Vous êtes sur la page 1sur 2

Académie de Besançon Mai 2020

___________________

Bonjour cher.ère collègue,

Le SNICS-FSU Plus que jamais mobilisé!

Le protocole sanitaire national est rigoureux, complet et sécuritaire. La réouverture des établissements
scolaires doit pouvoir s'effectuer en toute sécurité.
Vous l'aurez remarqué dans les audioconférences orchestrées par les ICT en département, la reprise
semble complexe.... Nous avons besoins d'explications!

Le SNICS-FSU tient à vous alerter!

Tout a commencé avec une grille type à renseigner dans les écoles de notre secteur "si nous le
souhaitions". Vous êtes nombreux.ses a avoir eu le sentiment de devenir contrôleur.euse de santé
publique... Elle fait doublon avec le travail des directeurs, maires et IEN. Nous sommes conseillères de
santé et nous refusons cette grille de contrôle ! (fiche appui et contrôle des mesures barrières).

Puis, cette "cellule Coronagir", partenariat ARS/BFC, unique en France, pure création d'un usinage com-
plexe qui n'est pas prévu dans le protocole sanitaire national. L’ARS dispose déjà d’une réserve sanitaire en
cas de besoin. Nous sommes les seuls.es, dans l'académie de Besançon (et par extension, l'académie de Di-
jon), à ne plus pouvoir effectuer nos missions selon la circulaire du 10-11-2015 puisque TOUS les MOYENS
INFIRMIERS sont actuellement orientés dans le 1er degré sous forme d'astreinte, de garde, et de télétra-
vail téléphonique avec nos numéros personnels. Dans l’annexe 4 qui nous a été transmise : tableau de ges-
tion des cas, le mot « infirmier » n’apparait pas !

Concernant la confidentialité des échanges (téléphones personnels, SMS, mails entre autres), le respect
des libertés individuelles et l'autonomie de travail dans le rôle propre infirmier: nous n'avons pas de
réponses à nos préoccupations sur la RGPD (Réglementation générale sur la protection des données) ?

Vigilance conditions de travail et équipements

Ce qui est prévu dans le protocole sanitaire national est que nous, infirmier.ères conseiller. ères tech-
niques de nos Chef.fes d'établissement, devons être à nos missions ! La reprise scolaire de ce printemps
extraordinaire doit permettre des conditions d'apprentissage rassurantes. Nous apportons toute notre ex-
pertise en Commission Hygiène et Sécurité (CHS). Nous devons également préparer la rentrée 2020 dans
nos EPLE, soutenir les familles, répondre aux membres de la communauté éducative et accueillir tout élève
pour quelque motif que ce soit y compris d'ordre relationnel ou psychologique, dès lors qu'il y a une inci-
dence sur sa santé ou sa scolarité.

Concernant les "cas possibles covid-19" en Bourgogne Franche-Comté, rassurons nous! Le Protocole Sani-
taire National (page 52), a décrit la conduite à tenir. Les malades sont traités comme partout en France:
ce sont les médecins traitants qui consultent et prescrivent les tests rhino-pharyngés aux personnes ayant
des symptômes pouvant évoquer la covid-19. Ceux-ci sont équipés de logiciels et d'équipements de protec-
tions individuelles. Tous ces "malades" devront fournir un certificat médical de retour possible à l'école.
L'INFENES peut apporter son appui en cas de test positif.

SYNDICAT NATIONAL DES INFIRMIER(E)S CONSEILLER(E)S DE SANTE


Le SNICS-FSU est d'accord: la covid-19 est une priorité nationale.
OUI, nos missions de promotion de la santé sont essentielles!

Vos représentantes SNICS ont participé et participent encore activement aux instances rectorales et dépar-
tementales, notamment les CHSCT. Nous avons alerté le recteur vendredi 15 sur les dysfonctionnements
de cette cellule. Nous sommes toujours en attente de masques chirurgicaux pour TOUS.TES les INFENES
pour qui la distanciation sociale n'est pas possible lors des soins. Nous exigeons des EPI (Equipement de
Protection Individuel = masques, blouse, sur blouse etc..) pour être protégées en cas de suspicions de cas
Covid-19.

Nous avons besoin de créations massives de postes pour faire face à nos missions et aux besoins de tous
les élèves!

Le SNICS craint très fortement un glissement de nos missions vers une décentralisation masquée ! Atten -
tion à la « fausse valorisation » de notre métier. N'oublions pas nos responsabilités professionnelles, notre
autonomie et capacité d'analyse spécifique à l'Education nationale.

Bien sûr, les établissements scolaires de nos départements vont progressivement se déconfiner.
Il nous faut pouvoir accueillir les élèves et la communauté scolaire en toute conformité et sérénité.
LE SNICS/FSU va à nouveau alerter le recteur, ce n’est pas la première fois que l’application d’un protocole
n’est pas respectée dans l’académie.

Le bureau académique du SNICS-FSU de Besançon est à vos côtés, comme toujours au plus près du terrain.
OUI, nous avons besoin de vous!!! de vos ressentis!!! de vos propositions!!!
Manifestez-vous auprès de votre secrétaire académique :
Marie-France Maghdad: 0679922511
Mail SNICS de Besançon:
http://www.snics.org/adherez

Le SNICS-FSU vous écoute pour une bonne reprise et souhaite vous revoir vite

SYNDICAT NATIONAL DES INFIRMIER(E)S CONSEILLER(E)S DE SANTE