Vous êtes sur la page 1sur 4

JOUER POUR APPRENDRE LE FRANÇAIS

Enseignant : CĂPINARU ILONA

Définition
Les jeux sont« les plus sérieuses actions des enfants ». (Montaigne). Par le jeu on se libère de
soucis et de fatigue. Il a une fonction à la fois libératrice et formatrice. C’est une activité
réalisée avec plaisir qui stimule l’action du système nerveux. C’est un facteur important dans
l’évolution de la personnalité des enfants.
Le rôle du jeu à l’école. 
L'école est non seulement un lieu d'apprentissage, mais aussi un lieu d'échange et de
socialisation. A travers du jeu, les élèves s’intègrent mieux au sein de la classe. Le jeu permet
de prendre confiance en eux et dans cette manière on peut améliorer leurs performances
scolaires. C’est un catalyseur de l’apprentissage. L’enfant apprend plus par lui même en
jouant. Le jeu assure son développement physique, social, émotif et intellectuel.
Comment intégrer le jeu à l’école ?
L’apprentissage est fréquemment vu par les élèves comme quelque chose d’ennuyeux. La
capacité de concentration effective de l’enfant ne dépasse pas quinze minutes par séance. Il
faut lutter contre l’ennui scolaire. Le rôle de l’enseignant est celui de trouver constamment un
moyen de stimuler les élèves en leur proposant des activités intéressantes et captivantes. Il est
nécessaire que celui-ci propose des activités qui entraînent leur imagination et qui leur
permettent de raisonner par eux-mêmes.
Mais pour la réussite du jeu, il est important de faire comprendre les élèves les notions de
règle et de respect, spécialement dans le cas des jeux collectifs. On joue d’une manière
organisée pour que le jeu ne devienne fatiguant.
À tout problème on trouve la solution
Lieu : salle de classe
Niveau : B1
Equipes : petits groupes (trois-quatre élèves)
Matériel : petits papiers comportant les problèmes
Sujet : Donner des conseils
Objectif : réviser/évaluer le subjonctif / l’infinitif / l’impératif
Durée : 15 minutes
Compétence : Production orale

Déroulement du jeu
L’enseignant dispose la classe par groupes de quatre de trois-quatre élèves. Un élève de
chaque groupe écrit un problème sur un morceau de papier, puis il l’écrit au tableau noir. Les
autres membres du groupe lui donnent des conseils pour remédier le problème. Ils doivent
utiliser des verbes et des expressions qui exigent le subjonctif, l’infinitif et l’impératif. Les
élèves d’autres groupes écoutent attentivement et à la fin ils donnent aussi des conseils à leurs
copains qui ont des problèmes. Le professeur les entraîne et dirige la conversation.
On utilisera :
Il faut que tu
Il vaudrait mieux que tu
Il est nécessaire que tu + subjonctif
Il est utile que tu
Il est bon que tu

Tu devrais / tu dois + infinitif


Pourquoi ne pas

Phrase à l’impératif
Exemple :
Mes parents ne sont pas d’accord avec mes amis. Ils disent qu’ils ne sont pas les meilleurs
compagnons. Que faire ?
Il faut que tu montres à tes parents quelles sont vos passions communes.
Tu devrais leur parler.
Essaie de gagner leur confiance !
Je te conseille de les inviter chez toi pour que tes parents les connaissent mieux.
Le mot passe-partout

Lieu : salle de classe


Niveau : A2
Equipes : petits groupes (-quatre élèves)
Matériel : bouts de papier avec les homonymes
Sujet : Les homonymes
Objectif : fixation des connaissances
Durée : 15 minutes
Déroulement du jeu
L’enseignant donne à chaque groupe d’élèves un bout de papier avec une série
d’homonymes. Les élèves font des phrases avec les mots donnés. Un représentant lit la
première phrase. Pour les autres phrases, il remplace l’homonyme par un claquement de main.
Les élèves des autres groupes proposent des solutions. Si personne ne trouve le bon mot, la
seconde phrase est lue et ainsi de suite. Lorsque l’homonyme est connu, toutes les phrases
sont lues et notées au tableau pour montrer les différences de graphie et de contexte. On passe
ensuite à l’élève ou au groupe suivant. Les bonnes réponses peuvent être comptabilisées.
Exemple avec [le] :
1re phrase : "Quasimodo est -----." > laid
2e phrase : "Le chat boit du -----. " / "On trait les vaches pour avoir du -----." etc. > lait
3e phrase : "----- enfants sont dans la classe." /
"Les baguettes, c’est le boulanger qui -----fabrique." > les
Les phrases sont adaptées au niveau des apprenants.

Exemples d’homonymes :
Ver, verre, vert, vair, vers…
Cours, cour, court, cours et court (du verbe courir)…
Vingt, vain, vin, vint (du verbe venir)…
Les journalistes
Lieu : salle de classe
Niveau : B2
Equipes : 10 élèves deux groupes de 5 élèves
Matériel : carte de France, images avec les objectifs touristiques les plus importants
Sujet : La France
Objectif : réviser/évaluer les connaissances sur la France
Durée : 30 minutes
Compétence : Interaction verbale
Déroulement: On fait deux groupes de cinq élèves, les élèves du premier group seront les
journalistes et les autres les passants. Chaque journaliste a devant lui un passant qui doit
répondre à des questions utilisant la carte de France et les images. Chaque journaliste doit
noter les réponses et à la fin on met ensemble toutes les informations ainsi obtenues, pour
écrire un article de journal sur la France.
Exemples :
Ou est située la France?
Quels sont ses voisins ?
Quel est le fleuve qui traverse Paris?
Quels sont les symboles de France?

Sitographie:

http://prescolaire.grandmonde.com/ecole/textes/tex_30.htm

http://www.couleur-voyelles.fr/edito/lejeuoutilpedagogique.html

Vous aimerez peut-être aussi