Vous êtes sur la page 1sur 28

L’environnement bancaire

marocain
EL HALOUI Yassine
Année universitaire: 2019-2020
Introduction
Les institutions financières jouent un rôle de moteur de l’économie et
influence sur le développement de la nation
Discours de SM Mohamed VI (30 juillet 2019)

«Les décisions prises, si justes soient-elles, les projets programmés, si rigoureux soient-ils,
dépendent pour leur exécution de la disponibilité de financements suffisants»
Plan
• Le rôle des banques
• Etapes clés du secteur bancaire marocain
• Statistiques du marché bancaire marocain
• Indicateurs clés de performance des banques
• Nouvelle loi bancaire N°103.12 (2014)
• Le comité de Bâle
• Rapport de la Banque Mondiale: Findex 2017
• Conclusion
• Bibliographie
Rappel du rôle des banques

Le rôle classique des banques

Banque

Entreprises Epargnants
Rappel du rôle des banques

Le rôle effectif des banques

Investissement Lobbying Spéculation

Risques systémiques, crises de liquidités et économiques, recul démocratique


Etapes clés du secteur bancaire marocain
DATE EVENEMENTS MARQUANTS
1907 Création de la Banque d’Etat du Maroc pour assurer les opérations commerciales et la création
de la monnaie dont le capital est détenu par 12 pays
1912 Présence au Maroc des filiales des banques européennes
1943 Promulgation du dahir du 31 Mars relatif à la réglementation et à l'organisation de la profession
bancaire
1959 La Banque du Maroc replace la Banque de l’Etat du Maroc jouissant de l’autonomie financière et
jouant le rôle de régulateur
1959-1968 Création de plusieurs banques: CDG, FEC, CEN, BNDE et BMCE

1967 décret royal: définition plus précise de l'activité des banques, la délimitation des attributions des
autorités de tutelle et de surveillance et l'institution d'une réglementation plus appropriée
1993-2003 Ouverture du marché bancaire à l’international et annulation de la spécialisation
2014 Mise en place de la nouvelle loi bancaire
Indicateurs d’activité et de rentabilité des
banques

NB: Produit net bancaire = Produits d’exploitation – charges d’exploitation


Structure des ressources et des emplois des
banques marocaines
Evolution du réseau bancaire
Réseau, dépôts et crédits par région
Taux de bancarisation selon le genre en 2018

2017 2018 2017 2018


77% 77% 37% 40%
Concentration des crédits bancaires
Parts de marché des banques au Maroc en 2018

30

25 28.06
26.28 26.53
24.97
23.79 23.78
20

15
15.32 14.7
10
9.05
5 7.52

0
ATTIJARIWAFA BANK BANQUE POPULAIRE BMCE CREDIT AGRICOLE AUTRES
CREDITS DEPOTS
Indicateurs clés de performance des banques

• L’évaluation des performances des institutions financières est liée à des


éléments financiers, de risque et opérationnels. La gestion des risques dans
le domaine bancaire est devenue un point essentiel pour évaluer la solidité
des institutions financières. La vulnérabilité face aux différents risques peut
entrainer des crises impactant l’économie et le développement social d’un
pays.
Indicateurs financiers

1- Retour sur capital (Asset turnover)

2- Marge Nette sur Intérêt (Net Intrest Margin)

3- Produit Net Bancaire (Net Banking Income)


1- Retour sur capital (Asset turnover)

• Définition: Le ratio mesure la valeur des revenus (chiffre d’affaires ou


résultat avant impôts ou résultat net) par rapport au capital investi
• Importance: permet d’évaluer le degré d’efficience dans l’utilisation des
capitaux
• Calcul:
REVENUS/CAPITAL
2- Marge Nette sur Intérêt (Net Intrest Margin)

• Définition: C’est le montant des intérêts perçus par une banque comparé au
montant des intérêts versés aux clients ajusté au montant des crédits émis.
• Importance: C’est l’un des principaux indicateurs de profitabilité. Il exprime
aussi la politique de la banque en termes de crédits attribués et d’épargne
mobilisée
• Calcul: (Valeur des intérêts perçus – Valeur
des intérêts versés) / Valeur des
prêts accordés
3-Produit Net Bancaire (Net Banking Income)

• Définition: C’est la différence entre les produits d’exploitation et les charges


d’exploitation. Les produits d’exploitation sont composés des intérêts, des
comissions, hors intérêts sur créances douteuses, en plus des dotations et
reprises de provisions pour dépréciation des titres ainsi que les plus ou
moins values sur titres
• Importance: Il désigne la valeur ajoutée d’une banque et reste l’un moyen
d’évaluer sa solidité
• Calcul:
(Produits d’exploitation- Charges
d’exploitation)
Indicateurs opérationnels

1- Niveau de satisfaction des clients

2- Niveau d’engagement des employés

3- Niveau d’efficience commerciale


1-Niveau de satisfaction des clients

• Définition: Etude de la satisfaction clients en se basant sur l’analyse des


réclamations et une enquête qui prend en considération plusieurs aspects
de l’activité bancaire: qualité d’accueil et de traitement des demandes,
compétences techniques, temps d’attente et réactivité…etc.
• Importance: Permet de connaitre le niveau global de satisfaction des clients
et identifier les actions correctives
• Calcul:
(Proportion de clients satisfaits /
Nombre total des clients
2- Niveau d’engagement des employés

• Définition: Degré de respect des employés de la Banque des critères de qualité,


de conformité et de maitrise des délais
• Importance: Permet de protéger les consommateurs et appliquer les lois en
vigueur
• Calcul: Temps d’attente moyen par client

Délai de réponse moyen par


types de crédits
Dossiers conformes / total
dossiers
3- Niveau d’efficience commerciale

• Définition: Le niveau de réalisations collectives et individuelles par types de


produits bancaires
• Importance: Permet de mettre en place des indicateurs objectifs pour évaluer
les performances commerciales collectives et individuelles
• Calcul: Montant total des dossiers /
nombre d’agences bancaires
Montant des dossiers par agence
/ nombre d’employés de l’agence
Temps alloué au conseil client /
temps de travail
Nouvelle loi bancaire N°103.12 (2014)

Nouveautés enregistrées
• Les établissements de crédits doivent notifier à BAM leurs modalités de fonctionnement,
organisation, statuts et développement au niveau national et international
• L’intervention du Conseil Supérieur des Ouléma (CSO) sur la conformité des produits
bancaires islamiques
• L’application des règles prudentielles instaurées par le comité de Bâle
• Nécessité d’une convention écrite lors de l’ouverture d’un compte bancaire
• Cadrage de l’activité des sociétés de transferts d’argent
Le comité de Bâle

• Créé en 1974 et regroupant aujourd’hui 28 pays, il a mis en place des règles


de conduite appelés « standards » que les banques et leurs gouverneurs
doivent respecter pour minimiser les risques et s’assurer de la conformité
des opérations bancaires. Ces règles mis en place n’engendre pas de
contraintes juridiques aux pays mais restent une source fiable pour une
meilleure solidité des institutions financières
Rapport de la Banque Mondiale: Findex
2017
Rapport de la Banque Mondiale: Findex
2017
Conclusion

• Le secteur bancaire revêt d’une importance considérable pour l’économie et


le développement social du pays. Il est important de mettre en place un
cadre réglementaire et financier pour optimiser les performances du
secteur. Disposer des outils nécessaires pour évaluer l’environnement
bancaire marocain est une priorité pour toutes les parties prenantes afin
d’adopter les bonnes décisions
Bibliographie

• Bank Al Maghrib, 2018, « Rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur
surveillance et es initiatives d’inclusion financière ».
• Bank Al Maghrib, 2018, Rapport annuel sur la supervision bancaire
• Jeanne Gobat, 2012, « Le rôle des banques », Fond Monétaire International, Revue Finance & Développement
• Standard Chartered, 2018, « Key Performance Indicators », Annuel report & accounts
• Jean-Charles Delaunay, 2015, « Coût du risque crédit : vers une nouvelle ère ? », Revue-Banque
• Christophe Duthoit, Michael Grebe, Roland Kastoun, Rob Sims, 2011, « Operational Excellence In Retail Banking », Boston
Consuling Group
• Institut National de la Statistiques et des Etudes Economiques, 2019, « le Produit Net Bancaire »
• Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 2019, « Comité de Bâle », Banque de France
• Bank of International Settlements, 2019, « Bâsel standards»
• Société Marocaine de Gestion des Fonds de Garanties des Dépôts Bancaires, 2016, « Loi Bancaire »
• International Association of Deposit Insurers, 2014, “IADI Core Principles for Effective Deposit Insurance Systems»
• Asli Demirguc-kunt, Leora Klapper, Dorothe Singer, Sanya Ansar, Jake Hass, 2017, « Findex Database », Banque28Mondiale

Vous aimerez peut-être aussi