Vous êtes sur la page 1sur 13

Cours transfert de chaleur (Convection)

TRANSFERT DE CHALEUR

La convection

Dans ce chapitre, nous nous proposons deux modes de transferts, la convection forcée et la
convection naturelle.

I. Généralités

La convection est un transfert de chaleur dans la matière avec un mouvement macroscopique


de la matière. Ce type de transfert n’intervient que pour les liquides et les gaz (C’est le fluide
en mouvement qui transporte de la chaleur).
On distingue deux types de convection :

1. la convection forcée : le mouvement du milieu est engendré par un dispositif externe (le
vent, un ventilateur, …)
Exemple : refroidissement d’un bâtiment sous l’effet du vent.

2. la convection naturelle : le mouvement du fluide est engendré par les variations de densité
causées par les variations de température au sein du fluide. C’est un mode de transfert rapide
en général.

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 1


Cours transfert de chaleur (Convection)

3. Principe :
Pour la convection, on envisage uniquement des transferts entre solides et fluides (et non
des transferts entre fluides). On dit qu'il y a une convection lorsqu’il y a un déplacement de la
matière. Ce phénomène est très complexe car il concerne aussi bien les gaz que les liquides
dans des situations qui peuvent être très différentes. Dans un écoulement de fluide en contact
avec une paroi solide, il existe le long de la paroi, une mince couche de fluide qui s'écoule très
lentement car le fluide est comme accroché aux aspérités de la paroi.
On admet qu'il n'y a pas d'échange de matière et que dans cette région la chaleur ne peut se
transmettre que par conduction. Au sein du fluide, la chaleur se transmet par mélange des
particules de fluide, provoquant ainsi une égalisation rapide de la température;
On parle ainsi de température de mélange du fluide Tf. Si le mouvement des molécules
provient de la différence de masse volumique du fluide en différents points à cause des
transferts de chaleur: c'est la convection naturelle (la distribution de température
engendre son propre mouvement en créant des forces d’Archimède).
Ce mouvement peut être accentué par un mécanisme (pompe, ventilateur, vent…):
c'est la convection forcée.

Toutefois, les problèmes de convection thermique sont trop difficiles pour admettre des solutions
mathématiques rigoureuses. En convection naturelle ou en convection forcée, on utilise une forme
modifiée et empirique de la loi de Fourier.

q= h. (Tp – Tf) [W/m²]


Où h représente le coefficient d’échange thermique par convection où simplement
le « Coefficient de convection » en [W /m².K].
En fait, le problème est repoussé car il s’avère que h n’est pas constant et que sa détermination
n’est pas aisée. H varie localement. D’autre part on montre que h varie en fonction:

-de la nature du fluide,

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 2


Cours transfert de chaleur (Convection)

-des températures en présence (h croît avec T),

-de la vitesse de circulation du fluide au voisinage de la plaque (h croît avec la vitesse),

-de l’orientation de la surface (verticale, horizontale, etc.),

-des dimensions de la surface.


II. Convection forcée

Dans le cas de la convection forcée, le mouvement du fluide est imposé par une force
extérieure, l’étude hydraulique est alors dissociée du problème thermique. On montre
l’existence d’une couche limite laminaire dans laquelle la température varie linéairement, et où
les transferts de chaleur se font essentiellement par conduction. Hors de la couche limite c’est
par mélange que se répartit la chaleur dans l’ensemble du fluide, et est donc lié à la masse
volumique et à la chaleur massique.
Les variables mises en jeux sont donc:

 Masse volumique [kg/m3]

Cp Chaleur massique du fluide [J/kg.K]

 Viscosité dynamique du fluide [kg/m.s],

Kf Conductivité thermique du fluide [W/m.K],

D Diamètre permettant de calculer la surface d'échange [m],

h Coefficient d’échange [W/m².K],

V Vitesse moyenne du fluide [m /s].

En effet, le problème de la convection dépend de 3 nombres adimensionnels :

- Nombre de REYNOLDS : C’est le rapport des forces d'inertie aux forces de


viscosité, il caractérise l’écoulement dans une conduite.

V .D.
ReD =

- Nombre de NUSSELT : C’est le rapport de la quantité de chaleur échangée par


convection la quantité de chaleur échangée par conduction

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 3


Cours transfert de chaleur (Convection)

h.D
NuD = k
f

- Nombre de PRANDTL : Caractérise la distribution des vitesses par rapport à la


distribution des températures, c’est une caractéristique du fluide.

C p .
Pr =
Kf
Ou bien :

NuD  C.RemD .Pr n Avec C, m et n sont déterminés expérimentalement.

1. Ecoulement interne (dans un tube)


Le nombre de Reynolds est exprimé comme :

 .V .D V .D
Re D  
 

Et en fonction du débit massique :

4m
m   V
D2 Re D 
4
Donc
 D

 Ecoulement turbulent dans les conduites (Re>2300)

L’expression du nombre de Nusselt pour un écoulement turbulent dans un tube est donnée par
Colburn :

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 4


Cours transfert de chaleur (Convection)

NuD  0.023ReD 0.8 Pr1/3

Cp
Avec 0.5  Pr   100
K

Les propriétés doivent être évaluées à la température du film :

Tm  Ts Tentrée  Tsortie
Tf  Et Tm 
2 2

Ecoulement laminaire dans les conduites (Re<2300)



 D
D’après Sieder et Tate : Lorsque  Re D Pr   10
 L

0.14
 
0.33
D
On a NuD  1.86(Re D Pr) 0.33
   
L  s 

Les propriétés du fluide sont évaluées à Tm sauf µs à Ts.

Pour un tube long le coefficient de convection est presque nul donc l’équation précédente n’est plus
valable.

Dans ce cas, on utilise :

Pour un tube circulaire : L


 0.0048Re D
D
Pour une conduite rectangulaire : L
 0.0021Re Dh
D
Dh étant le diamètre hydraulique défini comme : 4 aire de la sec tion 4 As
Dh  
périmètre P

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 5


Cours transfert de chaleur (Convection)

2. Ecoulement externe

a. Sur une surface plane :


 Régime Laminaire (Re<5. 105)

hL
NuL   0.664 Re L1/2 Pr1/3
K

Cette expression n’est valable que pour Pr  0.6

Les propriétés sont évaluées à la température du film Tf.

 Régime Turbulent (Re>5. 105)

NuL  (0.037 ReL 4/5  871) Pr1/3


Avec
0.6  Pr  60
5.105  Re L  108

Les propriétés sont évaluées à la température du film Tf.

a. Autour d’un cylindre

hc D
NuD   C RemD Pr1/3
Kf

Les propriétés sont évaluées à la température du film Tf.

C et m sont donnés par le tableau suivant :

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 6


Cours transfert de chaleur (Convection)

ReD C m
0,4 – 4 0,989 0,330
4 – 40 0,911 0,385
40 – 4 000 0,683 0,466
4 000 – 40 000 0,193 0,618
40 000 – 400 000 0,027 0,805

Si l’écoulement est autour d’une conduite non circulaire le tableau suivant donne les nouvelles
valeurs des coefficients C et m de l’équation précédente.

Dans le but de déterminer Nu d’un écoulement autour d’un cylindre circulaire Whitaker a pu
démontrer que :

1/4
 
NuD  0.4 Re 1/2
 0.06 Re  Pr   
2/3 0.4

 s 
D D

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 7


Cours transfert de chaleur (Convection)

Avec :

0.67  Pr  300
10  Re D  105
 
0.25      5.2
 s 

Les propriétés sont évaluées à la température T∞ sauf µs à Ts.

b. Autour d’une sphère

1/4
 
D’après Whitaker : NuD  2  0.4 Re  0.06 Re  Pr   
1/2 2/3 0.4

 s 
D D

Avec :

0.71  Pr  380
3.5  Re D  7.6104
 
1      3.2
 s 

Les propriétés sont évaluées à T∞ à l’exception de µs à Ts.

III. Convection naturelle

Dans le cas de la convection naturelle, Si une molécule du fluide est en contact avec la
paroi, elle se réchauffe (ou se refroidi). Il y a donc une dilatation locale du fluide et ainsi, la
densité locale du fluide diminue, la molécule s'élève (poussée d'Archimède) et est remplacée
aussitôt par une autre molécule voisine : c'est un mouvement naturel. Il s'effectue à l'intérieur
d'une couche d'épaisseur donnée parallèle à la paroi, dite "couche limite". Les variables
définissant le mouvement naturel sont donc :

 Masse volumique [kg/m3]

Cp Chaleur massique du fluide [J/kg.K],

Viscosité dynamique du fluide [kg/m.s],



K Conductivité thermique du fluide [W/m.K],

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 8


Cours transfert de chaleur (Convection)

Coefficient de dilatation du fluide [K-1],



D Dimension caractéristique de la surface d'échange [m],

T Différence de température entre le mur et le fluide [K],

g Accélération de la pesanteur [m/s2],

h Coefficient d’échange [W/m².K].

Le problème de la convection naturelle dépend donc de 2 nouveaux nombres adimensionnels :

- Nombre de GRASHOF : Caractérise l'écoulement en convection naturelle qui remplace


ReD)
g
GrL  Ts  T  L3
 2

1  v 
Avec   
v  T  p

- Nombre de Rayleigh : Caractérise l'écoulement en convection naturelle (remplace ReD)

RaL  GrL Pr

1. Plan vertical ou cylindre vertical


D’après Chirchill et Chu :

2
 
 
 0.387 RaL1/6

NuL  0.825  8/ 27 
   0.492 9/16  
 1     
   Pr   

0.670 RaL1/ 4
Si 0  RaL  109 donc on aura NuL  0.68  4/9
  0.492 9/16 
1    
  Pr  

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 9


Cours transfert de chaleur (Convection)

Pour un cylindre vertical de hauteur L et de diamètre D , l’équation est aussi utilisée tel que :

D 35

L GrL1/4

2. Plan horizontal
Dans ce cas, on distingue plusieurs situations selon la température de la surface par rapport à
celle du milieu ambiant.

La longueur caractéristique est exprimée :

As
L
P
Avec As : aire de la surface

P : périmètre de la surface

Donc d’après Mc Adams :

a. Surface supérieure chaude ou surface inférieure froide :

Ou

NuL  0.54RaL1/4 Si 10  RaL  10


5 7

NuL  0.15RaL1/3 Si 107  RaL  1010

b. Surface supérieure froide ou surface inférieure chaude :

Ou

NuL  0.27 RaL1/4 Si 105  RaL  1010

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 10


Cours transfert de chaleur (Convection)

3. Cylindre horizontal
Morgan a proposé cette formule tout en sachant que C et n sont donnés dans le tableau suivant :

NuD  CRaDn

RaD C n
10-10 – 10-2 0,675 0,058
10-2 – 102 1,02 0,148
102 – 104 0,850 0,188
104 – 107 0,480 0,250
107 – 1012 0,125 0,333

Et d’après Chirchill et Chu :

0.387 Ra1/6
NuD   0.6  
D 2
8/27 105  RaD  1012
  0.559 9/16  Pour
1    
  Pr  

4. Sphère

1  RaD  105 
Yuge propose : NuD  2  0.43Ra 1/4
avec  
 Pr  1
D

IV. Méthodes pratiques de la détermination du coefficient de convection


1. Convection forcée :
- Calcul des températures :

Ts  T
 Ecoulement externe : T f 
2
Tentrée  Tsortie
Tm  Ts Tm 
 Ecoulement interne : T f  et 2
2

- Définir les caractéristiques : ρ, Cp, K, µ en fonction de Tf

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 11


Cours transfert de chaleur (Convection)

- Calcul du diamètre hydraulique : Dh

- Calcul du nombre de Reynolds et de Prandtl.

- Distinguer le régime d’écoulement à partir du nombre de Reynolds (laminaire ou turbulent) :

Régime turbulent Régime laminaire

-Dans un tube : ReD>2300 alors -Dans un tube : ReD=<2300 alors


NuD  0.023ReD 0.8 Pr1/3 D
0.33
 
0.14

NuD  1.86(Re D Pr) 0.33


   
NB : les propriétés du fluide sont évaluées à Tf L  s 
Les propriétés du fluide sont évaluées à Tm
sauf µs à Ts.
- Ecoulement externe : -Ecoulement externe :
a. Surface plane a. Surface plane

NuL  (0.037 ReL 4/5  871) Pr1/3 NuL 


hL
 0.664 Re L1/2 Pr1/3
K
Les propriétés sont évaluées à la température du
Les propriétés sont évaluées à la température
film Tf
du film Tf

b. Autour d’un cylindre

hc D
NuD   C RemD Pr1/3
Kf
Les propriétés sont évaluées à la température du film Tf

h.D
- Calcul de h : NuD=
kf

2. Convection naturelle :

Tm  Ts
- Calcul de la température du film Tf 
2

- Déterminer les caractéristiques du fluide : ρ, Cp, v, µ, Pr

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 12


Cours transfert de chaleur (Convection)

- Calcul du coefficient de dilatation β :

 Pour les gaz parfaits 1



T
 Pour les liquides (à partir des tableaux)

S
- Calcul de la longueur caractéristique Lc 
P

- Calcul des nombres sans dimensions

- Vérification des hypothèses

- Calcul de Nu selon le cas

- Calcul de h

Equipe APP Transfert De Chaleur Page 13

Vous aimerez peut-être aussi