Vous êtes sur la page 1sur 10

ALIMENTS FONCTIONNELS

NUTRACEUTIQUES

ALICAMENTS

Nouveaux produits positionnés entre aliments traditionnels et médicaments

Cible : consommateurs sains mais dont l’état général pourrait laisser


présager qu’ils seront peut-être sensible à une pathologie particulière.

Ce ne sont pas des médicaments pour une pathologie déclarée et en


développement. Ils ont plutôt un rôle de prévention, avec pour objectif de
retarder la survenue de la pathologie…

1
Aliments

 Valeur nutritionnelle : initialement primordiale


Aliment = fournisseur des nutriments nécessaires à la couverture des besoins
nutritionnels de l’organisme

 Satisfaction sensorielle : années 60 pour Europe, Amérique du Nord, Japon …


Lié au développement industriel qui a permis de subvenir aux besoins
nutritionnels (mais plus toujours)

Aliments choisis en terme de préférence sensorielle du consommateur

 Nutrition préventive : 3ème fonction des aliments ; années 80 (au Japon)


Liée au vieillissement des populations et au problème du coût des soins → intérêt
socio-économique d’une prévention de certaines pathologies

Consommateurs progressivement attentifs aux possibilités de prévenir des


pathologies de l’adulte et de la personne âgée grâce à certaines pratiques
diététiques quotidiennes. 2
En parallèle, la science nutritionnelle a évoluée …

 de l’étude de la prévention des déficiences alimentaires (ce qui a conduit à


établir des standards et recommandations nutritionnels) mais aussi de la
prévention des consommations excessives de certains nutriments (après avoir
identifié leur rôle dans l’étiologie de certaines pathologies) (AG saturés par ex),

Ceci a conduit au concept d’alimentation équilibrée : mélange approprié


d’aliments susceptibles de fournir les quantités minimales requises des différents
nutriments et de quelques autres composants alimentaires pour soutenir la
croissance et le maintien du poids corporel, et prévenir le développement de
maladies de déficiences, mais aussi pour réduire le risque de développer les
maladies associées aux excès alimentaires.

 vers la promotion du rôle de l’alimentation dans le maintien d’un état de bien


être et de santé, ou dans la prévention du risque de maladie, tout en réduisant
les risques liés à l’alimentation.

 concept de nutrition optimalisée dont l’objectif est augmenter l’espérance


& la qualité de vie en maximalisant les fonctions physiologiques
3
Japon
Financement de vastes programmes de recherche en vue d’une analyse de la
régulation des fct physiologiques par les aliments à partir des années 1980

 Création en 1993 des aliments FOSHU (Food for Specific Health Use) :
catégories d’aliments ayant la capacité validée d’améliorer la Santé Publique
avec pour objectif de réduire la progression des coûts des soins de santé.

Ces aliments contiennent des composants adéquats ou ont été débarrassés de


composants indésirables (allergènes …) ; Et ils ont fait l’objet d’une évaluation
scientifique sérieuse qui justifie l’allégation.

Grand nombre d’autres termes de sens ± proches (d’aliment fonctionnel) :

Designer food, Nutraceutique, Pharmafood, alicament, Medifood, Vitafood

Supplément alimentaire, aliment diététique, aliment fortifié …

Avec des définitions ± vagues, ± interchangeables … confusions !

4
Nutraceutique : produit dérivé d’un aliment ; vendu sous forme d’une poudre,
pilule, gélule ou autre forme pharmaceutique qui n’est pas habituellement
associée aux aliments. Ses bénéfices physiologiques ou rôle dans la prévention
de maladies chroniques ont été démontrés.

Dietary supplement (Supplément alimentaire, USA) : produits destinés à


supplémenter une alimentation et contenant 1 ou plusieurs ingrédients spécifiés
(vitamines, tisanes, plantes, AA…), de façon à en augmenter la consommation.

Vendu sous forme de comprimé, gélule, poudre ou liquide … ou même d’un


aliment (à condition de ne pas le présenter comme tel à la vente) (Federal
Register 1994)

Complément alimentaire (France) : produit destiné à être ingéré en complément


d’une alimentation habituelle afin de corriger des déficiences réelles ou anticipées
(Minist Santé Publique, 1997).
Aux yeux de la loi, il s’agit toujours d’aliments devant obéir aux règles générales
et spécifiques.

5
Aliment fonctionnel : Expression inventée au Japon au milieu des années 80

Beaucoup de définitions  !

 Aliment fournissant des bénéfices nutritionnels au-delà de la nutrition de


base (IFIC 1995)

 Aliment ou boisson dérivé de substances naturelles et consommé comme


partie de la nourriture quotidienne ; ingéré, il conduit à des effets
physiologiquement bénéfiques.

 Aliment contenant des composants potentiellement bénéfiques, incluant


tout produit, composant ou mode alimentaire, qui peut fournir un bénéfice
pour la santé au-delà de ceux dépendant des nutriments qu’il contient (Food
and Nutrition Board, 1994).

Comme c’est un aliment, il doit répondre aux critères en vigueur en terme de


sécurité alimentaire.
6
Pour les aliments fonctionnels, comme pour les autres produits actifs,
l’identification des marqueurs biologiques est un élément-clé de leur
développement.

Ces marqueurs doivent être validés pour leur valeur bénéfique pour une
fonction donnée ou la prévention du risque d’une maladie donnée.

Cependant cette validation n’existe pas toujours (produit "marketing"), ce qui


peut jeter la confusion vis-à-vis des produits dont l’activité a été effectivement
validée …

7
Marché

 Evolution du marché de l’aliment-santé :


49,5 milliards $ en 2000

60 milliards $ en 2004 

160 milliards $ en 2010

Le taux de progression est de 9,5% par an aux USA

 Les Etats-Unis représentent 35% de ce marché (Europe 32%, Japon 24%)

 Déjà en 2005, les 2/3 des nouveaux produits alimentaires étaient


positionnés nutrition-santé

 Etude du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions


de vie ;1999): 77 % des français sont prêts à payer au prix fort le produit qui
apporte du bénéfice pour la santé.

Mais c’est un marché très changeant, qui suit modes et tendances


8
16.04.2010

Le marché des aliments santé progressera de 5% en moyenne jusqu'en 2012


(étude de Xerfi Research).

 Les produits bio tirent leur épingle du jeu avec des taux annuels de progression
d'environ 10%...
 mais le marché des aliments fonctionnels, dont les yaourts au bifidus et les
céréales, n’augmenteront que de 0,9% par an. Les perspectives à l'horizon 2012
s'annoncent difficiles pour les industriels impliqués sur le marché des aliments
fonctionnels. Selon Xerfi, "les acteurs spécialisés dans les compléments
alimentaires et les industries agro alimentaires devront composer avec le
durcissement de la réglementation européenne sur les allégations nutritionnelles
et de santé". L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) doit rendre
plusieurs avis concernant les allégations santé de nombreux produits de l'industrie
agro alimentaire. Danone a déjà retiré, jeudi 15 avril 2010, la demande de
validation des produits Activia et Actimel auprès de l'EFSA et renoncé à vanter les
bienfaits des deux produits dans ses publicités.

9
Sources d’aliments fonctionnels, avec des molécules de structures variées
portant l’activité :

- Lait, viandes, œuf

- Poissons, crustacés, produits de la mer

- Végétaux (blé, maïs, riz, sésame, sarrasin, soja, champignons,


poivre rouge, gingembre, carotte, orange, ail …)

Grands systèmes physiologiques modulables : digestif**

circulatoire**

nerveux*

endocrine

immunitaire

10