Vous êtes sur la page 1sur 112

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
2

p. 71 Le Sénat vote une protection juridique des p. 87 Brigitte Macron, en son Palais, privatise le
décideurs locaux durant l’état d’urgence mobilier
PAR MANUEL JARDINAUD PAR LAURENT MAUDUIT
p. 74 Le président destitué p. 90 Pendant la crise, des familles asphyxiées par les
PAR EDWY PLENEL retenues des CAF
p. 77 «On peut exclure l’hypothèse de la création d’un PAR CÉCILE ANDRZEJEWSKI
virus synthétique» p. 92 Covid-19: des masques «grand public» pour
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE cacher la pénurie
p. 79 La guerre des «petites mains» de Kaboul contre PAR KARL LASKE, YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
le coronavirus p. 102 Masques: l’Etat s’efface derrière les
PAR JEAN-PIERRE PERRIN supermarchés
p. 81 Fin de partie pour Arnaud Lagardère? PAR YANN PHILIPPIN ET ANTTON ROUGET
PAR MARTINE ORANGE p. 106 La colère des couturières de masques, lasses de
p. 85 Pékin découvre l’après-Covid à tâtons travailler gratuitement
PAR JORDAN POUILLE ET LEI YANG PAR LAURY-ANNE CHOLEZ
p. 87 Usul. Le «monde d’après» sera altermondialiste p. 109 A Audresselles, 649 habitants: «J’ai d’autres
ou ne sera pas soucis pour penser à l’après»
PAR USUL PAR JEAN-LOUIS LE TOUZET

«Le choc Covid-19 ne fait que mettre en lumière ce qui était déjà
une crise de la dette souveraine à évolution rapide dans le monde
Une gigantesque crise de la dette en développement», écrit la Conférence des Nations unies sur le
menace les pays émergents commerce et le développement (Cnuced) dans un rapport publié
LE JEUDI 7 MAI 2020 | PAR MARTINE ORANGE fin avril.
« La dévastation qu’elle est susceptible de provoquer, à moins
qu’une action décisive ne soit prise, devrait être une motivation
La crise sanitaire du Covid-19 est en train de provoquer un
plus que suffisante pour que la communauté internationale se
effondrement des pays émergents, qui se retrouvent asphyxiés
dirige enfin vers un cadre cohérent et complet pour faire face
financièrement et incapables de payer leurs dettes. Une annulation
à la dette souveraine insoutenable », prévient l’organisation
de 1 000 milliards de dollars de dettes s’impose pour éviter une
dépendante de l’ONU.
cascade de pays en faillite, selon les Nations unies.
Selon la Cnuced, les pays émergents doivent faire face à quelque
C’est l’état d’urgence au Fonds monétaire international (FMI).
3 400 milliards de dollars de dettes publiques ou privées à
Depuis mars, l’institution monétaire est sur tous les fronts.
rembourser ou à renégocier entre cette année et l’année prochaine.
Confrontés à la pandémie et à l’écroulement de leur économie,
Pour les soulager, le FMI a déjà annoncé qu’il suspendait les
la plupart des pays africains, mais aussi la Macédoine, le
remboursements et les paiements des intérêts des pays auxquels
Kirghizistan et bien d’autres, se tournent vers elle pour demander
il a prêté.
de l’aide.
De son côté, le Club de Paris, qui regroupe la plupart des pays
Les communiqués de secours se succèdent : 226 millions de
occidentaux créanciers, a décidé la suspension de la dette des pays
dollars pour le Cameroun, 200 millions pour le Mali, 130 millions
africains pour cette année.
pour la Mauritanie, 363 millions pour le Congo, 12 millions pour
les Comores, 111 millions pour Haïti, etc. Au total, 109 pays Ces actions sont bienvenues mais insuffisantes, selon la Cnuced.
émergents ont déjà appelé le FMI à la rescousse. C’est une annulation pure et simple des dettes, d’un montant
de 1 000 milliards de dollars, qu’il convient de mener, selon
Dans la précipitation, la direction de l’organisation a créé un
elle, pour apporter quelque répit au monde en développement.
mécanisme pour pouvoir débloquer des fonds au plus vite,
qui permettent aux pays asphyxiés de financer leurs besoins
immédiats. Mais pour le FMI comme pour toutes les organisations
internationales, ces appels à l’aide ne sont que les signes avant-
coureurs d’une crise majeure de la dette qui menace la plupart des
pays émergents.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Sous peine d’avoir à affronter une crise majeure de la dette des Beaucoup sont devenus les terrains de chasse des multinationales,
pays émergents, des défauts en cascade et des effondrements qui les ont forcés à se spécialiser à outrance dans les exportations
économiques à la chaîne. qui de matières premières, qui de pétrole, qui de bois ou autre.
Leur agriculture locale et vivrière, leur production artisanale
et industrielle souvent balbutiante n’y ont souvent pas résisté,
interdisant toute formation de capital indispensable à la
construction d’une économie interne solide.
Au moindre vent contraire de l’économie mondiale, ils sont les
premiers à subir. Avec la crise sans précédent provoquée par
la pandémie du Covid-19, ils sont menacés d’un effondrement
cataclysmique.
Avant même que la pandémie n’ait commencé à s’étendre dans
l’ensemble du monde, ils en ont ressenti les premiers effets. Cela
Les pays émergents endettés en dollars les plus fragiles © Bloomberg a commencé sur le marché des capitaux, par le dollar. Inquiets des
Le Liban et l’Argentine, en grande difficulté bien avant que la tensions grandissantes entre la Chine et les États-Unis, des risques
pandémie ne frappe, illustrent les risques de cette crise de la planant sur l’économie mondiale, les investisseurs internationaux,
dette qui monte : tous deux sont en passe de faire défaut, pour la qui, attirés par des taux d’intérêt élevés, avaient massivement
neuvième fois de son histoire dans le cas de l’Argentine (voir nos investi dans les dettes publiques et privées des pays émergents ces
articles ici et là). dernières années, ont commencé à rapatrier leurs capitaux, pour se
réfugier dans ce qui leur paraît les seules valeurs sûres, les bonds
Le Venezuela, sorti de tout depuis plusieurs années, est en du Trésor américain, le dollar. Et les grandes fortunes locales les
état d’asphyxie totale, après la chute des cours du pétrole. Le ont imités, accélérant la dépréciation des monnaies locales.
Zimbabwe, en quasi-banqueroute ces dernières années, est au
bord de l’effondrement total et lance des appels désespérés au Fuite des capitaux, endettement en dollars, chute
FMI, bien qu’il ne puisse plus normalement être aidé, faute économique : l’équation impossible des émergents
d’avoir honoré ses engagements auprès de l’institution.
Depuis le début de l’année, 350 milliards de dollars ont ainsi
Mais demain, cela pourrait être le cas du Brésil, du Mexique, de quitté les économies émergentes, selon le dernier rapport sur
la Colombie, de l’Afrique du Sud, de l’Indonésie, qui sont parmi l’économie mondiale du FMI. Pour les pays émergents, cette
les pays les plus exposés à la crise provoquée par le coronavirus, fuite de capitaux constitue un triple choc : financier, budgétaire
prévient Anna Stupnytska, responsable du fonds Fidelity. et monétaire.
« La crise de la dette qui se forme dans les pays émergents est la Financier, parce qu’ils ne trouvent plus les ressources nécessaires
pire que j’ai jamais vue », avertit Bill Rhodes, ancien banquier pour leurs besoins de financements. Plus aucun financier n’est
de Citigroup qui a participé notamment au plan Brady en 1989 intéressé à leur apporter la moindre somme d’argent, à souscrire
(un plan de restructuration de la dette mexicaine signé par le à la moindre émission d’obligations.
secrétaire américain au trésor, Nicholas Brady, qui servira par la
Le choc budgétaire est encore plus grand car beaucoup de ces
suite de modèle pour de nombreux autres pays). Celui-ci redoute
pays, à l’image de l’Argentine et du Liban, se sont endettés
qu’elle n’intervienne dès le deuxième trimestre de cette année, si
en dollars ces dernières années. Selon l’Institut de la finance
les décisions pour l’endiguer ne sont pas suffisantes.
internationale, quelque 730 milliards de dollars doivent être
Si les pays émergents se retrouvent si exposés à une crise de la remboursés ou renégociés d’ici à la fin de 2020. Le mur de
dette en raison du coronavirus, ce n’est pas parce qu’ils seraient dettes qui se profile est immense. Et il paraît d’autant plus
moins bien gérés que les autres, plus corrompus, bien que ces inaccessible que le dollar, en raison de son statut de seule monnaie
raisons existent aussi et pèsent parfois très lourdement sur le internationale, ne cesse de s’apprécier par rapport à toutes les
développement de certains de ces pays. C’est d’abord parce qu’ils autres. Les remboursements demandés deviennent encore plus
sont les plus ouverts, les plus intégrés dans la mondialisation de élevés dans leur monnaie.
l’économie.
Assèchement des financements internationaux, endettement très
Au nom du libre-échange et de la concurrence, les institutions élevé, dont une grande partie en dollars, alors que le dollar
internationales (FMI, OMC, Banque mondiale) les ont pressés au ne cesse de prendre de la valeur… L’équation, en temps
cours des quatre dernières décennies d’abandonner toute mesure normal, est déjà souvent insoluble. C’est cet enchaînement
de protection, toute barrière douanière, tout contrôle des capitaux. qui a précipité l’Argentine dans la faillite dès 2018. Mais
avec l’effondrement actuel de l’économie mondiale, elle devient
totalement insoutenable.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

Placés en première ligne, les pays émergents ont dû absorber L’Institut de la finance internationale, qui représente les grandes
dès janvier les contrecoups de l’épidémie du coronavirus, alors banques et institutions financières mondiales, se dit d’accord
circonscrite à la Chine. Avec l’arrêt de la production chinoise, pour participer à des suspensions d’intérêt ou de remboursement
l’interruption de toutes les chaînes de valeur mondiales, ils ont momentanées. Cela pourrait concerner quelque 73 pays.
vu leurs exportations de matières premières s’effondrer, et leur Mais parler d’annulation est une autre histoire. D’autant que la
rentrées financières fondre à vue d’œil. dette des pays émergents est éparpillée dans des milliers de mains
La double crise de l’offre et de la demande qui sévit désormais privées, allant des hedge funds basés à Wall Street aux fonds
dans toute l’économie occidentale a encore accentué les tensions. souverains du Moyen-Orient, en passant par des portefeuilles
Les pays exportateurs de pétrole voient leurs recettes s’écrouler, asiatiques.
alors que le monde pétrolier vit une crise centenaire. Au Inconscient du danger que pourrait représenter l’effondrement de
Nigeria, où 90 % des recettes de l’État sont assurées par les plusieurs, voire de dizaines de pays émergents, tout le monde, à
exportations pétrolières, la perte est insurmontable. ce stade, tergiverse.
À cela s’ajoutent les effets directs de la pandémie. Beaucoup
de travailleurs expatriés qui travaillaient au Moyen-Orient ou en
Afrique du Sud, par exemple, ont été obligés de rentrer, en raison
des mesures de confinement, privant ainsi leur famille mais aussi
leur État de rentrées d’argent substantielles.
Dans le même temps, les gouvernements doivent faire face à
l’épidémie de Covid-19 chez eux. Ils doivent l’affronter avec des
systèmes sanitaires et hospitaliers insuffisants ou dégradés, quand
leur population, faute de moyens, ne peut se payer le luxe de
s’arrêter et de se confiner. Car s’arrêter signifierait ne plus pouvoir
Les crédits chinois aux pays africains © Johns Hopkins
manger.
Mais il n’y a pas que les créanciers privés qui posent problème,
Cette accumulation, pour de nombreux observateurs, rend la il y a aussi la Chine. Figurant parmi les tout premiers créanciers
situation intenable dans de nombreux pays émergents. D’où mondiaux, elle est le premier prêteur dans les pays émergents, par
leur crainte de voir se multiplier une succession de défauts le biais de son projet de la route de la soie. Dans le cadre de ce
ou de faillites incontrôlés, si rien n’est fait. Avec le risque, programme lancé en 2013 par Xi Jinping, elle a prêté 461 milliards
soulignent-ils, de menacer la stabilité de tout le système financier de dollars à 138 pays, selon les estimations.
international
Parmi ceux-ci figurent les pays les plus pauvres, dont une
Consciente de l’urgence, la directrice du FMI, Kristalina cinquantaine de pays africains. Le FMI, dès 2018, s’était inquiété
Georgieva, avec l’appui de la Banque mondiale, presse les pays de la situation de certains pays du continent africain, leur
créanciers d’accélérer le pas. Avec 1 000 milliards de dollars, le endettement ayant plus que doublé en quelques années. Certains,
FMI a, selon elle, les moyens de répondre aux besoins immédiats comme la Zambie, l’Angola, le Congo, le Kenya, étant même dans
des pays émergents. un état de surendettement critique.
Mais il faut, dit-elle, aller plus loin, envisager un grand fonds Car avant même la crise du Covid-19, les programmes de
d’aide et de restructuration des dettes qui serait placé sous l’égide la route de la soie ont placé plusieurs pays dans un étau
du FMI et de la Banque mondiale, accepter des allègements de financier inextricable : surdimensionnés, ces grands projets
dettes pour les pays émergents, voire entreprendre un grand plan d’infrastructures bâtis sur des montagnes de dettes ne réalisaient
de restructuration et d’annulation de la dette. L’idée d’un nouveau pas les objectifs de recettes qu’avaient fait miroiter les Chinois au
plan Brady est sur la table. moment de leur lancement.
Les discussions n’en sont qu’à leur préambule. Mais elles Les États se sont alors retrouvés étranglés, incapables de
achoppent déjà sur un point : les pays du G20, qui sont les rembourser. La Malaisie, l’Éthiopie ont dû engager des
principaux créanciers des pays émergents, veulent bien envisager négociations pour réviser les programmes. Le Pakistan,
des allègements de dettes, voire des annulations, mais à la surendetté, a été obligé de faire appel au FMI. Incapable de
condition que les créanciers privés prennent aussi leur part. payer les échéances de ses prêts à ses créanciers chinois, le
Car, font-ils valoir, il ne peut être question que tous les efforts gouvernement kényan a failli perdre le contrôle du port de
consentis par les États et les organisations internationales ne Mombasa, qui avait été donné en garantie pour le financement
servent à la fin qu’à rembourser les créanciers privés. d’une ligne de train rapide dans le pays.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

Aujourd’hui, cependant, ce ne sont pas quelques projets de la tous. Les crédits ayant été accordés par des banques chinoises, le
route de la soie qui déraillent mais la plupart. De nombreux pays, gouvernement considère qu’il ne s’agit pas de crédits d’État mais
aux prises avec le coronavirus, se sont tournés vers la Chine pour de crédits privés.
demander des aménagements, des renégociations de leur dette. À ce stade, il n’est pas du tout question pour lui d’annuler la
Le gouvernement chinois a promis de se joindre à l’initiative du dette de certains pays. En tout cas, si renégociations il y a, elles
Club de Paris et d’accorder une suspension des intérêts pendant ne pourront se dérouler dans un cadre multilatéral. La route
un an pour certains crédits aux pays africains. Mais pas pour de la soie s’inscrivant dans une stratégie de conquête chinoise,
le gouvernement a bien l’intention de pousser son avantage et
de profiter des situations périlleuses dans lesquelles se trouvent
certains pays pour accroître encore son emprise.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

L’Argentine ne peut pas les façons si l’Argentine consacre son sous des auspices favorables, avec un PIB
budget à la dette, c’est la santé ou qui devait une nouvelle fois se contracter
soutenir sa dette l’économie qui seront sacrifiées. » mais le coronavirus a encore davantage
PAR CAMILLE AUDIBERT
LE JEUDI 7 MAI 2020 La mise en perspective n’est pas fortuite. fait plonger les prévisions : l’économie
Le pays subit lui aussi les conséquences devrait se replier de 6 % cette année.
Pour le gouvernement argentin, répondre de la pandémie et vit confiné depuis le L’inflation galopante – près de 55 % en
à l’impératif sanitaire et à l’écroulement 20 mars. Le gouvernement a multiplié 2019 – continue d’accabler les Argentins.
économique engendre des dépenses les mesures d’aide économique et de La pauvreté structurelle est repartie à la
supplémentaires. Et un besoin de crédits. prévention sanitaire : près de 6 % du PIB hausse lors de la deuxième partie du
Mais il doit affronter la possibilité ont été dédiés aux politiques d’urgence. mandat de Mauricio Macri (centre-droit,
d’un défaut de paiement faute d’accord 2015-2019). Avec la crise du coronavirus,
avec ses principaux prêteurs privés. elle concernerait désormais 45 % de la
Buenos Aires (Argentine), de population, selon les dernières estimations
notre correspondante.– L’Argentine de l’Université catholique argentine.
affrontera-t-elle un défaut de paiement en « Il faut en finir avec la faim », a martelé
pleine pandémie de Covid-19 ? La réponse le président qui, après avoir fait campagne
dépend largement des créanciers et, pour sur le thème de la justice sociale, entendait
l’instant, elle ne semble guère faire de justement allouer une partie du budget
doute. Des affiches contre le FMI à Buenos Aires,
à la relance. Répondre à l’impératif
le 19 février 2020 © Juan Mabromata/AFP
Les prêteurs privés ont en théorie sanitaire et à l’écroulement économique
jusqu’au vendredi 8 mai pour répondre Dès son discours d’investiture en engendre maintenant de nécessaires
à l’offre de restructuration présentée le décembre dernier, le président péroniste dépenses étatiques supplémentaires.
16 avril par le gouvernement de centre- Alberto Fernández répétait : « Le pays a
la volonté de payer, mais il n’en a pas les « Le problème de la dette argentine est
gauche et soutenue par les syndicats et le qu’il y a une grande concentration des
monde entrepreneurial. capacités. »
échéances ces trois prochaines années »,
Si la valeur des obligations argentines Depuis, le ministre de l’économie Martín souligne Martín Kalos, économiste au
a oscillé à Wall Street au gré des Guzmán multiplie les conférences et sein du cabinet Epica. Éviter le défaut
rumeurs entourant l’issue de cette étape, interventions assenant les termes de grâce aux paramètres avancés par le
les déclarations des financiers laissent en cette formule intenable : honorer des gouvernement donnerait, dans l’immédiat,
effet peu de place au doute : les trois crédits libellés pour l’écrasante majorité de l’air au budget de l’État. « Trouver
principaux groupes l’ont rejetée lundi, en devises étrangères avec des pesos une solution pour la dette permettrait
jugeant qu’elle impliquait « des pertes dévalués s’étiolant dans une économie aussi au pays d’avoir de nouveau
disproportionnées qui ne sont ni justifiées malade relève de l’impossible. accès aux marchés d’emprunt et d’éviter
ni nécessaires ». « Le gouvernement souhaite récupérer la d’émettre autant de monnaie », souligne
Dans le détail, l’offre portant sur capacité de croissance de l’Argentine », l’économiste.
65 milliards de dollars décline les trois appuyait le ministre de l’économie dans Jusqu’à présent, le gouvernement a
variables possibles d’une restructuration : un anglais parfait teinté d’accent argentin, financé les politiques d’urgence en faisant
un effacement de la dette de l’ordre lors d’une visioconférence aux allures de chauffer la planche à billets, au risque
de 5,4 % soit 3,6 milliards de dollars cours d’économie en mars. d’alimenter encore plus l’inflation. Quant
– finalement limité au regard des Un mois plus tôt, le FMI l’énonçait aux marchés financiers, ils sont fermés au
spéculations sur une offre « agressive » formellement : « La dette argentine n’est pays depuis la gestion antérieure.
avant la proposition du 16 avril du pas soutenable. » L’institution qui a prêté Dans l’immédiat, dissiper les incertitudes
gouvernement argentin ; une forte remise 44 milliards de dollars au pays – le autour de la dette devrait également
sur les intérêts de 62 %, soit l’équivalent de crédit le plus important de son histoire, donner un cap aux entreprises qui
37,9 milliards de dollars ; et un moratoire également au cœur d’autres discussions – naviguent à vue – si tant est que
de trois ans. L’Argentine n’effectuerait appelait à la « contribution appréciable » le coronavirus permette réellement de
aucun versement jusqu’en 2023. des créanciers privés. Le gouvernement distinguer l’horizon. « L’enjeu pour
« C’est une offre logique, observe argentin célébrait cette convergence des les entreprises est de pouvoir accéder
Cecilia Gonzalez Bonorino, économiste à vues. au crédit dans des bonnes conditions
l’université d’Avellaneda. Car de toutes C’est que l’économie argentine est d’emprunt », souligne Cecilia Gonzalez
éreintée après deux années de récession Bonorino.
consécutives. 2020 ne s’annonçait pas

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

Tandis que la dette totale s’élève à Techniquement, le défaut effectif aurait en chute libre. Une baisse de 13,8 % du
311 milliards de dollars – 90 % du PIB lieu si, ne parvenant pas à un accord le produit intérieur brut (PIB) est attendue
–, le gouvernement argentin a déjà décidé, 8 mai, le pays ne règle pas des échéances en 2020, alors que le chômage explose
le mois dernier, de reporter le paiement dues le 22 mai. et que près d’un Libanais sur deux vit
à 2021 de près de 10 milliards de dollars Une solution juste est-elle possible ? désormais sous le seuil de pauvreté.
d’une dette émise sous législation locale. « Nous croyons en un accord soutenable Les risques sanitaires ne retiennent plus
L’actuelle restructuration des 65 milliards qui bénéficie aux deux parties », espère les manifestants : « Plutôt mourir du
de dollars porte sur une dette émise sous un groupe d’économistes dans un texte coronavirus que de faim », lance l’un
législation internationale : la situation publié mercredi sur le site Project d’entre eux.
s’avère hautement plus épineuse, car le Syndicate. Parmi les signataires, Thomas Distributeurs défoncés, agences
défaut pourrait entraîner le pays dans de Piketty et Joseph Stiglitz, qui est vandalisées, jets de cocktails Molotov…
pénibles litiges à l’étranger. également le mentor de l’actuel ministre Les banques sont, dans tout le pays, les
Ce dernier peut-il être empêché ? de l’économie argentin. « Il est maintenant premières cibles de la colère. À Saïda,
« En cas de refus des créanciers, rien temps pour les créanciers privés d’agir dans le Sud, un engin explosif a même
n’empêche le gouvernement de décider de en bonne foi. Une solution responsable visé une agence. « C’est une réaction à la
présenter une nouvelle offre », souligne donnera lieu à un précédent positif, pas violence qu’elles nous infligent », estime
Martín Kalos. Lundi encore, le chef de seulement pour l’Argentine mais aussi Ghassan, un étudiant.
cabinet du gouvernement Santiago Cafiero pour le système financier international Depuis octobre, dans un contexte de
rappelait que cette offre est « la seule dans son ensemble. » crise de liquidités en dollars, les banques
à pouvoir être mise en œuvre », laissant Ce serait aussi pour le pays l’opportunité ont sévèrement restreint l’accès au billet
apercevoir le danger d’un défaut de de braver l’histoire et d’éviter le défaut de vert, monnaie d’épargne de nombreux
paiement. paiement pour la neuvième fois en deux Libanais.Une rancune partagée par la
Menace contre menace, en face les mots siècles. moitié non bancarisée de la population,
frappent. « Le président peut se rendre sur touchée de plein fouet par la baisse
la place de Mai [à Buenos Aires – ndlr] Au Liban, le secteur de son pouvoir d’achat en raison de la
et dire “on a dit aux investisseurs d’aller bancaire conspué par la rue dépréciation de la livre libanaise chez les
voir ailleurs” et le lendemain [...] c’est PAR JUSTINE BABIN changeurs et de l’inflation, qui devrait
la pénurie, les gens sortent l’argent des LE JEUDI 7 MAI 2020 atteindre 53 % en 2020.
banques et le pays se retrouve encore à « On casse les banques pour qu’elles
Longtemps symbole de la résilience du
genoux », dit un analyste de Wall Street subissent l’humiliation qu’elles nous
modèle économique libanais, les banques
dans une récente interview au journal infligent », désespère Ahmed, un jeune
sont aujourd’hui la cible privilégiée du
économique Ámbito Financiero. père de famille au chômage.
mouvement de contestation populaire né
En période de négociations, ces en octobre qui, face à la rapide dégradation
déclarations relèvent, aussi, d’une de la situation économique, trouve un
stratégie assez attendue où tous les coups second souffle.
sont permis. Mais au fond, personne, ni les
Beyrouth (Liban), de nos
créanciers ni le gouvernement, n’a intérêt
correspondantes.–« Les gens n’arrivent
à se précipiter vers un défaut de paiement.
plus à acheter de quoi se nourrir »,
« Le coronavirus engendre un contexte à déclarait un manifestant lors d’une
double tranchant, remarque l’économiste marche organisée dimanche à Tripoli, en
Cecilia Gonzalez Bonorino, d’une part hommage à un jeune contestataire tué par
cela plombe l’économie mais d’autre un tir de l’armée quelques jours plus tôt. Marche en hommage au manifestant
part la situation justifie encore plus tué par balles à Tripoli © NMA
Le mouvement de protestation libanais né
l’impossibilité de payer. Les taux d’intérêt Le secteur bancaire a pourtant longtemps
à l’automne dernier connaît depuis fin
mondialement bas peuvent aussi aider à la bénéficié d’une certaine aura. « Dès
avril un nouvel élan, porté par la ville
négociation. Mais ce qui est certain, c’est les années 1950, un dense réseau
du Nord, où de violents affrontements ont
que le gouvernement préfère un défaut de bancaire se développe et constituera le
eu lieu entre les forces de l’ordre et les
paiement à un mauvais accord. » cœur de l’économie libanaise », rappelle
protestataires dénonçant la cherté de la vie.
Rosalie Berthier, chercheuse spécialiste
Le confinement mis en place le 15 mars des questions économiques à Synaps
pour lutter contre le Covid-19 aura donné Network.
le coup de grâce à une économie déjà

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

Après quinze ans de guerre civile Signe de l’effondrement, le pays s’est des réformes structurelles. Les banques
(1975-1990), le Liban rêve de reprendre retrouvé en mars pour la première fois de affirment aussi n’avoir qu’une part de
son rôle de hub financier régional. son histoire en défaut de paiement sur une responsabilité limitée.
Afin d’accélérer la reconstruction, le série de titres de dette libellés en dollars, « En plaçant leur argent à la Banque
pays recourt à l’endettement massif. Le contraignant le gouvernement à annoncer centrale, elles considèrent qu’elles n’ont
Trésor commence à emprunter en livres une restructuration de l’ensemble de pas pris des risques incontrôlables ;
libanaises puis en dollars aux banques, la dette publique du pays, estimée à ce n’est pas comme un investissement
en échange de rendements très attractifs, 90 milliards de dollars fin 2019, soit 176 % en bourse, on parle de l’autorité de
permettant à celles-ci d’offrir des taux du PIB. régulation du secteur, justifie Marwan
d’intérêt séduisants à leurs clients. Pour avoir maintenu pendant un quart de Mikhael, ancien directeur du département
Les capitaux affluent mais la croissance siècle l’illusion d’un système économique de recherche à la banque BlomInvest.
des dépôts bénéficie surtout au et financier prospère, Riad Salamé a Même si elles l’avaient voulu, refuser ces
développement d’une économie de rente, longtemps joui d’un immense prestige. taux serait revenu à perdre leur clientèle
au détriment de l’investissement dans Le système rentier a profité à tous : au profit de la concurrence. »
des secteurs productifs. En parallèle, la les banques, la classe politique et les Les manifestants dans la rue ne sont
dette publique augmente et sa dollarisation déposants. Les actionnaires principaux pourtant pas dupes : « Les banques, la
renforce la dépendance du Liban aux de huit des vingt plus grosses banques classe politique, la Banque centrale…,
capitaux étrangers. libanaises sont ainsi liés à la sphère toutes ont profité du système et partagent
Le système rentier prend ainsi politique, selon l’économiste Jad Chaaban ensemble la responsabilité », dénonce
progressivement la forme d’une pyramide (2014). Adham Hassanieh, un militant du groupe
de Ponzi, consistant à s’endetter toujours Les épargnants ont eux aussi bénéficié de contestataire Li Hakki.
plus pour payer ses obligations, en faisant ces rentes, sans toujours en mesurer le
miroiter des taux d’intérêt mirobolants. risque. « Pour beaucoup, ces revenus sont
En 1997, pour contenir l’inflation et une assurance en l’absence de protection «A l’air libre»: l’euro, les
préserver la confiance, le gouverneur de sociale », précise Rosalie Berthier. enfants dans la crise, une
la Banque centrale, Riad Salamé, en poste Mais en restreignant l’accès aux dollars, députée LREM exclue
depuis quatre ans, adosse la monnaie les banques ont les premières sifflé la PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
nationale au billet vert. La défense de cette fin de partie. Depuis, les banques, la LE JEUDI 7 MAI 2020
parité, fixée à 1 507,50 livres pour un Banque centrale et l’État se rejettent la
dollar, deviendra sa priorité. responsabilité de la crise. Le premier
Mais le gouffre financier continue de ministre Hassan Diab, en poste depuis
se creuser, en raison, notamment, de décembre, n’a pas hésité à critiquer le
l’effondrement des cours du pétrole manque de transparence du gouverneur de
à partir de 2011, qui provoque un la Banque centrale, annonçant fin avril un
ralentissement des flux de capitaux du audit des comptes de l’institution.
Golfe, et de l’éclatement de la guerre en Une restructuration de l’ensemble du © Mediapart
Syrie voisine. secteur bancaire est aussi prévue dans le Martine Wonner, exclue du groupe
Les réserves en devises de la Banque plan de redressement financier adopté le LREM à l’Assemblée nationale pour avoir
du Liban atteignent ainsi en 2016 un 30 avril par le gouvernement et transmis au voté contre le plan de déconfinement
niveau critique, menaçant sa capacité de FMI pour une demande d’aide financière. d’Édouard Philippe, témoigne. Au menu
défendre la livre. Le gouverneur tente Ce document précise que les pertes du également : le coût de la pandémie pour les
de gagner du temps avec ses fameuses secteur bancaire, estimées à 53 milliards enfants expliqué par une pédopsychiatre et
« ingénieries financières », garantissant de dollars, ne pourront être épongées par le sauvetage de la zone euro contrarié par
des taux d’intérêts colossaux aux banques l’État (« bail-out »). la Cour constitutionnelle allemande.
en échange de leurs liquidités en dollars. Un traitement injuste, selon le secteur Nous sommes le jeudi 7 mai 2020 et nous
La magie opère encore trois ans, avant financier. Dans une allocution télévisée sommes encore confinés. Bienvenue dans
l’apparition des premiers signes d’une début avril, le gouverneur a défendu « À l’air libre » !
crise de liquidités à l’été 2019. « La sa politique monétaire, déclarant qu’elle
Au programme :
pyramide s’est écroulée dès que les avait permis à la classe politique de
• Déconfinement : la députée qui
capitaux frais ont cessé d’arriver », gagner du temps pour mettre en place
dérange l’exécutif
analyse Rosalie Berthier.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

Valentine Oberti reçoit Martine Wonner, des décideurs publics, qu’il s’agisse de quelques plaintes, est pour sa part protégé
députée du Bas-Rhin exclue du groupe la pénurie de masques et de matériel par son immunité présidentielle pendant la
LREM à l’Assemblée nationale. de protection ou encore du maintien du durée de son mandat.
• Les enfants, dommages collatéraux premier tour des élections municipales.
de la crise Ce 7 mai, la Cour de justice de la
Valentine Oberti reçoit Arianne République (CJR) avait déjà enregistré 61
Casanova, pédopsychiatre et experte près plaintes contre des ministres, selon des
la cour d’appel de Paris. informations obtenues par Mediapart.
• La crise vue de Turquie avec Nicolas La première catégorie vient de particuliers,
Cheviron, correspondant de Mediapart de malades, de proches de victimes et
(lire son dernier article). de soignants, et vise le premier ministre
• La minute Emma Hoet Édouard Philippe, l’ex-ministre de la santé Édouard Philippe et Agnès Buzyn en
• Les juges allemands vont-ils faire Agnès Buzyn et son successeur Olivier
campagne, le 10 mars à Paris © AFP
chuter l’euro ? Véran. Sollicité par Mediapart, le ministère de la
Fabien Escalona reçoit Clément Fontan, justice indique ne pas disposer d’un bilan
La deuxième catégorie de plaintes
professeur d’économie politique à exhaustif des plaintes déposées dans les
émane de détenus et du syndicat CGT-
l’Université catholique de Louvain tribunaux, tous les parquets n’ayant pas
Pénitentiaire, et vise le premier ministre
et à l’Université Saint-Louis-Bruxelles forcément fait remonter d’informations
Édouard Philippe et la ministre de la
(Belgique), auteur de plusieurs par la voie hiérarchique jusqu’à la
justice Nicole Belloubet.
travaux (ici ou là) sur la judiciarisation de direction des affaires criminelles et des
la politique monétaire (voir son dernier Enfin, une plainte du syndicat de policiers grâces (DACG). Au 7 mai, la chancellerie
débat sur Mediapart, avec Anne-Laure Vigi cible Édouard Philippe, le ministre dit avoir connaissance d’un peu moins de
Delatte). de l’intérieur Christophe Castaner et son 200 plaintes très disparates déposées dans
• Les confinautes d’Usul et Cotentin secrétaire d’État Laurent Nunez, et une les tribunaux.
plainte de la CGT-Commerce vise la
Pour nous écrire, deux 128 plaintes proviennent des modèles mis
ministre du travail Muriel Pénicaud.
adresses : alairlibre@mediapart.fr pour en ligne sur le site plaintecovid fr, lancé
vos Selon le parquet général de la Cour le 14 mars par un petit collectif d’avocats
témoignages ; covid@mediapart.fr pour de cassation, la commission de requêtes et d’informaticiens sur une idée de l’auteur
vos informations et documents. de la CJR a commencé l’examen de Bruno Gaccio. La plupart émanent de
toutes ces plaintes, mais n’a encore particuliers non contaminés, et visent les
pris aucune décision de classement sans autorités administratives pour le délit d’«
Gestion de la crise suite ou de saisine de la commission abstention de combattre un sinistre ».
d’instruction. À terme, certaines de ses
sanitaire: les plaintes plaintes pourraient être jointes, et d’autres
27 autres plaintes visent des décideurs
publics nationaux ou locaux. Dix autres
affluent à la CJR et dans les déclarées irrecevables.
visent des employeurs publics ou privés
tribunaux La CJR est la seule juridiction qui peut pour des manquements dans la relation de
PAR MICHEL DELÉAN poursuivre et juger des ministres pour des travail.
LE JEUDI 7 MAI 2020
délits commis dans l’exercice de leurs
10 autres visent encore des Ehpad ou
Selon les informations de Mediapart, fonctions. Emmanuel Macron, visé par
des établissements de santé. Enfin, 14
61 plaintes visant des ministres ont déjà plaintes visent des lieux de détention,
été déposées auprès de la Cour de justice établissements pénitentiaires ou centres de
de la République. Des décideurs publics rétention administrative.
sont également ciblés dans la plupart des
Le nombre total de plaintes réelles
tribunaux français.
devrait être plus élevé. « Les effectifs
Médecins, infirmières, aides-soignantes, ayant été réduits pendant le confinement,
malades ou parents de victimes, candidats les parquets ont des affaires en
aux municipales, policiers, détenus… attente d’enregistrement dans les bureaux
des plaintes en rapport avec l’épidémie d’ordre. Je m’attends à ce qu’il y ait des
de coronavirus affluent dans tous les plaintes coronavirus dans le lot, explique
tribunaux de France, le plus souvent pour Jacques Dallest, le procureur général de la
dénoncer l’incurie du gouvernement et cour d’appel de Grenoble, où une dizaine

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

de plaintes seulement ont jusqu’ici été Au vu des carences de l’État et de l’incurie Sa plainte pointe notamment le manque
recensées. Après le déconfinement, des du gouvernement face à l’épidémie de masques FFP2, dont des rapports
gens iront certainement porter plainte de coronavirus, le besoin de voir les parlementaires soulignaient dès 2005
physiquement. Je pense qu’on y verra plus responsabilités pénales mises au jour l’absolue nécessité pour les soignants et
clair dans deux mois. » Un de ses collègues est immense. À titre d’exemple, le les forces de sécurité en cas de pandémie.
de l’ouest de la France assure pour sa site plaintecovid.fr affiche déjà près Y est également soulignée l’évolution
part qu’aucune plainte de ce type ne lui a de 175 000 téléchargements ce 7 mai. sidérante des préconisations adressées aux
encore été signalée. « Il s’agit d’adresses IP différentes, personnels hospitaliers : officiellement
Au tribunal de Paris, où se trouve et donc de personnes différentes qui présentés le 20 février comme nécessaires
un important pôle santé publique, le ont téléchargé des modèles de plaintes, pour entrer dans la chambre d’un malade
dernier décompte du parquet fait état explique Benjamin Sonntag, l’hébergeur Covid-19, les masques FFP2 – en
de 43 plaintes enregistrées. Il s’agit, du site. C’est un chiffre surprenant. Ça ne nombre très insuffisant – deviennent
pour l’essentiel, des plaintes contre X dit pas grand-chose du nombre de plaintes subitement réservés uniquement aux «
déposées par des particuliers pour « effectivement déposées, mais ça montre gestes invasifs » le 4 mars, selon la
mise en danger de la vie d’autrui », que les gens sont concernés. » Société française d’hygiène hospitalière,
« abstention de combattre un sinistre Toutes ces plaintes ne pourront toutefois ce que confirme opportunément un
dangereux », et parfois blessures ou déboucher sur des poursuites. « Certains nouveau guide méthodologique encore
homicides involontaires. parquets ont déjà classé des plaintes, plus restrictif, le 16 mars.
La crise sanitaire n’étant pas terminée, soit qu’elles étaient mal rédigées, Conclusion de l’avocat : « Il apparaît
le parquet de Paris indique ne procéder que l’infraction était insuffisamment de manière évidente que cette évolution
pour l’instant qu’à la collecte des plaintes, caractérisée, ou que l’on ne sait pas qui est n’est en aucun cas justifiée par une
la phase de leur analyse juridique étant visé », relève Jacques Dallest, le procureur évolution des connaissances scientifiques
encore « prématurée ». Néanmoins, général de Grenoble. sur le sujet, mais qu’elle a pour unique
une réflexion est déjà entamée au pôle Spécialisé dans les dossiers de santé cause la pénurie de masques FFP2 dont
santé publique du tribunal, où des publique, l’avocat toulonnais Laurent les autorités sanitaires ont abandonné les
enquêtes préliminaires et des informations Gavarri raconte le désarroi et l’angoisse de stocks. »
judiciaires seront certainement ouvertes ses clients, personnels soignants ayant dû
à terme, et donneront un surcroît de travailler sans masque ni visière au plus
travail aux procureurs et aux juges fort de l’épidémie. Région Hauts-de-France:
d’instruction. Deux plaintes du collectif « Après analyse juridique, mes deux la justice enquête sur les
Inter-Urgences et de la fédération CGT- associés et moi-même avons identifié
Santé, déposées par l’avocat Arié Alimi,
banquets des élus de la
des manquements graves susceptibles de
pourraient notamment y être aiguillées. caractériser des infractions. Mais pour
majorité
PAR LUCIE DELAPORTE
Les scandales sanitaires, médicaux ou nous, la responsabilité incombe moins aux LE JEUDI 7 MAI 2020
environnementaux occupent une place politiques qu’à la direction générale de
de plus en plus importante dans le la santé (DGS), qui mène depuis une Le parquet de Lille a ouvert une enquête
contentieux judiciaire. Depuis l’affaire du vingtaine d’années, d’un gouvernement à pour « détournement de fonds publics »
talc Morhange dans les années 1970, l’autre, la politique publique que nous dans l’affaire des frais de réception des
jusqu’aux dossiers du sang contaminé, constatons aujourd’hui. » élus LR et UDI payés par la Région,
de l’hormone de croissance, de l’amiante révélée en septembre par Mediapart. Un
ou du Mediator, une soif de justice Me Gavarri a déposé au pôle santé caillou dans la chaussure de l’ambitieux
inextinguible a saisi tous ceux qui ont publique de Paris une plainte pour « président Xavier Bertrand.
souffert ou perdu des proches. mise en danger de la vie d’autrui
» et « abstention de porter secours Depuis son fief des Hauts-de France,
La recherche légitime des responsabilités » contre le directeur général de la Xavier Bertrand – qui a quitté LR au
rend la voie judiciaire quasi obligatoire : santé Jérôme Salomon, l’agence nationale moment où Laurent Wauquiez en prenait
magistrats et policiers peuvent accéder Santé publique France, et l’Établissement la présidence – prépare, il n’en fait pas
à des documents cachés et à des pharmaceutique pour la protection de la mystère, sa course à la présidentielle 2022.
secrets inavouables en recourant à des population face aux menaces sanitaires. Depuis le début de la pandémie de
perquisitions et des gardes à vue. Covid-19, il a couru tous les plateaux
pour se montrer à l’action dans l’une
des plus importantes régions de France,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

distribuant au gouvernement les bons et 2018 ou 5 589,31 euros pour celui du Xavier Bertrand, qui n’a plus la machine
les mauvais points dans sa gestion de la 17 décembre 2018, selon les documents à LR derrière lui, s’est-il servi de sa
crise. Rue de Vaugirard, siège de LR, notre disposition. présidence pour choyer son réseau
où il a recommencé à se rendre, certains Or, selon le Code général des collectivités local par ce genre d’attentions ? Certains
ténors du parti estiment qu’il pourrait être territoriales, ce compte sert précisément élus d’opposition en sont persuadés.
le candidat de la droite face à Emmanuel aux relations publiques de la Région –
Macron. en clair, lorsque la présidence reçoit, par
Révélée par Mediapart en septembre, exemple, une délégation chinoise – et ne
Précarité décuplée,
l’affaire des « banquets » offerts à des peut en aucun cas financer des dîners d’un surcharge mentale... les
élus de sa majorité par Xavier Bertrand est groupe politique. mères isolées confinées
donc embarrassante. La loi autorise les groupes d’élus à se crient leur détresse
Selon les informations du magazine faire rembourser certains frais (timbrage, PAR NEJMA BRAHIM (BONDY BLOG)
Challenges, confirmées à Mediapart jeudi, téléphone ou photocopies) mais les frais LE JEUDI 7 MAI 2020
une enquête préliminaire vient en effet de bouche, depuis la circulaire du 6
d’être ouverte pour « détournement de mars 1995, sont explicitement exclus. De
fonds publics » à la suite du signalement légères collations – le plafond est alors
d’infraction budgétaire à la Région Hauts- rigoureusement limité – sont parfois prises
de-France. en charge par certains conseils régionaux
Le chef de file du Rassemblement national pour préparer les sessions plénières mais
elles doivent, dans ce cas, relever des frais Mathilde est me#re isole#e depuis la naissance
dans l’hémicycle Philippe Eymery avait de sa fille il y a deux ans et demi Toutes les
déposé plainte en septembre au parquet du groupe. difficulte#s qu'elle rencontre en temps normal sont
exacerbe#es par le confinement © NB/Bondy Blog
de Lille. Une autre plainte était également Interrogé par Mediapart en septembre,
déposée au Parquet national financier par le directeur général des services (DGS) Le confinement révèle toutes les
l’élu RN Jean-Pierre Sulzer. des Hauts-de-France, Laurent Vercruysse, difficultés auxquelles les mères isolées
avait expliquer qu’imputer les coûts de sont confrontées au quotidien. Entre
ces réunions au budget « réception » de instabilité professionnelle, précarité et
la Région était « une possibilité offerte charge mentale, elles ont le sentiment
à chaque groupe, avant chaque session d’être abandonnées des pouvoirs publics.
plénière » puisque « ces frais sont liés Elles sont 1 530 000 en France et leur
au fonctionnement du conseil régional ». nombre a presque doublé en 30 ans.
Pour autant, reconnaît-il, aucun texte ne le Souvent confrontées à une situation
précise – et d’ailleurs, aucun autre groupe professionnelle et financière instable, les
politique n’a bénéficié de cette tolérance. mères isolées représentent aujourd’hui
Xavier Bertrand en novembre 2019 à Nesle
(Somme) © Christophe Archambault / AFP Dans l’opposition régionale, certains 84 % des familles monoparentales. Elles
doutent que ces réunions politiques aient subissent de plein fouet les effets du
De quoi s’agit-il ? Pour ces élus, la
servi à préparer les plénières. Les dates confinement.« J’avais réussi à trouver un
Région n’aurait pas dû prendre en charge
sont en effet loin de correspondre aux équilibre, mais là, tout est figé », soupire
différents séminaires des élus LR et UDI
jours précédant ces sessions. Le séminaire Élisabeth*, 42 ans.
comme elle l’a fait.
du 17 décembre 2018, organisé à Ailly- Il y a un an, cette cadre a dû quitter son lieu
Le 10 septembre 2018 a ainsi eu lieu au
sur-Somme, pour un montant de 5 589 de résidence et son emploi pour fuir les
Carré du Hélin, une salle de réception
euros, est intervenu en effet trois jours violences psychologiques que lui faisait
située à une vingtaine de minutes de Lille,
après la session plénière des 13 et 14 vivre son conjoint.« J’ai senti qu’on allait
un « séminaire de la majorité » dont la
décembre 2018. Un peu tard pour la vers des violences physiques et j’ai voulu
facture, qui s’élève à 7 344 euros, a été
préparer, donc. « Il s’agissait de préparer nous protéger, mon fils et moi. »Tous deux
prise en charge par la Région au titre des
la session du 31 janvier compte tenu de transitent par plusieurs logements avant
« réceptions » de la collectivité.
la trêve hivernale », justifiait à la rentrée de s’installer de façon plus pérenne. En
Au cours de l’année 2018, quatre repas Laurent Vercruysse. recherche d’emploi, elle a dû tout arrêter
servis aux élus de la majorité ont été du jour au lendemain pour ne se consacrer
imputés au compte « réceptions » pour qu’à son fils âgé de deux ans.
des montants parfois non négligeables :
Installés dans un F2 en banlieue
2 430 euros pour le séminaire du 19 juillet
parisienne, elle décide, dès l’annonce du
2018, 1 356 euros pour celui du 3 juillet
confinement, de se réfugier chez des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

proches à la campagne.« Impossible de ma fille,soupire-t-elle Mais pour moi qui est décalé en ce moment, je lui fais sa
gérer mon fils seule toute la journée suis de nature indépendante, c’est très toilette en début d’après-midi, je l’habille
dans un appartement,reconnaît-elle.Là, difficile. »La jeune femme s’estime puis je lui donne son repas », détaille-t-
au moins, il peut jouer dehors, on heureuse, elle sait que certains parents elle. Le soir, elle attend que son fils ait dîné
minimise les tensions et les difficultés isolés sautent des repas pour pouvoir pour aller se coucher. Elle prend soin de
logistiques. » Alexia* est mère de deux assurer ceux de leurs enfants pendant le lui laisser télécommande et bouteille d’eau
enfants en bas âge et vacataire dans confinement. à portée de main.
l’enseignement supérieur depuis fin 2019. Sur mediapart.fr, un objet graphique « Des fois, il m’appelle quand il a besoin
Confinée, elle n’arrive plus à suivre. est disponible à cet endroit. de se tourner la nuit,poursuit-elle.Ça me
« Il est presque impossible d’assurer un Si les parents isolés bénéficient de sort de mon sommeil et bien sûr c’est
enseignement à distance sachant que je l’allocation de soutien familial (ASF), énervant, mais je le fais car je suis
suis seule à m’occuper de mes filles. L’une Mathilde regrette que l’aide annoncée par une maman. »Nadia doit aussi faire très
d’elles est en CP, je ne peux pas la Emmanuel Macron pour les plus précaires attention à ne pas ramener le coronavirus
délaisser à l’heure où elle doit apprendre ne concerne que les bénéficiaires du RSA à la maison, car la maladie de son fils
la lecture ! »Si elle tente de garder le lien et de l’ASS.« Elle aurait dû toucher tous le rend très fragile. Sa fille, qui travaille
avec ses étudiants, elle peine à concevoir les parents en difficulté. On a l’impression à l’hôpital, l’a ravitaillée une fois mais
les supports pédagogiques attendus, et d’être mis de côté, même dans le discours n’est pas montée. Pour minimiser les
culpabilise. Avec 500 euros par mois, politique. L’égalité est une parole en l’air risques, elle préfère faire les courses elle-
qu’elle complète avec l’aide personnalisée pour les mères isolées », craque-t-elle dans même, avec un masque et des gants, puis
au logement (APL) et les allocations un sanglot étouffé. désinfecte tout à son retour.
familiales, l’enseignante ne parvient pas à Si le handicap d’Abdel l’empêche de lui
dégager un salaire. En Seine-Saint-Denis, dans un logement
de type HLM qu’occupent Nadia* et ses venir en aide dans les tâches ménagères, il
« Le père ne verse pas la pension deux fils, il a fallu s’organiser pour faire tente de la soutenir moralement.« J’aime
alimentaire. J’ai fui les violences face au virus et aux conséquences du dire qu’on est une équipe. Quand je vois
conjugales en 2017, j’étais chercheuse confinement.« Tout a augmenté, je paie le qu’elle fatigue, je lui dis d’en faire moins
et j’ai dû me reconstruire de A filet de pommes de terre 4 euros au lieu de ou je commande à manger en livraison
à Z »,susurre Alexia. L’angoisse et 2 avant. Et on a plus de frais puisque tout pour lui éviter de cuisiner », sourit-il.
l’incertitude envahissent ses pensées la le monde est à la maison », confie la mère Élisabeth le constate dans son entourage :
nuit : l’allocation de solidarité spécifique de famille qui vit du RSA. beaucoup de mères isolées se trouvent
(ASS) qu’elle touche s’arrête en octobre en détresse psychologique actuellement.
et alors qu’elle pensait retrouver un travail Elle espère que ces frais diminueront Sans répit et sans relais, elles ne peuvent
durant ses vacations, tout s’est arrêté avec le ramadan et compte sur l’aide compter que sur elles-mêmes.
brutalement.« Octobre, c’est demain. qui sera versée le 15 mai prochain
par le gouvernement. L’un de ses fils, Sarah, 33 ans, est justement à bout de
L’été n’est jamais une période florissante souffle. Mère d’une fille âgée de trois
pour l’emploi et avec la crise, ce sera Abdel, souffre d’une maladie génétique
handicapante. ans, elle est à l’origine de la création
pire. » d’uncollectif de mères isoléesqui a vu
Elle ignore encore si elle sera rémunérée Grâce à son allocation, il lui vient en le jour début mars à Montreuil.« On
pour ses missions prévues en mai et juin. aide financièrement chaque mois, aussi voit combien il est utile aujourd’hui. La
Pour Mathilde, 28 ans, qui est au chômage parce qu’elle fait« le travail d’une aide- surcharge mentale devient insupportable,
et arrive en fin de droits, la situation soignante »avec lui. Mais son dossier c’est difficile pour nous mais aussi pour
devient compliquée. Tous les entretiens est coincé à la CAF depuis février les enfants qui ne voient plus personne
d’embauche qu’elle avait décrochés ont dernier et celle-ci reste injoignable par d’autre », argue-t-elle.
été annulés avant le confinement et les téléphone.« Je n’ai rien touché depuis, on
tient avec mes économies et la prestation Sarah dénonce une précarité multi-angles
quelque 1 000 euros qu’elle perçoit, aides que le confinement révèle au grand
comprises, ne suffisent pas à payer son de compensation du handicap (PCH)
versée par le Département, explique jour.« Tout le monde découvre notre
loyer parisien, ses factures et ses frais vie ! Les enfants à la maison, les
d’alimentation en ce moment. la trentenaire Ma mère va aussi à des
distributions alimentaires dehors. » repas, le ménage et les siestes qui
Comme elle, un tiers des mères empêchent de sortir… »Trois semaines
isolées vivent sous le seuil de Ménage, courses, préparation des repas et après le 17 mars, cette vacataire dans une
pauvreté.« Heureusement, des amis m’ont accompagnement de son fils rythment le associationd’éducationpopulairedésormais
dépannée plusieurs fois pour que je quotidien de Nadia.« Le matin, je fais du
puisse faire des courses et nourrir rangement et je cuisine le déjeuner. Abdel

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

sans emploi craque. Sa mère, qui vit en supermarché ?” »Ses enfants étaient et Cathy Ngangue, mère célibataire,
Bretagne, fait le trajet pour récupérer sa calmes, le bébé dormait.« Une grande membre de la Fédération syndicale des
petite-fille. colère m’a envahie, j’ai décidé de changer familles monoparentales.
« Je n’en pouvais plus. Il y avait une de magasin. Ces reproches sont très durs
car ils nous renvoient à notre situation,
Boite noire
dualité qui venait ruiner l’éducation et
comme si c’était de notre faute d’être * Le prénom a été modifié.
le rapport à l’autorité entre nous, cela
devenait trop difficile à gérer. »« Avec seules. »
un conjoint, on peut se relayer,abonde Elles sont pourtant les premières à ne pas
Élisabeth.L’isolement ne laisse pas la vouloir prendre de risques. Mathilde sait
possibilité d’avoir une vie sociale, un que le virus n’aurait pas d’incidence sur
espace temporel pour penser à soi. »Et sa fille.« Mais si elle me le transmet et
quand arrive le moment de coucher les que mon état s’aggrave, qu’est-ce que
enfants le soir, la fatigue et les tracas font je fais d’elle ? », s’inquiète Mathilde.
leur apparition. Sarah et Alexia ont été malades pendant le
Dans un communiqué le 8 avril, le confinement. Impossible pour la première
Défenseur des droitsalertait sur le faitque de respecter la distanciation avec sa
des parents isolés s’étaient vu refuser fille dans un studio. État grippal, fatigue
l’entrée de supermarchés avec leur enfant, importante…
rendant« impossible l’accès à des biens de La seconde a vécu une semaine Le Bondy Blog est un média en ligne,
première nécessité »et portant atteinte« à d’angoisse :« Si j’avais été alitée ou né au moment des révoltes urbaines
l’intérêt supérieur des enfants ». hospitalisée, je n’aurais pas pu confier de novembre 2005 (alors fondé par
Tout a commencé par ce tweet. Celui mes filles à d’autres au risque de le magazine suisse L’Hebdo, et depuis
d’une mère célibataire à qui il a été les contaminer. »Avec la sensation sous un statut associatif), dont la
demandé de laisser sa fille à la caisse d’être« incapable », ce que son ex-conjoint rédaction est ouverte à tous et est
tandis qu’elle ferait ses achats. lui a reproché des années durant.« On constituée d’une vingtaine de reporters,
vit avec tout ça », conclut Mathilde, qui pas tous journalistes professionnels, mais
Son témoignage ouvre les yeux sur cette espère voir les parents isolés davantage
réalité : un parent isolé ne peut laisser son en formation, en recherche d’emploi, en
considérés. La réouverture progressive des début de carrière professionnelle, à la
enfant seul à la maison. Marlène Schiappa, écoles, dès le 11 mai, sera un mélange
secrétaire d’État chargée de la lutte contre retraite.
d’anxiété et de soulagement, entre peur du
les discriminations, a réagi en créant une virus et reprise d’une vie« normale ».
adresse électronique pour permettre aux
parents concernés de signaler ces abus. *** Côte d’Ivoire: Guillaume
• Pour aller plus loin Soro visé par une plainte
Mathilde a voulu dénoncer ces pratiques
sur les réseaux sociaux. Alors qu’elle Il aura fallu que des mères pour crimes de guerre et
faisait la queue devant un supermarché, isolées subissent une discrimination – le
refus de certains supermarchés d’accueillir assassinat
quelqu’un lâche :« Faudra pas vous PAR FANNY PIGEAUD
étonner quand votre fille sera en durant le confinement des parents solos LE JEUDI 7 MAI 2020
réanimation. »« Onconsidère qu’on est avec leurs enfants – pour qu’on daigne
responsables de la propagation du virus. parler a minima de leur quotidien confiné Une plainte a été déposée jeudi à Paris
C’est ultra-violent. On n’a pas tous des infernal. contre l’ex-premier ministre ivoirien et
solutions, je ne peux pas laisser ma fille Pourquoi sont-elles à ce point actuel adversaire du président Alassane
à mes voisins âgés de 82 ans. »Elle invisibilisées ? Comment expliquer la Ouattara. Elle porte sur des faits présumés
a dû expliquer à sa fille, noyée stigmatisation et la me#connaissance commis par la rébellion des Forces
dans l’incompréhension et la culpabilité, des difficulte#s engendre#es par les nouvelles qu’il a dirigée de 2003 à 2011.
qu’elles n’avaient rien fait de mal. Alexia situations de monoparentalite# ? Dans « Une partie des crimes présumés des Forces
a du mal à contenir ses émotions. À l'air libre », l'émission confinée de nouvelles est en train de revenir comme un
Elle a vécu un épisode similaire et regrette Mediapart, Rachida El Azzouzi a reçu boomerang vers Guillaume Soro, l’ancien
d’avoir eu le sentiment de devoir se Laure Skoutelsky, déléguée nationale de « secrétaire général » de cette rébellion
justifier.« Une cliente a levé les yeux l’association Parents solos et Compagnie, armée et candidat déclaré à l’élection
au ciel et m’a dit : “Comment vous présidentielle en Côte d’Ivoire, prévue en
pouvez emmener vos enfants dans un octobre 2020.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

Une plainte pour torture, assassinat et Leur opération bouleversera durablement de nationalité française, s’est constituée
crimes de guerre, a été déposée contre lui la Côte d’Ivoire, qui vivra dans un état de partie civile en tant que victime directe,
jeudi 7 mai, à Paris, par les avocats de six guerre permanent jusqu’en 2011. Laurent accusant Guillaume Soro d’assassinat.
personnes qui se sont constituées parties Gbagbo sera contraint par la communauté Dans les écritures déposées par ses
civiles. Guillaume Soro, 48 ans, vit à Paris internationale de faire entrer des rebelles avocats, Joseph Breham et Noémie Saidi-
depuis au moins décembre 2019. dans le gouvernement, à l’issue d’accords Cottier, il est indiqué : « Il n’y a pas de
« Si ces faits, par définition très signés à Marcoussis sous la pression des doute sur le sort qui a été réservé à IB et
graves, étaient avérés, il est aberrant autorités françaises. le fait qu’il ait été victime d’homicide par
que les juges ivoiriens n’en aient pas des agents de Guillaume Soro. »
été saisis. Personne ne peut douter Dans les semaines précédant sa mort,
du caractère opportuniste et artificiel Ibrahima Coulibaly commandait à
de cette démarche », a réagi son Abidjan un groupe armé surnommé
avocat, William Bourdon, contacté par le « Commando invisible ». La Côte
Mediapart, suggérant que l’État ivoirien d’Ivoire était alors plongée dans une crise
est derrière cette action judiciaire. politico-militaire inédite, née de l’élection
Les plaignants, de nationalités ivoirienne présidentielle de 2010 opposant Alassane
et française, accusent Guillaume Soro Guillaume Soro le 29 janvier 2020 Ouattara et Laurent Gbagbo. Revenu
d’avoir commandité, en 2004 et 2011,
à Paris © Lionel Bonaventure/AFP discrètement à Abidjan depuis le Ghana
la mort de cinq personnes, membres Mais au sein de la rébellion, c’est aussi la où il résidait, IB voulait pousser Laurent
ou ex-membres de la rébellion, dont guerre. Dès 2003, une crise de leadership Gbagbo à quitter le pouvoir.
le charismatique Ibrahima Coulibaly, met aux prises IB et Guillaume Soro, Le Commando invisible combattait donc
surnommé « IB », selon la plainte que en désaccord sur la direction à donner les forces de sécurité ivoiriennes,
Mediapart a pu consulter. au mouvement. Guillaume Soro est entré lesquelles étaient aussi attaquées par les
dans l’entourage d’IB après qu’il a rejoint Forces nouvelles, agissant pour le compte
C’est l’histoire interne, sale et cruelle, du
son groupe au Burkina Faso, courant 2000. d’Alassane Ouattara et bénéficiant de
mouvement rebelle qui remonte ainsi à la
Il avait auparavant dirigé un puissant l’aide de l’armée française. Cette guerre
surface. Aucun de ses chefs n’a jusqu’à
syndicat étudiant et s’était rapproché à têtes multiples s’est achevée le 11 avril
présent été jugé pour des crimes de sang.
du parti politique présidé par Alassane 2011, avec la défaite de l’armée régulière
Pour bien comprendre, revenons 18 ans en Ouattara. et l’arrestation de Laurent Gbagbo.
arrière, au 19 septembre 2002. Ce jour-
Au Burkina Faso, il s’impose peu à peu Quelques jours après, alors qu’il cherchait
là, une tentative de coup d’État secoue la
auprès d’Ibrahima Coulibaly, au point à négocier avec Alassane Ouattara et avait
Côte d’Ivoire. Ses auteurs sont d’anciens
d’apparaître, début 2003, comme la figure désarmé ses troupes, IB aurait été, selon la
militaires ivoiriens installés depuis 2000
politique de la rébellion. Appuyé entre plainte, victime d’une « traque » et « d’un
au Burkina Faso voisin, où ils bénéficient
autres par Blaise Compaoré et Alassane guet-apens minutieusement préparé ».
du soutien du président Blaise Compaoré,
Ouattara, il en profite pour chercher à
allié de la France. Ils sont commandés par Le matin du 27 avril, les Forces
écarter IB.
Ibrahima Coulibaly. Cet ex-sergent-chef républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI),
de l’armée ivoirienne a noué d’étroites Fin 2004, c’est chose faite : Guillaume la nouvelle armée créée par Alassane
relations avec Alassane Ouattara quand ce Soro est le seul maître à bord, avec Ouattara et dirigée par des commandants
dernier était premier ministre, entre 1990 à ses côtés Soumaïla Bakayoko, chef issus des Forces nouvelles, ont
et 1993. d’état-major des forces armées des Forces effectivement lancé, devant les caméras de
nouvelles. Entre temps, des dizaines de télévision, une opération dans la zone où il
IB et ses hommes ont déjà tenté des
partisans d’IB – qui se trouvait en France se trouvait.
putschs, d’abord contre le général Robert
à cette période – ont été éliminés.
Guéï arrivé fin 1999 au pouvoir grâce à L’objectif des militaires, « identifiés
eux, puis contre Laurent Gbagbo, élu en Le conflit entre les deux hommes s’est comme les hommes de Guillaume Soro »,
octobre 2000. Leur opération de septembre définitivement clos à Abidjan, le 27 avril était « manifestement de procéder à
2002, au cours de laquelle le ministre de 2011, date du décès d’IB, 47 ans, tué avec l’élimination non seulement de Ibrahima
l’intérieur, Émile Boga Doudou, est tué, six de ses compagnons, dont son frère Coulibaly, mais également de tous ceux
tourne court. Ils réussissent cependant à Soualio Coulibaly. qui tentaient de s’échapper avec lui, alors
couper le pays en deux et garderont le La mort d’IB est précisément au centre de même qu’il n’y avait pas entre eux de
contrôle de sa partie nord, soit 60 % du la première partie de la plainte déposée conflit armé ».
territoire, jusqu’en 2011. ce jeudi. Une de ses enfants, une fille

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

À ce moment-là, Guillaume Soro était «Il y a une culture de l’impunité Doumbia n’a jamais eu accès à son corps
secrétaire général des Forces nouvelles, conséquente en Afrique de et ne sait pas « dans quelles circonstances
premier ministre et ministre de la défense exactes » il est mort.
l’Ouest»
du gouvernement nommé par Alassane Ce dépôt de plainte sera très commenté en
Ouattara. « Depuis la veille – a minima Des faits datant de juin 2004 constituent
Côte d’Ivoire, non seulement parce qu’il
– de son assassinat », IB « se savait en le second volet de la plainte, lequel accuse
remue un passé douloureux et vise un
danger et avait informé » l’Organisation Guillaume Soro de crimes de guerre. Ils
acteur politique omniprésent depuis 2003,
des nations unies (ONU) et les forces concernent deux fidèles d’IB : Kassoum
mais aussi parce qu’il n’y a pas eu jusqu’à
françaises, selon les avocats de sa fille. Bamba, 36 ans, et Abdoulaye Doumbia,
présent de procès contre des responsables
31 ans.
L’ancien sergent-chef a lui-même déclaré, de la rébellion.
en direct, sur la radio Voice of America : Le camp rebelle que dirigeait Kassoum
Pourtant, de 2002 à 2011, l’ONU et
« Ce sont les Forces nouvelles qui Bamba, dit Kass, ancien caporal de
des ONG ont documenté et attribué
m’attaquent, les FRCI qui m’attaquent l’armée ivoirienne, a été attaqué le 20 juin
de nombreuses violations des droits de
[…], c’est Soro qui m’attaque ! » 2004 à Bouaké (centre) « par les hommes
l’homme aux Forces nouvelles – qui se
Des hélicoptères de l’ONU et des de Guillaume Soro », affirme la plainte.
sont par ailleurs enrichies grâce à divers
forces françaises survolaient le quartier. Après une bataille qui a duré toute trafics illégaux.
« Grâce à cette surveillance aérienne, la nuit, les « hommes de Guillaume
les forces internationales suivaient En octobre 2002, par exemple, certains de
Soro » auraient arrêté Kassoum Bamba,
systématiquement le déplacement des leurs éléments avaient abattu, à Bouaké,
et l’auraient « exécuté ». Une commission
pourchassés », avance le texte transmis au plusieurs dizaines de gendarmes et leurs
internationale d’enquête indépendante a
parquet de Paris. enfants qu’ils avaient placés en détention,
pour sa part évoqué dans un rapport établi
selon l’ONU et Amnesty International.
Une fois repérés, IB et ses hommes se sont en octobre 2004 « l’égorgement » et le
rendus. Certains auraient été « abattus sur « dépeçage du corps » de Kassoum Bamba « Il y a une culture de l’impunité
place par les FRCI ». Parmi eux, Issiaka « en plein jour dans la rue à Bouaké ». conséquente en Afrique de l’Ouest et
Timité et Soualio Coulibaly, dont des spécialement en Côte d’Ivoire. Le seul
Le corps d’Abdoulaye Doumbia, « chargé
proches se sont constitués parties civiles. moyen de mettre un terme aux massacres,
du volet mystique des soldats gravitant »
Les circonstances précises de leur mort c’est de faire savoir aux “massacreurs
autour d’IB, a été, quant à lui, identifié
« restent à être établies », précise la en chef” qu’ils ne seront jamais à l’abri.
par des enquêteurs de l’ONU, après avoir
plainte. Les autres, dont IB et un certain Cette plainte est un moyen de leur faire
été retrouvé, comme une centaine d’autres
Abib Karamoko, étaient emmenés par des passer ce message », indique Joseph
cadavres, dans un charnier, le 26 juin 2004,
FRCI « dans des véhicules motorisés ». Breham, joint par Mediapart.
à Korhogo (nord). Cinq jours plus tôt, des
Le soir même, le corps d’IB était retrouvé affrontements armés avaient aussi eu lieu L’avocat ajoute : « La France a été
dans une rue, « gisant sur le sol » ; un peu dans cette ville, entre une faction loyale à très impliquée en Côte d’Ivoire, en
plus loin, celui d’Abib Karamoko avait IB et une autre se réclamant de Guillaume étant notamment “gardienne” des accords
un impact de balle dans la tête. Si la Soro. La victoire était revenue au camp de Marcoussis. Il faut aussi qu’elle
version officielle dit qu’IB a été tué dans Soro – au prix de plusieurs centaines de s’implique dans une solution judiciaire
des combats, plusieurs éléments, dont une morts. et pacifique. » Lui et ses deux confrères
photo de sa dépouille publiée par un média sont aussi les avocats d’une association
D’après l’ONU, la majorité des corps
lié à Guillaume Soro, laissent penser qu’il baptisée « Les victimes de Guillaume
exhumés étaient nus. Certains étaient
a été torturé, souligne la plainte. Soro », de droit français.
décédés par balles, d’autres par asphyxie.
Au regard des « circonstances détaillées Des rapports de l’ONU ont aussi Les parties civiles attendent désormais
du décès de la victime », des « déclarations relevé que des combattants pro-IB, de savoir si le parquet de Paris jugera
de la victime elle-même », ainsi que des faits prisonniers à l’issue des combats, leur plainte recevable ou pas. Mais le
déclarations de Guillaume Soro, « il n’y avaient été détenus dans des conditions simple fait que cette dernière existe est une
a guère de doute quant au fait que son « inhumaines et dégradantes », une mauvaise nouvelle pour Guillaume Soro,
homicide puisse être imputé aux agents de soixantaine d’entre eux étant morts par lui qui s’échine à polir son image et se
Guillaume Soro », qui aurait nourri « une suffocation dans un container placé au poser en honorable « présidentiable ».
rivalité notoirement connue à l’endroit soleil. Son horizon s’obscurcit de plus en plus :
d’Ibrahima Coulibaly », et que « ce Ces exactions auraient été menées par des brouillé avec Alassane Ouattara, il a été
meurtre serait prémédité ». chefs de guerre, « agissant conformément condamné le 28 avril 2020, à Abidjan, à
aux ordres de Guillaume Soro », l’issue d’un procès expéditif, à vingt ans
soutient la plainte. La famille d’Abdoulaye de prison pour recel de détournements de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

fonds publics. Il est aussi accusé par les LE JEUDI 7 MAI 2020 selon l’Organisation internationale pour
autorités ivoiriennes d’avoir préparé un les migrations (OIM), et sept passagers
En pleine pandémie, une cinquantaine de
coup d’État. sont portés disparus.
migrants naufragés ont été repoussés alors
D’après William Bourdon, la plainte que leur embarcation avait déjà pénétré Masoud Abdalsamad, qui supervise les
transmise aujourd’hui à la justice française la zone de secours relevant de cet État opérations internationales au sein des
est d’ailleurs « une riposte pathétique membre de l’UE. Une enquête pénale est garde-côtes libyens, a assuré au quotidien
de l’État ivoirien qui ne sait plus quoi ouverte à la suite d’une plainte visant le américain que les autorités maltaises ont
faire, qui perd son sang-froid, alors que premier ministre. fait passer le Dar al Salam 1 pour un
la Cour africaine des droits de l’homme navire maltais appelé le Maria Cristina.
L’opération s’est déroulée en toute
et des peuples a rendu le 22 avril une L’équipage du bateau aurait même peint
discrétion durant le mois d’avril. D’après
décision historique demandant à Abidjan ce nom par-dessus le vrai pour semer la
une enquête détaillée du New York
de suspendre un mandat d’arrêt émis confusion.
Times, publiée il y a quelques jours,
contre Guillaume Soro et alors que Tandis que celui-ci transportait les
le gouvernement maltais aurait affrété
d’autres recours sont à l’examen devant migrants, le Salve Regina contenait des
trois navires privés pour intercepter des
des instances onusiennes ». denrées alimentaires et de l’aide matérielle
migrants en Méditerranée et les renvoyer
Le nom de Guillaume Soro est évoqué vers la Libye, malgré la crise sanitaire à destination des centres de détention
dans une autre enquête, ouverte en 2011 mondiale. libyens. Les deux navires ont rejoint
par la Cour pénale internationale (CPI), Tripoli le 15 avril, tandis que le Tremar est
Le gouvernement maltais avait prévenu,
sur des crimes présumés commis par les resté dans les eaux internationales.
début avril : « Il est de l’intérêt et de la
Forces nouvelles et les FRCI pendant la
responsabilité des personnes [migrantes]
crise postélectorale, dont des massacres de
de ne pas se mettreen danger avec un
centaines de civils dans l’Ouest.
voyage risqué vers un pays qui n’est pas
En juillet 2011, plusieurs personnes, dont en position de leur offrir un port sûr. » Il
les ayants droit d’IB, ont par ailleurs ne pouvait plus garantir de porter secours
transmis à la CPI un dossier contre lui aux naufragés ou de leur permettre de
pour crimes de guerre. Guillaume Soro est débarquer sur l’île, ses ressources étant
en outre soupçonné d’avoir participé à la déployées dans la lutte contre le Covid-19.
tentative de putsch de 2015 au Burkina
Mais difficile d’imaginer que des Le « Salve Regina » photographié en mer © Fleetmon
Faso, et a été accusé en 2016 par l’ONU
stratagèmes de ce genre seraient mis L’embarcation fragile des migrants avait
d’avoir constitué illégalement un arsenal
en œuvre pour empêcher les migrants atteint la zone SAR maltaise (zone de
militaire, alors qu’il était président de
d’atteindre ce pays membre de l’Union recherche et de secours), d’après le
l’Assemblée nationale ivoirienne.
européenne, au risque de mettre leur vie collectif militant Alarm Phone, qui gère
Enfin, il a déjà fait l’objet d’une en danger et de les renvoyer vers une zone une assistance téléphonique à destination
plainte en France pour « enlèvement, en guerre, alors que les techniques dites des personnes en détresse en mer et
séquestration, traitement inhumain et de refoulement (ou « push back ») des avait pu les géolocaliser. D’après le droit
dégradant », déposée en 2012 par le fils demandeurs d’asile sont interdites par la maritime international, Malte en avait
de Laurent Gbagbo. Après avoir ignoré Convention de Genève, jugées illégales donc la responsabilité. Mais depuis, pour
les convocations de la justice, il avait par nombre d’experts. sa défense, le gouvernement affirme que
esquivé, fin 2015, un mandat d’amener, en
En l’occurrence, c’est dans la nuit du les décès seraient survenus avant que
quittant précipitamment la France où il se
12 avril que les chalutiers Dar al Salam 1, l’embarcation n’atteigne sa zone SAR.
trouvait, et en faisant jouer une immunité
Salve Regina et Tremar ont quitté le Contacté par Mediapart, Neville Gafa,
diplomatique.
port de La Valette (la capitale) à la un ancien responsable du cabinet du
demande des autorités maltaises, à une premier ministre maltais, confirme avoir
Malte a enrôlé des heure d’intervalle, rapporte le New York participé à l’opération. « J’ai été sollicité
Times, qui a pu joindre le capitaine du ce soir-là par le cabinet pour aider
chalutiers privés pour troisième bateau, Amer Abdelrazek. à coordonner l’opération avec la Libye
repousser des migrants Deux des navires devaient intercepter une et ses garde-côtes, car j’avais tous les
PAR NEJMA BRAHIM
embarcation de 51 migrants qui émettait contacts nécessaires. Cela a aussi été
des appels de détresse depuis deux jours. possible parce que les ports libyens
Cinq cadavres ont été retrouvés à son bord, étaient ouverts », confie-t-il, ajoutant avoir
réitéré ces affirmations sous serment, alors

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

qu’une affaire a été engagée au pénal gouvernement de fermer ses ports pendant groupe des socialistes et démocrates),
par l’ONG de défense des droits civils la pandémie : « Nous ne pouvons à l’heure où le Parlement européen
Repubblika. pas garantir le sauvetage en mer des s’apprête à examiner le nouveau Pacte
Durant trois ans, il a coordonné les immigrants irréguliers. » Alors que les sur la migration et l’asile proposé par la
opérations dans la zone de recherche et naufragés avaient sans doute l’intention de Commission européenne.
de sauvetage maltaise pour le cabinet demander l’asile dans l’UE. Dans un courrier récemment adressé
du premier ministre et assure qu’aucun Repubblika a également saisi la Cour à Margarítis Schinás, le commissaire
refoulement n’avait été réalisé. Il insiste : européenne des droits de l’homme afin européen chargé du portefeuille «
sa mission était de porter secours aux d’obtenir de Malte et de l’Italie qu’elles ne Promouvoir notre mode de vie européen »
migrants en mer. laissent pas des migrants ayant fui la Libye et des questions migratoires, le président
« Ce qu’il s’est passé en avril n’était pas abandonnés à leur sort en mer. socialiste de la commission « libertés » du
un push back, tempère Neville Gafa. Le Dans un tweet, l’envoyé spécial du Haut- Parlement estime, au nom d’une majorité
contexte de la crise sanitaire a fait qu’il Commissariat des Nations unies pour de ses membres, que « la mise en place de
était impossible de les secourir ou de les les réfugiés (HCR) pour la Méditerranée voies légales et sûres pour les migrations
accueillir, c’est d’ailleurs la version qui centrale, Vincent Cochetel, a estimé que liées au travail est essentielle pour réduire
a été donnée par le gouvernement maltais des zones d’ombre persistaient. « Il l’immigration irrégulière ainsi que les
devant le juge d’instruction. » est certain que des vies auraient pu risques encourus par les personnes qui
être sauvées, que le sauvetage n’aurait tentent d’atteindre l’Europe ».
Depuis cette opération controversée, le
premier ministre maltais a fait l’objet pas dû être retardé, que les personnes
d’accusations de la part de plusieurs ONG, “secourues” n'auraient pas dû être
renvoyées en Libye », a-t-il tout de même
Le casse-tête du
qui lui reprochent d’avoir commandité
le refoulement de ces migrants vers une déclaré, ajoutant que ces derniers doivent déconfinement dans les
zone de guerre, occasionnant la mort maintenant être sauvés des risques sérieux entreprises
de cinq d’entre eux. « Certes, c’est qui pèsent sur leur vie. PAR MATHILDE GOANEC ET DAN ISRAEL
LE JEUDI 7 MAI 2020
une zone de guerre. Mais pourquoi les Lors d’un débat au sein de la commission
migrants acceptent de passer par là si des libertés civiles du Parlement européen
c’est dangereux ? Ils utilisent bien la Libye fin avril, en présence de représentants du
pour fuir leur pays et gagner l’Europe », HCR, de l’agence Frontex, du Conseil
lâche Neville Gafa. de l’Europe et d’ONG, des députés ont
« Nous sommes consternés que le rappelé que la Libye n’était pas un
gouvernement n’ait pas tenté d’expliquer « port sûr » (où le droit maritime
sa relation avec le navire de pêche impose de déposer tout rescapé secouru en
privé qui renvoyait les migrants vers mer), soulignant que « le système d’asile
les atrocités en Libye », ont écrit européen commun devait être remanié en
© Jérémie Lusseau / Hans Lucas via AFP
28 associations dans un communiqué, mettant l’accent sur la solidarité entre Le 11 mai, des millions de Français ayant
dont la fondation Aditus qui milite les États membres et le respect de la quitté leurs bureaux, leurs commerces et
pour le respect des droits humains à législation internationale ». leurs ateliers mi-mars devraient reprendre
Malte. « Le gouvernement est pleinement Demandant que la coopération avec les le chemin du travail. De nombreuses
conscient que le renvoi des migrants en garde-côtes libyens cesse, certains ont inconnues restent encore à lever. Là où le
Libye constitue une violation claire et critiqué la fermeture actuelle des ports, à travail a déjà repris, les négociations ont
sans équivoque du droit international, l’image de Sophie in ’t Veld (Alliance des été serrées.
confirmée en 2013 par une décision de la démocrates et des libéraux pour l’Europe), Bien sûr, un mode d’emploi est sur la
Cour européenne des droits de l’homme estimant que « laisser pourrir et se noyer table. Mais aucun de ceux qui sont censés
contre Malte », poursuivent-elles. les gens n’est pas une option ». s’en servir pour traverser sereinement
Visé par une enquête à la suite « En Méditerranée, des êtres humains les semaines qui s’annoncent ne lui fait
d’une plainte déposée par l’association continuent à se noyer et nos États totalement confiance. Pour les entreprises,
Repubblika et un député de l’opposition, continuent à les laisser mourir. Pire : le leurs salariés comme leurs dirigeants, la
le premier ministre maltais a récemment gouvernement maltais enrôle des bateaux période qui s’ouvre le 11 mai a de quoi
déclaré lors d’une conférence de presse de pêche pour les repousser dans les eaux donner des sueurs froides.
« avoir la conscience tranquille ». libyennes », a dénoncé le député européen
Et de défendre la décision de son Raphaël Glucksmann (Place publique,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

Pendant deux mois, seulement un quart des Il ne dit rien non plus de ce qui pourrait comme dans le commerce alimentaire,
salariés se sont rendus physiquement à leur devenir un sérieux casse-tête pour les mais aussi dans la propreté, qui
travail, selon la Dares, l’institut statistique directions des plus grandes entreprises travaillaient sans masques, sans blouses ».
du ministère du travail. Mais le 11 mai, françaises, dont les troupes sont bien « Ce qui a changé avec le confinement, et
les boutiques pourront rouvrir partout en souvent rassemblées dans de grandes c’est net dans l’alimentaire, c’est que les
France, et dans de nombreuses entreprises, tours de bureaux, où il est très difficile gens ont trop peur d’aller travailler dans
les directions appellent leurs salariés à d’empêcher des centaines de salariés de se de mauvaises conditions, une peur qui
reprendre le chemin du travail. côtoyer de très près, et où le seul moyen passe même avant la perte financière »,
Comment réussir à sortir de la période d’aération est la climatisation, réputée confie Céline Carlen. Yves Veyrier, le
de confinement sans trop de casse, tout faciliter la circulation du virus. dirigeant de Force ouvrière, partage ce
en respectant les nombreuses contraintes Dans ces tours, comme dans les usines constat.
nouvelles qui vont se déployer, au nom ou les commerces, de très nombreux « Ce n’est pas qu’on est des fainéants,
de l’impératif de sécurité ? Pour le employeurs prévoient d’organiser des mais les salariés ont la trouille de
gouvernement, qui appelle les entreprises roulements de travailleurs, pour diminuer tomber malades, certains appellent les
à reprendre au maximum leur activité, le nombre de personnes présentes dans permanences locales parfois en larmes, en
les choses sont simples : les règles et les locaux en même temps. Tout ceci disant qu’ils préfèrent démissionner que
les conseils qu’il appelle à respecter nécessite des discussions régulières avec de reprendre sur des postes exposés »,
sont rassemblés en une vingtaine de les représentants des salariés, un point que indique-t-il. À ce titre, il insiste « sur ce
pages dans le « protocole national de le protocole gouvernemental a totalement qui doit être le maître mot de cette reprise :
déconfinement » publié par le ministère occulté. la progressivité » : « Les injonctions à
du travail le 3 mai. Pourtant, un peu partout, des négociations travailler plus, c’est le contraire de ce
Les instructions sont nombreuses. vives ont lieu depuis plusieurs jours. qu’il faut faire en matière de prévention. Si
Désormais classiques, comme le respect « Nous sommes dans une phase intense on était léger sur la santé des salariés, ce
des « gestes barrières » : lavages de mains d’échanges avec les directions, car ce serait de mauvais augure pour ce fameux
réguliers, distance impérative entre les sont les magasins type Fnac, Apple, BHV monde d’après. »
salariés ou port du masque lorsque cela ou Bon Marché qui vont reprendre », Pour autant, la plupart des Français en sont
n’est pas possible. Mais aussi inédites, témoigne ainsi Céline Carlen, la secrétaire conscients, l’arrêt total de l’économie est
avec l’élaboration recommandée de plans générale de la CGT Commerce à Paris. un danger également pesant : « Tout le
de circulation avec marquage au sol, pour « Plusieurs accords sont soumis monde a la peur au ventre de perdre son
que les collègues ne se croisent pas de trop à signature, détaille la responsable emploi », glisse le patron de FO. « La
près, étalement des horaires d’arrivée et de syndicale. À la Fnac, nous sommes en mise sous coma artificiel de l’économie
départ… désaccord avec la direction qui propose pendant six mois, c’est impossible »,
de moduler le temps de travail, alors acquiesce Olivier Guivarch.
qu’au BHV, nous allons signer pour une C’est d’ailleurs avec cet argument que
individualisation de l’activité partielle, le haut gradé de la CFDT justifie la
même si nous ne sommes pas forcement signature par son syndicat et la CFTC d’un
favorables au principe car cela laisse la texte commun avec le Medef, affirmant
porte ouverte à la direction pour choisir que « la vie économique et sociale doit
qui va s’arrêter. » être progressivement restaurée, dans des
Les solutions à inventer pour se conformer conditions de sécurité optimales ». « Ce
À Nantes, dans l'entreprise Arquus, qui aux directives sont souvent complexes. n’est ni une alliance ni une revendication
fabrique des véhicules militaires ©
Jérémie Lusseau / Hans Lucas via AFP « Beaucoup de nos activités ne sont commune, insiste-t-il. Il s’agit d’une
pas pensées pour éviter la circulation manière commune de concevoir une
Mais pour bien des entreprises, ce
du virus. Travailler avec des masques, société qui produit, dans laquelle on
protocole – même couplé avec la
ne pas toucher le client… Comment s’épanouit au travail et qui protège les
quarantaine de « fiches métiers »
feront les coiffeurs, par exemple ? Peut- personnes au travail. »
publiées par le ministère pour détailler les
on vraiment y arriver ? », s’inquiète
procédures à mettre en place – ne peut
Olivier Guivarch. Le secrétaire général
L’énorme inconnue des
être qu’un point de départ. Le document transports
de l’énorme fédération des services de la
est par exemple muet sur la restauration
CFDT ne cache pas son inquiétude pour Mais l’organisation de la circulation et
collective.
son « secteur particulièrement exposé, de la présence des salariés dans les
avec beaucoup de salariés invisibles, entreprises ne seront pas les premières

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

difficultés. D’abord, il faudra que les Journal du dimanche puis sur France 5 pour le déconfinement », et souhaitent
salariés soient bien en mesure d’arriver qu’elle demandait aux entreprises d’étaler aussi que les conducteurs et contrôleurs
jusqu’à leurs portes. Ce qui sera en fait les horaires d’arrivée et de sortie des des bus, trains et métros soient le mieux
loin d’être possible pour tous, le 11 mai et salariés, et a carrément demandé à l’État protégés possible, notamment par des
les jours suivants. Dans les départements de dépêcher de milliers de policiers, désinfections quotidiennes méticuleuses
où le virus circule encore largement, en gendarmes, voire pompiers et secouristes, de leurs véhicules.
Île-de-France notamment, deux obstacles pour réguler l’accès aux gares de trains et La revendication de la sécurité s’incarne
majeurs se dressent : la faible réouverture de RER dans toute la région. encore plus clairement dans la bataille qui
des écoles, et l’offre de transport qui Finalement, la région Île-de-France fait rage depuis plusieurs jours pour que
restera limitée. demandera aux entreprises de fournir la porte avant des bus soit condamnée.
« Comment les salariés pourront-ils une attestation à leurs salariés, avec C’est le meilleur moyen de protéger les
reprendre s’ils doivent garder leurs tranche horaire dûment indiquée, pour chauffeurs de passagers contagieux. Mais
enfants ? La rentrée progressive, d’un qu’ils aient le droit de prendre les cela empêche les voyageurs d’acheter des
point de vue technocratique c’est génial, transports aux heures de pointe. titres de transport, privant les entreprises
mais il faut un peu se confronter à la de transport de précieuses recettes. « S’il y
réalité », grince Olivier Guivarch. Dans a ouverture des portes avant, on ne pourra
les établissements scolaires, le retour des peut-être pas contrôler les réactions
élèves se prépare en effet dans une des salariés, ou même de nos militants
cacophonie et une incertitude certaine. syndicaux », prévient Éric Hugon. Son
Dans l’immédiat, collèges, lycées et syndicat devrait même déposer un préavis
universités resteront fermés. Seules les de grève, pour pouvoir peser dans les
crèches et les écoles maternelles et négociations.
primaires rouvriront, mais à tout petits pas. Dans le métro parisien, le 5 mai © Reprises anticipées et pressions
À Paris par exemple, seuls 4 400 enfants, Elko Hirsch / Hans Lucas via AFP
syndicales
sur 40 000 habituellement accueillis, Dans les grands groupes de transport,
seront pris en charge dans les crèches, l’inquiétude est partagée du sommet à Bien sûr, pour des millions de Français,
et les écoles n’ouvriront leurs portes que la base. Le 30 avril, les patrons de ce déconfinement n’en est pas un : ils
pour 15 % des élèves maximum. Ailleurs la SNCF, de la RATP, de Keolis et ont continué de travailler, ou ont repris
dans l’Hexagone, de nombreux maires de Transdev (qui gèrent de nombreux bien avant le 11 mai. L’exemple le plus
ont déjà prévenu qu’ils ne rouvriraient réseaux de bus) ont adressé au premier emblématique est le secteur du bâtiment,
pas les établissements placés sous leur ministre une lettre pour l’avertir qu’ils où après un bras de fer violent avec
responsabilité, faute de place ou de ne disposaient « pas aujourd’hui des le gouvernement, qui ne souhaitait pas
personnel suffisant. moyens humains et matériels de nature voir les chantiers s’arrêter, la profession a
à satisfaire » leurs obligations en temps accepté de relancer le travail.
L’autre énorme inconnue se situe du
côté des transports publics. « Nous avons de distanciation physique stricte. Ouvrant Un guide des bonnes pratiques a été
engagé une course contre la montre pour grand le parapluie, ils prévenaient que ces diffusé, qui recommande principalement
nous préparer au mieux », a résumé règles conduiraient « inévitablement au le port du masque, même en tissu,
la présidente de la RATP Catherine risque, en cas de forte affluence, de devoir et le maintien au maximum du mètre
Guillouard devant le Sénat ce mercredi. prendre à tout moment des décisions de distance entre travailleurs. « Or, la
Selon ses estimations, les règles de d’arrêt du service ». difficulté porte sur les règles de sécurité :
distanciation à respecter et le fait que « Nous sommes préoccupés sur deux volets bien souvent, il n’y même pas d’eau sur
seuls 70 % des transports habituels distincts, avertit pour sa part Éric Hugon, les chantiers ! Comment on se lave les
fonctionneront ne devraient pas permettre le dirigeant de la CFDT Transports. Nous mains ?, s’interroge Laëtitia Gomez, la
de transporter plus de 15 % du flux craignons que les transports en commun dirigeante de la CGT Intérim. Avec la
habituel de voyageurs. soient trop fréquentés et que l’épidémie poussière, combien de fois faut-il changer
« La grande inconnue du 11 mai, c’est s’y développe, mais nous avons aussi peur
les flux entrants dans nos réseaux », pour nos salariés, qui risquent d’être en
a-t-elle dit, c’est-à-dire le nombre de contact avec très nombreux voyageurs. »
Franciliens qui tenteront de prendre les La CFDT et les autres syndicats tiennent
transports en commun. Sur la même ligne, un équilibre entre deux positions, pas
Valérie Pécresse, présidente de la région forcément inconciliables : ils demandent
et d’Île-de-France Mobilités, a expliqué au que l’offre de transport « soit maximale

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

les masques ? Les règles sanitaires sont avaient l’impression d’être de la chair à puisque les règles d’accès à Pôle emploi
dures à faire appliquer en temps normal ; canon. L’inquiétude s’est apaisée, mais sont inatteignables. Ils se retrouvent au
c’est doublé en temps de coronavirus. » elle est toujours là, en fond. » RSA. »
Une ambiance similaire s’est exprimée Dès le mois de mars, on décomptait en
chez Airbus, qui a rouvert très vite effet de très nombreuses fins de contrats
ses usines, après avoir mis moins d’une courts, CDD ou intérim : le mois a
semaine à les désinfecter à la suite vu s’arrêter 45 300 missions d’intérim,
de l’annonce du confinement. Le temps 2,5 fois plus qu’en février. Selon une
de travail est là aussi passé de huit étude de la Dares, fin mars, 41 % des
à six heures par jour, et les effectifs salariés travaillaient dans une entreprise
ont été divisés en deux équipes, qui ne qui avait réduit le recours à des prestataires
Des questions démultipliées pour les se croisent pas. Le groupe s’est aussi ou à l’intérim.
salariés en intérim, œuvrant généralement fait livrer 10 millions de masques, dont « Les intérimaires seront les
chez de petits sous-traitants. « Dans des masques ultraprotecteurs FFP3, grands laissés-pour-compte, insiste la
la sous-traitance, la difficulté est de au moment même où les soignants responsable syndicale. L’automobile dit
s’assurer que les protections existent, manquaient de tout. Pas de quoi calmer qu’elle ne fera plus ou peu appel à
ce qu’on peut savoir seulement quand toutes les frayeurs. eux. Chez ADP, on aura des dizaines de
nous avons des représentants implantés Même chose à l’usine Renault de Flins milliers de personnes qui ne travailleront
dans les entreprises. Et c’est loin d’être (Yvelines), qui a relancé la production le plus. Tous nos signaux sont au rouge sur
toujours le cas », regrette Laëtitia Gomez. 28 avril. Un appel relayé par le syndicat une grande précarité sociale à venir ou
Ailleurs, c’est souvent la pression Sud s’est indigné que « Renault joue avec déjà en cours. »
syndicale qui a permis aux protocoles de la vie des gens », assurant que « les
sécurité de se faire ambitieux. Cela a mesures de sécurité mises en œuvre par la
été le cas dans l’usine Bosch de Rodez direction à l’usine et dans les transports ne La crise du Covid-19 en
(Aveyron), qui produit des moteurs suffiront pas à empêcher que des salariés direct: déconfinement
Diesel. Le 17 mars, face à une direction soient contaminés par le coronavirus ».
qui souhaitait continuer la production, la
confirmé à partir de lundi,
La CFDT a tout de même mis en avant
CGT, SUD et la CFE-CGC ont organisé un plusieurs exemples d’accords d’entreprise
des restrictions notamment
débrayage, massivement suivi, entraînant jugés positifs. Chez le fabricant de à Paris
la fermeture de l’usine. tracteurs Claas Tractor, qui emploie PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
LE JEUDI 7 MAI 2020
Après plusieurs propositions de la 1 000 salariés, tous les élus ont accepté
direction, toutes rejetées par les un redémarrage sur site dès le 20 avril
représentants des salariés, un accord a pour environ 400 salariés. Chez Scania,
finalement été trouvé le 8 avril, pour le fabricant de camions, à Angers,
une reprise très progressive à partir du 750 salariés ont repris le 27 avril, sur des
14 avril. « D’abord, 250 salariés sur horaires et des cadences préconisés par la
1 300 ont redémarré sur une seule ligne CFDT.
de production, puis on est passé à 450 Toutes ces précautions et ces mesures de
© Mediapart
le 18 avril, et une troisième ligne devrait sécurité ne concernent malheureusement
être ouverte dans les prochains jours, pas tous les travailleurs. Au vu de La France, où près de 26 000 personnes
si les constructeurs automobiles, nos la crise économique profonde qui a sont mortes du Covid-19, entamera son
clients, redémarrent eux-mêmes », détaille démarré, les plus précaires ont de fortes déconfinement à partir de lundi après
Yannick Anglarès, le délégué syndical chances de rester sur le carreau, et vite. presque deux mois de mise à l’arrêt, mais
CGT. « Dans l’intérim, les gens ne pensent des restrictions sévères resteront en place
« Au lieu de journées de 8 heures de pas à leur sécurité, ils pensent à bouffer. dans le nord-est et la région parisienne, a
travail, qui font que les différentes équipes Car dans notre secteur, la principale annoncé jeudi le premier ministre Édouard
se croisent, nous sommes aussi descendus préoccupation, ce sont tous ces salariés Philippe.
à 6 heures de travail, sans baisse de qui n’ont rien, aucun travail à l’horizon,
salaire, précise-t-il. Malgré ces mesures, s’alarme Laëtitia Gomez, de la CGT. Et
les salariés avaient peur et étaient en souvent, ils n’ont droit à presque rien
colère lorsqu’il a fallu reprendre. Ils

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

créer un régime spécifique Covid-19 », n’a pas été modifié depuis près de 20 ans,
a tenu à justifier d’emblée la députée c’est qu’il est juste, c’est-à-dire à la fois
L’Assemblée rassure les MoDem Laurence Vichnievsky. précis dans son contenu et équilibré dans
élus sur leur responsabilité sa portée, avait déjà souligné Édouard
Philippe, lundi, devant le Sénat. Il n’a pas
pénale et désavoue le Sénat empêché depuis 20 ans de prendre des
PAR MANUEL JARDINAUD ET ELLEN SALVI
LE JEUDI 7 MAI 2020 décisions. »
Pensée pour assurer un équilibre entre
la pénalisation excessive de faits non
intentionnels et la déresponsabilisation
Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission de leurs auteurs, la loi Fauchon – du
des lois à l’Assemblée, le 6 mai © AN
nom de l’ancien sénateur centriste Pierre
Son collègue de La République en marche Fauchon – a évolué au gré des années et
(LREM) Bruno Questel, dont le nom des jurisprudences. En 2018, le magazine
figurait pourtant parmi les signataires spécialisé La Gazette des communes
Yaël Braun-Pivet, le 6 mai © AN
d’une tribune réclamant une « adaptation expliquait : « Il n’existe pas de données
Les députés ont commencé, le 6 mai,
de la législation » afin de protéger statistiques permettant d’évaluer la mise
l’examen du projet de loi prorogeant l’état
pénalement les maires, a lui aussi fait en œuvre de la responsabilité personnelle
d’urgence sanitaire. La responsabilité
savoir qu’il refusait « une législation des élus locaux, dans la mesure où il
pénale des décideurs locaux lors du
d’opportunité ». Les deux groupes de n’est pas possible de distinguer, parmi les
déconfinement a concentré les débats pour
la majorité ont déposé un amendement condamnations, celles visant un élu local.
trouver une parade acceptable à la version
identique ajoutant à la loi Fauchon le »
des sénateurs vue comme une « amnistie
fait que « l’appréciation de l’éventuelle
préalable ». Un an après son adoption, le journal Les
faute de l’élu, ou du responsable
C’est une « bombe politique » que Échos indiquait que les bénéficiaires de
public ou privé, doit être effectuée in
le Sénat a placée entre les mains du cette loi étaient « très rarement des élus
concreto, en prenant en considération les
gouvernement. « Et on avait très peu et le plus souvent des enseignants (affaire
circonstances particulières de la situation,
de temps pour la désamorcer », glisse du DRAC), des responsables d’activités
et notamment de l’état des connaissances
un ministre. Mercredi 6 mai, l’Assemblée sportives ou de services hospitaliers,
scientifiques sur la catastrophe sanitaire
nationale a examiné en commission le rarement des chefs d’entreprise pour
au moment des faits ».
projet de loi prorogeant l’état d’urgence accidents du travail, et quelquefois de
Bien que passé par le cabinet de la garde simples particuliers (piscines privées),
sanitaire, qui sera débattu jeudi dans
des Sceaux Nicole Belloubet, et celui exception faite pour la plupart des
l’hémicycle. Les députés ont retravaillé le
de la présidente de la commission des accidents de la circulation ».
texte adopté par la chambre haute deux
lois Yaël Braun-Pivet, l’amendement ne
jours plus tôt, comprenant le fameux Le point d’atterrissage trouvé mercredi
convainc pas encore tout le monde. «
amendement du patron des sénateurs avait pour objectif de désamorcer
Les “connaissances scientifiques”, c’est
Les Républicains (LR) Philippe Bas, l’effet politiquement désastreux de
un peu vague comme concept », notait
qui exemptait de responsabilité juridique l’amendement sénatorial, perçu comme
un conseiller ministériel, mercredi matin.
les employeurs, les élus locaux et les une tentative d’« auto-amnistie »
Adoptée en l’état par la commission,
fonctionnaires qui agiront sur le terrain permettant aux maires, fonctionnaires
cette disposition devrait toutefois évoluer
pour le déconfinement. territoriaux ou employeurs privés de
en séance publique. Mais au-delà de la
Un amendement adopté contre l’avis du s’exonérer des éventuelles responsabilités
rédaction, c’est le principe même de cette
gouvernement, qui a cherché pendant deux pénales qu’ils pourraient endosser en
modification juridique qui a été discuté par
jours le moyen de convaincre la majorité choisissant de rouvrir les écoles, les
les députés de l’opposition.
du Palais-Bourbon, elle aussi tentée par transports publics ou encore les chantiers
Chez LR (Éric Diard, Aurélien Pradié), routiers. Tout en montrant aux élus locaux
une évolution législative, de se ranger
La France insoumise (Éric Coquerel) que l’exécutif et la majorité prenaient tout
au compromis. Celui-ci a été trouvé en
et les socialistes (Cécile Untermaier), même en compte leurs inquiétudes.
dernière minute : modifier le régime
plusieurs d’entre eux ont en effet interrogé
juridique actuel – la loi Fauchon du 10 Laurence Vichnievsky l’a clairement
l’intérêt de modifier le régime existant.
juillet 2000 qui entoure la responsabilité énoncé : «L’opinion publique ne
Se démarquant de la droite sénatoriale, le
pénale des décideurs – sans valider le comprendrait pas que les responsables
député LR Éric Ciotti a tout simplement
texte d’exception proposé par la droite publics ou privés puissent se soustraire
jugé ce débat « indigne ». « Si ce régime
sénatoriale. « Nous ne souhaitons pas à leurs responsabilités. » D’où

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

cette nouvelle rédaction qu’elle estime se construire une immunité… C’est le locaux. « Certains veulent se faire une
« équilibrée » et répondant aux « exigences pire message qu’on peut adresser en virginité en traitant bien les maires »,
de l’opinion publique ». Coresponsable ce moment », indiquait un conseiller esquisse un ministre. Mais le chef du
du texte pour LREM, le député Florent ministériel en début de semaine. « Si on gouvernement, ancien maire du Havre
Boudié avait au préalable insisté sur le voulait réveiller les gilets jaunes, on ne s’y (Seine-Maritime), ville dans laquelle il
besoin de « protection » des décideurs prendrait pas autrement », notait un autre, briguait un nouveau mandat avant que le
locaux au cœur de la crise sanitaire, et évoquant « l’antiparlementarisme » et « la second tour des municipales soit suspendu,
sur la nécessité de légiférer « en évitant colère anti-élites » qui traversent déjà la ne voulait rien entendre. « Il considère
de près ou de loin ce qui ressemble à de société. que les responsables politiques doivent
l’irresponsabilité ». être aussi responsables que politiques »,
Ceux qui soutenaient le dispositif n’ont affirme l’un de ses proches.
eu de cesse d’évoquer les « remontées du Officiellement, l’Élysée ne s’est pas mêlé
terrain » et « l’inquiétude des maires » de l’affaire. « J’ai l’impression que
pour justifier une modification de la loi. le président fait l’éponge sur le sujet
Le texte, « le moins mauvais à défaut », indique l’un de ses interlocuteurs
d’être le meilleur », selon le marcheur réguliers. Lorsqu’il s’est entretenu avec
Sacha Houlié, vise donc à n’« exonérer Gérard Larcher et Richard Ferrand, le 21
personne en considérant tout le monde Édouard Philippe a présenté le plan national de avril, Emmanuel Macron a bien promis
», comme l’a formulé son collègue de déconfinement aux sénateurs, le 4 mai © AFP au président du Sénat, inquiet du sort
banc Guillaume Vuilletet. « Il n’est pas À l’Assemblée, les discussions internes réservé aux édiles, qu’il regarderait ce
question de faire une loi d’auto-amnistie, ont débuté dans la nuit qui a suivi qu’il est possible de faire. Ce qui, ajoute
cela est inenvisageable pour la majorité le vote des sénateurs. Une réunion de un ministre, a sans doute été interprété
comme le gouvernement », a encore insisté groupe LREM a ensuite été calée dans comme une approbation. Pour ne fâcher
la ministre de la justice Nicole Belloubet, la soirée de mardi pour évoquer le personne, le chef de l’État a de nouveau
dans un entretien accordé au Figaro. sujet. « On était étonné de la stratégie joué de son « en même temps » qui finit
du gouvernement, cet amendement de invariablement par fâcher tout le monde.
« Si on voulait réveiller les gilets
suppression de Nicole Belloubet…Cette Le président de la République est lui-
jaunes, on ne s’y prendrait pas attitude de fermeture n’était pas adaptée même dans une position délicate vis-à-
autrement » », confie un député, habituellement avare vis des élus locaux, qui lui reprochent,
Avant qu’il n’arrive en commission, de critiques à l’encontre du gouvernement. depuis le début du quinquennat, d’exercer
le nouvel amendement a fait l’objet « On n’a pas compris le coup de menton le pouvoir de façon verticale, sans
d’échanges au sommet de l’État et dans d’Édouard Philippe », ajoute-t-il, tout prendre en compte leur avis. Pendant
la majorité pour tenter de trouver une en reconnaissant ne pas adhérer à la la crise sanitaire, et plus précisément
solution au casse-tête politique posé par formulation adoptée par la chambre haute. au moment de la préparation du plan
le Sénat. Comme il l’avait expliqué lundi, Une grande partie des parlementaires de déconfinement, cette méthode a de
Édouard Philippe était d’accord pour LREM plaidaient depuis plusieurs jours nouveau suscité la colère des maires, mais
«préciser la loi » Fauchon et « rappeler pour une meilleure protection juridique aussi des présidents de Région, qui ont eu
la jurisprudence, qui oblige le juge à des maires. 138 députés et 19 sénateurs le sentiment que l’exécutif leur imposait
tenir compte des moyens et de l’état avaient d’ailleurs signé la tribune suscitée, des décisions venues d’en haut, sans les
des connaissances au moment où l’on a parue dans le dernier JDD. Parmi eux : le avoir associés au travail de réflexion.
agi, ou pas agi ». En revanche, le chef président du groupe à l’Assemblée, Gilles Le 23 avril, Emmanuel Macron a échangé
du gouvernement était « nettement plus Le Gendre, ainsi que le secrétaire général trois heures durant avec 22 maires afin
réservé » quant à l’idée d’atténuer la du parti présidentiel Stanislas Guerini. de leur assurer, comme l’a expliqué par
responsabilité des employeurs, des élus Certains ont cru reconnaître derrière cette la suite son entourage, l’écoute et le
locaux et des fonctionnaires. initiative la patte du ministre en charge soutien de l’État. Au sortir de cet entretien,
« Nettement plus réservé » est un des collectivités territoriales Sébastien l’un des participants confiait toutefois à
euphémisme. « Il était très ferme sur Lecornu. « C’est un secret de Polichinelle Mediapart ses craintes : « C’était un
le sujet », raconte l’un de ses proches. que Lecornu vise les sénatoriales… », terrain d’expression pour les élus, mais
Bon nombre de ministres, à commencer glisse un élu de la majorité. pour le reste, j’ai l’impression qu’ils
par le premier d’entre eux, craignaient Pour beaucoup, seuls les calculs en savent tout juste un peu plus que
effectivement un effet boomerang. « Les électoraux expliquent l’engouement nous… » Une semaine plus tard, devant
responsables politiques sont en train de soudain des marcheurs pour les élus l’Assemblée, Édouard Philippe confirmait

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

vouloir « laisser aux autorités locales, Roms roumains dont une bonne moitié Selon les données transmises au tribunal
notamment aux maires et aux préfets, la d’enfants, qui vivent sur ce terrain en par les associations, sur 15 lieux repérés
possibilité d’adapter la stratégie nationale retrait de la route d’Espagne au sud de la et suivis (12 bidonvilles et 3 squats),
en fonction des circonstances ». ville, depuis septembre 2019. seuls 3 disposent d’un accès à l’eau
Jeudi après-midi, le premier ministre convenable. Pour les autres, il s’agit de
dévoilera les derniers détails du plan de raccordement à des bornes à incendie, de
déconfinement, en présentant, à l’occasion robinets de fortune, de citernes. Aucun
d’un point presse, la carte définitive habitant n’a accès à des douches en direct
des départements classés en rouge ou et toutes les toilettes sont sèches, bricolées
vert selon leur situation sanitaire avant et généralement insuffisantes. Plusieurs
l’échéance du 11 mai. À quelques habitants du bidonville AZF nous ont
jours du lancement du processus, bon confié qu’ils devaient faire leurs besoins
nombre de maires ne savent toujours pas Dans le bidonville d'AZF, à Toulouse, le
dans des coins reculés du campement (voir
comment ils vont pouvoir s’y prendre. dimanche 3 mai 2020 © Manu Riondé notre Boîte noire).
Faute de garanties, ils anticipent donc la Pourtant, vendredi 1er mai, le tribunal C’est le caractère particulièrement
catastrophe… en cherchant à se protéger. administratif de Toulouse a rejeté la intenable de cette situation en période
requête de Médecins du monde (MDM), de crise épidémique que les avocats
la Cimade, le Secours catholique, la des associations ont mis en avant
Au tribunal, l’absence Fondation Abbé Pierre et Utopia 56 qui lors de l’audience du 29 avril, à
d’accès à l’eau dans les attaquaient en référé liberté la préfecture, laquelle Mediapart a assisté. Durant leurs
la métropole et la mairie de Toulouse plaidoiries, Julien Brel, Camille Pougault
bidonvilles n’est pas une et Sylvain Laspalles ont demandé la
« pour atteinte à la dignité humaine et
«carence» aux libertés fondamentales des personnes réouverture de « toutes les bornes
PAR EMMANUEL RIONDÉ
précaires faute d’accès à l’eau et à fontaines » – 61 recensées, dont
LE MERCREDI 6 MAI 2020
l’hygiène ». Le tribunal a estimé qu’« il beaucoup (16 selon la mairie, 23 selon
Le tribunal administratif de Toulouse a ne résultait pas des pièces produites » par les associations) ne fonctionnaient pas
débouté vendredi cinq associations qui les associations et leurs avocats « que des jusqu’au 30 avril – et des sanisettes
demandaient aux autorités de fournir campements concernés ne bénéficieraient publiques, pour les personnes à la rue.
un accès à l’eau convenable aux pas […] de la fourniture d’eau potable ». Pour les bidonvilles et squats, la demande
personnes à la rue et vivant dans les Pour le juge Truilhé, les mesures prises a porté sur « le raccordement à
bidonvilles. Malgré l’épidémie, le refus de par les autorités ne sont « pas de nature à un point d’eau avec des robinets en
« pérenniser » l’illicite continue de primer. révéler une carence ». nombre suffisant et espacés permettant
Sous le soleil, David et Roberto, Quelque 2 500 personnes « continuent de une distanciation sociale, l’installation
trentenaires vivant depuis huit mois dans vivre à la rue ou en habitat précaire, de sanitaires dans le respect des
le bidonville implanté sur l’ancien site souvent sans accès à l’eau ou à des standards humanitaires internationaux et
d’AZF, désignent le gros tuyau noir qui sanitaires sur la métropole toulousaine », l’organisation du ramassage régulier des
file à travers les herbes. « On l’a branché selon les cinq associations. Parmi eux, ordures ménagères et des encombrants ».
à la borne à incendie et on a tiré jusqu’ici au 31 mars, MDM recensait douze Autant de points sur lesquels « les
pour faire un robinet. » Ladite borne est bidonvilles et campements où vivent associations ont fait le constat que les
à trois cents mètres, vers les berges de la 568 personnes. Un chiffre mouvant au choses n’avançaient pas pour les gens
Garonne. À l’arrivée, au cœur du camp, gré des déplacements, départs, arrivées vivant dans ces lieux », malgré de
ils ont bricolé un système sur un poteau et recompositions de camps. Mais avec nombreux échanges avec les institutions, a
de bois où le tuyau alimente trois robinets, des constantes selon l’ONG, qui suit regretté Julien Brel.
dont deux raccordés à des tuyaux plus fins ces sites dans le cadre de sa mission « Nous sommes dans un dialogue constant
qui repartent plus loin. Migrants européens en précarité : « Un avec les associations », confirme Daniel
« On a tout acheté et installé nous- habitant de bidonville sur quatre n’a Rougé, adjoint aux politiques de solidarité
mêmes », assure David, dépité. Dans la aucun accès à l’eau sur son lieu de vie et et aux affaires sociales à la Ville de
broussaille, cinq cabanons de planches vite la très grande majorité d’entre eux doit Toulouse, joint par Mediapart. L’élu porte
fagotées font office de toilettes sèches, marcher plusieurs centaines de mètres depuis 2015 une politique de résorption
sans les copeaux. Voilà l’ensemble des pour accéder à une borne à incendie des campements illégaux des migrants
installations « sanitaires » dont disposent ou à un robinet non adapté aux usages européens « pour ramener dès que cela
les 120 personnes environ, toutes des domestiques. » est possible les habitants dans le cadre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

légal, l’inclusion et le droit commun ». ressort que pas moins de… « 100 % » traitement…, explique Pascale Laurent.
Un « modèle toulousain », dont la des 41 sites et 1 466 personnes recensées Dans les bidonvilles, la crise majore les
confrontation au réel révèle encore bien auraient accès à l’eau. difficultés déjà présentes. Il y aura des
des failles. « La question de la durée de ces Un « carton plein » surréaliste mais un conséquences lourdes, c’est certain. »
camps est cruciale, plaide l’élu. Et il y a peu écorné par le fait que, peut-on lire Co-responsable de la mission migrant
une priorisation des choses. On commence dans le document, pour 32 sites et 959 européen en précarité, elle ne décolère
par s’occuper des camps où il n’y a pas du personnes, la nature de cet accès est « non pas : « Les consignes sanitaires données
tout d’accès à l’eau. Après, les conditions communiquée »… Une blague qui n’a à l’ensemble de la population – se
de cet accès, c’est autre chose. » pas du tout fait rire Julien Brel. « Le laver régulièrement les mains, avoir la
Dans ses priorités actuelles : trouver un juge administratif avait la possibilité de meilleure hygiène possible – ne peuvent
prestataire pour la collecte des déchets rejeter nos requêtes pour certains sites et être mises en place si les accès à l’eau
d’un bidonville au nord-est de la ville de nous suivre sur d’autres. Mais il est ne sont pas adaptés aux besoins. Ne pas
et un système d’approvisionnement en resté dans une logique de confiance totale mettre d’eau pour ne pas pérenniser les
eau pour ceux installés sur les rives de et absolue dans l’administration, grince camps et éviter les “appels d’air” ? On
la Garonne. Pour Daniel Rougé, la crise l’avocat. Et ce malgré notre ordonnance sait très bien que cela est faux. Dans
sanitaire actuelle « allonge la question et documentant l’absence de prise en compte certains camps et bidonvilles, à Toulouse,
ce d’autant plus qu’elle arrive au terme par les autorités des nécessaires mesures des personnes sont là depuis plusieurs
d’une période où la préfecture a eu du de santé publique dans la période actuelle. années, dix ans parfois. Ils sont toujours
mal à mobiliser ses équipes. On est sur du Mais c’est vrai qu’on a pu voir dans la là. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’eau
palliatif ». Mais, assure-t-il, « pour moi, salle que n’avions pas tous le même niveau qu’ils sont partis. Et ce n’est pas parce
l’accès à l’eau est un droit fondamental, d’appréciation de ces mesures… » qu’on mettra des robinets et des toilettes
quelle que soit la situation des personnes qu’ils décideront d’y passer leur vie… »
Sur les 15 personnes présentes à
et des camps ». l’audience du 29 avril, toutes étaient Le 31 juillet 2017, le Conseil d’État avait
masquées sauf le président, le greffier, rejeté les appels du ministre de l’intérieur
l’avocate de la métropole et le représentant et de la commune de Calais contre une
de la préfecture… Les représentants des ordonnance du juge des référés du tribunal
associations, leurs avocats, arboraient administratif de Lille, leur enjoignant « de
toutes et tous un masque. Difficile de créer plusieurs dispositifs d’accès à l’eau
faire plus éloquent en matière de fracture permettant aux migrants de boire, de se
symbolique. laver et de laver leurs vêtements, ainsi que
des latrines, et d’organiser un dispositif
Des masques, très peu en portent dans adapté d’accès à des douches ». Une
les bidonvilles. À peine deux personnes jurisprudence dont pourraient s’inspirer
Dans le bidonville d'AZF, à Toulouse, le
dimanche 3 mai 2020 © Manu Riondé
croisées sur ceux d’AZF et de Palayre, les associations toulousaines et leurs
regroupant une trentaine de Roms serbes, avocats qui ont désormais une dizaine de
Un positionnement sur lequel l’avocate dont 15 enfants. « On essaie d’être
de la mairie et de la métropole a jours pour le saisir.
efficace sur le travail de veille dans
semblé moins claire lors de l’audience, ces lieux où il y a des risques liés Boite noire
insistant à plusieurs reprises sur le à la promiscuité », explique Clémence
caractère « illégal » de la plupart J’ai pu me greffer tout dimanche après-
Étienne, responsable de mission rue à midi sur une maraude d’une équipe de
des bidonvilles, qu’il n’est pas question MDM. Depuis le début de la crise, l’ONG
selon elle de « pérenniser » en les Médecins du monde, réunissant deux
organise 16 maraudes par semaine dans médecins et une infirmière. Nous nous
équipant de robinets ou de toilettes. les camps, squats ou en ville pour y
Côté préfecture, représentée par son sommes rendus dans deux bidonvilles
faire de la prévention avec des documents distincts au sud de Toulouse, celui
directeur départemental de la cohésion traduits en roumain, serbe, albanais (dont
sociale, on a sorti un document dit d’AZF implanté sur le site de
des attestations dérogatoires de sortie) et l’usine détruite en septembre 2001 et
du 28 avril, dressant à l’attention de la veille sanitaire.
de la délégation interministérielle à celui du Palayre, en retrait d’une zone
l’hébergement et l’accès au logement « On a déjà du mal hors épidémie parce commerciale.
(DIHAL) la « situation sanitaire des que le suivi administratif est toujours
bidonvilles avant/après Covid » pour le compliqué mais là on se retrouve avec
département de la Haute-Garonne. Il en aussi des ruptures dans les parcours
de santé, par exemple des diabétiques
et des épileptiques qui n'ont plus leur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

alors – ce passage du secteur privé aux acteurs, parce qu’il convoque ses
au public subventionné est rarissime en interprètes sur le terrain du jeu, là où les
Monologue empoignant sur France. mots n’ont finalement que peu d’intérêt au
Internet: une confiserie de Robert Plagnol poursuit son exploration regard de ce qu’ils ne disent pas. »
confinement d’Andrew Payne avec Le Plan B puis En Et le comédien explique, en guise
PAR ANTOINE PERRAUD réunion, avant d’oser solliciter l’auteur, de recette : « Jouer du Payne c’est
LE JEUDI 7 MAI 2020 qui accepte la commande. Ce sera Don’t comme faire une chantilly – pardon
go there, transposé sous le titre La Femme pour cette comparaison culinaire, j’ai
de ma vie, en 2015 : un chauffeur de passé un CAP cuisine récemment ! Il
maître attend sa moitié, raconte sa vie, faut continuellement être en mouvement
prend le public à témoin, chante son amour intérieur, ne jamais s’arrêter dans son
de la littérature découverte en prison, le effort. C’est à ce prix que ses mots
tout entre deux récits de castagne avec s’incarnent et dessinent une humanité
ses employeurs. Tempête sous un crâne un hésitante, fragile, perdue mais toujours
rien fêlé, qui prend aux tripes. combative et jamais résignée. »
Transformer un handicap en style, voilà ce
que réalise le comédien Robert Plagnol : Le confinement rend encore plus
il interprète, en direct sur Zoom, une pièce dramatique le surgissement de cet
du dramaturge britannique Andrew Payne, homme qui nous parle, en direct, sur
La Femme de ma vie. Bien plus que du notre téléphone portable, notre écran
théâtre en conserve. d’ordinateur, ou notre poste de télévision
grand écran – tout dépend de la façon
«Jouer La Femme de ma vie en direct que chacun a de se brancher sur Zoom.
sur Zoom, c’est avant tout, n’ayons pas Ce vivant spectral nous dit s’appeler
peur des mots, entrer en résistance : Le gaillard ne supporte pas l’autorité –
tout en se montrant d’une rare servitude Franck, tout en précisant que c’est un
ne pas se laisser impressionner par la nom d’emprunt. Il nous entretient de
catastrophe annoncée des théâtres fermés volontaire dès qu’il se sent reconnu ou
aimé. Il clame son mépris du mauvais ce qui vient de lui arriver à la minute
pour longtemps, inventer une nouvelle mais aussi de ce qu’il vécut jadis et
forme qui me permet de continuer à goût, sa vénération pour les costumes
impeccablement coupés et portés – surtout naguère, le tout s’entremêlant dans un
pratiquer mon métier », explique à coq-à-l’âne sensible, humoristique, féroce,
Mediapart le comédien Robert Plagnol. avec des chaussures en cuir de Russie.
Pourtant et toujours, il sombre dans des ambigu, énigmatique et tremblé : marque
Il interprète, chaque jeudi, vendredi et accès de violence crasse, qui encanaillent de fabrique du théâtre britannique, Harold
samedi, à 19 heures, un monologue d’une son récit. Nous passons de Proust au Pinter en tête. Tenir en haleine, avec un
heure un quart composé pour lui par sang sur les murs, de Dostoïevski à des rien, l’air de rien. C’est à la fois brutal
Andrew Payne, 70 ans. Ce dramaturge mandales d’anthologie. et en pointillé, cru et complexe, direct et
britannique écrit des scénarios pour la ondoyant, politique et onirique, idéaliste et
BBC. Mais son théâtre est davantage Telle est la vie d’un être précarisé, ubérisé, cauchemardesque…
connu en deçà de la Manche qu’au- déshumanisé, dont la figure vous accroche
l’œil du fond des corridors ; par la grâce « Franck est un homme profondément
delà, grâce à Robert Plagnol, 50 ans, confiné. Dans ses rêves de beauté comme
qui le traduit d’abord et l’incarne d’un comédien capable de passer, sans
moufter, du cœur tendre au tueur à gages dans ses problèmes de violence. Plus
ensuite sur scène, depuis une quinzaine concrètement, il l’est aussi à l’instant
d’années. Tout commence vers 2005, avec sans gages. « J’ai été immédiatement
séduit, nous explique Robert Plagnol, par où il nous parle, enfermé dans son
l’adaptation de Squash – en compagnie appartement. Il y a là, évidemment,
d’une traductrice plus ferrée, Vanessa la liberté d’interprétation que l’écriture de
Payne laisse aussi bien aux spectateurs matière à disserter sur l’opportunité de
Chouraqui. La pièce, créée au Petit jouer ce monologue en cette période »,
Montparnasse à Paris, en 2006, puis qu’aux acteurs. Aux spectateurs, parce
que ceux-ci ont toujours le choix de nous confie Robert Plagnol. Et il ajoute :
rejouée l’année suivante à Avignon, reçoit « Personne ne sait quand les théâtres
un bel accueil critique. Elle tape dans l’œil comprendre la pièce comme bon leur
semble. Payne ne donne jamais de leçons, ouvriront à nouveau. Ça tombe bien, le
et l’ouïe de Didier Bezace (1946-2020), théâtre n’a jamais eu besoin de théâtres
qui l’accueille, en 2009, au Théâtre de alors que c’est profondément un auteur
de son temps et qu’il décrit les hommes pour exister. Allez savoir même si parfois
la Commune d’Aubervilliers qu’il dirige ce ne sont pas eux qui l’empêchent de
tels qu’ils vivent ; avec leurs faiblesses,
leur médiocrité, mais aussi leur poésie et vivre ! Ce que je sais moi en tout cas,
leurs rêves. Liberté également accordée c’est que depuis la nuit des temps, le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

théâtre a besoin d’auteurs, d’acteurs et que la crise insensée que nous vivons a proposer, avec un objectif : ne pas en rester
de spectateurs. Ces trois catégories ne libérée. Radicalement absent des réseaux là. Afin que le monde d’après ne soit pas
sont pas encore mortes et les faire se sociaux – il n'est ni sur Facebook, ni celui des idées d’avant qui ont concouru à
rencontrer malgré le confinement non sur Twitter, ni Instagram, ni nulle part cette perte que la pandémie fait ressentir
seulement me paraît normal mais me de ce genre –, le comédien a décidé de à chacun de nous, bien sûr à des degrés
passionne. » confier à Mediapart une longue réflexion, divers, jusque dans son intimité confinée.
*** lue face caméra chez lui, sur ce que la ****
pandémie révèle du pays qui est le nôtre,
La Femme de ma vie d’Andrew Payne, la France, sixième puissance mondiale Ci-dessous la retranscription du texte de
traduction et interprétation de Robert empêtrée dans le dénuement (sanitaire), Vincent Lindon :
Plagnol, son et cadrage de Michel puis le mensonge (gouvernemental) et Comment ce pays si riche…
Winogradoff, lumières de Laurent Béal. désormais la colère (citoyenne).
Durée : 1 h 13. Traversé par le flot incessant des
Ce n’est pas un comédien qui s’exprime commentaires, désorienté par l’addition
Lien permanent pour assister aux directs ici, et encore moins un artiste coincé dans d’analyses souvent contradictoires, j’ai
sur Zoom, les jeudis, vendredis et samedis son écosystème, celui de la culture ; le tenté de réfléchir à la question la plus
à 19 heures (attention, les portes virtuelles mot est d’ailleurs absent de son texte. Non banale : mais comment avons-nous pu
se verrouillent à l’heure dite, il est donc pas que le sujet ne lui soit pas d’une en arriver là ? À cette situation inédite,
conseillé de rejoindre le public immatériel importance cruciale – il l’est, vu le péril littéralement stupéfiante.
une dizaine de minutes avant la séance) : qui guette (voir nos articles ici, ici, ou là)
https://us02web.zoom.us/ Spécialiste en rien, intéressé par tout,
–, mais c’est au-delà de cet horizon que il m’a paru pourtant utile de contribuer
j/5798397233? regarde le comédien.
pwd=RVFQK25qdWdINVBGK1NXdmlDbFNtUT09 en faisant entendre une voix simplement
Vincent Lindon parle à hauteur de citoyen. citoyenne. Suis-je légitime pour interpeller
Un citoyen qui, d’où il est – et qui sait nos dirigeants, tous professionnels de
Un appel de Vincent d’où il vient et où il est –, regarde la cité la chose publique, tous diplômés des
tétanisée par une crise sanitaire agissant meilleures écoles ? Pas plus qu’un autre
Lindon: «Comment ce pays au fil des semaines comme le puissant sans doute, mais pas moins non plus,
si riche…» bain révélateur d’autres crises (sociale, ayant pris soin de consulter nombre d’avis
PAR FABRICE ARFI politique et morale) qui sourdent dans le autorisés, notamment dans le domaine de
LE MERCREDI 6 MAI 2020
pays depuis si longtemps. la santé, où André Grimaldi [professeur
L’homme qui, probablement comme peu émérite de diabétologie au CHU de la
d’acteurs avant lui, a su incarner les voix Pitié-Salpêtrière – ndlr] m’a apporté son
indignées et les corps fourbus que le éclairage.
néolibéralisme détruit le temps d’une vie, Comment ce pays si riche, la France,
livre ici un texte puissamment politique, sixième économie du monde, a-t-il pu
au plus beau sens du terme. Il y est désosser ses hôpitaux jusqu’à devoir,
évidemment question de la crise de pour éviter l’engorgement des services
l’hôpital, mais aussi des institutions de de réanimation, se résigner à se voir
Vincent Lindon, le 5 mai 2020, la Ve République, du présidentialisme, de acculé à cette seule solution, utile certes,
chez lui à Paris © Max Jouan
répression policière, de justice fiscale ou mais moyenâgeuse, le confinement ? Nous
Le comédien a confié à Mediapart qui, au début des années 2000 encore,
de corruption. En creux, de cette « décence
une longue réflexion, lue face caméra pouvions nous enorgueillir d’avoir le
commune » chère à Orwell qui semble tant
chez lui, sur ce que la pandémie meilleur système de santé du monde.
manquer à notre époque.
révèle du pays qui est le nôtre,
Pour écrire son texte, Vincent Lindon s’est C’était avant.
la France, sixième puissance mondiale
empêtrée dans le dénuement (sanitaire), fait un peu journaliste – il a interrogé des Avant que s’impose la folle idée que
puis le mensonge (gouvernemental) et spécialistes de médecine ou d’économie la santé devait être rentable, puisque
désormais la colère (citoyenne). Un texte avant de prendre la plume. Il est aussi un tout désormais devait être marchandise,
puissamment politique, avec un objectif: peu politique – il ne fait pas que s’indigner, jusqu’à la vie des hommes.
ne pas en rester là. il propose. Un espoir s’était pourtant levé avec
«Spécialiste en rien, intéressé par tout », C’est, en d'autres termes, un citoyen le nouveau chef de l’État Emmanuel
comme il se définit lui-même, Vincent total, qui veut apprendre pour comprendre, Macron, et son programme promettant un
Lindon cultive une parole publique rare comprendre pour juger, juger pour « investissement massif dans le système de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

santé ». Hélas, l’élection acquise, il préféra Louvre pour son intronisation, marchant et les Champs-Élysées, naturellement
poursuivre l’action de ses prédécesseurs. seul devant la pyramide, le château de accompagnés par une très faible minorité
S’il n’est donc que le dernier avatar Versailles pour recevoir Vladimir Poutine, qui prétexte le port de la chasuble
d’une même politique, il porte pourtant l’empereur du Japon ou 150 millionnaires pour casser plutôt que pour revendiquer,
une responsabilité particulière, pour avoir high-tech et, enfin, celui de Chambord une revendication légitime qui emporte
ignoré tous les signaux d’alerte. pour célébrer son 40e anniversaire. l’adhésion de l’opinion, contraignant le
Douze mois de grève des urgences ? Les gouvernement à un repli tactique :
Une prédilection annoncée par des 10 milliards jetés à la hâte pour tenter
patients patienteront. déclarations antérieures – en 2015, il d’éteindre la colère sociale.
1 200 chefs de service démissionnent de affirmait déjà : « Dans la politique
leurs fonctions administratives ? Moins de française, l’absent est la figure du roi, Trop tard. Les sacrifiés de la
paperasse. dont je pense fondamentalement que le mondialisation ultralibérale veulent plus.
peuple français n’a pas voulu la mort » – et Plus de moyens, certes, mais aussi plus
Présence massive des soignants dans de pouvoirs, notamment celui de contrôler
toutes les manifestations ? Sortez les LBD confirmée jusque dans son programme,
qui prévoyait de rétablir les chasses ceux dont la mission est de les représenter.
et les grenades de désencerclement…
présidentielles. Ce qui n’a rien d’un détail. Après la carotte, vient le temps du
Au-delà de la santé, c’est l’ensemble bâton. Une répression brutale, policière,
du secteur public qui subit depuis des L’ego comblé, le jeune homme allait
pouvoir s’attaquer à son grand œuvre : avec mains arrachées et manifestants
décennies les coups de boutoir des éborgnés, mais aussi judiciaire, avec une
présidents qui se succèdent avec toujours bâtir cette « start-up nation » où les
« premiers de cordée » allaient tirer vers distribution massive de condamnations
la même obsession : réduire la place fermes. Pendant que les pouvoirs exécutif
de l’État dans l’économie. La recette est les cimes ces « Gaulois réfractaires ».
Au pas de charge : suppression de et judiciaire répriment, les législateurs
simple : privations pour ce qui coûte ferraillent pour imposer une réforme des
(l’éducation, la justice, la police, l’armée, l’ISF et allègement de l’impôt sur les
profits financiers pour les uns, réformes retraites dont une majorité des Français ne
la santé…) et privatisations pour ce qui veut pas.
rapporte. restrictives du droit du travail ou des
allocations chômage et baisse des APL Occupés à bâtir leur nouveau monde, les
Tandis que les budgets des ministères pour les autres. Cinq euros en moins sur les responsables n’accordent qu’une attention
régaliens sont comprimés et les salaires APL ! Mais qu’est-ce qui peut bien passer distraite à un virus agressif qui, parti de
de leurs fonctionnaires bloqués, la grande par la tête d’un dirigeant pour accoucher Chine, va très vite ravager la planète et
braderie est ouverte. Villepin solde les d’une aussi mauvaise idée ? La brume envahir la totalité de l’espace politique,
autoroutes, Nicolas Sarkozy fait absorber des sommets obscurcit-elle le jugement donnant à nos gouvernants l’occasion de
Gaz de France par un groupe privé, Suez, au point de lui faire oublier le poids montrer l’étendue de leur compétence.
et enfin François Hollande, sous la férule des symboles ? C’était donc ça le « en
de Macron, démembre Alstom pour le Dans les hôpitaux, la situation est
même temps » macronien, des offrandes dramatique. On manque de tout, de
plus grand profit de l’américain General pour ceux qui n’ont besoin de rien, des
Electric. masques, de gel, de tests, de respirateurs,
sacrifices pour ceux qui ont besoin de de lits et de personnels en réanimation.
Avec l’arrivée d’Emmanuel Macron, la tout ? Le 29 février, après que le Covid-19 a
fête continue. Deux entreprises publiques, Mais c’est le premier été du quinquennat, fait ses premières victimes en France,
la Française des jeux (FDJ) et Aéroports de et tout semble encore permis au Édouard Philippe convoque un conseil des
Paris (AdP), sont très rentables ? Vendez- conquérant de l’Élysée. Malgré quelques ministres extraordinaire consacré au virus.
les ! protestations, le nouveau monde impose Une grande décision en ressort : utiliser
Pour comprendre l’attachement aveugle ses lois grâce au soutien de sa majorité le 49-3 pour faire adopter la réforme des
de notre président à cette ligne obéissante et reconnaissante. retraites !
idéologique, il est nécessaire de revenir sur Premier grain de sable à l’été 2018, Alors que l’épidémie progresse, se faisant
trois années d’exercice de son pouvoir, que l’affaire Benalla et son traitement pandémie, le pouvoir s’affole, s’agite
notre Constitution a voulu absolu. rocambolesque, qui jette une lumière crue comme un poulet sans tête. Sur quoi
Qu’en retenir ? sur la conception et les pratiques du s’interroge l’exécutif aux premiers jours
Dès les premiers jours, une évidence : le pouvoir. de mars ? Mais sur le maintien des
goût du nouveau président pour la pompe Avec l’automne, un vent se lève, municipales, bien sûr ! La veille du
et les rites de la monarchie, se mettant une révolte inattendue et pourtant premier tour, le premier ministre joue les
régulièrement en scène dans les décors de évidente : des femmes et des hommes
la royauté ; ainsi a-t-il choisi le palais du en jaune envahissent les ronds-points

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

contorsionnistes, invitant les Français à jaune, naguère vilipendés, sont désormais tous, dans l’espace public au moins. »
rester chez eux, mais, en même temps, à officiellement essentiels. Exit les premiers Prisonnier de son discours récent, le
aller voter. Chapeau l’artiste ! de cordée, place aux premiers de corvée. gouvernement ne peut se résoudre à rendre
Pendant que nos voisins allemands Le 23 avril, dans une adresse solennelle obligatoires partout ces masques qu’hier
se mettent en ordre de bataille, à la nation, le président Macron annonce encore il déclarait inutiles. « Pourtant,
le gouvernement français peaufine sa enfin le déconfinement pour le 11 mai. ajoute le Pr Grimaldi, on a le droit de se
communication. Pourquoi le 11 plutôt que le 5 ? Pourquoi tromper, mais le devoir de reconnaître ses
Une seule stratégie, mentir. mai plutôt que juin ? Parce que. erreurs. »

Relayant le discours présidentiel, Deux semaines plus tard, le premier Au rythme où s’enchaînent les
l’équipe gouvernementale multiplie les ministre en dévoile les conditions. Acte 1 : événements, ce droit à l’erreur pourrait
déclarations absurdes et contradictoires. réouverture des crèches et des écoles bien m’être utile, mes propos risquant
Ainsi affirme-t-on successivement qu’il primaires. Curieux puisqu’elles avaient été de devenir rapidement caducs, tant
ne s’agit que d’une « grippette », les premières à être fermées, avant même les stratégies gouvernementales oscillent,
que l’épidémie, comme le nuage de le début du confinement, au motif qu’elles sinon à la vitesse de la lumière, au moins à
Tchernobyl, ne touchera pas la France étaient un lieu hautement favorable à celle où se propage le virus.
– alors même qu’à notre frontière sud, la propagation du virus… Évidemment En termes de gestion et de communication
l’Italie est frappée –, puis qu’elle est « sous économique – il s’agit bien sûr de libérer de crise, je ne sais pas qui aurait pu faire
contrôle », avant de devoir avouer la les parents de l’obligation de garder mieux, mais je ne vois pas qui aurait pu
gravité de la situation. leurs jeunes enfants, pour leur permettre faire pire.
de reprendre le travail –, la véritable
Sur la question cruciale des masques raison de ce choix sera passée sous En mettant au jour ses insuffisances, cette
de protection, la parole officielle est silence, voire niée, alors même qu’elle crise pourrait-elle être l’occasion d’une
schizophrène : aux premiers temps, leur est audible : vouloir éviter l’effondrement refonte radicale de notre démocratie ?
utilité est affirmée. D’ailleurs, il y en a des total de l’activité et son cortège de drames Dans un discours célèbre, Churchill
millions en stock, prêts à être distribués à est après tout une motivation hautement affirmait que c’était là « le pire des
la population en cas de besoin. La menace respectable. systèmes, à l’exclusion de tous les autres ».
virale se précisant, les masques sont Mais, ajoutait-il aussitôt, « la démocratie
soudain déclarés inutiles, voire dangereux Empêtré dans ses mensonges et ses n’est pas un lieu où on obtient un mandat
puisqu’on ne sait pas s’en servir. Ce qui omissions, le pourvoir tergiverse. Très déterminé sur des promesses, puis où on
est fort opportun, puisque les stocks se sont vite, le discours s’infléchit : l’obligation en fait ce qu’on veut ».
volatilisés. de retourner en classe ne s’appliquera
pas systématiquement. Les maires, les Si l’on s’accorde pour ne pas changer de
Pschitt… préfets pourront décider, ou non, de s’y système, alors il faut changer LE système.
Plus de masques. conformer. Mais l’urgence est ailleurs. Déjà
Pas même de quoi équiper tous les Mieux, les parents seront libres de garder insupportables, les inégalités ont explosé
soignants qui doivent monter au front leurs enfants à la maison. Dans les milieux avec la pandémie. Confinés dans des
armés de leur seul courage. Bon, d’accord, favorisés, on n’hésitera guère. Mais dans logements exigus ou contraints d’affronter
pas de masques, mais ils arrivent. Quand ? les milieux plus modestes, le dilemme est les périls, les plus fragiles vivent des jours
Mais demain, bien sûr ! Hélas, les jours et cornélien. Alors que le chômage enfle, terriblement difficiles. Et leurs lendemains
les semaines passent, la pénurie persiste. dois-je exposer mon enfant au risque de ne chantent pas. Après la crise sanitaire,
Ignorés, méprisés et matraqués quelques tomber malade, ou accepter l’éventualité ils seront sûrement les premières victimes
semaines plus tôt, les soignants sont de perdre mon emploi ? Et si les parents de l’inévitable catastrophe économique et
désormais portés aux nues. sont d’avis contraires, le couple pourra-t-il sociale.

Pour le commun des Français, le résister, notamment si les choses tournent Que faire ?
confinement est la règle, chômage mal ? Questions sans réponses… L’État ne pouvant pas tout, il me
technique pour les uns, télétravail pour les Une bonne nouvelle, pourtant : les paraît impératif d’innover. Comment ?
autres. Tous les Français ? Non. Pour les masques arrivent. Des masques en tissu, En demandant aux plus grosses fortunes
caissières, les livreurs, les éboueurs, les lavables et réutilisables. Efficaces ? « Oui, une solidarité envers les plus démunis.
policiers ou les pompiers, l’activité doit se dit le Pr Grimaldi, contre la transmission Cette idée, juste et légitime, pourrait
poursuivre, quels que soient les périls. Eux du virus. Maiscomme ils n’empêchent pas prendre la forme d’une contribution
qui formaient le gros des bataillons en gilet le porteur d’être infecté lui-même, la exceptionnelle, baptisée « Jean Valjean »,
mesure ne vaut que si elle s’impose à conçue comme une forme d’assistance
à personnes en danger, financée par les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

patrimoines français de plus de 10 millions Bien sûr, je sais que ces précautions seront la place, il fait autre chose ou rien.
d’euros, sans acrobaties, à travers une taxe sans nul doute inutiles, tous ces privilégiés Eh bien non, ça ne peut plus marcher
progressive de 1 % à 5 %, avec une étant bien conscients de ce qu’ils doivent comme ça. En cas de défaillance, il est
franchise pour les premiers 10 millions au pays qui les a formés et souvent nécessaire qu’ils puissent être démis de
d’euros. enrichis. Mais la confiance n’excluant leur fonctions, démocratiquement, c’est-à-
À période exceptionnelle, contribution pas la prudence, de telles dispositions ne dire si une fraction de citoyens le propose
exceptionnelle. Même si j’applaudirais sauraient nuire. et si une majorité d’électeurs l’exige.
évidemment tout amendement visant à Après cette mesure d’urgence, il sera Insistons : cette mesure doit s’appliquer
pérenniser cet effort de réduction des temps de nous pencher sur les moyens à tous les élus, jusqu’au président de la
inégalités. Après tout, une fois peut de réparer notre démocratie. Comment ? République, qui, en France, ne peut être
devenir coutume. On pourra s’étonner que je me pose la démis par personne en cours de mandat,
D’après les économistes que j’ai pris soin question et plus encore que j’essaie d’y ni même être jugé depuis la scandaleuse
de consulter, cette contribution devrait répondre. Alors, sans prétendre détenir des décision du Conseil constitutionnel sous la
représenter environ 36 à 37 milliards solutions – j’ai gardé le sens du ridicule –, présidence du douteux Roland Dumas.
d’euros, qui seront distribués aux quelque je me risque à évoquer quelques pistes de Sanctionner sévèrement les dérives,
21,4 millions de foyers trop pauvres pour réflexion. pour interdire l’alliance mortifère entre
être assujettis à l’impôt sur le revenu. Instituer des contre-pouvoirs. La les copains et les coquins. Depuis des
e décennies, aucun élu, même le plus
Compte tenu de l’urgence, l’État assurerait Constitution de la V République avait
la trésorerie et abonderait marginalement été taillée sur mesure pour le général corrompu, ne craint les rigueurs de la loi.
la collecte, leur distribuant sans délai de Gaulle. Un costume bien trop grand Il y a à cela une excellente raison : la
et sans prélèvement, la somme de pour ses récents successeurs. D’autant prison, c’est pour les autres. Eux pourront
2 000 €, à charge pour lui de que, depuis l’instauration du quinquennat, toujours solliciter les meilleurs avocats et
recouvrer ultérieurement le produit de la le président dispose toujours, et pendant multiplier les procédures des décennies
contribution « Jean Valjean ». toute la durée de son mandat, d’une durant, jusqu’au moment où les juger
franche majorité au Parlement. Élue en n’aura plus aucun sens.
Même si je ne doute pas un instant
que les plus riches de nos concitoyens même temps que lui, grâce à lui et sur D’où une proposition en trois points :
se réjouiront de l’occasion ainsi offerte son programme, l’Assemblée nationale a Constitutionnelles, électorales ou
de montrer leur patriotisme et leur logiquement la même couleur que l’Élysée judiciaires, ces propositions de réforme
générosité, il me paraît prudent que et le législatif n’a donc pas vocation à peuvent apparaître éloignées des
les législateurs mettent en place des s’opposer à l’exécutif. préoccupations immédiates, en ces temps
sanctions suffisamment dissuasives pour Quant au pouvoir judiciaire, son troublés surtout.
décourager les improbables mauvaises indépendance n’est que théorique, tant il Je les crois pourtant essentielles. Même
volontés. Je pense ici, surtout, à est simple de le contrôler par le jeu des si elles ne résolvent pas l’ensemble
nos compatriotes domiciliés fiscalement nominations et des promotions. Depuis des problèmes auxquels notre époque
à l’étranger, évidemment conviés à Montesquieu, qui a théorisé la séparation est confrontée, elles m’apparaissent
manifester leur solidarité. des pouvoirs (il n’en connaissait que nécessaires pour rétablir l’indispensable
Mon rôle n’est évidemment pas d’entrer trois, lui), un quatrième s’est imposé : confiance du peuple en ses représentants,
dans le détail de ces sanctions. Je la presse. Problème : neuf milliardaires enfin comptables de leurs promesses
voudrais néanmoins en proposer une, en possèdent l’immense majorité, on ne comme de leur action, et responsables de
essentiellement symbolique – car je crois, s’étonnera donc pas que l’intérêt des leurs erreurs.
moi, à la force du symbole : alléger les puissants soit ménagé dans le traitement de
réfractaires de leurs pesantes décorations l’information. Impuissante politiquement, Boite noire
(Ordre du mérite ou Légion d’honneur, par la contestation s’exprime là où elle le peut Images et montage : Max Jouan.
exemple) pour leur permettre de gambader encore, dans la rue et dans les sondages Production : Pierre Cattan.
librement dans les couloirs des hôpitaux d’opinion.
(Le tournage a été réalisé, conditions
étrangers, voire français, où ils seraient Responsabiliser les élus. Les élus devront sanitaires obligent, masqué).
évidemment les bienvenus après avoir être comptables de leur action devant le
refusé de financer notre système de santé peuple dont ils ont obtenu la confiance.
national et plus généralement notre service Une élection, c’est quoi ? C’est l’histoire
public. En un mot, leur pays. d’un mec qui arrive et qui dit : « Faites-
moi confiance, voilà ce que je vais faire »,
et qui, une fois élu, ne le fait pas. À

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

Les directeurs et directrices d’école se 5 mai, les deux hommes politiques se sont
demandent comment parvenir à appliquer invités dans l’école Pierre-de-Ronsard, à
Le retour à l’école cette somme d’exigences strictes pour des Poissy dans les Yvelines, affublés de
se prépare dans une enfants encore petits, en maternelle et en masques en tissu dit « grand public » pour
école primaire, sans les traumatiser. une visite Potemkine. Le choix de Poissy
cacophonie totale n’est d’ailleurs pas le fruit du hasard,
PAR FAÏZA ZEROUALA
LE MERCREDI 6 MAI 2020 puisque son maire, Karl Olive (DVD),
soutient la politique du gouvernement et la
réouverture des écoles.
Il y a huit élèves dans cette salle de
classe, tous des enfants de soignants ou
de professions prioritaires, intimidés par le
président de la République leur demandant
Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école s’ils connaissent les gestes barrières. Un
à Poissy, le 5 mai 2020 © Ian LANGSDON / POOL / AFP autre est tétanisé face aux questions de
Les personnels, masqués, vont devoir Jean-Michel Blanquer.
Jean-Michel Blanquer et Emmanuel Macron dans une école insister auprès des élèves pour qu’ils se
à Poissy, le 5 mai 2020 © Ian LANGSDON / POOL / AFP « On a besoin de faire revenir les enfants
lavent les mains à intervalles réguliers,
Le retour à l’école est prévu pour une à l’école », a estimé Emmanuel Macron.
qu’ils respectent la distance de sécurité
partie des élèves le 11 mai. Interrogées « Pour un enfant, rester deux mois à la
d’un mètre au moins entre les personnes.
par Mediapart, deux directrices d’école maison, c’est très traumatisant, estime le
L’architecture des classes doit être
racontent les conditions drastiques président de la République. Je l’ai dit, ça
repensée pour faire en sorte que tous les
qu’elles doivent mettre en place et font doit être progressif et concerté, c’est-à-
bureaux soient espacés d’au moins un
part de leur inquiétude concernant les plus dire qu’il faut bien le faire. Le 11, dans
mètre, que les jeux partagés et manipulés
en difficulté scolaire. la plupart des écoles, ça sera une journée
par les élèves soient débarrassés, que
de prérentrée, comme on le connaît quand
C’est le point sensible du déconfinement. les feutres et autres crayons soient
on fait la rentrée scolaire. […] Et le
La reprise progressive de l’école relève désinfectés. Chaque groupe ira tour à
12, ou le 14, et là il faut laisser sur le
du casse-tête et provoque des angoisses tour en récréation. La circulation dans les
terrain les choix […], on va accueillir
inédites. Les messages arrivent peu à peu, couloirs, la cour et la classe sera organisée
progressivement les enfants. »
dans les boîtes électroniques des parents, par un marquage au sol. Bref, la vigilance
pour les avertir des nouvelles conditions des enseignants devra être de tous les Les établissements – grande section
d’accueil de leurs enfants.Variables d'une instants. maternelle et primaire dans un premier
ville à l'autre, d'un département à l'autre, et temps – pourront ouvrir quelques jours
C’est le branle-bas de combat dans les
même d'un établissement à l'autre. plus tard si les conditions sanitaires
écoles. Il faut rouvrir en priorité les classes
ne sont pas réunies. « On ne dira
Un enseignant explique que les enfants de de grande section de maternelle, de CP
jamais à un enseignant de venir travailler
soignants, assistantes sociales, policiers, et de CM2, et former des groupes de
physiquement si les conditions ne sont pas
gendarmes, pompiers, personnes de 10 élèves maximum en maternelle, 15
réunies », a tenté de rassurer Emmanuel
préfecture et enseignants, dont les deux dans les autres niveaux. Une circulaire
Macron. Les acteurs des mondes culturel
parents travaillent à l’extérieur, sont diffusée le 4 mai précise les conditions de
et sportif pourraient être mobilisés, « sur
prioritaires pour être accueillis à l’école. la reprise pédagogique et les objectifs en
la base du volontariat », pour occuper les
De son côté, pour anticiper les ce domaine.
enfants au cours de temps « pédagogiques
désillusions, une enseignante d’une La scolarisation des élèves en présentiel mais non scolaires ».
maternelle du sud de la France les prévient repose « sur le libre choix des familles,
Le chef de l’État justifie ce retour à
par mail, lettres capitales incluses, l’instruction restant obligatoire. Ceci
l’école par la volonté de ne pas creuser
qu’« une journée d’école APRÈS LE implique que l’élève qui n’est pas en
les lacunes de certains. « Mon objectif
CONFINEMENT ne ressemblera pas du présentiel reste en lien avec son école et
est que les enfants qui décrochent, en
tout à une journée d’école AVANT LE suit un enseignement à distance ».
difficulté, trouvent une école ouverte, avec
CONFINEMENT ! ». Alors, pour dissiper les inquiétudes, le des horaires aménagés », a déclaré le
Et c’est peu de le dire. Depuis la président de la République et son ministre chef de l’État. « Je veux plutôt une bonne
publication des protocoles sanitaires à de l’éducation nationale ont fait ce qu’ils rentrée, qu’une rentrée en nombre », a-t-
mettre en œuvre dans les écoles en vue maîtrisent à la perfection : une opération il expliqué, assumant ainsi que seule une
de leur réouverture, la perplexité règne. de communication. À la mi-journée, mardi poignée d’enfants allait être accueillie.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

« Le virus est toujours là, il faut être très appellent de leur côté à différer la Zoé attend de voir comment se dérouleront
prudents. Je comprends les angoisses, les réouverture des établissements scolaires les premières semaines avant de
inquiétudes des maires. Pas un maire ne au 18 mai. déterminer s’il est possible d’accueillir les
m’a dit qu’il ne voulait pas rouvrir les Sur le terrain, Zoé*, directrice d’école moyennes sections, s’il y a peu d’enfants.
écoles. » maternelle dans une petite ville de « Il n’y aura pas de doudous, pas de sieste
Cette opération de câlinothérapie se Normandie avec une seule école, a la car les Atsem [les agentes territoriales
voulait à destination des parents mais aussi chance d’avoir une mairie très à l’écoute spécialisées des écoles maternelles – ndlr]
des maires, dont les voix protestataires se de ses demandes. Car préparer cette vont péter les plombs si elles doivent
font de plus en plus entendre. rentrée dans ces conditions n’est pas une laver les couvertures tous les soirs. »
sinécure. Parmi les multiples inconnues, elle se
Ce week-end, 331 maires d’Île-de- demande comment sera répartie leur
France, dont la maire de Paris Anne Dans un premier temps, elle va charge supplémentaire de travail.
Hidalgo, avaient signé une lettre ouverte uniquement accueillir les grandes
destinée à Emmanuel Macron, publiée sections, divisées en deux groupes. Elle L’urgence sociale de la reprise
sur le site deLa Tribune, pour demander accueille aussi les enfants prioritaires Julie*, directrice d’une école maternelle
« solennellement » le report de la rentrée, des personnels soignants, gendarmes, REP d’une ville moyenne en Seine-
faute de pouvoir l’assurer dans de bonnes enseignants. En maternelle, il y a Maritime, est submergée par la charge
conditions matérielles. beaucoup de tables collectives pour six administrative – un problème déjà soulevé
À l’évidence, les situations seront enfants. Elle va devoir placer un enfant par après le suicide de Christine Renon –,
disparates à travers le territoire. À Paris, la table pour éviter qu’ils soient face à face. liée cette fois-ci à la reprise. Pour elle, il
mairie a demandé d’accueillir en priorité Elle pourra, pour des raisons de place, s’agit de beaucoup de dérangement pour
les enfants de soignants, d’enseignants, accueillir seulement huit ou neuf enfants. pas grand-chose sur le plan pédagogique.
des forces de l’ordre, de pompiers, de Zoé a demandé à la municipalité de « On a compté le nombre de jours qu’il
commerçants et d’employés municipaux, lui fournir deux barrières en métal pour nous reste : il y a 26 jours d’école. Avec
comme c’est le cas depuis le début du pouvoir diviser l’espace de la cour tous les documents à rédiger, et les mails
confinement. À partir du 14 mai, l’accueil de récréation en deux, afin d’éviter le tout le temps, à n’importe quelle heure, on
sera élargi aux niveaux « charnières », soit mélange et les échanges entre les enfants. se dit qu’on nous embête pour 13 jours
la grande section, le CP et le CM2. Puis d’école par groupe avec la rotation. »
Elle a rédigé son propre protocole et
ouvert aux enfants des agents de la RATP commencé à expliquer aux parents le Julie craint aussi que les enfants ne vivent
et de la SNCF, aux élèves considérés nouveau visage de l’école, dès le week- mal psychologiquement cette somme de
comme les plus vulnérables sur le plan end dernier. Elle ne pourra pas, entre contraintes. « On va les parquer huit
scolaire et à ceux en situation de handicap. autres, aider leurs enfants dans des gestes heures par jour, je trouve ça violent. Si
Ce qui ne devrait représenter pas plus de aussi anodins que la pratique de l’écriture un enfant tousse et se blesse, comment
15 % des élèves. cursive pour former des lettres ou le fait-on pour le soigner si on ne peut pas
À Saint-Avold, en Moselle, le maire positionnement du stylo. Certains parents s’approcher à moins d’un mètre ? » La
estime que « le protocole sanitaire ont changé d’avis après lecture et ne question de la responsabilité pénale joue
qu’impose le ministère de l’éducation remettront pas leurs enfants. D’ores et aussi, selon Julie, dans le fait de rouvrir
nationale demande de tels moyens déjà, elle a expliqué aux parents que les ou non. « Il faut un payeur. Ce sera
matériels et humains qu’il est impossible à enfants qui ne respecteront pas les règles l’enseignant ou le directeur… »
mettre en œuvre pour assurer une sécurité édictées ne seront plus accueillis. Elle-même n’est pas rassurée. La
qui, de toute façon, serait bien relative », Les petites sections ne pourront pas directrice considère que le matériel de
et, « surtout, le Conseil scientifique revenir car les enfants y ont encore besoin protection est insuffisant. Les masques
préconisait une rentrée en septembre ». de leur doudou, proscrit, et les lits pour la en tissu ne sont pas assez protecteurs
Pour sa part, la maire de Pignan, dans sieste sont très proches les uns des autres. et les enseignants n’ont pas de blouse.
l’Hérault, trouve qu’il y a « trop « Ça demande beaucoup de manutention Seule la moitié des enseignants, trois,
d’incertitudes » et « ne veut pas faire pour enlever tous les bancs, pour ne pas vont reprendre. Les autres sont fragiles ou
courir de risques aux enfants et au tenter les enfants de s’asseoir les uns à vivent avec des personnes vulnérables au
personnel ». Après consultation des côté des autres. On va tout mettre dans virus. Cinq élèves sur les 45 que compte
parents d’élèves et du conseil d’école, la bibliothèque puisque les enfants ne la grande section devraient retrouver le
la maire a formalisé sa décision dans doivent pas toucher aux livres. » chemin de l’école. « Si les parents voient
un arrêté. Trois syndicats d’enseignants que ça se passe bien, plus d’enfants vont
(SNUipp-FSU, SE-Unsa, Sgen-CFDT) revenir. Et là, je ne sais pas comment je
vais faire. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

Elle regrette le flou des critères d’accueil. Pour Stéphane Bonnéry, il faudrait Zoé est claire. Selon elle, il n’y a aucune
Julie développe. « Le gouvernement dédoubler les classes, pour éviter de utilité pédagogique à cette reprise, surtout
devrait être clair et assumer qu’il s’agit choisir les enfants qui pourront revenir. si les enfants en difficulté ne viennent
d’un pôle d’accueil pour les enfants. Si Il faudrait aussi réquisitionner des locaux, pas. « Si on voyait leurs noms dans les
l’ordre avait été d’accueillir les plus embaucher des enseignants et titulariser listes à accueillir, on se sentirait utiles.
fragiles, on aurait eu un levier, on les les précaires. Il s’inquiète également des Certains enfants, je ne comprends même
aurait fait venir. La vérité, c’est qu’on n’a finances des petites communes, qui se sont pas pourquoi ils viennent, car ils sont issus
pas envie d’avoir 50 élèves à gérer, car on vu supprimer la taxe d’habitation. Sans ces de familles favorisées et leurs parents sont
n’est pas assez protégés pour ça. » ressources précieuses, comment vont-elles cadres. Certains parents m’ont aussi dit :
Rodrigo Arenas, coprésident de la FCPE, pouvoir financer le nettoyage des écoles “La semaine où vous ne l’accueillez pas,
considère que le volontariat des parents plusieurs fois par jour, par exemple ? je fais comment ?” »
prôné par le gouvernement est une Le retour à l’école suscite des Julie est partagée quant à l’urgence
« tartufferie ». Notamment parce que des interrogations et dilemmes forts chez les de cette rentrée. Elle rapporte que le
parents vont perdre une partie de leurs directrices d’école. Les conditions de lien social des enfants des familles
revenus s’ils ne parviennent pas à fournir reprise leur semblent irréalistes mais, dans défavorisées n’a pas été totalement rompu,
une attestation prouvant que leur enfant ne le même temps, elles aimeraient que les puisque certaines cohabitent dans les
peut être accueilli à l’école. élèves en difficulté sociale et scolaire immeubles et ont continué, malgré le
La fédération de parents d’élèves a reviennent. Zoé regrette en effet que ceux- confinement, à se voir. Et dans son école
sondé 2 000 parents. Une large majorité ci ne soient pas volontaires pour la reprise, aussi les parents refusent que leurs petits
refusent de remettre leurs enfants à l’école « par peur d’être confrontés au virus ». reviennent, à cause des règles drastiques
car ils craignent qu’ils ne contractent Elle explique aussi qu’il est difficile mises en place.
le Covid-19, les conditions de sécurité d’aider les enfants qui ont un risque de La directrice relève que le confinement a
n’étant pas réunies, selon eux. maltraitance et que sa marge de manœuvre accru son inquiétude vis-à-vis des familles
est faible. Elle ne peut rien faire, à part fragiles. Certaines avaient des rendez-
Stéphane Bonnéry, professeur en sciences appeler les parents et leur demander de
de l’éducation à l’université Paris VIII, vous dans des structures pour des bilans
ramener les enfants. psychologiques et moteurs qui ont été
estime de son côté que la question de la
reprise de l’école s’est enferrée dans « un Vingt-six élèves et deux enseignants repoussés en raison de l’épidémie. « Il
faux débat » autour de la date de retour en devraient revenir, ainsi que les cinq faut les relancer pour qu’elles prennent
classe. L’enjeu véritable, selon lui, étant enfants prioritaires. Des groupes de six ou de nouveaux rendez-vous et cela va
plutôt de s’interroger sur le type d’école sept élèves seront confiés aux enseignants, être difficile de les récupérer. Certaines
qu’on propose aux enfants et le moyen chaque semaine. Zoé doit aussi continuer familles me disent que revenir à l’école en
de raccrocher. « Il vaut mieux reprendre d’envoyer chaque semaine à tous les septembre, ce sera pareil que maintenant.
élèves un plan d’activités, avec des Or cela va être difficile de rattraper
bien tous ensemble le 1er juin que faire activités ritualisées et des coloriages cette perte du rythme de l’école. Certains
semblant de reprendre le 11 mai, sinon ce ludiques. « Il ne faut pas creuser l’écart enfants vivent dans des familles qui ne
système à deux vitesses sera pérennisé. » avec ceux qui ne reviendront pas à parlent pas le français, ils vont avoir du
Le professeur en sciences de l’éducation l’école. » mal à se remettre dans le langage et
ne décèle aucun choix possible dans Car en toile de fond de cette reprise, la l’apprentissage de la langue. »
ce retour. Les familles contraintes de question des inégalités entre élèves est Stéphane Bonnéry, le professeur en
travailler et surtout de se déplacer vont prégnante. Le président de la République sciences de l’éducation, en est persuadé,
être forcées de mettre leurs enfants « dans et le ministre de l’éducation nationale ce confinement scolaire doit être arrêté :
une garderie améliorée,pour que les en font même leur argument principal. « Tous les enfants souffrent de la fin
travailleurs d’exécution aillent travailler La directrice d’école sait que cette de l’école. Pour les enfants de familles
pour leur patron. Il n’y aura pas de interruption de l’école fera des « dégâts, éloignées de l’école, il est compliqué
brassage social. Les classes favorisées mais ponctuels ». Il y a environ 15 élèves de redémarrer la machine après deux
et moyennes vont prendre l’habitude de par classe dont elle n’a aucune nouvelle. mois. Si on n’apprend pas avec les
suivre des cours en ligne et les autres « Ils perdent les habitudes écolières », copains de l’école, ce n’est pas l’école
auront une école minimale, comme dans regrette-t-elle. Mais elle croit au fait mais du préceptorat. » Le professeur
les pays anglo-saxons. Le gouvernement que les enfants de maternelle mûrissent a beaucoup travaillé sur le décrochage
profite de la crise pour mettre fin à l’école rapidement et savent s’adapter. scolaire. « On sait que pour des élèves
publique pour tous ». qui ont des fragilités dans l’apprentissage,
une anicroche, un décès dans la famille

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

ou même quand la neige empêche l’accès LE MERCREDI 6 MAI 2020 milieu interviewé par Ouest France.
à l’école ou que l’élève est malade deux Traduction : l’heure de la conquête
Alors que leur utilisation a explosé avec
semaines, et il est dur de raccrocher. pourrait bien avoir sonné.
le confinement, les outils numériques
Quelque chose qui leur coûte déjà Le secteur ne part pas de zéro. Il s’est
auxquels ont recours les établissements
demande de mobiliser des ressources. » déjà largement immiscé dans le monde
scolaires ne sont pas gérés directement par
Il considère que plus l’absence d’école va l’Éducation nationale. Une dépendance universitaire et dans les grandes écoles.
durer, plus le problème va s’exacerber. problématique qui risque de faire le jeu des Mais son graal reste l’Éducation nationale.
« Les élèves solides s’y remettront. Eux, Gafam. Le secondaire en particulier – avec ses
ils n’ont jamais lâché, car ils ont des 7200 collèges et ses 4170 lycées –
« Depuis un mois, je crois que
livres, des ressources pédagogiques et des représente un énorme marché.
j’ai utilisé une quinzaine d’applications
chambres. » Des parents estiment aussi Depuis une quinzaine d’années, ce marché
différentes avec mes élèves », calcule
qu’il faut resociabiliser les élèves. est piloté par les pouvoirs publics
Eloïse*, enseignante dans un collège
De son côté, Rodrigo Arenas considère de Toulouse. Classe virtuelle du Cned, de manière erratique et noyauté par
qu’espérer compenser les inégalités Pronote, WhatsApp, Discord, YouTube ou une multitude d’acteurs privés, dont
générées par la coupure est illusoire. Pearltrees… la prof d’anglais collectionne certains sont aujourd’hui en position
« L’école est le seul outil de l’État pour les tutoriels et les mots de passe de quasi-monopole, comme le montre
lutter contre les déterminismes et prendre échangés entre collègues. « C’est un notre enquête. Une situation de perte de
soin des enfants de milieux défavorisés. joyeux bazar, mais on a pu garder le « souveraineté éducative », comme s’en
Aujourd’hui, il ne répond pas à cette lien avec certains élèves », estime-t-elle. inquiète lui-même le ministère.
question. On ne rattrape pas ces gamins, L’efficacité d’abord. D’autant que son
on les a déjà perdus depuis longtemps. chef d’établissement l’a déjà rassurée : il
L’école ne fait rien pour eux, ce système fermera les yeux sur certaines applications
n’est pas fait pour ces gamins. Ça fait jusqu’ici déconseillées par l’Éducation
deux mois que nous expliquons qu’il nationale.
faut rouvrir les lieux d’accueil pour
Mais la situation quelque peu chaotique
accueillir tous les enfants. Car la priorité
n’a pas échappé au ministère. Jean- La classe virtuelle du Cned illustre
n’est pas l’école, la priorité, c’est l’état
Michel Blanquer a déjà annoncé cette emprise du privé sur le numérique
psychologique des enfants qui se font
l’organisation « d’états généraux du éducatif. Habituellement utilisé par des
tabasser, violer et qui n’arrivent pas
numérique éducatif » pour « faire le élèves malades ou installés à l’étranger,
à manger car leurs parents n’ont plus
point sur ce que nous avons vécu ». cet outil de visioconférence a été l’un des
d’argent. »
Et, comme une opportunité sommeille en piliers de la « continuité pédagogique »
Le président de la fédération de parents chaque crise, le ministre souhaite aussi en du gouvernement. Malgré le signalement
d’élèves estime quant à lui que les enfants profiter pour « moderniser » le secteur et de nombreux problèmes de connexion ou
pourront rattraper leurs lacunes en un, faire de la France « un leader mondial en une faible protection contre les « trolls »,
deux ans, si l’on innove et si l’on crée, matière d’EdTech ». près de 100 000 classes virtuelles par jour
par exemple, des classes multiniveaux. ont été organisées en moyenne pendant le
Le terme EdTech – pour technologies de
« Il faut accepter que l’école n’est pas le confinement, indique le Cned.
l’éducation – désigne un petit écosystème
Grand Meaulnes avec un iPad. »
de PME et de start-up françaises, environ Mais cet outil n’est pas propre au
Boite noire 250 selon l’association du même nom. Cned. Il utilise la solution Blackboard
*Les prénoms suivis d'un astérisque ont Un secteur porteur. En 2018, un rapport Collaborate, du groupe américain du
été modifiés. de la Caisse des dépôts estimait que le même nom, leader mondial du logiciel
marché pouvait passer de 89 millions éducatif. Commercialisée en France par
d’euros de chiffre d’affaires cette année- la société UNI-Learning, elle-même filiale
Dans l’Education nationale, là, à 156 millions en 2022. d’une entreprise belge, Blackboard utilise
Cette industrie de niche se prend à des serveurs Amazon pour gérer ses
le confinement révèle un données et son trafic, comme l’a d’abord
rêver depuis le début du confinement.
numérique noyauté par le « La crise que nous connaissons vient noté sur Twitter Marc de Falco, un
privé paradoxalement de faire gagner quatre- professeur de mathématiques en classes
PAR MATHIEU PÉRISSE (WE REPORT) cinq années de maturité pour toutes préparatoires, spécialisé en informatique.
les institutions », estimait un expert du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

Contacté par Mediapart, le Cned confirme Les ENT : un marché en retard couleurs de la collectivité cliente (Ma
que « l’hébergement des solutions rongé par la concurrence classe en Savoie, Nord Collèges…).
Blackboard est assuré par Amazon » Aujourd’hui, la quasi-totalité des lycées et
et indique que sa plateforme est basée Autre clef de voûte de l’Éducation près de 90 % des collèges en possèdent un,
à Francfort. Tout en estimant que ce nationale : les Espaces numériques de selon le dernier point d’étape disponible.
partenariat a permis « une montée travail (ENT). Ces plateformes offrent Mais, derrière ce chiffre, se cachent de
en charge rapide » de ses capacités, aux élèves et aux enseignants une large fortes disparités d’un territoire à l’autre.
permettant au Cned de « supporter la forte palette d’outils : messagerie, échange
croissance demandée ». Traduction : le de documents, cahier de texte, création
recours à des serveurs Amazon par son d’exercices en ligne, travaux en groupes…
prestataire a été « un coup de chance » Ils ont été soumis à rude épreuve,
pour l’Éducation nationale, estime Marc enregistrant un pic de plus de 7 millions
de Falco. « Je pense que ça ne pose pas de de visites lors de la journée du 2 avril,
Le leader du secteur, la société Kosmos,
problème majeur. Mais je voulais montrer selon une note interne du ministère.
équipe quatre régions, « soit 3 600 lycées
que ce n’est pas non plus parfait, alors que Une explosion du trafic à laquelle les
et collèges ». La société ITOP équipe
des académies ont fait la leçon aux profs infrastructures n’ont pas résisté.
notamment l’académie de Bordeaux ou
qui utilisent Zoom ou autres… », explique « Les ENT se sont effondrés les les Hauts-de-Seine, tandis que la société
l’enseignant. dix premiers jours », confirme Gérard Open Digital Education gère l’ENT des
L’utilisation de centres d’hébergement Heinz, proviseur d’une cité scolaire trois académies de la région Île-de-France.
européens par Blackboard est conforme de la Loire et délégué du SNPDEN, Dans l’académie de Rennes, Toutatice
à la réglementation RGPD. Mais le syndicat majoritaire chez les chefs est l’un des rares ENT édité et géré
l’entreprise bénéficie également du d’établissement. Un constat partagé par directement par les pouvoirs publics.
certificat Privacy Shield, qui lui permet Denis Millet, le délégué académique au
Mais tout le monde n’est pas logé
en théorie de transférer certaines données numérique de Lyon, qui estime que les
à la même enseigne. Les collèges
de l’Union européenne vers les États- connexions aux ENT ont été multipliées
de l’Ardèche, Drôme, Guyane, Haute-
Unis. Sur ce point, le Cned estime avoir par quatre sur la période. « Il faut
Savoie, Vaucluse n’avaient aucun projet
eu des « garanties » que Blackboard être clair : nos infrastructures n’étaient
d’ENT fin 2018. D’autres départements,
« ne transférait pas d’informations sans pas prêtes à supporter ça », estime-
comme les Ardennes, n’étaient qu’à moitié
l’accord de son client » et indique que t-il, tout en précisant avoir réalisé de
équipés. La situation tourne parfois à
l’entreprise «ne stocke aucune donnée gros investissements en matériel pour
l’absurde : alors que la Métropole de
sensible (ni nom, ni mail, ni aucune augmenter la puissance de calcul des ENT.
Lyon est précurseur dans ce domaine, avec
information sur les élèves) », la classe Le tout dans un contexte de tension sur
Maclasse.com, le département du Rhône
virtuelle fonctionnant « avec les pseudos les marchés. « Beaucoup d’entreprises
qui l’entoure ne dispose d’aucun ENT.
des participants ». Interrogé sur le tarif de privées cherchaient à s’approvisionner
aussi », raconte-t-il. La concurrence est acharnée. En
la prestation de Blackboard, le Cned n’a
2019, l’ENT de la région Grand-Est,
pas répondu. « Les cahiers des charges ne prévoyaient
géré jusqu’alors par ITOP, a ainsi
Reste que le recours à un géant américain pas une telle fréquentation », se défend
été remporté par Kosmos. D’autres,
suscite l’incompréhension de Fabrice de son côté Jean Planet, PDG de
déployés patiemment pendant plusieurs
Lenoble, à la tête de TeachReo, une start- Kosmos, l’un des leaders des ENT
années sur un territoire ont été du jour au
up française qui propose elle aussi des en France. Il affirme n’avoir pas été
lendemain remplacés par celui d’une autre
classes virtuelles, dans le secteur de la alerté de la fermeture des écoles avant
collectivité, mutualisation oblige, comme
formation professionnelle. « Nous aurions l’allocution d’Emmanuel Macron. Une
dans la région des Hauts-de-France lors
les capacités de faire la même chose, communication tardive qui relativise le
de la dernière rentrée. « C’est une perte
avec tous nos serveurs basés en France, « nous sommes prêts » martelé par Jean-
de temps et d’argent pour le projet qui
si seulement on voulait bien nous passer Michel Blanquer dès la fin du mois de
passe à la trappe », déplore un cadre de
des marchés », soupire-t-il. Mais il a février.
l’académie de Lille.
trouvé porte close du côté de la Direction Lancés depuis quinze ans, les ENT ont
L’efficacité des ENT interroge aussi.
numérique pour l’éducation (DNE) au été déployés lentement par les collectivités
Dans un rapport de juillet 2019, la Cour
ministère. « J’ai perdu deux ans à essayer locales, via des marchés publics. La
des comptes se montrait particulièrement
de travailler avec l’Éducation nationale. plupart du temps, ces plateformes sont
sévère. « En pratique, les outils
Tout le marché est trusté par quelques achetées à des sociétés spécialisées,
collaboratifs des ENT sont peu utilisés,
acteurs », estime-t-il. avant d’être renommées et habillées aux
les enseignants préférant recourir à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

des solutions plus ergonomiques et d’entreprises qui n’attendent que ça qu’on podcast spécialisé. Après avoir écrasé
faciles d’accès dont l’exemple le plus bazarde les ENT, pour pouvoir investir le ses concurrents, comme les logiciels
emblématique, ce sont les services Google marché ! » De fait, le numérique a horreur UnDeuxTEMP (Axess Education) ou
[…] », estimait-elle. du vide : dans l’enseignement primaire, Educ’Horus (ITOP), la société, qui
moins de 15 % des écoles sont équipées emploie une centaine de salariés, a généré
d’un ENT. Pendant le confinement, près de 2 millions d’euros de bénéfices en
l’application Klassroom, spécialisée sur 2017.
cette tranche d’âge, a gagné près de Ses logiciels sont vendus directement à
250 000 inscriptions, forçant la start-up chaque collège et lycée, via un système
française à lancer une levée de fonds de de licence annuelle. Les tarifs, disponibles
2 millions d’euros pour suivre la demande. sur le site de l’entreprise, varient en
Un rapport peu élogieux, que récuse Jean
Planet, patron de Kosmos, qui estime Pronote, une menace pour la « fonction du nombre d’enseignants dans
« surprenant » de n’avoir pas été interrogé souveraineté éducative » l’établissement et des options choisies.
par les auteurs. « La réalité, c’est que « Cette année, on paie 1800 euros
Le logiciel Pronote, bien connu des pour le lycée et 1400 euros pour
75 % des enseignants se connectent tous
familles des élèves, est emblématique le collège », indique Gérard Hein,
les jours sur leur ENT. Et l’explosion
de la toute-puissance que peut acquérir proviseur de la cité scolaire de Chazelles-
du trafic depuis le confinement démontre
un prestataire de l’Éducation nationale. sur-Lyon, dans la Loire. La grande
notre utilité. » Des chiffres confirmés par
Associé au logiciel EDT, il couvre majorité des établissements choisissent
les études du ministère.
une grande partie des activités d’un une formule comprenant l’hébergement de
Signe d’une certaine méconnaissance des établissement : saisie des absences, gestion leurs données dans le data center d’Index
outils par le personnel, des tutoriels sur de l’emploi du temps des élèves et des Éducation, situé à Marseille.
les ENT ont été lancés en urgence au enseignants, notes, éditions des bulletins,
mois de mars. Pour la seule académie de sanctions, cahier de texte, messagerie, Grâce à ces données, Index Éducation
Lyon, 3500 enseignants ont été formés rendez-vous avec les parents… est assis sur une mine d’or. « Pronote
ces dernières semaines. Des mesures a une connaissance statistique plus
trop tardives, selon Benoît Sillard, fine des établissements que l’Éducation
ancien sous-directeur aux technologies de nationale elle-même », estime un délégué
l’information et de la communication au académique au numérique, sous couvert
ministère de l’éducation nationale sous le d’anonymat.
Déjà indispensable sur le plan
gouvernement Raffarin, reconverti dans le En 2018, un rapport de l’inspection
administratif, le logiciel a aussi développé
privé, qui a participé au lancement des générale s’inquiétait de cette situation,
son volet pédagogique, en permettant des
premiers ENT il y a 15 ans. « Il fallait sans citer l’entreprise directement. « Les
partages de cours ou la création de QCM
une formation qui n’a pas été faite, ou traitements que ces entreprises peuvent
en ligne. Un aspect renforcé pendant le
pas assez massivement. Les conséquences opérer sur les données à caractère
confinement, via une mise à jour. Le
pédagogiques d’un ENT ne se règlent pas personnel ne sont pas connus de
logiciel a été l’un des principaux liens
en cinq minutes », estime-t-il. l’administration. Ils sont très puissants,
avec les familles, notamment pour les
D’autant que le déploiement d’un ENT établissements ne possédant pas d’ENT. par exemple : statistiques par académie
dans un établissement ne signifie pas Sur son site, Pronote revendique près de et par type d’établissement sur le nombre
forcément qu’il a été intégré par les 7,5 millions de copies remises par sa d’élèves et de professeurs absents, le
équipes, abonde Gérard Heinz. « On plateforme et 250 000 QCM créés du nombre d’élèves ayant été exclus de
voit tout de suite les coquilles vides, 16 mars au 16 avril. cours, le nombre d’heures professeurs par
en jachère, dont les enseignants se sont élève… », énumérait le rapport.
Plébiscité par le personnel, Pronote équipe
détournés. Certains établissements ont dû Ces statistiques « de nature stratégique »,
aujourd’hui près de 7 700 collèges et
tout apprendre d’un coup », résume-t-il. pourraient donner à ces sociétés
lycées, sur près de 11 200 en France. À
« Les collectivités locales ne font pas le la tête de ce quasi-monopole se trouve « des avantages concurrentiels dans le
boulot. Elles pensent que la technologie la société Index Éducation, fondée dans développement futur de services pour
va ruisseler toute seule vers les élèves et les années 1990 par Olivier Calderon,
les familles », analyse Jean-François Clair, un ancien prof de maths reconverti
en charge du groupe numérique du SNES- en entrepreneur, dont la discrétion lui
FSU. Ce professeur de mathématiques met a valu le surnom de « Jean-Jacques
en garde : « Quand on veut abattre son Goldman de l’EdTech » dans un
chien on dit qu’il a la rage. Il y a plein

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

l’éducation, renforçant par là même la l’Éducation nationale « pour éviter le logiciel Pronote, forçant ses clients
dépendance de l’institution à leur égard », d’alimenter les concurrents », précise à acheter toute la suite logiciel de
avertissaient les auteurs. la note du ministère. En clair : l’entreprise.
l’entreprise complique la transmission
des données, par crainte de voir
les éditeurs d’ENT mentionnés plus
haut s’en servir pour améliorer leurs
propres outils commerciaux. En tout
cas pas gratuitement. Le document
mentionne d’éventuelles « contreparties
financières ».
Sollicité, Olivier Calderon rappelle « Index Éducation met des conditions Jean-Michel Blanquer et Edouard Philippe à Nancy © DR
qu’Index Éducation n’utilise ces données financières pour transmettre les données L’épisode est révélateur de la situation
« en aucune manière »(ses contrats sont d’emplois du temps à des services de dépendance de l’Éducation nationale
disponibles ici), mis à part pour « des concurrents, sauf quand l’établissement envers certains de ses prestataires. Le
statistiques totalement anonymes que nous est aussi abonné à Pronote », fait rapport de 2018 cité plus haut se
avons mises à disposition du ministère ». aujourd’hui savoir à Mediapart le demandait même si un arrêt des activités
Le PDG indique qu’un contrôle de la ministère de l’éducation nationale, qui de ces entreprises pouvait entraîner
Cnil, clos en janvier 2020, n’a pas détecté précise que l’entreprise a « justifié le « l’impossibilité d’assurer une rentrée
d’anomalie à ce sujet. cryptage » par des questions « de sécurité scolaire normale ». Le spectre d’un rachat
des données ». de ces entreprises stratégiques par des
Mais les inquiétudes sur une dépendance
des pouvoirs publics ne sont pas que De son côté, Olivier Calderon précise groupes étrangers est aussi évoqué. Pour
théoriques. Mediapart s’est procuré une n’avoir « jamais réclamé au ministère défendre la « souveraineté éducative », le
note interne de la Direction au numérique de contrepartie financière, mais son rapport préconisait notamment une entrée
pour l’éducation (DNE), le service central engagement à ce qu’il réserve ces données de l’État au capital de ces entreprises,
du ministère sur ce sujet, datée de 2017. aux seules applications nationales et qu’il et appelant l’institution à « une grande
Elle porte sur un problème rencontré avec ne les transmette pas à des sociétés privées vigilance ».
le logiciel EDT d’Index Éducation. éditrices de solutions concurrentes des « Depuis près de 30 ans, les
nôtres. À ce jour, nous n’avons pas obtenu personnels de direction nous renouvellent
Couplé la plupart du temps à Pronote,
cet engagement. » massivement leur confiance chaque année.
ce logiciel est très utilisé par les chefs
d’établissement, notamment l’été, pour Malgré des négociations entre le ministère Si nous présentions un risque pour
élaborer les emplois du temps de la rentrée et l’éditeur, la situation est bloquée. À tel la “souveraineté pédagogique”, il est
suivante. Une opération complexe, qui point qu’un projet de courrier à transmettre probable qu’ils ne feraient pas ce choix »,
doit prendre en compte de nombreux par les chefs d’établissement pour rappeler se défend Olivier Calderon, vantant les
critères : tel prof ne travaille pas l’après- à l’ordre l’entreprise a été rédigé par tarifs peu élevés et la qualité du service de
midi, telle salle n’est pas disponible le le ministère, mais jamais envoyé. Faute sa société. Aux yeux du PDG, la position
lundi… « On rentre les infos, puis la d’accord, les données du logiciel EDT ne dominante de son entreprise est aussi un
machine mouline pendant des jours pour sont aujourd’hui accessibles gratuitement gage de meilleure réactivité, qu’il s’agisse
créer une base d’emploi du temps que nous et de manière exploitable que depuis de s’adapter aux réformes du ministère ou
affinons ensuite, précise un proviseur- aux impératifs liés au confinement.
adjoint. C’est un gain de temps énorme. » Olivier Calderon se dit « favorable »
Problème : le ministère constate qu’Index à un partenariat avec l’État, trouvant
Éducation refuse d’exporter – dans « étonnant » qu’un rapprochement n’ait
un format exploitable facilement – les pour l’instant pas été envisagé. Le PDG
emplois du temps « à la semaine ». Ces assure qu’il ne souhaite pas « dénaturer »
derniers forment un historique complet son entreprise en la vendant à une
de la vie de l’établissement, mis à société non européenne. Jusqu’à présent
jour en temps réel avec les absences actionnaire unique, il vient d’ouvrir
d’enseignants ou les changements de une partie du capital de sa société au
salle… Des données particulièrement Crédit Mutuel et assure n’avoir jamais
riches, que la société ne veut pas été contacté par des entreprises comme
rendre accessibles aux applications de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

Google ou Microsoft : « C’est un marché du réseau Framasoft. « On a mis des toujours hospitalisés et 18 en confinement.
dérisoire aux yeux des géants auxquels sommes incroyables dans des outils Un soulagement ? Tout dépend de ce
vous faites allusion. » qui ne répondent pas aux besoins des que l’on entend par « guéris ». Car
Reste que, pour les multinationales, le enseignants. On a fait le choix de selon les informations rassemblées par
confinement a été perçu comme une décentraliser. Résultat : chaque académie Mediapart, des dizaines de marins sont
opportunité. Google Education a noué fait un peu les choses dans son rentrés chez eux alors qu’ils étaient
un partenariat avec l’Unesco, tandis coin. On ne peut pas rivaliser avec toujours positifs au Covid-19. Un comble
que Microsoft a lancé une plateforme Google avec dix informaticiens dans un quand on se souvient du flot de paroles
avec l’Unicef. Mais paradoxalement, cette bureau. » Plus autonomes, certains lycées rassurantes qui avaient accompagné le
pression pourrait accélérer la dépendance français de l’étranger ont déjà opté pour retour de l’équipage : certes le porte-
de l’Éducation nationale envers les Google Education pour leurs activités avions à propulsion nucléaire français,
entreprises de la EdTech française. « C’est quotidiennes. C’est le cas à Florence, où fleuron de la défense nationale, était
nous ou les Gafam », répètent les éditeurs enseigne Alexis Kauffmann. « Je suis devenu l’un des pires clusters de France,
de l’Hexagone. Dans un communiqué militant du logiciel libre, mais ils ont mais 14 jours d’isolement sanitaire dans
très offensif, le fonds d’investissement de loin la meilleure offre. Pour l’instant, des bases du Sud de la France allaient
spécialisé Educapital dénonce ainsi l’Éducation nationale fait le lit des Gafam. permettre d’éviter la propagation du virus
« l’impréparation totale d’un système C’est criminel de sa part. » sur le territoire.
public d’éducation qui n’a pas su se Un raté isolé ? Hélas non : les contre-
transformer depuis 20 ans », et appelle vérités autour du sort de l’équipage du
à un grand plan d’investissement dans le
Covid-19: les fables de la porte-avions sont légion. Ces dernières
secteur. De quoi marquer les esprits avant «grande muette» semaines, le ministère a répété en boucle
les états généraux convoqués par Jean- PAR JUSTINE BRABANT trois éléments de langage : la santé
LE MERCREDI 6 MAI 2020
Michel Blanquer. des militaires est « sa priorité »,
Interrogé, le ministère indique être surtout « les missions continuent » et l’armée
mobilisé sur la question de la sécurité est en première ligne de l’effort
des données et leur non-utilisation à national contre le Covid-19 grâce à
des fins commerciales, « plutôt que sur l’opération « Résilience ». Nous révélons
la réappropriation des outils publics ». de nouveaux témoignages, chiffres et
Rappelant qu’il n’existe « pas de documents internes (pour certains classés
législation particulière sur les données « diffusion restreinte ») qui prouvent que
scolaires », l’Éducation nationale fait la santé des militaires n’a pas toujours été
savoir qu’un code de conduite précisant la priorité des hauts gradés, que le nombre
Emmanuel Macron, en visite à l'hôpital de
l’application de la RGPD dans ce domaine campagne de Mulhouse, le 25 mars © AFP de malades et d’absents dans la marine
doit être déployé « dans les prochains Derrière une communication cadenassée, est tel qu’on voit mal comment il pourrait
mois ». Pas de quoi ralentir l’effacement les documents et témoignages recueillis ne pas affecter la conduite des missions,
de l’État constaté depuis quinze ans dans par Mediapart démontrent que depuis et que le bilan de l’opération Résilience
ce secteur. le début de la crise sanitaire, l’armée – et en particulier du fameux hôpital
française multiplie les approximations et de campagne au déploiement annoncé
Un discours de mauvais présage, selon par le président Macron lui-même –
mensonges par omission. Au risque de
Jean-François Clair, qui milite depuis est bien maigre au regard des tambours
propager le virus, des marins testés positifs
15 ans avec le SNES pour la création et trompettes qui ont accompagné son
ont été autorisés à rentrer chez eux. Quant
« d’un vrai service public du numérique lancement.
à l’hôpital de campagne de Mulhouse,
de l’enseignement ». Un doux rêve
archi-médiatisé, il n’avait, le 21 avril, « Charles-de-Gaulle » : un bilan plus élevé
pour le moment. « Soyons honnêtes :
accueilli que 46 patients. qu’annoncé et des « Covid + » autorisés à
l’Éducation nationale n’a jamais été
capable de développer des outils adaptés. 99 % de marins guéris : le chiffre ferait rentrer chez eux
Ses logiciels ont 15 ans de retard », estime presque passer la catastrophe sanitaire Le communiqué était on ne peut plus
de son côté Gérard Heinz. du porte-avions Charles-de-Gaulle pour clair : après un séjour en mer écourté
une belle réussite. Les services de et des centaines de marins positifs à
L’Éducation nationale ne s’est pas non
communication de la marine en ont offert bord, le porte-avions Charles-de-Gaulle et
plus saisi des solutions proposées par
la primeur à BFM-TV dans la soirée du son escorte (constituée de la frégate de
le mouvement du logiciel libre, pourtant
lundi 3 mai. Sur les 1 082 marins testés défense aérienne Chevalier Paul, de la
dynamique en France, remarque Alexis
positifs, détaille la marine, seuls deux sont frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet
Kauffmann, enseignant et cofondateur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

et du ravitailleur Somme) allaient passer l’avait promis : « Des tests de dépistage d’« entrée » en isolement) à ceux réalisés
quatorze jours à l’isolement, afin que le seront réalisés pendant cette période en à la « sortie » de quatorzaine. Ses
cluster géant ne se diffuse pas partout en zone de confinement et avant le retour des conclusions sont édifiantes : selon ce
France. « Tous les marins du porte-avions marins dans leur foyer », indiquait-il dans document, 47 % des marins déclarés
Charles de Gaulle, du groupe aérien un communiqué, le 11 avril. Sauf que si les infectés par le Covid-19 étaient toujours
embarqué et de la frégate Chevalier Paul tests de « sortie » ont bien été effectués, positifs à la fin de la quatorzaine.
accompliront une période de quatorzaine leurs résultats, eux, ont visiblement eu Le document ne précise pas si, par
dans des enceintes militaires avant bien peu d’incidence sur la suite des conséquent, cette « sortie » d’isolement
de rejoindre leurs foyers »,écrivait le événements. a été repoussée. Mais les témoignages
ministère des armées le 11 avril. Un marin du Charles-de-Gaulle interrogé recueillis par Mediapart confirment qu’au
L’arrivée au port du fleuron de la par Mediapart estime que près de la moins une partie de ces cas positifs ont
marine française a été dûment filmée, les moitié des marins rentrés chez eux étaient bien été libérés.
détails de la procédure de décontamination positifs. « Nous parlons ensemble, et on Une décision évidemment contraire
répétés à l’envi, la liste des lieux de se rend bien compte que certains sont aux recommandations de l’Organisation
confinement transmise à la presse. Sur encore positifs à leur deuxième test. Je mondiale de la santé, qui conseille, « en
les bases en question, les marins qui dirais qu’un peu moins de la moitié cas de confirmation [du] COVID-19 à
attendaient depuis des mois de retrouver des marins déjà sortis (et ce depuis une l’issue d’un test » de s’isoler « pendant
leur famille et un bon gueuleton, ont tiqué semaine maintenant) sont encore positifs 14 jours, même après la disparition des
devant les barquettes de poulet basquaise au Covid-19 », nous indiquait-il le 29 avril. symptômes, à titre de précaution » car « on
micro-ondables William Saurin, puis se Le protocole de sortie qu’il décrit laisse ne sait pas encore exactement pendant
sont fait une raison. songeur : « Dans la base où j’étais confiné, combien de temps les personnes restent
le traitement subi par les personnes encore infectieuses après la guérison ».A fortiori
positives et les personnes négatives était quand le second test est toujours positif…
exactement le même : test et prise de L’un des marins du porte-avions,
sang, puis 24 à 48 h après les résultat aujourd’hui sorti de quatorzaine, en est
des tests, tous les testés faisaient la queue convaincu : cette légèreté « démontre
devant l'infirmerie pour passer devant le que notre quatorzaine était juste
médecin. Après une prise de tension, le politique ». « Elle n’était pas là pour
médecin disait si nous étions positif ou nous soigner ou bien même nous faire
négatif et l’après-midi même, quel que soit guérir, mais simplement pour rassurer les
Deux militaires français sur le « Charles-de-Gaulle
», le 12 avril, à Toulon © Christophe SIMON/AFP le résultat, le marin rentrait chez lui. » Français en leur disant : “Regardez, on
Et puis… Et puis, lorsque les yeux Deux autres témoignages recueillis par a isolé tous les marins du Charles-de-
ont cessé d’être tournés vers Toulon, la Mediapart (l’un d’un marin du porte- Gaulle !” », analyse-t-il.
hiérarchie militaire a manifestement jugé avions, l’autre d’un membre de la famille Autre chiffre sur lequel le ministère
que les mesures pouvaient être assouplies : d’un marin) viennent confirmer son récit. s’est bien gardé de communiquer, et
des marins sont repartis chez eux avant la « Notre quatorzaine était juste que Mediapart a pu se procurer : le
fin de leur quatorzaine. Deux témoignages nombre total de malades sur le porte-
recueillis par Mediapart l’attestent : alors
politique »
avions et les bateaux qui l’escortaient.
que le délai de 14 jours prenait fin les 26 Combien exactement de « Covid + » Officiellement, le compteur du ministère
et 27 avril (les marins ayant été placés en ont ainsi été autorisés à regagner leur est resté « bloqué » à 1 081 marins infectés
confinement dans des bases du Sud de la domicile, partout en France ? Interrogé – c’est ce que déclarait Florence Parly lors
France entre le 12 et le 13 avril), plusieurs par Mediapart, le ministère n’a pas donné de son audition à l’Assemblée nationale le
dizaines de marins du Charles-de-Gaulle suite (voir Boîte noire). Un document 17 avril, et c’est le chiffre que la presse
et de son escorte sont rentrés chez eux, interne que s’est procuré Mediapart continue de reprendre. Selon un document
notamment en Bretagne, dès le vendredi permet toutefois d’affirmer que le nombre classé « diffusion restreinte » et daté du
24 avril. de marins toujours positifs à la fin de la 21 avril, le nombre total de « marins
Plus étonnant encore : des marins ont quatorzaine était très élevé. malades COVID » du groupe aéronaval
pu rentrer chez eux alors qu’ils étaient Il s’agit d’un bilan de l’ensemble des était pourtant plus élevé : 1 278 au total.
toujours positifs au Covid-19. Des tests tests PCR réalisés sur les marins du « Charles-de-Gaulle » : un cas suspect à
PCR ont en effet été réalisés sur les groupe aéronaval (porte-avions + escortes) bord dès le 16 mars, non isolé
équipages au début puis à la fin de au 28 avril. Il compare les tests PCR
leur confinement. Là encore, le ministère réalisés à la descente du bateau (tests

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

La ministre des armées Florence Parly le rappelait les « effets à obtenir ». Ils point de situation comporte d’ailleurs
répète depuis un mois : la santé de ses tenaient en cinq points : « Rassurer la une colonne intitulée « impact OPS »,
troupes passe avant tout. « La santé de nos population », « sécuriser les marins du dans laquelle figurent plusieurs noms de
militaires est, aujourd’hui comme hier, GAN », « maintenir le moral des marins bâtiments affectés par cette grande saignée
notre priorité », assurait-elle lors de son et de leur famille », « informer les dans le personnel disponible.
audition par le Sénat le 10 avril dernier. élus locaux » et enfin… « maîtriser la Une quatorzaine pas si « systématique »
« Leur santé est ma priorité, répétait-elle le communication ». avant les opex
17 avril devant l’Assemblée nationale, car « Les missions continuent »… avec 20 000
elle conditionne leur capacité à remplir Toujours devant les parlementaires qui
absents l’auditionnaient, les 10 puis 17 avril,
leur mission au service des Français. »
C’est le nouveau hashtag préféré des Florence Parly a précisé les modalités
Pourtant, ce n’est guère le sentiment community managers de l’armée de terre, de ces missions « qui continuent »,
que laissait jusqu’à présent l’action du de l’aviation et surtout de la marine en particulier des opérations extérieures
ministère et de ses hauts gradés : après nationale : #lesmissionscontinuent. Sous (opex), en dehors du territoire national.
avoir tardé à faire respecter l’application ce mot d’ordre, les communicants de Aux sénateurs et aux députés, la ministre
des gestes barrières au sein des régiment l’état-major postent, depuis le 18 mars, a déclaré que les départs en mission
(voir notre article du 21 mars), après des photos de Rafale à l’entraînement et étaient précédés de « quatorzaines
avoir mis en place un bien étrange de frégates en patrouille. Une manière systématiques ».
« confinement » (voir notre article d’appuyer en images un second élément
du 2 avril), le ministère affirmait que de langage répété à l’envi par Florence
Un bilan bien maigre
dans le Charles-de-Gaulle contaminé, le Parly : « Le Covid-19 change parfois nos Ce n’est pas le cas pour au moins une
maximum avait été fait, et en particulier plans, mais ne nous fait pas dévier de opération extérieure dont Mediapart a eu
que les malades avaient été isolés de nos missions, et ne met pas à mal nos connaissance. La frégate Languedoc et
leurs collègues. Nous démontrions que combats. » (Extrait de son audition au son équipage d’une centaine de marins
cela n’était pas le cas (voir notre article du Sénat le 10 avril.) est partie en mission longue durée, en
15 avril). direction de l’océan Indien, le 25 avril
Les seuls chiffres fournis par l’armée
Un nouvel élément vient aujourd’hui dernier – son retour est prévu à la
concernant l’impact du Covid sur ses
s’ajouter au pesant dossier du porte- mi-août. Selon le témoignage de la
troupes ne semblent en effet pas de nature
avions. Selon nos informations, les famille d’un de ces marins, le départ
à inquiéter sur ses capacités à remplir
médecins du bord ont été informés dès le s’est fait sans quatorzaine : « Aucune
ses missions : « 1 500 cas confirmés »
16 mars qu’un marin était « cas contact » : mesure de confinement n’a été prise pour
au 22 avril, selon le service de santé
il avait, lors de l’escale à Brest du 13 préserver l’intégrité de l’équipage avant
des armées, sur une armée de plus de
au 15 mars, été en contact direct avec leur départ en mission opérationnelle :
250 000 hommes et femmes. Mais la
un proche ayant déclaré des symptômes le commandement leur a demandé de
perspective est un peu moins rassurante si
du Covid-19 dès le 16. Pourtant, toujours faire des allers et retours quotidiens entre
l’on se penche sur le nombre d’absences
selon nos informations, ce marin n’a leur domicile et le navire, alors que
recensées au sein du ministère. Mediapart
pas été placé en confinement, et n’a été certains ont des enfants, habitent avec des
a pu obtenir celles qui concernent la
invité à porter un masque que pendant conjoints ou conjointes soignants… »
marine. Rien qu’au sein de cette dernière
quelques jours. Interrogé sur ce cas le (sans compter donc l’armée de terre et Alors que l’équipage s’activait sur le
4 mai, le ministère des armées n’a pas de l’air), le nombre total « d’absences bateau afin de le préparer, sans toujours
donné suite (voir Boîte noire). liées au Covid-19 » était à la fin avril de pouvoir respecter les distances de sécurité,
Une étrange manière de faire de la 20 000 personnes – 20 044, selon un point « jusqu’au 20 avril, aucun masque ne
santé des marins une « priorité ». Mais de situation classé « diffusion restreinte » leur a été fourni et il n’y avait pas
le commandement du groupe aéronaval et daté du 27 avril. Dans certaines suffisamment de gel hydroalcoolique »,
l’avait lui-même écrit noir sur blanc dans spécialités, comme l’aéronautique navale, poursuit ce membre de la famille d’un
une note interne rédigée juste avant le ce sont 94 % des effectifs qui étaient marin du Languedoc. Pour cette famille, il
retour précipité du Charles-de-Gaulle à indisponibles à cette date (selon nos aurait été tout à fait possible d’éviter les
Toulon : la santé de l’équipage n’était calculs, basés sur le nombre d’absences allers et retours en logeant tout l’équipage
qu’une priorité parmi d’autres. Avant rapportées aux effectifs totaux de ces sur le bateau lui-même, quinze jours avant
de détailler, dans ses grandes lignes, le spécialités). de partir.
protocole de quarantaine, de tests et la Difficile d’imaginer que cela n’affecte Les leçons ont-elles réellement été tirées
répartition des tâches entre officiers, le pas d’une manière ou d’une autre les de l’épisode du Charles-de-Gaulle ?
document, que Mediapart a pu consulter, missions des militaires français. Le même Toujours selon ce proche de marin, aux

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

allers et retours avec le domicile se pierre, puis à l’accueil de son premier auront été contaminés en continuant de
sont ajoutées des visites de personnes patient, puis à la visite de l’EMR par le travailler) que de patients pris en charge
extérieures à l’équipage : « L’équipage même président Macron… par ces mêmes militaires ?
a reçu quasiment chaque jour sur
le bateau des industriels en visite,
toujours sans précautions particulières
(pas de prise de température, pas de
masques…). » Aujourd’hui, les marins
de la frégate se disent « très inquiets »
de vivre un Charles-de-Gaullebis, alors
même qu’une frégate est moins équipée en La communication du ministère de la défense
matériel médical que le porte-avions. (image issue de son dossier de presse)
Emmanuel Macron, en visite à l'hôpital de
Interrogé sur le cas de la frégate campagne de Mulhouse, le 25 mars © AFP Et toujours la consigne : silence dans les
Languedoc le 4 mai, le ministère des Au regard de toute cette communication, rangs
armées n’a pas donné suite (voir la Boîte le bilan apparaît bien maigre : selon nos Cette succession de contre-vérités,
noire). informations, au 21 avril, ledit hôpital d’omissions et d’incantations est d’autant
Résilience, avec les moyens du bord avait pris en charge 46 patients. Nous plus gênante quand Florence Parly, la
avons demandé le 4 mai au ministère un ministre des armées assure en personne
Dernier des trois éléments de langage
bilan actualisé – il n’a pas donné suite (voir que les faits lui tiennent à cœur. « Il est
martelés depuis un mois par le ministère
Boîte noire). essentiel que les Français soient informés
– après « la santé des soldats est notre
Ce sont bien entendu 46 précieuses prises et que vous soyez tenus au courant de nos
priorité » et « les missions continuent » –
en charge en réanimation, 46 familles actions », assurait-elle aux sénateurs le
: l’idée que l’armée est en première ligne
soulagées, peut-être 46 vies sauvées. Mais 10 avril.
de la lutte contre le Covid-19 à travers son
opération Résilience, lancée le 25 mars. il n’est pas interdit de mettre le bilan Un devoir d’information qui trouve
Une opération « inédite », « multidomaine de l’hôpital ultra-médiatisé en perspective manifestement sa limite lorsque
», qui concerne « toutes les armées, avec celui d’autres hôpitaux de la région, les principaux concernés voudraient
directions et services », pour laquelle le moins filmés mais pas moins actifs : le témoigner. Depuis le début de l’épidémie,
ministère est « pleinement mobilisé » et le Groupe hospitalier de région de Mulhouse les militaires français sont en effet
service de santé des armées « pleinement a accueilli 1 834 patients Covid dont 279 régulièrement dissuadés de prendre la
impliqué », assure le dossier de presse de en réanimation (du 1er mars au 23 avril), parole, que ce soit via la presse ou les
l’opération Résilience. les hôpitaux civils de Colmar ont pris en réseaux sociaux.
Concrètement, les soldats français aident charge 1 117 patients Covid, dont 286 Le 17 avril, l’équipage de la frégate
au transport et à la sécurisation de en réanimation (du 1er mars au 23 avril). Languedoc recevait ainsi un message
masques, à la désinfection d’hélicoptères Dans la région Grand-Est, du 22 mars au de son commandement les avertissant :
civils, ou encore transfèrent des patients 3 avril, il y a eu, tous les jours, plus de « Il est possible que des membres de
pour dégager des hôpitaux surchargés. 60 personnes nouvellement hospitalisées l’équipage ou leur famille soient contactés
S’il est encore tôt pour faire son bilan en réanimation ou en soins intensifs pour par des journalistes. […] Je vous rappelle
global, il est un point particulier sur lequel Covid-19 – avec un pic à 120 personnes le devoir de réserve de notre statut et vous
Résilience affiche des résultats contrastés : par jour. demande de ne pas répondre directement
son fameux « hôpital de campagne » à des journalistes et d’informer votre
Surtout, ces 46 prises en charge posent
déployé à Mulhouse – aussi appelé chef de service en cas de contact avec
une autre question, de fond : vaut-il la
EMR SSA (pour « élément militaire de des journalistes. » La raison ? « Au-
peine de mobiliser des dizaines de milliers
réanimation » du service de santé des delà du devoir de réserve, détaillait le
de militaires pour aider à la lutte contre
armées). On se souvient de l’annonce de commandement, il est clair que nous
l’épidémie si, finalement, on risque de
sa construction par le président Macron en ne sommes pas qualifiés pour répondre
compter davantage de militaires pris en
personne le 16 mars, des très nombreux à d’éventuelles questions sur la gestion
charge par les hôpitaux civils (parce qu’ils
sujets de journaux télévisés dédiés aux du COVID au sein des armées et que
premiers pas du chantier, puis à sa dernière nos services de communication ont les
informations nécessaires pour répondre. »
Dans l’armée de terre, les soldats sont
aussi poliment invités à se taire. Avec
des arguments parfois inattendus. « Après

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

avoir porté un effort sur la couverture 6. Pouvez-vous nous dire combien de pour souffler ou s’impliquer dans des
de la crise sanitaire, les médias marins sont rentrés chez eux avant la fin actions de solidarité. Et puis, il y a le
se focaliseront certainement sur les des 14 jours, et pour quelle raison ? consul d’Espagne à Bayonne.
conséquences économiques dans les 7. Quel est l’état de santé des trois marins Le 3 avril, le diplomate a mis à la porte
semaines à venir. Aussi, je vous admis en réanimation à l’HIA Sainte- de sa villa le couple d’employés ukrainiens
recommande du recul dans l’expression Anne ? qui travaillaient sur place depuis douze
de vos inquiétudes. Ces dernières restent Concernant la quatorzaine avant départ en ans, selon une enquête de Mediapart. Ces
bien modestes quant aux difficultés que mission employés de maison, dont les contrats de
devront affronter très prochainement nos 8. Mme Parly déclarait lors de son audition travail venaient de s’achever, ne parlent
concitoyens », écrivait ainsi récemment par l’Assemblée nationale le 17 avril que pas français, n’ont pas de moyen de
le colonel commandant le 126e régiment des « quatorzaines systématiques » étaient transport ni de solution de logement.
d’infanterie à ses troupes. organisées avant les départs en mission. La femme du couple est par ailleurs
Selon nos informations, cela n’a pas été atteinte de diabète, une pathologie qui la
Boite noire le cas pour l’équipage de la FREMM rend particulièrement vulnérable face au
Lundi 4 mai, à 12 h 30, nous avons adressé Languedoc partie en mission le 25 avril, Covid-19 et nécessite dans son cas des
les questions ci-dessous aux services de dont l’équipage a continué de faire des soins quotidiens. Avec son mari, ils ont
communication du ministère des armées, allers et retours entre son domicile au finalement été recueillis par une voisine
qui en ont accusé réception. Le 6 mai, à 9 bateau les semaines précédant ce départ. qui, choquée par la situation, a décidé de
heures, nous n’avions pas reçu de réponse. Le ministère en était-il informé ? les loger gratuitement depuis un mois.
Concernant Résilience
1. Pouvez-vous nous dire combien de En plein confinement, le
patients sont toujours en réanimation à
l’EMR-SSA déployé à Mulhouse ? consul d’Espagne chasse
2. Au 21 avril, 46 patients avaient été son personnel de maison
pris en charge depuis l’ouverture de PAR CAMILLE POLLONI ET ANTTON ROUGET
l’EMR-SSA. À combien s’élève à ce jour LE MERCREDI 6 MAI 2020

le nombre total de personnes prises en


charge ?
3. Pouvez-vous nous dire combien de En bord de mer, l’imposante villa du consul (au premier
patients ont par ailleurs été transférés par plan) dispose de plusieurs chambres libres © Google Earth
voies terrestres, maritimes ou aériennes Leurs remplaçants, un couple de
dans le cadre de l’opération Résilience Philippins en provenance de Madrid, ont
(Mme Parly évoquait 139 évacuations lors pu franchir la frontière franco-espagnole
de son audition le 17 avril, j’imagine que malgré les fortes restrictions imposées par
cela a évolué) ? les autorités.
Concernant l’épidémie sur le Charles-de-
Gaulle
En bord de mer, l’imposante villa du consul (au premier Leur arrivée a eu lieu le mardi 24 mars.
plan) dispose de plusieurs chambres libres © Google Earth Le confinement est alors en vigueur depuis
4. Selon nos informations, les médecins
Début avril, le consul d’Espagne à une semaine en France, dix jours en
à bord du CDG ont été informés dès le
Bayonne a mis à la porte de sa résidence un Espagne. La frontière est officiellement
lundi 16 mars de la présence d’un « cas
couple d’employés ukrainiens fraîchement fermée, à quelques exceptions près :
contact » à bord, qui n’a pas été isolé
retraités, après être allé chercher, les transporteurs routiers, le personnel
du reste de l’équipage. Le ministère en
malgré les règles de confinement, leurs soignant, les travailleurs frontaliers et
a-t-il été informé ? Le choix de ne pas
remplaçants philippins en Espagne. le personnel diplomatique peuvent la
isoler ce marin était-il conforme avec les
instructions du ministère à l’époque ? L’interprétation des règles de confinement franchir sans encombre.
Si l’enquête de commandement venait à n’est pas la même pour tout le monde. À bord de leur Ford Mondeo, le consul
confirmer que des cas contact n’avaient Il y a les citoyens qui sont obligés de d’Espagne à Bayonne et son épouse se
pas été isolés du reste de l’équipage, des travailler ; ceux qui sacrifient loisirs et rendent à San Sebastián. Leur chauffeur,
sanctions seraient-elles prises ? relations sociales pour rester enfermés ; redoutant ce voyage hasardeux, est en arrêt
5. Pouvez-vous nous dire combien de ceux qui se limitent à une sortie d’une maladie. Ils prennent donc eux-mêmes le
marins sont rentrés chez eux après leur heure par jour pour prendre l’air ; ou volant pour aller chercher leurs nouveaux
quatorzaine à Saint-Mandrier et Toulon encore ceux qui dérogent à quelques règles employés de maison, qu’ils ramènent dans
avec un test PCR positif ? la résidence du consul, à Biarritz.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

« Nos ambassades et consulats ont reçu travail en bonne et due forme pour les « Quand tout s’est fermé en Espagne,
des instructions consistant à respecter nouveaux arrivants. « Le 9 mars, nous j’ai demandé au consul si nous pouvions
les recommandations et les directives indique le ministère des affaires étrangères rester », raconte Oksana. « Il m’a
sanitaires locales. Dans ce cas concret, espagnol, le consul général a demandé de répondu : “Si, si, no te preocupes” [oui,
comme dans les autres, cette instruction passer un contrat d’assistance technique oui, ne t’inquiète pas – ndlr]. Ensuite,
a été suivie à la lettre », explique le pour l’accomplissement des travaux sa femme nous a dit que nous n’allions
ministère des affaires étrangères espagnol, domestiques dans la résidence ». Et pas pouvoir rester. » Interrogé à plusieurs
sans pour autant répondre à nos questions d’ajouter que les services centraux du reprises par Mediapart, Álvaro Alabart
(voir notre Boîte noire). Contactés par ministère ont « donné l’autorisation à une Fernández-Cavada n’a pas retourné nos
Mediapart, la préfecture des Pyrénées- entreprise pour une période de trois mois » demandes d’explication. À Madrid, le
Atlantiques et le sous-préfet de Bayonne, le 26 mars. bureau d’information du ministère des
Hervé Jonathan, n’ont pas souhaité Cette assistance technique, « prévue affaires étrangères rappelle seulement que
nous indiquer si ce déplacement avait pour faire face à des besoins courts le 6 mars « les deux employés de service
fait l’objet d’une dérogation particulière et très concrets », ne constitue « pas ont présenté par écrit leur demande de
accordée par leurs services. une alternative au contrat de travail retraite à compter du 31 mars ».
Depuis juillet 2018, la villa « Les », ajoute le ministère. Malgré notre
Escalettes », cette belle et grande bâtisse relance, le ministère n'a pas fourni de
en bord de mer, construite en 1924 par précisions supplémentaires sur l'entreprise
l’architecte-décorateur Charles Siclis, est concernée, ni sur le fait que le personnel
occupée par Álvaro Alabart Fernández- soit arrivé à Biarritz le 24 mars, soit
Cavada et son épouse. Le consul, deux jours avant la date d'autorisation.
auparavant ambassadeur d’Espagne au Cette question « concerne directement
Mozambique, était recensé, en 2018, la relation entre l'entreprise et ses
dans la liste des diplomates espagnols travailleurs ». Álvaro Alabart, alors ambassadeur au Mozambique,
disposant d’un patrimoine supérieur à Un aspect plus anecdotique de leur visite en 2015 un centre de santé qui travaille notamment
un million d’euros (lire ici). Depuis son sur le paludisme, le sida, la tuberculose et les maladies
vie quotidienne a en revanche été pris diarrhéiques © Ambassade d’Espagne au Mozambique
arrivée à Biarritz, il peut compter sur en compte rapidement : le 14 avril,
un personnel dévoué. Comme Oksana* et Le vendredi 3 avril au soir, Álvaro
malgré le confinement, une entreprise
Pavlo* chargés de la cuisine, du service, Alabart Fernández-Cavada demande à la
landaise spécialisée dans les antennes est
du ménage et du linge. cuisinière et son mari de quitter les lieux
intervenue, à la demande du consul, pour
dès le lendemain. Le consul ne leur
Employés de la résidence depuis douze que les nouveaux employés reçoivent la
propose aucune solution, selon le couple
ans, Pavlo et Oksana ont partagé l’intimité télévision dans leur appartement.
ukrainien, sauf celle de les déposer en
familiale de cinq consuls successifs. Ces
employés de maison vivent sur place,
« Les diplomates ne font pas cela Espagne le lundi suivant.
dans un deux-pièces mis à leur disposition » Oksana s’est sentie obliger de décliner
au premier étage. Leur contrat, de droit Le 31 mars au soir, Oksana et Pavlo cette offre. « Je suis diabétique, il y a
français, s’achève le 31 mars. Lorsque devaient en théorie faire leurs adieux à beaucoup de cas de Covid en Espagne et la
leurs successeurs arrivent, Oksana et Pavlo la résidence, gagner Irun en voiture, puis frontière est fermée, ce n’est pas sérieux.
passent quelques jours à les former aux Bilbao en bus. Là-bas, ils prendraient Mon permis de travail est français, mes
usages de la maison. l’avion pour rentrer à Lviv, en Ukraine, via papiers de Sécurité sociale sont français.
Munich. Mais l’épidémie de Covid-19 et le Qu’allions-nous faire en Espagne ? Je ne
Les Philippins, également hispanophones,
confinement ont bouleversé leurs projets. sais pas comment il a pu me proposer
sont installés dans un appartement du
cela, les diplomates ne font pas cela. »
sous-sol, qui avait été aménagé par un Les vols pour l’Ukraine sont annulés, les Oksana était « complètement paniquée »
précédent consul pour offrir un peu frontières fermées, les hôtels aussi. Ils après cette conversation, se souvient un
d’indépendance à ses enfants. Les lieux, parlent espagnol, mais pas français, et témoin. Le soir même, le couple prépare
servant depuis de lieu de stockage, ont été ne savent pas où aller. Oksana s’inquiète ses affaires, sans savoir où aller.
débarrassés pour eux dans les semaines pour sa santé. Son diabète la rend
précédentes. particulièrement vulnérable et nécessite, Quelques coups de téléphone plus tard,
depuis une opération en janvier, des soins une voisine accepte, le samedi matin,
Ces préparatifs semblent indiquer que
quotidiens dans un cabinet infirmier à de les loger dans l’appartement de son
le recrutement du couple philippin était
deux pas de leur lieu de résidence. fils, inoccupé pour le moment. « J’étais
prévu de longue date. Pourtant, Mediapart
surprise que le consul leur fasse cela »,
n’a trouvé aucune trace d’un contrat de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

explique cette ressortissante espagnole. l’une des deux est repartie de la résidence,
Bien connue de plusieurs anciens consuls, en voiture, le samedi 25 avril, dans l’après-
qu’elle a vus défiler à Biarritz depuis la midi. Erdogan libère un chef de
fin des années 70, cette retraitée s’étonne Au-delà des circonstances de son départ, la mafia, ancien exécutant
encore de la situation : « Tout est fermé Oksana estime que ses conditions de
dehors. La maison du consul est assez
des basses œuvres de l’Etat
travail s’étaient fortement dégradées PAR NICOLAS CHEVIRON
grande. Cela ne dérangeait personne depuis l’arrivée d’Álvaro Alabart LE MERCREDI 6 MAI 2020
qu’ils restent pendant le confinement. » Fernández-Cavada et son épouse il y a
Faute de mieux, elle les accueille bien deux ans, alors qu’elle n’avait « jamais L’ultranationaliste Alaattin Çakici a
volontiers. « Oksana et son mari sont très eu aucun problème » avec les consuls participé dans les années 1990 à la « sale
discrets, ils ne veulent jamais déranger et précédents. « La femme du consul a un guerre » menée par l’État turc contre les
n’ont jamais eu le moindre problème. » caractère très fort, elle peut crier. Rien sympathisants de la rébellion kurde. Il a été
« Avant 14 heures, nous étions partis n’allait comme elle voulait. Depuis deux libéré mi-avril à la faveur d’une loi visant
du consulat », résume Oksana. Leur ans, je travaillais comme une esclave. Je à désengorger les prisons menacées par le
bienfaitrice se souvient que l’ancienne n’ai jamais travaillé autant. » Covid-19.
employée de maison « était très troublée Alors que son contrat prévoyait 35 heures
par la situation ». « Je leur ai dit qu’ils de travail hebdomadaire, Oksana décrit
resteraient dans cet appartement tant qu’il des journées qui s’étiraient « de 7 heures
le faudrait. Elle pleurait, elle pleurait, elle du matin jusqu’à 21 heures le soir »,
voulait m’embrasser. » parfois sans pause, et des sollicitations à
À l’heure de publier cet article, Oksana des fins privées. « Quand le consul et sa
et son mari ont déjà passé un mois femme recevaient des amis, pas pour des
dans ce petit appartement. « L’ambassade réceptions officielles, nous devions rester
Alaattin Çakici (à gauche) en 2004 au
d’Ukraine doit me prévenir quand les vols en cuisine jusqu’à 2 heures du matin pour tribunal d'Istanbul © Mustafa Ozer/AFP
reprennent. Je regarde tous les jours mais les servir. »
Istanbul (Turquie), de notre
les vols sont annulés. Ils ne vendent pas de
billets. »
Boite noire correspondant.– Le président turc Recep
Tayyip Erdogan compte désormais un
Le consul d’Espagne à Bayonne,
nouvel ami. À peine libéré, le 15 avril,
l’ambassadeur d’Espagne à Paris, la
dans le cadre d’une loi visant à réduire
préfecture des Pyrénées-Atlantiques et le
la population carcérale pour faire face
sous-préfet de Bayonne ont été contactés
à la pandémie de Covid-19, Alaattin
le lundi 4 mai pour répondre à une liste de
Çakici a adressé au reis un message
questions.
de remerciements qui vaut serment
Notre demande à l’ambassade a été traitée, d’allégeance.
à Madrid, par le ministère des affaires
Depuis sa retraite dans un hôtel
étrangères, qui nous a répondu par mail,
Oksana et Pavlo vivaient au premier de la station balnéaire de Saros,
étage de la villa © Google Earth
mardi soir, sans entrer dans le détail de nos
en Thrace orientale, le chef mafieux
Selon les informations de Mediapart, questions. Des précisions ont été apportées
ultranationaliste, jusque-là connu pour son
l’appartement des anciens employés au après publication, suite à la réception d'une
aversion à l’égard du président islamo-
sein de la résidence du consul reste à ce nouvelle réponse.
conservateur, a cette fois salué, dans un
jour inoccupé. Était-il impossible de les Malgré plusieurs relances, le consul n’a
texte manuscrit, les efforts d’un leader
laisser y vivre quelques semaines de plus ? pas retourné nos demandes d’explication.
« qui, depuis quatre ans, se bat pour
Le consul n’a pas répondu. « Nous ne La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a
la survie de notre État sans faire de
prenions la place de personne », estime indiqué qu’elle ne souhaitait pas répondre
concessions à l’impérialisme occidental ».
Oksana. à nos questions.
Çakici n’est pas le premier caïd à mettre le
Outre les deux appartements de service, *Oksana et Pavlo sont des prénoms
genou à terre devant Erdogan. Avant lui,
la résidence dispose de 8 chambres (et d’emprunt, à la demande des personnes
Sedat Peker, bénéficiaire d’une libération
6 salles de bain), dont trois étaient concernées.
anticipée, avait menacé en 2016 les
occupées durant les premières semaines du opposants du reis qui avaient osé réclamer
confinement par le consul, son épouse et un arrêt des combats au Kurdistan turc
leurs deux filles, adultes, en visite. Malgré
les restrictions de circulation en vigueur,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

de « faire couler [leur] sang à gros comme les seules responsables », passeport de fonctionnaire au nom de
bouillons ». Mais Çakici est d’un autre explique l’auteur d’Overdose Türkiye, une Catli, signé personnellement par Mehmet
calibre. formidable enquête sur le trafic de drogue Agar, le ministre de l’intérieur.
et la pègre en Turquie. Ces révélations vont contraindre les
Son rôle dans la lutte clandestine contre les autorités turques à sévir contre le crime
soutiens supposés du PKK, dans les années organisé – la police arrête un millier
1990, fait cependant moins de doute. « En de gangsters en 1998. Le 16 août de
1993, ce sont en particulier les trafiquants cette année-là, c’est au tour de Çakici
de drogue kurdes, censés financer le PKK, d’être interpellé dans le hall d’un hôtel
qui sont visés. On sait par exemple que le niçois, avec dans sa poche un passeport
bras droit de Çakici a assassiné un avocat diplomatique. Le caïd n’a pourtant pas
Alaattin Çakici (à gauche) en 2004 au kurde », affirme Erdinç. « L’équipe de été abandonné par la chance. Alors que
tribunal d'Istanbul © Mustafa Ozer/AFP Çakici est utilisée, au nom de l’État, dans ses procès pour meurtres s’éternisent, il
Né en 1953 dans un village de la mer Noire des opérations en Europe et en Turquie bénéficie en novembre 2002, dans une
proche de Trabzon, Alaattin Çakici grandit contre des Kurdes et divers représentants affaire mineure, d’une décision de remise
dans un quartier populaire d’Istanbul de l’opposition de gauche. » en liberté.
dans l’ombre d’un père emprisonné pour Lutte idéologique et guerre des gangs Profitant de l’aubaine, il s’éclipse en
meurtre, et se fait remarquer à la fin des s’imbriquent, sous l’égide du MIT, de la Europe et n’est rattrapé qu’en juillet 2004
années 1970 à la tête d’une section de police et de la gendarmerie, qui ont chacun sur une autoroute autrichienne, en
Loups gris, l’organisation de jeunesse de leur propre équipe dans l’inframonde. Fort possession cette fois d’un passeport au
l’extrême droite turque, engagée à cette de ses protections, Çakici prospère et nom d’un agent du MIT. Alors qu’il est
époque dans des affrontements meurtriers prend confiance. Décidé à acquérir une extradé en Turquie, les condamnations
avec les groupes de gauche. banque, la Türkbank, il n’hésite pas à finissent par pleuvoir dru. Au moment de
Placé en détention provisoire en juin 1981 faire mitrailler en mars 1997 Adil Öngen, sa libération anticipée, il finissait de purger
avec d’autres militants ultranationalistes un conseiller de Tansu Çiller, alors vice- deux d’entre elles – 19 ans et 2 mois pour
pour répondre de la mort de 41 personnes, premier ministre. avoir commandité le meurtre de sa femme,
il est relâché l’année suivante, faute de Il planifie un attentat contre le ministre 18 ans et 4 mois pour celui de son ancien
preuves, et se lance dans le banditisme, chargé des banques, Cavit Çaglar, entre en bras droit, Nurullah Agansoy.
se spécialisant dans l’extorsion et le négociation avec le chef de gouvernement Cette libération, il la doit largement à
recouvrement de dettes. Mesut Yilmaz, contraint de démissionner l’insistance d’un homme, Devlet Bahçeli,
Sa carrière connaît un tournant en 1987, en novembre 1998 en raison de ses le chef du parti d’extrême droite de
quand il est approché par plusieurs affinités avec le parrain. Entre-temps, l’Action nationaliste (MHP). Engagé
cadres de l’organisation nationale du Çakici a fait abattre, en 1995, son épouse depuis le putsch raté de l’été 2016 dans
renseignement (MIT), qui décident de Nuriye Ugur Kiliç, qui avait osé affirmer une coalition avec Erdogan et son parti
l’employer pour leurs basses œuvres. que le chef du PKK, Abdullah Öcalan, de la justice et du développement (AKP),
L’Armée secrète arménienne de libération avait plus d’honneur que lui. Bahçeli a appelé à plusieurs reprises, en
de l’Arménie (ASALA) mène alors depuis La réalité des collusions entre monde 2018, au vote d’une loi d’amnistie pour
plusieurs années une campagne d’attentats du crime et officines étatiques va éclater le chef mafieux, au chevet duquel il s’est
contre les intérêts turcs, et le Parti des au grand jour en novembre 1996, à rendu en mai 2018 quand celui-ci était
travailleurs du Kurdistan (PKK) vient de l’occasion d’un accident de voiture devenu hospitalisé.
lancer, trois ans plus tôt, une guérilla célèbre. Dans une Mercedes accidentée Comme Çakici, Bahçeli a milité au sein
indépendantiste contre Ankara. près de Susurluk (nord-ouest), la police des Loups gris pendant les années 1970.
La légende noire d’Alaattin Çakici lui va en effet retrouver trois morts : « Il peut y avoir chez lui une forme
prête un rôle dans des opérations visant Abdullah Çatli, un des ténors de la de sentimentalité nostalgique, dans le
l’ASALA en Europe et au Liban. Son pègre turque, recherché depuis 1977, sa sens qu’il voit dans Çakici le fils d’un
implication est cependant peu probable, compagne et Hüseyin Kocadag, ancien “martyr” tué par les gauchistes », estime
selon le journaliste d’investigation Cengiz directeur-adjoint de la police d’Istanbul. l’analyste britannique Gareth Jenkins, un
Erdinç. « Ce sont plutôt des agents de Le député Sedat Bucak, proche du des meilleurs spécialistes des structures
l’État qui sont intervenus, avec un soutien président Süleyman Demirel et membre parallèles opérant au cœur de l’État turc,
logistique des mafias nationalistes. Mais d’un clan kurde très puissant, est le seul qui travaille aujourd’hui pour le Silk
comme les opérations ont été des fiascos, survivant. La police découvre également Road Studies Program. Selon le journaliste
l’État a préféré désigner ces dernières des armes, des appareils d’écoute, un faux Hakantürk, biographe de Çakici, le père du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

mafieux a été abattu dans son café par des diriger ses affaires depuis la prison. Cela vertu de son « devoir de réserve », une
militants du groupe d’extrême gauche Dev veut dire que l’État profond est toujours fin de non-recevoir à nos questions sur
Sol en mai 1980. là. » les candidats potentiels. « Il y a beaucoup
Il y a aussi, pour Bahçeli, le besoin Répondant aux allégations sur un convoi d’offres, il semble qu’il y ait beaucoup de
de satisfaire sa base, auprès de laquelle de 700 véhicules accompagnant le caïd, la monde sur les rangs », rapporte néanmoins
le mafieux reste très populaire. Sa cote gendarmerie a assuré, au lendemain de la une source proche du dossier. Un
d’amour est en revanche beaucoup plus libération, que les véhicules étaient en fait repreneur potentiel évoque « une dizaine
basse auprès du président, qu’il ne s’est ceux de personnels de la prison au moment de personnes » qui auraient demandé
pas privé d’insulter et de menacer – ce qui d’un changement d’équipes. l’accès à la « data room », c’est-à-dire
lui a valu un supplément de 10 mois de l’espace virtuel où les postulants peuvent
Cengiz Erdinç partage la même conviction prendre connaissance de l’ensemble des
prison en 2017. que sa consœur. « Çakici a toujours informations financières et techniques
Le 25 août 2018, au lendemain de des liens avec la mafia de Bafra, sur concernant le journal.
l’élection qui a reconduit Erdogan à la la mer Noire. Il a toujours son identité
tête de l’État avec l’aide du MHP, Çakici, politique d’extrême droite. C’est pourquoi
exaspéré par le peu de reconnaissance il constitue encore une force. Il peut
exprimée par le reis à son allié, lui adresse encore nouer des alliances, réunir des
un courrier diffusé sur Internet. « Tu hommes », affirme-t-il. Et le parrain n’a
n’es pas le propriétaire de l’État ! […] pas été oublié par ses anciens amis. En
N’oublie pas que tu n’es qu’un passager et mai 2018, lors de son hospitalisation, il
que les nationalistes turcs sont les hôtes, a ainsi reçu la visite de Yavuz Aytaç, un
fulmine-t-il. Tu peux bien me faire ce que ancien chef des opérations extérieures du Le placement sous sauvegarde de justice
tu veux. […] Mais enfonce-toi bien dans le MIT. a de facto entraîné l’évaporation de
crâne, enfant des rues, que je ne suis pas la dette du titre – environ 7 millions
un petit caïd de la rue. » d’euros. De quoi donner des ailes aux
Mais Erdogan a besoin de Bahçeli. Sans
Reprise de «Paris- candidats potentiels. Depuis le 21 avril,
Normandie»: les candidats date officielle de la mise en liquidation du
les 49 députés du MHP, l’AKP, avec ses
journal assortie d’une poursuite d’activité
291 élus sur 600, ne détient plus la majorité se préparent en toute de trois mois, les prétendants peaufinent
au Parlement. « Avant le coronavirus, les
intentions de vote en faveur de l’AKP et du
discrétion leurs offres dans la plus grande discrétion.
PAR MANUEL SANSON (LE POULPE) Cela étant, à quelques semaines du 22 mai,
MHP réunis n’atteignaient plus que 45 % LE MERCREDI 6 MAI 2020
date limite de dépôt des projets, le plateau
contre 53 % en juin 2018. Et l’AKP n’a
des repreneurs potentiels se dessine.
plus de voix à prendre ailleurs. Erdogan Le compte à rebours est lancé. Les
a besoin de garder le MHP à son bord », candidats à la reprise du quotidien régional Sur les rangs, on trouve d’abord Valéry
commente Gareth Jenkins. ont jusqu’au 22 mai pour déposer une Jimonet, actuel directeur général du
offre. Si aucun d’entre eux ou presque journal. Contacté par Le Poulpe, ce dernier
Libéré après quelque 16 ans de prison,
ne communique de manière officielle, n’a pas souhaité répondre à nos questions.
à 67 ans et en mauvaise santé, Çakici
le casting de cette reprise, éminemment Manifestement, le patron dieppois prépare
pourrait être considéré comme un has
politique, se dévoile peu à peu… pourtant un nouveau coup. « On se doute
been de la pègre. Mais il n’en est rien,
qu’il est en train de travailler sur quelque
assure Belma Akçura, éditorialiste au Officiellement, tout le monde se tait.
chose », avance Anne Bouchet, déléguée
quotidien Milliyet et auteure d’une enquête Dans la coulisse, en revanche, les grandes
SNJ du titre. A priori, l’entrepreneur n’a
sur l’« État profond » turc, Derin Devlet manœuvres ont commencé. L’avenir du
pas la même surface financière que son
Oldu Devlet. journal Paris-Normandie (240 salariés
ami Jean-Louis Louvel. Celui qui s’est mis
« Vous avez vu la sortie de prison de pour près de 30 millions d’euros de CA)
à dos une bonne partie de la rédaction
Çakici ? Il était accompagné par un convoi intéresse aujourd’hui de multiples acteurs
de Paris-Normandie aura donc besoin de
gigantesque, fait remarquer la journaliste. et chacun fourbit, en ce moment, ses
soutiens pour aller à la bagarre.
Un type qui a passé 16 ans en prison armes. Le tout dans un dossier autant
économique que politique. « Jimonet monte un projet avec l’appui
devrait avoir tout perdu, ses connexions,
financier de Jean-Louis Louvel, c’est une
ses parts de marché. Et pourtant, il a été Interrogée par mail, Cécile Dür, l’une des
certitude », précise une source proche de la
accueilli en grande pompe à sa sortie de administratrices judiciaires désignées pour
direction du journal suggérant que l’ancien
prison, cela veut dire qu’il a continué à mener la liquidation de Paris-Normandie
actionnaire majoritaire n’entend pas – au
et son éventuelle reprise, a opposé, en
moins complètement – passer la main.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

En tant qu’ex-actionnaire majoritaire, le Région Normandie. La collectivité avait Paris-Normandie, il y a quelque chose
patron rouennais ne peut pas formuler une également participé financièrement à à faire avec le journal », avance notre
proposition en son nom propre. Selon un la relance du journal au travers d’une interlocuteur. En 2017, à la barre du
avocat spécialisé dans le droit des affaires, subvention et d’un prêt pour un total de tribunal de commerce, Rossel Voix du
il existe néanmoins « de nombreuses 650 000 euros. Nord avait proposé d’injecter 3 millions
solutions » qui permettraient au roi de la Il y a fort à parier qu’en 2020, le tribunal se d’euros pour relancer le titre. Le groupe
palette de contourner l’esprit de la loi et de montre beaucoup plus attentif aux aspects sera-t-il en mesure de rééditer une telle
rester dans le jeu. financiers et entrepreneuriaux. « Il faut offre ? Aucune certitude à ce stade.
« Jean-Louis Louvel et Valéry Jimonet, une entreprise solide avec une expérience Un enjeu crucial pour les
qui sont très proches, ont la rage de avérée dans le domaine de la presse », pouvoirs politiques
ne pas avoir réussi à redresser Paris- plaide aujourd’hui Jean-Marie Charon qui
Normandie », confie un fin connaisseur rappelle que, quel que soit le candidat Pas davantage de certitude quant à la
du milieu économique dieppois, camp désigné par le tribunal de commerce, candidature de Pierre-Antoine Capton.
de base de l’actuel directeur général. la situation financière du journal ne Longtemps présenté comme le nouveau
« Ils sont déterminés à retenter quelque s’arrangera pas d’un claquement de doigts. propriétaire de Paris-Normandie à la
chose. » « Valéry Jimonet s’associerait Surtout en pleine crise du coronavirus. faveur de négociations exclusives lancées
avec Jean-Louis Louvel qui agira à visage avec Jean-Louis Louvel, désireux de
Et les regards se tournent naturellement
découvert », affirme notre interlocuteur prendre ses distances pour cause
vers le groupe de presse belge
indiquant que l’offre serait formulée avec de campagne électorale à Rouen, le
Rossel Voix du Nord, déjà aux
« un groupe de presse » sans pouvoir en producteur audiovisuel parisien n’a
portes de la région normande puisque
préciser le nom. finalement jamais signé.
propriétaire du Courrier picard. « Il
Sans aucune certitude, rappelons que Jean- y aurait des réorganisations et une Les discussions ont achoppé sur la reprise
Louis Louvel a toujours entretenu de mutualisation possible avec leurs autres de la dette. Pierre-Antoine Capton n’a pas
bonnes relations avec le groupe régional titres notamment dans les domaines dû non plus apprécier la précipitation de
La Manche libre, déjà propriétaire du commerciaux et publicitaires », analyse Jean-Louis Louvel, en début d’année, pour
Courrier cauchois en Seine-Maritime. Jean-Marie Charon. communiquer sur la conclusion d’un deal
Des discussions avaient été engagées, alors même que rien n’était encore acté.
Avec, sans nul doute, une part de casse
à l’été dernier, pour une éventuelle L’homme de télé, aux attaches normandes,
sociale. « Le chiffre d’affaires de Paris-
entrée de La Manche libre au capital de a-t-il tiré un trait définitif sur le dossier ?
Normandie n’est pas ridicule, il faudra
Paris-Normandie. Elles avaient achoppé À ce propos, les avis divergent. « Ça
faire baisser les charges qui sont trop
notamment sur la question de la dette. fait longtemps qu’il n’y a plus de son,
importantes », affirme une source proche
Contacté, Benoît Leclerc, propriétaire du plus d’image de son côté », rapporte un
du groupe de presse. L’actuelle imprimerie
journal manchois, n’a pas donné suite. journaliste disant ne pas croire à une offre
du journal, basée à Saint-Étienne-du-
Également interrogé sur l’existence d’une de sa part.
Rouvray et qui emploie une trentaine de
offre Louvel/Jimonet/La Manche libre, personnes, semble, en tout état de cause, Selon un élu rouennais influent, ce dernier
Hervé Morin, président centriste de la sur la sellette. La politique de Rossel serait encore dans le jeu. « Soutenu par
région Normandie, a quant à lui indiqué en matière de correspondants de presse Hervé Morin, c’est le candidat naturel
ne pas vouloir « commenter les offres ». pourrait également faire quelques dégâts. à une reprise », avance un proche du
Si cette hypothèse devait se confirmer, elle « Ils ne gardent que ceux qui amènent dossier. Difficile, à ce stade, d’y voir
aurait le mérite de crédibiliser le projet de la valeur ajoutée, avec des histoires. clair. « La presse régionale n’est pas
des deux entrepreneurs normands. Jean- Ils ont arrêté le traitement microlocal que dans son domaine d’activité, analyse Jean-
Louis Louvel et Valéry Jimonet sont des fait encore Paris-Normandie », explique Marie Charon. Il a un problème de
industriels plus que des hommes de presse. un journaliste rouennais. management. S’il veut vraiment y aller, il
« Lors des deux redressements judiciaires a besoin de quelqu’un d’opérationnel pour
Interrogé très récemment par l’AFP,
précédents, le tribunal avait fait un l’épauler. » Contacté par l’intermédiaire
Rossel Voix du Nord n’a pas souhaité
choix politique plus qu’économique », de Troisième Œil, sa société de production
faire de commentaires à ce stade de
rappelle le sociologue des médias Jean- audiovisuelle, Pierre-Antoine Capton n’a
la procédure. Selon nos informations,
Marie Charon. La juridiction commerciale pas donné suite.
l’entreprise aurait déjà pris attache avec
rouennaise avait écarté la proposition du le SNJ du quotidien normand. D’après Jacques Rosselin, à l’initiative de la
groupe belge Rossel Voix du Nord au une source proche du groupe, Rossel création de Courrier international, essaie
profit d’une solution locale soutenue par Voix du Nord déposera une offre « avant également de constituer un tour de table
Hervé Morin, président centriste de la la date limite ». « Rossel a envie de financier afin de se positionner. « Je

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

travaille sur un projet de reprise. J’espère de raison qu’il en soit autrement pour Boite noire
pouvoir déposer une offre. Pour l’instant, Paris-Normandie », commente Jacques
c’est du 50/50 », explique au Poulpe Rosselin. Au travers d’une question écrite Le Poulpe info est un journal en
Jacques Rosselin soutenant que l’équation au gouvernement, la députée de l’Eure ligne consacré à la Normandie et ses
Paris-Normandie est « particulièrement Claire O’Petit (LREM) a ainsi demandé au principales villes, qui a noué un partenariat
complexe ». Si la dette n’est plus, les ministre de la culture « de l’éclairer sur les avec Mediapart, renforcé pour les
éventuelles clauses de cession à verser mesures de soutien prévues à ce secteur [la municipales, comme nous le faisons
aux rédacteurs sur le départ ainsi que presse quotidienne régionale –] afin que avec d’autres équipes de journalistes
les pertes de 2020 liées au coronavirus le jour d’après ne soit pas un jour sans en région (Médiacités, Marsactu à
ne seront pas simples à absorber. Celui presse quotidienne régionale, notamment Marseille etLe Ravi, mensuel satirique
qui revendique « adorer la Normandie et pour la Normandie ». de la région PACA, Le d’Oc dans le
les médias locaux » annonce néanmoins D’ores et déjà, Hervé Morin, président Grand Montpellier), ou avec le Bondy
travailler à quelque chose de « disruptif ». centriste de la Région Normandie, Blog (Seine-Saint-Denis) et Guyaweb
On n’en saura pas plus. Jacques Rosselin surveille ce dossier comme le lait sur le (Guyane).
ne veut pas « abattre ses cartes trop tôt ». feu. « Je m’informe, j’essaie de savoir qui
Actuellement à la tête d’une école de est sur les rangs. Ce journal doit continuer
journalisme parisienne, l’homme de presse à exister », confirme auprès du Poulpe En mémoire des soignants
avait déjà réfléchi à une offre en 2012 l’ancien ministre. « Hervé Morin est entré morts du Covid-19
à l’occasion d’un premier placement en campagne électorale. Il regarde de PAR LÉA BOISTAULT
en redressement judiciaire de Paris- près le titre qui couvre la Seine-Maritime, LE JEUDI 7 MAI 2020
Normandie. S’il a connu des succès, département le plus peuplé de la région
Jacques Rosselin a aussi rencontré l’échec. qui a le moins voté pour lui en 2015 »,
Deux médias qu’il a lancés, Vendredi et analyse un élu régional.
la première web télé française Canal Web, On se souvient qu’en 2017, le président de
n’ont pas réussi à s’inscrire durablement Région avait pesé de tout son poids pour
dans le paysage. que le journal reste entre les mains d’un
Si l’hypothèse est beaucoup plus entrepreneur local, en la personne de Jean-
incertaine, l’arrivée d’un grand patron Louis Louvel. Selon une source proche
© DR
français, type Bernard Arnault, déjà de la collectivité régionale, c’est aussi
Nul ne sait combien de soignants sont
propriétaire des Échos ou du Parisien, lui qui, plus récemment, aurait proposé
morts du Covid-19. Et nul ne sait combien
ou encore de Xavier Niel, actionnaire du au « roi de la palette » de prendre
auraient pu y échapper s’ils avaient
journal Le Monde qui vient de sauver attache avec Pierre-Antoine Capton pour
bénéficié des protections nécessaires.
le groupe France Antilles en Outre-mer, envisager une vente. « Je lui ai suggéré
Pour rendre hommage à ces infirmiers,
n’est pas à exclure complètement. que Capton faisait partie des pistes
médecins, aides-soignants, Mediapart a
De toute évidence, le gouvernement possibles parmi d’autres », rapporte le
décidé de les raconter.
français regarde ce dossier avec beaucoup président de Région.
Les soignants sont en première ligne
d’attention. « Je suis de très près Le patron des centristes normands tentera-
dans la lutte contre le Covid-19, bien
le cas de Paris-Normandie pour qu’on t-il de peser, une nouvelle fois, pour
souvent sans protection. Combien l’ont
puisse donner des perspectives », a faire en sorte qu’une solution normande
payé de leur vie ? Nul n’est aujourd’hui en
récemment déclaré le ministre de la culture soit privilégiée ? « Il est mieux que ce
mesure de le dire. Nul ne sait combien de
Franck Riester. D’autant plus près, sans soit une entreprise locale mais l’essentiel
médecins, infirmiers, aides-soignants sont
nul doute, que trois ministres, parmi c’est que le journal soit repris par des
morts depuis le début de l’épidémie, que
lesquels le premier d’entre eux, Édouard gens qui connaissent la presse et les
ce soit en libéral, en hôpital ou en Ehpad.
Philippe, ainsi que Sébastien Lecornu, médias », répond aujourd’hui l’élu. Selon
aux Collectivités territoriales, et Bruno une source proche du dossier, le risque Nous avons donc voulu les compter et
Le Maire à l’Économie, sont implantés sur « d’un mélange des genres » entre presse les raconter. Pour leur rendre hommage,
sa zone de diffusion. et politique demeure toujours d’actualité. mesurer l’ampleur de la catastrophe,
« Objectivement, le délai limite de remise et pour tenter de comprendre les
Hormis les stricts aspects économiques,
des offres, particulièrement court, favorise circonstances de leur disparition en
l’avenir du journal se jouera aussi,
comme en 2017, sur le terrain politique. les candidats qui connaissent déjà bien le
« Le devenir de la presse régionale a dossier », souligne de son côté Jacques
toujours intéressé les élus. Il n’y a pas Rosselin.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

donnant à voir leurs conditions de travail en France depuis le début de l’épidémie Certains soignants expliquent aussi que
(cliquez ci-dessous sur les photos des et, parmi ceux-là, mentionne les soignants les honneurs leur importent peu. Ce qu’ils
soignants pour accéder au texte de leurs décédés du Covid-19. demandent depuis des années, ce sont des
portraits). Mais qui faut-il recenser précisément ? moyens.
La Direction générale de la santé (DGS) On désigne par soignants un large groupe Tous nos portraits ne se ressemblent
nous a indiqué que le ministère des de professionnels aux métiers divers. pas. Là non plus il ne s’agit pas de
solidarités et de la santé développe Nous avons tenu à garder cette variété hiérarchiser les situations. Simplement, la
actuellement un « dispositif de remontée en ne tenant pas seulement compte du longueur et la tonalité diffèrent en fonction
systématique des cas d’infection par personnel hospitalier, mais également des de l’appréciation des familles. Certaines
le Covid-19 » chez le personnel des médecins libéraux et des travailleurs des ont préféré rester discrètes, parfois parce
établissements de santé. « Depuis peu », établissements médico-sociaux. qu’elles estiment que le défunt n’aurait
ce dispositif est même censé fonctionner, Il nous a également paru pertinent pas souhaité qu’on le glorifie. D’autres
nous assure la DGS, mais aucun cas de vérifier qu’ils exerçaient durant ont vu dans ce projet un moyen de
n’est pour l’instant mentionné sur le site l’épidémie en France, depuis la déclaration rendre hommage à leur proche décédé,
indiqué(voir l’intégralité de leur réponse du stade 2 de l’épidémie le 25 février. à son courage et à son dévouement.
sous l’onglet Prolonger). Car à partir de cette date, l’objectif était D’autres encore y voient l’occasion de
Il faut dire que les remontées se font d’empêcher la propagation du virus déjà pousser un cri de colère et de raconter les
uniquement sur la base du volontariat. Les présent sur le territoire. conséquences dramatiques du manque de
résultats se font donc attendre, en dépit de personnel et de matériel.
Si nous nous sommes focalisées sur les
l’extrême sensibilité du sujet – à moins professionnels de santé, cela ne signifie Récolter des informations, les vérifier,
que ce ne soit en raison de cette extrême nullement, faut-il le préciser, que leur vie les contextualiser, laisser le temps aux
sensibilité. valait plus que celle des autres victimes familles de réfléchir à ce qu’elles veulent
Le nombre de soignants touchés par du virus. Seulement, au vu de la mission exprimer, et transmettre des documents
l’épidémie demeure par ailleurs inconnu. première qui leur était assignée auprès des (une photo par exemple) : tout cela prend
Celui-ci restera de toute façon difficile malades, ils auraient dû être les premiers du temps. Nous ne voulons bousculer
à établir tant que les tests ne seront pas protégés. personne.
systématiques. Bien sûr, aucune enquête ne pourra Pour l’heure, nous avons donc rédigé
Alors, sans attendre les éventuelles démontrer que ces soignants ont été 16 articles sur les 32 décès recensés.
statistiques de la DGS, nous avons contaminés dans l’exercice de leur Certains portraits sont en cours de
souhaité mettre en lumière les parcours profession. On ne peut pas exclure que rédaction, d’autres sont à peine
et les personnalités de ces femmes et certains aient contracté le virus dans un entamés. De nouveaux signalements
hommes dévoués à partir d’un travail de cadre familial ou de la vie quotidienne. et de nouveaux témoignages viendront
recensement. assurément enrichir notre travail dans les
Cela ne change rien à la problématique semaines qui viennent.
Soulignons-le d’emblée, celui-ci générale et au danger auquel sont
est nécessairement incomplet. Nous confrontés des milliers de soignants à À ce stade, il serait évidemment incongru
l’assumons. Et comptons sur nos lecteurs travers le pays. de tirer des conclusions statistiques de
pour le compléter jour après jour, soit nos données, même si nous avons choisi
À la date du 7 mai, nous avons dénombré de les organiser selon différents critères
en portant à notre connaissance des 32 soignants décédés. Une fois ces morts
décès que nous aurions ignorés, soit (genre, profession, âge, etc.) susceptibles
confirmées, comment raconter chacune de d’évoluer.
en nous transmettant des informations ces vies fauchées ? Selon les cas, nous
complémentaires sur les vies ou fins de vie avons interrogé les parents, frères, sœurs, Notamment parce qu’à l’évidence, des
de soignants déjà répertoriés. époux, enfants, collègues, patients. cas nous échappent : certains décès
Pour mener notre travail, nous nous ne laissent aucune trace, ni dans la
L’équilibre est difficile à trouver entre presse, ni sur les réseaux sociaux.
sommes appuyées sur la presse locale, l’hommage à rendre et les conditions de
sur les réseaux sociaux, et notamment Notre appel à témoignages à l’adresse
travail à décrire. « L’héroïsation, c’est covid19@mediapart fr n’en est que plus
sur un compte Twitter « Accidents du un narratif commode pour dépolitiser nos
travail : silence, des ouvriers meurent ». important.
revendications », affirme le médecin et
Le professeur d’histoire Matthieu Lépine romancier Baptiste Beaulieu dans une Boite noire
y recense les accidents du travail survenus vidéo pour Brut. Les quatre journalistes qui ont rédigé cet
article sont étudiantes en deuxième année
au Centre de formation des journalistes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

de Paris (CFJ). Leur travail s’inscrit dans Cet outil est désormais opérationnel Mario Draghi en juillet 2012 et qui a
le cadre d’un partenariat régulier depuis et permettra donc au niveau national permis de stabiliser toute la zone euro ces
plusieurs années entre Mediapart et cette et de façon uniforme une remontée dernières années.
école de journalisme. des signalements des cas au sein des Appelée à se prononcer sur le programme
Les photos des victimes sont diffusées établissements de santé et des ESMS. de rachats de titres (Quantitative easing)
avec l’accord de leurs familles respectives. Les ARS s’inscriront dans ce dispositif de 2 700 milliards d’euros lancé sous
et accompagneront l’ensemble des acteurs le nom de Public sector purchase
Prolonger médicaux dans l’application de ce mode de programme (PSPP, programme de rachat
Voici ci-dessous la réponse que nous a comptage. du secteur public) en 2015, la Cour
envoyé samedi la Direction générale de la suprême allemande estime que tout en
santé à nos questions sur le recensement étant légal, il n’est pas assuré que
des soignants morts. Nous avons demandé La Cour suprême ce dernier soit en conformité avec les
des précisions et nous sommes étonnées allemande désarme la BCE traités européens. Elle reproche aux
qu’aucun cas précis ne soit ne soit PAR MARTINE ORANGE autorités allemandes d’avoir agi de façon
rapporté. Dimanche 26 avril à 13 heures, LE MERCREDI 6 MAI 2020 inconstitutionnelle en ne vérifiant pas le
au moment de publier, aucune nouvelle respect des textes, notamment les règles
réponse ne nous avait encore été apportée. de proportionnalité [afin d’éviter tout
• La réponse de la DGS financement abusif d’un État, la BCE est
Jusqu’à présent, une revue des tenue d’acheter des titres souverains en
personnels soignants infectés et victimes respectant le montant de participation de
pouvait se faire à l’échelle locale chaque État à son capital et ne détenant pas
et de façon marginale. Récemment, plus de 33 % de chaque émission – ndlr].
et sur la base du volontariat, (cf « La Bundesbank ne peut donc plus
lien : https://www.geres.org/covid-19/ La Cour de Karlsruhe rendant son jugement sur la participer à la mise en œuvre et à
spf-recensement-national-des-cas-de- BCE le 5 mai © Sebastian Gollnow / POOL / AFP l'exécution des décisions de la BCE
covid-19-chez-les-professionnels-en- Contrairement à la Cour de justice en cause, à moins que le Conseil des
etablissement-de-sante/) un outil a été européenne, la Cour de Karlsruhe estime gouverneurs de la BCE n'adopte une
mis en place par Santé Publique France. Il que la politique monétaire de la BCE ne nouvelle décision démontrant que... le
est fonctionnel depuis peu et repose sur : respecte pas tous les traités. Elle lui a PSPP n'est pas disproportionné par
- Le signalement des cas COVID-19 fixé un ultimatum de trois mois. Cette rapport aux effets de la politique
par les établissements sociaux et décision catastrophique ébranle l’Union économique et budgétaire », ont statué
médico-sociaux concernés prévu par le européenne et la zone euro. Au pire les juges. S’aventurant hors de leur
MINSANTE 46 moment. domaine juridique, les juges estiment que
> - La mise en œuvre d’une En quelques phrases, la Cour suprême « les effets de la politique économique
surveillance hebdomadaire des cas de allemande de Karlsruhe a sapé ce mardi du PSPP ont un impact économique
COVID-19 parmi le personnel des 5 mai toute la politique de la Banque et social sur potentiellement tous les
établissements de santé. Le référent centrale européenne (BCE). Au plus citoyens », notamment en raison « des
désigné par le directeur de l’établissement mauvais moment, alors que l’institution pertes considérables supportées par les
relevant du service de santé au travail monétaire apparaît le seul pilier solide épargnants privés » ou plus généralement
ou de l’équipe opérationnelle d’hygiène de la zone euro pour faire face à la par « les taux d’intérêt bas ou négatifs qui
ou de la direction des soins, renseigne crise sanitaire et économique provoquée permettent à des entreprises non viables
une fois par semaine les données agrégées par le Covid-19, les juges constitutionnels
dans une application élaborée à cette allemands l’ont déstabilisée durablement.
fin. Devant le besoin évident mis au Le fragile et parfois acrobatique édifice
jour, un dispositif officiel était à l’étude construit par Mario Draghi pour
afin de permettre un recensement des essayer d’éviter l’effondrement de l’union
cas Covid-19 parmi l’ensemble des monétaire européenne à partir de 2012
professionnels des établissements de santé est mis à bas. La BCE ne dispose
et d’ESMS. plus désormais d’un pouvoir illimité pour
mettre en œuvre le « whatever it takes »
[quoi qu’il en coûte – ndlr] édicté par

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

de survivre ». Cette politique, selon la les marchés primaires et n’a pas pour Déclaration de guerre contre la
Cour suprême, peut menacer la stabilité de effet de soustraire les États membres Cour de justice européenne
l’union monétaire. à l’incitation à conduire une politique
budgétaire saine », indiquait alors la Cour « C’est une déclaration de guerre contre
de justice européenne. la Cour de justice et c’est lourd de
conséquences. C’est une invitation pour
Même si la Cour de Karlsruhe a indiqué à les autres pays à simplement ignorer les
de nombreuses reprises qu’elle se réservait décisions qui ne leur plaisent pas »,
le droit d’avoir sa propre interprétation, déclare à Bloomberg Joachim Wieland,
tous les observateurs s’attendaient à ce professeur de droit à l’université
qu’elle confirme l’avis de la Cour de allemande des sciences administratives.
justice de l’Union européenne sur la Ce que n’ont pas manqué de pointer très
La Cour de Karlsruhe rendant son jugement sur la politique de la BCE, comme elle l’avait vite certains eurodéputés, remarquant que
BCE le 5 mai © Sebastian Gollnow / POOL / AFP
déjà fait dans le passé. la Hongrie et la Pologne, en bagarre avec
Les juges constitutionnels ont fixé un
ultimatum à la BCE : ils lui donnent La surprise a donc été totale. La réaction l’Union européenne, allaient s’empresser
trois mois pour vérifier si cette politique sur les marchés a été immédiate. L’euro de s’engouffrer dans la brèche ouverte par
est conforme aux textes. Au-delà, elle a chuté, tombant à 1,08 dollar. Les la Cour constitutionnelle allemande.
exige que la banque centrale allemande obligations italiennes à dix ans, devenues « Nous réaffirmons la primauté de
« s’assure que les titres obligataires déjà la cible spéculative à chaque tension au la loi européenne et le fait que les
achetés et tenus dans son portefeuille sein de la zone euro, ont leur taux remonté décisions de la Cour de justice de
soient vendus, selon une stratégie – à 1,87 %. l’Union européenne s’imposent à toutes
éventuellement à long terme – coordonnée Ces mouvements financiers cependant les justices nationales », a réagi le porte-
avec l'Eurosystème. » restent mesurés par rapport aux premières parole de la Commission européenne
Le jugement de la Cour de Karlsruhe analyses alarmistes des économistes. après la décision allemande. Mais, pour
fait suite à une plainte de quelque « Bien sûr, la politique de la BCE est beaucoup d’observateurs, le mal est fait :
1 500 économistes, hommes d’affaires parfois à la limite des règles mais cela le pouvoir juridique, base de toute la
et citoyens, dont quelques-uns sont à a été la seule manière de contourner des construction européenne, est désormais
l’origine de la création de l’AfD, qui traités mal faits. Les pays de la zone contesté. Une incertitude juridique, voire
militaient alors pour une sortie de euro sont les seuls au monde à ne pas un nationalisme juridique, s’installe, ce
l’Allemagne de l’euro, avant que ce parti avoir de garantie de leur Banque centrale. qui risque d’accélérer la déliquescence de
ne vire totalement à l’extrême droite. Ce qui revient à dire qu’ils empruntent l’Union européenne.
Soutenus en coulisse par le président en euros comme s’il s’agissait d’une Au-delà de cette attaque inattendue contre
de la Bundesbank, Jens Weiderman monnaie étrangère, qu’ils peuvent faire la Cour de justice européenne, ce sont
qui s’est toujours opposé, parfois défaut. Même après la crise de l’euro, les arguments employés et les moyens
publiquement, à la politique de Mario les pays de la zone euro n’ont pas pu demandés qui ont aussi surpris. Car
Draghi, ces plaignants avaient déposé un ou voulu changer les traités. La Cour en reprochant au gouvernement et au
recours devant la Cour constitutionnelle suprême allemande rappelle le droit. Mais Parlement allemand de ne pas avoir vérifié
allemande dès que ce programme de rachat sa décision est assez catastrophique, à la les politiques mises en œuvre par la BCE,
de titres lancé en 2015 avait été annoncé, fois pour l’Union européenne et pour la la Cour suprême de Karlsruhe s’attaque
estimant qu’il violait le principe de « non- politique monétaire de la BCE », dit Eric à rien de moins qu’à l’indépendance
financement des États » inscrit dans les Dor, directeur des études économiques à
traités européens. IÉSEG School of Management.
En 2018, la Cour de justice de l’Union S’estimant garants de l’ordre juridique
européenne avait débouté les plaignants allemand, les juges de Karlsruhe s’en
allemands, en jugeant que la politique prennent vivement à la Cour de justice,
de la BCE était « conforme aux traités en des termes que n’auraient par renié
européens ». « Le programme PSPP ne les partisans britanniques du Brexit. Selon
viole pas l’interdiction du financement eux, estimer comme l’a fait la plus haute
monétaire, qui interdit d’accorder tout juridiction européenne que le QE était
type de crédit à un État membre. La mise en ligne avec les règles européennes
en œuvre de ce programme n’équivaut était « objectivement arbitraire » et
pas à l’acquisition d’obligations sur « méthodologiquement injustifiable ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

de la Banque centrale. Un principe « Utiliser le bilan de la BCE comme programmes monétaires de la BCE. Même
normalement sacro-saint dans le droit outil de politique monétaire est interdit s’ils ne le font pas, les gouverneurs de la
allemand. par la Cour allemande. Mais c’est fondé BCE vont se retrouver dans une incertitude
sur quelle loi ? Pour le dire autrement : juridique complète. Que deviennent en
quelles lois doivent être changées pour effet les engagements annoncés par
en finir avec ces vues monétaires et Christine Lagarde, présidente de la BCE,
économiques insensées de ces juges ? » d’assurer un financement illimité aux pays
De fait, dans leur lecture juridique stricte, qui en auraient besoin, à commencer par
les juges allemands font preuve d’une l’Italie, en oubliant toutes les règles de
grande ignorance économique de ce que proportionnalité si cela était nécessaire,
sont devenues les banques centrales depuis quand, dans le même temps, la Cour
une décennie. Depuis la crise de 2008, suprême allemande insiste sur le fait
Siège de la BCE à Francfort ©
ARNE DEDERT / DPA / AFP elles ont eu à sortir totalement de leurs que la proportionnalité est la matrice
lignes non seulement pour assurer la de la politique monétaire ? D’autant
« Qui dans trois mois va dire que le
stabilité du système financier international qu’en cas de désaccord, les pays du
programme de rachat de la BCE est
mais aussi soutenir l’économie mondiale. Nord (Allemagne, Pays-Bas, Finlande) ne
conforme aux textes ? La Bundesbank ?
Elles ont utilisé tous les moyens, tous les manqueront pas de rappeler à tous le
Le Parlement ? », s’interroge Eric Dor.
expédients pour le faire. jugement.
La question est lourde de conséquences.
Si la Bundesbank n’est plus autorisée à Depuis le début de la pandémie du La BCE risque donc de se retrouver
acheter ses titres sur le marché, « c’est Covid-19 provoquant une crise sanitaire désarmée au pire moment. Quant aux
une bombe qui remet en cause l’unicité et un effondrement économique et social possibilités d’aider les pays de la
de la politique monétaire européenne et mondiaux, les banques centrales se zone euro par des moyens encore
la viabilité de l’union monétaire », selon trouvent encore plus en première ligne. moins conventionnels, il faut les oublier.
Frederik Ducrozet, stratégiste chez Pictet Oubliant toute règle et tout principe, elles Dette perpétuelle, annulation de dettes,
Wealth Management. font feu de tout bois pour tenter de contenir hélicoptère money… toutes les idées
la dépression économique qui menace, avancées par les uns et les autres pour faire
Si la Bundesbank est autorisée à
déversant des milliers de milliards dans le face à la crise du coronavirus paraissent
poursuivre mais qu’à la condition que le
système. condamnées. La Cour suprême allemande
gouvernement allemand, au nom de l’arrêt
a lié les mains de la Banque centrale
de la Cour suprême, ait un droit de regard La Fed s’est engagée dans un soutien et lui interdit quasiment toute mesure de
sur l’ensemble de la politique monétaire illimité de tous les acteurs économiques. solidarité.
de la BCE, la situation est tout aussi La banque d’Angleterre a jeté ses
infernale. Cela créerait une distorsion principes par dessus bord et s’est rangée « Je ne comprends pas la stratégie des
politique et économique insupportable totalement derrière le gouvernement Allemands. On n’a pas voulu refonder
pour les autres membres, sauf à accepter britannique, annonçant qu’elle était prête les traités. Pour maintenir la zone euro,
de passer complètement sous domination à monétiser sa dette autant que de besoin. il faut soit autoriser la Banque centrale
allemande. Et tout cela avec la conception Après quelques retards, la BCE a annoncé à soutenir les États, soit accepter des
la plus étroite du rôle d’une banque un programme de 750 milliards d’euros transferts budgétaires au sein de la zone.
centrale. pour soutenir les économies européennes Mais l’Allemagne ferme la porte aux deux.
laminées par la pandémie. Que peut C’est comme si elle disait qu’elle mise sur
Car dans leur jugement, les juges
devenir ce programme dans ce nouveau l’explosion de la zone euro », constate Eric
constitutionnels allemands laissent
contexte ? Dor. En tout cas, elle a déjà ouvert la porte
entrevoir la conception la plus
à la spéculation. Et cette fois, la BCE a
traditionnelle d’une institution monétaire : Dans leur attendus, les juges de Karlsruhe perdu une partie de sa puissance de feu
elle n’est là que pour garantir la stabilité indiquent que leur « décision ne pour la contrer.
des prix et de la monnaie. Elle ne doit avoir concerne aucune des mesures d’assistance
aucune influence économique. Comme financière prises par l’Union européenne
si les politiques monétaires, budgétaires, ou la BCE dans le contexte de la crise
économiques avaient des frontières claires
Arnaud Montebourg: «Je
actuelle du coronavirus ».
et immuables. ne crois pas en la start-up
Mais beaucoup s’attendent à ce que
Furieux de ce jugement, l’ancien vice- les plaignants allemands, forts de nation»
président portugais de la BCE, Vítor PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
leur victoire, engagent à nouveau
Constâncio, n’a pas manqué d’en des poursuites contre les nouveaux
souligner les inconséquences sur Tweeter :

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

LE MERCREDI 6 MAI 2020 initiatives soutiennent l’ancrage des majeure, l’enjeu est plus que jamais
acteurs culturels au sein des quartiers de “harponner” et de fidéliser le plus
comme des territoires ruraux. rapidement possible les consommateurs. »

Entretien avec l’ancien ministre du


redressement productif, promoteur de la
démondialisation et du Made in France.
La mythique salle associative parisienne La Clef
Il s’exprime sur le désarmement de l’État projette un film depuis son toit chaque vendredi
La mythique salle associative parisienne La Clef
projette un film depuis son toit chaque vendredi
face à la crise sanitaire, et estime que « soir © Claire Emmanuelle Blot/Home Cinéma
soir © Claire Emmanuelle Blot/Home Cinéma
les peuples vont prendre leurs cliques et «Pour aider les parents à divertir leurs
leurs claques » si l’Union européenne ne Cette gratuité faussement désintéressée
enfants et les inciter à se cultiver, Amazon cache en effet mal les ambitions
se remet pas en cause. a rendu libre sa programmation dédiée mercantiles des industries culturelles en
Ancien ministre et candidat à la primaire aux familles. […] Les clients du monde pleine épidémie de coronavirus. La plupart
socialiste pour l’élection présidentielle, entier peuvent trouver du répit dans une des livres « offerts » sont tombés depuis
Arnaud Montebourg dénonce depuis grande variété de livres, d’applications des lustres dans le domaine public, à
longtemps l’absence de politique et de spectacles, le tout gratuitement», l’instar des classiques de Jules Verne ou
industrielle de la part de l’État, et plaide pouvait-on lire le 3 avril sur le blog du d’Alexandre Dumas. Et Cultura n’a pas
pour un patriotisme économique passant géant mondial du e-commerce. Depuis hésité à insérer dans son catalogue gratuit
par une nouvelle alliance entre secteur le début de la pandémie de coronavirus, des extraits de nouveautés payantes.
public et secteur privé. Il s’en explique Amazon Prime Video propose en accès
au cours d’un entretien pour l’émission gratuit des films et des séries familiales. Les GAFA ont par ailleurs saisi l’occasion
« À l’air libre », au cours duquel nous Audible, le service d’audiobook de la de la crise sanitaire pour accélérer leur
revenons sur la crise sanitaire, sa vision firme numérique, a pour sa part mis à colonisation de secteurs culturels moins
de la souveraineté et de l’intégration disposition une centaine de livres audio industrialisés sous couvert de gratuité.
européenne. pour enfant. Google Arts & Culture, qui permet
de visiter virtuellement et gratuitement
> À lire : notre dossier « Gauche, D’autres acteurs de l’industrie de la culture différents musées, voit ses chiffres de
droite : tous étatistes ? » ont multiplié les « élans de générosité » fréquentation s’envoler. Le 15 avril
> À voir : notre entretien avec François pour épauler la population durant le dernier, Google a lancé « Family Fun
Ruffin confinement. La Fnac a autorisé sur son with Arts & Culture », une section pour
site le téléchargement de 500 livres et découvrir de façon ludique l’art en famille,
l’enseigne Cultura offre près de 3 000 e- et « Douce France », une exposition en
La culture comme bien books gratuits. La plateforme streaming ligne à travers cent grandes institutions
Apple TV+ a quant à elle mis certains de culturelles françaises.
commun ses contenus en accès libre depuis le 11
PAR MICKAËL CORREIA
avril. Ces succès en ligne posent comme
LE MERCREDI 6 MAI 2020
toujours la question des data – selon
Les entreprises privées du secteur l’adage « si c’est gratuit, c’est vous
Le secteur de la culture subit de plein fouet culturel seraient-elles soudain sensibles
la pandémie. Si les grandes plateformes le produit » – et de la captation
à la notion de solidarité ? « Pour par Google des productions artistiques
numériques, sous couvert de gratuité, les gros acteurs culturels les moins
saisissent l’occasion, de nombreuses patrimoniales à des fins publicitaires.
légitimes ou les plus critiqués, la Mais avec l’épidémie, ils démontrent
gratuité est aussi un investissement également la position hégémonique de la
sur l’avenir visant à fidéliser, à multinationale pour imposer son modèle
terme, de potentiels consommateurs, numérique « gratuit pour les usagers » aux
explique Laurent Jeanpierre, professeur musées actuellement en crise. Le titan de
de science politique à l’université Paris- la Silicon Valley a déjà mis son Google
VIII. Dans ce monde culturel déjà hyper- Arts & Culture à disposition de 2 000
concurrentiel et se préparant à une crise établissements culturels mondiaux.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

Le service public, garant de la culture pour « La situation nous amène à réfléchir sur Relocaliser pour plus de solidarité
tous le rôle futur de ces grands établissements Si les établissements culturels publics
« Il y a un marketing de la gratuité qui culturels publics à qui on reproche prouvent à l’aune de la pandémie que
est presque risible de la part des acteurs habituellement de ne s’adresser qu’à une le service public peut offrir une culture
privés, analyse Philippe Coulangeon, frange de la population la moins démunie, émancipée des logique marchandes, ils
directeur de recherche au CNRS et poursuit Philippe Coulangeon. Je trouve démontrent aussi l’importance de leur
membre de l’Observatoire sociologique du justement étrange que ce n’est que depuis mission de proximité.
changement de Sciences-Po. La question le confinement que l’Opéra de Paris ou
la Comédie-Française offre gratuitement Selon une enquête menée par le
de la gratuité est toutefois essentielle à ministère de la culture fin mars, 68
l’heure du numérique et de la crise en en ligne des captations vidéo de leurs
productions ! » % des bibliothèques départementales ont
cours : la mise à disposition libre et constaté une augmentation vertigineuse
gratuite de biens culturels communs peut « Ces captations gratuites des usages de leurs ressources culturelles
agir comme un levier de démocratisation sont d’extraordinaires ressources numériques. Les demandes en e-books,
culturelle face à la privatisation de la pédagogiques, notamment pour les vidéos, supports de soutien scolaire ou
culture. » enseignants. La crise fait enfin un encore d’autoformation ont doublé, voire
Le 19 avril dernier, Emmanuel Macron peu déplacer les frontières de ces triplé. Enfin, 43 % des bibliothèques,
s’enthousiasmait sur Twitter : « Même grosses institutions, souligne Françoise tout particulièrement les établissements
confinés, les sociétaires de la Comédie- Benhamou, professeure à l’université qui desservent les territoires ruraux et
Française continuent de jouer. Chaque Paris-XIII et spécialiste de l’économie de les petites communes, ont observé une
jour, la salle Richelieu se délocalise chez la culture. Le plus intéressant dans la hausse des demandes d’inscription depuis
vous pour vous permettre de redécouvrir séquence actuelle, c’est que la culture le début du confinement.
Marivaux, Tchekhov, Feydeau… Bravo à ressurgit comme un bien commun : nous
le voyons ici de manière flagrante, parce Au regard de la pandémie, cette notion de
la Comédie-Française qui rend ainsi ces proximité entre usagers et offre culturelle,
œuvres accessibles à tous ! » qu’elle permet d’occuper, de se cultiver et
qu’il y a une large demande multiforme de et in fine la nécessité de relocaliser la
Dès les premiers jours de confinement, les la part d’un public très divers. » culture, apparaît comme un point cardinal
grandes institutions publiques françaises pour repenser notre modèle culturel post-
ont assuré une offre culturelle publique Le service audiovisuel public retrouve coronavirus, selon Françoise Benhamou.
et gratuite. Avec son initiative « Au également ses lettres de noblesse depuis «La crise est très profonde et en aucun
creux de l’oreille », le théâtre national le début de la pandémie. France 4, censée cas le secteur culturel sera prioritaire.
La Colline expérimente des lectures mettre la clé sous la porte début août pour Il aura donc besoin de se réinventer et
de poésie ou de théâtre au téléphone, basculer sur une plateforme numérique, l’importance d’avoir une offre culturelle
un spectateur-auditeur pouvant demander est devenue, sur les sollicitations du locale sera primordiale, insiste la
à être appelé par un comédien. La ministre de l’Éducation nationale, la plus professeure. Nous allons assister à une
Cinémathèque française a inauguré une grande école du pays en diffusant son période de démondialisation associée à un
salle en ligne baptisée Henri – en programme scolaire Lumni. Quant à la mouvement de relocalisation : un festival
hommage à Henri Langlois, fondateur du chaîne France 2, elle diffuse tous les jours ou un spectacle ne pourra plus faire appel
lieu. Chaque soir à 20 h 30, elle propose à 14 heures un film patrimonial populaire, à des artistes internationaux, il devra
un film rare restauré par l’établissement. renouant avec de gros succès d’audience. recruter et repenser à l’échelle locale. »
L’Opéra de Paris, en partenariat avec « En décembre 2017, Emmanuel Macron Loin des méga-festivals au lourd
France Télévisions, met en accès libre affirmait que l’audiovisuel public était “la impact écologique produits par le géant
tous les lundis soir un spectacle issu des honte de la République” et l’an dernier américain Live Nation ou des plateformes
archives de l’institution. Le Lac des cygnes encore, Gérald Darmanin, ministre des streaming internationales alimentées par
a ainsi été visionné près de 600 000 fois comptes publics, proposait de supprimer des data centers (centres de données)
dans le monde entier. France Culture et la redevance audiovisuelle, rappelle énergivores, un fleurissement de pratiques
l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris Pierre Jolivet, réalisateur et président de culturelles locales a vu le jour avec
(AP-HP) ont pour leur part lancé le 6 l’Association des auteurs, réalisateurs et la pandémie. Diverses radios éphémères
avril dernier la web-radio « Culture et producteurs qui regroupe 200 cinéastes. de proximité sont apparues, non sans
compagnie » « pour atténuer la solitude Nous nous apercevonsaujourd’hui en rappeler l’effervescence des radios libres
et l’isolement » des patients hospitalisés pleine crise à quel point l’audiovisuel du début des années 1980. À Marseille, les
atteints du Covid-19. public est garant d’une culture accessible initiateurs de Radio Finementcon tentent
et gratuite pour tous face à l’offensive des tous les jours sur le web et en piratant la
plateformes streaming comme Netflix. » FM de briser l’isolement de leur quartier

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

en diffusant des informations sur le réseau choisit un créneau horaire, puis se rend à dans la population active. Dans cet
d’entraide qui maille la cité phocéenne. la librairie pour retirer sa commande sur univers, la précarisation accélérée, voire
Dans le Perche, le podcast participatif le pas de la porte. Idem pour les petits l’hécatombe des emplois risquent d’être
La Trogne est réalisé par des habitants disquaires indépendants qui ont bricolé gigantesques et de toucher l’ensemble
du territoire qui racontent leur quotidien un système de retrait, voire de livraison des filières. « Le Covid-19 va être un
confiné, avant d’être diffusé sur les ondes de disques depuis quelques semaines. cimetière professionnel pour les artistes
de radios indépendantes telles que Canal B Le syndicat professionnel des disquaires et les travailleurs de la culture, prévient
à Rennes. Radio Virus rassemble pour indépendants Le Gredin, qui regroupe le sociologue Philippe Coulangeon. La
sa part sur internet la communauté queer depuis trois ans 70 petites structures, crise agit ici comme révélateur de la
autour du rap ou du punk féministes. est même en train de concevoir une matérialité qu’il y a derrière l’industrie
plateforme web de click and collect pour culturelle numérique. Cette dernière se
Redistribution des richesses soutenir à l’avenir les disquaires locaux. nourrit d’un grand nombre de travailleurs
Côté cinéma, la mythique salle associative et de créateurs précaires. »
Loin d’être anecdotiques, ces pratiques
parisienne La Clef projette depuis le
culturelles et ces initiatives locales Face à cette catastrophe qui s’annonce, la
17 mars un film depuis son toit
remettent en avant la nécessité de crise sanitaire relance la bataille menée par
chaque vendredi soir pour le plus grand
l’ancrage des acteurs culturels au sein des les syndicats de producteurs et de cinéastes
plaisir de ses voisins. La société de
quartiers comme des territoires ruraux. français pour une plus juste répartition
production et de distribution La Vingt-
«Créer des “circuits courts” de la culture de la valeur au sein des plateformes
Cinquième Heure a quant à elle développé
permettrait, comme en agriculture, de streaming. Contrairement aux chaînes de
une plateforme de séances virtuelles
se passer des intermédiaires, tout en télévision, où il existe une évaluation
retransmises en direct. Elle permet à
prenant en compte la diminution de du public grâce à l’audimat et des
un cinéma d’organiser sur internet une
l’empreinte écologique et les contraintes barèmes précis (en fonction de l’horaire
projection en ligne à heure fixe et avec
de distanciation sociale»,reprend Laurent et du jour de diffusion) pour rémunérer
achat de tickets réservé aux personnes
Jeanpierre. Et de poursuivre : «Pour les auteurs, la rétribution des créateurs
vivant dans son secteur géographique.
imaginer un service public ou peut- demeure très opaque chez Netflix. Le
Enfin, depuis le confinement, nombre de
être “commun” de la culture, il faut leader des plateformes streaming payantes
cinémas de quartier ou ruraux ont rejoint la
d’abord favoriser une relocalisation qui n’est pas transparent sur le nombre de
plateforme VOD des salles indépendantes
rapproche publics et créateurs, tout en visionnages pour chaque vidéo proposée.
La Toile. Sur ce site né en 2017, le
choix d’un film est associé à une salle, le développant, via le numérique, ces niches « L’accord qu’a signé il y a quelques
paiement du spectateur étant partagé entre de soutenabilité ou de contre-publics plus années la SACD (Société des auteurs et
la plateforme, le cinéma et les ayants droit. éloignés géographiquement dont la crise compositeurs dramatiques) avec Netflix
actuelle montre l’importance, et enfin pour permettre aux auteurs de toucher
« Toutes ces nouvelles pratiques
avec des mécanismes de redistribution, un pourcentage des recettes d’exploitation
culturelles et formes hybrides permettent
repenser une rémunération plus juste des de leur film ou série comporte des
une expressivité critique et une
créateurs. » clauses secrètes sous prétexte de droit
conscientisation enrichissantes,affirme
La France dénombre plus de 600 000 des affaires, s’indigne Pierre Jolivet.
Gérôme Guibert, maître de conférences
travailleurs de la culture sans compter Nous n’avons pas accès au big data de
en sociologie à la Sorbonne-Nouvelle,
les emplois induits par la sous-traitance, la plateforme pour savoir comment ils
expert des scènes culturelles locales
les services afférents à l’offre culturelle rémunèrent. Pour résumé : ils font ce
et associatives. Je reste fasciné par
(tels que les entrepôts Amazon ou les qu’ils veulent. Par ailleurs, toutes les
la capacité d’adaptation des petites
livraisons de colis) ou encore les petites chaînes de télévision publiques et Canal
structures lors de chocs exogènes comme
mains qui font aussi partie de cette chaîne + ont une obligation d’investissement
la pandémie actuelle. En situation de
de production, à l’instar du vigile d’une dans la production cinématographique,
crise, la solidarité est essentielle et ce que
salle de concert ou de l’agent d’entretien garant de la diversité et de la spécificité
montre l’économie sociale culturelle, c’est
d’un cinéma. du cinéma français, sauf les plateformes
qu’elle est au croisement des pratiques
streaming ! »
environnementales et de la solidarité de Le secteur culturel est depuis plus de dix
proximité. » ans aux avant-postes des transformations Laurent Jeanpierre imagine pour sa part
structurelles du monde du travail, telles l’instauration d’un revenu minimum ou
Dans le secteur du livre, des centaines
que l’essor du travail à la maison ou garanti pour les créateurs, mais aussi, la
de libraires indépendants se sont auto-
du travail indépendant – en 2017, trois limitation des revenus pour les auteurs
organisés en mettant en place un service
travailleurs de la culture sur dix étaient ou les interprètes les plus rémunérés.
de « click and collect ». Le client passe « Un vrai service public ne devrait
commande en ligne ou par téléphone, indépendants, contre seulement 12 %

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

pas seulement s’intéresser à une certaine «La crise sanitaire actuelle requestionne dans le champ du spectacle », le nombre
égalisation ou sécurisation des statuts l’utilité sociale de la culture pour mieux de personnes concernées s’élevait même à
en ces temps de précarisation intense, revenir à l’essentiel de l’associationnisme, 274 000.
mais aussi à une réduction drastique des conclut Gérôme Guibert. Ce principe D’où le succès de pétitions alertant les
écarts de revenus entre créateurs, pour phare de l’économie sociale a été à la base pouvoirs publics. La plus partagée est
une meilleure redistribution des richesses des premiers syndicats et coopératives : celle du Collectif année noire 2020, qui
et une conception véritablement collective l’idée de s’organiser collectivement par en a recueilli près de 200 000 signatures
de la production artistique », assure le bas pour défendre un bien commun, ici la à la date du 7 mai. Elle s’est croisée
chercheur. culture, et esquisser des perspectives de avec la lettre ouverte au président de
Le secteur musical ne désespère pas résistance. » la République lancée par le metteur
non plus de remettre à l’ordre du jour en scène Jean-Claude Fall, signée par
des mécanismes de protection et de près de 60 000 personnes. Par ailleurs,
redistribution. « L’époque est propice à
Les intermittents craignent une tribune signée par des dizaines de
requestionner la régulation des géants une «déflagration» sociale personnalités, dont Catherine Deneuve
du e-commerce. C’est le moment de PAR FABIEN ESCALONA et Omar Sy, demande la prolongation
LE JEUDI 7 MAI 2020
revendiquer comme chez les libraires des droits des intermittents d’un an au-
le prix unique du disque, les retours delà des mois où toute activité aura été
possibles y compris sur les vinyles après impossible. Dans la presse et sur les
trois mois sans autorisation ou la TVA réseaux sociaux, les témoignages se sont
à 5,5 %, confie Pascal Bussy, directeur multipliés, comme celui d’Adèle Esposito
du Calif, le Club action des labels et sur son blog Mediapart.
des disquaires indépendants français. Je La seule mesure annoncée en mars par
rêve d’une taxe de quelques centimes les ministres de la culture et du travail,
sur les disques vendus par Amazon consistant à « neutraliser » les effets de
qui serait redistribuée aux disquaires © Mediapart
Emmanuel Macron a lancé plusieurs la seule période de confinement, était loin
indépendants. » de couvrir toutes les pertes d’activité déjà
pistes pour répondre à l’inquiétude
Après avoir été interpellé par les de dizaines de milliers d’intermittents qui programmées. Le 6 mai, au cours d’une
organisations syndicales, le tribunal doivent renouveler leurs droits chaque visioconférence où il est apparu en bras
judiciaire de Nanterre prononçait le année. En avril, nous avions fait le point de chemise, très volubile, le président de
14 avril l’interdiction de la vente sur la situation du secteur dans l’émission la République a souhaité qu’« artistes et
par la firme de Jeff Bezos des « À l’air libre ». techniciens intermittents soient prolongés
produits jugés non essentiels, dans jusqu’à fin août 2021 ». Des soutiens
l’attente d’une amélioration des conditions Mercredi 6 mai, Emmanuel Macron a financiers aux festivals et tournages
sanitaires dans les entrepôts Amazon. La dévoilé un certain nombre de pistes annulés ont également été annoncés.
multinationale a depuis décidé de garder pour répondre à l’urgence sociale dans
le milieu culturel. Le pouvoir était Le détail des mesures sera crucial.
fermés ses centres logistiques français Samuel Churin, qui s’exprimait dans notre
jusqu’au 5 mai. interpellé depuis plusieurs semaines sur
le sort du spectacle en particulier, émission « À l’air libre » au mois
Le site de e-commerce mondial était dans la mesure où les représentations, d’avril (voir ci-dessous), a réagi auprès
devenu la solution par défaut pour se concerts et tournages sont encore loin des Inrockuptibles en soulignant que la
procurer des livres et des disques pendant de pouvoir reprendre. Les salariés mise en musique par le ministère du
le confinement, au grand dam des libraires vivant de l’intermittence, un dispositif Travail pourrait créer une douche froide.
et disquaires indépendants fermés pour très réglementé visant à compenser « Je ne sais pas comment va être organisée
cause de coronavirus. Ce coup porté par une activité discontinue, s’inquiètent cette fameuse prolongation. Je ne crierai
les syndicats démontre qu’il est possible logiquement pour la reconduction de leurs pas victoire trop vite puisque l’ensemble
d’instituer un rapport de force avec droits. des syndicats, l’ensemble des pétitions,
Amazon afin de protéger les travailleurs l’ensemble des demandes étaient pour une
précaires indispensables aux mastodontes En 2018, selon les statistiques de Pôle fois u-na-ni-mes. Quand on disait “année
privés de l’industrie culturelle et freiner emploi, 127 300 personnes avaient été blanche”, c’était renouvellement de toutes
leur concurrence déloyale sur les biens indemnisées au titre des annexes 8 et les dates anniversaires pendant toute la
culturels. 10 de l’assurance-chômage. En comptant saison après la possibilité de reprise du
« tous les autres salariés intermittents qui travail. C’est clair. C’est pas quelque
effectuent au moins un contrat de travail

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

chose qui s’arrête en août 2021. Pour le Avant de pouvoir, éventuellement, se ouvrir quand il veut, en respectant les
moment, je suis réellement incapable de saisir de ce moment particulier pour règles nécessaires. En temps habituel,
vous dire [que Macron] a accordé ça. » réfléchir à leurs pratiques, les éditeurs avec l’achat du fonds de commerce,
Le 10 avril, nous avons reçu trois français sont en train de faire leurs les loyers en ville, les charges, les
invités concernés au premier chef par les comptes. Et ceux-ci donnent le vertige : libraires peuvent déjà à peine se verser
annulations en cascade des événements plus de 5 000 titres d’ores et déjà un Smic. Comment encaisser deux mois de
culturels depuis le mois de mars : reportés, des ventes quasiment à l’arrêt, cessation d’activité ? »
Samuel Churin, comédien et figure de la des milliers de salariés au chômage Plusieurs libraires, mécontents d’avoir dû
défense des droits pour les intermittents ; technique… « Du jour au lendemain, le fermer pendant le confinement et inquiets
Solène Cotten, monteuse vidéo ; Vincent commerce du livre s’est arrêté, témoigne de dégâts économiques irréversibles, ont
Carry, directeur d’Art Farty et du festival Manuel Carcassonne, directeur général de d’ailleurs mis en place depuis quelques
Nuits sonores. Entre récits personnels et Stock. Dès le jour du discours de Macron, jours un système de « click and collect »,
propositions de sauvetage, leur parole fait j’ai vu mes ventes s’effondrer. Dans les un drive appliqué à l’édition.
écho à l’angoisse d’une « déflagration » geôles de Sibérie, de Yoann Barbereau,
sociale touchant les intermittents du qui était un best-seller qu’on vendait à
spectacle, et plus largement tous les 1 500 exemplaires chaque jour depuis sa
intermittents de l’emploi. sortie en février, est subitement passé à
50. »
> Retrouvez ici tous les numéros de
l’émission « À l’air libre ».

Vincent Montagne, président du Syndicat


Le livre et le virus national de l’édition (SNE), a jugé, dans
PAR JOSEPH CONFAVREUX un entretien récent à Livres hebdo,
LE MERCREDI 6 MAI 2020 que préserver le réseau des librairies,
garant de la diversité éditoriale sur tout
Comment le monde de l’édition fait- le territoire, était une « une question
il face au virus ? L’arrêt de la de civilisation » et qu’il était « vital
chaîne du livre fait rejaillir les vieilles de déployer un plan de relance de
antiennes : concentration, surproduction, Pour les mois de confinement, précise
Hugues Jallon, président du Seuil, c’est l’ordre de 8 à 10 milliards d’euros pour
numérisation… Mais aussi émerger de éviter un désastre économique », si les
nouvelles envies et des récits différents. « 90 % du chiffre d’affaires qui
s’évapore, surtout pour une maison industries culturelles ne voulaient pas
Tour d’horizon économique et éditorial. voir s’accumuler faillites et licenciements.
comme la nôtre qui ne vend qu’une
«Ce que révèle le confinement, c’est faible partie de son catalogue dans Mais, pour l’instant, le gouvernement
l’absurdité généralisée du fonctionnement la grande distribution alimentaire. Nous a annoncé le déblocage de seulement
de la chaîne. C’est la production avons dû prendre des mesures d’économie 5 millions pour le secteur du livre, répartis
démente, l’accumulation, la concentration sur notre fonctionnement, mais elles ne par le CNL entre auteurs, éditeurs et
de tous sur quelques livres, l’abattage, les compenseront pas, loin de là, la perte de libraires. « Cela ne fait pas beaucoup pour
fausses promesses, la nature sacrificielle chiffre d’affaires, qui est astronomique. » chacun, juge François Gèze, président
et (auto-)destructrice du système. Ce du groupe des éditeurs universitaires du
que permet, pour la première fois, la Dans ce contexte d’arrêt subit de la Syndicat national de l’édition.
“grande panne”, c’est de stopper et de chaîne du livre, soulignent tous les éditeurs
interrogés, c’est la petite librairie qui est la Surtout si l’on compare cette somme avec
s’interroger. » l’aide de 5 000 euros offerte en Allemagne
plus exposée. « Ma plus grosse inquiétude
Ces propos de Benoît Virot, fondateur porte sur l’état économique des librairies à chaque artiste-auteur, et sans même
des éditions Le Nouvel Attila, tenus dans indépendantes, de ce trésor qu’on a en parler du « cauchemar administratif » pour
une tribune de Mediapart au titre France », affirme Frédéric Boyer, à la tête obtenir les quelques aides possibles, ainsi
provocateur, « Pas plus la crise que des éditions P.O.L. que le décrit avec acidité sur Mediapart
d’habitude », correspondent-ils à la réalité Sophie Dieuaide, administratrice de la
d’un monde éditorial confronté à une Françoise Nyssen, qui, après son départ du Ligue des auteurs professionnels et auteur
perte de chiffre d’affaires brutale, que nos ministère de la culture, a repris la direction jeunesse.
interlocuteurs évaluent entre un quart et un d’Actes Sud, une maison d’édition qui
détient aussi des librairies, estime qu’il Et d’autant plus si l’on rapporte ce chiffre
tiers pour l’année 2020 ? à l’aide de plusieurs centaines de milliers
faudrait considérer « la librairie comme
un lieu de première nécessité, pouvant d’euros apportée au groupe Fnac-Darty,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

dont la plateforme de diffusion de livres puissance éditoriale fondée sur la bande à 100 %. L’idée est que tout le monde soit
a pourtant fonctionné à plein régime dessinée mais ayant récemment repris touché mais que personne ne soit mis de
pendant le confinement, même si elle n’a les activités de La Martinière, est aussi côté pendant la période. »
pas autant attiré la lumière et les critiques un héritier Michelin, très occupé par la
qu’Amazon… gestion de la holding familiale, active
Le géant américain, grand gagnant de la au sein du géant du pneumatique. Editis
situation épidémiologique, est aujourd’hui (Nathan, Bordas, Le Robert, 10/18,
la cible, tacite ou explicite, de très Lonely Planet, Plon, Robert Laffont, La
nombreux acteurs de la chaîne du livre Découverte…), deuxième éditeur français,
française. « Sa devise, qui affirme fournir reste encore peu impliqué dans la
le client au plus vite, au plus près et politique interprofessionnelle depuis son
au moins cher, est tout ce contre quoi il rachat en 2019 par Vivendi, lequel
faut se battre, juge Françoise Nyssen. Elle rachat avait entraîné le départ du
nie qu’en insistant sur l’urgence plus que directeur général Pierre Conte. Hachette
sur l’essentiel, on sacrifie l’urgence de Livre (Grasset, Larousse, Calmann-Lévy,
l’essentiel, comme le dit Edgar Morin. Elle Fayard, Harlequin…), premier groupe
fait fi du tissu local et des territoires portés d’édition français, est entravé par les
par des entreprises moyennes souvent difficultés du groupe Lagardère auquel il
Stéphanie Chevrier © DR
familiales. Et même si on a la chance appartient. Quant à Antoine Gallimard,
À La Découverte, qui appartient au groupe
d’avoir la loi sur le prix unique du à la tête de Madrigall (Gallimard,
Editis, la PDG Stéphanie Chevrier a fait,
livre, elle oublie qu’il faut arrêter de Casterman, Flammarion…), il « dit depuis
elle, le choix de « ne pas recourir au
vendre des produits sans penser à la des années qu’il faut faire quelque chose,
chômage partiel ». « On s’est organisés
nécessité première que les travailleurs qui mais sans agir », juge une spécialiste de
en quelques jours pour que tous les
les fournissent puissent vivre dignement de l’édition parisienne bien informée mais
salariés puissent travailler de chez eux,
leur travail. » souhaitant garder l’anonymat.
hormis ceux contraints par des gardes
Toutefois, François Gèze constate : « Si Les éditeurs sont d’ailleurs aussi partis en d’enfants. Ce moment qui a l’air un peu
chacun demande un plan de relance, je ne ordre dispersé sur la question du recours dormant sur le plan des ventes est aussi un
vois pas de concertation réelle entre les au chômage technique, permis par l’État, moment d’ébullition intellectuelle, voire
différents acteurs de la chaîne du livre, susceptible de compenser les pertes de de découvertes d’auteurs. Les éditeurs, les
qui sont encore une fois incapables de revenu liées à l’arrêt de la vente de livres directeurs de collection, le commercial,
réagir collectivement. Le pire n’est jamais en librairie. Madrigall a ainsi passé deux la presse, la fabrication, les services
sûr, mais cet arrêt inédit de la machine tiers des collaborateurs en suspension administratifs, les services de cession de
souligne d’abord les faiblesses du secteur totale d’activité, un autre tiers poursuivant droits ont pu continuer à travailler. »
du livre en France : des inégalités criantes une activité réduite. Actes Sud a fait
Ce recours inégal au chômage partiel
entres des petits éditeurs ou libraires qui un choix similaire, avec 85 % de ses
selon les éditeurs fait grincer quelques
n’ont que quelques semaines de trésorerie 350 salariés en « suspension d’activité ».«
dents, surtout quand il s’avère massif
et des grands groupes qui peinent à Il fallait faire face à la catastrophe, mais
chez certains de ceux dont les résultats
se concerter ; un Syndicat national de le terme de suspension est important,
financiers sont pourtant largement dans
l’édition qui peine également à construire explique Françoise Nyssen. Les gens ne
le vert, à l’instar du groupe Madrigall.
la sortie de crise avec les organisations sont pas au chômage, les contrats courent
La branche Livre-édition de la CFDT
d’auteurs et de libraires… » toujours. On a notamment été attentifs à ce
s’est ainsi fendue, le 14 avril, d’un
que les auteurs continuent d’être protégés
communiqué très sévère vis-à-vis des
en maintenant ouverte la cellule droits
entreprises qui activent les mesures de
d’auteur, la paie, la gestion. »
chômage partiel « pour des métiers
Au Seuil, qui dépend du groupe Média- qui peuvent – et doivent – continuer
Participations, Hugues Jallon a fait le leur activité en télétravail. Les secteurs
choix d’un réglage fin des dispositifs éditoriaux, notamment, qui travaillent
Il est en effet notoire que les grands offerts par l’État aux entreprises. « Tout le
groupes qui dominent le SNE se en amont de la sortie des livres
monde, y compris la direction, a été mis six mois en moyenne ». En rappelant
paralysent mutuellement, quand ils ne au chômage partiel, dans des mesures plus
se désintéressent pas du sujet. Vincent que « l’assurance-chômage est un bien
ou moins grandes, mais personne ne l’est commun » qui doit servir « à aider
Montagne, le président du SNE, à
la tête de Média-Participations, grande en premier lieu les entreprises les plus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

fragiles et les salariés les plus exposés » rachat tout récent, par Vivendi, de 10 % un basculement du marché. Aux États-
et « non une “manne”où puiser des parts du groupe Lagardère a ému le Unis, les ventes de livres numériques
cyniquement pour faire payer par la monde éditorial car il signifie aussi que se sont stabilisées, voire ont connu un
collectivité les salaires de collaborateurs Bolloré, propriétaire du deuxième groupe recul dans certains secteurs comme le
en télétravail », la CFDT Livre-édition d’édition français, Editis, est entré au scolaire. » François Gèze, ancien PDG des
a souligné l’exposition très différente des capital de Lagardère, qui détient Hachette, éditions La Découverte, ne croit pas non
éditeurs à la crise actuelle. leader français du secteur, même si un plus à une migration importante du papier
« Il risque d’y avoir un affaiblissement rapprochement plus étroit entre les deux vers les tablettes : « Selon les maisons, les
ou une disparition de petits éditeurs plus grands groupes français poserait des ventes de livres numériques augmentent de
qui publient assez peu, mais de façon problèmes de concurrence. 70 à 200 %, mais cela reste marginal, et
consciencieuse et intéressante, et qui La spécialiste de l’édition citée plus haut il est probable que cela baisse lorsque les
stimulent les plus grandes maisons », juge que « l’épidémie, en affectant la gens pourront retourner en librairie. »
craint Stéphanie Chevrier. « Il y aura diffusion et la distribution, a touché le La question de la surproduction se pose,
moins de titres. Et aussi certainement domaine le plus lucratif de l’édition. C’est elle, avec d’autant plus d’acuité que les
moins d’éditeurs », prédit Vincent là que les grands groupes gagnent de libraires ont demandé aux éditeurs de ne
Montagne, dans l’entretien qu’il a accordé l’argent. On peut donc imaginer une pas publier autant de livres qu’ils avaient
à Livres hebdo. Plusieurs maisons phase de concentration et d’acquisition, prévu et de décaler de nombreux ouvrages,
d’édition indépendantes ont d’ailleurs car acheter une activité éditoriale, c’est pour ne pas engorger les prochains offices
signé une tribune collective dans aussi racheter des livres à distribuer. et permettre aux livres publiés dans
L’Humanité intitulée « Nous sommes Aujourd’hui, c’est à cela que les grands les semaines précédant le confinement
en crise », inquiètes des menaces groupes réfléchissent. » d’exister en rayons. « Afin d’éviter un
qui pèsent sur une « filière du livre » Pour François Gèze, on manque sur ces déluge dès que le robinet va s’ouvrir, nous
extrêmement diverse et faisant vivre sujets d’une « réflexion de fond qui prenne avons reporté des livres du printemps vers
plus de 80 000 personnes, mais qui en compte la chaîne interprofessionnelle, l’automne, et de l’automne vers 2021. Ce
n’est pas, selon elles, représentée par allant de la mécanique de précision qui signifie qu’à la perte sèche de mars-
le SNE car son économie « tient qu’est l’édition à l’industrie lourde avril va s’ajouter, sur plusieurs mois, un
davantage de l’artisanat ou de la petite qu’est la distribution. En Allemagne, manque lié à des parutions réduites, de
entreprise que de l’industrie ». Demandant il n’y a que deux grossistes qui font l’ordre de 15 % pour ce qui concerne Le
des « états généraux francophones l’intermédiaire entre les éditeurs et les Seuil », explique Hugues Jallon.
de l’entreprise indépendante », elles libraires et permettent un acheminement Du côté de chez Stock, Manuel
proposent notamment de « ralentir la de n’importe quel livre n’importe où sur Carcassonne dit différer environ 60 %
course à la nouveauté ». le territoire, de façon bien plus efficace de son programme prévu jusqu’à l’été.
« L’épidémie a touché le qu’en France, où les groupes ont chacun Mais, poursuit-il, « j’ai du mal à me
domaine le plus lucratif de leur outil de distribution, qu’ils essaient de séparer de ma rentrée littéraire, et je
rentabiliser ». l’ai gardée intacte, avec dix titres en
l’édition » comptant la littérature étrangère. Je
Ce moment est-il aussi propice, pour les
éditeurs, à une réflexion sur les deux
sujets auxquels ils sont régulièrement
confrontés depuis des années, à savoir
le livre numérique et la surproduction
éditoriale ? L’augmentation vertigineuse
de la vente d’ouvrages dématérialisés par
temps de confinement et de fermeture
des librairies ne dessine guère, comme
Risque-t-on alors d’assister à un nouveau on aurait pu l’imaginer, une conversion
moment de concentration éditoriale ? plus profonde des éditeurs à l’économie
Éric Hazan, à l’origine des éditions La numérique. « Nos ventes numériques ont
Fabrique, n’y croit pas. « La concentration augmenté de 100 % mais ne représentent
a été faite et se trouve derrière nous. Quant que 4 % de nos ventes générales, explique
aux petites éditions, elles ont des identités Hugues Jallon. On ne prévoit pas de
propres et ne vont pas se concentrer. réorganisation massive sur le numérique
Elles vont tenir ou couler. » Cependant, le car je ne pense pas que ce moment marque

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

continue toutefois de faire maigrir le mois peut que se réjouir d’une offre pléthorique de celle-ci sur les choix éditoriaux des
d’octobre, notamment sur certains essais quand on entre dans une librairie, que ce mois à venir ? Une avalanche de livres
et documents ». soit en littérature ou en sciences humaines. en liaison avec la situation contemporaine
Mais il est vrai que nous aspirons tous est-elle à prévoir ? Des projets inédits
à diminuer légèrement notre production et des écritures nouvelles sont-ils à
pour que nos livres trouvent davantage attendre ? Va-t-on davantage lire de
leur place sur les tables des libraires ou fictions pour s’évader ou d’essais pour
dans les médias, et chez les lecteurs. » mieux comprendre ?
Pour Hugues Jallon, il faut demeurer Les Éditions de l’observatoire ont d’ores
prudent vis-à-vis de la « vieille antienne de et déjà lancé une collection intitulée « Et
la surproduction qui ressurgit aujourd’hui après ? » avec dix titres numériques. Elle
sur le mode “l’autodiscipline n’a pas a débuté avec un texte de l’économiste
fonctionné, il est temps d’agir”. Ce qu’on mainstream Nicolas Bouzou qui, en 2014,
sent, c’est que de nombreux éditeurs sont écrivait sur Twitter : « On se dit la
en train de reporter à l’année prochaine vérité maintenant ? Dans dix ans, nous
des titres pour lesquels ils tablaient sur de aurons deux fois trop de lits d’hôpitaux. »
petites ventes au profit de best-sellers. Le Et elle s’est poursuivie avec un autre
combat légitime contre la surproduction de Pierre-André Taguieff, ancienne figure
risque ainsi de se traduire par une de la lutte antiraciste, converti, dans
Françoise Nyssen en 2019 © DR best-sellerisation du marché, alors que son dernier ouvrage, à l’intégralité des
Actes Sud a aussi « considérablement l’importance du nombre de titres est aussi poncifs réactionnaires du temps. Autre
réduit le volume des livres à paraître une garantie de la diversité éditoriale ». parution sur le monde d’après confiée à
jusqu’à la fin de l’année », affirme des auteurs du monde d’avant : Bernard-
François Gèze va même plus loin : «
Françoise Nyssen. « Il n’est pas question Henri Lévy publie, dès le 10 juin, chez
Pour moi, la surproduction, c’est un
d’abandonner des titres et des auteurs, Grasset, Ce virus qui rend fou, un « livre
mythe. On parle de 100 000 livres par
même si certains beaux livres liés à des de colère et de savoir », où « l’hommage
an, mais on compte les nouveautés, les
expositions ou des événements culturels aux soignants n’y interdit pas la lucidité ».
nouvelles éditions, les réimpressions. On
qui n’auront pas lieu ne verront pas
mélange ainsi les carottes et les navets.
le jour, mais nous devons adapter
Les véritables nouveautés tournent autour
drastiquement nos programmes. »
de 45 000 titres par an, un chiffre stable
« Il ne faut pas redémarrer sur les depuis plusieurs années. »
chapeaux de roue, juge également Éric
Frédéric Boyer craint toutefois les effets
Hazan. À La Fabrique, on prévoit trois
d’une situation où tous les éditeurs doivent
nouveaux livres d’ici le mois d’août, et
se mettre au régime sur la nature même
cinq, six à l’automne, ce qui fait environ
des livres publiés dans les prochains mois :
une réduction d’un tiers du programme. »
« On entend beaucoup dire – et je peux
La diminution effective du nombre de le comprendre – qu’il faudra sortir les
livres ne devrait guère, in fine, dépasser prochains mois des livres qui marchent
les 10 %-15 %, puisque les éditeurs sont bien pour compenser les pertes actuelles.
certes soucieux de ne pas charger la barque Mais mon souci est de préserver la À la question de savoir s’il va publier
des libraires avec trop de nouveautés personnalité et l’originalité d’une maison des livres en rapport avec le virus,
mais aussi contraints de ne pas amputer comme P.O.L, qui accompagne des œuvres Manuel Carcassonne répond : « Je
durablement leur chiffre d’affaires, dans se déployant sur le long terme. » vais éviter les journaux de confinement,
un contexte où celui-ci a déjà chuté répétitifs et peu intéressants, mais j’aurai
vertigineusement. « Je m’attends à une avalanche deux livres en rapport avec ce qui se
de manuscrits avant ou après passe. Une traduction de Fang Fang,
Beaucoup d’éditeurs interrogés se méfient
d’ailleurs de ce sujet de la surproduction. l’été » écrivaine chinoise vivant à Wuhan,
« Ce qui se passe n’a fait que renforcer Si le panorama économique et saisie par l’horreur de ce qu’elle a
notre conviction qu’il faut en effet publier l’organisation de l’édition française vu et les mensonges gouvernementaux.
moins, dit Stéphanie Chevrier, mais je ne devraient pas être structurellement Et un roman graphique d’une médecin
ne parlerai pas de surproduction, qui est chamboulés par l’épidémie actuelle, qu’en
un terme que je n’utilise pas, car on ne est-il, en effet, de l’influence plus indirecte

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

épidémiologiste, Karine Lacombe, une Si les éditions La Fabrique travaillent Boyer, « il serait intéressant que des gens
forme que je voudrais développer chez également sur un projet de livre en qui n’avaient pas pensé écrire, comme
Stock. » lien avec la situation, Éric Hazan ne certains soignants par exemple, se mettent
Avec leurs auteurs de sciences humaines repère pas de bouillonnement intellectuel à le faire ».
et sociales, des maisons d’édition comme et politique. « Je suis même un peu navré Une des seules choses certaines dans un
Actes Sud, La Découverte ou Le Seuil de voir ce que je peux lire. Je pense monde éditorial qui navigue aujourd’hui à
préparent différents projets. « Il ne que le confinement tape sur nos neurones. vue, c’est que les éditeurs ne manqueront
s’agit pas d’être dans le vent, qui est Une politique sans les corps, ce n’est pas sans doute pas de travail dans les mois
une vocation de feuille morte, comme passionnant. » à venir. « Je m’attends à une avalanche
disait mon père, sourit Françoise Nyssen. de manuscrits avant ou après l’été, sourit
On n’a jamais imaginé la construction Manuel Carcassonne. Pas forcément sur le
de notre catalogue en fonction des sujet de l’épidémie, mais les gens confinés
attentes supposées des lecteurs, mais ont eu le temps de décanter et d’écrire. »
avec des auteurs comme Naomi Klein
ou notre collection “Mondes sauvages”
ou “Domaine des possibles”, nous avons Quelles politiques face à la
des auteurs qui parlent de notre monde crise économique?
d’aujourd’hui. » PAR ROMARIC GODIN
LE MARDI 5 MAI 2020
Pour Hugues Jallon, Le Seuil est
« pleinement légitime pour accompagner Après la crise sanitaire, la crise
la naissance du monde d’après, économique va prendre son autonomie. Se
notamment du côté des sciences humaines, posera alors la question de la stratégie
avec des auteurs présents dans l’économie Les attentes des lecteurs seront-elles pour éviter le « bain de sang social »
politique, l’histoire, l’écologie… Donc modifiées par l’événement ? Frédéric qui s’annonce. Faudra-t-il sauver tous les
la période actuelle ». « Je n’aimerais Boyer ne croit « pas à un bouleversement emplois ? Laisser le marché choisir ? Ou
pas être seulement un éditeur de fictions profond de la réception des livres. Mais prendre une autre voie ?
romanesques. Il y avait une crise du est-ce qu’après deux mois de confinement,
roman précédant la crise sanitaire, liée les lecteurs auront envie d’aller acheter
notamment à la concurrence des séries un livre, parce qu’ils auront redécouvert
télé, et je ne suis pas certain qu’il y ait le plaisir de la lecture, ou bien le désir de
une grande demande de fictions à la sortie tout autre chose ? ».
du confinement, pas seulement parce que
certains écrivains se sont particulièrement « Même si on se prépare à une économie
mal illustrés avec leurs journaux de d’attrition et de prudence, explique
confinement. Au contraire, il y a depuis Manuel Carcassonne, je fais partie de
ceux qui pensent qu’on peut avoir une Dans le métro parisien le 4 mai
quelque temps un regain des ventes de 2020 © Bertrand Guay/AFP
sciences humaines, porté par un besoin de bonne surprise pour le livre. En effet,
il ne fonctionne pas sur le modèle des Après la crise sanitaire, la crise
comprendre le monde tel qu’il va mal et un
cinémas, des concerts ou des théâtres qui économique semble inévitable. Car,
lectorat rajeuni. »
risquent de voir s’évaporer une partie de malgré les chiffres catastrophiques du
Stéphanie Chevrier se situe sur une leur public, même s’ils sont autorisés à PIB, cette crise économique n’a pas
longueur d’ondes similaire en jugeant que rouvrir à la rentrée. » encore réellement débuté. La structure
« cette pandémie et ce moment d’arrêt économique est pour le moment largement
vont accentuer l’intérêt renouvelé des Peut-on imaginer que l’épidémie en
suspendue pendant la diffusion du
lecteurs, qu’on repérait déjà, pour les vienne à influencer les manières d’écrire
coronavirus. Mais, progressivement, la
sciences humaines et sociales. Cela va et de bousculer les formes des livres,
dégradation économique va prendre de
accélérer l’évolution de la non-fiction vers notamment en fiction ? « Je ne pense pas,
l’ampleur et entrer dans une logique
des ouvrages de moyen et long terme, juge Manuel Carcassonne. Il y aura peut-
propre.
car beaucoup de documents et d’essais être un écrivain plus malin que les autres
qui arrivera à tirer quelque chose de la La crise sanitaire a contribué à stopper
ne peuvent plus rivaliser avec un espace
situation, mais je pense aussi qu’on verra net le fonctionnement de l’économie
numérique et souvent gratuit qui offre une
beaucoup de tentatives et d’échecs pour en marchande. L’État a pris le relais et
place importante pour des articles bien
parler de manière juste. » Pour Frédéric a assuré le maintien d’un semblant de
développés. »
fonctionnement « normal » par deux

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

moyens principaux : la garantie d’une liée au confinement et permettra alors aux visibilité sur l’avenir reste faible. Face
partie des revenus via le chômage partiel, entreprises de reconstituer leurs marges à un gouvernement qui n’exclut pas des
et le fonds de soutien aux indépendants et leurs niveaux d’activité. Cette stratégie retours au confinement et une pandémie
et des prêts garantis censés compenser la a été choisie en France (comme dans la qui pourrait durer au moins deux ans, les
perte de chiffre d’affaires des entreprises. plupart des autres États) dans les premiers entreprises ne peuvent prendre le risque
Ainsi, le circuit économique est-il jours du confinement, au moment où d’immobiliser des sommes importantes
maintenu tant bien que mal en vie par la beaucoup estimaient que la crise sanitaire dans des dépenses de structure.
grâce des autorités politiques : en théorie, serait courte et qu’il ne s’agirait donc que Cette prudence aura forcément également
les ménages peuvent consommer ce qui d’une courte parenthèse. un impact sur les effectifs. La perte de
peut encore l’être, payer leurs loyers et Mais il n’est pas certain que si les autorités chiffre d’affaires pendant le confinement,
acquitter leurs diverses factures, tandis avaient su que la crise sanitaire devait être la lente reprise et les coûts nouveaux
que les entreprises peuvent conserver si longue et le coronavirus si difficile à vont conduire bon nombre de sociétés
leurs effectifs, payer leurs fournisseurs et maîtriser, elles se seraient lancées dans à chercher un point de rentabilité plus
assurer un minimum de production. Mais la même logique. Car, le temps passant, bas, donc à ajuster par l’emploi. Car
ce circuit n’est possible non plus parce cette « congélation » n’empêche pas la la demande ne va pas repartir comme
que les échanges de biens et services lui dégradation des capacités de rebonds de au 15 mars, loin de là. Certes, comme
donnent les moyens de fonctionner, mais l’économie. l’a montré l’OFCE, le confinement a
seulement parce que l’État s’est substitué Comment la crise économique va nécessairement réduit les dépenses et donc
au marché comme source de financement prendre son autonomie constitué une forme « d’épargne forcée »
primaire. en ne permettant pas un comportement
Du côté de l’offre, les restrictions habituel de consommation. Mais pour
concernant le travail (plans sanitaires, autant, cette épargne estimée par l’institut
aménagements divers) et les perturbations à 55 milliards d’euros ne sera pas
des chaînes d’approvisionnement qui dépensée immédiatement. D’abord, parce
doivent toutes redémarrer dans le monde que, comme on l’a vu, l’offre ne suivra pas
à des rythmes différents vont forcément toujours et ensuite parce que l’incertitude
réduire la capacité productive des est si forte sur l’avenir que la tentation de
entreprises, alors même que certains conserver une forte épargne de précaution
secteurs vont demeurer durablement sera à la mesure.
Dans le métro parisien le 4 mai « confinés » par le maintien de
2020 © Bertrand Guay/AFP
l’interdiction d’exercer, notamment dans Par ailleurs, le chômage partiel ne
Ce système assez inédit en régime le domaine du spectacle et de la compense pas intégralement les revenus
capitaliste en dehors des périodes de restauration. Certes, le chômage partiel des ménages concernés. Au-delà du
guerre totale (mais le circuit est cependant permet de transférer sur l’État une grande salaire minimum, l’indemnité s’élève
différent) se justifie largement par le fait partie du coût salarial et le report des à 84 % du salaire et ne prend en
que le confinement et la limitation des échéances de loyers, de prêts existants compte que 35 heures travaillées. Les
transactions sont le fruit d’une décision et de cotisations sociales et des impôts revenus des salariés baissent donc pendant
politique. Mais il convient de ne jamais directs peut réduire les dépenses à court le confinement et une grande partie
oublier la nature réelle de cette forme terme, tandis que les prêts garantis par d’entre eux n’auront donc qu’une capacité
de socialisme qui s’est soudain mise en l’État ont vocation à combler l’absence « d’épargne forcée » faible, d’autant
place à la mi-mars dans la quasi-totalité de revenus. Mais l’absence complète que loyers et factures restent dus pour
du monde. Il ne s’agit pas d’intervenir de chiffre d’affaires ne saurait être les particuliers. Dès lors, ces ménages
sur la production, comme c’est le cas par entièrement « effacée » par ces moyens. seront tentés de réduire leurs dépenses
exemple en période de guerre, mais bien Il faudra rembourser les prêts nouveaux pour faire face au présent et aux risques
davantage de la préserver par une forme et anciens et finir par acquitter les de nouveau confinement ou de pertes
de « congélation » de l’économie. On ne factures. Ce qui est perdu est perdu : d’emploi à l’avenir. Comme le chômage
modifie rien à l’existant – ou seulement nécessairement, il faudra ajuster l’offre ne va sans doute cesser de progresser (et
à la marge –, on préserve avant tout dans à cet événement afin de préserver la qu’il a commencé à faire compte tenu de
l’optique d’un retour « à la normale ». rentabilité. l’absence complète de nouvelles offres),
cette tendance va s’accroître. Dans ces
La logique à l’œuvre est donc celle- Pendant plusieurs mois, les entreprises conditions, la demande de biens durables
ci : une fois la menace sanitaire levée, vont donc chercher à assurer leur survie. et de certains services pourrait rester
les revenus ayant été préservés, la Cela signifie que l’investissement va être faible.
consommation « compensera » sa retenue mis en sourdine. D’autant plus que la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

Le double choc d’offre et de demande entreprises et même, dans certains cas, gouvernement qui a annoncé un « plan de
pourrait donc conduire rapidement à la suppression des charges fiscales et relance » pour septembre, sans entrer dans
une crise durable selon un schéma sociales. Mais tout cela n’est valable le détail.
classique : les entreprises chercheront à que durant le confinement ou la période Les investissements publics pourraient
survivre et à reconstituer leurs marges et transitoire, jusqu’à la fin juin. On est ainsi venir compenser l’atonie de la
licencieront, ce qui réduira le niveau de encore dans la gestion des conséquences dépense privée. Dans un tel schéma, il
demande et conduira à des faillites et de propres à la crise sanitaire. faudra que le travail s’adapte à la nouvelle
nouveaux licenciements. Autrement dit, En termes de stratégie, le gouvernement donne. On aura donc des licenciements
la crise économique d’origine sanitaire tient un discours qui trahit une politique dans certains secteurs, selon le schéma
et politique se doublera d’une « vraie » à courte vue. D’un côté, il met en présenté plus haut, et des embauches dans
crise économique, propre à un système qui garde contre la durée et la force d’autres, ceux stimulés par la demande
va s’ajuster à une demande plus faible. de la crise, de l’autre, il prétend publique. L’enjeu sera donc d’assurer
L’économie marchande sera à la recherche chercher à faire repartir le plus vite les vases communicants par un marché
d’un nouvel équilibre qui sera largement possible « l’économie », autrement dit du travail fluide et des « incitations ».
inférieur en termes de niveau de vie le fonctionnement marchand, autonome, C’est pourquoi le gouvernement n’a pas
général à celui de l’avant-crise. du système productif. Or, cette reprise ne renoncé à sa réforme de l’assurance-
Déjà les menaces se précisent, la situation peut se faire, comme on vient de le voir, chômage reportée à l’automne. C’est aussi
sociale, maintenue tant bien que mal que dans une spirale négative. L’exécutif pourquoi il tient encore dur comme fer
pendant quelques semaines, se dégrade est pressé d’en finir avec le « socialisme aux précédentes réformes du marché du
à grande vitesse. Le chômage explose de congélation » qui prévaut durant le travail.
puisqu’il n’existe plus d’offres d’emploi confinement. Mais il ne peut espérer que Il existe donc des indices que cette
pour les nouveaux arrivants. Les plus ce redémarrage de « l’économie » ne se politique sera celle du gouvernement.
fragiles et les plus précaires commencent traduise par une plus faible dépendance de Mais elle présente de nombreux risques.
à souffrir directement des restrictions de cette dernière à l’égard de l’aide publique. La plus importante sera celle de l’ampleur
revenus et de l’absence de travail. La En réalité, la vraie question est bien de et de la nature du stimulus budgétaire.
crise économique commence à prendre sa savoir jusqu’où maintenir cette tutelle Au regard des économistes qui conseillent
propre autonomie. Elle ne dépend plus de l’État sur l’économie marchande. l’exécutif dans ce schéma, on doit
seulement de la seule crise sanitaire, elle La première réponse, évidente, est principalement s’attendre à des baisses
s’auto-entretient. Et le règlement même de que l’horizon du soutien public est d’impôts (et c’est bien pour cela que
la crise sanitaire ne sera plus le seul sésame l’apaisement de la crise sanitaire. le gouvernement refuse d’engager un
au règlement de la crise économique. « L’état d’urgence sanitaire » justifie débat sur la politique fiscale) ou à
Le retour aux vieilles recettes ? effectivement ce soutien puisqu’il suppose des partenariats public-privé. Dans un
des fermetures administratives et des contexte où le « coût » du confinement sera
Comment éviter un tel scénario ? C’est contraintes légales. Mais ensuite ? Une déjà lourd, il est possible également que
là la réponse centrale à laquelle le fois l’exceptionnel passé ? Comment ces aides soient ciblées et réduites.
gouvernement doit répondre et qui exige traiter la « crise économique » autonome ? Dans ce cas, il est probable que la faiblesse
d’ajuster sa stratégie. Il tarde à le
faire. Les deux projets de lois de La première tentation peut être, parce que de la relance, son caractère ciblé et le
finances rectificatives (PLFR) ont ajusté l’on croit à l’ajustement « naturel » de biais fiscal, ne débouche que sur un
les dépenses de l’État aux manques l’économie, de lever rapidement les aides soutien insuffisant. Les baisses d’impôts
du secteur privé au fur et à mesure exceptionnelles de l’État aux ménages et ne seront pas réinvesties dans l’économie
que ces dernières intervenaient. Ici ou aux entreprises. En finir avec les mesures productive qui restera sans perspective
là, on colmate les brèches sociales qui actuelles de chômage partiel et les autres (alors que les marchés financiers se
apparaissent : une prime exceptionnelle mesures de soutien et laisser le système porteront bien), les incitations fiscales
pour les plus précaires (titulaires du RSA s’ajuster. Comme le néolibéralisme n’ont jamais remplacé des investissements
ou de l’ASS) et une aide de 200 euros contient un élément keynésien, ce choix et « l’économie » aura besoin d’une
pour les moins de 25 ans, comme n’est pas nécessairement incompatible relance massive et générale et non
l’annonçait le 4 mai Édouard Philippe. avec des mesures de « relance » pour que, ponctuelle. Dès lors, que se passera-t-
Mais cela ne répond pas réellement à en soutenant la demande, on parvienne il ? La demande demeurera faible, les
la question de la crise économique et à trouver un équilibre moins douloureux emplois créés seront insuffisants. Les
sociale à venir. De même, devant le Sénat, socialement. C’est sans doute l’idée du ménages réduiront toujours leurs dépenses
Édouard Philippe a annoncé le maintien et les entreprises feront faillite. Le cercle
de certaines dispositions concernant les dépressif se déploiera et la « relance »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

aura finalement creusé encore davantage penser que plus de numérique inversera la économique préservé, le plan de relance
le déficit public, ce qui pourrait à tout vapeur. On peut aussi, en toute rationalité, nécessaire pour retrouver un équilibre
moment valider l’option d’une nouvelle penser le contraire. Et dans ce cas, une socialement soutenable sera sans doute
politique d’austérité qui alimentera encore politique qui compterait sur ce type de moins fort que dans le premier cas.
la crise. vieux ressorts serait un désastre social. Dans ce cas, pour faire simple, l’intérêt
Cette option fait en effet fi d’un Il est toujours utile de se souvenir des entreprises particulières deviendrait
élément clé : le capitalisme, avant la qu’en 2008, la croissance n’a pas été l’intérêt général. Et la politique sociale
crise sanitaire, n’était pas vaillant. Et soutenue par le « numérique », mais consisterait donc à éviter les faillites.
l’économie française ralentissait depuis par l’hypercroissance chinoise, laquelle a C’est au reste l’évidence : l’effondrement
plusieurs mois, l’amélioration des chiffres conduit à une surproduction de produits social des États-Unis qui, en un mois
de l’emploi ne s’expliquant que par polluants comme l’acier ou le ciment. Ce et demi, a vu le nombre de chômeurs
la dégradation de la productivité. Ces type de « sauvetage » n’est ni possible augmenter de 30 millions est un puissant
faits sont largement niés au sein du ni souhaitable. La stratégie de relance à contre-exemple de ce que ne rien faire
gouvernement où l’on commence à décrire l’ancienne semble donc à la fois limitée et impliquerait. Le régime de substitution de
le début de l’année comme un « paradis dangereuse. l’économie marchande par l’État devrait
perdu ». Faut-il empêcher à tout prix les alors se maintenir jusqu’à ce que cette
Ceux qui nient ce ralentissement structurel faillites ? dernière ait repris son autonomie.
du capitalisme, notamment Gilbert Cette Que faire alors ? Face à cette Cette politique est en partie celle
et Philippe Aghion, deux économistes urgence, on pourrait aussi poursuivre la de l’État puisque le gouvernement
proches d’Emmanuel Macron, vont voir « congélation » de l’économie avec le a réservé 20 milliards d’euros au
dans la crise actuelle un moyen d’accélérer soutien de l’État. Si cette option est sauvetage d’entreprises particulières, dont
la « destruction créatrice » en favorisant moins probable que la précédente, elle 7 milliards d’euros pour Air France,
la « numérisation de l’économie ». Dans n’est pas impossible dans la mesure où, au nom de la sauvegarde des emplois,
un article récent de blog sur le site avec le soutien de la BCE, les moyens et notamment des emplois des sous-
de la Banque de France où il est publics sont considérables et où, surtout, traitants. On pourrait donc imaginer
économiste, Gilbert Cette défend l’idée les frontières entre crise sanitaire et crise un élargissement de cette politique,
que la crise actuelle « pourrait favoriser économique risquent de demeurer floues notamment mais pas seulement par le
le déploiement de l’économie numérique, pendant longtemps. chômage partiel.
ce qui dynamiserait la productivité et la Dès lors, pourquoi ne pas tout faire Mais là encore, cette politique comporte
croissance ». On voit le schéma du plan pour éviter les faillites des entreprises des risques. Éviter les faillites ne
de relance de l’automne se dessiner : et préserver l’emploi ? On peut donc signifie pas toujours sauver les emplois.
des aides pour les start-up, des soutiens imaginer que, pour que l’ajustement à la D’ailleurs, les aides gouvernementales ne
à « l’innovation digitale », des baisses baisse soit moins violent, on poursuive sont pas soumises au maintien de l’emploi,
d’impôts pour les plateformes numériques. et même on élargisse le système de mais, comme dans le cas d’Air France,
Cette vision consiste à laisser le marché chômage partiel pour se substituer aux au « rétablissement de sa compétitivité ».
décider des emplois à créer et à détruire. entreprises dans le paiement des salaires, Autrement dit, pour que l’État finisse par
C'est sans doute sur cette base que la avec, par exemple, l’élargissement des se désengager, il faudra que l’entreprise
politique économique restera fondée après aides directes aux entreprises et des prêts réduise ses coûts et donc ses effectifs. La
la crise sanitaire. garantis par l’État. politique de protection contre la faillite
Mais il existe le risque, non négligeable, L’argument en faveur d’une telle politique conduit donc à cet élément paradoxal que
que cette « économie numérique » ne est solide : en empêchant les faillites l’on « aide » une entreprise à licencier.
favorise ni la croissance ni la productivité, et donc les suppressions d’emplois, on Certes, la perte d’emplois est plus faible
mais plutôt l’emploi bas de gamme, mal freine cette spirale autonome de la crise que dans le cas d’une faillite pure et
payé et précaire. Et donc conduise à économique. On soutient la demande simple, mais ce n’est bien qu’une politique
une atonie de la croissance qui nécessite en évitant de laisser tomber dans la du « moindre mal » qui réduit son
de « nouvelles réformes ». Au reste, misère et l’incertitude beaucoup de efficacité macroéconomique.
depuis vingt ans, l’économie numérique salariés et on favorise à la fois les Enfin, une politique globale de sauvetage
s’est incontestablement déployée, quoi dépenses des ménages, moins inquiets des entreprises pour sauver les emplois
qu’en dise Gilbert Cette, et c’est bien pour leurs emplois, et l’investissement ne résout pas la question de la future
le contraire de ce qu’il prédit qui est des entreprises, rassurées par la capacité politique économique. Pour continuer à
advenu : moins de croissance et de de consommation future des ménages et sauvegarder les emplois « sauvés » par
croissance de la productivité. On peut par leur propre survie. Une fois le tissu l’État, il faudra que ce dernier continue

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

de prendre soin des entreprises, mais pour « sauver les emplois », il sera le triptyque économie-entreprise-emplois.
cette fois non plus par une garantie tout aussi urgent d’assurer une phase de Chacun de ces termes est en réalité
directe de leur survie, mais par une libéralisation pour « créer des emplois ». problématique, et refuser de s’interroger
garantie de leurs bénéfices. Cela passera Une fois la crise passée, la logique sur leur signification revient à adopter
logiquement par une fiscalité favorable, d’accumulation reprendra ses droits. Les une solution similaire à celle décrite
une réduction des contraintes légales et entreprises devront être plus rentables auparavant.
une libéralisation du marché du travail. et toute la politique économique sera à « L’économie » est, dans ce
La contrainte sanitaire et sociale laissera nouveau concentrée sur cette exigence triptyque, comprise exclusivement comme
place à la contrainte concurrentielle. sous le drapeau à nouveau déployé de la l’économie privée capitaliste fondée sur
Et pour favoriser la compétitivité et « croissance ». Finalement, le chantage à l’accumulation. Dans ce cas, elle est
l’innovation, l’État devra se mettre à l’emploi n’aura changé que de forme, pas « impérialiste » : elle impose ses propres
nouveau au service du capital contre le de nature. Là où la crise obligeait l’État priorités au reste de la société et, comme
travail. à protéger les entreprises de la faillite au on l’a vu, elle le fait par l’emploi. Ce
Ce processus sera d’autant plus facile nom de l’emploi, la croissance obligera dernier n’est alors conçu que comme le
qu’il s’appuiera sur les leçons de la l’État à lever les contraintes pesant sur ces produit de l’activité d’une entreprise elle-
crise : on aura gravé dans le marbre le mêmes entreprises au nom de l’emploi. même soumise à cette loi d’airain du
« chantage à l’emploi » des entreprises Il ne faut jamais négliger ce que capital, et qui ne peut survivre que par
qui n’aura donc aucune raison de cesser l’économiste indien Kaushik Basu appelle le profit. Dès lors, effectivement, comme
et qui est un des principaux moteurs le « point focal » en économie. En fonction le prétendent les observateurs libéraux, le
des politiques néolibérales. Cette politique de l’obsession dominante, les exigences confinement était un « suicide collectif ».
pourrait être la confirmation d’une identité peuvent être fort différentes, y compris On a cassé la capacité à réaliser du profit
entre l’intérêt des entreprises et l’intérêt au sein d’un même corps social. Voilà et cela se paie immédiatement en emplois
général. Au reste, là encore, la méthode trois mois, le patronat ne trouvait pas de et donc en bien-être.
utilisée pour attribuer les aides actuelles le mots assez durs pour condamner un État Si l’on veut échapper à cette logique, il faut
prouve. Le gouvernement, sous la pression français trop lourd et source de croissance donc concevoir l’économie autrement. Il
de l’opinion, avait envisagé l’idée de faible. Il a ensuite exigé un secours général ne faut plus la voir comme ce qui impose
conditionner l’aide publique à la non- et complet des entreprises. Il ré-exigera au à la société sa loi, mais comme ce
présence dans les paradis fiscaux. Il y nom de l’emploi ce qui lui est favorable. qui permet d’abord de répondre à des
a vite renoncé car refuser l’aide sur besoins sociaux définis en commun. Dès
ce critère conduisait à abandonner trop Changer de logique : une nouvelle
politique économique lors, tout change. L’économie n’est plus
d’entreprises. Autrement dit, on a placé cette puissance impériale, c’est un outil.
le principe de la sauvegarde de l’emploi Dès lors qu’on laisse aux impératifs du L’entreprise prend également une autre
par les entreprises existantes au-dessus de marché le soin de créer des emplois, fonction : elle n’est plus ce moyen de
toutes les autres considérations. Mais, ce l’action publique ne peut être que le simple valoriser un capital, mais elle devient
faisant, on sauve surtout le capital et les adjuvant de ces impératifs. En termes un collectif de travail qui répond à des
intérêts des propriétaires des entreprises. encore plus clairs : si c’est l’accumulation besoins. Et l’emploi n’est plus dépendant
Certes, certains peuvent légitimement de capital qui crée les emplois et si des nécessités de l’accumulation, mais des
croire qu’une fois que le pire de la crise l’on croit que « l’économie » se limite besoins sociaux.
sera passé, il sera temps de demander à ce besoin infini d’accumulation, alors
effectivement, la fonction de l’État n’est Dès lors, la question du sauvetage des
des comptes au secteur privé au nom entreprises prend une forme entièrement
même de ce sauvetage. On peut songer que d’accompagner cette recherche du
profit, en se substituant à elle lorsqu’elle nouvelle. Conformément à cette nouvelle
aux thèmes à la mode ces temps- logique, le besoin de la société domine
ci, comme la réduction de l’évasion n’est plus possible et en lui donnant les
moyens de s’épanouir par temps calme. l’action publique. La priorité n’est donc
fiscale, l’orientation écologique et les pas de sauver les emplois en soi, mais
relocalisations de la production. Mais il C’est, au fond, le cœur de la pensée
néolibérale qui a été à l’œuvre en 2008 et d’assurer la satisfaction de ces besoins.
est aussi permis de douter que ce type
de compensation soit simplement possible. qui se renouvelle aujourd’hui. La première des priorités doit être de
Car les entreprises ne goûtent guère le C’est pourquoi il semble nécessaire de permettre à chacun de vivre dignement.
poids de la reconnaissance. Et puisque tracer une troisième voie. La crise actuelle Il faut donc déployer un filet de sécurité
l’on a établi le socialisme temporaire est d’une telle ampleur qu’elle invite à sociale universel, capable de rassurer
une réflexion radicale sur « l’économie ». chacun sur la perte de son emploi.
Et la première serait de remettre en cause C’est finalement ce que l’on fait avec
le chômage partiel, mais le chômage

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

partiel s’attache d’abord à sauvegarder capital à ses propriétaires, ce dernier a qui visent à créer un monde durable à
l’entreprise. Ici, on peut imaginer que simplement perdu sa valeur. La puissance l’horizon 2030. Aujourd’hui, il souhaite
l’État refuse d’aider certaines entreprises publique peut alors, si elle le juge utile, que l’humanité tire les leçons du Covid-19
en posant des conditions strictes : bilan reprendre l’entreprise pour la diriger, pour s’attaquer à d’autres défis tout aussi
carbone, recours aux paradis fiscaux et comme un repreneur classique, dans une importants.
aux délocalisations, financiarisation de direction qu’elle définit elle-même. Mais Les crises permettent à de
la structure, politique de dividendes. si elle ne le juge pas utile, elle peut nouveaux mondes d’émerger. À quoi
Dès lors, deux possibilités peuvent se proposer des solutions aux salariés. ressemblerait votre « monde d’après »
présenter : la reprise par les salariés Si la priorité doit être donnée à l’évitement idéal ?
avec l’aide de l’État et le respect de de la crise sociale plutôt qu’à sa simple
ces conditions, ou la dissolution de Jeffrey Sachs : Tout ce que l’on disait
gestion, alors il est fondamental d’utiliser des pandémies avant cette année – que
l’entreprise et, dans ce cas, le maintien des la capacité d’action actuelle des pouvoirs
conditions du chômage partiel. les risques étaient très élevés, qu’il fallait
publics pour redéfinir les relations entre s’y préparer en avance, que la sécurité
Pour briser le chantage à l’emploi et l’économie et la société. Cela est internationale était vitale – est vrai pour
assurer la satisfaction des besoins, la possible, dans un premier temps par trois d’autres crises aussi : le changement
garantie de l’emploi proposée par certains, actions simples : conditionner l’aide aux climatique, la pollution, le recul de
notamment Pavlina Tcherneva aux États- entreprises, envisager la socialisation des la biodiversité, l’extrême pauvreté, les
Unis, peut sembler une bonne solution. entreprises et protéger les salariés par enfants déscolarisés…
Les emplois privés n’ont plus alors à être une politique sociale ambitieuse. L’autre
assurés par l’État puisque l’État propose terme de l’alternative, c’est la poursuite du Le monde développé, blasé, a ignoré les
aux salariés un ensemble d’emplois chantage à l’emploi et de la soumission du avertissements de santé publique lancés
d’intérêt général avec lequel ils peuvent corps social aux intérêts du capital. avant cette pandémie et doit maintenant
vivre, se former et travailler. Évidemment, faire face à une véritable calamité.
en période de pandémie, ces emplois L’Europe occidentale comme les États-
ne sont pas forcément disponibles pour Jeffrey Sachs: il Unis n’étaient pas prêts. Aujourd’hui,
des raisons sanitaires, mais on peut les nous avons le choix : allons-nous
faut «donner moins continuer à passer à côté des alertes sur le
attribuer en attendant la fin de la pandémie,
avec un versement de salaire, exactement
d’importance au PIB» changement climatique et d’autres maux ?
comme le chômage partiel. Ce dispositif
PAR ALEXIS BUISSON Ou allons-nous nous réveiller et travailler
LE MARDI 5 MAI 2020
n’est pas, au reste, incompatible avec à trouver des solutions justes et durables
une assurance-chômage classique, mais L’ancien artisan des libéralisations aux grands défis de la planète ? Comme le
permet de maintenir ceux qui le souhaitent des économies post-soviétiques devenu pape François l’a noté dans son encyclique
en emploi. partisan de Bernie Sanders trace les de 2015 Laudato Si’, « l’interdépendance
contours de son « monde d’après » : nous oblige à penser à un monde unique,
L’existence de ce filet de sécurité permet à un projet commun». Tel est le vrai sens
d’en finir avec le « chantage à l’emploi ». une économie moins financiarisée, et se
concentrant sur les déterminants d’un de cette pandémie.
Il oblige aussi l’État à prendre ses
responsabilités en investissant réellement « bonheur humain »… À quoi ressemble ce projet commun,
dans les activités d’intérêt général définies New York (États-Unis), selon vous ?
par les besoins délibérés en commun. Un correspondance.– L’un des économistes Cette situation est surtout un échec de
tel système ne peut évidemment pas voir les plus influents au monde, Jeffrey Sachs, la classe politique. Incompétente, elle
le jour dans l’urgence d’une crise, mais est passé d’artisan de la libéralisation sert les intérêts des plus riches plutôt
il est possible d’utiliser la crise pour le des économies d’Europe de l’Est et que promouvoir le bien commun. Le
mettre en place en donnant la priorité, non d’Amérique latine dans les années 1990 à défi principal est de remettre le bien
pas au sauvetage du capital privé, sous pourfendeur de la pauvreté dans le monde. collectif et l’intérêt général au cœur de
couvert de sauvetage de l’emploi, mais Auteur de La fin de la pauvreté : ce que la vie politique. Il faut qu’on regarde
bien davantage au maintien du niveau de nous pouvons faire pour y arriver dans un les options en face de nous à l’aune de
vie des individus. futur proche, un ouvrage qui a fait date, la science et du débat public et avoir
Dès lors, la faillite n’est pas le ce soutien de l’ancien candidat démocrate une réponse honnête à cette crise. En
désastre que l’on nous décrit, c’est socialiste Bernie Sanders est conseiller effet, notre vie politique est devenue anti-
une forme d’expropriation causée par spécial auprès du secrétaire général des sciences il y a plusieurs années, quand
le fonctionnement même du système Nations unies, António Guterres, pour les les entreprises cherchaient à échapper à
capitaliste. Personne n’a confisqué le « objectifs de développement durable », leurs responsabilités pour la pollution, la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

mauvaise santé des consommateurs et les économique et une baisse de la confiance asiatique de 1997, la grande récession
autres problèmes qu’ils imposaient à la dans nos institutions politiques, qui est de 2008 et, enfin, la pandémie actuelle.
société. déjà peu élevée. Dans le même temps, les catastrophes
Remettre le bien collectif dans notre vie climatiques continuent de s’intensifier,
politique, cela signifie accorder moins avec des ouragans très puissants, des feux
d’importance au PIB et travailler à ce de forêts, des sécheresses et bien plus. Or,
que toute la société puisse satisfaire ses là encore, nous ne passons pas à l’acte pour
besoins et atteindre le bien-être. Tous les résoudre ces problèmes.
ans, nous publions le World Happiness Cette pandémie devrait réhabiliter le
Report[dont Jeffrey Sachs est un des rôle des États et la puissance publique,
rédacteurs dans le cadre du « Sustainable mais rien n’est gravé dans le marbre.
Development Solutions Network », un J’espère que nous apprendrons de
programme soutenu par les Nations unies ce virus que nous avons besoin de
Jeffrey Sachs © DR
– ndlr] pour montrer qu’il est possible gouvernements honnêtes, non influencés
de mesurer et promouvoir le bonheur Donald Trump a annoncé la par le lobbying des entreprises qui
humain. Ce dernier recoupe la justice suspension du financement américain s’appuient sur l’analyse factuelle, la
sociale, la santé, la satisfaction des besoins à l’Organisation mondiale de la participation du public dans les débats
économiques, les connexions sociales et santé (OMS) et fermé les frontières, et l’évaluation scientifique. Les politiques
l’opportunité de poursuivre nos talents et tout en dénonçant la Chine et le doivent être basées sur l’engagement des
centres d’intérêts personnels. Tout cela « virus chinois ». Cette crise renforce- meilleurs scientifiques, les témoignages
repose sur un pouvoir honnête, quelque t-elle son programme « America écrits et oraux d’experts dans des auditions
chose qui n’est pas très présent aux États- First » (l’Amérique d’abord) ? publiques, la présentation de preuves,
Unis en ce moment. Les États-Unis sont un empire blessé. l’analyse des meilleures pratiques. Les
Pensez-vous que Donald Trump soit Beaucoup d’Américains rejettent la élus doivent se mettre en retrait. On a déjà
capable de cet effort d’honnêteté ? montée en puissance de la Chine et trop entendu Donald Trump. Il est bête et
la perte relative de notre puissance et très ignorant et a créé des dégâts énormes
C’est un idiot fini ! Même si la mort qui ont contribué à un grand nombre de
influence. Cela alimente un retour de bâton
non nécessaire de milliers d’Américains morts.
contre la Chine et des pressions pour
s’est produite sous son mandat, Donald
lancer une « nouvelle guerre froide » Est-ce la fin de la mondialisation telle
Trump va peut-être remporter l’élection
pour « contenir » le pays asiatique. Une qu’on la connaît ?
en novembre par la force de l’argent
telle approche est remplie d’ignorance, de
et de la propagande. Il sert les riches La mondialisation va se poursuivre. Nous
danger et d’une grande part de racisme.
et les puissants et, en retour, de voulons notre café le matin. Celui-ci
On doit s’y opposer. La majeure partie de
nombreux milliardaires et l’empire média est fait à partir de fèves qui viennent
la planète veut un système international
des Murdoch, la famille qui dirige Fox d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et
efficace. Celui-ci dépendra en grande
News notamment, sont décidés à l’aider. non de New York où j’habite. Il y a
partie de l’Europe. Si elle dit « non » à
La crise politique américaine est très des arguments forts et bons en faveur
l’hégémonie américaine – comme elle le
profonde. La corruption aussi. Il n’y a de la mondialisation et quand celle-ci
devrait – et à la coopération avec la Chine
donc aucune garantie de réforme. Sans s’effondre, comme dans les années 1920
– comme elle le devrait aussi –, alors le
changement, les États-Unis pourraient et 1930, le résultat est désastreux. Mais la
multilatéralisme pourra survivre, malgré le
basculer dans un cercle vicieux, avec mondialisation apporte aussi des risques
nationalisme américain.
plus de discours haineux, des systèmes globaux qui doivent être combattus avec
de décision paralysés, de la souffrance L’humanité n’apprend pas toujours de sagesse et anticipation.
ses erreurs. Pourquoi cette pandémie
Pensez-vous que la crise actuelle
devrait-elle entraîner des changements
marquera un coup d’arrêt à la
majeurs ?
financiarisation de nos économies
Il n’y a aucune garantie que les choses vont à l’œuvre depuis les années 1980,
changer. Après la crise de 2008, aucun responsable de l’accroissement des
changement structurel ne s’est produit. inégalités et de la fragilisation des plus
Nous sommes retournés à la situation vulnérables ?
d’avant, comme si de rien n’était. Tous
les dix ans, on se retrouve dans une crise
pire que la précédente. Je pense à la crise

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

Il est clair aussi que la financiarisation Boite noire chargé de significations historiques et
de l’économie, y compris la dérégulation idéologiques bien différentes, qui rendent
financière et l’irresponsabilité sociale et son maniement délicat.
des banques et des hedge funds, contribue Au singulier ou au pluriel, se suffisant
aux défis que nous connaissons car les à elle-même ou parée d’adjectifs, la
marchés financiers ne permettent pas de « souveraineté » fait un retour fracassant
bons résultats sociaux, et la fragilité dans le discours politique à l’occasion de
financière a joué un rôle majeur dans la crise sanitaire. Il y a les personnalités
plusieurs crises. Oui, la finance a besoin La pandémie de coronavirus a créé qu’on attendait dans ce rôle, comme
d’être réformée, mais cette pandémie n’est une césure. La suspension du temps, Jean-Pierre Chevènement ou Arnaud
pas une crise financière pour le moment. l’hibernation de l’économie marchande, la Montebourg, et d’autres chez qui ce
Mais elle pourrait le devenir. présence permanente de la maladie et de vocabulaire sonne de façon plus neuve,
Les dépenses publiques s’emballent la mort, le retour des distances… Tout comme Raphaël Glucksmann. Même les
et, avec elles, la dette. Quelles cela va changer durablement le monde Verts, toujours méfiants envers le primat
conséquences à long terme voyez-vous ? tel qu’on le connaissait jusqu’ici. Mais à de l’État-nation, préfèrent décliner le mot à
quoi va ressembler le monde d’après ? d’autres échelles plutôt que de le récuser.
La dette est un sujet important. Les
Quels espoirs, quelles luttes, quels ordres
gouvernements partout dans le monde Les ressorts de cet engouement ne sont
politiques, sociaux, écologiques surgiront
vont faire face à des crises d’insolvabilité. pas à chercher bien loin. Qu’il s’agisse
de cette pandémie ? Mediapart tente de
Elles vont miner leur stabilité politique, de la construire ou de la restaurer,
dessiner quelques pistes pour alimenter
sociale et financière. Nous aurons la souveraineté est invoquée comme
notre réflexion commune de « l’après »
besoin d’une vague d’impôts pour taxer réponse au spectacle consternant d’une
à partir de cette situation inédite, par
davantage les plus riches et les grandes puissance publique incapable de protéger
une série d'entretiens, de témoignages,
entreprises, et nous devrons bloquer les la santé de la population. Sa convocation
d'enquêtes…
dispositions législatives qui permettent témoigne d’une ambition de maîtrise
aux plus riches de cacher leurs revenus et et d’autonomie, là où le politique est
leur richesse. La «souveraineté», nouveau au contraire apparu dépassé, démuni et
Nous devons nous tourner vers les dépendant d’acteurs lointains, hors de sa
mot-valise du champ juridiction, pour faire face à l’épidémie de
institutions internationales, comme le
FMI, l’OMS, la FAO, l’Unesco, l’Unicef politique Covid-19 et à ses conséquences.
PAR FABIEN ESCALONA
et d’autres, et mieux les financer pour LE JEUDI 7 MAI 2020
« Tout le monde agite le terme car
qu’elles puissent aider les pays en cela correspond à une demande sociale,
développement de manière plus efficace. estime l’essayiste Aurélien Bernier (voir
Nous devons aussi nous attendre à une son dernier débat sur Mediapart). On
nouvelle ère d’annulation de la dette des touche les limites de la mondialisation
pays les plus pauvres et de soutien pour les néolibérale, ce qui entraîne a minima
pays en voie de développement. Sur l’Iran une attente de régulation. La résurgence
et le Venezuela, par exemple, les sanctions des termes de démondialisation et de
internationales, qui allaient à l’encontre de relocalisation s’inscrit dans la même
la loi avant le Covid-19, devraient être veine. » Le philosophe Pierre Charbonnier
levées. Elles sont une menace à la survie perçoit une « intention louable de se mettre
de la population de ces pays, et donc un à la hauteur des enjeux contemporains, qui
crime contre l’humanité. sont massifs, d’où la mobilisation d’une
espèce de “bazooka conceptuel” ».
Mais de la même façon que notre premier
interlocuteur met en garde contre un
« concept très ambigu », le second
© DR identifie son caractère « vague » comme
La souveraineté est abondamment une raison de son succès, voyant dans
invoquée à travers tout le spectre son recours « un réflexe paresseux ».
partisan. Enquête sur un concept En y regardant de près, il est vrai que
le terme de souveraineté est recouvert
de couches de significations historiques

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

et d’interprétations concurrentes, qui en ou sur un mode démocratique, lorsque recouvert des idéologies différenciées,
brouillent la compréhension et font appel à « la souveraineté est ancrée dans le corps entre les partisans d’un nationalisme
des imaginaires politiques fort différents. social », impliquant un gouvernement exclusif d’un côté, et les partisans d’une
« C’est à la fois un concept qui n’est populaire le plus direct possible. souveraineté populaire et inclusive de
pas complètement stabilisé et un mot- Le moment souverainiste l’autre. »
valise », résume le professeur Olivier Nay, La seule défense du cadre stato-national,
spécialiste d’histoire des idées politiques. Les discours politiques tenus ces dernières
semaines empruntent à tous ces différents malmené par l’intégration européenne
registres, de façon plus ou moins explicite et la mondialisation, ne suffit pas à
et cohérente. Il en résulte une certaine mobiliser en masse : à droite, ceux qui
confusion, et des glissements de sens s’y reconnaissent sont pour la plupart
encore plus fréquents qu’il y a un quart de alignés sur une logique identitaire ; à
siècle. gauche, la résistance à l’UE débouche
plutôt sur des variantes d’alter-européisme
La dernière période où le lexique de la plus ou moins radicales. Comme le relève
© DR souveraineté a été beaucoup mobilisé en Pierre Martin dans son dernier livre (lire
En France, l’œuvre pionnière la plus France remonte en effet à la décennie notre recension), des échecs similaires en
marquante dans la définition de la 1990. Plusieurs entreprises politiques Europe témoignent partout d’un défaut de
souveraineté est celle du juriste Jean se lancent alors sur le créneau du « base sociologique propre ». Finalement,
Bodin. Écrivant dans le contexte des « souverainisme », un mot importé les seules forces souverainistes ayant
guerres de Religion de la fin du du contexte canadien, où il désigne le connu un succès électoral durable sont
XVIe siècle, ce dernier a dégagé les combat pour l’indépendance du Québec. celles qui ont enfourché le combat contre
fondements rationnels de ce que devrait En l’occurrence, dans la foulée du traité l’immigration et le fait multiculturel.
être l’ordre monarchique, en décrivant de Maastricht signé en 1992, il s’agit de
défendre les prérogatives de l’État-nation Aujourd’hui, comme nous allons le voir,
une puissance de commandement à la les invocations répétées de la souveraineté
fois « absolue et perpétuelle ». Sa face à une Union européenne qui élargit
ses frontières comme ses compétences, ne rejouent pas, ou du moins pas
réflexion témoigne du passage d’un seulement, cette bataille.
monde de la « suzeraineté » (où le avec le soutien des grands partis de
pouvoir était inscrit dans des relations gouvernement de droite comme de La souveraineté, où et pour quoi
féodales et personnelles) à un monde de la gauche. faire ?
« souveraineté » (où le pouvoir est exercé Sur mediapart.fr, un objet graphique
La nouveauté du moment réside dans le
de façon exclusive par une puissance est disponible à cet endroit.
fait que l’idée du « Take back control »
publique sur une communauté politique Le succès le plus notable est celui
– le slogan au cœur du Brexit défendu
territorialisée). qu’enregistre la liste Pasqua-De Villiers
par les conservateurs britanniques – est
Cette définition est inséparable de aux élections européennes de 1999. Mais
prise au sérieux par des responsables
l’émergence de l’État moderne. Elle est l’alliance explose dès l’année suivante,
politiques qui n’en renient pas pour autant
aussi à la base d’un ordre international tandis qu’à l’élection présidentielle de
leur cosmopolitisme, voire leur méfiance
2002, la candidature « républicaine »
dit « westphalien », composé d’unités envers l’échelon national.
de Jean-Pierre Chevènement s’échoue à
étatiques censées respecter la légitimité Il n’est pas anodin que Raphaël
5,3 % des suffrages. Depuis, l’hypothèse
de chacune à exister et à gouverner sa Glucksmann, qui menait une liste baptisée
d’une réunion des souverainistes « des
population. « Envie d’Europe » l’an dernier,
deux rives » est devenue une Arlésienne
On touche là à une première distinction du commentaire sur le champ politique, regrettait« la tonalité eurosceptique »
sur laquelle alerte Olivier Nay, à qui ne s’est jamais traduite que par des de la campagne et décrivait la cause
savoir qu’il existe « une définition tentatives groupusculaires. européenne comme « la meilleure
interne de la souveraineté, renvoyant au nouvelle des 70 dernières années »,
La tenaille bipolaire s’est révélée
“pouvoir de commander”, mais aussi une explique désormais que « ce qui doit
trop forte, sans compter l’impossibilité
définition externe, permettant de penser primer, ce n’est pas l’idéal européen, c’est
d’unifier un milieu déchiré par des luttes
l’indépendance de l’État par rapport à la nécessité de redevenir souverain ». Ce
d’ego et de vraies divergences de fond.
d’autres ». Pour compliquer les choses, ne sont pas le trouble identitaire ou le
« Le souverainisme est un outil de
la définition interne peut se décliner sur déficit démocratique attribués à l’UE qui
subversion de l’opposition gauche/droite
un mode aristocratique, lorsque « l’origine
par desoutsiders, explique la politiste
du pouvoir s’incarne dans une entité
Emmanuelle Reungoat. Il a toujours
collective où le peuple n’apparaît pas »,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

expliquent ces mots soudain rugueux, mais évoqué à plusieurs reprises celle des États, Sur un plan rigoureusement conceptuel,
l’inefficacité de l’Union et les entraves il y affirme que l’Europe, elle aussi, « doit la « pluralisation » de la souveraineté
qu’elle génère pour les États membres. retrouver le fil de sa souveraineté ». apparaît donc douteuse. Sur un plan plus
Le problème, si l’on se réfère à la politique, elle exprime une aspiration à
définition canonique de Bodin, est que retrouver la maîtrise du destin collectif,
le propre de la souveraineté consiste mais aussi la crainte que cette aspiration
justement à ne pas être éparpillée entre ne nourrisse les sentiments nationalistes.
plusieurs instances, sauf à se dissoudre. Une crainte renforcée par le spectacle
« En termes stricts, la souveraineté bien réel d’un multilatéralisme en pleine
ne se partage pas, dans la mesure déliquescence (lire l’article de François
où elle désigne un pouvoir qui n’est Bonnet).
soumis à aucune tutelle au-dessus de lui- De fait, il existe une tension entre
même », nous confirme l’historien Nicolas la volonté légitime de disposer sur
Raphaël Glucksmann dans
MediapartLive (2019) © Mediapart Roussellier. son sol d’équipements stratégiques et
Dans le même entretien à L’Obs, Le politiste Nicolas Leron va dans le d’un système de santé bien pourvus,
Glucksmann évoque ainsi le « sentiment même sens, expliquant que la souveraineté et la tentation de s’exonérer de
d’humiliation que nous éprouvons devant est « un principe par essence exclusif, dispositifs de coopération vitaux pour
notre incapacité à produire des bouts de qui désigne une instance de dernier faire face à une pandémie. Pour
tissus pour protéger nos soignants, [et ressort, c’est-à-dire celle qui a le Olivier Nay, une lecture maximaliste
le] sentiment d’avoir été dépossédés de dernier mot pour un certain champ de de la souveraineté, « indivisible et
notre destin en devenant complètement la réalité ». Cela n’empêche pas les illimitée car absolue », pourrait s’avérer
dépendants de la Chine et d’autres pays États de partager certaines compétences, dangereuse si elle empêche l’émergence
producteurs ». Pour autant, il continue voire de les transférer à un tiers, de régimes internationaux concernant
de penser que sur des grands sujets mais ils conservent la possibilité de le climat, la biodiversité ou la santé,
comme la transition écologique, « des les rapatrier en dernière instance. Et avec des organisations dotées de moyens
grands chantiers communs », voire « un si « le système européen produit des contraignants pour en faire respecter les
bond fédéral » sont souhaitables. Car interférences », en raison des libertés règles (comme l’AIEA dans le domaine du
« si la question fondamentale est celle prises par ses institutions indépendantes nucléaire).
de la souveraineté, explique-t-il, […] (la Cour du justice, la Banque centrale et Sortir par le haut de ce dilemme
cette souveraineté peut exister à différents la Commission), la souveraineté reste bien est selon lui possible, à condition de
niveaux ». nationale. redéfinir les intérêts nationaux : « Si
Le son de cloche est similaire On assisterait en fait à une grande la légitimité du souverain découle de
chez plusieurs personnalités d’Europe confusion sémantique. « Ce dont Macron sa capacité à assurer la cohésion, la
Écologie-Les Verts. À Libération, David parle au niveau européen, corrige Nicolas sécurité et la santé de sa population,
Cormand exprime son refus« du bon Leron, c’est d’autonomie stratégique et alors la coopération internationale se
vieux retour à l’État-nation, [car] non de souveraineté. » Quant à la révèle nécessaire. »« Face au virus, il
le problème ce n’est pas l’échelle démocratie que certains veulent décliner faut de la coopération, abonde Pierre
choisie mais l’absence de contrôle. au niveau local ou supranational, elle serait Charbonnier. La situation doit nous
Il peut y avoir une souveraineté également distincte de la souveraineté. inciter à réfléchir sur notre ubiquité
supranationale, l’Europe par exemple, et D’une part car cette dernière n’a pas moderne : nos instruments de contrôle
des souverainetés locales ». À Mediapart, nécessairement de caractère démocratique sont essentiellement étatiques, quand nos
Marie Toussaint parle de « souveraineté (elle fut exercée par des monarques modes de vie sont dépendants de chaînes
augmentée », laquelle se traduirait par avant tout contrôle parlementaire ou dépassant les frontières territoriales.
une « citoyenneté planétaire [ne se accès au suffrage universel). D’autre part Penser que nous pourrions tout remettre
définissant] pas par l’appartenance à car la démocratie serait possible sans à portée de main est partiellement
un espace national mais par l’existence souveraineté : n’ayant aucun caractère illusoire. »
d’enjeux communs, comme la protection exclusif, elle pourrait s’exercer en deçà et Quelle que soit l’utilité des dispositifs
du climat ». Remarquons que dans un au-delà de l’espace national, à condition multilatéraux, il n’existe cependant aucun
entretien récent au Financial Times, que de vrais moyens financiers puissent moyen de se prémunir totalement
Emmanuel Macron conjugue pareillement être mobilisés afin de traduire les contre leur remise en cause par des
la souveraineté au pluriel. Après avoir préférences exprimées par la population États souverains. C’est encore moins
concernée. le cas lorsque, comme aujourd’hui,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

la puissance hégémonique sur laquelle inéluctable dimension oligarchique, qui compte de leur mandat auprès de
reposait l’ordre international fait défaut. domine la plupart du temps notre vie leurs concitoyens. « Cette perspective
Multipolarité et multilatéralisme ne font politique. reposait sur l’existence bien réelle,
pas forcément bon ménage, sauf mais concentrée dans les villes, de
à compter sur la rationalité et la comités républicains qui sélectionnaient
tempérance des puissances concernées, ou les candidats et élaboraient le programme.
la pression de peuples conscients de leur Une fois cette ambition trahie, elle a
interdépendance. été reprise par la tradition socialiste. Le
C’est justement la souveraineté de soupçon de confiscation du pouvoir n’a
ces peuples qu’Aurélien Bernier jamais été effacé, et a même pu être repris
juge important de défendre. Certes, l’État- à droite, mais avec l’objectif différent
nation reste pour lui incontournable en de substituer un chef aux discussions
tant que communauté politique vivante et parlementaires. »
espace d’action pertinent pour défaire la
mondialisation capitaliste. Néanmoins, il
estime qu’il existe une vraie frontière entre
« ceux qui ne veulent assurer que “notre”
souveraineté, celle de la France, fût-ce
aux dépens des autres » et « ceux, dont
[il est], qui défendent la souveraineté des
peuples et des États » : « Cela signifie
qu’on ne s’accorde pas le droit de piller Le tour de passe-passe remonte à la
les autres, qu’on ne cherche pas à être les Révolution française. Comme l’explique
gagnants de l’échange inégal en vertu de Olivier Nay dans son manuel, l’épisode
la loi du plus fort. La démondialisation que commence bien par une rupture.
je promeus consiste à penser les relations En affirmant que la souveraineté
internationales autrement que comme des appartient à la communauté nationale, les
rapports de concurrence. » révolutionnaires de 1789 ne considèrent
La souveraineté exercée par plus (comme Bodin) que l’État doit
être au-dessus de la société, mais qu’il
qui ? doit être l’instrument de sa volonté.
Cette division politique pointée par Face au peuple réel dont la majorité
Aurélien Bernier renvoie à la question des bourgeois se méfient, en raison
Le même historien, dans La Force de
du titulaire de la souveraineté, c’est-à- de ses revendications plébéiennes et de
gouverner, montre comment la rupture
dire celui qui exerce la « puissance de son excessive hétérogénéité, ils inventent
gaullienne de 1958-62 a déplacé l’exercice
commandement » au cœur de ce principe. toutefois la « nation » comme personne
de la souveraineté de l’arène parlementaire
En France, un certain compromis veut morale et unitaire. Seuls les représentants
à la discrétion d’un « exécutif renforcé
que la souveraineté nationale soit détenue de la nation sont alors habilités à
[et] redéfini dans sa source et dans son
par le peuple, mais exercée par ses l’incarner et à agir en son nom. La
origine », puisqu’il est désormais « celui
représentants, sauf en cas de procédure « souveraineté nationale » triomphe ainsi
qui doit défendre et imposer le point
référendaire. « Il s’agit d’une conciliation de la « souveraineté populaire », défendue
de vue de la puissance publique face
entre le gouvernement représentatif et une par d’autres courants qui resteront les
à l’expression des intérêts particuliers,
démocratie populaire de dernier ressort », perdants de l’Histoire.
que ces derniers proviennent des partis
explicite Nicolas Leron. C’est cependant Néanmoins, les idées visant à corriger politiques, des fractions parlementaires ou
bien le mécanisme représentatif, et son l’élitisme parlementaire continueront à bien des groupements professionnels ».
vivre tout au long du XIXe siècle C’est sous ce modèle que nous vivons
dans le camp républicain. Nicolas encore, même si la mondialisation et
Roussellier souligne que ce milieu l’intégration européenne lui ont fait
politique et intellectuel était convaincu perdre l’efficacité qui compensait sa
de la possibilité d’associer le peuple à négligence de la société.
l’exercice du pouvoir, dans la mesure
où les représentants iraient rendre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

Qu’en est-il des discours contemporains derniers grands entretiens, privilégient un En tout état de cause, il est clair que la
sur la souveraineté ? À l’extrême droite, lexique tournant autour du « patriotisme », souveraineté ne fait pas un programme.
à droite et du côté de la Macronie, de l’« État fort » et même de L’inflation de sa convocation dans le
les éventuelles références au peuple « l’indépendance » chez le second discours politique renvoie à un Zeitgeist
n’impliquent pas qu’un véritable rôle (qui, à son tour, « ne sait plus ce (un « esprit du temps ») qui peut être
de protagoniste lui soit reconnu. Toutes que la gauche veut dire »). Dans leur investi de bien des manières. Et ces
ces forces étant attachées au paradigme description des dépendances matérielles manières dépendent de la façon dont
institutionnel de la Ve République, il n’y a regrettables de la France et du défaut de on pense à nouveaux frais l’assemblage
là rien d’étonnant. politique industrielle dont elles résultent, entre les territoires, l’autorité politique et
la place d’une intervention populaire n’est nos droits, à l’heure d’une mondialisation
Marine Le Pen oppose à la mondialisation quasiment pas évoquée, pas plus que secouée par des convulsions pandémiques
une identité nationale exclusive plutôt la conflictualité sociale qu’elle pourrait et financières.
que le pouvoir populaire, sans jamais entraîner. Tout le monde, à part des
imaginer que ce dernier puisse déborder La gamme des réactions est large. Il y a
dirigeants inféodés à une vision du monde les nostalgiques de l’État-nation, qui fut à
dans la vie économique et sociale. libérale, semble embarqué dans la défense
Du côté des Républicains, ceux qui de « notre économie ». son apogée lors du « court XXe siècle »,
regrettent le dirigisme de l’époque lorsque l’espace national, le pouvoir
gaullienne sont contestés en interne et Chez les Verts, on l’a dit, la politique et l’exercice de la citoyenneté
n’évoquent l’État que dans une logique souveraineté et son exercice populaire coïncidaient presque parfaitement. Contre
très verticale (lire l’article de Lucie sont volontiers pensés ensemble, à la le retour souhaité à un monde qui
Delaporte). Quant à «la grammaire de la condition d’être déployés sur plusieurs n’est plus, d’autres se projettent dans
souveraineté » (sic) dont le président de échelles de gouvernement. Mais les un monde qui n’est pas encore, où
la République théorise le retour devant appuis institutionnels nécessaires à cet toutes ces dimensions s’articuleraient
la presse étrangère, difficile d’imaginer exercice peuvent faire défaut à court harmonieusement aux différentes échelles
qu’elle puisse inclure l’intervention terme, notamment au niveau européen ou appropriées, du local au global. D’autres
populaire parmi ses règles. Sa gestion mondial. D’où la critique de ceux qui, encore, sans fétichiser l’État-nation,
infantilisante et dysfonctionnelle de la comme Aurélien Bernier, leur reprochent veulent utiliser les ressources d’autorité
crise sanitaire, en dépit d’appels à y « une méfiance excessive envers l’État- et d’identification qui y sont encore
associer la société, s’est en effet ajoutée nation, une survalorisation du local et une concentrées pour engager une vaste
à la fermeture antérieure de tous les croyance religieuse en l’Europe ». Nicolas transformation des rapports sociaux.
canaux de contrôle et d’influence sur les Roussellier, pour sa part, s’interroge sur Un seul point commun réunit ces
choix de l’exécutif. leur pari d’une capacité de la société civile différents scénarios de « reprise du
d’affronter le dérèglement climatique et contrôle » : leur réussite incertaine.
À gauche, la souveraineté évoquée les grands intérêts économiques qui y
par Jean-Luc Mélenchon et ses amis concourent. « Si ça ne marche pas, sont- Boite noire
s’inscrit assez nettement dans la tradition ils prêts à penser la politique comme Les personnes citées ont été interrogées
d’une intervention constante du corps force plutôt que comme dispersion du par téléphone la semaine du lundi 27 avril.
citoyen dans l’exercice de la souveraineté. pouvoir ? » Elles n’ont pas relu leurs propos avant
Le slogan « Prenez le pouvoir »
L’auteur d’Abondance et liberté, Pierre publication.
à l’élection présidentielle de 2012, et
celui de « La France insoumise, le Charbonnier, reste pour sa part dubitatif
peuple souverain » à celle de 2017 en quant à la pertinence de la catégorie
témoignent. C’est sur cette base que de souveraineté, fût-elle populaire, pour Le Sénat vote une
sont critiquées à la fois l’intégration repenser notre destin collectif. Alors protection juridique des
que cet idéal consacre « l’autonomie
européenne et la Ve République, que cette
du peuple », le moment actuel met au
décideurs locaux durant
force politique propose d’abandonner l’état d’urgence
contraire en évidence une irréductible
au moyen d’une assemblée constituante. PAR MANUEL JARDINAUD
« hétéronomie naturelle ». « Dans un
Cependant, la notion d’« indépendantisme
moment où notre contrôle est à ce point
français »mobilisée par Mélenchon
mis à l’épreuve, il est difficile de continuer
apparaît à la fois plus vague politiquement
à entretenir le culte de l’autonomie. Mais
et plus hasardeuse juridiquement.
il n’y a pas d’alternative toute prête. »
L’ambiguïté est plus forte du côté de
figures comme Jean-Pierre Chevènement
et Arnaud Montebourg, qui, dans leurs

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

LE MARDI 5 MAI 2020 regrettant que « les élus n’aient pas été Lors de la discussion générale dans
associés sur les orientations de l’État », l’hémicycle, Philippe Bas a reconnu une
« ni consultés ». « fixation » sur le sujet : « Nous voulons
permettre à ces décideurs de prendre ces
risques sans danger d’une récrimination
de manière trop aisée ». « Condition
nécessaire à la mise en place du plan de
déconfinement », selon le socialiste Jean-
Pierre Sueur, interrogé par Mediapart. Une
sorte de pacte de confiance.
Le 4 mai, Édouard Philippe présente le plan
national de déconfinement aux sénateurs qui Si les groupes de gauche n’ont pas
examinent le projet de loi de prorogation de l'état Le 4 mai, Édouard Philippe présente le plan voulu inclure les employeurs dans leurs
d'urgence sanitaire © Xose Bouzas / Hans Lucas national de déconfinement aux sénateurs qui
examinent le projet de loi de prorogation de l'état propositions, option notamment dénoncée
Le 4 mai, les sénateurs ont entamé
d'urgence sanitaire © Xose Bouzas / Hans Lucas par le communiste Pierre Laurent,
l’examen du projet de loi qui proroge l’état
Il a demandé un cadre juridique protecteur ils n’en ont pas moins emboîté le
d’urgence sanitaire et voté une exemption
pour les maires ou autres élus locaux : pas de leurs collègues de la droite
de responsabilité juridique des élus locaux
« Il ne s’agit pas d’exonérer les acteurs sénatoriale arcboutée sur la défense de
et de ceux, sur le terrain, qui agiront pour
de leur responsabilité, mais d’établir la ses grands électeurs. Les communistes ont
le déconfinement. Une étrange victoire des
responsabilité à son juste niveau. » non seulement déposé un amendement
territoires contre la verticalité du pouvoir.
en commission visant à évacuer la
Au Sénat, le 4 mai, le bras de fer avec « La contrepartie de l’adhésion [au responsabilité pénale des maires, mais
le gouvernement a bien eu lieu sur la gouvernement], c’est lever les doutes sur aussi un autre sur leur responsabilité civile.
prorogation de l’état d’urgence sanitaire. la responsabilité », a-t-il conclu, mettant
sur la table le contrat que proposent les Par une pirouette bien politique, les
« La chambre des collectivités », qui
sénateurs à l’exécutif pour soutenir cette sénateurs communistes expliquent leurs
examine le projet de loi, n’a eu de
seconde phase de l’état d’urgence. propositions – finalement rejetées –
cesse de revendiquer que les élus locaux
par l’impéritie de l’exécutif : « Nous
soient entièrement associés au plan de En commission des lois, l’amendement proposons que les maires ne puissent
déconfinement, et en particulier sur la finalement retenu embrasse un champ voir leur responsabilité pénale ou civile
réouverture des établissements scolaires. extrêmement large de « responsables » engagée par rapport aux décisions qu’ils
Mais la contrepartie est désormais visible d’une éventuelle flambée de seront amenés à prendre dans le cadre
et claire : que celles et ceux qui contamination – employeurs, élus locaux, de l’état d’urgence sanitaire et du
concourent à mettre en œuvre sur le fonctionnaires – qui pourraient être mis en plan de déconfinement national afin que
terrain la politique décidée à Paris soient cause lors de l’ouverture d’une école, mais le manque de clarté de la stratégie
exemptés de toute responsabilité juridique aussi de la remise en route d’un chantier gouvernementale et d’accompagnement
en cas de contamination au Covid-19 ou d’un moyen de transport collectif. des maires ne se retourne pas contre eux. »
lors des mesures mises en place pour Celui-ci, présenté par Philippe Bas (Les Le gouvernement ne sait pas ce qu’il fait,
le déconfinement. Responsables mais Républicains), rapporteur du texte et que les maires soient donc préservés de
pas coupables durant l’état d’urgence président de la commission des lois toute responsabilité. Habile, mais un peut
sanitaire, en somme. Le Sénat en a décidé du Sénat, consacre que « nul ne peut court pour justifier une sorte d’amnistie
ainsi au terme d’une journée où le sujet a voir sa responsabilité pénale engagée préalable et pour se dédouaner de toute
concentré les débats. du fait d’avoir, pendant la durée de décision inadaptée.
Le sujet est devenu central dans le l’état d’urgence sanitaire [...], soit exposé
autrui à un risque de contamination Ces propositions ne sont pourtant
face-à-face, que ce soit en commission
par le coronavirus SARS-CoV-2, soit que la suite logique d’un lobbying
ou en séance publique. Au terme de
causé ou contribué à causer une telle des élus, locaux et nationaux, pour
l’intervention du premier ministre qui
contamination ». que la responsabilité juridique du
présentait le plan de déconfinement aux
déconfinement soit entièrement orientée
sénateurs dans l’après-midi, lesquels l’ont Il prévoit néanmoins trois exceptions : vers le gouvernement et l’État.
rejeté contrairement aux députés, le si la personne en cause l’a fait
socialiste Jérôme Durain a résumé l’état intentionnellement, par imprudence ou Sur le fond, les élus ont de quoi se méfier :
d’esprit qui traverse la chambre haute, « en violation manifestement délibérée incurie sur les masques, mensonges sur
d’une mesure de police administrative ». les tests, contrevérités et rétropédalages
réguliers… Difficile de faire confiance à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/112
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

un exécutif qui navigue à vue et provoque coup sans pour autant donner satisfaction « Même si le gouvernement propose la
la défiance jusque dans sa propre majorité aux sénateurs et aux maires. Compréhensif suppression de la modification apportée
parfois et écrase le débat démocratique. mais pas complice. par la commission, il va de soi qu’il
Difficile aussi d’accepter d’endosser est tout disposé à ce qu’une réflexion
seuls la responsabilité d’une politique puisse préciser la loi en rappelant la
décidée tout en haut, avec une date jurisprudence qui oblige le juge à tenir
de déconfinement qui n’est le fait compte des moyens disponibles et de l’état
que d’Emmanuel Macron, avant même des connaissances au moment où l’on a
qu’une consultation ne soit réellement agi. » Joliment tourné, mais pas au goût
engagée. L’État décide de déléguer aux des bancs confinés.
élus locaux sa grande stratégie nationale, Philippe Bas, président LR de la commission Le sénateur connaît la mécanique. Les
des lois du Sénat © DR / Capture d'écran
mais omet au préalable de leur demander rouages sont à son avantage. Nicole
leur avis. Les germes de la fronde ont été Le premier ministre a jugé que la Belloubet souhaite y mettre de l’huile et
semés par l’exécutif lui-même. responsabilité des élus, mais aussi de tous indique lors de la discussion publique
les décideurs publics ou privés, n’est « pas que « le gouvernement [est] sensible
« Le groupe de La République un petit sujet », déclarant néanmoins que le aux inquiétudes des acteurs publics, des
en marche ne votera pas régime de responsabilité des élus demeure élus locaux et des employeurs privés ».
l’amendement du gouvernement « juste », « précis » et « équilibré ». Et qu’il La ministre de la justice propose de
» n’empêche en rien la prise de décision supprimer le texte adopté en commission
politique aujourd’hui. pour envoyer la discussion à l’Assemblée,
Ce contexte, ces derniers jours, a fait sortir
« Il me semble, mais il appartiendra bien plus docile.
du bois associations, collectifs ou simples
élus pour demander un régime juridique au Parlement d’en décider, a-t-il déclaré, « Vous voulez bien préciser la loi si
particulier. L’association des maires de que c’est cet équilibre que nous devons elle va dans votre sens », réplique
France (AMF) a été en pointe sur le préserver : préciser la loi, rappeler la Cécile Cukierman, pour les communistes.
sujet. Le 30 avril, elle a ainsi écrit : jurisprudence, qui oblige le juge à tenir « Personne ici ne dirait qu’un élu devrait
« La question de la responsabilité des compte des moyens et de l’état des être absous de toute faute. Mais on
maires doit faire l’objet d’un traitement connaissances au moment où l’on a agi, ou ne peut pas demander à un élu d’être
législatif spécifique pour que ceux-ci pas agi : oui. Atténuer la responsabilité : responsable de décisions pour lesquelles il
bénéficient d’une protection adaptée aux je suis nettement plus réservé. » n’a ni le pouvoir, ni les moyens [pour les
circonstances exceptionnelles que nous Pour LREM, Alain Richard, tout en appliquer]. »
traversons. Le Bureau demande une reconnaissant que cette phase « pose Le Sénat, en nombre réduit de ses
clarification sur les responsabilités civile la question de l’élargissement de la membres, résonne de la même chanson
ou pénale des maires qui pourraient être protection des collègues élus », a soutenu face au gouvernement qui joue sa
engagées du fait de leurs décisions durant la thèse du chef du gouvernement, en propre partition, bien seul face à cette
l’état d’urgence sanitaire, et en lien avec laissant la porte ouverte à un ajustement tonalité quasi unanime. Philippe Bas,
celui-ci. » de la loi aux conditions exceptionnelles comme rapporteur, défie une dernière fois
Dans la foulée, le 3 mai, ce sont 138 de l’épidémie. Mais surtout pas dans les l’exécutif défendant le « bon équilibre » de
députés et 19 sénateurs LREM qui, ne termes posés par ses collègues. son amendement. Il demande, ferme, à la
voulant se couper de leur territoire alors Un parfait « en même temps » qu’avait ministre de retirer sa proposition. Comme
que le sort des élections municipales est préalablement soutenu Nicole Belloubet, une ultime pique en direction de l’exécutif
encore pendant, demandent une protection la garde des Sceaux, qui proposait de si souvent accusé de ne pas écouter les élus
juridique pour les maires dans une « trouver un point d’équilibre » tout en locaux depuis trois ans.
tribune publiée dans Le JDD. affirmant la clarté des textes actuels. Peu Même François Patriat, président du
Dans son discours devant les sénateurs, clair, à l’image de la gestion de l’épidémie groupe LREM au Sénat, se rallie
avant que le texte ne soit examiné en par l’exécutif… finalement à ses collègues alors que la nuit
séance, Édouard Philippe a voulu parer le L’intervention d’Édouard Philippe n’a pas enveloppe déjà le Palais du Luxembourg.