Vous êtes sur la page 1sur 1

Accueil » WordPress » Développement WordPress »

Cahier des charges d’un site Internet : pourquoi et


comment en faire un ?

CAHIER DES CHARGES D’UN SITE


INTERNET : POURQUOI ET
COMMENT EN FAIRE UN ?
Publié le 6 octobre 2016
DÉVELOPPEMENT WORDPRESS

DANIEL ROCH

Sommaire de l'article

Qu'est ce qu'un cahier des charges pour


le web ?

Comment rédiger et faire un cahier des


charges ?

Les différents types de cahier des charges


Web

Quand rédiger un cahier des charges ?

Les éléments d'un bon cahier des charges


pour un site Internet

Un modèle et exemple de cahier des


charges web

Lorsque l’on a un projet de création de site


Internet, d’un développement spécifique, d’un
logiciel ou encore d’une application mobile, on
est souvent pressé et on souhaite que son
projet soit créé le plus vite possible. Très
souvent, la phase de rédaction d’un cahier des
charges est oubliée ou survolée.

Pourtant, elle est indispensable à la réussite


de tout projet web et numérique. Mais
pourquoi en rédiger un ? Et surtout, quel est
l’intérêt réel d’un cahier des charges ? Dans ce
nouveau guide de SeoMix, on vous explique
tout cela en détail, et vous offre même un
modèle tout prêt à la fin de cet article.

Si vous voulez être accompagnés en ce


domaine, n’hésitez pas à nous contacter car
nous sommes spécialistes de la création de
sites WordPress.

QU’EST CE QU’UN CAHIER DES


CHARGES POUR LE WEB ?

Un cahier des charges est un document qui


permet de comprendre et d’expliquer un
projet dans son ensemble, avec toutes les
contraintes, les besoins, les objectifs ou encore
les intervenants qui y sont liés. En d’autres
termes, un cahier des charges est la base pour
pouvoir concevoir de A à Z votre projet
technique, sans rien oublier et en indiquant
tous les éléments qui devront être pris en
compte. Sans ce document, toute
conception de site Internet risque d’aboutir
à un échec total.

A l’intérieur de ce dernier, on retrouvera


notamment :

les fonctionnalités à développer ;

les contraintes techniques ;

un état de l’existant ;

une explication du ou des besoins ;

le budget ;

la liste des intervenants et leurs rôles


respectifs ;

une planification du projet ;

etc.

Et nous allons justement détailler dans ce


guide comment créer ce cahier des charges,
aussi appelé régulièrement « CDC ».

COMMENT RÉDIGER ET FAIRE UN


CAHIER DES CHARGES ?

C’est la première question à se poser. Tout


d’abord, rédiger ce type de document vous
permet de remettre à plat vos besoins et
vos objectifs. Cela vous permet notamment
de lister tout ce qui devra être inclut dans
votre site Internet, que ce soit pour vos
besoins propres ou pour répondre aux
différents besoins des internautes.

Le second avantage à cela est qu’il vous


permet de prioriser votre travail. Votre cahier
des charges doit vous permettre de distinguer
l’essentiel du facultatif, ce qui vous permet
donc de pouvoir démarrer un projet plus
rapidement et de pouvoir mettre en ligne et
diffuser une 1ère version fonctionnelle, que
vous pourrez ensuite étoffer au fur et à
mesure. N’oubliez pas que dans tout projet
web, ou tout projet applicatif, il est toujours
préférable de sortir une version moins
complète mais stable, plutôt que d’attendre la
version définitive de votre produit qui pourrait
ne jamais voir le jour.

Troisième avantage, vos interlocuteurs vont


bien mieux comprendre vos attentes, et vont
pouvoir vous guider. S’ils pensent que vous
vous trompez ou que vous oubliez un aspect,
ils pourront vous le dire. Ils sont là pour vous
conseiller, notamment pour vous apporter
leurs compétences techniques.

Il est toujours préférable d’être entouré de


prestataires compétents

Quatrième avantage, ils seront aussi capable


lors de la lecture du cahier des charges de
pouvoir estimer la charge de travail réelle, et le
coût associé à chaque demande. Il n’y a rien
de pire que de faire une demande non prévue
dans le cahier des charges pendant le
développement, car cela augmente les délais
et peut forcer la refonte d’une partie du travail
qui était censée être terminée. A ce propos
d’ailleurs, il y a une règle d’or dans n’importe
quel type de cahier des charges : soyez le plus
précis possible. Ne partez jamais du principe
que l’élément que vous demandez est natif
dans un site Internet / un produit / un
développement sur mesure / Etc.

BESOIN D’AIDE ?

Nous pouvons vous accompagner pour rédiger


votre cahier des charges web et aussi pour
créer votre site

CONTACTEZ-NOUS !

LES DIFFÉRENTS TYPES DE


CAHIER DES CHARGES WEB

QU’EST-CE QU’UN CAHIER DES CHARGES


TECHNIQUE ?

Un cahier des charges technique est, comme


son nom l’indique, le détail de toutes les
préconisations, demandes et contraintes
techniques d’un projet. Il spécifie :

l’environnement technique ;

les langages et outils à utiliser, ainsi que


leurs versions respectives (par exemple
PHP 5.6, etc.) ;

la faisabilité du projet ;

les contraintes liées à la sécurité avant,


pendant et après le développement du
site ou de l’application ;

toutes les modalités techniques sur le


développement, les procédures, le
recettage, la surveillance, les backups,
etc. ;

la liste précise des fonctionnalités à


développer, avec le détail complet les
concernant.

Ce type de cahier des charges est sans aucun


doute le meilleur, car il est le plus complet et
pratique pour un développeur et un
intégrateur. Cependant, comme vous pourrez
le constater, ils ne sont pas à la portée de tous.
Bien souvent, la personne qui rédige ce type
de document ne comprend pas les différents
éléments que celui-ci doit contenir, et ceci tout
simplement car ce n’est pas leur métier.

C’est pour cette raison que ce guide de SeoMix


va se concentrer sur un autre type de CDC.

QU’EST-CE QU’UN CAHIER DES CHARGES


FONCTIONNEL ?

Un cahier des charges fonctionnel permet de


définir les besoins, les tenants et les
aboutissants d’un projet. Il est souvent
demandé en amont de toute analyse
technique. En d’autres termes, nous essayons
dans ce type de guide de définir les besoins
généraux, et de vérifier que ces besoins sont
en accord entre ceux du client et les
internautes qui viendraient utiliser le produit
final.

Le cahier des charges fonctionnel de votre site


contiendra notamment :

le détail du projet et des intervenants ;

l’étude des besoins ;

l’analyse fonctionnelle ;

tout autre élément utile pour


comprendre les différents fonctionnalités
du site.

QUAND RÉDIGER UN CAHIER DES


CHARGES ?

Le plus tôt sera le mieux, même si votre


première version n’est pas complète. Vous
avez beau avoir en tête ce que vous désirez, il
est important de l’écrire rapidement pour
plusieurs raisons :

communiquer avec des personnes


tierces ;

être sûr de la logique de chaque besoin et


demande ;

garder une trace de l’avancement du


projet.

Il n’y a rien de pire que de commencer un


projet sans avoir rédiger ce document. Au pire,
vous pourrez ensuite l’améliorer (avec un
affinage en continu).

Et dans certains cas, le CDC vous sera


demandé immédiatement, lors par exemple
d’appels à projets ou d’appels d’offres, ou
lorsque vous demandez un devis à un
prestataire.

En d’autres termes, voici quand rédiger le


cahier des charges pour créer votre futur site
Internet (ou pour sa refonte) :

1 !

DÉFINIR SON BESOIN

De quoi ai-je besoin ? Que


veulent les utilisateurs ?
Quels sont mes objectifs ?

LES ÉLÉMENTS D’UN BON


CAHIER DES CHARGES POUR UN
SITE INTERNET

L’idéal, comme vous l’aurez compris, est de


mixer les deux en un seul et même cahier des
charges (dans la mesure de vos compétences
techniques) : à savoir faire l’état des besoins
de votre projet web, tout en donnant un
maximum de spécifications techniques. Ce
document servira ensuite de référentiel à tous
les intervenants comme le client (maîtrise
d’ouvrage) ou le prestataire (maîtrise
d’oeuvre).

Et voici ce qui constitue pour nous un bon


cahier des charges :

PRÉSENTEZ LE PROJET

C’est la base. En une page, commencez par


vous présenter, votre entreprise et votre
projet. Cela aidera vos interlocuteurs à
comprendre qui vous êtes et ce que vous
demandez dans votre projet. Ne détaillez pas
trop dans cette partie : allez à l’essentiel sur la
présentation.

Une fois cela fait, détaillez les objectifs du site,


notamment les raisons qui vous poussent à le
créer ou à en faire une refonte. N’hésitez pas
ici à détailler votre modèle économique afin
que l’on puisse vous conseiller sur l’intérêt réel
ou non des fonctionnalités demandées.

De manière, globale, expliquez votre cible de


clientèle et d’internaute, par exemple en
donnant les informations suivantes :

Age ;

Sexe ;

CSP (catégorie socio-professionnelle) ;

BtoB, BtoC ou les deux

Budget

Maîtrise d’Internet et du E-commerce

Habitudes de consommation

Etc.

Un bon cahier des charges doit penser à sa cible

De même, si vous connaissez déjà vos


concurrents, listez-les. Pensez surtout à
indiquer ce que vous ferez différemment d’eux
pour vous démarquer sur le marché.

Détaillez dans votre cahier des charges votre


stratégie marketing et webmarketing. Cela
aidera à mieux réaliser ce projet en donnant
un esprit adapté au design, en ayant une
ergonomie qui met en avant les éléments de
cette stratégie, ou tout simplement pour que
les prestataires puissent tous vous conseiller
sur votre projet de site Internet (que ce soit le
graphiste, l’intégrateur, le développeur, le chef
de projet ou encore le référenceur).

Enfin, indiquez dans le cahier des charges


l’ensemble des intervenants dans la
conception du site Internet, que ce soit les
interlocuteurs internes ou externes à
l’entreprise. Précisez à chaque fois le nom,
prénom, rôle, email et numéro de téléphone.
Cela permettra de gagner du temps pour
s’adresser en fonction des besoins à tout le
monde quand c’est nécessaire ou à une
personne précise.

DÉFINISSEZ VOS BESOINS

C’est une étape importante du cahier des


charges. On ne fait pas un site Internet ou un
développement spécifique sans avoir un
besoin associé. Il peut être unique, ou ils
peuvent être multiples. Expliquez en détails ici
les raisons qui poussent le projet. Cela peut
être par exemple :

acquérir de nouveaux clients ;

lancer un produit ;

toucher un nouveau marché ;

augmenter la notoriété ;

avoir plus de fans sur vos réseaux


sociaux ;

acquérir des emails ;

Etc.

Pensez aussi à préciser vos besoins pendant et


après le projet. Par exemple :

avez-vous besoin qu’on prenne en charge


l’hébergement ?

aimeriez-vous une formation poussée à


l’outil ?

voulez-vous mettre en place une


prestation de maintenance chaque mois ?

Etc.

LES BESOINS DES UTILISATEURS

Cette partie de votre CDC sera très


importante : vous devez comprendre et
prendre en compte les besoins de votre cible.
Parfois, ils vont se recouper avec les vôtres,
mais ce n’est pas systématique.

Mettez-vous à la place de vos utilisateurs, puis


répondez aux questions suivantes dans votre
cahier des charges :

Quels sont les besoins que je veux


satisfaire ?

Qu’est ce qui pourrait me freiner ou me


bloquer dans l’utilisation du futur site ?

Pourquoi viendrais-je sur votre site et pas


sur celui d’un concurrent ?

Quelles sont les différentes étapes pour


réussir mon besoin ?

Et pour chaque question, listez le besoin que


cela sous-entend, ainsi que la fonctionnalité
qui va avec. Prenons un exemple avec la vente
de literie :

premier besoin : acheter un lit. J’ai donc


besoin d’une gestion de fiches produits,
avec les descriptifs qui vont avec, le
panier et le passage de commande ;

deuxième besoin : le support. Si j’ai un


problème avant d’acheter ou après avoir
acheté, je dois pouvoir avoir de l’aide. On
pourra donc mettre en place un compte
client détaillé, un système de chat ou un
système de support par téléphone,
rappel automatique ou encore par
formulaire de contact ;

troisième besoin : choisir le bon produit.


Le site devra alors fournir des conseils
sur le choix de sa literie, un comparatif
entre les modèles ou encore le système
d’aide en avant-vente avec un
commercial ;

quatrième besoin : avoir des conseils sur


l’entretien du produit (ce qui permettrait
d’ailleurs à l’entreprise de vendre des
produits additionnels) ;

Etc.

OBJECTIFS ET KPI

Point non négligeable d’un cahier des charges,


ayez en tête qu’il est important de définir dès
le départ des objectifs pour cette création ou
refonte de site. Pour rappel, un bon objectif
est chiffré et daté, par exemple réaliser 50
000€ de CA HT par mois à partir du 1er Mai
2017.

Ensuite, il sera intéressant de définir des KPI


(Indicateurs clés de performances), c’est à dire
sélectionner à l’avance certaines données que
vous allez suivre chaque jour, chaque semaine
ou chaque mois afin d’atteindre votre ou vos
objectifs. Par exemple :

le nombre de visites ;

le nombre de ventes/prises de contact ;

le panier moyen ;

le ROI (retour sur investissement) de


chaque source de trafic, campagne ou
publicité ;

Etc.

L’ANALYSE FONCTIONNELLE DU SITE

En parant de ces besoins, l’idéal est de créer


des cas d’utilisation, c’est à dire d’expliquer
pas à pas comment réaliser chaque besoin, et
en détaillant chaque étape. On fait souvent
cela quand on fait de l’UML avec des cas
d’utilisation dans lequel on détaille tout. Si je
reprends le 1er besoin de mon exemple
précédent, cela donnerait :

Version simple : Je consulte un produit >


je l’ajoute au panier > je choisis un mode
de livraison > je renseigne mes
coordonnées > je paie ;

Version complexe : Je consulte un produit


> je le compare à d’autres produits > je
contacte un vendeur pour avoir des
conseils > je l’ajoute au panier > j’ajoute
un code promo > je crée un compte client
> je retourne au panier >je choisis un
mode de livraison > je renseigne mes
coordonnées > je paie.