Vous êtes sur la page 1sur 1

La situation était mûre pour une percée.

Michael Faraday, expérimentateur de génie, entreprit une


étude précise et systématique des liens entre électricité et magnétisme. Il dégagea plusieurs aspects
importants et forgea le concept de « champ ». Il étudia aussi les phénomènes de propagation des
champs électriques et magnétiques.

James Clerck Maxwell, réalisa alors la première véritable synthèse théorique de ces avancées. Cette
synthèse fut quelque peu améliorée par la suite, mais l’essentiel était là. Il donna la formulation
mathématique précise du concept de champ, établit les équations (en fait plus compliquées à
l’époque) qui portent son nom. Sa théorie permit d’établir définitivement que la lumière n’était rien
d’autre qu’une onde électromagnétique.

Ce ne fut pas la fin de l’histoire. Avec la découverte de l’électron, la découverte des ondes radios, la
théorie quantique, et une pluie d’inventions, le 20e siècle apporta des contributions majeures. Mais
nous arrêterons ici ce bref résumé historique.

Que verrons-nous ?
Nous ne suivrons pas l’approche historique et nous privilégierons une approche explicative plus
directe.

De même, nous n’aborderons pas une série d’aspects :


 Les propriétés électriques et magnétiques des substances, pour ces dernières nous
renvoyons à l’article « Thermodynamique et Physique statistique ».
 La relativité restreinte, que l’on peut voir dans l’article « Cours de relativité restreinte ».
 Le laser, pour lequel un article spécifique a été écrit.

Mais l’électromagnétisme est déjà suffisamment vaste et touche bien des choses. Nous étudierons
les aspects liés à l’électricité, au magnétisme, aux liens entre les deux puis nous verrons la
description unifiée avec les ondes électromagnétiques. Nous toucherons aussi quelques mots des
interactions dérivées ou de la description quantique.

Les champs électriques et magnétiques

Les charges électriques


L’électricité statique
Tout le monde connait l’électricité statique. Il suffit parfois de porter certains vêtements ou de
marcher sur certaines moquettes pour créer de l’électricité statique. Celle-ci se manifeste ensuite par
contact, en touchant un objet en métal ou une autre personne. Cela provoque une petite décharge
électrique désagréable.

Avec certains vêtements, on peut même observer le phénomène dans le noir. En retirant le
vêtement, on voit celui-ci parcouru de zébrures faiblement lumineuses qui sont des décharges
d’électricité statique.

On voit là aussi toute de suite le rapport avec la foudre. Les nuages d’orage se chargent d’électricité
statique et lorsqu’il y a une forte accumulation, une décharge électrique se produit entre nuages ou
avec le sol : l’arc de foudre ou éclair.