Vous êtes sur la page 1sur 4

BFR normatif : correction d'une erreur dans le calcul du délai

de rotation des stocks de produits finis (par EL HACHIMI


ISSAM, master en CCA à la FSJES de Mohammedia)

Les ouvrages marocains ne tiennent pas en compte l'intégration des dotations


aux amortissements dans le coût de production vendue, pour le calcul du délai
d'écoulement des stocks de produits finis. Dans l'égard de ce document je vais
mettre en cause cette logique, tout en affirmant que les dotations doivent
figurer parmi les éléments du coûts de produits finis, pour rationaliser le calcul
du délai de rotation des stocks de produits finis, par le biais d'un exercice.

Énoncé :
À la date 01/01/N, l'entreprise X a acquis une machine à 100000 DH (règlement
par chèque bancaire) destinée à produire des bien P. Cette immobilisation sera
amortie linéairement sur 5 ans. On vous fournit les renseignements suivants:

>> Bilan initial: ▪PASSIF: Capital Social 108000 DH ▪ACTIF: - ITMO 100000 DH -
STOCK DE PF: 8000 DH

>> Courant l'exercice N (360 jours) l'entreprise n'a fabriqué que 5 unités de P.
On suppose que les autres charges d'exploitation sont nules est par
conséquence les coûts incorporés dans la fabrication de P sont constitués
uniquement par les amortissements de l'exercice: 100000/5 = 20000 DH.

>> 3 unités de P sont vendues courant N, au prix de 14000 DH par chèque


bancaire.
>> Le stock final est 16000 DH conformément au règles d'évaluation des stocks
prévues dans le CGNC, et au règles générales de la comptabilité analytique
d'exploitation.

>> Abstraction de la TVA sur immobilisation et sur vente de produits finis.

● QUESTIONS:
1) Établissez le bilan final et le CPC en 31/12/N
2) Calculer tout d'abord le BFR normatif en utilisant le ratios suivant: BFR en
JCA = BFR×360/CA.
3) Calculer le délai de rotation des stocks, leur coefficients de pondération et
finalement le BFR en JCA par la relation suivante: DR×CP.
NB : Le calcul du BFR en CA obtenu par la méthode déployée dans la question 1
doit être égal à celui par la méthode de la question 2.

Correction :
Pour le calcul du délai de rotation des stocks de produits finis: SM×360/(Coût
de production vendue), il est nécessaire d'inclure les dotations aux
amortissements d'exploitation dans le coût de production vendue. La
correction du cas que j'ai publié préalablement va vous démonter la raison:

1) BILAN_DE_CLOTURE
●ACTIF
▪Actif immobilisé
-ITMO 100000
-Amortissement 20000
▪Actif circulant
-Stock pf 16 000 dhs
-Banque 14 000
●PASSIF
-Cs 108 000 dhs
-Résultat 2000

CPC
●PRODUITS
-Ventes 14 000
-Variation stock pf 8000
●CHARGES
-Dotations aux amortissements 20 000

>> Résultat = Produits - Charges = 14000 + 8000 - 20000 = 2000 DH

>> Sachant que le SI est 8000 DH, le SM se calcul: SM = (8000+16000)/2 =


12000

>> Selon la logique des ouvrages marocains, on ne peut jamais inclure les
dotations dans le coût de production vendue pour le calcul du délai de rotation
des stocks, et donc ce coût sera nul puisque les seules charges qu'on dispose
sont des dotations.

>> Alors le délai de rotation se calcul: SM×360/(Coût de production vendue) =


12000×360/0 = plus l'infini.

>> Un délai de rotation des stocks ne peut jamais être égal à l'infini, c'est
illogique. La seule solution qui reste dans ce cas, est d'inclure les dotations dans
le coût de production, soit 20000 DH, et donc le coût de production vendue
sera dans ce cas: 20000 - 8000 = 12000
>> Ratio de rotation des stocks= SM×360/12000 = 360 jours (logique, car on a
vendu courant l'exercice entière, un coût égal à notre stock moyenne).

>> UNE REMARQUE INCONTOURNABLE: Ce qui est essentiel dans tous les cas
c'est d'avoir un BFR normatif juste: BFR×360/CAHT. Pour le calcul du délai de
rotation des stocks, on peut mettre au hasard n'importe quel chiffre dans le
coût de production vendue (même s'il est virtuel n'ayant aucune relation avec
le cas), en fin de compte nous allons avoir le même BFR en JCA, vous pouvez
appliquer ça pour verifier. Le seul nombre qu'on peut pas mettre au hasard est
le zero, et selon la logique des ouvrages marocains nous devons mettre le zero
dans notre cas, la chose qui ne pourra jamais nous permettre de calculer le BFR
en JCA par la méthode [Délai de rotation × Coefficient de pondération], alors
qu'on peut toujours calculer le BFR en JCA par la méthode BFR×360/CAHT. Ce
qui affirme effectivement qu'on ne peut dans tous les cas, exclure les dotations
dans le calcul du coût de production vendue.

●Réponses aux autres questions:

2) (stock moyen (BFR) X 360 ) / CA


12 000 X 360 / 14 000 = 308 Jours

3) [ (12 000 x 360) / 12 000 ] x 12000/14000 = 308 Jours

>> Clairement à constater que le BFR en jours chiffre d'affaires a été calculé par
les deux méthodes, en aboutissant aux mêmes résultats.