Vous êtes sur la page 1sur 3

Flash Covid-19 N°3

Précisions des mesures de


soutien aux entreprises
affectées
Résumé des décrets
gouvernementaux portant
précision des mesures
d’accompagnement des
entreprises affectées
1. Définition des entreprises affectées par les répercussions de la pandémie COVID-19 :
Référence légale : décret gouvernemental n°2020-308 du 8 mai 2020, portant fixation des critères de
définition des entreprises affectées et les conditions de leur bénéfice des dispositions du décret-loi du
Chef de gouvernement n°2020-6 du 16 avril 2020.
A l’exception de celles soumises au régime forfaitaire
Toute entreprise individuelle dans la catégorie des bénéfices industriels et
commerciaux.
Définition A l’exception :
- Sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés
d’entreprise au taux de 35% ;
- Entreprises et groupements d’entreprises
affectée Toutes Sociétés et entités morales
pétrolières ;
- Entreprises exerçant dans le secteur des
mines dans le cadre des conventions
particulières.

1 - Ne pas être en cessation d’activité avant fin février 2020 ;


2 - Ne pas être soumises aux procédures de redressement judiciaire dans le cadre de la loi
n°2016-36 du 29 avril 2016 relative aux procédures collectives ;
3 - Accuser une régression du chiffre d’affaires de :
- minimum 25% pour le mois de mars 2020 par rapport à mars 2019
Ou
- minimum 40% pour le mois d’avril 2020 par rapport à avril 2019
Conditions à La baisse du chiffre d’affaires doit être directement provoquée par la pandémie Covid-19
respecter 4 - Maintien de tous les agents permanents ou ceux liés par des contrats de travail à durée
déterminée et exécutoires à la date d’entrée en vigueur du décret-loi du Chef du
Gouvernement n°2020-6 du 16 avril 2020, et ce, dans la limite de la durée restante du contrat
à moins d’un renouvellement explicite ou tacite du contrat, et ce, à l’exception des situations
relatives à la fin de la relation de travail pour des raisons légales ou dans le cadre de la mise à
la retraite anticipée.
5 - avoir déposé toutes leurs déclarations fiscales dont le délai intervient à la fin du mois de
février 2020.

1 - Suspension, du 1er avril au 30 juin, des pénalités de retard pour le paiement de l’impôt
prévues par l’article 81 du Code des droits et procédures fiscaux. Ce délai peut être prorogé
par arrêté ministériel.
2 - Facilitation des mesures de restitution du crédit de TVA provenant de
Mesures l’exploitation : Les entreprises affectées, peuvent demander la restitution du crédit de TVA
figurant sur la dernière déclaration déposée pour les mois de février à septembre 2020, sans
auxquelles l’exigence de la continuité du crédit pendant 6 mois consécutifs. Cette disposition concerne
les demandes déposées avant le 31 décembre 2020.
peuvent 3 - Bénéficier de la garantie de l’Etat pour les nouveaux crédits de gestion et
d’exploitation octroyés par les banques aux entreprises affectées pendant la période allant
prétendre les du 1er mars 2020 jusqu’au 31 décembre 2020, et remboursés sur une durée maximale de 7 ans,
entreprises y compris deux années de grâce.
4 – Bénéficier de la ligne de dotation spécifique prévue pour les crédits de
affectées rééchelonnement octroyés par les banques aux entreprises affectées. Sont concernés les
crédits de rééchelonnement octroyés du 23 mars au 31 décembre 2020.
Sont exclus de cette disposition les entreprises opérant dans le secteur financier, le secteur
commercial, le secteur des hydrocarbures, le secteur de la promotion immobilière et le secteur
des Télécommunications.

Les entreprises concernées doivent déposer les demandes de bénéfices des mesures susmentionnées à travers
la plate-forme électronique créée à cet effet : https://entreprise.finances.gov.tn/

Les demandes présentées par les entreprises concernées seront traitées par une commission
d’accompagnement et d’appui aux entreprises affectées par la pandémie COVID-19
2. Conditions du bénéfice et des modalités de gestion de ligne de dotation destinée au
refinancement des crédits de rééchelonnement au profit des PME affectées par la pandémie
Covid-19 :
Référence légale : Décret gouvernemental n° 2020-309 du 8 mai 2020, portant fixation des conditions du
bénéfice et des modalités de gestion de la ligne de dotation destinée au refinancement des crédits de
rééchelonnement accordés par les banques au profit des petites et moyennes entreprises affectées par les
répercussions de la propagation du Coronavirus « Covid - 19 ».

Conditions à 1 – Répondre à la définition d’entreprise affectée conformément au décret gouvernemental


n° 2020-308 du 8 mai 2020 (ci-dessus);
respecter 2 – Avoir un coût d’investissement, y compris les investissements de création et d’extension,
ne dépassant pas quinze (15) millions de dinars, y compris le fonds de roulement ;
pour 3 – Ne pas avoir bénéficié des interventions du fonds de soutien des petites et moyennes
entreprises créé en vertu des articles 50 et 51 de la loi n° 2014-54 du 19 août 2014 ;
bénéficier de
4 – Ne pas avoir bénéficié des interventions de la ligne de dotation pour l'appui et la relance
la ligne de des petites et moyennes entreprises créée en vertu de l’article 14 de la loi n° 2017- 66 du 18
décembre 2017.
dotation
Une entreprise ne peut bénéficier qu’une seule fois de cette ligne de dotation.
Les conditions du bénéfice et la gestion de la ligne de dotation seront précisés par une circulaire de la Banque
Centrale de Tunisie.

Contact@ayconseil.tn