Vous êtes sur la page 1sur 3

 Accueil

 Revues
 Intégration
 akli naima
 Français

Chercher 111 308 articles dans 524 revues

Appel à Numéro spécial

2019-11-26 ‫مجلة القانون العام الجزائري والمقارن‬

Appel à contributions
La Revue de Droit Public Algérien et Comparé (REDPAC) lance un appel à
contributions pour son numéro 2, volume 6 de l’année 2020 qui sera consacré aux
mutations du droit administratif algérien. Les soumissionnaires doivent envoyés
leurs  manuscrits à la revue via la plate forme ASJP en respectant les instructions
de soumission des articles qu’ils peuvent télécharger de la page d’accueil de la
revue ou via le site de la Faculté de Droit et des Sciences politiques de l’Université
Djilali Liabes de Sidi Bel-Abbès .

Argumentaire
 

Entreprendre une recherche sur les mutations du droit administratif algérien paraît à
première vue une démarche classique qui peut être sans résultats au vu de l’énorme
bibliographie qui existe sur le sujet. Pour certains, c’est un sujet sans impact sur la
doctrine du moment que tout a été dit sur la question ou presque. Mais cette étude
ne s’intéresse pas à la matrice originale du droit administratif étant donné que le
sujet a été revisité sous plusieurs angles, mais à la matrice générique du droit
administratif qui sans perdre ses habits classique se relooke au vu des multiples
mutations qui touchent  l’ensemble du système juridique algérien et dont l’un d’eux
est le droit administratif. En effet, le droit administratif, par le fait de la
mondialisation, de la globalisation et de l’universalité du droit, déboulonne  ses
anciennes statues et les remplace par d’autres plus innovantes et plus attractives. Il
suffit de relire le droit de la fonction publique, le droit des marchés publics, le droit
des services publics, de revisiter l’office du juge administratif pour saisir tout le
remue ménage que subit le droit administratif. Accusé d’être le droit de la
puissance publique, le droit administratif se retrouve bousculé dans ses théories
classiques, dans ses principes, sa relation avec le juge. Il devient par ce
bouleversement universel, le droit administratif  du citoyen. Tout le centre de
gravité du droit administratif change de cap de la puissance publique vers le citoyen
qui devient un élément essentiel dans l’architecture du droit administratif algérien
actuel. Cette étude se construit autour d’une démarche méthodique pour
appréhender le renouveau du droit administratif et son adaptabilité avec les
contraintes juridiques, économiques et sociales( Pantouflage, numérisation de la
justice, marchés électroniques, commerce électronique, données personnelles,
développement durable , actes unilatéraux négociés, administration électronique
etc…). Par cette mutation, le droit administratif est interpellé pour corriger sa
matrice originale et l’adapter aux différents programmes d’appui accordés par
l’Union Européenne en vue de la mise à niveau du droit administratif algérien avec
les normes  juridiques les plus pertinentes actuellement telles que l’environnement,
la protection des droits de l’Homme, la recherche de l’efficacité, la réduction des
dépenses publiques, la transparence et la lutte contre la corruption. Il ne s’agit pas
de relire le droit administratif algérien dans sa conception classique mais d’essayer
de comprendre les soubassements de ce bouleversement qui parait pour les juristes
comme une action inhabituelle.  

Date limite de soumission: 30-06-2020

Email de contact: redpac2015@gmail.com

Pour soumettre un article cliquer sur ce lien: https://www.asjp.cerist.dz/en/submission/547

05 chemin des Frères Aissiou Ben Aknoun, BP 143,16030-Alger-Algérie

Contact supportasjp@cerist.dz

Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique

© Copyright - CERIST-BATNA