Vous êtes sur la page 1sur 5

Ministère de l’éducation Devoir de Synthèse Matière: Sciences Physiques

N°1
Classe : 3ème M1

Date: 06/12/2019 Durée  : 2H PROF: Baccari . A


LYCEE

CHIMIE  (7pts)
Exercice n°1 (4 pts)
Texte documentaire : Pourquoi l’ammoniac rend dépendant du tabac ?
Les fabricants rajoutent certains composés au tabac à la fin d’augmenter la dépendance des consommateurs au
tabac, donc à la cigarette. C’est le cas de l’ammoniac, l’ammoniac réagit avec la nicotine et la transforme en un
composé basique beaucoup plus facilement assimilable par l’organisme que sous sa forme acide, cette
transformation permet aussi de multiplier par 100 l’effet de la nicotine sur le cerveau. Voici une liste de quelques
composés émis par la fumée de cigarette :

Substances contenues dans la fumée Utilisation de cas substances et caractéristiques


- Acide formique - Puissant, agent irritant
- Ammoniac - Fabrication d’explosifs , dégraissant
- Acide cyanhydrique - Poison utilisé pour exécuter les condamnés à mort
- Nicotine - Poison, insecticide
- Sulfure d’hydrogène - Gaz toxique
- Gaz carbonique - Extincteur
- Goudrons - Recouvrement des routes

I°/ 1) a- Pourquoi les fabricants rajoutent l’ammoniac au tabac ?


b- Quel est l’effet de l’ammoniac sur la nicotine ?
2) La base conjuguée de sulfure d’hydrogène H2S est un ampholyte. Donner les couples acides bases où on
trouve cet ampholyte.
3) Quelle est la différence entre la théorie d’Arrhenius et de Bronsted en relation avec les acides et les bases ?
II°/ 1) On dissout un volume V = 0,24 L d’ammoniac NH3 gazeux dans l’eau. La solution obtenue est de volume
Vs =0,5 L et son pH = 10,75.
1) Montrer que NH3 est une base faible
2) Ecrire L’équation d’ionisation de NH3 dans l’eau et montrer qu’elle est acide-base
3) Déterminer la molarité de l’acide conjuguée de NH3
4) Calculer le pourcentage de l’ammoniac NH3 non ionisé.

Exercice n°2 (3 pts)


On réalise dans un excès de dioxygène, la combustion complète d’un composé organique oxygéné A de
formule brute CnH2nO2 et de masse molaire M. Les résultats de cette expérience ont permis de déterminer le
pourcentage massique du carbone dans ce composé : %C = 40 %
1°) a- Comment peut on montrer, à l’aide d’une combustion complète, que le composé A renferme dans sa
formule le carbone et l’hydrogène.
b- Citer autre expérience que la combustion qui nous permet d’identifier les éléments chimiques présents dans un
composé organique
2°) Ecrire l’équation (équilibrée) de la combustion complète du composé A en fonction de n.
%C
3) a- Montrer que le rapport = 6.
%H
b- Calculer les pourcentages d’hydrogène %H et d’oxygène %O.
c- Déduire que la formule brute de A.
1
PHYSIQUE  (13pts)
Exercice n°1 (5.5 pts)
Le télescope spatial Hubble de masse m, a été mis en orbite circulaire autour de la Terre, de rayon R = 6400 km
et masse MT. Ce télescope noté (H) et considéré ponctuel, évolue à l’altitude h = 600 km au dessus du sol.
1) La Terre est considérée à répartition sphérique de masse. Ecrire en fonction de MT, R et la constante de
gravitation universelle G, l’expression de la valeur du vecteur champ gravitationnel terrestre ‖℘⃗ 0 T ‖ à la surface
de la Terre.
F T . Etablir l’expression de la valeur de la force
2) Le télescope (H) subit la force gravitationnelle terrestre ⃗
‖⃗F T‖ en fonction de : m, ‖℘⃗ 0 T ‖, R et h.
3) On considère le télescope (H) lorsqu’il se trouve sur la droite passant par les centres de la Terre et de la Lune,
MT
et entre ces deux astres. La masse de la Lune, considérée à répartition sphérique de masse, est ML = et la
81
distance qui sépare son centre à celui de le Terre est D = 385000 km.

(H)

F L exercée sur le télescope (H) peut s’écrire :


- Montrer que la valeur de la force gravitationnelle lunaire, ⃗
m R
F L‖= ‖℘⃗ 0 T‖ (
‖⃗ )²
81 D−h−R

F T‖
‖⃗
4) a- Etablir la relation :
F L‖
‖⃗
=81 ( D−h−R
R+h )
²

b- En déduire que la force gravitationnelle terrestre agissant sur le télescope (H) est beaucoup plus intense que la
force gravitationnelle lunaire que subit ce télescope.
c- Sur la droite qui passe par les centres de la terre et la lune, existe un point neutre (E) ou les 2 champs
gravitationnels ; terrestre et Lunaire se compensent, déterminer la distance qui sépare ce point neutre du centre de
la terre.

Exercice n°2 (7.5 pts) On donne : II g II = 10 N.kg-1


On considère une tige MN en cuivre rigide et homogène, de masse m = 20g, de longueur L=20cm.
A/ La tige MN plongée dans un champ magnétique uniforme B de valeur IIB II = 0,2 T peut glisser sur deux rails
(R1) et (R2) conducteurs, parallèles, distants de d = 18cm. Les rails fixés dans un support isolant sont contenus
dans un plan horizontal et reliés à un circuit électrique comme le montre la figure -1- en vue de dessus. La tige
MN est parcourue par un courant d’intensité I. On réalise les expériences 1, 2 et 3 décrites respectivement par les
figures -1a , -1b et 1c- de la feuille annexe.
2
1) Dans l’expérience 1, on constate que la tige ne se déplace pas. Représenter, en justifiant la réponse, sur la
figure -1a- de la feuille annexe, le vecteur B
2) Dans l’expérience 2 : I=5A.
a- Représenter, sans échelle sur la figure -1b-, les forces de Laplace F , F1 et F 2 exercées respectivement sur
la tige, le rail (R1) et le rail (R2).
b- Déterminer la valeur de la force F
c- Donner l’intérêt pratique du support isolant dans le montage.
. 3- Dans l’expérience 3, les réactions des deux rails (R1) et (R2) sur la tige s’annulent pour une valeur de
l’intensité du courant électrique I supérieure à I0.
a- Représenter, sans échelle sur la figure -1c-, la force de Laplace et le vecteur B .
b- Déterminer la valeur de I0.
B/ La tige MN de centre de gravité G est suspendue par son extrémité supérieure en M à un axe fixe (Δ), autour
duquel il peut tourner librement : sa partie inférieure plonge dans une cuve contenant une solution conductrice
comme le montre la figure -2- de la feuille annexe. La tige parcourue par un courant continu d'intensité I
réglable, dévie d’un angle α par rapport à la verticale. Uniquement la partie GN de la tige plonge dans un champ
magnétique B0 uniforme et horizontal.
1- Sur la figure-2- de la feuille annexe :
a- Représenter les forces qui s'exercent sur la tige dans sa position d'équilibre
b- indiquer le sens de B0 en expliquant la règle utilisée.
2- On fait varier I et on mesure à chaque fois l’angle α. Ces mesures ont permis de tracer la courbe sin α = f(I)
de la figure -3 de la feuille annexe.
3 L‖⃗
B0‖
a- Par application du théorème des moments à la tige en équilibre, montrer que : sin α = I
4 m‖⃗g‖
b- En exploitant la courbe, trouver la valeur du champ magnétique B0 .
c- La surface libre de la solution conductrice qui assure la continuité du circuit électrique se trouve à la distance
verticale h=16 cm de l’extrémité supérieur M. (voir figure-2)
Déterminer la valeur maximale Imax de l’intensité I du courant qu’il ne faut pas dépasser pour que le point N
reste en contact avec la solution conductrice.

3
Feuille annexe à rendre avec la copie
NOM………………………………..PRENOM………………………………CLASSE…………. N°…….
x
A (∆)

i⃗

Figure-1 O

P1 (+) A (∆) P2

Figure-2

4
(S) NM (S) NM fil (f) NM F2

F1 I F2 F1 I F2 (S) fil
(f)

(∆) o (∆) o F1 I o x

(∆)

SM SM SM

Figure-3 Figure-4 Figure-5

N.B: le solénoïde (S) est en vue de dessus

Vous aimerez peut-être aussi