Vous êtes sur la page 1sur 5

Thème V : Honoré de Balzac La Comédie humaine

(1799-1850)

Une vie passionnée


Originaire de Tours, Balzac est venu à Paris pour faire son droit, mais il a choisi finalement
la carrière littéraire. Les débuts sont laborieux, voilà pourquoi en 1829 viennent les premiers
succès littéraires. Il a commencé par quelques romans fantastiques, par quelques pièces de
théâtre, mais sa vocation a été le roman. Il connaîtra le succès par sa "Comédie humaine". Il a
été romancier,  dramaturge,  critique littéraire,  critique d'art,  essayiste,  journaliste,  imprimeur.
En une vingtaine d’années, en effet, Balzac édifie le prodigieux monument romanesque de
la Comédie humaine. Le succès de son œuvre l’a enrichi, mais il se ruine par une vie fastueuse ;
et l’argent reste pour lui une préoccupation permanente. Toute sa vie, il a été mangeur, buveur,
amoureux; il avait le goût des affaires mais ses tentatives ont échouées. Dans le désarroi où se
trouve le jeune Balzac, son seul soutien est Laure de Berny, dont il devient l’amant en 1822.
Cette femme, plus âgée de vingt ans, lui tient lieu d'amante et de mère. Elle l’encourage et le
conseille. En 1832, une lettre d’une admiratrice, signée l’Étrangère ; il s’agit d’une comtesse
polonaise, Mme Hanska, à laquelle Balzac voue bientôt un amour passionné. Elle devient veuve
en 1841, mais Balzac doit encore attendre 9 ans avant de l’épouser. Quelques mois après ce
mariage tant désiré, il meurt.
La création balzacienne
Balzac se considérait romantique, mais pourtant chez lui les états d'âme romantiques sont
vus à travers le regard critique du siècle des lumières: sans être condamné, la passion est
analysée, démystifiée, au point de sembler ridicule. Voila pourquoi l'oeuvre de Balzac est
située entre le romantisme et le réalisme. Partageant l'ambition des romantiques, Balzac
représente la totalité de la société, il pénètre toutes les classes sociales et tous les métiers (plus de
2000 personnages). Des puissances sociales nouvelles apparaissent comme: la presse, la
bureaucratie ou la haute finance. Quant à la description balzacienne, elle vise à montrer les
relations secrètes entre les hommes et leur milieu: la description du lieu laisse souvent deviner le
caractère de l'individu décrit ensuite. Ces descriptions sont minutieuses. Balzac a aussi le sens du
dialogue vivant ; chaque personnage est soigneusement caractérisé dans sa façon de parler.
La composition de ses romans:
 présentation minutieuse et lente du décor et des caractères
 crise subite qui déclenche les passions
 dénouement spectaculaire souvent dramatique
Ainsi il explique le mouvement de la société. La déchéance finale exprime le pessimisme
de l'auteur. Fasciné par les passions humaines, il étudie leurs mécanismes.
Il pratique aussi l'autobiographie en gardant une distance critique vis-à-vis de lui même
et de sa démarche. La création balzacienne comporte trois aspects : l’observation, l’imagination
1
et l’expression. En prônant la recherche des détails vrais, Balzac apparaît comme le père du
courant réaliste qui s’épanouira après 1850. L’observation minutieuse de la réalité porte sur trois
terrains : les milieux, les espèces sociales, les individus. Balzac situe l’action avec précision dans
le temps et dans l’espace. La plupart de ses romans se déroulent sous la restauration et la
Monarchie de Juillet, les uns dans les petites villes immuables de province, les autres dans la
vertigineuse agitation de Paris. Quartiers et maisons sont longuement décrits parce qu’ils aident à
comprendre la psychologie des personnages, et cela de deux façons : le milieu influe sur le
caractère, et inversement le caractère imprime sa marque au décor. A la façon du zoologiste qui
distingue des espèces animales, l’observateur de la société est amené à distinguer des espèces
sociales. Les différents milieux qui composent la société moderne s’étagent en une hiérarchie
déterminée par la richesse. Mais à la différence des espèces animales, les espèces sociales sont
mobiles. Autre différence des espèces animales, les espèces sociales sont constituées d’une
infinie variété d’individus. Dans cette diversité apparaissent pourtant des lois, comme celles de la
physiognomonie : influencée par les théories scientifiques de son temps, Balzac considère, en
effet, qu’on peut juger d’un caractère selon l’aspect extérieur, la physionomie (forme du crâne,
du nez, implantation des cheveux, tous ces détails qui occupent une grande place dans les
portraits de Balzac).
Balzac méprise les masses ; la démocratie selon lui équivaut à la médiocratie. Seuls
intéressent les individus exceptionnels qui vivent leur passion jusqu’au bout. A partir de traits
observés chez plusieurs personnes réelles, Balzac imagine des types qui incarnent une idée, une
passion : Rastignac, c‘est l’ambition ; Goriot, c’est l’amour paternel ; Grandet – l’avarice. Il
présente des personnages - types. Cet écrivain est aussi attiré par le mysticisme, par exemple, le
roman Séraphita.
Dans la Comédie humaine, Balzac a couvert tous les genres : 
fantastique et philosophique avec la Peau de chagrin,  réaliste avec le Père Goriot, et aussi
romantique avec le Lys dans la vallée. Il a produit une œuvre titanesque qui servira de
référence à son siècle et au siècle suivant, donnant ainsi ses lettres de noblesses au roman,
jusque-là confondu avec le feuilleton populaire.  Gustave Flaubert s'est inspiré du Lys dans la
vallée pour l'Éducation sentimentale et de la Femme de trente ans pour Madame Bovary.

La Comédie humaine
Ce recueil est composée de 91 romans, 2209 personnages, 515 personnages repris dans
plusieurs romans (ex. Eugène de Rastignac apparaît dans 23 romans différents).
Structure de l'oeuvre:
3 plans: 3 cadres de vie: 3 types de rapports à la
1. études analytiques 1. Paris société:
2. études 2. province 1. vie privée
philosophiques 3. campagne 2. vie militaire
3. études de moeurs 3. vie politique

Les événements de cette oeuvre couvrent la période de 1789-1850. La critique littéraire


appelle cette oeuvre immense, vaste fresque, véritable histoire des moeurs. Une particularité du
style balzacien est la description des objets, du mobilier, des lieux qui expriment la nature de
l'individu. Il étudie aussi des vices humains comme: l'avarice, le péché, l'aveuglette etc. Parmi
2
les vices de l'homme étudiés, Balzac a une grande obsession pour l’argent qui remplace chez les
hommes la loi de la jungle chez les animaux. Ainsi les critiques littéraires considèrent qu'il
dénonce le capitalisme. Le monde balzacien est celui des combines bancaires, politiques,
journalistiques.
Balzac crée des types représentatifs et individualisés. Il emplois des personnages qui ont
vraiment existés (héros historiques ou personnes connus). Le portrait des personnages est
minutieux: silhouette, tenue, tics, rien n'échappe. Malgré leur diversité, ses personnages sont
rarement sympathiques. Les êtres vertueux sont isolés, incompris, malheureux, ridicules et on les
rencontre rarement. Face à ces rares honnêtes gens, le reste de l'humanité semble composé de
maniaques, personnes prisonnières de leur idée fixe, se laissent corrompre pour réaliser leur
obsession. Les femmes chez Balzac sont médiatrices entre le héros et le monde.
Méthodes employées:
 observation et imagination
 description
 portraits
 types humains
 appareil scientifique
Défaut: portraits et descriptions trop minutieux (d’après certains critiques littéraires).
Le titre semble inspiré de la Divine Comédie de Dante. Balzac reprend l’ambition de celui-
ci, en l’appliquant au monde des hommes. Le mot comédie ne signifie donc pas que l’œuvre est
comique, mais qu’elle est une représentation réaliste de la société à travers une série de scènes.
On dit qu'il travaillait vite jour et nuit, mais il y revenait toujours pour corriger les fautes. La
Comédie humaine reste importante non pas par les idées de Balzac visant la politique ou la
religion, mais par le fait que c'est un témoignage sur les bouleversements de la société française
depuis la Révolution.
« Moi, j’aurai porté une société tout entière dans ma tête », a écrit Balzac. La Comédie
humaine ouvre au roman moderne une voie royale : celle de vastes cycles où l’entrecroisement
des destins individuels finit par ressusciter une société.

Le père Goriot (1834)


C'est le roman réaliste destiné à initier le lecteur aux secrets de ce qu'il allait appeler en
1841 la comédie humaine. L'action se passe à Paris en 1819. Lieu d'action: la pension bourgeoise
de Mme Vauquer, où viennent des gens divers: Eugène de Rastignac - jeune provincial de petite
noblesse, venu pour faire des études en droit; le père Goriot - ancien fabriquant de vermicelle
qui a deux filles mariées; Vautrin - robuste quadragénaire aux activités mystérieuses; la sinistre
demoiselle Michauneau; Poiret - petit vieillard ratatinée; la douce Victorine Taillefer tenue à
l'écart de son père riche; Mme Couture - veuve sans fortune; quelques jeunes étudiants en
médicine, dont Bianchon.
Le jeune étudiant apprend de sa cousine Mme de Beauséant que le père Goriot a été renié
par ses filles quand il devient vieux, malade, sans argent. Elle le pousse à faire la cour à une de
ses filles Delphine de Nucingen.
Vautrin lui suggère d'épouser Victorine Taillefer pour hériter l'argent de son père dans le
cas ou il tuera le frère de Victorine dans un duel. Le jeune étudiant comprend que Vautrin est un
bagnard évadé. Mlle Michaunneau le dénonce. Le père Goriot a une attaque d'apoplexie.
3
Rastignac l'aide, le soigne. Ses filles ne veulent pas le voir. Après la mort de Goriot, c'est
Rastignac qui doit payer son enterrement. Du cimetière du Père-Lachaise qui domine Paris, il
lance alors son apostrophe célèbre à la capitale: "A nous deux maintenant!".
Thèmes abordés: Paris, jeunesse, ambition, classes sociales, passions, corruption, père,
amour paternel, souffrance, sacrifice, mort, femme, amour, vie mondaine, argent, cynisme,
révolte.
Liste des œuvres de Balzac
 La Peau de chagrin, 1831
 Le Colonel Chabert, 1832
 Le Médecin de campagne, 1833

 Eugénie Grandet, 1833

 La Recherche de l'absolu, 1834, 1839, 1845

 Le Père Goriot, 1835
 Le Lys dans la vallée, 10 juin 1836

 Illusions perdues (I, 1837; II, 1839; III, 1843)

 La Cousine Bette, 1846

 Splendeurs et misères des courtisanes, 1838

 La Vendetta,
 Gobseck, 1830

 La Femme de trente ans, 1834 

 Honorine

 Un début dans la vie, 1844 1845

 Physiologie du mariage, 1829 
 Petites misères de la vie conjugale

Biblio/sitographie :
1. Anthologie de la littérature française. Paris : Larousse, 1994.
2. Aron P., Saint-Jacques D., Viala A. Le dictionnaire Littéraire, Paris: PUF, 2002.
3. Benac H. Guide des idées littéraires, Paris: Hachette, 1998.
4. Blondeau N., Allouache F., Né M.-F. Littérature progressive du français. Niveau intermédiaire.
Paris : CLE International, 2004.
5. Honoré de Balzac. Disponible en ligne: [http://www.comptoirlitteraire.com/docs/886-balzac.pdf ].
6. Honoré de Balzac. Disponible en ligne :
[https://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Honor%C3%A9_de_Balzac/107350].
7. Lagarde A., L. Michard L. Littérature française. XIXe siècle. Paris: Bordas, 2003.
8. Ligny C. de, Rousselot M. La littérature française. Paris: Nathan, 2006.
9. Littérature française. Anthologie XIXe siècle. Textes choisis et présentés par Anne-Elizabeth
Halpern, Paris: Larousse, 1994.
4
5

Vous aimerez peut-être aussi