Vous êtes sur la page 1sur 14

aziza brahim

mi canto

01 HIMNO
(Aziza Brahim)

02 REGRESO
(Aziza Brahim)

03 ALLI NAHUAH
(Aziza Brahim)

04 MI CANTO
(Aziza Brahim-Nayim Alal/Aziza Brahim)
western sahara
s a h r a w i 05 HIJO DE LAS NUBES
(Jose Alonso/Aziza Brahim)

All songs : copyright control


La longue résistance du peuple sahraoui

L’histoire des populations nomades du Sahara Occidental ILES CANARIES (Espagne) MAROC
TAN TAN ALGÉRIE
a été marquée, tout le long du XXème siècle, par les TARFAYA

colonisations successives, d’abord espagnole, puis TINDOUF


LAYYOUNE

mauritanienne et marocaine. Aujourd’hui, le territoire est SMARA


Océan
toujours considéré comme “zone non autonome”, sous le Atlantique BOUJDOUR
AMGALA

contrôle du Maroc, en dépit de la résistance armée sahraouie.

Les ancêtres du peuple sahraoui sont nés de l'union Territoire occupé


par le Maroc
DAKHLA
de tribus nomades confrontées au contrôle des routes
Territoire libre
des caravanes, autour du XIIIe siècle. Elles constituèrent ZOUERATE

une confédération de tribus connues sous le nom des Mur

28 Almoravides d'un côté, et des tribus venues du Yémen MAURITANIE


Camps de Refugiés
commandées par les Beni Hassan de l’autre. De cette NOUADHIBOU

union est né un groupement de tribus qui choisirent le itinérant, ces populations ont développé une culture
nom de Trab El Bidan (“la terre des hommes blancs”). riche, se distinguant notamment dans l'art de la poésie
C’est une bande de terre qui englobe l'actuelle et des sciences.
Mauritanie, le Sahara Occidental, mais aussi le nord-
ouest du Mali, le sud-ouest de l'Algérie et le sud du Rapidement, le caractère indompté des futures tribus
Maroc. sahraouies apparut ; tribus qui n'ont jamais pu être
gouvernées ni par les sultans ou rois marocains, ni par
Les populations qui occupaient ce territoire possédaient les sultans mauritaniens. Une frontière, nommée Jat el
une unité culturelle basée sur l'Hassanía, dialecte dont Jouf (“la ligne de la peur”), se créa naturellement,
le nom provient des Beni Hassan, ainsi qu'une tradition séparant les autres peuples des tribus sahraouies,
culturelle principalement nomade. Malgré leur caractère toutes unies sous l' Ait Arbaiín (le “conseil des
quarante”, La colonisation espagnole
composé de La colonisation espagnole de cette zone commence
représentants en 1884. Lors du partage colonial de l'Afrique à Paris
des différentes en 1900, les actuelles frontières du continent sont
tribus du définies. Dans le cas du Sahara Occidental, ces
territoire). frontières sont nées d'une politique espagnole
© Archive du Front Polisario

extérieure basée sur des accords amicaux avec les


Un embryon chefs locaux, et d’une France implacable, qui annexe,
d'union de au sein de l’actuelle Mauritanie, une partie de ce qui
toutes ces serait un possible territoire sahraoui.
tribus naquit pendant la période du Cheij Malainín,
29 chef religieux né en Mauritanie, qui fonda la seule ville La présence espagnole commence d’abord sur la
du Sahara Occidental avant le colonialisme, Smara. côte, via des relations commerciales avec les indigènes.
Une multitude de bédouins le suivirent, accompagnés Son incursion à l'intérieur de la colonie ne se fera
d'une des plus grandes bibliothèques nomades, qu’après la seconde République espagnole. Après la
jusqu'au Sultanat marocain. Plus tard, son fils Heiba fit victoire de Franco dans la guerre civile, la colonie sert
la conquête de Marrakech, à la tête d’une armée de d’abord de pénitencier et devient un symbole nostalgique
Sahraouis. Ici prirent fin les mouvements expansionnistes d'un empire déjà disparu, ainsi qu’un rempart du pouvoir
d'un peuple qui commençait à développer une réelle du dictateur espagnol.
identité, le distinguant définitivement des peuples
voisins, pendant la période coloniale. La construction de postes militaires à des points
stratégiques (points d'eau) a pour but de s'approcher
de la population nomade. En 1957, le pays se transforme
en province espagnole sous le nom de “Sahara espagnol”.
Mais en 1958, la guerre éclate entre le Maroc et sahraoui, avec
l'Espagne et les rebelles sahraouis s’y engagent contre la création du
l’envahisseur colonial. Durant la bataille de Sidi Ifni, p r e m i e r
l'armée espagnole a recours à l'appui de l'armée mouvement
française, pour faire avorter cette rébellion jugée trop de libération,
dangereuse pour les deux métropoles. Il en résulte l'O.A.L.S.

© Archive du Front Polisario


une première diminution du territoire du Sahara (Organisation
Occidental à l’époque espagnole, avec la cession du Avancée pour
nord de la colonie, l’actuel sud marocain, habité par la Libération
des tribus d'origine sahraouie. du Sahara) ,
créé par Basiri. Celui-ci disparait après la répression
30 Dans la décennie suivante, le gouvernement espagnol contre la première manifestation publique du peuple
développe l'exploration et l'exploitation des ressources sahraoui contre le colonialisme espagnol, dans
naturelles, notamment les phosphates. Dans le même l'Aaiún, le 17 juin 1970. C’est le début de la prise de
temps, la pression internationale commence, après conscience d’un peuple qui avait été soumis sans
l'admission de l'Espagne dans les Nations Unies, dont grandes difficultés, grâce à la vision africaniste du
la charte oblige ses membres à décoloniser leurs dictateur espagnol.
territoires annexés. La métropole utilise tous les
moyens pour conserver le Sahara espagnol comme Apparition du Front POLISARIO
sa dernière province, mais cède finalement, en 1967, Le Front Populaire de Libération de la Saguía El Hamra
au souhait des Nations Unies de mettre en oeuvre un et du Rio de Oro (Front POLISARIO) se créé en 1973. Ses
référendum d'autodétermination. objectifs fondamentaux, à l’origine, visent à l'indépendance
de la colonie. La première attaque du Front contre le
Cet événement marque la naissance du nationalisme colonisateur espagnol a lieu le 20 mai de la même
année, dans un poste militaire à l'intérieur et à peine avec le Front POLISARIO. Profitant de la maladie du
armé. Le Front POLISARIO gagne aussitôt les sympathies chef militaire espagnol qui l’emportera seulement six
de la population. L'Espagne tente d’enrayer cet impact jours après, Hassan II déclenche la “Marche Verte”
populaire en amadouant les notables et les hautes comme acte de récupération des territoires du Sud,
classes sahraouis, avec la création du PUNS (Parti de nécessitant l'intervention de 350.000 civils. Cette marche
l'Union Nationale Sahraouie), seul parti politique créé dissimule une invasion militaire qui sera effective avec
pendant la période de dictature espagnole. le retrait total de l'Espagne, en février 1976.

De 1973 à 1975 les faits se succèdent très rapidement. Le 27 février 1976, le Front POLISARIO proclame la création
À l'instabilité croissante de la colonie, due aux actions de la République Arabe Sahraouie Démocratique
indépendantistes fréquentes du POLISARIO, s’ajoute la
31 volonté marocaine d’annexion du territoire par la voie
diplomatique. L’Espagne entre dans une phase
d’instabilité politique avec la chute du dictateur. Fin
1975 se produit une série d'événements déterminants
pour l’avenir du peuple sahraoui. En octobre, le
Tribunal International de la Haye ne laisse aucun
doute sur le statut du territoire et de sa population, en
condamnant les prétentions d’annexion du Maroc et
de la Mauritanie, qui est aussi entrée dans le jeu.
Malgré ce jugement, le Maroc, l'Espagne et la
Mauritanie signent, le 14 novembre, les accords de

© Jose Alosno
Madrid, par lesquels l'Espagne cède l'administration
du territoire au Maroc et à la Mauritanie, sans négociation
(R.A.S.D.), qui qui forment l'identité d'un peuple, se développent
sera reconnue alors. Les femmes sahraouies jouent un rôle
par plus de 80 fondamental dans cette construction, tandis que les
pays. hommes défendent au sein du Front le droit à
Commence l'autodétermination du peuple pour l'indépendance.
alors la guerre
qui oppose le Dans la guerre, le Front POLISARIO réussit à faire face,
Maroc et la malgré l'infériorité numérique, grâce à une connaissance
© Jose Alosno

Mauritanie au absolue du terrain, et parvient à encercler des villes du


Front POLISARIO. sud marocain. Le Maroc décide, au début des années
Ce dernier manque de ressources matérielles mais 80, de construire un mur pour essayer de freiner les
32 compense par une détermination et une connaissance attaques sahraouies. Cette muraille, considérée
du terrain qui lui permettent de vaincre la Mauritanie, comme “le mur de la honte”, passe par plusieurs phases
aboutissant à la signature d’un accord de paix en de construction, pour devenir de nos jours une ligne
1970. Pendant ce temps, l'armée marocaine bombarde de démarcation de plus de 2.000 km avec mines
la population civile sahraouie au napalm et au phosphore antichars et antipersonnel. La guerre d'usure du
blanc, forçant à l’exil dans la région de Tindouf POLISARIO oblige le Maroc à signer un cesser le feu en
(Algérie) tous ceux qui veulent fuir l’occupation. 1991, dans le but de mettre en oeuvre le référendum
durant l'année suivante.
Dès les premiers temps d’installation dans les territoires
hostiles de la Hamada algérienne, les réfugiés Le droit à l’autodétermination
sahraouis commencent à construire un Etat en exil, Le référendum d'autodétermination du Sahara
permettant de répondre aux nécessités de la population Occidental a été prorogé et a subi diverses modifications
exilée. L'éducation, la santé, ainsi que tous ces aspects après le Plan Baker, qui ont empêché sa réalisation
jusqu'à aujourd'hui. Le Maroc maintient en suspens le
conflit avec son refus permanent de permettre la
réalisation de ce vote. D’autre part, la seule solution
légale prônée par l'ONU, présentant comme alternative
un plan d'autonomie, est rejetée par la population
sahraouie. Pendant que durent ces débats, les
violations des droits de l’Homme dans les zones occupées
par le Maroc sont gardées secrètes par un blocus total
interdisant l'entrée aux ONG et aux journalistes. La
population abritée dans les campements de Tindouf
survit dans une situation précaire et un environnement
33 hostile. Ses conditions de subsistances sont très difficiles,
malgré l'inter vention d'ONG et d’organismes
internationaux. Tous espèrent qu'un jour ce conflit se
termine et que ce mur de la honte devienne un
fantôme du passé.

Jose Alonso (Octobre 2008)

José Alonso, plus connu des Sahraouis comme Jose el Bidani, est
historien de l'art et coopérant dans les campements de réfugiés
sahraouis à Tindouf, en Algérie

© Jose Alosno
Au-delà du Haul
De la musique traditionnelle à la musique de la révolution

Le terme TRAB EL-BIDÁN désigne une grande étendue


de l'Afrique Occidentale (correspondant de nos jours
au Sahara Occidental, à la Mauritanie et à une grande
partie du nord du Mali) qui constituait une unité
géographique et culturelle, un territoire de populations
nomades, fragmenté par le colonialisme. Cette entité
ne survit actuellement que dans le registre linguistique.
En effet, tous les habitants de ce vaste espace parlent
la même variante d’arabe, l’hassanía, et partagent les
mêmes goûts poétiques et musicaux, connus sous le
nom de Haul.
34
Le Haul est la musique traditionnelle de cette partie du

© Djogo Niemeyer
Grand Sahara. Comme toutes les musiques de tradition
orale, elle suit des règles assez strictes, avec une série
de codes, des rythmes et des harmonies spécifiques
qui régissent le déroulement des sujets ainsi que du Il y a deux instruments principaux : un instrument à
spectacle complet. La poésie doit se soumettre à la cordes, le tidinit, et une percussion, le t'bal, tambour
structure musicale, aux différents modes, qui dans joué presque exclusivement par les femmes. Le son
toute composition donnent le ton. intime du tidinit peut animer une fête familiale mais,
La strophe de base est le gaf, quatrain de mètre différent. pour faire face à un concert en plein air en plein désert,
Contrairement au vers occidental, le vers est composé la guitare électrique a pris la relève. La technique
de deux hémistiches, tant en arabe qu’en hassanía. d'interprétation de la guitare présente des caractéristiques
singulières, dans le placement des deux mains, qui
n’ont rien à voir avec la manière occidentale d’utiliser corde - la 3ème sur la guitare-, la richesse qui naît d'une
l’instrument. "imperfection", accord modal entre la voix et l'instrument,
et l’énorme variété ornementale du musicien, constituent
La musique du Haul est fondée sur sept gammes ou fréquemment un obstacle majeur pour déterminer la
échelles, que nous pourrions associer au concept manière, comme il est entendu dans la musicologie
occidental de mode, et cinq rythmes fondamentaux, occidentale. Chaque gamme est composée de
qui s’enchainent en respectant des lignes harmoniques plusieurs formules modales, avec ses patrons rythmiques
établies. Le caractère instable de l’accordage d'une et mélodiques correspondants. Ces formules varient
selon la gamme à laquelle ils appartiennent.
L'instrument est accordé de manière différente pour
chacune d’entre d'elles. Chaque gamme se caractérise
35 non seulement par ses contenus musicaux particuliers,
mais aussi par les circonstances thématiques, l’état
d'esprit, etc.…

L’importance spéciale acquise par le Haul dans le


Sahara Occidental et son évolution particulière sont la
conséquence directe du renouveau interne et externe
qu’a connu le peuple sahraoui (occupation
marocaine, exil, guerre).

La source première des changements réside dans


© Djogo Niemeyer

l'abandon du système de classes sociales et


professionnelles discriminantes. Pour chanter en
public, il n'est plus nécessaire d'appartenir à la caste musiciens sahraouis ont su intégrer d'une manière
des igagüen (griots), n’importe quelle personne peut le naturelle la modernité à la tradition dans laquelle elles
faire, si elle en possède les facultés nécessaires. La ont été éduquées.
révolution a cherché à changer les statuts sociaux et il
en est de même pour les musiciens. Le groupe Martyr La musique du peuple sahraoui est un indicateur clair
Luali, dont le nom rend hommage au fondateur du de l'évolution cohérente d'une tradition, qui ne reste
Front Polisario, a choisi une nouvelle voie, jalonnée et pas figée dans le passé. Cette évolution se construit en
obstruée par un grand nombre d’obstacles. La majorité gardant à l’esprit l'héritage culturel et les signes
de ses membres sont jeunes, animés par un désir d'identité qui le différencient des autres peuples, et qui
ferme, mais dépourvus de toute éducation musicale - vont bien au-delà du Haul.
ils ne sont pas igagüen. Ils doivent donc travailler dur
36 pour acquérir des connaissances rudimentaires en
plein désert. Ce groupe utilise des instruments qui ne Jose Alonso (Octobre 2008)
sont pas habituels dans la musique traditionnelle,
marquant un avant et un après dans la musique
sahraouie. Le nombre de ses membres a varié tout au
long de son histoire, et a donné lieu à la formation
d'autres groupes, utilisant sa musique comme vecteur
de messages et de réconfort pour les réfugiés
sahraouis. Martyr Luali représente la première
incarnation du changement social en ce qui concerne
la relation entre peuple et chanson, bon exemple du
nouvel ordre structurel qui règne dans le Sahara
Occidental. De même, les nouvelles générations de
Aziza Brahim Maichan

Sahraouie, Aziza Brahim Maichan est née le 9 juin


1976 dans les campements de réfugiés proches de
Tindouf, en Algérie. Elle poursuit pendant 7 ans ses
études à Cuba, qu’elle abandonne pour se consacrer
à la musique.

Elle revient dans les campements de réfugiés


sahraouis en 1995. La même année elle gagne le
Premier Prix National de la Chanson au festival de la
culture de la R.A.S.D. (République Arabe Sahraouie
Démocratique) et réalise ses premiers enregistrements
37 pour la Radio Nationale Sahraouie. Elle intègre alors le
Groupe National Sahraoui en faisant sa première
tournée internationale qui l’emmène en Mauritanie et
en Algérie.

En 1998, en collaboration avec le Ministère de la


Culture de la R.A.S.D., le label Nubenegra publie la
trilogie “Sahrauis“. Dans l'album “A pesar de las heridas”,
deux de ses chansons apparaissent, “Dios Mío” et “La
tierra derrama lágrimas”, qui reçoivent un bon accueil
sur le marché international, apparaissant sur de

© Djogo Niemeyer
nombreuses compilations. Avec le groupe Leyuad, elle
réalise sa première tournée européenne la même
année, se produisant sur les scènes françaises, au travers de l'influence du monde latin. Le groupe,
allemandes et espagnoles. formé par des musiciens sahraouis, espagnols,
colombiens et sénégalais, est une fusion de musique
De retour aux campements, elle réalise quelques africaine, sahraouie, aux accents rock et blues. Ils
enregistrements pour la Radio de Tindouf avec des tournent dans toute l’Espagne, et dans d'autres pays
musiciens touaregs de Tamanrraset en 1999. européens comme le Royaume-Uni, la Suède ou le
Depuis 2000, elle réside en Espagne, réalisant Danemark.
quelques tournées avec Leyuad en Espagne (2001), en
France (2002 et 2003) et en partageant l’affiche au www.myspace.com/azizabrahim
Festival International de Mores (Allemagne) en 2003
avec Ojos de Brujo et Cheb Khaled.
38
En 2005, elle se joint au groupe Yayabo Latin Jazz, ce
qui constitue sa première expérience d'intégration de
la musique sahraouie avec les rythmes des Caraïbes.
Son répertoire s’agrandit avec des chansons d'autres
peuples, notamment celles de Violeta Parra. Les sujets
qu’elle aborde ont trouvé le contrepoint dans le
tumbao cubain, les choeurs castillans et les harmonies
ouvertes du jazz latin.

Depuis 2006, elle mène un nouveau projet musical,

© Djogo Niemeyer
avec le groupe Gulili Mankoo, après ses expériences
avec des musiciens africains ou d'autres continents et
39

Gulili Mankoo live :


Aziza Brahim Chant, Tabal
Badra Abdallahe Choeurs, Djembé
Gonzalo Ordás Guitare
© Djogo Niemeyer

Marcos Cachaldora Guitare


Ramón García Basse
Sergio Batterie
aziza brahim
mi canto

HIMNO Réalisé par Aziza Brahim


Aziza Brahim Chant, Tabal, Maracas Badra Abdallahe
Choeurs, Zgarit Omar Fayé Djembé, Dumdum Fuku Embarek Production éxécutive Jose el Bidani
Guitares, basse Salma Omar Zgarit Assistant de production Marcos Cachaldora
REGRESO Techniciens son Mario Álvarez, Raúl Valdezate
Aziza Brahim Chant, Tabal, Maracas Badra Abdallahe Enregistré au Studio Feedback, Sonido Vintage, León,
Choeurs, Zgarit Omar Fayé Djembé, Dumdum, Darbuka Fuku Espagne, entre Juillet et Novembre 2007
Embarek Guitares, basse Mastering Mario Álvarez, Raúl Valdezate
ALLI NAHUAH
Direction artistique label Sedryk
Aziza Brahim Chant, Tabal Badra Abdallahe Choeurs Omar
Textes José Alonso
Fayé Djembé, Dumdum Fuku Embarek Guitares, basse
Traductions françaises Désirée Hartmann, Sedryk
Gonzalo Ordás Guitare
Traductions anglaises Julie Summersquash
MI CANTO Photos Djogo Niemeyer, José Alonso, Archives du
Aziza Brahim Chant, Tabal, Maracas Omar Fayé Djembé, Front Polisario
Dumdum Mario Álvarez Guitares, basse Salma Omar Zgarit Artwork Sedryk
HIJO DE LAS NUBES
Aziza Brahim Chant, Tabal, Maracas Badra Abdallahe
Choeurs, Zgarit Omar Fayé Djembé, Dumdum Fuku Embarek
Guitares, basse Gonzalo Ordás Guitare Salma Omar Zgarit

le chant des fauves - la collection des musiques du Sahara

P 2007 Aziza Brahim sous license exclusive Reaktion © 2008 Reaktion RE13