Vous êtes sur la page 1sur 7

CHAPITRE 1 :

LA TOPOGRAPHIE, LES CONTROLES,


ET LES CUBATURES

Objectifs du chapitre :
- Comprendre les moyens et les procédés topographiques à utiliser sur un projet routier
- Comprendre les méthodologies de calcul des cubatures.
A- La Méthodologie des opérations topographiques !

Les références techniques et les procédures topographiques


Avant d’entamer votre Mission, vous veillerez à acquérir et vérifier les documents
techniques et juridiques nécessaires, récents et approuvés (Plans d’exécutions, Adaptations,
CPS, Procédures, PAQ,etc.)

Ensuite, en coordination avec les différents intervenant de Topographie et du Contrôle


Qualité, il faut veiller à bien définir les procédures Topographiques des différents Contrôles et
les tolérances Topographiques.

La polygonale
La Polygonale (Rattachement Planimétrique et Altimétrique) est l’un des défis Majeurs de
chaque chantier routier, il peut entraver le déroulement des travaux d’exécution.

Pour ce fait, avant de démarrer le travail vous devez faire les consultations nécessaires auprès
des services concernées pour le rattachement planimétrique et altimétrique du chantier.

▪ Le Coordonnées Planimétriques :

Les coordonnées planimétriques seront déterminées par Station totale via des
Cheminements Planimétriques et des observation et calculs en Bloc. Les principaux points
à contrôler sont :

▪ Les Fermetures planimétriques et les calculs de compensation.

▪ La distance entre Bornes (Maximum de 300 m suivant le CPS)

▪ La visibilité entre bornes

▪ L’emplacement des bornes (Hors zone de travaux)

▪ La stabilité et la qualité des bornes

▪ L’Altimétrie :

Les altitudes des bornes seront observées par nivellement de précision par rapport au
système de nivellement général du Maroc NGM.
Il sera effectué le nivellement de précision de l’ensemble des points de la polygonale
secondaire ainsi que l’implantation d’un réseau de repères de nivellement intercales aux
points de la polygonale présentant une bonne stabilité
Le nivellement doit respecter les principes d’observations suivants :
▪ Le niveau et les mires employés doivent permettre les lectures a 0.1mm
près et l’obtention d’un écart type de l’ordre de 1a 2 mm par kilomètre
de cheminement.
▪ Le cheminement est observé en aller et retour entre les tronçons
matérialisés par les Repères de Nivellement.
▪ La vérification du réglage de l’instrument ainsi que la verticalité de la
mire employée est effectuée tous les jours avant le démarrage des
observations
▪ Il faut vérifier la constante de la mire.
▪ Respecter l’Egalite des portées (30 mètres maximum) et éviter les visées
rasantes.
▪ Utiliser des crapauds appropriés pour les points de passage
intermédiaires
▪ Observer le cheminement dans les conditions météorologiques
convenables.
▪ Etablir un document faisant apparaitre pour chaque tronçon, les
dénivelée aller-retour et moyenne, ainsi que la fermeture.

Le matériel et les logiciels


Le choix des instruments topographique dépend du travail à contrôler. Cependant, les
instruments doivent être étalonnés et en bon état de fonctionnement. Des attestations
d’étalonnage récente doivent être fournies.
Ci-après un exemple de matériel technique à utiliser :

Model /
Appareil Marque Carractéristiques Image
Version
- Station Totale étanche à la pluie fine
et à la poussière avec carnet
électronique ;
- Mémoire interne pour
enregistrement des données jusqu’à
2000 points ;
Station LTCRM - Lecture angulaire minimale
Leica
Totale 1203 : 2cc (0.0002 grades) ;
- Précision de la lecture angulaire
: ± 15cc (0.0015 grades) ;
- Distance minimale avec un prisme
: 1250 m ;
- Précision de la distance
: ± (3 mm + 2ppm) ;

2 Récépteur
GPS - Une base
GPS Leica
1200 - Un mobile
Bifréquence

- Précision par Km de nivellement


double :
• ± 0.7 mm sans micromètre
optique ;
Niveau • ± 0.4 mm avec micromètre
Leica DNA 10
Numérique optique ;
- Grossissement de la lunette : 32x ;
- Constance de multiplication : 100 ;
- Sensibilité de la nivelle : 8´/2mm.
- Le gilet de sécurité ;

- Les gants ;
EPI - -
- Le Casque ;

- Brodequin de sécurité

- Trépied

- La chaine

Autre - GPS portable


- -
Matériel
- Can + Prisme

- Laser Distance mètre


COVADIS 10.1
-
Logiciel MicroPISTE 5.0
MS Office 360

B- Les Contrôles Topographiques :

Le PAQ : Plan Assurance Qualité


Avant de lancer l’exécution d’un Projet, le Maitre d’ouvrage met en place un PAQ : Plan Assurance
Qualité qui a pour Mission d’assurer la qualité du Projet via le respect des Procédures et normes citées
sur le CPS.

Nous parlerons de deux types de PAQ.


▪ Le PAQ 2 : contient deux niveaux de contrôle, chaque travail est contrôlé deux fois, une par
l’entreprise (contrôle interne) et l’autre par le maitre d’œuvre (contrôle extérieur)
▪ Le PAQ 3 : contient trois niveaux de contrôles : le contrôle interne et le contrôle externe
(réalisées par l’entreprise) et le contrôle extérieur (réalisé par le maitre d’œuvre).

La Tolérance :

Tout travail Topographique est entaché d’une erreur. Celle-ci dépend - entre autres -du matériel
et des procédés utilisés.
Dans le domaine routier, la tolérance est définie comme étant l’écart maximal tolérés entre les valeurs
théoriques (extrait des Plans d’exécution) et les valeurs réelles révélées sur terrain. Le CPS définit
souvent les tolérances d’exécution des différents ouvrages.

Le contrôle topographique a pour mission de déterminer les écarts entre les laveurs théoriques et les
valeurs réelles
Exemple :
Tolérance de réception de l’implantation du coffrage : est de +/- 2cm (Planimétrie et altimétrie)

Exemple d’une fiche de réception


Lors du control de l’implantation du Radier de l’ouvrage N° OH3260 dans le Projet de la LGV Tanger
-Kenitra, Le points N°18 affiches une différence de 22 cm en planimétrie qui dépasse la tolérance. Ce
qui implique que cette implantation n’est pas conforme. Il faut refaire l’implantation du point 18.

C- Le Calcul des Cubatures

Le Calcul des cubatures est une étape cruciale et sensible. Il doit être réalisé en respect des
normes techniques et scientifiques.

Ce Calcul doit être réalisé suivant l’une des méthodes suivantes :

▪ Par différence de deux MNT.


▪ Par Profil
Tout calcul et sera sanctionné par un listing accompagné des dessin et croquis nécessaire.

PS : les deux méthodes seront réalisées lors du TP 3.

Et Après ?
Chapitre 2 : Le tracé routiers : éléments et normes. : comprendre les éléments d’un tracé en plan,
d’un Profil en long, et d’un Profil en travers et les normes qui les régissent.