Vous êtes sur la page 1sur 12

SOFT SKILLS :

Avant-propos :
- Deux constats majeurs font en sorte que les soft skills occupent une place de plus en
plus importante dans le monde professionnel.
- Premièrement, l’intérêt d’un grand nombre d’acteurs de la vie professionnelle sur la
question de l’avenir du travail et des compétences du futur.
- Deuxièmement, des signaux de forte amplitude relatifs à l’évolution de l’économie et
du marché du travail mettent en évidence l’urgence de s’interroger : « quelles
compétences seront demain nécessaires pour avoir un métier ou pour le
garder ? ». En effet, des études relatives au processus d’automatisation ont
démontré que si la machine prenait une place de plus en plus importante dans
l’entreprise, il allait plaider en faveur d’un réflexe Soft Skills représentant les
compétences qui resteront foncièrement humaines, incapables d’être externalisés à une
machine.

Introduction :
- Les technologies nous ont fait entrer dans le début d’une nouvelle révolution industrielle,
révolution reposant sur quatre ruptures technologiques essentielles :
o La multiplication et l’omniprésence de la DATA (BIG DATA)
o Une « intelligence » démultipliée pour faire parler ces Datas (Logiciels, I.A)
o Une connexion entre ces datas à travers des objets rendus intelligents (I.A)
o La possibilité d’utiliser ces objets pour déplacer la réalité (L’internet des objets
connectés)
- Cette révolution aura un grand impact sur le monde professionnel « Serons-nous tous
remplacés par des robots ? Certainement pas ! Certaines de vos tâches actuelles vont bien
entendu être confiées à votre futur assistant personnel automatisé. Mais d’autres vont être
au contraire poussées, augmentées et vont valoriser le potentiel humain qui nous distingue
encore des automates et de l’intelligence artificielle. Ce sont les soft skills.  »
- De plus, nous sommes hyperconnectés et dépendants de nos outils digitaux « 162 minutes,
c’est le temps moyen qu’un Français aurait passé chaque jour sur son smartphone en
2016… Et il vous faudra en moyenne une minute, une fois que vous aurez consulté votre
notification pour vous reconcentrer. » Il est nécessaire donc d’être libre du digital et de le
consommer avec modération. Pour que cela arrive, il faut développer de nouvelles
compétences « la capacité à prendre du recul, à faire preuve de créativité, à se concentrer
de façon plus précise … Et pour ce faire, vous serez naturellement amené à développer vos
soft skills.  »
Partie 1 : L’urgence des Soft Skills :
Chap 1 : Les soft skills à l’aube 2020 Chap 2 : La révolution digitale
1. Nous entrons dans une nouvelle période de 1. Nous sommes entrés dans une nouvelle étape et
changement, différente de ce que nous avons connu il ère de la mutation de l’humanité. Cette
y’a encore une dizaine d’années. Ces changements révolution est technologique qui doit être vécu
demandent un besoin de mise à jour des premières comme une nouvelle mutation sociale « Ce n’est
réflexions en matière de Soft Skill. D’ailleurs, les pas tant la maîtrise du feu, la domestication des
entreprises et organismes professionnelles prennent de animaux ou encore l’émergence des empires ou
plus en plus de temps à se questionner sur la place de
des grandes religions qui infléchissent
l’homme dans l’entreprise et son évolution. « Ils sont
radicalement l’évolution d’une société, mais
plus nombreux à rechercher une formule qui ferait de
plutôt le progrès industriel, à savoir les ruptures
l’évolution des compétences un moment non unique
technologiques… Voici un résumé simplifié des
et annuel, mais continu et évolutif. »
2. L’obsolescence des compétences, qui ne surgissait quatre révolutions industrielles : La première fut
traditionnellement qu’en fin de carrière, s’accélère et celle de la machine à vapeur, la deuxième, à la
s’aggrave en raison de la révolution digitale. « Il est fin du 19ème siècle fut celle de l’électricité et du
donc essentiel d’accepter ces changements pour pétrole. La troisième, un siècle plus tard, est
transformer ces contraintes en opportunités. ». Même celle de l’électronique, des télécommunications
les informaticiens ne sont pas à l’abris de cette et de l’informatique. Enfin, la quatrième
obscolesnce, « Dans le secteur digital, l’obsolescence reposant sur l’I.A et les technologies associées,
est d’autant plus réelle que l’évolution de certaines aussi appelée le deuxième âge de la machine. »
approches se fait presque tous les six mois… En 2. Cette révolution conduit à des bouleversements
informatique, tout est question de langage. Or, ces économiques, nécessitant une nouvelle maîtrise
derniers naissent, évoluent et meurent pour être qu’il faut anticiper pour transformer la
remplacés par de nouveaux vecteurs de
contrainte en opportunité. « Les précédentes
programmation, à un rythme toujours plus rapide…
révolutions ont montré que les premiers emplois
L’école 42 est souvent citée parmi les structures
détruits pour les innovations contemporaines ont
d’enseignement spécialisées les plus disruptives du
vite été remplacés par de nouveaux… La
monde. Elle s’est crée sur le constat d’un besoin de
former les acteurs de l’information à apprendre. Un des digitalisation est un formidable tremplin de
principes majeurs de leur philosophie éducative transformation. Dans bon nombre de situations,
innovante : il faut apprendre à apprendre et avant le facteur humain est bien renforcé dans les
tout se tourner vers la solution plutôt que vers la processus décisionnels de l’entreprise. ». Aussi,
technicité. » il faut entourer les ingénieurs de psychologues,
3. Le monde VUCA : V (Volatility  Il faut définir une sociologues, experts des sciences cognitives pour
vision claire) + U (Uncertainty Il faut être à l’écoute) crée un monde et une société plus équilibrée,
+ C (Complexity  Il faut être créatif) + A (Ambiguity avec des valeurs nobles et morales.
 Il faut être clair) est devenu plus difficile à manier et 3. Cette révolution profite à toutes les
gérer. Il est donc nécessaire d’adapter ses organisations, et non pas seulement les grandes
compétences, notamment en soft skills pour faire face à entreprises digitales. Ces nouvelles règles du jeu
ce changement. « La formule VUCA doit être prise
doivent s’accompagner d’un questionnement
au sérieux car elle ne tire pas ses sources d’une
relatif aux compétences. « Il est impensable de
agence de conseil, mais de l’école de l’armée
réfléchir aux compétences du futur sans
américaine qui forme des leaders militaires… A
considérer le cadre actual d’analyse de
présent, nous avons une bonne visibilité jusqu’à
soixante jours, maximum quatre-vingt-dix. Mais l’entreprise digitale… Ces nouveaux schémas
c’est tout… Toutes les stratégies d’innovation ont, de la directeurs, imposés et favorisés par le monde
même manière, changé de temporalité depuis que les digital, requièrent des attitudes nouvelles, des
nouvelles méthodologies du Design Thinking ou le qualités renforcées dans le domaine des Soft
Lean Startup sont utilisées. Mettant en avant le Skills : capacité d’adaptation, créativité, curiosité,
prototypage rapide et le Test and Learn. » mobilité, apprentissage tout au long de la vie. »
… « Il est intéressant de constater que les
grandes entreprises digitales sont en train de
donner naissance à de nouvelles pratiques
managériales, que tous les acteurs du marché
sont en train d’adopter. »
Chap 3 : L’avenir du travail et des compétences  Chap 4 : Entrepreneur : un métier d’avenir ? 
1. L’emploi fixe risque d’être modifié, plusieurs 1. Tout le monde peut développer un état
emplois risques de disparaître sans être remplacés, d’esprit entreprenant. D’autant plus que le
cependant, les conséquences ne seront pas travail en mode mission amène à
forcément négatives. « Aux Etats-Unis développer des softs skills liées à l’esprit
aujourd’hui, 35% des emplois sont en régime d’entreprendre. « L’envie de crée est plus
d’indépendants. Ce chiffre est en évolution depuis forte chez les jeunes : 46% des 18-24 ans ont
ces dernières années. La raison principale est assez l’ambition d’être entrepreneur, dont 42%
facile à deviner : le recours à un free-lance d’ici deux ans. Au total, un francais sur
permet une économie de coût salariaux estimés à quatre envisage de crée, de reprendre une
30%... Selon une étude du cabinet McKinsey de entreprise ou de se mettre à son compte
2017, 800 millions d’emplois disparaîtront dans (25%). Cela représente plus de 13 millions
le monde d’ici 2030 et 60% des métiers de 2030 de Français… En France, il existe
n’existent pas encore aujourd’hui. » aujourd’hui 2,8 millions d’entrepreneurs
2. Le CDI risque de perdre de la place au profit d’une soit 10% de la population active
économe du travailleur indépendant. Ce n’est pas contrairement à 34% aux Etats-Unis. ». Les
uniquement synonyme de conséquences négatifs, soft skills liés à l’esprit d’entreprendre sont :
surtout pour ceux qui sauront s’adapter et l’audace, la vision, la motivation, la
valoriser leurs compétences clés. « Le travail persévérance, l’adaptabilité, problem
indépendant est celui d’un choix de vie qui place solving, l’esprit critique, la créativité,
au premier plan professionnel les valeurs de l’optimisme, l’autodiscipline, des
liberté, flexibilité et la quête de sens. C’est surtout compétences oratoires. 
l’idée de pouvoir souvent trouver un équilibre 2. Les entreprises sont elles aussi amenées à
entre vie personnelle et professionnelle… Les s’adapter car l’entrepreneur n’est plus
conséquences sociales et politiques vont être seulement une catégorie
multiples : pression sur le système fiscal, remise en socioprofessionnelle, c’est un projet de vie,
cause du système de retraite, d’assurance santé, de une quête de valeur et de sens. « Du coté de
chômage … Tout jusqu’ici tournait autour du pivot l’entreprise, la personne responsable de la
du CDI. »  En termes de compétences, la montée coordination des experts externes devra
d’une économie des freelances nécessitera des également développer des compétences liées
compétences en partage entre plusieurs à cette nouvelle manière de travailler : le
employeurs, ou encore la mise à jour processus de sélection, d’intégration, la
permanente des compétences qui sera le seul gage gestion des compétences et la gestion
de succès. » financière etc …
3. Les Soft Skills représentent la réponse à cette
adaptation. Ils doivent donc être diffusés dans les
compétences et caractéristiques des métiers
futurs. « Les soft skills creusent l’écart.
Imaginez un dilemme d’un employeur : il doit
choisir parmi cinquante candidats ayant le même
profil. Comprenez bien qu’il est rare que la
différence puisse se faire juste avec le diplôme. Ce
sont les Soft Skills qui permettent de se
démarquer … Si vous cherchez un leader capable
de fédérer une équipe réputée difficile, vous avez
intérêt à choisir une personne qui a les Soft
Skills suivantes : diplomatie, gestion efficace de
conflit et sens du leadership… et pour développer
ses soft skills, il faut s’expérimenter. Capitaliser
sur la mise en pratique des Soft Skills à améliorer
est un investissement judicieux pour votre carrière.
Les Soft Skills sont comparables à des muscles que
vous pouvez développer par l’exercice. »
Partie 2 : L’IA, accélérateur des Soft Skills :
Chap 5 : L’IA, nouvelle grille d’analyse des Chap 6 : L’humain augmenté et les Soft Skills
compétences
1. L’intelligence artificielle est la rupture majeure 1. D’autres technologiques que l’IA, à l’instar du Big
de la nouvelle révolution digitale qui n’est plus de Data, l’internet des objets et la réalité virtuelle
l’ordre de la fiction. Son objet est de pouvoir annoncent la direction d’une fusion inévitable entre
exercer des tâches comme pourrait le faire l’homme et les machines et accélèrent notre
l’homme avec son intelligence. « Il n’y a pas une mutation. Pour commencer, définissions le Big Data,
seule définition de l’intelligence artificielle, mais L’internet des objets et la réalité virtuelle.
plusieurs au sein même de la communauté
Premièrement, le Big Data désignant des données
scientifique… L’IA est la science dont le but est
structurées ou non dont le très grand volume
de faire faire par une machine des tâches que
requiert des outils d’analyse adaptés. Le Big Data est
l’homme accomplit en utilisant son intelligence…
caractérisé par les 3V (Volume, Variété, Vélocité
L’IA est donc autant un objet de recherche
qu’une science de l’informatique mobilisant des =vitesse d’arrivée des données). Deuxièmement,
algorithmes pour traiter de la donnée, comme l’internet des objets désignant un réseau d’objets
pourrait le faire le cerveau humain… » Il faut électroniques qui communiquent les uns avec les
garder en tête que l’informatique désigne la autres via internet. Enfin, la réalité virtuelle
science du traitement de l’information avec une représenté d’un point de vue technique par des
méthode algorithmique et qu’un Algorithme casques équipés de lentilles permettant de
désigne une suite d’opérations ordonnées, bien s’immerger dans un univers d’images réalistes. Et
définies, exécutables sur un ordinateur permettant dans très peu de temps, la dimension, seulement
d’arriver à une solution en un temps raisonnable. visuelle, sera enrichie pour offrir des sensations
2. Cette technologie menace l’homme et le supplémentaires. Toutes ces technologies
concurrence directement pour ses compétences. fusionneront avec l’homme et le transformeront
La puissance d’analyse de l’I.A, pour les tâches les
« Avant de déménager demain, vous visiterez
plus complexes et précises, confirme la nécessité
plusieurs appartements à l’aide de votre casque de
de qualifier et développer les soft skills. Dans le
RV sans même quitter le confort de votre canapé.
cadre de la puissance de l’IA, on distingue l’IA
Vous parlerez à votre réfrigérateur le soir pour lui
faible et l’IA forte. « L’IA est dite faible
lorsqu’elle traduit de la part de la machine une demander ce qu’il vous propose comme dîner en
tâche cantonnée à un seul domaine précis. A fonction de ce qu’il a sur ses étagères…Avec le Big
l’inverse, l’IA « forte » existera lorsque la machine Data, fini le recours aux statistiques pour estimer de
exercera des actions d’intelligences multiples et manière imprécise l’avenir de votre activité. En
transverses, c’est-à-dire proche de l’esprit s’intégrants à tous nos objets environnants, les
humain et global. ». Afin d’illustrer la notion de capteurs et l’IA vont nous faire entrer dans un
compétence de l’IA et sa concurrence pour Internet ambiant. Enfin les nouvelles réalités
l’homme, figure l’histoire de la victoire de la augmentées ou virtuelles vont nous permettre
machine sur les jours du jeu de Go « Jusque-là on d’abolir le temps et l’espace. »
pouvait dire : oui la machine est forte puisqu’elle 2. Cette fusion créera l’homme augmenté par ces
bat l’homme aux échecs. Mais si ce jeu demande nouvelles technologies digitales. Il faudra donc
une capacité d’analyse extrême, sa complexité n’est
redessiner le périmètre de compétences afin de
rien comparée au jeu de Go. ». Pour résumer : « Ne
décider ce qui sera confié à la machine et ce qui sera
serais-je pas tenté demain de demander à la
confié à l’homme, à savoir les Soft Skills. « Des data à
machine de faire des tâches plutôt qu’à mon
foison, une nouvelle intelligence qui va permettre de
collaborateur ? Et par voie de conséquence :
quelles tâches, et donc quelles compétences à les combiner pour leur donner du sens, une
mon collaborateur pour justifier sa place à mes connectivité des objets reliés les uns aux autres, une
côtés ? réalité augmentée offrant des fonctions nouvelles à
3. Pour construire l’IA, on distingue 2 grandes notre environnement, sont des machines qui vont
approches. Premièrement, la programmation nous permettre d’être encore plus complets… Cette
symbolique, consistant à programmer des règles et connectivité sans friction, ni couture, va transformer
réduire un problème à travers une série d’étapes. l’économie et la société. Elle fera gagner du temps,
Deuxièmement, le Machine Learning consistant à
facilitera l’existence, la rendant plus confortable, plus
programmer un modèle général, et laisser
saine. ». Ainsi, l’homme augmenté aura a sa
l’ordinateur ajuster les paramètres du modèle à
disposition des machines qui entendent (assistant
l’aide des données qu’on lui fournit. On mentionne
personnel), qui voient (lecteur automatique), et qui
également le Deep Learning qui représente une
technique d’apprentissage permettant à un améliorent la réalité (V.R).
programme de reconnaître des défis complexes. 3. L’homme sera également augmenté
L’apprentissage est similaire à celui du cerveau professionnellement. Premièrement, des machines
humain dans la mesure où le cerveau de la qui conseillent 24h/24 (assistants virtuels et
machine est constitué de réseau de neurones chatbots). Deuxièmement, des machines pour faire
effectuant chacune de petits calculs simples.  du marketing, en cernant le client dès son arrivée.
Grâce au Big Data, les informations sur les clients
seront plus accessibles et permettront aux entreprises
de mieux servir et informer leurs clients.
Troisièmement, des machines pour améliorer la
relation client proposant un service après-vente et
imaginant un service client plus efficaces.
4. Enfin, il faut partager les compétences entre
l’homme et la machine « Il faut accepter qu’il ne
s’agît pas tant de renoncer que de profiter des
bienfaits que ces ruptures technologiques qui vont
permettre d’améliorer, en termes de qualité, la vie
personnelle et au travail… Gardez alors en tête
quelques data pour vous motiver : par exemple, faute
de ne pas penser cette révolution comme un danger
plus de la moitié des 500 entreprises listées dans
Standard and Poor’s ont disparu depuis l’an 2000… En
général, 80% des acteurs meurent faute de percevoir
l’urgence d’évoluer. » … Il faut donc tester les
combinaisons les plus intéressantes entre l’homme
et la machine « L’homme reste un formidable animal
social dès lors qu’l s’agit d’entrer en empathie avec
ses semblables … mais la machine dépasse de loin
l’homme en matière de rapidité et de qualité dès lors
qu’elle joue sur le champ du calcul et du traitement
de données. »
Partie 3 : Les Soft Skills au cœur de l’entreprise
Chap 7 : L’intelligence émotionnelle au cœur de Chap 8 : L’enjeu de maintenir l’humain au cœur de
l’entreprise l’entreprise
1. L’intelligence émotionnelle est une Soft Skill que 1. L’humain reste l’acteur clé de la réussite de
chacun peut entraîner. Cette intelligence est fondée l’entreprise à partir du moment où il est valorisé. Ce
sur l’impact des pensées sur la dynamique constat peut être confirmé à travers la capacité de
émotionnelle. Tout d’abord, l’intelligence se l’humain à innover et d’apporter un angle de vue
définit par « la faculté de percevoir qui correspond différent et de la créativité à l’entreprise, capacité
à la capacité de prendre connaissance des éléments indisponible pour les machines lorsqu’il existe une
qui nous entourent par le biais de nos sens. Nous
bonne atmosphère entre les collègues. « Les
voyons donc difficilement comment associer de
compétences comportementales
façon cohérente la notion d’intelligence à un
(curiosité,créativité,innovation) sont fondamentales
algorithme qui ne possède pas de sens et qui ne
pour la résilience et réussite d’une entreprise. »
peut pas percevoir. » La conclusion est que
l’intelligence humain reste inégalable pour les 2. Avec les avancées technologiques, les organisations
algorithmes et l’intelligence artificielle vu qu’elle sont beaucoup plus productives, chose que confirme
peut faire par exemple preuve d’empathie. Elle les 6 actants de Pierre Giorgini : (Puissance de calcul,
est inégalable d’autant plus que le cerveau est objets connectés, IA, réalité virtuelle, impression 3D,
capable de plasticité neuronale lui permettant nanoscience). Cette avancée technologique permet à
d’évoluer et se développer. l’humain de déléguer plusieurs tâches à la machine
2. L’intelligence émotionnelle se définit donc par : pour se focaliser sur les ingrédients indispensables
« la capacité à identifier ses propres émotions + pour la réussite de l’entreprise : La dimension
la capacité à les gérer et les moduler + être en humaine (résilience, relations humaines) + innovation
mesure de percevoir les émotions des autres + (créativité, humilité, capacité d’adaptation)
savoir adapter son comportement en fonction
des émotions des autres. ». Or, selon le courant
cognitiviste, les émotions sont en relation directe
avec les pensées. « Votre pensée du moment
oriente et anime votre émotion du moment. ».
Toutefois, L’intérêt de l’intelligence artificielle est
de devenir maître de notre pensée et par
conséquent de notre façon d’agir sur nos
émotions. « Certains scientifiques ont déterminé le
nombre de pensées entretenus durant une
journée : Entre 70 000 et 700 000 pensées par
jour. » « Ce n’est pas l’adversaire qui se trouve en
face que tu dois battre, c’est l’adversaire qu’il y a
en toi. Notre pensée peut se transformer en
adversaire pour nous-même, et l’intelligence
émotionnelle consiste entre autres à apprendre à
connaître ce petit commentateur intérieur, afin
de mieux l’appréhender, et d’être en mesure de
le faire taire. » Et parmi les pensées troubles qu’il
faut gérer, figure les pensées parasites (inutile et
non agréable) qu’il faut remplacer par des
pensées parades (pensée positive.)
3. Ces pensées disposent d’un caractère contagieux,
notamment à travers le mécanisme des neurones
miroirs. « Les régions limbiques, qui
correspondent aux zones du cerveau où se situe
l’activité émotionnelle, sont activées très
fortement à la seule observation passive d’une
émotion chez quelqu’un d’autre. » C’est pour
cette raison qu’il être conscient de l’émotion de
l’autre et vigilant afin de détecter les signaux
para-verbaux (voix,intonation) + signaux non
verbaux (corporels et comportementaux) pour
éviter la contagion en cas de signaux négatifs et
calmer le jeu.
Chap 9 : La valeur ajoutée de l’humain
1. Il est important de développer ses soft skills et ses points de force afin de bien se positionner et se mettre en
valeur autant qu’humain dans une organisation. Les points de force désignent par la zone d’excellence et le plaisir
éprouvé à agir « La zone d’excellence est celle dans laquelle votre potentiel peut pleinement s’exprimer, avec une
corrélation entre votre niveau de maîtrise, votre niveau de motivation et votre niveau de concentration …
Néanmoins, il arrive parfois qu’une zone d’excellence n’apporte pas de plaisir dans l’action. D’où l’importance
d’intégrer du plaisir dans l’action. Dans ce cas, quand la zone d’excellence correspond à la zone de plaisir, alors
nos pouvons parler de points de force. »
2. Chaque personne est unique et originale, avec ses propres soft skills. Chaque personne peut donc apporter une
plus grande valeur ajoutée. « Une personne possédant des points de force, placée au bon poste sur la bonne
mission, apportera des résultats optimums. A contrario, une personne à qui l’on aurait affecté une mission ne
correspondant pas à es points de force ou ne possédant pas un cadre de travail propice pour les exprimer, ne sera
pas performance. » Il est donc nécessaire d’identifier les soft skills de prédilection, les soft skills en potentiel et les
soft skills à développer afin de mieux cerner ces singularités et ses points de force et ainsi, mieux se positionner
pour apporter une meilleure valeur ajoutée à l’entreprise.
3. En outre, pour apporter une valeur ajoutée optimale, il est nécessaire d’être productif (réaliser un maximum de
tâches en un minimum de tems), efficace (atteindre son objectif, quels que soient les ressources et temps utilisés)
et efficient (atteindre son objectif en optimisant l’utilisation des ressources.) Pour être efficace, il est possible
d’utiliser la méthode d’objectifs SMARTE (Spécifique, mesurable, ambitieux, réaliste, temporel, écologique
(équilibre de vie et de santé)

Partie 4 : Développer ses Soft Skills au quotidien :


Chap 10 : L’intelligence intuitive et la No-w Strategy Chap 11 : Cultiver les intelligences multiples
1. Un ensemble de recherches en neurosciences ont 1. L’intelligence humaine continue à se développer,
démontré que le cerveau se divise en 2 catégories encore et encore étant donné qu’il n’ y a pas une
(cerveau gauche et cerveau droit). Le cerveau gauche intelligence humaine mais des intelligences
correspond aux capacités d’analyse, de calcul et de multiples. Chaque humain possède 9
calcul. Ce cerveau est dit séquentiel tandis que le intelligences qu’il peut développer. En effet, au
cerveau droit est doué d’une capacité à synthétiser les dela du Qi, les performances cognitives et
points de vue en les nuançant, en prenant du recul. intellectuelles ne sont pas figés et peuvent
« Le cerveau droit serait capable d’intelligence évoluer notamment à travers la neurogénèse
émotionnelle. Mais surtout, d’expliquer certains (processus dans lequel de nouveaux neurones
mécanismes liés à une Soft Skill que l’on nomme sont créés) + la réserve cognitive (processus
L’INTUITION. » dans lequel de nouvelles connexions neuronales
2. C’est ainsi qu’est décrypté une nouvelle forme sont crées également.) De plus, les 9
d’intelligence, l’intelligence intuitive dont le intelligences identifiés par Howard Garner sont :
déploiement peut se faire à travers la No-w strategy. (Linguistique, Musico-rythmique, Logico-
« L’intuition aurait à voir avec cette capacité à imaginer mathématique, Visio-spatiale, Kinesthésique,
des réponses et des solutions hors logique prédictible. »
Intrapersonnelles, Naturaliste, Existentielle)
Et pour déployer cette intelligence intuitive de façon
PAGE 143. « Ces intelligences sont
opérationnelle et pratique, il est possible
interconnectées et ne sont pas absolues, mais
premièrement d’accéder à l’état de flow, qui est étant
évolutives : nous pouvons les développer par de
de confiance, de sérénité et d’efficacité que vivent
régulièrement les grands sportifs. Cet état se nomme la pratique et de l’entraînement. »
aussi la zone.. « Il se trouve que les personnes qui 2. La plasticité cérébrale, destiné à développer le
pratiquent régulièrement la méditation et la cerveau, permet de développer le cerveau en
visualisation, dont nous reparlerons ultérieurement, créant des raccourcis neuronaux. «En créant des
ont des chances d’accéder à cet état beaucoup plus raccourcis neuronaux, le cerveau crée des
facilement. ». Deuxièmement, pour entrainer automatismes par l’effet de répétition pour que
l’intelligence intuitive au quotidien et accéder à l’état le cerveau économise de l’énergie pour une
de flow plus facilement, il est nécessaire d’utiliser La tâche précise. »
NO-W Strategy : « La No-W strategy consiste à
atteindre un objectif en particulier, ne pas avoir de
stratégie, si ce n’est de suivre l’intuition qui est la
vôtre maintenant, votre stratégie de l’instant (Now
Strategy) basé sur l’intuition. »
3. Cette méthode est efficace car elle permet à lever les
incertitudes pour agir avec plus de précision et de
rapidité. Les étapes de cette méthode sont : 1. Rendez
vous dans le présent + 2. Définir l’objectif à atteindre
maintenant + 3. Visualisation de l’objectif au point de
s’y projeter.
Chap 12 : Se réapproprier son temps et son attention Chap 13 : Pourquoi les Soft Skills sont-elles
indispensables ?
1. Notre attention est fragile et peut être facilement 3. Les soft skills sont indispensables car il
détournée par les notifications digitales par permettent à chaque individu de déployer sa
exemple. Notre capacité à garder une certaine singularité et marquer votre différence à
maîtrise sur cette aptitude représente donc une l’exemple des artistes et sportifs de haut
VERITABLE SOFT SKILL qui peut être niveau. « Ce sont les soft skills qui
entraînée. « 2 617 est le nombre moyen marquent votre unicité, mais aussi
d’interactions quotidiennes qu’aurait eu chaque orchestrent le travail qui sera effectué par
français en 2016 avec son smartphone… Notre l’intelligence artificielle. Il s’agit de savoir
attention est fragile et la moindre perturbation se rendre indispensable et utile à la société
peut la faire flancher. » Il est donc nécessaire de par un métier que vous et vous seul êtes en
se réapproprier ce temps perdu et cette attention mesure d’exercer, et dont les fonctions
« Certains spécialistes estiment qu’il nous évoluent au fil du temps. La bonne
faudrait en moyenne une minute pour nouvelle, c’est qu’il existe des techniques
remobiliser notre attention sur la tâche que nous pour parvenir à cet objectif… La
effectuions lorsque celle-ci a été perturbée… être singularité correspond à votre capacité à
conscient de là où nous portons notre attention déployer votre potentiel de façon unique,
est le principe même de la capacité à se différenciante, surprenante, inédite… Cette
concentrer… » Et le multitasking ne fait singularité, une fois activée de façon stable et
qu’empirer ce vol d’attention « Dans un monde durable, pourrait vous permettre de crée un
professionnel où tout va plus vite, nous avons rempart solide face aux risques inhérents de
développé une tendance comportementale qui est l’I.A. Cette singularité permettrait à l’humain
une grande cause de vagabondage de pensée qui ne de faire face à la singularité technologique
nous pas utiles. Cette tendance se nomme le que l’IA pourrait atteindre un jour, et évoluer
« multitasking », où la volonté de vouloir effectuer de manière autonome, sans l’homme.
plusieurs tâches en même temps.. Le multitasking 4. Pour déployer ses soft skills de façon
est l’ennemie jurée d’une bonne gestion du opérationnelle, il convient d’adopter une
temps. Cela pour une raison simple : sur le plan forme de code qui permet d’évoluer comme
neuroscientifique, notre cerveau ne sait pas faire un caméléon et s’adapter à ses exigences tout
du multitasking à proprement parler, et pire en restant soi-même. (VOIR NEXT
encore, tenter de le faire est très fatigant pour CHAPITRE CODE SOFT SKILLS)
lui. » … « Les blocages psychiques , mêmes brefs,
causés par le passage d’une tâche à une autre
peuvent entraîner une réduction allant jusqu’à 40%
du temps de travail effectif d’une personne dans
une journée. »
2. La solution est de repenser sa façon de travailler et
savoir respecter pour soi-même, et pour les
autres, des périodes de disponibilités et
d’indisponibilités. « être disponible tout le temps,
c’est finalement ne jamais être disponible... vous
seriez moins concentré que si vous aviez fait part de
votre indisponibilité, pour ensuite, une fois votre
tâche terminée être d’autant plus disponible. ».
D’autres solutions sont la vigilance aux canaux
d’informations digitaux en choisissant de manière
critique les canaux auxquels on sera exposés. Aussi,
l’art de la pause est tout aussi important « Si vous
limitez le nombre de pauses, vous serez moins
concentré plus fatigué, et moins créatif. »
Chap 14 : Le code Soft Skills
1. Le code Soft Skills permet d’activer un nouveau bagage de compétences. Il est composé de 7 parties qui invitent
l’humain à développer une singularité précieuse permettant de le démarquer intelligemment dans le monde
professionnel et de booster son potentiel. Ce code est se résume en un mot qui en referme d’autres. Ce mot est
« INEDIT ». Les 7 parties de ce code sont les suivantes :
2. 1ère partie : Développez une attitude inédite (clé centrale du code) : attitude nouvelle, non répétitive, non copiée en
sortant de sa zone de confort et en gérant efficacement son stress. « Si vous parvenez à ne plus subir votre propre
stress, vous serez beaucoup plus apte à déployer vos soft skills (communication, regard posé, communication
fluide, gestion de temps, confiance etc …)
3. 2ème partie : L’amélioration continue : « Toute votre vie vous êtes en formation continue, si vous gardez cela à
l’esprit, quels que soient les résultats et objectifs que vous souhaitez obtenir, et quels que soient les échecs et
difficultés que vous rencontrerez, vous êtes en train de vous perfectionner. »
4. 3ème partie : faire face aux flux d’informations : capacité de prendre du recul et de la distance par rapport aux flux
permanent d’informations qui gravite autour de vous.
5. 4ème partie : penser hors du cadre : capacité à sortir des sentiers battus, et de travailler indépendamment des
modèles et règles.
6. 5ème partie : garder le calme : en évitant l’agitation verbale, physique ou même mentale.
7. 6ème partie : l’intention : éviter la tentation du multitasking et d’organiser sa journée en segments d’intentions
pour aller jusqu’au bout de ces intentions.
8. 7ème partie : L’identité numérique : façon de faire évoluer son identité personnelle et professionnelle sur Internet.
(e-réputation)

Partie 4 : Reprogrammer votre métier en 4 étapes


Chap 15 : Les soft skills et votre avenir professionnel Chap 16 : Etape 1 :Visualiser
1. Chaque personne a déjà beaucoup de Soft skills en elle, 1. Pour se préparer au futur, mieux vaut prendre le
il suffit d’observer les expériences vécues pour en temps de le visualiser et de s’immerger dans le
prendre conscience en (A. Capitalisant sur les scénario mental désiré, comme si vous y étiez.
expériences vécues ; B. Identifiant les soft skills de Cette étape, c’est l’étape de visualisation
prédilections et les axes d’amélioration, C. Construire un « projection mentale consciente du scénario que
programme d’entrainêment.) l’on souhaite vivre. Elle est un préalable puissant
pour effectuer correctement l’action que l’on
souhaite accomplir. » Grâce à la visualisation, on
peut reprogrammer son métier et le projeter
dans le futur.
Chap 17 : Etape 2 : Simplifier Chap 18 : Etape 3 : Programmer
1. Le temps est une ressource rare et précieuse, il est 1. La programmation consiste en la création
important de bien le gérer, et de simplifier pour d’habitudes pour programmer des
pouvoir communiquer plus fluidement, être plus comportements choisis et non plus subis.
efficace, plus efficient. Il est possible de simplifier Selon Eric Alard, la programmation vers la
en priorisant, organisant et en éliminant réussite passe par 4 etapes : but, moyens,
l’inutile. actions, résultats.
2. La clé pour développer de nouvelles
compétences et habitudes (programmer) est
de répéter dans la durée.
Chap 19 : Etape 4 : Implémenter
1. Implémenter représente la capacité à passer à l’action en reposant sur un ensemble de Soft Skills (audace,
motivation, organisation) pour affronter les différents freins (procrastination, manque d’audace, manque de
temps)
2. Des outils existent pour simplifier l’implémentation tels que le Mind mapping (pour organiser les tâches et
identifier ce qui est prioritaire.) ou les deadlines. Ou encore la réalisation de tâches de moins de 5 minutes et en
cherchant à s’améliorer de manière constante en évitant de répéter les erreurs que l’on aurait faîte dans le passé
et en capitalisant sur les ingrédients qui nous ont permis de réussir.