Vous êtes sur la page 1sur 2

Curs Opţional Franceză.

Literatură autobiografică

Literatura autobiografica

TC1

La forme du langage est littéraire et le sujet du texte est la vie personnelle de l'auteur. Il est à la fois
narrateur et personnage.

Les pronoms personnels je, j`, ma, moi sont de la première personne, et avec les verbes
prédominants aux temps présents et passés, cela justifie le fait que le texte est autobiographique; ce
qui s'est passé est présenté dans un ordre naturel.

À travers le titre (MEMOIRES DE MA VIE 1809), le narrateur engage son lecteur à lire sa propre
vie de manière directe et explicite. On peut également remarquer dans le titre que le texte est
autobiographique.

Il y a les trois: le contrat d'identité, le contrat d'authentification et le justification. Tous ceux-ci sont
présents dans le texte cité, et sont faciles à remarquer: `` ma vie privée '', `` je regrette '', `` je veux ''
(etc.)

L'auteur fait un autoportrait qui se dégage de l'ensemble du texte, moral, pas physique, à savoir:
l'auteur est triste, incompris, regrette certaines choses.

Les stratégies narratives de la vision rétrospective sont: le narrateur joue un laps de temps pour
exercer un jugement ironique ou désapprobateur sur lui-même mais le mieux observé est le type de
confrontation entre les deux "je" (celui du passé et celui du présent) ). L’autobiographie prend la
forme de la quête d’un bonheur perdu, et à travers son travail, l’auteur tente de refaire le passé, de
retrouver ce qu’il a perdu en essayant de reconstruire, de recomposer le parcours de sa vie. Je suis
d'avis que l'auteur a écrit sa vie afin de rechercher l'origine de ses actes et décisions, de chercher un
bonheur perdu, de s'exprimer, en essayant de guérir sa «maladie».

1
Curs Opţional Franceză. Literatură autobiografică

TC2

La forme du langage est rhétorique, parce que il commence par une question rhétorique. Le sujet est
la vie personnelle de l'auteur. Il est à la fois narrateur et personnage.

Les questions et les pronoms personnels au I ere personne justifie le fait que le texte est
autobiographique et attire le lecteur vers la lecture.

À travers le titre [Histoire d’un enfant (L’histoire de mes idées)] on peut remarquer que le texte est
autobiographique et rend le lecteur curieux de savoir ce qu'ils vont lire.

Dans cet texte est présence d’une tonalité nostalgique ou élégiaque, d’une rhétorique de
l’exclamation, de l’apostrophe ou de l’incantation, d’une exacerbation du champ lexical du
sentiment, de l’expression lyrique.

Je crois que l`auteur se dévoiler, s’exprimer, guérir son mal et trouver la force de mener le reste de
son existence avec un certain bonheur.

Vous aimerez peut-être aussi