Vous êtes sur la page 1sur 11

3.

Intégration corrigés 1

3. Intégration corrigés

3.1. Je connais mon cours



3.2. Exercices de base
3.2.1. Calcul de primitives et d’intégrales

Primitive Moyenne
2
1 114
∫ f ( x ) dx =
12 6 4 4
1. F ( x ) = x − x + x = 2 x6 − x 4 + x
6 4 2 − ( −1 ) −1 3

−1
1 10 5
−1 − ( −3 ) ∫
f ( x ) dx =
4
2. F ( x ) = 3 x + =
x −3 6 3

( )
1 −3
f(x)= ( 2 x ) x2 + 1
2 1 2
1  −1 1  7
3.
⇒ F( x ) =
1 1
(
x2 + 1 )
−2
=
−1 2 − ( −1 ) ∫ −1
f ( x ) dx =  +
3  100 16
=
 400
2 −2
( )
2
4 x2 + 1

( )
2x −
f(x)= = ( 2 x ) x2 − 1 2
x² − 1 1 5
2 24 − 2 3
4.
1 5−2 ∫ f ( x ) dx =
3
( ) (x )
2
1
⇒ F( x ) = x2 − 1 2 =2 2
−1
1/ 2
π
1 1
)∫
f ( x ) dx = (0−0) = 0
1 4
5. f ( x ) = cos x sin 3 x ⇒ F ( x ) = sin x .
4 π − ( −π −π 8π

π /3
3 3 3  9 3
6. F ( x ) = tan x + sin x
π∫
f ( x ) dx =  3 + − 0  =
0 π 2  2π

1
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 2

1
f ( x ) = ( 2x + 1 ) = 2 ( 2x + 1 ) 
5 5
2   1 2
1  56 1 
7.
1 1
⇒ F ( x ) = × ( 2x + 1 )
6 2 − ( −1 ) ∫ −1
f ( x ) dx = 
3  12

12


2 6
2
x 4 − 4 x² − 2 1 8676
8. f ( x ) =
x² x
2
= x2 − 4 − 2 …
2 − ( −10 ) ∫ −10
f ( x ) dx =
360
.

3 Le reste des calculs est laissé à votre


9. F ( x ) = − x −
x sagacité…

10. F ( x ) = 2 x 3 − 1

−5 1 1
11. F ( x ) = ×
2 −2 ( x ² + 1 )2

−1
12. F ( x ) = cos3 x :
3

3 −3 −1 
13. f ( x ) = 2( 2x − 4 )  + ( −1 )( 5 − x )−7  donc…
2  4 

1 2 3
( )  donc…
3
14. f ( x ) = 3x x + 2
3  

−2
15. f ( x ) = −  ( − sin x )( cos x )  donc…
 

3.2.2. Fonction primitive

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/S_Antilles_2010_CORRIGE-2.pdf, exercice 3

3.2.3. Centre de gravité


1. f ' ( x ) = −1 + 0,9 x .
2

2 2
1  1 0,3 4 
2.
2−0 ∫ 0
f ( x ) dx =  x − x2 +
 2 4
x  = 0,6 .
0
2
3. a. S =
∫ 0
f ( x ) dx = 1, 2 .

2
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 3

2 2
1 1  1 2 1 3 0, 3 5 
b. X =
S ∫ 0
x − x2 + 0, 3 x 4 dx =
1, 2  2
x − x +
3 5
x  ≈ 1,044 .
0
c.

∫ ( 1 − x + 0,3x ) ∫ ( 1 − 2x + x )
2 2 2
1 1 3 2 1
∫  f ( x )  dx =
2
Y= dx = 2
+ 0,6 x3 − 0,6 x 4 + 0,09 x6 dx
2S 0 2, 4 0 2, 4 0
2
1  1 0,6 4 0,6 5 0,09 7 
=  x − x2 + x3 + x − x + x  ≈ 0,363.
2, 4  3 4 5 7 0
3.3. Exercices intermédiaires
3.3.1. Fonction intégrale

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/CorrectionLibanS2008.pdf exercice 4 partie A

3.3.2. ROC

1. a. f est continue sur [1 ; + ∞[ comme produit de fonctions continues.

1 1  2( t − 1 ) + t 3t − 2
b. f ' ( t ) =  1× t − 1 + t  = = ; pour t ≥ 1 , 3t − 2 > 0 ainsi évidemment que
2 2 t−1  4 t−1 4 t−1
t − 1 . Donc f est croissante sur [1 ; + ∞[ .
2. Restitution organisée de connaissances
a. A(1) vaut 0.
b.
Sur [1 ; + ∞[ f est croissante ainsi que A. La différence A( x0 + h) − A( x0 ) représente l’aire de la bande sous la
courbe de f, comprise entre les droites x = x0 et x = x0 + h : cette bande a une aire supérieure à celle du
rectangle de hauteur f ( x0 ) et de largeur h, et inférieure à celle du rectangle de hauteur f ( x0 + h) et de
largeur h. On a donc
hf ( x0 ) ≤ A( x0 + h) − A( x0 ) ≤ f ( x0 + h)h
d’où l’encadrement demandé en divisant par h puisque h est positif.
c. Si on prend h < 0 , ça ne change pas grand-chose sur le fond, il y a surtout des questions de signes à
respecter : la bande sous la courbe de f a pour aire A( x0 ) − A( x0 + h) , le rectangle inférieur a pour aire
f ( x0 + h)( − h) et le rectangle supérieur a pour aire f ( x0 )(− h) ; on a donc
(− h)f ( x0 + h) ≤ A( x0 ) − A( x0 + h) ≤ (− h)f ( x0 ) ⇔ hf ( x0 + h) ≤ A( x0 + h) − A( x0 ) ≤ hf ( x0 ) , soit

3
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 4

A( x0 + h) − A( x0 )
f ( x0 + h) ≥ ≥ f ( x0 )
h
en divisant par h (attention au changement de sens des inégalités : h est négatif).

d. On a le même encadrement pour h positif ou négatif, on peut passer à la limite lorsque h tend vers 0, ce qui
A( x0 + h) − A( x0 )
donne f ( x0 ) ≥ lim ≥ f ( x0 ) ⇒ A '( x0 ) = f ( x0 ) puisqu’on retrouve le nombre dérivé de A
h→0 h
au milieu de l’encadrement.
e. Conclusion du cours : l’aire sous la courbe de f entre x = 1 et x = x0 est obtenue en trouvant une primitive
de f (la fonction A) telle que A(1)=0.
3.3.3. Intégrale indéfinie

1. a. Pour la limite en 1 : au numérateur, lim x = 1 et au dénominateur, lim x2 − 1 = 0 + ; par passage au


x→1+ x→1+
x 1
quotient on obtient lim f ( x) = +∞ . Pour la limite en l’infini : pour x ≠ 0 , f ( x) = = .
x→1+ 1 1
x 1− 2 1− 2
x x

4
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 5

1
Au numérateur, lim 1 = 1 et au dénominateur, lim 1− = 1 − 0 = 1 . Conclusion : lim f ( x) = 1 .
x→+∞ x→+∞ x2 x→+∞

Remarquez que sans passer par l’écriture précédente, on pouvait se dire que x2 − 1 est comme x2 à l’infini, f
x x
est alors comme = = 1 en +∞ (et donne –1 en −∞ ).
x 2 x

b. C admet deux asymptotes : une asymptote verticale D1 : x = 1 , et une asymptote horizontale D2 : y = 1 .


u' 2x x
2. a. On pose g ( x ) = x 2 − 1 = u . Alors sa dérivée est : g ' ( x ) = = = =f( x).
2 u 2 x2 − 1 x −1
2

2
x x2 − 1 x2
1 × x2 − 1 − ×x −
x x x '× g − g '× x x2 − 1 x2 − 1 x2 − 1
b. f ( x ) = = . f '( x ) = = =
x −1
2 g( x) g2 x2 − 1
2
(
x −1
2
)
x2 − 1 − x2 −1
= = < 0.
( x −1
2
) x2 − 1 ( x2 − 1 ) x2 − 1

c. Sur ]1 ; + ∞ [ , x2 − 1 > 0 , ainsi pour tout x ∈ ] 1 ; + ∞ [ , f '( x) < 0 . On en déduit que f est strictement
décroissante sur ]1 ; + ∞ [ . d. On obtient le tableau suivant à l’aide de la calculatrice. Les valeurs sont
approchées à 0,01 près :

x 1 +∞
+∞

x 1,1 1,25 1,5 1,75 2 4


f(x) 2,40 1,67 1,34 1,22 1,15 1,03

e. On obtient la courbe ci-dessous :

5
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 6

b
3. a. J ( a ; b ) =
∫ a
 f ( x ) − 1  dx pour 1 < a < b . D’après 2. a., f est la dérivée de g, alors g est une primitive de

f, donc
b
J( a; b ) =
∫  f ( x ) − 1  dx = [ g( x) − x ] a = [ g( b) − b ] − [ g( a) − a ] , soit J ( a ; b ) = b − 1 − a − 1 − b + a .
b 2 2
a

b. lim J ( a ; b ) = lim  b2 − 1 − a2 − 1 − b + a  = b2 − 1 − 12 − 1 − b + 1 ,
a→1+

a→1+  

lim J ( a ; b ) = b2 − 1 − b + 1 , donc I ( b ) = b2 − 1 − b + 1 .
a→1+

4. a. On peut démontrer la formule proposée en faisant le produit en croix ou en multipliant en haut et en bas
par b2 − 1 + b , la quantité conjuguée de b2 − 1 − b :

b −1 − b =
2
( b2 − 1 − b )( b2 − 1 + b )= 2
b2 − 1 − b2
=
b2 − 12 − b2
=
−1

( )
.
b −1 + b
2
b −1 + b
2
b −1 + b
2
b −1 + b
2

6
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 7

−1
Le dénominateur tend vers +∞ d’où lim =0 et on a finalement
b→+∞
b2 − 1 + b
−1
K = lim I ( b ) = lim +1= 0 +1 = 1 .
b→+∞ b→+∞
b2 − 1 + b
b. K représente l’aire du domaine compris entre la courbe C de f et ses asymptotes D1 et D2 .

3.3.4. Méthode des rectangles

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/AmeriqueSudSnov2010Corrige-2.pdf, exercice 4

3.4. Pour chercher

3.4.1. Intégrales et suites

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/CorrigeAmeriqueNordS_Lac_2008.pdf, exercice 4

3.4.2. Autour de arctangente

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/AmNordCorrectionGoualardmai2012.pdf, exercice 3

7
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 8

3.4.3. Sous-tangente constante S, Centres étrangers 2007, 4 points,


cet exercice nécessite ln et exp

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/bacS_etranger_corr.pdf, exercice 3

3.5. Vrai – Faux et QCM

3.5.1. QCM

45. a étant l’abscisse du point d’intersection de Ch avec l’axe des abscisses, A est égale à :
a 4
Réponse C : −
∫ −1
h ( x ) dx +
∫ a
h ( x ) dx car on change le signe de la première intégrale qui est négative.

4
46.
∫ −1
h ( x ) dx est négative et si on compte les carreaux, on en a environ 4,5 donc réponse A.

47. La partie avant a change de signe, donc on ajoute les deux morceaux, soit environ 4,5+2 ; réponse D.
x
48. Sur [0 ; 4] , la fonction
∫ 0
h ( t ) dt commence à 0 puis diminue jusqu’à a (h est négative) puis elle

augmente (on rajoute du positif à un terme négatif…). Réponse D.


3.5.2. Vrai-Faux Fesic 2011, exercice 7
a. Faux : Au point d'abscisse 1, le point de C’ correspondant a pour ordonnée 0,5 et le point de C 1 :
y − 1 = 0,5 ( x − 1 ) ⇔ y = 0,5 x + 0,5 . On pouvait aussi le voir sur la figure…

3
b. Vrai : le maximum des ordonnées de C’ est .
2
0
c. Vrai :
∫ −1
f ' ( x ) dx = f ( 0 ) − f ( −1 ) = 1 − 0 = 1 .

0
d. Vrai :
∫ −1
f '' ( x ) − f ' ( x ) dx = f ' ( 0 ) − f ( 0 ) − f ' ( −1 ) + f ( −1 ) = 0 − 1 − 1,5 − 0 = −2,5 donc l’aire vaut 2,5

unités d’aire.
3.5.3. Vrai-Faux D’après S, Asie 2007, 4 points

http://www.apmep.asso.fr/IMG/pdf/CorrigeAsieS2007.pdf, exercice 1

8
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 9

3.5.4. Vrai-Faux
1
a. Vrai : Entre 0 et 1 x n est décroissante de même que 1 + x n donc est croissante de même que un .
1 + xn
1
1 xn 1
1 + xn 1
b. Vrai : un + vn =
∫ 0 1+ x n
+
1+ x n
dx =
∫ 0 1+ x n
dx =
∫ 0
1dx = 1 .

1 1 xn xn
c. Vrai : Comme 1 ≥ x ≥ 0 ⇒ 1 ≥ x n ≥ 0 ⇒ 2 ≥ 1 + x n ≥ 1 ⇒ ≤ ≤ 1 ⇒ ≤ ≤ xn .
2 1 + xn 2 1 + xn
On intègre entre 0 et 1 :
1 1
1
1 n 1
xn 1  1   1  1 1
∫ 0 2
x dx ≤
∫ 0 1 + xn
dx ≤
∫ 0
x n dx ⇔ 
 2 ( n + 1 )
x n+1  ≤ vn ≤ 
0  ( n + 1 )
x n+1  ⇔
0 2 ( n + 1 )
≤ vn ≤
( n +1)
.

d. Vrai : v converge vers 0 donc u converge vers 1.


3.5.5. Vrai-Faux
1
a. Vrai : f '( x) = − ( −2sin 2 x ) − sin x = sin 2 x − sin x = 2sin x cos x − sin x = sin x ( 2cos x − 1 ) .
2
 π  1
b. Vrai : sur  0 ;  cos x ≥ et sin x ≥ 0 donc f’ est positive et f est croissante.
 3 2
c. Vrai : On obtient le tableau de variation :

π
x 0 π
3

2cos x − 1 + 0 –

f '( x) + 0 –

9
4
f

2 0

π 
Le tableau indique que 0 est solution et qu’il y a exactement une autre solution dans  ; π  puisque l’image
3 
de cet intervalle contient 2.

9
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 10

π π
 1 3 3 1 3 3 3 π 3 3 π
∫ f ( x ) dx =  − sin 2 x + sin x + x  = − × + + × = + , d’autre part :
3
d. Faux : d’une part
0  4 2 0 4 2 2 2 3 8 2
2π 2π
 1 3  3 1 − 3 3 3 2π 1 3 3 3 π 3 π
∫ f ( x ) dx =  − sin 2 x + sin x + x  =− × + + × + × − − × = + .
3
π π
3
 4 2  4 2 2 2 3 4 2 2 2 3 4 2
3

Les deux intégrales ne sont pas égales (bien que proches…).


π π
 1 3  1 3π 3π
e. Vrai :
∫ 0
f ( x ) dx =  − sin 2 x + sin x + x  = − × 0 + 0 +
 4 2 0 4 2
=
2
.

3.5.6. Vrai-Faux

a. Vrai : par parité, f ( −π ) = f ( π ) = π − π = 0 .

b. Vrai : toujours par parité, sur [ −π ; 0 ] , f est affine avec f ( −π ) = 0 et f ( 0 ) = π . On a bien f ( x ) = π + x .

c. Faux : on a f ( 2π ) = π + 2π = 3π ce qui est impossible puisque f est de période 2π .

d. Faux : La valeur moyenne de f sur [ −π ; π ] est :


π
π π
1 1 1 x2  1  2 π2  π
) ∫ −π ∫
µ= f ( x)dx = 2 ( π − x ) dx = π x −  = π − = .
π − ( −π 2π 0 π 2 0 π  2  2

e. Vrai : la valeur moyenne d’une fonction P-périodique sur tout intervalle de longueur P est forcément la
même (faites un dessin…).
3.5.7. Vrai-Faux

x2 − 4 u
f ( x) = = .
x +1 v

x2 − 4 x2 − 4 − x ( x + 1 ) x 2 − 4 − x2 − x − x − 4 −x
a. Vrai : f ( x) − x = −x= = = ; lim f ( x ) − x = lim = −1 .
x +1 x +1 x +1 x + 1 x→+∞ x→+∞ x

x2 − 4 a x 2 − 4 x2 − 1 + a
b. Vrai : par le calcul, on raisonne par identification : f ( x) = = x −1+ ⇔ = , en
x +1 x +1 x +1 x +1
identifiant les termes de même degré : −1 + a = −4 , donc a = −3 .
c. Faux : on déduit du tableau précédent que f est strictement croissante sur [ 0 ;1] ; comme f ( 0 ) = −4 et
1
3
surtout f ( 1 ) = − , on sait que f est négative sur [ 0 ; 1 ] . Donc
2 ∫ 0
f ( x ) dx < 0 .

Si on fait le calcul, penser à l’expression de f obtenue à la question b :

10
http://laroche.lycee.free.fr
3. Intégration corrigés 11

1
1 1
3  x2  1 −1 − 3ln 2
∫ 0
f ( x ) dx =
∫ 0
x −1−
x +1
dx = 
 2
− x − 3ln ( x + 1 )  = − 1 − 3ln 2 =
0 2 2
< 0.

d. Faux : ici il faut faire le calcul :


−2
−2 −2  x2 
3 4  9  6 ln 2 − 7
∫ −3
f ( x ) dx =
∫ −3
x −1−
x +1
dx = 
 2
− x − 3ln x + 1  =  + 2 − 3ln1  −  + 3 − 3ln 2  =
 −3  2 =0   2  2
.

−2 1
6 ln 2 − 7 −1 − 3ln 2 6 ln 2 − 7 + 1 + 3 ln 2 9 ln 2 − 6 0,21
∫ −3
f ( x ) dx −
∫ 0
f ( x ) dx =
2

2
=
2
=
2

2
> 0,

−2 1
on a donc
∫ −3
f ( x ) dx >
∫ 0
f ( x ) dx .

e. Vrai : f '( x) = =
(
u' v − v ' u 2x ( x + 1 ) − 1 x − 4
2
=
)
x2 + 2 x + 4
> 0 . Le discriminant du numérateur est
v2 ( x + 1 )2 ( x + 1 )2
strictement négatif, f’ est positive ; on obtient le tableau de variation suivant :

x −∞ α −1 β +∞

+∞ +∞
b
f b

−∞ −∞

11
http://laroche.lycee.free.fr