dite ow orbieaie plural; viennent cnaite la portion falpebrae e la portion ‘lgire; ce insertions fixes te font par pluiours petits folceaux (4) qui ex- toorent le one laerymal. Ses insertions mobiles ce font & ta face profonde 4e la peau stuée 4 la partic extere de ia région oritaie. Fenda astour de Toniice palpebral, Vorbiculaize palpbral eat stud dane "Yépussear méme des paupitres, sa contraction ferme Voice palpebral (oc sdusion des prupitre). Cette fermetare peut aliens étre plus o moins ccompléte et ne costitue pas par elleméme nne expression proprement dite seulement, en sassociant an travail de certains muscles peace elle exagére a8 ANATOMIE ARTISTIQUE le caraetice des sentiments exprimés par ces demiers. La steonde portion, 0 orbialaie obitaite proprement dite, entowrecireulairement Ia péesente, Elle correspond au eoutour otbitaire du squeette, Bile se dive en deus pure, ane supétieure et une infrieure, qui sont pas la méme mportanceen ce qui concer leur earactte expresil. Ta partie supérieure ext compose le bres éa-cireulaires 4 concavites infrieures et dont les extrémités Tie ot Drape Carnie ORBICULAIRES DES PAUPIERES adhfrent aux bords interme ct externe de Vorfice palpebral, I et ais decom. prendre que a4 contraction doit redrester traction éléve cette levee ct tui fait desire ae corbe inverse de ele rode ‘per grand syeomatiue Tl ea eat de mise du sil neso-dabial, augue) Jn eourbe doit sa concavité inverse, Cee deux modifications exenticles des traits da visage donaent Ia physiono- rie me expression de méontentement, \Vattendrssemeat et de chagrin allant jus” ula Tasmes (Fg. 450). Pyramidal MUSCLE ELEVATEUR COMMUN INTERNE DE L/AILE DU NEZ ET DE LA LEVRE SUPERIEURE (MUSCLE DU PLEURER A CHAUDES LARMES) (Ce muscle stead dans te sillon qui sépare le mex de la joue, Attach et thant sur le bor interne de Vorbite (oe propre da nex et apapiyse montaate lu mast), ses bnes descendent eo seartan, fs pits externes vest: ‘calemont, les plus interes en sineurvant pour venir attacker AVaile da nex ‘ec Ia pantie profonde de ia levre supérieur, prén de aa partie snéiane. St ‘contract élive eete partie mine de i vr, les commibsures demewant fives il doure Ata Tgue des Iavres une direction oblique en bas et em dehors LBS MUSCLES DE LA TETE ma ot accentue sil action des muscles prdcélemts, 11 élive ta partie supéro- fexterne de illon nasolabial qu'il tend rectligne, dilate la narine &t ove Talle du net en formant une goutitre ppacourue par fe: larmes dane te pleuter 2 chaudes larmes (Fig. 459 ¢t 460), ELEVATEUR PROPRE, DE LA LEVRE SUPERTEURE (RELEVEUR COMMUN EXTERNE) laot entre fe deus sactesprdcédeats et inséeé en haut & la partie inlsieure 4a rebordoritare, ces bres descendent aa face profonte de Ia pean de Ia fre supérieure aprés avoir envoyé quelques fais & Vaile du nce, Sa contraction sttire en haut [a portion moyenne de la lavre supériesze, mais non de ta ‘commissure Iabiate, de tele sorte que Ie igne des ltvres et Je lou naso- labial décrivent une courbe A concavité inférente et inverse de calle pro- dite par la contraction da rand zygomstique, ‘lle doave 4 la physiono- tmic um caractire de mécoatentenient et de chagrin et vamecie & Vaction des dex males présélents pour nuances ees expressions (Pig. 460) Fie co LE CANIN ~ Situé profondément et en partic sous les muteles prioédents, ce muscle ‘instre au manila Al parte supéseare de la fome canine pour aller comme le prdoddent, se termine & la face profonde dela peau dela Ibvresuptvienre, ‘iti ee continue em partie aves Ie tslanguaire des Itves, Ce male, extr®- rmement déwsloppé cher let animate camassiers, deve Ja love suptrienre audesos de a canine, ql déconre en enter cher ceux-ci, Il donne @ la Physionomie an caractre fre et agreif et peut dtce considéré comme le muscle de Ja rienace surtot si son aetion et associé 2 elle du musle Pyramidal (Pi. 460 et 461. uw ANATOMIE ARTISTIOUE Diopis De Rhder CANIN MUSCLE TRANSVERSE DU NEZ Ce muscle forme um donite tangle dont tes sommets correspondent 8 1a partie postéleure de Valle du nex et dont les bases sont prolongées par une fponGvrose qui emfzawe tramvetsaement Te dos du mez. Cette aponévrose forme le point fixe de ee mise, qu tee Ia peat de Ia jovs, déprine Vaile ines ef determine sar les ctés de celniel te série de pls tansversaus erpendicslaives & s4 direction, I! donne ea ae comteartant une expresion fats nette de siauvaise humour, surtout si sa contraction s'associe 4 elle din triangnlace des levres. Duchéac de Boulogne, ayant assoc sa con ‘maction & celle du frontal et au grand aygomatique, a ps observer que Vexpresion qui x rérftait Gait carsetéeitlque de expression de la cite (Fig. 460), Tin plus du transverse, deux petits muscles peauciers completeat Yeux seombie des miseles du nes. Ce sont 0 myriforme et te daar des marines fe dernier, extemeinent mince, voit ses bres déerire we coarbe & eoncavitd lnféro-antéiure, Il est situé dans V'épaisseur de Vaile du nee, qui porte en debors en dlstant Ia narine, Quanta motiforme, tse trouve placé andesons de a narine e¢ couvre la salle oseuse ie forse fa tacine de Ta caine. Ist fastagonlste du précédent ot rétrét la naine. Las aruscues DE La TéTE ee LIORBICULAIRE DES LEVRES Disposé dans Vépaiseur des Levres, ce muscle plat et circulate cizcouae cit Torifce bnecal, Latéralement, il se confond avec Vextudnité antérieure des muscles buceluatours. Het fom de dewx mole qu sont le dem orbi- ccaloire supérieur et le dem otbicuaite infsiene (Pig. 462 et 463). Le demi-arbicolaire superieur tale dans V'épaiseur de toute la Rivre supe eure, A part us faisoeas acoesoie, gut fe fxs & a pea dela some cloison di ne, toutes ses bres sont arciformies et sine rent dla face profonde de Ia muquesse ! labia, josqu’s te commissure, of elles cxesent Ie dem-orbislaine inti, Colac occupe toute la hauteur et toute Tépelsseur de la ltvre infrienre, ses fibres cont éyalemient areformes, mals leur coneavisé regarde en ht & averse de cele des fibres du précédent, Les deux demborbiulaizes sont tits épais aw nivean dit bord des ves: ferment por Lear union ws muscle sphincter antagonste des muscles bueinaters, des dus sygomatiques eh sfnéral de tous ls muses qui tendet & Garter les lbvee, La parte interne Ze ge muscle, en se contetctant folément, rérécit Torifice hacen. Tl en "sulte au point de vue expression le pincement des lvzes, opis vulgaire ment Vaction de fate a cette boucle», Quant & la partie externe, sa con- traction projtte les vres en dehors — action de faire la move Les ou ements de ee muscle sont curtout lee acts fouctionels> prehension des shnents,suedon, mastication, t., Comet pa propreient paler un tite {te Vexpresson 6 ANATOMIE AKTISTIQUE LE BUCCINATEUR Muscle plat, stud dans Viépaiseur des joes qul continue lotéralement Yorbioulaire des lives; 3f forme les parois Intérales de le cavité buoeale, Ses fibres rayonnées partent da ligament ptérygo-masilaire, des rebords alvélaires supérieur e& infdieurs pour venir se terminer en sntrecrok Buccnateur ta fae profome de In peau de la eonumiscine des [eres fermiant a 1 eave bueate, Comme Vorbicuate, le buecnatear ne prend part qu’ des totes fonctionnels, tels que la mastication et surtout Yaction de waffle, de jouer de ia tromprtte ete... Sa contraction chasse de Ia bouele Var qui gone les joues (i. 454) LE HOUPPE DU MENTON Petit muscie alant de Ma forte da maillaie infésieur& Ja face profonde de la peat da menton. Ia pour action ddever Ia itvreinféieure et de re- rmonter in peau dia tuenton, Cert ce muscle qu se contracte dans le mouve- ‘ent appelé le marmoticmient des Ibvres (Fig 465) Les MUSCLES DE LA TETE a LE CARRE DU MENTON (muscle du dégoat) (Ce mule instr 8 la partie antércute de la branche horintale du mas nillaie inférene. De Ia ses fibres se portent en haut & la face profonde de {a peaw de Ja lee infériente, en In renversant ca dehors plus ou mois for- tement (Fig, 465) 11 en résulte une expression de dégoat plus ou moins pro- rnonede, suivant que sa contraction est elleméme plus ax rooins accentuée TRIANGULAIRE DES LEVRES (muscle du mépris, du dégoit) Muscle triengulaie, stud laéralement au caré duy_menton, qui se couvze en partie, Sa bose Sattache A Ia micbole inféciure, sur son ters fntéceur, un pes plas bas que le caré du menton, en eonvengeant vers 1a commisre des Ires, of elle s'atiche 2 Ta face protonde de In pean. Ce nucle abaie la commissure dis Kvses et rend par site la ligne des ores sblique en bas et en dehors, TI attire en swe temps lextrénitéinfsieure 4 silon aso-abial. 1] eéslte de ces mo: Aiteations ane expresion de tistese, si Vaction murealaire et peu marguée, & de | mépris, voite de dégoit si cle saccentue \\ dlavantage (Fig. 463). [amid tones ae ANATOMIE aRTISTIQE LE PEAUCIER DU COU Te pemncer dy com est um muscle qui, sans tre expresif par Iniméme, fomentrt fen assiant a contention A cele des miseies peaucers de Ia face), & exapérer le ciractire des expressions que ces missles déterainent, [Nous Je derious ik avec les rnuscles peauciers de fa face. bien quil appar: tleane en réalité cu groupe de: muscles du ent, Co muscle trts large, tres rinse, plat, firmentfascienl, xt situé sur es parties aatdzerfatévales dia co (Fig 466) & double fa peau dans tonte vom éendue. Ses ihre sattachent em bos Ta face pro- fonde de ia peau qui recouvre le dltoide a partie supériewe du grand pectoral Ellesse drigent en at et en avant vers la. mAchole inféicure et vont sattacher Sa pean qui recomze Ie mienton, Ia Bree inférieure, La commissure des lates, 1a joue, ‘Sentre-crocent cur Ja ligne médiane avec ‘elles du peaneeropposé sins qu/avee celles ‘de pautiers stds dans le bas de visage Un de ses fabceaux supetienry est quel aqefois Ari, sous fe nom de rserius de Santorini, corime tin mnssle indépendant Clest un fasceau ui vient aboutir 2 ln commissure des Tyres, qui! tke en ar site lorqu'l se contract, tansfortnat fe rice ex on eanement ot un iets menagant Ta eontiaction du peaucer abaisse légtrement la mfchnite inféieure, soulive ot texd vilemment Ja peau du cow, qui se trouve en meme temps Sllonnée d'une série de pis transversaux ef longitudinaws. Inexpresif par Teemimne, il donne aux expressions, que Ia contraction des unuslespeatciers de ta face détermine, un caactbre dexagération et d'énergie des plus ac- 465 et 23), Aswooé par exemple A Yaction du sovseler, expres sion du visage devient celle d'une doulenr eftoyable ; associé & exile dw py= ramidal, il exagie le earacttze de In menace, qt devient exe dane mensce feuvage Sl agit da rte la contraction du riorius de Santorini transforsie cette expresion en tm rcanement ow un situs, JL donne toujours aux ex pressions de ln physionomie in caractered'énerge tribe, remarquablement Lis MUSCLES DE La TETE ae obsarvée et drive par Léonard de Vine, lquel dans som chapite su a mae nite de reprlsenter une personne dats’un état de violate eolae, cecom- ‘nande de fare es obtés dela bouche en arc le col gts, ome tout sllnng de des par devant. Si now: considérons Tnetion des muscles feclaus, noas verons que Jes tas sont compidtenent express par euarmémes, andin que d'autres ne le xomt ‘que complementainement, cestiedire propres & parfaire on modifier une expression produltepar in autre muscle 11 sera done fatéressant de rechercher ‘gels sont es miles dont tes acoeiations sont povales. On weera alors ‘ie les tunes sont facile et courantes, tandis que dates sont inal fen raison des sentiments quils exprinient et de la mécanique museslaire, Deus muscles antagonstes au pot de vue anatomique ne peuvent» assoce, cat ik enrtespondent 4 des expressions absolument opposes. Par exemple, le fomtal, qui dive le sourcl (attention), ne pent age en mae temps que Vorbicnaire des paupidres, qui Yabaise (flexion). Par contre, whe combi- naison fade et eel du frontal et du grand aygomatique (c'ert-A-ite celle de Vattention et du rire); Un dos muscles agisaant aut te sourll ot Tautte sur les Rvres, action de Van est iépendante de ere de Taste, Citous Panu les associations posible celle des susels frontaws et txdangulires des Taeres (Fig 47, «) (attention et mips), da source et di carne da menton (ig. 467, 9) Goulear et dégott), du pyramidal et de Velevateurcomunen des Tevtes (ig. 467, ¢)(rmeace et ples). Par contr, sect inpossibles Taso. cistion du grand et da petit aygomatique (gait et dégodt), clle du pyr. ‘nidal et du sourellier (menace et douleus), D'suttes expressions penveat pasate a premiere wue antagonists et néanmoins sasscier, ele par exemple celle sultant ce is contraction ds souls et dis grand zygomatic (cite douleu) (Fg. 47,4), Leas contaetion modésee produit d'abord le sourite setasotigus,e, plus comple Te ire atene ou ap Glas (Fig 67,2) Tn sadral, ce qui devra guider Vartnte c'est que, quand dew muscles sont ‘antagonistes am point de vue anatomique, leur action ac peut te ni econ ante, ni posible, nf conconrie & expression une passion, Mentionnons, ponr terminer, les muscles aariculates. Ce sont tris petits ineeaws museulaires quis tendenten 890m tant & partir de pavillon de Toreile pour aller se peadze su oeipta et apo évrose Gpicranienne. Con muscles, tre développes che ex animams, of ie sont orientateurs {du pavillon de Vorile, sont atropis cher 7 Vom, of il existent pos qu’ Veta rue simentaie, Les formes de ls teat du visage somt four le plus grande parte sous ta dépendance dn ‘guelte dela te Les mscles pence sont néralement minces et plats Is tapiseut Jes formes ossewses en amsouplasat Jes com tours, Jes angle, mois en leat lascant expen dant ier enractore général. Che les chav, ree Jes formes de vertex, di front, reproduisent intégralement Tovotde eranien, dont les osscs, os sttes, los erétes se wofent sir le vivant aves presque antant de netteté que sur le squelette du crime, depoullé de ses teguments; i en ext ppusllemeat des arcades oritates, des pommettes, de Ia saeiue du nez, de arcade eygomutique du waxietre inférienr, qul voleat leur relict Saccuser sis Ix pest sur le vivant, Comme toujours, cependant, strtont en e= qu ‘rice Ia parti unter et laledence ila vingy elie Semuatjue ced ‘re wraie et perd de som Evidence ches les sujets eavabis par la grakee “Le macque se déformo, les ents, ies angles usseux “attéauent 0 dis raisent ef les trate se tronvent alors défornés par une bounce genécale LA LUBRICITE : TRANSVERSE DU NEZ COrbiculaire des yeux et grand zygomatique LE SYSTEME VASCULAIRE Cette patie de Anatomie qui est UAngéllope comprend! Penide du cour, des artes, des vines et des vasa fymphatgues ‘Un organe central, le carr (qui jove le réle d'une pomp, refoule ea se comtractant sas ast Te ang dans tous le: organes de Vésonomsie, par ine ‘ermdinre uu syatéme de cansux dastique qui ont ie artnes, sles, \Vabord volumineases, se ramifent de plus en ps dans Ipaisseur des tess, Fes ae terminent par an easemblede fameaux de pla en ple tue, les api Inines, doit partent les venules, pus les veines dont le re est de ramener lesang dela périphrie au coat, Cet ensemble constitu un aysteme de cana ‘ontinas fermé de toutes parts e¢ dans lequel le sang accomplit son parcours ens un eteuit iinterromp, “Le syattne veineux présentant seul un intéstt morphologique, & Tui seul se bomera um bref examen, LES VEINES T existe deus eatégories do veines, es unes accompaguent les azties et sont de ee fait situs dans la profondent ; le autres, cbeminant folémeat dans le tis elllate, vont cous-cutantes ct leur étude seule centre dans le cadre de Vanatomie des formes, Teles forment un réseau superiil étenda sur toute Ia surface ds corps, reat en général d'une distribution assex inégultre, exception faite pour qveiquessnes, plus coustantes dans leur trajet, que Vou rencontre ay cor ‘taux membres, equ sont estes que now allons deere, T/aspeet et fe volume des veinesspericeles sont ewentiellement variables ‘un individa aon autre. Pea dilatées et pew appatentes chez Venfant ou Ia jeue file, elles devianvent fortenntsallantes che adie, eer homme sstreint A des travaus physiques dum, on exposé continuellement atx ine tempéris. Chez Je vieland, Tamolgsiscement contribue a les dégager el & cexagérer leur clef. Bes prennent dans ee cas une itportasce particule dams ln morphologe des siembres, car elles macquent ou dénatrent les ei sactézes anatomniques de certaines régions. Leur aspect nove et noite tranche ales fortement sr la tonalite générale de 18 pea “Tris régions du corps of certaines veins présentent un trajet constant sont 8 eonsidérer. Le cou et Ia tte aver les jugulaires. Les membres avec Ie ‘eines céphaliques,basiliques et eaphne. LA VEINE JUGULAIRE EXTERNE Descendant de In région temporo-masilite, ame veine coupe oblique rien fs 16gon Jnterale dat on fenvcloppe: Tangle du nists inlésiea, elavicaaie. Elle est d€ignée cous le nom de vine jugnaire exiome et elle appattient & la categorie des vines constants. Avant 50 ‘lispaition, elle et rejinte dats fe crea sts-claviclaie pat use deuxitme veine un peu pls gre qui vient de I région sushyoiienne et longe la région antérienre dh ‘ont ete wen, quest In wane jugular interne, ex en Tement une veine constante, La veine jaguaite extere se late fortement et devient paticulicemeat saillante dans Teflore violent et Ia dyspée (Fig. 472)- Au visage, ois petites venes somt 3 signaer: Une fo tale gui descend sur le nies da font, La veine angulite, ul la continue en suivant fe silos nasal et une vee facile ‘ie dlparat dan fas teas ela jon. LES VEINES DU MEMBRE SUPERIEUR Files apparaiscent sue Ia fe dors de ls main ot lle représentent, en général, rm réseau dence et seré, compe Suge arcade (arcade du métacarpe), irxéguiée dans son toaje, mais gnrafenent conslade, qui enveloppe ensuite tout Yfavant bras. Elles sforganisent surtout sur la face utr de eee of elles individuatient pour former tn aystame de teois weines. Une centrale et det ltéraes ig, 472 La Veine tatérale exteme, qui suit fe trajet du rating ‘lappelle fa veine rial, Vinteme, Ia veineexbitae et la 34 ANATOMIE arssTIQUE _yeine intcrmédiaire et 1a veine médiane, Parvenve au pli dn end, ee bite sy vise & a fagon dun ¥ pour former dewe branches: ue médiane basque, Tautre médiane esphaliqiue ; ces deux branches, prés ler eéusion ‘aux vines radials et cubitales, sont contlaudes par deux veites uniques Trane, In vine hasitigne, est située A ke partic interne du bras qu'elle fonge jnsqu’A Veils, of lle dispaait. La secon, om veine oéphaique, parcourt ta région exter du bras, comb Vntertcesitué entre le grand pectoral te daltelde pour s'nfoucer sous Ta clavicle. Les veines mdianes basignes ‘e mdianes cépaliques forment & la partie fnféieure du bras une arcade ‘avi enjambe fe tendon di biceps et mineque, dans Vextension du men/bre Speen, a limite ent le ras et Tavant-bras (Fig. 472 LES VEINES DU MEMBRE INFERIEUR De ridme que pour Je membre supérieut, Jes velnes du membre inféienr amssent de Ta fa du pied, forment dabord em réex dense et sé analogue 8 celui de la tain et traveré par une arcade ineyulee (ascade orale du pled). De co réseau émergent dex eines, désignées sous le nom de grande ree Saphine inlore et veine saphine exterae. La st pte externe pase deritte kt walle zag Ia face post riure de in jam SGectement, en suivant Pintertioe des fumient jusqu’an jartet: 1, elle se jette dans les veines profoes eu alveau de Vastcuation da geno ‘Quant a la grande veine saphine interne, elle longe fe bord inteme dt ple, passe en avant de 1a malléle interne, monte Te Jong de Ts jazsbe ex coiant 1a face inteme des muscles soléaices et Jhntend, contourue Vartilation du geno, remonte en suivant fe miele ennturir esqu'au tangle de Scarpa, of lle disparat pour se jeter dam les veines profondes. Elles est cr ulveau zejolute par une petite vein, veine du bas-ventre, qui traverse haute obliquement le pli de Vine (Fig. 472). “Tous es trones prepa que nous vennas de décrirecomimaniquent entre cx pa un lacisweineux, A miles tds inggles, plus ou moins dense, salva tes inlividus. Lneonstance e& TitrQquladté des trajets du séseas vines sont 2 pon pets Ie sige générale pour He to0e LE TISSU GRAISSEUX Tes lignes ds corps human, ells qui sauvegardent les formes, sot Fixes pare squeletic habillé de ses masses muscuaires et recouvert de fa peat Entre les muscles et la peau se trouve une cache grasseuse : le annie adipeus soue-cutané, dont Tepaisenr modérée ne doit pos dépaser qelqnes rllinlees et qui comble les ereux entre lex mncles, eit es caves et dou es ertes esos Thos sont apparents (clavicle, tibia, maxi) a 7 Ee i. df / eure (Cette couche gaiseusesou-cutand, parses variations, oue unre ewentiel laos es changerents aspect et de volume du corps Iuain. Considéra- Dement vite chez les individs maigees, elle pewtattindze communément sane epaisenc de plusieurs centimetres cher les obises (10 & 15 em). Kile sflace ais! Jes sles osewsey lle ne Te nterties maneuaies: lle cache ‘ans ta peufondeur de son elisement es lignes essentielles comps (HECKRL) Aw poiat de ye esthétique sa dispariton west pas un moive défant, & chee Tindvidu maigee In taefacton de ce tis grassews fait perce au corps Vappareace dims. Hille donne A celui un agpect dese qui a tons les carattresfethtifes Oe Veo EES Met AT SSB UR, 397 as ls question qui nous intdresse, nous senvisagerons sa sépastition et som impor tance qe cher Vndivid normal (Genéralement mince, Pépaiseur de pan: sigue aipeux évolue de 2 3.5 mllintces Sivant tes diflérentes parties corps ot cile se trouve séparte; cette épassent sac centae davantage dias certaines régions ot Trennstance de son développerent local Ii fre lx caraetéres din element. auton Tin premier lew, nous examinctons la hance ‘A Ta pattie inférospotérente du grand ‘oblique, an bogrelet de gralse vieat dou ber ls insertions llagies de celuic et s'étond jusqu’d la masse come (Fg. 473). (Cher Ta femme, cette repartition sallonge cur tont Ye fave, jus ‘au nites du moscle fee, La salle da ane, tres accusée dans les STatues antiguis, prend alots wm développement considérable et cette saiie, a Hen etre paraltle 2 a estte Miaque, coupe presaue horizentalement le parcours de celle, comme dans leschéma cheontre (Fig. 473) Vient ensuite Ts region de Ia foase. La grave 'y trove répatie vers fe centre ot au bord infésieur ; elle concourt augment le woidme de la région, surtout chez 1 feuine, of ele contatiue a Ist donner sa fermeté de comsistance et son elastic Se repartition et unc adhrenceditecte dela peau i Tsehion font qu, as I dice iow du pli fener west plas perallle am ord du grand fesies, sal coupe celnbci bliquement (Fig. 474), 4 sigtaler encore le tit raisons de It rion spammaite, gat jowe an s6le important dans la morphologi en tégion. Chea Vhomme, i! accentue Ia salle ds ord inféieur du grand pectoral ‘angmente épaiseur de cea (Fi. 473). Tomes pos rare de voir des sults pe tuecles présente, pour ce motif, une salle formate de cette séyion qui n'est pas tom Sore du enguement existence des bres MORPHOLOGIE HUMAINE par le Docteur Francis HECKEL CONSIDERATIONS PRELIMINAIRES se nes squalettiques et ame ie husnaize, n'a aneun earaetere », auc style an post de vee de 4, Albert Di Suercaient & établs si te comps Jean Cousia, gu ile, ees-ite ne comin des diverses parties du corpe auté, Aine, dans Varvee des atistes, ln Ogre humaine 1 west pos seller de anvre es anatomist savants qi mettant fe Cd leur godt & ler Sal, cHerchest A closer les proportions quis ri pourrait nommer le Iype mayen ial. Hors de os canon moyen, n'y aurait te nies, on div rn a bea isi vérité, chaque type luna avoit sa beawis si ext adapté & sa con. Les proportions fiperlent ben et lets variations ne se produlest ne sous Wnflzence d'ahord da fonconacment du travail, de Tacliog, ef vite de Tadaptation atx conditions cosmiques et climatiques et au type Tatimestaton. Un cheval de tralt, mas, un farier aux membre lourds pais, au poitrall t au vente développés, au formes plenes et arzondies, ext ne belle tachi de fore lente et soutente, att meme degre que le plus gant cheval de coure, six muscles longs, atx tense soc, atx aticolatons ouvertes, an vente levretéprésentant toutes lex posits dela rai ARE ot de Yeflrt bref. Aine dan bouledogwe trap et d'un Heri efBangud nimal Je plus apte A un fonctionnement déterinin€ posée les eaructres je beauté fonctce, cest-bdire de beauté fonctionelle, tit Cst un prototype a fonction, et eonacysemment das « forme fement préddtecminte ‘et des canons, cet del stiques, des mod speewaton pilsophigue, Pa INATOMIE 4RTISTIOUE ELEMENTS DE MORPHOLOGIE NORMALE. DESCRIPTION DU CORPS MASCULIN {Je laiseral de oité, pour ne ion tenir qu'd an exposé tds général, les variations stivant le airente types mmuins;longlignes, bréviligues- Inéliocligues ou iusculaies, repiratoirs, ctebrat, digestif, ete. Choke sous comme type de dexption am homme de taille moyenne, mals lane, en bon fiat de santé, t dost tes Toss corporlls sient entretennes yar des ot des sports war fe pale pette, par site di grand @éveloppement det dpautee et du thorax, Ta silloustte du corp pourrait snscrre dans wn troptae dont fa base snpéieace serait représentGe par la ligne omewse, tts apparent des clavicle, La partie ix plus lagge et la plus épaisve du corps est la poi ttine, core vigourevs of wabritent les deux orgames vitaux: le cet et fe pono Te verte eat plus était et plus plat que fe thorax qu le suplombe de tous cute Ties_menibres sont forts, pens, charms, Aénnds de gre. Tes muscles sont étache et sails tans dure deséchés comine st «arches Teurs smasses vigourenses Saffimient aux épautes, au bras, an cog, ax reins ax crises. Le mignon de Tépaule, limite A s4 face exiGrcure par ta sale a fudie dus muscle deltoid, semble rapporté la masse du thorsx, et une sxction ‘ti posserat par les abwoles ddtocherait Pépavtetonte eat hors du thorax sans tousher celtic (Cher es citatin atrophi, épaule est pou développée, et le bras semble santé sur fe tone, sane Vattacke musclaire du delle. ‘Tabwlomen ferie et mvaculeux bride de ses nowutes symetriques des vis ‘eres de volume séduit. Vu de prof, non seulemeat ine fat pas sii, mais itdoit ete centeant su le plan avancé du thoras Ta peat qi recovee leaps doit ere coorée, cose, ches es blonds, bronnde cher Js bras, nie, satinge et verge de toute traced écuption Ta face d'un desin, vigoumeaserment iescrit en méplatssmscuaires et en suilles omeases, est linitee par le bord inférear de la miehore, ante wette ft dGhatrasde de graime, TI forme, de prfl ua angle droit non adouc, avee lgne perpeadictlaire du cow ‘Cette région, lorsque correspond 8 cette description, garde au prof du visage wn caractéve de jeanese, ot se peed, a contrac, foreque Ja grime MORPHOLOGIE HUMAINE 5 slowrit le dessous de la mfchaie et le cou, labsant Ia place pls tard des fanons disgracieux (Fig. 470). Taspect général du corps est la fois fort et souple, massif & ls racine les membres, sur ln piteine, le trone, le dos, aneé et svete dans Ten semble ‘Trois marques spdciakes ftappent Ul de Volsorvatenr. C'est aboot Ia salle museulnice qui se trouve A la jonetion des hanches et du trone post sur elles comme a7 wm soce trop stoi. Hille ext produite par le dévdop ppement d'un muscle géndralementatrophié che les dtadins :1e grand obligde dle Fabdomen. Elle contrbue, avee la gourtite di pide Taine, an dessin clevicsles sallantcs ‘ct da cress suselavieukire que les femmes reloatent & tort, sauf si elles tméritent par Test excts le nom de osaltres« les doivent, je Vai dit, se conserver et reer opparentes comme In créte du tibia & Ja jambe Ce ‘ion est convent d'eppeler dans ie monde «un beau décolleté », ane belle Poiteine, grame, uni, sans clewous, sams repares anatomiqnes, n'est qe te résitat de la dispaiton du comps de la clavicule ct de ses exeux norman, nye dans Ja gins, c© qui et anormal, priequilé ne sont recouverts awe dea peat Toute ferme dont on ne distngte pas In cavienfe ext trop grasse on oboe. ‘as plas que Thome, la femme ne doit avoir de graisse en excds sur Ca omen, Le ventre doit étre pat, et les Hits osseuses qu Tereulrent doivent {tre perceptible, Aa hassn, on dat wit a ale dea points de repre eesti fl aflearent sous Ia pean, partiultzement, en bs, is duce Hagues et faut, Te rebar des favines ces, Avs contra, lev ot de la cuise Vendo ‘iso joignent Ts anche, de méme que attache des seins, doivent dre dows par Ia présence de quelques mallindtces de gralse vousentinée ‘Ala at ot Ain jambe, on dat vols fe desin muscuaie ; Te moet doit ere tas dt mollet (1). Les artista sles du genou, du cot-de-pled, doivent restr shes, ser fn squenele», us lange 8 la chevlle G6 couinets raises A @ Ta coe da tla es nal : esi enlver dana gra ln gonttire vertebral ih pines Mages les cla ites tle malas Chen femme moderne | sete pea devetope pat stedu manque d exercice | ies, Tavantoms. ontile géndralement frees, et Ia ferent, par lon postdrieure da bras, pts deson attache aus a tele. race crousé a ln nue dame goattiée qui se perd dans les cheveux et qu, nul ches les fetes alourdies, se comble de une stile et des bourrlets, qui stepdeat jusqu’d 1a premiere wer~ ude ceive pour fox rabre ¢ ‘In base dn cou, en dons Hew la degraclease «bose copendant tester lobaiewes et ferme et, par conséquent, recouvertes d'une deresyent doublée de graise won veut Gviter que Vexets de son ids enteine lear effondrement hors de eu ont cuxmndmes petits et slobule Le corps des jeunes fills correspond cette decrption avant Ia mater ite, qui em doit élarge que ers pew Te bassin ct qui ne peut runes ile it ou de cele at ideove, Waprte pas de sees mot fcstoms a cos patios sl le eigine alimentaire seat soe et mre, es serices physi : Lige, sil est pas acompagné di fatal embos prélide. devil ston il afer, (Om voit done, en. conclusion, shez’ Thominie comane hee ta femme, les caractres de beats nnorphoogiae et fonetionnelic iD est nécesaire que Tobjet 1a fonction de chicane des pr ties du corps restent apparets ‘Gest pourquot enable que Te cadre owen Atl est Te support anatomigne ft morplologique exentil, ve tontre nus points of aller surface et que partout ail rat il ne sit Feotvert qe de son enveloppe musculaire et ‘une mince doublure de grasee souscutande cet indi (Car Vorganiime n't ee siclement constivé que d'un fae ome supporant tan fean musenlaite et crete de ‘avin lt sont logs des vis ‘bres gu, en aucun Bet, et no fanmment an vente, ne doivent oti des initescrginelleent osigndes 1a pea doit garder son rile de fine membrane de recouvre tment, & par le developpenent texcumif de a8 couche aipesse ne doit pas transforme: le comps sont noyés dans la peofondeut auelgnes Ans, Jes prncipes desthétiqe restent Je mlmes chez Vhonmie et Vania Le ton, Je tigre, le Toup, le cheval de par sang frappent nos yeux pa Te jes ile Tears muscles sous Ja peaw mince, pareourue dm résen eines ser ‘pala eltet, la dese des eperes seus | pat la séhevese des articulations of de rares nucle. bandéen de Higaments étroitement serés; par le reli des tendous ; par Te Jéveloppement du poral de Ia cage thomcique au détzinent da bassin et le la rape, & par Veflacement du yentrelevette a conservation de ces heautés anatoniques satutelles permet 4 'hosmme le fester aus le bel anus! qu'il ext toujours primitivement, doug de forces physiques & proportion de ses muscles e& de ses nests, mas spéreur dans le ‘ation par le développement intelectuel et Unergie morale, A condition ‘awl rvanéxatise pas es fonctions eéxcbrales et miscuaies «activité supe eure parla predominance ds travail digestif wt des etions de mitten, De Franels Hrewen PROPORTIONS DU CORPS HUMAIN LES « CANONS » Canon, du mo prec waves, oglen, appliqué dla figure de Phos on des animaux, corespond dwn syste de meres qui dott tr tl que Fon putsie canclure des dimensions de Luce dis pares a cals i tnd ot ses dimensons (tout dele dela moindve des parties (ugte Gulla) 5 FRavisagée par les artistes, bs votion des po: 2 portions du corps iumain doit ttre, par cet i, considérée & dens points de vue: ow bien correspond a la détermination des lois qui Imettent en évidence, dans les chefs euvre de Teo le stature, certains rapports Iarmonienx du x tout se parties j lle sin tos los caractéres Truman ‘ine pte recherche de Vesthétque. OW bien, Srrm plas smpiement, fle pour but de mettre fentte les mains des artistes une méthode de ‘aval et certains procédés de contible 3 Ia faciiteroat Ia séalisation de figures convene Dlement proportionndes: elle prend, ds tors, tun eaactére urement technique, Cest sous is" ce seul point de we que nous Tenvisagerons ‘04 sniplement que possible teres “Le pls ancien des canons est Te canon égyp- Sleds tien. Le module adopté dans ceisict était fe i Aoige médias content to fois dans Ja hauteur : totale dt corps (Fig 455). 2 Vient enstite Je plus conn, le canon de 1 Polyelte, appliqué par ful Asa statue du Dory- ° hore, Dans cette uvre, la largenr de la main (Palme) devait constitver Ta commune mesare PROPORTIONS DU CORPS HUMAIN EA es différentes partce dus corps. Nous 'éaumérerons pas celle; noms ‘isons sizaplemeat que, dass tte ceuvze, Ie distance du sol at miles de te totule et gale & celle de fa rotwie an cold fermi; deceit at some rnct cu stemm et enfin A la Tangent des cpales (ig. 489) Par fa suite, de nombreux statuaite, tel Ly- singe, dont le canom ons 6 transmis par Vitrsve, ont utilisé Je canon de Poycete en le moiGant radicalement. Lies canons se sont alors ovis, paseant ten formes robustes et maja ‘tenses aux formes légantes et gracious “En général, dans le plupart des camoas, la tee 2 te prise comme unite de commune mesure Pour certains males, elle a été emprive It fos lass Ta havteor totale da comps Jean Cousin, Genly ont adopté ec systeme de division. Da te canon dit yeanon des atelier» (Fig, 488), la te st comprise 7 fois et 1/2 seulement dane a hnsuieur du cospe Ta autour de huit ets et exceptionnelle et wesiste que cher les individus ie grande tail, oi /@lancement provient suroat de Ta plus grade bgueur du membre inésieus. ‘Dans Mhomme de but tées, oa trouve le mien (tu comps atdessons du pth, tandie qui se trouve 4 la hanteur des organes génitat dans ome de sept tes et demie, es rapports de proportions du membre supé- soar A la hauteur du frome sont dgalement utes Torque les bras sont levis dane Ia situa hoviontale, Ja distance qui épare leurs ex 1G prend le nom denvergure ct x trouve ézaie {01a ongueur des deux membres supérieure auge rmentée de Ta Tangeur des épaules. Les rapports de Venvergure 2 a taille ont td expringe dans fa formule dite da card ds ‘ancien, oft la figute humaine ait rverite dans wm eatré dont es hors supe- eur ot infrieur alent tangents ax aoramet de I tte eta a plante du ped, les dea hords latéreux devant étre tangents & Vestrémité ds dige médias (Big. 480) VA A awa a (U La MAIN Aaa ¢ Th. iy, a ., i i i \ | i i i a oe 10 LA CUISSE Face antérieure ~ LA CUISSE Fo ee \ i \ 4 i i i i ee) i j \ eee | ood \ i ; fant 1 i i i i i i i i i {NATOMIE ARTISTIQUE ENG Bm epery i TRONC Face antérieure Face interne ANATOMIE ARTISTIQUE n | | i i i i i i i | i i t Pe meting ER Face interne ke Trove INATOMEE ARTISTIQUE LE TRONC Face posterieure HISTORIENS, MEDECINS ET JURISTES PEUVENT DESORMAIS DECRIRE CE QUE FUT LA MORT VRAIE DU SUPPLICIE JESUS (2) Depuis pres de dew wile an, les archologuss ot le bstrins 30 sont aie dement penchés sur fa vie Wm homme qui ovleversa Vhictoie du monde Ex singulivoment depuis le XIX® sie oi ls méthotes de recherche Wiser ripe ef selentifigue ond pris wnestreld ef une efcacid gui lassen fou de flace ‘Tombre etd Pimposture, Les erent, dans cate dude de la oe de Jésus, vw latent of enlentdhcowsri de nowceltes reisons de crite cl d'eimey. Diewtres nate & jour a prence, toujours cherchle, qu'il wy 18 gute prodi= romperie, Le scepliquecherche simplement & comprondre ot nies com= alive. Aisi dans abr ul se pours sons reps, dex savas om foul Ta vie dm Christ avec le mdnes dts dont ls acre pour cles de tous les pereonuages Historique. "Paro ce stsnts,qulgues-nme se sont partculidrmont appligués & ude es ceonsiances moleriles de la mart dec presisione supplcié, dont des entanes de millions homes, dans le monde enter, clbrent chague année Pannitersureconna un tromphe hvoiga, réparant a clorens ede Pages. ek wn exposé de Peat actual de Tours travaus. Cet exposé, volonairement powilé, et wn résumé qui onili, pendant gucqucs instants vlontairement, fue Vhomone dont est question ex um Homme Diew. ‘ésus fat condamon€ & sort wn vendredi, vers midi, TI avalt 6 accuse 4 vouloit etaurer, & son prot, La royauté en Judes, c'est Aire de conse pirer eontse Vempereur de Rome, repdseuté A jérusalem par Ponce Pile Drocurateur de cette méme Judée, On peut done dire que, vu par se ‘Sintemporains, le procs et Ia eondamnation de Jésus furent un procts et une 4 ANATOMIE ARTISTIQUE condamnation politiques, parc, en changeant tout ce qui faut changer, 2 tant de parodies de justice actelis, 1a eondamnation 8 mort a &i¢ desidée par Ponce Pilate, Lal set avalt ce droit en tant que procuratenr, c'est-a-die de préfet colonial, A partir de cette condamnaticn, tout va se déromler comme pour un queleongue et banal condanané de droit common. est un point esentiel et A ne pas outlier, Yon veut comprendre le déroplement de la Passion: Jésus ful wn suppliié comme ler autres. 1 est done midi dans Jerusalem, rne vile dont les quarters juifs des villes ingigenes d'Afrique du Nord donnent une astex juste image *groillerent de foule, odeur de pimeat ot dhuile chau, petites rues éroites, criailleres des ‘marchands devant ute échoppe. DEUX BOURREAUX DE TAILLES INEGALES Selo lab romaine, qu ex condamné & mort doit, d'abord,étre foucté. Sil nen fut pas anst pour Jésts, est que la Hagellaton lak avait 6c ad rinistele avant méme sa condanination. Pouce Pilate, e2 elle, dans pole que fe aceusateurs du Christ se satisferaent de ee seal supplice, ‘Vabond condanin€ Jess at fonet, Cell Pavait sabi dane Ia mating. “Les bourteaux se servaiet, pour ce supplice, de longues lanieres de cule portant & leur extrémité une ou deux balls de plomb, voice un omelet de ‘uouton, La tol julve nterdisalt ul soit adinist€ phis de quurante coups Me lanigre. Aus, powe itr toute erzeu, se Hmitait-on & trente-neaf coups, 1a Joi romaine permettait Ia fagliation jusqu’ Ia mort, Jésus fat fouetté Dar des soldats romaine ‘Oa 4 miéme pu déduire, des traces du Saint Susie de Turia, que fe Chiat fut frappé, attaché, comme e'tat a coutume, 8 un poteau, et la face contre ‘ce poteau (Wnts Ios traces de coups sont sur fe dos et les mullet), par deux houreate'de tiles netternent diléentes (Vebliquité des tzices de coups sur le snare nxt pas Ia méme pour les coups regus sr Ja gauche du corps ‘ae pour ceux resus sur la droite) LE SUAIRE ‘Le tnceul oi Yon ensevelit Jésus appartent aujourd'hui & ta famille royale Salenne, Test conservé A Tun, Cette pitce dein, lougue de 4.36 m, large de La CRUCIEIXION 85 1.10 m, porte on marques branes Vefiyie domale et Veffigie antésieuce d'un Homme’ I semble que les vapewts ammoniacales qui émanaient di eadavre sient ag sur Je mélange encens et de myzthe dont celu-el avait &4é em- baumé, pour jmpressionner Te tiscy, elon un procests vemblable a celui qut cst utlisé aujourd’hul en photographie le révcatex fait apparaite Vimage, Diatres théories, celle du docteur Barbet, notamment, ont tenté dex pliquer comment le fees! porte une image qui se préseite en engi Hy aurait Ih une singuliée garantie d’autheaticit, eat, si Vidde de «ndgatit« ‘ous est familie, il cit certain qu‘aucun faussaire n'atralt imaginé im tel procédé iy a deux mille ans. ‘Alors que les Hvangiles gardent un silence total sur Vaspect physique de ‘Jésus, on a pu a partir do suaire reoonstituer une image présee: elle un Ihomme de bonne tale (1,78 m), ax visage extrémemment réglir, & Yabon- dante chevelure, portant tne baybe a deax pointes. Nombre artistes se sont insprés de ce document pour feprésenter Jésus. Et notamment ceux qui évogutrent Je mracte de « Véronique», cette femme ptoyable qul avait ex Ja sueur of fe sang sur Te visage da supple et aurait regu, en récompense, Tenpreinte de ce visage sur Ie linge bien ‘Le suai apporte aussi des renseignements préciewe sur le supplice éme squendura Jésus les traces de sang lissrent sur le drap de vésitabes deal ques, déaoogant ls marques de la Dagelaton, tos échirures des épines, les rmeurtrissures du portement de erols, les empreintes des cleus de la eruc- ffxi et le coup de Tance du centuion, LA COURONNE DU ROI DES JUIES On sat que, par déssion, les soldats de Yonee Pilate couronndzent Jéws Mais, contrairement ace que monteent tous fes tableaux repréentant une ‘crucifixion, ia couromne de Jésus ne fut par un cerele dGpinestreaes Ce fut tne sorte de calotes épinence qu'un bandeat’ de jones permettait de fixer ‘ur ta tte comme In entree deenir autour de la cette d'un ehapeat ase Sur In tte es eapeat des concboys et des sents): on wot effetivement, sur le suite de Turin, que tout le euirchevelu de Jus fut déhicé pat des Gines Te trésor de Notre-Dame de Pasis concerve, tout justement, le bandeas te jones tresés — et sans épines — que stint Luis acheta autreois aux ‘Vealtiens et pour lege! il ft constuice un des chef¥olceuvae de art medieval: 4a Sainte Chapelle La CRUCIBIXION ‘LH PORTEMENT DE CROIX JJsus a 26 condamné dans ta ctadelle 08 se tnt Ponce Pilate, 141 ‘ola, sitoge au nond de fa vile, TI doit maintenant ce rendre 14 of ont tous Kes aupplices le Golgotha. Le trajet ert pas Jong: quelque $00 mite dont tes to's quarts 3 travers a ville ‘Le cortige organise shivant te rite habituel: Tin avant, deux solda zomains, Deritre eux, un crieur qui porte une panenrte — le ttulus — laquelle et incrit le erime du supplisié: «IN-RI», cetaine: «Jes de Navareth, Roi des uifs» (eu lati, le j et lei se eonfondent en une ses lettre: i). Gette instipion, Pouce Plate a contrat les accusatetms ¢ Christ a Tassepter. «Ce que a! dvt, je Pai deri, dit, devant les 2écamy tions des Joifs outrés de voir tourer en moquerie la royauté de Davi le re rok fiie ws sit meh on Poe Meteo pon Gite toirntes te omen tartafe teh (ouch wi pas appre, a Tapa ea (eke 1Vome Ripon i935 — Binks mr on (D5 Akt Die) carrefour, ste Vannonce dx suppion et dang, Il porte, sur ses époules, une pesante croix pet prts toutes les reprioentations du portement de crix que Yom doit aus miles artistes incpirgs par Ia Pas Christy comme tous les antees condamnés, n'a pas t tune cru faite de deux traverses perpendicslaites, mal pute sur Jaguele ves deus tains devant tre clues. ‘Comme Von fait remanuer les spécnlistes du dro romain et de ses peines, tes bourreaus sont des ouvriers comme les autres Ts 'elforent de simpler fear traval Sur le Golgotha sont plantés A demente quatre ou eng poteasx ‘On dit stipe» — qui préseatent, leur tune entail, ne mortase, dans laquelle viene #/nsérer Vautte morceau de a ferteut dex peinties de la Passion In eros avait Ja ue, In ent Staposée ique my sont inexact Le Jacquet Golgotha seulement Ix fonrde ‘cours des sil, ‘iui. Sans doute, par ethét ‘Quand te su ie ot non clous se Ia cro tes patibulum » (c'est ainsi que on nome la poutre transverse ex question) tb. pao sue ses épaules et les ras du condamné santé. Dans tune erecfision suiglante, Te tee « patiblm » sar sn pale, changeant de temps & autre son fardeau de place. Cest un lou oy fables due dla agllation et Ja chaleur haus en Palestine) explquent eulfcammnent les ohuts da Cis et es arnéts du ev ets le Golgotha, ‘Derive le condamné vietnent encote quelques soldats romains. Bt tonte te foule qui veut profter du spectace, come toutes le foules de tos tes MAINS ET PHEDs CLOURS ans ces conitions, om peut estimec ql a fella an cortdge ame demi> is Ghieure pour attcndre Te Golgotha. Ce n'est pout tine haute montagne, ni migme ne eolive, alasl que Yont souvent repré seoté les artistes, Cest tout simplement ine médincre émineace otha veut die crne), saus arbre ni Kerbe, une aorte de place en forive de Tie bourteat ge mict at travail. Kx moins de cinq minutes tout oera tr Le «patibulim ext dabord posé A tere, Le suppicié, dati est Cou dewus (nouvelle eveur due & an tris comprdhensible respect des 400 ANATOMIE ARTISTIQUE peintes, ne woulant pa exhiber Ia mudité d'un Dien presque ton fe ta: Fecux montrent Tésts vets dane sorte de pane). Un boutest, d'un res) coup de marteat, clue une main & Textrémite de Ia youtte (la che nee fave pes de résistance et un tro a 64 Chauché dans fe hos) Trant it minx ‘muni sur Yautre brasil clove la seconde main. Alor, In et sonal chacum 8 tune extrénité du «patibulim », soslevent ce dernier d'un coup de reine et ‘ieutent le poser sur fe sommet du eatipe» Quelques mouvements poor que fa poutre simbsique parfitement dans la mortale, et les deux hommes passent aux pleds. Is cowent Iun et Yautre et I'en sur Vout, directement Sir Ie «atipen Pas besoin de cette sorte de pidestal que les intrest les sealpteurs ont presque tous employ6 dans leurs ernciiements, La encore Tl font utllsé ce support dans wn but exthetique : fe louage dint str le stipe donne aux jambes unc eontorsion tragiquement grotesque, Mais les bowr- eaux de Yan 33 nlavaient certs pas de soucis desthétigoe | PLATES DES MAINS ‘Tonte une eele dlexplrenoes ont dé faites pour savoir o8 avalon é plantés es lous attachant les mains de Jésxs a Ja croix, Le docteur Bar bet, chirurgien de Chopital Saint Joseph de Paris, a pratiquement démontre ‘que ces cous avalent été enfoucé> nou pas dans la paume de la main, nis dans le poignet. Tl ext évident que, dans la paume, sien emptcherit le for ‘i clom de déchiter Ia chaie entre les os des dois” tout le corps du supple pine at bout de eetle min. Par conte, ley 08 ds pognet forment um point appl oid, Tes expériences réalisées en salle de dissection eoncondent avec les traces relewées sur le suaite de Turin. Ce n'est pas li un des moins troublants pro: ‘brtmies que pose exte relique plee de mysttre (CE MEME VENDREDI D’AVRIL, A 3 HEURES ‘La etote, now avons dit, a ta forme dun 7. L'ertean que le exieur portat tout a Vhenre devant Je cortege, est maintenant fixé att bout d'un biton, atdewus de la t2te du condamné. Bais cette ecolx aa pas (envol de celles que nous conmasnons dans fen chefedauvre des peintes, des veurs et des seulpteurs, Les pis du Christ sont & quelque 20 ceatimeires EA CRUCIFIXION 5 ‘ou, au grand maximum, & 59 centimétres an-dessus du sol, Pourquot, 20 avons dit aus, compliqeet te travail des bowrreatx avee un estipe plusieurs mates de hauteu® ? Avec Vallsisement du compa le visage dt Chr ‘ait done dls hauteur des vaages de ceux qu le reguralent, Ta eflet, le corps pent de tout son poids, cect affine, Les muscles ¢ bras, tends & Yextréme, paralysent les mouverients de la cage thoracgh Lentement Vasphyie amine ne contracture des uncles, une crampe mes ralisée, Cette crampe, A son tour, exagixe Faspusie. Le suppliié ca" pws ‘un emphysdmateme qui peut encore asprer de Vait — les muscles de ‘faatation thoracique cont plus puisants que cots de In contraction — ne peut pls en rjeter C'est Tétoutement ‘Ha mort d'un erueiié ue vient pas de Vaémorragie (doit Jes entcfeme pr conde, c'st-adite sans pais) nl dela sof (comme on I's longtemps « tnais de Fattce aspiyie. Pour Inter contre eetteasphy-xe, une seule chose: empésher que te px «tu corps pase tout eater sur les bras. Rt pour eel, pend apps es © cfoneds dans la chair et les os des pieds.. et se redrewer. Alms, ue ap sur croix nest qu'une terrible montée et descente 'um corpe ul che A motte un peu dain». Ce mouvement devient vite une sorte ders réllexe qui fait se soulever, sur ses pieds sanglants Ie comps bientOtreta ‘Vue mosibond. Vers 3 heures de Yapré=midi, atrcement rai par la tétaninstion tows ses muscles, Jésus nour. Alors s2 tte sinclina jug 6 que ‘menton vot sappuyer sur le sternum, Bt c'est la deritre erreur de qu omt représenté le Christ. La téte d'un erueiSé ne penehe ni & gach Sdeoite, mals en avant, Cat dommage pour Ia Kyende qui ait que . ‘cr mouranttosma so visage vers VOceident, verses pays qi allan de cluétons,reniant ain! 'Orient qui avait cruclfé ie fis de Dieu. Male feos, ceux qui first mousir Jésus adovcient cette agonie en ‘He supplice du Chust cut Hew un vendredi, c'est A-die la velle de ‘bt. Pendant le sabbat ine fallat pos qu'il reste de eadavre exposé mi dle comps &eaterter. Or le sabbat commence avec la fin da jour Il était eesaite de rendre asi rapide que possible la mort de Je. Cet pour cela, sans doute, qu'il fut erucié avae des clus, car fa fixon par eorde, enteaitement A ce que 'on pourrait penser, ext plus le supple, qat peut prendre appt aur ses lens mieux que st de (Te déehiret,arsivast parfie& Tutte deux on ros jours conte Yap rs ANATOMIE ARTISTIOUE Ten iiss ama aten ep a dem ‘e-upplic, le cus par clos alt soutenu Par ane sorte de roc fx at TABLE ANALYTIQUE spond ieged ih coms Cheval Die eien he aee Madan REE teas weer ae ietmpcasge cal oem cme) | ele eitaoeie eu eee enna ce eee agai Inemonvenon nor 8 VouwRsc sn osthoLoGiR Le SQUELETTE 5 olonne vertebrate ° Te thomas a Lepesie 3 {le membre eupcir ou thoracigne ea a maint ee dt 2 Tie tuomibre Satria open és 1 scrum : a Te corer jonscassee es Ye tan, 1208 ae & Te basa esse ™ Ta eutee n Ta ante & 1 pled et Se orale ® Ta face ei : 110 es dents 119 1a coloone verbal 15 Arenlstion ds ace 8 “Aticultion sacra. ae os “Alclatlos Wa able vessesc ccs Ke ee ‘Avalon dt horas ard ‘oust di tert upéreue SEE ge ‘Arsoulstion di eine tsfreue oy ’ ANATOMIE ARTISTIQUE bbe 6 10 iy Bs “es fauseles des mses opi. 239 ie susie de Vayant tras = ‘Us sles le La maa 2s {ies suns dex membres incurs Ba Ties toss de ta jibe r a * Tes misled 608 woo bam Slap Tes miele de tn tbe TTS Reo ge “UR SYSTEM VASCULATREE SEE apatite ae ass Tes ines Aste meee ieee a sete aM ete 1A ISS GRAISSEUX Le ths graleax -.-. + a6 MORPHOLOGHE HUMAINE (par le dodteur Hex) onsdrtionspriininates ee. tyros, 3 ‘Hitments de orphologle normale ae ‘Vatte et Mhome sora : a6 Description di eompe mins ee oe PROPORTIONS DU CORPS MUMAIN es can006 ooo eee = om xetelcesdhentines Je Jasin. Appendie 2 a Te ericson .scscaect enn 4 net EK MRM RES NORE RAGNOURE