Vous êtes sur la page 1sur 33

INITIATION À LA RECHERCHE

BIBLIOGRAPHIQUE
LES PRINCIPALES ÉTAPES DE LA
RECHERCHE
Quel que soit le sujet traité et en fonction du domaine, les étapes d’une
recherche documentaire peuvent être résumées en quatre phases :
 1) Phase d’investigation : elle consiste à réunir la documentation
nécessaire au traitement du sujet (consultation des bases de données,
consultation de manuscrits, réalisation d’enquêtes, etc.). Objectif :
établir la bibliographie générale et spécialisée du domaine.
 2) Phase d’analyse : elle consiste à « décortiquer » les sources, les
postulats du domaine et le contenu des études élaborées. Objectif :
établir un plan détaillé pour la recherche envisagée.
 3) Phase de documentation : elle consiste à trier et à organiser les
données et éléments utiles issus de la phase d’investigation. Objectif :
consulter des fiches (bibliographiques, citationnelles et thématiques)
ordonnées en vue de la rédaction.
 4) Phase de rédaction : elle consiste à mettre par écrit les idées et
données organisées dans les fiches suivant un plan progressif
d’exposition. Objectif : rédiger des paragraphes et des sections en
suivant une logique démonstrative.
PHASE DE CONCEPTION /
CONSTRUCTION DE L’OBJET D’ÉTUDE

 - choisir et formuler un problème de recherche


 - Énoncer les questions, les objectifs, les
hypothèses de recherche,
 définir les variables

 - Recenser les écrits pertinents, observer les faits


pertinents
 - Élaborer un cadre de référence
PHASE MÉTHODOLOGIQUE OU DE
DÉCOUVERTE ET DE
COLLECTE DE DONNÉES

 - choisir les méthodes et les instruments de


collecte des données
 - Définir la population et l’échantillon d’étude

 - Décrire le déroulement de la collecte des


données
 - Présenter le plan d’analyse des données
recueillies
 - Collecter les données.
PHASE DE TRAITEMENT: ANALYSE/
PRÉSENTATION DES
DONNÉES ET INTERPRÉTATION/ DISCUSSION

 - Analyser/présenter les données collectées


(ordonner, classer, comparer, mesurer la force du
lien entre les variables)
 - Interpréter/discuter les résultats (vérifier
l’authenticité des résultats obtenus, les
hypothèses, interroger les théories, en
élaborer…)
STRUCTURE GLOBALE DU MÉMOIRE

 - Page de titre/première de couverture


 - Page blanche
 - Page de titre répétée
 - Sommaire (en raison du volume important du
travail)
 - Table des illustrations
 - Introduction
 - Développement (divisé en chapitres)
 - Conclusion
 - Bibliographie
 - Annexes
 - Page blanche
 - Quatrième de couverture
INTRODUCTION

 - Généralités sur le thème


 - Justification du choix du sujet et motivations

 - Identification et formulation du problème

 - Questions de recherche

 - Énoncé des objectifs de recherche

 - Formulation des hypothèses

 - Définitions des indicateurs de variables

 - Démarche générale de vérification


CHAPITRE 1. LE REVUE DE
LITTÉRATURES OU EXPOSITIONS DES
TRAVAUX ENTÉRIEURS
 Il faut sélectionner les ouvrages qui se réfèrent au
thème de l’étude et à la question de recherche ou qui
portent sur des problématiques liées à la question de
recherche.
 S’orienter vers les ouvrages de synthèses ou les
articles ne comportant que quelques dizaines de
pages
 Rechercher des documents qui présentent surtout des
analyses et non uniquement des statistiques
 Recueillir des textes qui donnent des approches
diversifiées du problème que l’on veut étudie
 L’attention est portée sur des documents (écrits,
sonores, visuels, audiovisuels ou des objets).
CHAPITRE 2. CONSIDÉRATIONS
MÉTHOLOGIQUES

 - Description de la méthode ou du paradigme


 - Descriptions des instruments de recherche

 - Description du milieu, de la population et de


l’échantillon
 - Description du déroulement de la collecte des données

 - Description du plan d’analyse des données


CHAPITRE 3. LA PRÉSENTATION DES
RÉSULTATS

 - Présentation des résultats d’analyses descriptives


 - Présentation des résultats d’analyses explicatives ou
différentielles et/ou
 - Présentation des résultats d’analyses qualitatives
CHAPITRE 4. LA DISCUSSION DES
RÉSULTATS

 - l’interprétation des principaux résultats


 - L’importance des résultats. La question de leur
généralisation et de leurs limites
 - Valeur théorique des résultats et théorisation

 - Recommandations et conseils
CONCLUSION
 Relire l'introduction afin que la conclusion réponde bien aux
questions de l'introduction.
 ◦ Faire une synthèse: Résumer les grandes lignes du travail traité
dans le développement.
 ◦ Faire ressortir les conclusions ou les réponses à des questions
posées.
 ◦ Élargir le sujet: Proposer de nouvelles pistes de recherche ou de
réflexion pour le futur ( LES PERSPECTIVES ).
 ◦ Bien soigner la dernière phrase car elle laissera la dernière
impression sur le correcteur.
 ◦ Expressions utiles à utiliser dans la composition de la conclusion:

 En conclusion, nous pouvons affirmer que...


 En résumé, ce travail était axé sur...
 Dans l'ensemble, il conviendrait de...
 Au terme de cette analyse, nous concluons...
 Au terme de cette analyse, nous concluons…
LES CITATIONS, NOTES ET LA
BIBLIOGRAPHIES
COMMENT ÉVALUER UN DOCUMENT ?
 Evaluation externe
 Auteur : Il faut s’interroger sur les compétences et la
fonction du ou des auteurs.
 Institution :Connaître l’institution qui est à l’origine d’un
document apporte aussi une indication sur la fiabilité des
informations. Un organisme officiel ou un centre spécialisé
sont supposés être des autorités plus crédibles qu’un individu
qui diffuse des informations à titre individuel
 Adresse internet: L’adresse URL d’un site exp:
http://www.ulb.ac.be/project/learnet/nosressources.html)
est composée de quatre parties :
 la première « http:// » nous confirme qu’il s’agit d’une « page » écrite en
HTML (Hyper Text Markup Language),
 « www.ulb.ac.be» nous informe sur le site qui héberge le document. il
s’agit de l’ULB, une université (« .ac ») belge (« .be ») le dernier élément
est composé de 2 ou 3 lettres qui représentent un pays (« .be », «.fr», «
.ni », « .ca »...) ou un domaine (« .com pour commercial, « .edu » pour
éducation, « .org » pour organisation...) ;
 — la troisième « /project/learnet/ » est l’adresse du document sur le site

Internet. Il apparaît ici que ce document devrait appartenir à un projet


du nom de Learnet ;
 — la quatrième « nosressources.html » est le nom du document.
FICHE BIBLIOGRAPHIQUE : LIVRE

Responsabilité principale (auteur) : Gall, J-C.


 Titre : Paléoécologie. Paysages et environnements
disparus
 Édition : 2 ème éd.

 Publication (lieu et éditeur) : Paris : Masson

 Année de publication : 1998

 Importance matérielle (nombre de pages) : 239 p.


FICHE BIBLIOGRAPHIQUE :UN ARTICLE DANS
UN PÉRIODIQUE, UNE PUBLICATION EN SÉRIE

 Responsabilité principale (auteur) : Deleu, M. ; Wathelet, B.


; Brasseur, R. et Paquot, M.
 Titre de l'article : Aperçu des techniques d'analyse
conformationnelle des macromolécules
 Source : Titre du périodique : Biotechnologie, Agronomie,
Société et Environnement
 Année : 1998
 Volume : 2
 Fascicule : 4
 Pagination de la partie : p. 234-247
FICHE BIBLIOGRAPHIQUE : UNE PARTICIPATION
DANS UN OUVRAGE COLLECTIF

 Responsabilité principale (auteur) : Troxler, W.L.


 Titre de la partie : Thermal desorption

 In Éditeur scientifique : Kearney, P. and Roberts, T.

 Titre de l'ouvrage hôte : Pesticide remediation in soils


and water
 Publication Lieu et éditeur : Chichester, UK : Wiley

 Année de publication : 1998

 Pagination de la partie : pp: 105-128


FICHE BIBLIOGRAPHIQUE : UN DOCUMENT
SUR INTERNET

 Responsabilité principale (auteur) : Ashby J.A., Braun


A.R., Gracia T., Del Pilar Guerrero L., Her- do/ I A.,
Quiros C.A., Roa J.I.
 Titre : Investing in Farmers as Researchers. Ciat
publication n° 318
 Publication (lieu et éditeur) : Cali (Colombie) : CIAT

 Année de publication : 2000

 Adresse Internet :
http://www.ciat.cgiar.org/downloads/pdf/lnvesting—
farmers.pdf
 Date de consultation : 20 janvier 2002
LES CITATIONS

 La citation consiste à mentionner le texte exact


avec les termes précis rédigés par l'auteur cité.
 La paraphrase est la reproduction de la pensée
d'un auteur, reformulée avec d'autres mots.
 Chaque citation ou paraphrase doit
impérativement être accompagnée de sa source
sous forme de note de bas de page ou de note
dans le texte.
 Utilisez les citations avec modération

 La présentation des références bibliographiques


est variable tant dans les systèmes informatisés
que dans les bibliographies imprimées.
POUR NE PAS VOUS RENDRE COUPABLE DE
PLAGIAT, RESPECTEZ LES RÈGLES SUIVANTES :

 Mentionner très précisément la source de la


citation ou de la paraphrase.
 • Toujours mettre la citation entre guillemets.

 • Reproduire le texte exact avec les termes précis


rédigés par l'auteur cité.
 • Conserver la ponctuation, les majuscules et
même les fautes d'orthographe du texte original
 Pour écourter une citation en sautant des
passages, remplacer ceux-ci par [...] ou (...).
PRÉSENTATION DE QUELQUES TYPES DE
BIBLIOGRAPHIE

- La citation numérique: méthode Vancouvert »


PRÉSENTATION DE QUELQUES TYPES DE
BIBLIOGRAPHIE
La citation « auteur-date » « méthode Harvard »
les références bibliographiques, présentées sous la forme moderne
(auteur-date), sont classées dans l’ordre alphabétique des noms d’auteurs
(par ordre chronologique de date pour un même auteur
EXEMPLES : DÉBUT DU PARAGRAPHE
 Angelier, (2000); De-Riviers , (2003);
Ramade, (2005), préfèrent les citer
« Cyanobactérie ».
 D’après Findley et klingh, (1994), …….

 D’après Barroin, (1999) et Leveque, (2001),

 D’après Angelli, (1980), Pierre, (2001) et De


Riviers, (2003), les algues ………
 Selon Frontier et al, (2004) la diversité …..

 Trois catégories de toxines sont souvent


rapportées par la littérature( Binderheim et
Göggel., 2007; Pierre., 2001; Vaquer et al.,
1997)
AU MILIEU DU TEXTE

EN FIN DE TEXTE
UN AUTEUR AVEC PLUSIEURS PUBLICATION
Un auteur avec plusieurs publications pour la même année

Un auteur avec plusieurs publications pour des années différentes


LISTE DES RÉFÉRENCES
LISTE DES RÉFÉRENCES
 Respecter l’ordre alphabétique en premier
 Respecter l’ordre chronologique en second
LISTE DES RÉFÉRENCES
 Ashby J.A., et al . (2000). Investing in Farmers as Researchers.
Ciat publication n°318 [en ligne]. Cali, Colombie : CIAT, 2000.
Disponible sur World Wide Web .
//www.ciat.cgiar.org/downloads/pdf/lnvestingfarmers.pdf
Consulté le 20 janvier 2002
 Deleu, M. et al. (1998). Aperçu des techniques d'analyse
conformationnelle des macromolécules biologiques.
Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, vol 2, no 4,
pp: 234-247
 Gall, J-C. (1998). Paléoécologie. Paysages et environnements
disparus. 2e éd. Paris : Masson, 239 p.
 Ngansoumana BA., 2006. La communauté phytoplanctonique
du lac de Guiers (Sénégal) : types d’associations fonctionnelles et
approches expérimentales des facteurs de régulation. Thèse Doc.
3e cycle. Univ. cheikh Anta Diop Dakar (Sénégal) 155p
 Troxler, W.L. (1998 ).Thermal desorption. In Kearney, P. and
Roberts, T. (eds.), Pesticide remediation in soils and water.
Chichester, UK : Wiley, pp: 105-128
LISTE DES RÉFÉRENCES
 Alaoui M., Aleya L., Rachiq S., Devaux J. 1994. Etude préliminaire sur
les échanges de phosphore à l’interface eau-sédiment au sein de la retenue
d’Al Massira (Maroc). Revue des Sciences de l’Eau, 7 pp 115-130.
 Alaoui L., Agoumi A., Moncef M., Mokhliss K., 2000. Etude du régime
thermique de la retenue Al Massira 5Mroc). Hydroecol. Appl. Tome 12 Vol.
1-2, pp. 183- 206
 Al-Baret JJ et Ecourtin JM., 1990. Influence des saisons et des
variations climatiques sur les peuplements de poissons d’une lagune
tropicale en Afrique de l’Ouest. Acta Oecologica, 11(4), pp 557- 583.
 Amblard E., 1992. Les successions phytoplanctonique en milieu lacustre.
Ann. Bio., 26 Vol. 1, pp 1-34
 Angelier E., 2000a.Ecologie des eaux courantes. Edit : Tec et Doc, paris.
250p.
 Angelier E., 2000b. Introduction à l’écologie. Des écosystèmes naturels à
l’écosystème humain. Edit : Tec et Doc, paris. 230 p.
PRÉSENTATION DES FIGURES ET DES
TABLEAUX DANS LE TEXTE
REPRÉSENTATION DES FIGURES

Figure 1.1 : Stratification thermique Gaumme et al (2001).

Il n’est pas rare d’observer des phénomènes de stratification


thermiques (figure 1.1), qui résultent en partie à l’action du vent.
PRÉSENTATION DU TABLEAU
Tableau 2.2. Communes les plus importantes du bassin versant

Wilayas Commune % BV / commune

Tissemsilt Lardjem 24.98


Relizane Ramka 15.95
Tissemsilt Sidi Aissa 14.34
Tissemsilt Sidi Lantri 11.10
Chlef Ouled Ben Abdelkader 8.17
Total 74.54

Source : Tecsult (2005).


D’après le tableau 2.2, on remarque que plus de la moitie du
bassin versant est constitué du territoire des communes de
Lardjem, Ramka