Vous êtes sur la page 1sur 3

Les nouveaux moyens de communication 

La télévision, et notamment internet sont de plus en plus plébiscités par les Français, du fait de la
proximité et de la rapidité avec laquelle ils diffusent l’information. Mais nous sommes ainsi habilités à
nous interroger sur le fait que les Français pourraient être de plus en plus influencés dans leur
jugement par les médias du fait de leur omniprésence. Il est évident que les NTIC ( Nouvelles
technologies de l’information et de la communication) améliorent grandement le confort de vie de la
population puisqu’ils offrent de nombreuses possibilités inédites : En effet, réserver un voyage en
ligne, organiser une réunion par l’intermédiaire des réseaux sociaux ou encore informer sa famille par
webcam constitue le quotidien de bon nombre d’entre nous. 
Les nouveaux moyens de communication établissent ainsi un lien très fort avec les individus,
et ont donc une capacité non négligeable d’influencer l’opinion publique.

1. La télévision

Tout d’abord, cernons la notion de télévision : On désigne sous le terme “télévision” un ensemble de
techniques destinéees à émettre et recevoir des séquences audiovisuelles, appelées
programmes tels que les films, les émissions ou encore les séquences publicitaires. Au XXéme siècle,
la télévision est très vite apparu comme le média de masse dominant, car elle est peu cher, facile
d'accès et permet de véhiculer un message tout en divertissant. La télévision est ainsi le principal
support de l’information dans notre société occidentale, mais son utilisation se démocratise aussi dans
les pays dits du “Sud économique”. Le journal télévisé de 20 heures diffusé sur chaque grande chaîne
du Paysage audiovisuel français (PAF) bénéficie en effet d’une portée médiatique considérable, mais
que l’opinion publique ne perçoit pas obligatoirement de façon positive: En effet, certains pensent que
les analyses sont bien trop superficielles pour refléter la réalité, alors que d’autres dénoncent une
information sélective qui n’a pour but que d’exposer une thèse à laquelle nous devons obligatoirement
adhérer. La télévision traduit ainsi les pensées antagonistes qui animent l’opinion publique,
mais on lui reproche bien souvent une démagogie et déontologie ambiante. En effet, nous
sommes à même de nous interroger si les médias et notamment s la télévision, font l’opinion publique,
comme l’exposent la plupart du temps les responsables politiques. Cependant les politiciens aussi
souhaitent influencer l'opinion publique, et rejettent ainsi le poids prépondérant des médias. Peut-on
donc par essence reprocher aux médias, et en particulier à la télévision, d’être bien souvent les
seuls manipulateurs de l’opinion publique, alors que tout acteurs de la vie politique, social ou
public tend lui aussi à l’influencer ?. Ce questionnement est récurrent à l’existence même de la
télévision, du fait que celle-ci ne peut être une simple transcription, un témoin banal du monde. La
puissance de suggestion des médias audiovisuels et leurs omniprésences en fait aujourd’hui un
acteur influent de la vie publique. C'est donc un acteur déterminant grandement l’opinion publique.

Logo de Médiametrie
Nous allons désormais quantifier l’influence de la télévision sur l’opinion publique par l’intermédiaire
de divers critères. Par exemple, le temps moyen passé par chaque Français devant la télévision
expose parfaitement son influence sur la population, et ainsi sur l'opinion publique. En effet, les
Français regardent la télévision en moyenne 3h47 par jour d’après l'Express, qui publie un calcul du
Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) qui s'appuie lui-même sur les chiffres de
l'association de mesure d'audience Médiamétrie. De plus, selon une enquête menée en 2006 auprès
des ménages Français, la télévision resterait allumée en moyenne six heures par jour. Ces chiffres
importants confirment ainsi la tendance précédemment établi : La télévision est le média le plus
plébiscité par l’opinion publique, probablement du fait de sa simplicité d'accès et de son coût
relativement peu important. Ajoutons que ces chiffres sont en constante augmentation, et nous
pouvons ainsi deviner que la télévision est prépondérante dans la vie des Français.  Les Français
sont donc vraisemblablement influencés par les informations exposées à travers ce moyen de
communication quasiment omniprésent. 

Logo du CSA

Cependant, un organisme public se tient au fait du respect des libertés face aux chaînes de télévision,
le CSA (Conseil Supérieur de L’Audiovisuel), qui est chargé de faire appliquer la loi qui tend à
limiter l’impact de la télévision sur l’opinion publique. Le CSA fût créé le 17 janvier 1989,
émanant d’un décret de l'Etat, mis en place le 13 février 1989 sous le gouvernement élu par le
président de la République François Mitterrand. Le CSA a de nombreuses responsabilités dans le
domaine de l’audiovisuel comme la protection des mineurs, le respect de l'expression des courants
d'opinion, l’organisation des campagnes électorales pour une égalité du temps de parole de chaque
candidat mais aussi l’attribution des fréquences aux opérateurs, la protection des consommateurs. Ce
type d’organisation étatique est une véritable exception car il n’y a pas d’organisme de ce type
pour les autres formes de médias. Nous pouvons ainsi affirmer qu’il y a une certaine forme de
jurisprudence autour de ce média prépondérant qu’est la télévision, du fait que les instances ont très
vite su déceler sa capacité importante à influencer l’opinion publique du fait qu’elle brise certaines
barrières des médias écrits traditionnels, puisqu’elle s’adresse à un grand nombre à travers le langage
universel de l’audiovisuel. En effet, en faisant le choix de traiter une actualité plutôt qu’une autre et en
la dépeignant et traitant d’une manière plutôt qu’une autre, les journalistes de télévision (et donc par
métonymie, la télévision) contribuent plus que quiconque à construire "les problèmes de la société“
actuel et ainsi ils contribuent à forger les valeurs, les convictions, les croyances de l’opinion publique.

Ainsi, le rôle de la télévision sur l’opinion publique outrepasserait la simple influence : En effet,
celle-ci la modèle et l’oriente dans ses jugements.

2. Internet

Logo France Soir

Internet est devenu un outil devenu omniprésent pour la quasi-totalité des ménages français. C’est le
moyen de communication le plus utilisé à ce jour et pourtant l’un des plus récents. Internet est
une source intarissable d’information et, par conséquent, de moyens d’influence face aux jeunes
générations plus facilement influençable et très présent sur cet outil. Les nouvelles générations
l’utilisent pour jouer, communiquer, se renseigner et c’est autant de moyens pour imposer ses
idées. Internet est tellement utilisé que les différentes presses écrites l’utilisent pour plaire à de
nouveaux clients et faire de nouveaux abonnés. Des journaux comme le Monde, le Figaro ou
bien 20 minutes propose leurs sites Internet attitrés (Lemonde.fr, Lefigaro.fr ou 20minutes.fr). Un
journal a même arrêté de proposer sa version papier aux agences de presse et bureaux de tabac pour
rester rentable; il s’agit de France Soir créé en 1944 qui a opté pour un passage tout numérique
comme solution aux nombreuses dettes encourues par ce journal sous protection judiciaire (clause de
sauvegarde). 

Certains sites (comme voila.fr ou la poste.net ou MSN) empiètent sur le domaine de la presse


écrite en proposant un éventail de plus en plus large de services dont l’actualité de dernière minute
qui est beaucoup plus facilement publiable que pour la presse écrite. Internet étant un réseau mondial,
les informations sont transmises presque instantanément aux chaînes étrangères du monde entier. Ce
trafic énorme d’information est difficilement régulé et surveillé par les institutions étatiques ce
qui permit aux chaînes télévisées de contourner les engagements pris par le CSA. C'est ainsi
que les informations du premier et deuxième tour des présidentielles de 2012 sont disponibles sur
Internet mais pas à la télévision.

Les sites comme Twitter et Facebook ont créé une nouvelle philosophie de vie qui repose sur
la continuelle dépendance des individus sur Internet. Ce mode de fonctionnement permet la
diffusion dans le monde entier d’un événement très récent en quelques minutes seulement. Les
médias de télévisions en sont rendus comme simples porte-parole. La liberté d’opinion est tout à
fait respectée sur Internet pour cause d’absence de loi face à cet outil international, ce qui
permet l’établissement de nombreux sites extrémistes ou discriminatoires ou simplement en
désaccord avec la démocratie et les libertés individuelles. Cependant il existe des exceptions
comme en Égypte où internet a été coupé pendant les révolutions afin de défaire les
organisations d’activistes et les demandes de soutien de l’étranger via le réseau internet. Le grand
pare-feu chinois permet aux autorités chinoises de censurer certains sites totalement ou
temporairement aux dépens de leurs concitoyens. Les sites internet ont pour la plupart des publicités
qui rapporte à chaque clic afin de rentabiliser les coûts de fonctionnement du site. Internet est donc
un moyen de communication moderne où tout le monde peut fournir ses idées et ses
informations plus ou moins vérifiées et très rapidement transmises ce qui en fait
malheureusement l’un des moyens d’information le moins fiable qui existent. 

Vous aimerez peut-être aussi