Vous êtes sur la page 1sur 21

Université Abdelmalek Essaâdi

Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales - Tanger


Licence Professionnelle : Finance et Comptabilité

LE CONTRÔLE
INTERNE
Animé par :
Bilal EL OUAHABI
Othmane TRAIBIZ Sous l’encadrement de :
Mr. Oulad Sghir
Année universitaire : 2018/2019
PLAN
Introduction
I. Le contrôle interne
(définition, caractéristiques,
rôles, objectifs et types)
II. Les acteurs du CI
III. Les principes du CI
IV. Les risques liées au CI
V. Les bénéfices du CI
Conclusion
INTRODUCTION
« Le contrôle interne est un

processus mis en œuvre par le


conseil d’Administration, les
dirigeants et le personnel d’une
organisation destiné à fournir une
assurance raisonnable quant à la
réalisation des objectifs ».
Caractéristiques
du CI
• Un processus intégré
• Mis en œuvre, exécuté et
suivi par les responsables
et les autres membres du
personnel
• Destiné à fournir une
assurance raisonnable
Rôles du CI
Contrôle interne peut aider une entité à :

✓ Atteindre son rendement et les


objectifs de rentabilité et
d’empêcher la perte de ressources
✓ Permet de garantir une
information financière fiable.
✓ Cela permet d’assurer que
l'entreprise suit les lois et les
règlements, en évitant les
dommages à sa réputation et
d'autres conséquences.
▪ Les objectifs du dispositif de contrôle interne d’une entreprise
‒ La protection du patrimoine :
– éviter la perte des ressources
– éviter les catastrophes (incendie, explosion, …)

‒ Assurer la qualité et la fiabilité de l’information


financière :
– en interne (performance, budget)
– en externe (AMF, analystes, actionnaires, tiers…)
‒ Assurer l’amélioration des résultats :
– Optimiser les procédures
– Développer l’efficacité économique
▪ Les objectifs du dispositif de CI d’une entreprise (suite)
‒ Respecter la règlementation et la politique du groupe :
– lois et règlements : LSF, NRE, protection de l’environnement…
– politique groupe : investissements, maîtrise des frais impayés, qualité...

‒ Promouvoir l'efficacité du fonctionnement de l'entreprise :


– maximiser l’efficience (rapport qualité/coût)
– limiter les coûts et le délai de réponse aux changements de situation
Types du contrôle
l'inspection:
L'inspection du travail regroupe des
inspecteurs et des contrôleurs du travail
chargés de veiller à la bonne application du
droit du travail dans l’entreprise.

• Elle Contrôle le respect des règles sans les


interpréter ni les remettre en cause.
• Elle Détermine les responsabilités et fait
éventuellement sanctionner les
responsables.

• Elle Evalue le comportement des hommes,


parfois leurs compétences et qualités.
Types du contrôle
L’audit interne :
L’audit interne est une activité
indépendante et objective qui donne à
une organisation une assurance sur le
degré de maîtrise de ses opérations, lui
apporte ses conseils pour les améliorer,
et contribue à créer de la valeur ajoutée.

La valeur ajoutée c’est :


- Augmentation des chances réaliser
les objectifs de l’organisation
- Identification des améliorations
possibles sur le plan opérationnel
Inspection Audit Contrôle interne
Périodique et
Ponctuelle, voire
1. Périodicité systématique Permanente
improviste (secret)
(plan accepté)

2. Position Extérieure au service, Interne Intégrée


voire supérieure

Opérations Système Gestion


3. Objet Personnes Risques
Résultats

4. But La régularité (voire


découvrir des Efficacité Maîtrise
(préoccupation
irrégularités)
majeure)

Référentiels de Cl
5. Méthodologie Guides Standards
(piste d’audit)

Régularisations
6. Conséquences Sanctions Recommandations
(plan d’action)

Opinion
7. Responsabilité Garantie
Assurance
Accountability
Raisonnable

8. Métiers « Policier » Consultant Manager

En résumé : Les trois types du contrôle


Acteurs du CI
• le Conseil d'Administration
• le Comité d'audit
• le Commissaire aux comptes
• le Comité de direction
• la Direction de l'audit
• la Direction des risques
• la Direction financière
• la Direction juridique
• la Direction des SI
1) Principe d’organisation

2) Principe d’intégration

3) Principe de permanence

4) Principe d’universalité

5) Principe d’indépendance

6) Principe d’information

7) Principe d’harmonie
Risques liés au contrôle interne
A. Le risque inhérent

B. Le risque lié au contrôle

C. Le risque de non-
détection

D. Le risque lié au
fonctions informatiques
A. Le risque inhérent
Le CAC évalue le risque inhérent : • Au niveau des soldes des comptes :
• Au niveau des comptes : l’intégrité de la les comptes pouvant des anomalies, la
direction, pressions inhabituelles... complexité des opérations...

B. Le risque lié au contrôle


Le risque lié au contrôle est le risque que le système de contrôle interne
n'assure pas la prévention ou la correction des erreurs.
Ce risque lié au contrôle doit être évalué dans la phase
de l'appréciation du contrôle interne.
C. Le risque de non-détection
Le risque de non-détection peut être défini comme le risque que
les procédures mises en œuvres par l'auditeur ne lui permettent
pas de détecter d'autres erreurs significatives.

D. Le risque lié au fonctions informatiques


Les risques liés au système d'information, c'est à dire le système comptable, le
système informatique, le système de gestion commercial, de production, de
personnel...
Bénéfices attendus
✓ Clarification de l ’organisation (cohérence
organigramme - délégations – habilitations
informatiques, séparation de tâches,
développement de la polyvalence).
✓ Association des personnels. Sécurisation de
leur environnement de travail.
✓ Respect de régularité mais aussi amélioration
des procédures
✓ Amélioration de l ’auditabilité de l ’agence
comptable.
✓ Traçabilité des erreurs et de leur rectification.
CONCLUSION

Vous aimerez peut-être aussi