Vous êtes sur la page 1sur 1

XIV COMPARATEUR À DEUX SEUILS SYMÉTRIQUES : XIV.

2 Démonstration :
i-
- ∞
XIV.1 Montage et oscillogrammes :
VD
i-
∞
Hypothèses : +
- + -
i+
Les courants d'entrée i = i = 0
R2
VD i i
vE
i+
+ Les résistances R1 et R2 sont R1
V+ vS
traversées par la même intensité i ; elles sont
R2 donc branchées en série et alimentées par la
i i
vE tension de sortie vS .
R1
V+ vS
Hypothèses simplificatrices :
pas de contre-réaction négative → régime de saturation
i+ = i- = 0 et vS ne dépend que du signe de VD .
Expression de la tension d'entrée V : + R1
+
V D=V ­V
- avec v += ⋅v S et V = V E soit
-
V D = v ­ VE
+
+
La tension V est la tension aux bornes de R1. R 1R 2
VH Comme les deux résistances R1 et R2 sont
branchées en série et la tension qui alimente
cette branche est vS ; d'où, en appliquant le Pour connaître la tension de sortie, on étudie le signe de vD :
diviseur de tension : Premier cas :
+
VS [V]
Si V D  0 alors v S = V SAT et V = VH Tant que vE < VH
VB +VSAT

R2
VD  0 ⇔ VH ­ VE  0 ⇔ v E  VH
vS
i+ =0

R1 Tant que v E  VH alors v S = V SAT


+
vE(t) ; vS(t) ; V0 v = ⋅v S VB VE MAX
Time : 0,2 ms/div R 1R 2
V+ R1
VH
VE min VE [V]
Voie 1 : 2 V/div Voie 2 : 5 V/div Deuxième cas :
+
Si V D  0 alors v S = ­V SAT et V = VB
-VSAT
La tension de sortie vS ne pouvant prendre que VD  0 ⇔ VB ­ V E  0 ⇔ vE  V B
Tant que vE > VB
2 valeurs ( ± VSAT ) , la tension V+ ne prend
aussi que deux valeurs. Tant que v E  VB alors v S = ­V SAT
VH Lorsque vS = +VSAT ,
R1
VB +
v =V H =
R 1R 2

⋅ V SAT 
Remarque : On suppose qu'à t = 0 , vS = +VSAT

Lorsque vS = -VSAT ,
R1
vS(vE) ;
+
v =V B =
R 1R 2

⋅ ­V SAT 
Voie 1 : 2 V/div Voie 2 : 5 V/div

Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 16/17 Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 17/17